Partagez | .
 

 Need some gasoline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Dim 31 Jan 2016 - 17:28


Need some gasoline.
PV : Kerwan Day

Il s’appelait donc Kerwan. Au moins, j’avais maintenant un nom à mettre sur son visage. Enfin, il avait certainement fait ça uniquement parce que je m’étais présenté avant lui. Je ne vais pas mettre en doute sa parole après tout, j’essaye de me convaincre de mieux agir avec lui. Je pourrais le descendre plus bas que terre, mais bon ce n’était clairement pas le but. Surtout que je ne devais pas oublier l’éventualité, qu’il pourrait certainement me casser en deux d’un revers de la main. Faire de mon mieux pour ne pas l’énerver, ce n’était pas chose aisée surtout que j’avais l’impression qu’il captait chacune de mes pensées.

Il me demandait alors d’attendre un instant. Alors qu’il partait à la recherche d’un truc dans sa voiture. Je n’hésitais pas une seconde de plus lorsqu’il avait le dos tourner pour fermer mon véhicule en appuyant sur le petit bouton de ma clé. Un cliquetis pour signifier la fermeture centralisée accompagné de deux clignotements des phares. Voilà, c’est bon, j’étais presque soulagé. Je savais que personne ne viendrait me voler mes précieux instruments de musique. C’était mon plaisir coupable, j’en avais un tas et je les gardais secrètement. Je n’avais pas envie que quelqu’un me fasse remarquer que je les gardais alors que c’était inutile. Pour moi, il avait leurs importances toutes définies, me rendre le sourire quand je n’avais qu’une envie, me tirer une balle dans la tête.

Sur ces pensées joyeuses, Kerwan réapparu en mettant de l’eau et un paquet de bonbons dans son sac. Mes yeux se mirent à briller en croisant le plastique du paquet. Je n’avais pas reconnu la marque, mais j’étais une fervente mangeuse de sucrerie par le passé. Je devrais trouver une supérette pour en voler lors de ma prochaine descente. Je notais l’idée dans un coin de ma tête. Personnellement, mon sac était toujours prêt. En même temps, je passais mon temps à faire des allers-retours un peu partout, du coup je ne pouvais pas me permettre d’être prise aux dépourvues. J’avais toujours deux chargeurs de Beretta, je préférais laisser les deux autres dans ma boite à gant. Une gourde, l’eau c’est primordial, une carte, je connais pas mal la ville, mais un peu moins les environs. J’ai déjà dû m’éloigner un peu aux alentours et j’ai failli m’y perdre. Un paquet de gâteau, ce n’est pas vraiment le plus nourrissant, mais c’est toujours utile en cas de petit creux. Des jumelles, voir sans être vue, rien de tel surtout en ce moment et le dernier objet qui n’avait pas vraiment d’utilité en matière de survie une photo de Han et moi. J’aimerais bien me trouver une lampe torche ou un truc comme ça pour m’éclairer la nuit. Mais pour le moment, je n’avais rien trouvé.

Une vraie arme blanche, ça serait cool, pour le moment, je me bats uniquement avec mon couteau de cuisine, et j’avoue qu’il a l’air ridicule. Je lorgnais un peu sur la hache de Kerwan, me disant que cet instrument était vachement cool. Mais je n’aurais certainement pas la force nécessaire pour m’en servir correctement. Je ne sais pas vraiment ce que je voulais, je ne suis pas très doué niveau lancer ni même défense au corps à corps. Le vrai problème, c’est que les munitions étaient assez rares et que je faisais mon maximum pour ne pas avoir à les utiliser. Je ne savais pas quoi répondre quand l’homme m’annonçait que son véhicule était une essence. Un hochement de tête pour faire comprendre que j’avais compris serait certainement mon unique réponse. Je le prenais un peu pour un con. Je devais certainement me calmer. Il vient de Floride après tout ce qui fait un bon paquet de kilomètres.

