Partagez | .
 

 Look to the Ski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Mer 17 Fév 2016 - 14:47

Je fus soulagé quand la tatouée s’excusa. Elle m’expliqua qu’elle préférait me voir avec une fille de mon âge. Elle me confia également qu’elle avait eu une relation avec son enseignant, elle aussi. Décidément, on avait fini par se trouver un point commun. De surcroît, elle n’avait pas complètement tort. Ma relation avec Giulia n’avait plus grand-chose d’amoureux et elle me reprochait sans cesse d’être trop gamin. Je répondis a la brune calmement : « C’est vrai, tu n’as pas complètement tort. Ma relation n’est pas épanouissante. A la base, on se voyait une soirée par semaine en cachette. Maintenant, on est toujours ensemble et le courant ne passe plus si bien que cela. D’ailleurs, je vais surement avoir des reproches quand je parlerai de l’après-midi qu’on a passé ensemble ».

Ce fut ensuite Colleen qui s’excusa, tout en maintenant ses propos. C’est bizarre, je connaissais à peine ces deux filles et pourtant, je me confessai comme si elles étaient mes véritables amies. D’habitude, je n’avais pas ce genre de comportement. J’ajoutai donc en souriant à Colleen : « Oui c’est vrai, mais je n’ai plus personne d’autre actuellement. Et puis, tu as raison, j’ai constaté que Giulia me traite de gamin sans arrêt et aussi elle me dit que je ne comprends rien à la vie. Moi, ce qui me fait peur, c’est que je fais finir tout seul. J’aimerai bien connaitre une belle histoire d’amour mais je vais surement mourir avant. Mais bref, parlons d’autre chose » !

Par la suite, les filles se décidèrent à me trouver une belle tenue. Tam me demanda mes mensurations. J’eu un petit rire nerveux avant de répondre calmement : « Alors, je fais du 38 en taille de vêtements je crois, Enfin, ça c’était avant tout cette foutu apocalypse. Et en pieds, je dois faire du 40-41. Oui, j’ai des petits pieds, je sais et je l’assume complètement» ! J’espérais qu’elles n’allaient pas en déduire que j’étais petit de partout. Au moins, ma bonne humeur était revenue, c’était le principal et je préférai fréquenter ce genre de personnes que des hypocrites qui critiquaient à fond par derrière. Je suivais les filles dans leur quête pour me trouver la tenue idéale qui allait parfaitement m’aller. Le gros avantage, c’est qu’au moins, il n’y aurait aucune attention à apporter au prix.

J’étais un peu impatient à l’idée de trouver quelque chose. Mais je préférai les filles sélectionner ce qui leur plaisait et ensuite, je donnerai mon avis. Colleen cherchait des après-skis tandis que Tam cherchait un manteau. Je restais un petit moment dans mon coin rêvasser, puis m’approcha de Colleen et demanda calmement : « Tu trouves quelque chose à ma taille »?
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Mar 23 Fév 2016 - 15:04


Look to the Ski.
PV : Colleen & Justin

C’était vraiment con de se prendre la tête alors qu’en soi on avait un bon début d’aprèm devant nous. J’avais encore le ventre plein, ce qui était presque un miracle quand on voyait nos conditions de vie par rapport à avant. J’étais contente de pouvoir m’éloigner un peu de ma cuisine. Le manteau de Colleen semblait faire l’unanimité en même temps, il était particulièrement classe alors c’était normal. Justin ne se fit pas prier longtemps pour qu’on l’aide à se trouver des fringues. De toute façon, les mecs étaient tous pareils dans les magasins. Ils sont incapables de se trouver des vêtements tout seuls. Je savais plutôt ce que je disais.

- Et bien, ne lui dit pas Justin. Tu peux simplement lui dire que tu as donné un coup de main pour aider le camp. J’ai cru comprendre que certains étaient partis chasser après mangés. Dis-lui que tu as décidé de les aider. Elle n’y verra que du feu et personne ne remarquera que tu lui as menti je suis sûre.

Les mensonges en amour étaient loin d’être une porte de sortie en amour. Mais visiblement, il avait besoin d’aide. J’avais l’air un peu bête, je savais que je n’étais pas capable de l’aider ni de le voir autrement qu’un gosse. J’étais plus proche de l’âge de Giulia que du sien. J’espérais que Colleen pourrait l’aider à reprendre confiance en lui. Pendant une seconde, je les imaginais en couple, ils pourraient même être mignons tous les deux. Je ne pus m’empêcher de sourire lorsque la fille aux cheveux roses me demandait pourquoi on ne ce n’était pas rencontré plus tôt. C’est vrai que c’était une question intriguant, moi qui était toujours fourré dans les endroits geek de la ville et avec mon site de costume sur mesure. J’étais tout autant interloquée qu’elle en y réfléchissant un peu.

- C’est vrai que c’est bizarre, pourtant, j’ai écumé les conventions et je travaillais dans un magasin de jeux vidéo. M’enfin, le hasard ne s’explique pas toujours. Il préfère garder sa part de mystère.

Je m’étais un peu éloigné des deux pour trouver une tenue plus agréable pour Justin. Une taille trente-huit d’après ses informations. Je réalisais alors que Dante devait faire la même voir peut être du quarante et qu’il faudrait que je lui ramène des affaires. Au pire, je pourrais toujours le trainer ici plus tard avec Kassandra. Un sourire malicieux s’étirait sur mon visage à cette idée alors que j’étais en train de mettre la main sur un manteau de la même couleur que la combinaison de Justin. Le manteau semblait avoir la même forme avec plus de poches. Je partis alors à la recherche d’un pantalon. Il ne me fallut pas longtemps pour trouver. Je retournais au prêt des deux autres pour fournir la tenue à Justin.

- Essaye ça ! Tu verras, je suis sûre que tu te sentiras mieux que dans la combinaison. En fait, les combis pour faire juste du ski c’est bien, mais pour le reste c’est très chiant. Après si tu préfères prendre l’autre tenue, fait comme tu veux.


Je n’allais pas lui imposer une tenue après tout, c’était lui qui le portait. J’avais à présent mis la main sur un bonnet jaune, j’avais l’impression d’être le drapeau allemand, bien que les couleurs n’étaient pas dans le bon ordre. Je trouvais l’idée très drôle et je décidais donc de le garder sur la tête. Après tout, le ridicule ne tue pas contrairement au froid. J’avais aussi besoin de gant, j’adorais les mitaines, moufles et tout c’est truc qu’on met sur les mains. Je savais que les plus élégants ne tenaient pas chaud et c’était presque en train de m’attrister.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Mer 2 Mar 2016 - 22:26




Look to the ski
Are you kiddin'? The sun is bright and the powder is bitchin'!

COLLEEN, TAMRIEL, JUSTIN
Tamriel, Colleen et Justin parlaient encore une fois de la relation du jeune homme avec Giulia, d’une dizaine d’années son aînée. Après un long débat, Tam en était venue à la conclusion que selon elle, leur relation n’était épanouissante ni pour l’un ni pour l’autre et que le brun ferait mieux de se trouver une fille de son âge. Pendant un moment, Justin réfléchit, puis il approuva finalement les dires de la tatouée.
« C’est vrai, tu n’as pas complètement tort. Ma relation n’est pas épanouissante. A la base, on se voyait une soirée par semaine en cachette. Maintenant, on est toujours ensemble et le courant ne passe plus si bien que cela. D’ailleurs, je vais surement avoir des reproches quand je parlerai de l’après-midi qu’on a passé ensemble.
Et bien, ne lui dit pas Justin. Tu peux simplement lui dire que tu as donné un coup de main pour aider le camp. J’ai cru comprendre que certains étaient partis chasser après manger. Dis-lui que tu as décidé de les aider. Elle n’y verra que du feu et personne ne remarquera que tu lui as menti je suis sûre.