Devant mon échec cuisant, il prit les devants. Une bouteille dans les mains, il partit à la rencontre du truc non identifié que j’avais repéré. J’avais tout de même un léger pincement au cœur de le voir partir. Pas parce que je m’étais attaché à lui, mais plutôt parce qu’il était obligé de le faire à cause de mon incapacité à agir. J’avais la force d’une mouche, évidemment, j’avais l’habitude et je m’étais habitué à mes échecs à répétition. Je n’aimais vraiment pas dépendre des hommes qui m’entouraient et j’aurais aimé le pousser et lui dire que je m’en occupais. Je me contentais de le regarder et d’ajouter quelques mots.

- Fais attention quand même.

Quelques instants plus tard, un joli bruit de verre brisé attiré l’attentionne des groupies autour. Évidemment le truc n’avait rien d’humain, il s’avérait qu’il s’agissait d’un dangereux psychopathe avide de sang et de chair humaine. Je me dépêchais de le rejoindre, j’esquivais alors le corps du truc qui était en train de tomber en ma direction. Je lançais alors mon regard en direction de Kerwan. Il avait alors du sang sur le visage, mais je ne lui en tenais pas rigueur. Enfouillant dans mes poches je sortais un paquet de mouchoirs en papier et lui tendit avec un petit sourire méfiant. Je ne savais pas si c’était dangereux d’entrer un contact avec le sang des infectés, alors autant pouvoir s’en débarrasser le plus vite possible.

- Tu ferais mieux de te nettoyer le visage on sait jamais. Je vais chercher un jerrican dans le coin.

L’échoppe ne contenait pas grand-chose et il ne me fallut pas longtemps pour trouver l’objet de mes recherches. Je trouvai également deux torchons qui pourrait être utile je regardais un instant s’il y avait des objets tranchants plutôt utiles, mais rien ne me paraissait vraiment plus pratique que mon couteau. Tant pis, je finirais par trouver ce que je cherche, mais visiblement pas ici. Je revenais en direction de Kerwan, en lui tendant l’objet que je venais de trouver. Je gardais dans mes mains les tuyaux et les chiffons tout en me dirigeant alors vers l’extérieur.

- Les pompes sont vides ici, on va chercher du côté de la voiture. Des que tu trouves une voiture à essence tape au niveau du réservoir suivant le bruit on sait s’il y en a encore dedans ou non.


Bon j’espérais qu’on trouverait notre bonheur dans le coin. J’avais déjà volé certain contenue de réservoir, mais comme ma fourgonnette est un diesel, je n’avais pas vraiment fait attention aux autres véhicules. J’avais uniquement le matériel pour siphonner une seule voiture et il faudrait que je lui explique comment cela fonctionnait. Je m’approchais alors du premier véhicule j’ouvrais la portière côté conducteur pour regarder à l'intérieur. Mauvaise pioche, j’étais tombé sur un diesel, bon on essaye le voisin.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Dim 31 Jan 2016 - 21:13

Need some gasoline × ft. Melina & Kerwan
"Fais attention quand même."

Kerwan n'en revenait pas, elle venait de "s'inquiéter" pour lui, enfin c'était un bien grand mot encore. Il était vrai que s'il faisait ça, c'était car de sa faute si ce rôdeur n'avait pas levé un petit doigt en direction de la porte de l'échoppe. Malgré cette légère perte de temps, Kerwan s'était bien vite débarrassé de l'infecté qui gênait les deux personnes de pouvoir pénétrer au sein du bâtiment. La jeune femme, tout en souriant à peine, lui tendit un mouchoir qu'il prit. Ses doigts effleurèrent la main de la jeune femme. Elle semblait avoir la peau douce. Depuis bien longtemps il n'avait pas touché un épiderme aussi fin et doux; elle semblait encore suffisamment prendre soin d'elle, et elle avait bien raison. Kerwan lui, se fichait un peu de prendre soin de son corps, mais parfois en voyant l'état de ses mains sèches et craquelées, il se disait qu'il s'en occuperait, un jour. Quant à son sourire, il n'y fit pas vraiment attention, comme si ce sourire ne s'était pas affiché. Le morceau de tissu en main, il s'activa à s'essuyer le visage et ses mains puis, pensant que la plupart était parti, il jeta son mouchoir dans la poubelle la plus proche; autant rester respectueux de l'environnement, tout de même. Puis, les deux jeunes enjambèrent le cadavre gisant sur le sol avant de rentrer dans le petit bâtiment.