Colleen approuvait les paroles de Tamriel. C’est vrai qu’on disait souvent que quand on est en couple, il faut tout se dire mais après tout, si Giulia pétait un câble parce que son copain avait passé une bonne après-midi, oubliant pendant quelques heures que le monde partait en vrille, Justin pouvait tout aussi bien lui raconter un mensonge. S’il reconnaissait que sa relation avec Giulia l’étouffait, pourquoi Justin restait-il avec cette femme ? Colleen ne s’était jamais vraiment intéressée aux histoires d’amour des autres, parce que contrairement à la plupart des sujets, elle ne donnait pas du tout de bons conseils dans ce domaine. Certes, elle n’était pas idiote et quand une relation était mauvaise et que ça se voyait comme le nez au milieu de la figure, elle était facilement capable d’en conclure que les deux partenaires devaient se séparer, mais elle avait un point de vue très négatif sur les relations amoureuses, qui pour elles étaient inutiles et faisaient plus de mal que de bien. Colleen était pour ainsi dire asexuelle. Mais dans le cas de Giulia et Justin, pas besoin d’être une pro en relations amoureuses pour voir que ce n’était pas un couple durable. Après avoir fait part de son avis à Justin, comme quoi l’écart d’âge, et donc de maturité créait forcément un fossé entre eux, là encore, le brun ne put que constater que la jeune femme aux cheveux roses disait vrai.

Oui c’est vrai, mais je n’ai plus personne d’autre actuellement. Et puis, tu as raison, j’ai constaté que Giulia me traite de gamin sans arrêt et aussi elle me dit que je ne comprends rien à la vie. Moi, ce qui me fait peur, c’est que je fais finir tout seul. J’aimerai bien connaitre une belle histoire d’amour mais je vais surement mourir avant. Mais bref, parlons d’autre chose !

Colleen comprenait qu’il s’accroche à cette relation car c’était son seul repère maintenant que le monde partait en live. D’un côté, elle ressentait pareil avec Alan, même s’ils étaient juste amis. Alan…où pouvait-il bien être à cet instant ? Etait-il seulement encore en vie ? Et si c’était le cas, est-ce qu’il la cherchait ? Est-ce qu’il était arrivé au CenturyLink Field trop tard, le voyant dévasté par les rôdeurs, et en concluant qu’elle était parmi eux ? Même si ce n’était pas le cas, elle se trouvait à des heures en voiture de Seattle, et les chances pour qu’elle le retrouve étaient minces. Il fallait qu’elle arrête de penser à ça. Quand Justin  évoqua d’une façon très poétique son envie de vivre une « grande histoire d’amour » et la tragique probabilité pour qu’il meure avant, Colleen ne put s’empêcher de ricaner, laissant son côté sociopathe reprendre le dessus.

Tout ça c’est des conneries. Faut arrêter de te croire dans un film Justin, enfin, on est plus ou moins dans un film d’action post-apo, mais sûrement pas dans un film à l’eau de rose. Et puis même sans tout ça, les grandes histoires d’amour comme tu dis, ça n’existe pas. C’est comme les licornes. Malheureusement, ça n’existe pas. Et puis même si c’était le cas, tu l’as dit toi-même, sans vouloir te déprimer, si t’avais une chance de trouver le grand amour dans ce monde de taré, tu mourrais sûrement avant de vivre quoi que ce soit, alors un conseil, évite de trop y penser.

C’était violent, et elle le savait, mais d’un côté, elle disait ça pour le bien de son nouveau partenaire de kendo. Et inconsciemment, c’était surtout un message adressé à nul autre qu’elle-même, un message qui disait « Stop. Arrête de penser à Alan. Concentre-toi un peu sur le présent bordel ». Tam n’arrêtait pas de faire des références à des univers que Colleen adorait, si bien qu’elle s’était demandé comment les deux geeks ne se connaissaient pas encore. Il est vrai que deux passionnés, même dans une ville telle que Seattle, avaient la plupart du temps des amis en commun, ou au moins des magasins et/ou conventions. La tatouée sourit quand à cette réflexion.
C’est vrai que c’est bizarre, pourtant, j’ai écumé les conventions et je travaillais dans un magasin de jeux vidéo. M’enfin, le hasard ne s’explique pas toujours. Il préfère garder sa part de mystère.

Etrange, Colleen pensait pourtant connaître tous les magasins de jeux vidéo qui valaient la peine d’être visités à Seattle, et elle ne doutait pas une seconde que celui de Tam aurait du en faire partie : elle avait de bien trop bonnes références pour que ce fusse le contraire. Elle souleva un sourcil, comme souvent quand elle était incrédule.

Bizarre, en effet. Pourtant, je connaissais la plupart des adresses intéressantes à Seattle. Apparemment il m’en manquait au moins une. Et je suis de toute les conventions moi aussi bien sûr, c’est bien la seule raison pour laquelle je pourrais…enfin pouvais partir à l’autre bout des States. Ça et un concert des Guns.  

Elle lui rendit son sourire. Pendant un instant, elle avait oublié de conjuguer son verbe au passé. Ce serait en effet étonnant qu’après l’épidémie, on organise encore un Comic Con.   Les filles se mirent ensuite en tête de trouver l’ensemble de ski parfait pour Justin. Les mecs, toujours besoin des femmes en ce qui concerne les vêtements… Tam, qui semblait vraiment apprécier l’esthétisme en toutes circonstances, se démena pour trouver à Justin un ensemble, et Colleen opta pour le côté pratique et se mit en quête des après-ski parfaits. Du 40 ou du 41, selon le jeune homme. La geek, pas du tout du genre patiente, commença à grogner des insultes intelligibles dans sa barbe au bout de quelques minutes, mais elle était déterminée à trouver ces foutus après-ski et n’était pas prête à abandonner. Sentant son désarroi, Justin s’approcha d’elle.  


Tu trouves quelque chose à ma taille ?

Non ! Je sais pas quel crétin tenait cette boutique avant, mais il a foutu un sacré bordel dans les pompes…C’est n’importe quoi, regarde ! Celle-là et en 39 et celle-là en 41 !  


Heureusement pour Justin, Tamriel sortit pile au bon moment d’une couche de vêtements le sourire aux lèvres, brandissant fièrement un ensemble du même bleu que la combinaison.

Essaye ça ! Tu verras, je suis sûre que tu te sentiras mieux que dans la combinaison. En fait, les combis pour faire juste du ski c’est bien, mais pour le reste c’est très chiant. Après si tu préfères prendre l’autre tenue, fait comme tu veux.

La femme aux tatouages avait également trouvé un joli bonnet jaune moutarde et son ensemble jaune-rouge-noir faisait penser au drapeau de l’Allemagne. Ou de la Belgique. Colleen réussit enfin à mettre la main sur une paire d’après-ski en taille 41, et elle priait pour qu’ils aillent à Justin. En attendant, elle était contente et sa jauge d’humeur monta tout d’un coup. Elle brandit sa trouvaille d’un air triomphant.

J’en ai enfin trouvé deux pareilles ! C’est du 41, j’espère qu’elles t’iront Justin, sinon crois-moi tu vas en prendre pour ton grade !

Même ses menaces semblaient inoffensives quand on voyait le sourire qui étirait ses lèvres. Elle poussa Justin vers l’une des cabines d’essayages mise à disposition pour qu’il essaie la tenue de Tam. Tandis qu’il se changeait, elle se tourna vers elle en pouffant.

Au moins il a pas à faire la queue !
code de sceaudelaine ▬ gif de worldwalkermagazine ▬ icons de lamodeetlapub et ???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Jeu 3 Mar 2016 - 12:25