- D'accord.

Elle partit de son côté, laissant Kerwan seul. Il se mit alors à observer les lieux. Il faisait assez sombre malgré la lumière qui passait par les fenêtres poussiéreuses, et il y avait une odeur plutôt désagréable; l'odeur du cadavre et l'odeur de la mort. Nous pouvions y voir des traces de sang par-ci par-là. Comme la pièce était baignée par le silence, Kerwan pouvait entendre les mouches voler. Marchant lentement, le jeune homme regardait un peu partout dans la pièce. Sur les petites étagères il n'y avait plus grand chose, mis à part quelques petits paquets de gâteaux ou de nourriture déjà périmés. En fouillant un peu, il réussi à trouver deux petites bouteilles d'eau encore intactes, et il décida de se servir, les mettant ainsi dans son sac. Il y avait un petit poids en plus, mais cela comptait comme plusieurs de jours de survie à ajouter.
Melina fit apparition au bout de quelques minutes, et Kerwan la regarda revenir avec un jerrican dans les mains. Il ne put s'empêcher de sourire de toutes ses dents et pris alors le jerrican dans sa main de libre. Puis, nos compères resurgirent hors du bâtiment, et la lumière du jour aveugla durant quelques instants les petits yeux du grand brun.

- Merci, Melina.

Il se tourna alors vers la jeune femme qui lui expliqua ce qu'il fallait désormais faire, c'est-à-dire trouver une voiture contenant de l'essence. Cela semblait à priori plutôt simple, certes, mais très certainement long, car il y avait pas mal de voitures dans le coin. Il hocha une dernière fois la tête aux dires de la petite femme brune, et parti de son côté à la recherche d'une voiture contenant de l'essence.
Il s'approchait d'une première voiture, une sorte de berline. Il allait côté conducteur et ouvrit la portière; il vit indiqué que c'était un diesel. Bon, c'était mal parti pour lui. Il alla donc faire de même avec une seconde, ainsi qu'une troisième, jusqu'à arriver à la cinquième. Fermée, il dut briser la vitre à l'aide de la crosse de son fusil à pompe avant de pouvoir ouvrir la portière. Il vit que c'était une essence, et s'approcha avec hâte du réservoir. Comme lui indiqua la jeune femme, il tapa au niveau du réservoir mais on distinguait à peine le bruit de l'essence. Celui-ci lâcha un fort soupir et se remit dans sa quête. Plusieurs autres voitures plus tard, il tomba de nouveau sur une voiture essence. Lorsqu'il tapa au niveau du réservoir, il put entendre de façon plus prononcée un liquide bouger à l'intérieur; il devait y avoir au moins la moitié du plein. C'est alors qu'il posa le jerrican et fit de grands signes avec les bras, un sourire de satisfaction sur les lèvres avant de parler à haute voix:

- Melina ! Viens, j'ai trouvé une première voiture !

A le voir agir ainsi, nous aurions presque cru qu'il avait trouvé un trésor, un peu comme les gamins passant toute une après-midi à faire une chasse au trésor, et le trouver qu'en fin de journée. Tout cela pour obtenir quoi, un maudit sachet de bonbon par gamin. Néanmoins, Kerwan était très content, car il savait qu'avec ça, il allait pouvoir repartir un peu, et continuer ainsi sa route. Tout ceci, grâce à Melina. Lorsqu'elle le rejoignit enfin, il pointa fièrement du doigt le véhicule qu'il avait trouver, en sautillant presque sur place. Elle allait vraiment le traiter de gamin au bout d'un moment !