Tam me conseilla de mentir à Giulia. Je n’étais pas trop du genre à mentir mais bon pour une fois, je pouvais faire une exception.  Je réfléchis un petit moment et lui répondis : « Oui, je vais trouver une excuse comme ça. De toute façon, j’ai bien le droit de m’amuser. Et puis, on ne fait rien de mal après tout. » Quand je racontai un peu ma relation avec l’italienne, Colleen eu un petit rire sadique, puis m’expliqua que l’amour n’existait pas et que de toute façon, j’allais mourir avant de la connaitre. Je fronçai un peu les sourcils, puis lui rétorqua sérieusement : « Ben écoute, c’est ton avis. J’ai tout le même le droit d’y croire. Après tout, on ne sait pas ce qui va arriver à l’avenir et rien ne nous dit que les infectés ne finiront pas par disparaitre. Me concernant, je compte bien rester en vie le plus longtemps possible. Bon après, je me doute bien que je ne vivrai pas jusqu'à 90 ans mais en tout cas, je ferai tout pour améliorer nos conditions de vie. »

Après tout, les hommes préhistoriques avaient bien des enfants alors qu’ils vivaient avec presque rien et avaient également des prédateurs pour les traquer. Nous concernant, on pouvait facilement de nouveau disposer de l’électricité et de l’eau courante. Et de tout le bordel qui allait avec. On se doutait tous que notre vie allait changer radicalement mais rien ne nous disait que notre vie allait être misérable. Je refusais de me résigner. Il fallait se battre et s bouger si on voulait vivre correctement.  J’entendis ensuite les deux filles discuter de jeux vidéo. Visiblement, elles partageaient beaucoup de points communs et le courant passait bien entre elles.

La blonde semblait s’agacer et avait du mal à me trouver quelque chose de correct. Visiblement, la personne qui travaillait ici mélangeait les tailles de chaussures. Je lui répondis en souriant : « Hum oui, je risque d’avoir deux chaussures différentes. Peut-être que la personne qui travaillait ici était un stagiaire qui ne faisait pas son travail de façon rigoureuse. » Ce fut ensuite  la brune qui arriva avec un pantalon et un manteau. Je regardai un moment la nouvelle tenue et lui rétorqua en souriant : « Oui, ça me plait beaucoup. Je vais essayer. Merci pour ta recherche. » Ce fut ensuite Colleen qui trouva enfin des chaussures à ma taille. Je lui répondis : « J’espère que ça va le faire alors ! »

Je rentrai dans la cabine d’essayage et essaya la tenue proposé. Je laissai mes vêtements en vrac dans la cabine car à moins que les fantômes existaient, personne ne viendrait me mes voler. Elle était à ma taille et globalement, je n’avais pas l’air trop ridicule avec. Je sortis de la cabine et lançai en souriant : « C’est cool, cette tenue me va bien. Enfin, à peu près ! Vous me trouvez comment ? »J’improvisai un petit défilé et me dandinant dans tous les sens. Après tout,  pour une fois que je pouvais faire l’imbécile, je n’allais pas m’en priver.
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Ven 11 Mar 2016 - 22:30


Look to the Ski.
PV : Colleen & Justin

Un sourire taquin apparaissait sur mon visage. Ce petit moment de bonheur me faisait un bien fou. J’étais contente d’avoir quitté le chalet pendant quelques instants et d’avoir le calme dans ma tête. Pas besoin de penser au monde qui nous entourait ni à toutes les personnes que nous avons perdues pendant la chute du stade. Je pouvais penser uniquement à moi et aux vêtements que je devais trouver pour Justin. J’ai toujours aimé faire les magasins et encore plus aujourd’hui vu que c’est gratuit et que personne n’était là pour nous emmerder outre mesure. J’aurais bien aimé connaitre ce plaisir autrement, mais à part lors des ventes VIP ce n’était pas le genre de truc qui arrivait souvent dans une vie.

- Je ne sais pas pour vous, mais je trouve ça ultra reposant d’être que tous les trois à fouiner dans les rayons.