- C'est celle-là !
code by lizzou




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Lun 1 Fév 2016 - 23:13


Need some gasoline.
PV : Kerwan Day

J’avais bon espoir concernant l’homme qui me tenait compagnie. Avec un peu de chance, il finirait par agir en tant que tel. Enfin bon, je faisais de mon mieux pour ne pas prendre en compte ses mimiques qui me hérissaient les cheveux sur le caillou. Des gamins qui n’arrivaient pas à avoir les deux pieds sur terre j’en avais rencontré une tripotée. Devoir dire à machin ou truc que leurs musiques c’était de la merde et qu’il fallait se sortir les doigts du cul, je l’avais faite à plusieurs reprise. Lui se contentait de me laisser agir, sans pour autant faire avancer les choses. Je n’aimais pas les mecs couille molle comme je les appelais. J’ai toujours préféré un homme qui savait ce qu’il voulait même si c’était totalement à l’encontre de mes pensées.

La plupart des voitures que je rencontrais étaient des diesels ce qui était malheureux pour Kerwan. Je m’amusais à rayer la carrosserie au niveau du réservoir. J’essayais de former une croix. Ce n’était pas vraiment très réussi, mais l’important c’était de pouvoir reconnaitre, les voitures que j’avais déjà vérifiées et venir chercher du Diesel si un jour je repassais dans le coin. Les chances étaient plutôt élevées vu que j’aime bien me promener dans la ville sans vraiment y réfléchir à l’avance. Certaines avaient encore pratiquement le plein. Il faudrait que je pense à prévoir une citerne pour tout contenir. Je n’étais vraiment pas très futé par moment, mais bon je n’étais pas pire que l’autre que je voyais s’agitait dans tous les sens. Je sentais une pointe de désespoir monter en moi pendant que je repris mes recherches.

J’étais en train de marquer une énième voiture d’une magnifique croix toute tremblotante lorsque la voix de Kerwan s’éleva entre les véhicules à l’arrêt. Visiblement, il avait trouvé ce que nous cherchions. Je n’avais aucune idée des statistiques concernant le pourcentage des voitures à essence comparé au diesel, mais en tout cas dans le coin, il y avait vachement plus de diesel. En même temps, c’était bien plus pratique que l’essence, ça consomme moins. J’avais eu le choix niveau véhicule lors que j’ai pris ma camionnette, j’ai tapais dans ce qui était plus pratique au niveau consommation et place. J’étais plutôt fière de mon choix au final. J’avais une petite maison sur roue qui ne me faisait pas gaspiller trop d’essence. Je slalomais alors entre les véhicules pour le rejoindre.

Visiblement, il avait fini par trouver une voiture à essence et sautait partout comme un gamin de six ans. Est-ce que j’avais vraiment l’air d’une maman ? Je n’avais pas l’impression d’être beaucoup plus âgée que lui au final. Soit j’avais beaucoup trop grandit soit lui vraiment pas assez. Je tapais à mon tour sur le réservoir de la voiture, ce n’est pas que je ne lui faisais pas confiance, mais plutôt que je voulais évaluer le contenu. Bon j’avoue que je ne lui faisais pas confiance non plus. En effet, le réservoir était plutôt bien fourni. J’allais pouvoir commencer l’opération chirurgicale qui consistait à vider ce réservoir.

- Bon du coup on va pouvoir commencer. Regarde bien, je ne serais pas toujours là pour te montrer comment on fait.

Je plaçais alors le tuyau le plus long bien au fond du réservoir et je plaçais l’autre bout au-dessus du jerrican. Je faisais bien attention à ce que la partie soit bien vexée pour éviter d’en mettre partout. Je fouillais alors dans mon sac pour ressortir les chiffons que j’avais trouvés dans l’échoppe. Il fallait boucher le conduit sans pour autant écraser le tuyau. J’insérais alors délicatement le second tuyau dans le conduit. Tout devait être à présent prêt pour commencer. Je ne savais pas si je devais vraiment lui expliquer chaque détail de l’opération. J’insufflais alors de l’air dans le petit tube pour augmenter la précision dans le réservoir et ainsi expulser l’air dans le tuyau qui reliait les deux récipients. Il ne me fallut que quelques minutes pour voir le fruit de mon travail.