Bon tous les trois s’étaient vite dit puisque que ça ne semblait pas vraiment être le dada de Justin. Enfin, je pouvais le comprendre, tous les hommes avaient la même réaction. Sauf ceux qui font ultra attentionné à leur image, mais bon ces mecs là sont gay à quatre-vingt-dix pour cent. Il y a des exceptions bien sûr, mais une fille supporte mal un mec qui passe plus de temps dans la salle de bain qu’elle. Je parle par expérience. Pendant que l’homme présent essayait ses vêtements dans sa cabine d’essayage, Colleen me parlait des Guns. Du coup Guns N’ Roses je suppose, je n’ai jamais trop écouté ce groupe, ce n’est pas vraiment mon délire en fait en y réfléchissant. C’est trop populaire et pas assez underground.

- Je t’avoue que ce n’est pas le genre de groupe qui me fait vibrer. Après c’est bien personnel. Dans le genre je préfère Mötley Crue ou les Twisted Sister. C’est un peu plus particulié au niveau du style et punchy.

J’affichais un petit sourire entendu bien que je savais qu’elle ne connaitrait peut-être pas les groupes que je venais de citer. Ce n’était pas vraiment important, Seattle était une assez grande ville pour ne pas avoir besoin de bouger pour un concert, je ne parle même pas de Toronto. Finalement Justin finit par sortir de sa cabine, tout content avec le nouveau matériel que je lui avais donné. Il ne manquait plus que les chaussures que la blonde lui tendait pour que sa tenue soit complète. Il serait certainement bien plus à l’aise maintenant.

- Bouge un peu pour voir si elle est bien à ta taille.

Je lui indiquais en m’accroupissant et en pliant les bras. Il ne fallait pas que la tenue bloque ses mouvements sinon il finirait par la déchirer par inadvertance. Visiblement elle était plutôt à son gout et c’était ce qui comptait. Elle avait réussi à satisfaire un client, elle aurait pu faire une bonne vendeuse. D’ailleurs c’était plutôt ce qu’elle était en fait quand on y réfléchissait un minimum. Une fois sa tenue complète juste se tournait de tous les côtés pour voir si Colleen et moi étions convaincus par sa tenue.

- Je trouve que ça va. Il te faudra peut-être un bonnet pour protéger tes oreilles du froid. Il n’y a rien de pire que de se choper une otite.

J’en avais fait souvent quand j’étais petite et je savais de quoi je parlais. C’est limite si un frisson d’horreur ne me parcourait pas le corps lorsque je pensais à ce mot. En tout cas, j’étais contente on avait tous une super tenue pour notre nouvelle vie à la montagne. On pourrait certainement bientôt retourner au chalet avec tout ce que nous étions venues chercher. Je me frottais les mains, contente du travail accompli aujourd’hui.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Jeu 31 Mar 2016 - 19:14




Look to the ski
Are you kiddin'? The sun is bright and the powder is bitchin'!

COLLEEN, TAMRIEL, JUSTIN
Tandis que la conversation tournait encore autour du couple Justin/Giulia, Colleen s'éloigna un peu, décidant de fouiller dans les différents rayons. En général, elle n'aimait pas vraiment faire les boutiques, à part si c'était dans de vieilles friperies où il n'y avait pas le même article en milliers d'exemplaires. Elle préférait traîner dans une librairie ou une boutique de CD ou de jeux vidéo. Elle s'arrêta un instant devant les manteaux. Vu le froid de canard qu'il faisait dehors, elle allait en avoir besoin de plus d'un si elle comptait rester. Et les autres habitants du chalet allaient eux aussi en avoir besoin s'ils ne voulaient pas geler sur place. Elle fit défiler les modèles tout en fredonnant "I Wanna Rock'N'Roll All Night" de Kiss. En écoutant la conversation de ses deux compagnons d'une oreille distraite, elle crut comprendre que Justin avait approuvé le conseil de Tam et qu'il comptait taire à sa copine leur petite escapade en montagne. Colleen décida finalement de sélectionner une dizaine de manteaux de toutes tailles et rejoignit ses amis, les bras enfouis sous une montagne de textile.

J'ai trouvé quelques manteaux qui sont sympas et semblent assez chauds. On devrait les ramener au chalet tout à l'heure, pour les autres.

A peine avaient-ils pris leur décision à ce propos que Justin repartit dans son lyrisme pour dire ô combien il souhaitait trouver le grand amour avant de finir déchiqueté par un rôdeur. Colleen, qui était juste exaspérée car elle ne comprenait rien à l'amour et qu'elle pensait que le "grand" amour existait seulement dans les Disney, s'empressa de briser cruellement ses rêves, ce qui irrita légèrement le jeune homme.

Ben écoute, c’est ton avis. J’ai tout le même le droit d’y croire. Après tout, on ne sait pas ce qui va arriver à l’avenir et rien ne nous dit que les infectés ne finiront pas par disparaitre.

Colleen murmura uniquement un petit "si seulement" en retour, si bas qu'elle douta que quiconque l'ait entendue. Elle ne souhaitait pas vexer le brun, seulement lui faire voir les choses en face. Il y avait déjà très peu de possibilités de rencontrer l'amour de sa vie en temps normal, à supposé qu'il existe, mais dans un monde qui partait en live, ou les morts revenaient pour tuer les vivants et où on était bloqués dans une station de ski avec un nombre de personnes limitées, les chances étaient encore plus minces, voire inexistantes. Colleen préférait se dire qu'il n'y avait aucune possibilité plutôt que d'espérer et d'être déçue. Mais elle ne chercha néanmoins pas à riposter. Si Justin voulait y croire, c'était son choix. Tandis qu'il se changeait dans une cabine, enfilant les affaires que les deux geek lui avaient trouvé, celles-ci engagèrent une conversation enjouée à propos de leur passion commune pour le jeu vidéo. Sans forcément le vouloir, Colleen introduisit dans la conversation les Guns'N'Roses, qui n'était pas forcément son groupe préféré mais qu'elle adorait tout de même, et Tam rebondit donc sur ce sujet.

Je t’avoue que ce n’est pas le genre de groupe qui me fait vibrer. Après c’est bien personnel. Dans le genre je préfère Mötley Crue ou les Twisted Sister. C’est un peu plus particulié au niveau du style et punchy.

Colleen lui répondit en souriant. Elle respectait le fait de ne pas être à fond dans les vieux groupes de rock assez classiques finalement, mais la tatouée semblait tout de même avoir des goûts qui lui correspondait. Après, tant que ça grattait un peu de la guitare elle devait avouer qu'elle n'était pas difficile.

T'es plus du style musique de motard, je me trompe ? J'écoute pas trop les Twisted Sister, j'ai dû écouter leurs chansons les plus célèbres seulement mais j'ai pas accroché plus que ça. Par contre j'adore Mötley Crüe ! C'est clair que ça bouge un peu plus que les Guns !

Justin sortit finalement de la cabine un sourire aux lèvres. Il avait l'air plutôt satisfait de sa tenue, et pour cause elle lui allait très bien. Tam entreprit néanmoins de vérifier qu'elle soit bien à sa taille, faisant des gestes de pro que Colleen ne comprenait pas très bien. Elle s'habillait toujours avec des trucs larges, elle trouvait ça plus confortable, mais du coup elle n'avait pas vraiment besoin de faire ce genre de manips. Finalement, après que Tam ait décrété que la taille lui convenait, Justin demanda aux deux filles leur avis sur sa tenue.

C'est pas mal du tout je trouve ! J'espère que les après-skis sont bien à ta taille surtout...

Tamriel elle aussi fit son commentaire.

Je trouve que ça va. Il te faudra peut-être un bonnet pour protéger tes oreilles du froid. Il n’y a rien de pire que de se choper une otite.

Colleen approuva l'idée avec enthousiasme et se mit à la recherche d'un bonnet. Tam aussi s'y mit mais la fille aux cheveux roses fut plus rapide. Elle brandit un bonnet noir assez simple mais qui s'accordait bien avec la tenue de Justin.

Essaie donc ça ! Il est simple mais moi je le trouve plutôt joli...



code de sceaudelaine ▬ gif de worldwalkermagazine ▬ icons de lamodeetlapub et ???
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Aujourd'hui à 1:24

Revenir en haut Aller en bas
 

Look to the Ski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-