- Tu veux une petite explication, concernant le fonctionnement de cette méthode, je suppose ? Je ne lui laissais pas vraiment le temps de répondre que je continuais. Alors, en fait en ajoutant de l’air avec le petit tuyau, ça créer une pression plus importante dans le réservoir que dans le tuyau plus grand du coup l’essence prend la place de l’air et vient se vider dans le jerrican.

C’était de la physique plutôt élémentaire. Je n’étais certainement pas un prof hors pair, mais j’espérais qu’il aurait au moins compris le but de la manœuvre. Ce n’est pas toujours facile d’expliquer ce genre de chose. Après tout, si je n’étais pas devenue prof c’était pour des raisons évidentes. Je ne regardais même pas Kerwan, bien trop occuper à regarder l’essence sortir du réservoir. C’était un domaine que je trouvais ultra fascinant. Je n’avais pas précisé que les chiffons devaient empêcher l’air de passer, mais j’espère que c’était évident dans la tête de mon élève du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Mar 2 Fév 2016 - 22:11

Need some gasoline × ft. Melina & Kerwan
Plus Kerwan agissait comme un gamin, et plus il agaçait la jeune femme qui l'accompagnait; même un aveugle aurait pu le remarquer. Néanmoins, il ne disait rien, se calmant bien vite au vu de l'agacement de cette jeune femme, même si elle semblait contenir tout ce surplus d'émotion négative qui allait bien finir par sortir à un moment ou à un autre. Kerwan s'était calmé bien vite et se poussa alors, devenant d'un coup silencieux. Son sourire disparu bien rapidement, et il décida de se concentrer, analysant tous les faits et gestes de madame la professeure ici présente, lui montrant comment siphonner de l'essence. Il s'était penché un peu en avant, penchant de temps à autres la tête à droite ou à gauche afin de mieux visualiser la scène. Il était en train de tout enregistrer telle une caméra vidéo. Il trouvait ça magique de voir que, grâce à l'absence d'air provoquée par le chiffon, le liquide pouvait se transvaser d'un lieu à un autre. Si seulement Kerwan avait mieux suivi ses cours de physique et chimie, peut-être qu'il n'aurait jamais eu besoin de l'aide de cette jeune femme, rencontrée un peu plus tôt. Le jeune homme resta attentif du début de l'opération jusqu'à la fin, et une fois qu'elle eut terminée, elle lui demanda s'il avait des questions. Kerwan secoua alors fermement la tête avant de lui répondre.

- Non, aucune. J'ai parfaitement compris ce que tu viens de faire. Et comme il reste suffisamment de place dans le jerrican, je vais te le prouver en allant moi-même siphonner une voiture.

Le grand brun était décidé de montrer à Melina qu'il n'était pas aussi con et dupe qu'il n'en avait l'air. De toute façon, il allait devoir réutiliser cette technique par la suite, alors la reproduire sur le champ allait être un bon entraînement. Néanmoins, il ne devait pas se louper.
C'est avec précaution, qu'il retira d'avoir le chiffon, suivi du petit tube et du gros. Il tenait les trois dans une même main avant d'empoigner fermement le jerrican de l'autre. Il fit alors signe à la jeune de le suivre, et parti en quête d'une seconde voiture contenant de l'essence. Il pris alors un peu de temps, vu qu'il n'y avait pas énormément de voiture contenant ce liquide et, il réussi par chance à en trouver un autre parmi les quelques unes encore présentes. Il attendit que Melina se décale suffisamment et surtout qu'elle le regarde à l’œuvre.
Il ne perdit pas de temps pour mettre le premier gros tuyau dans le réservoir, puis mettre l'autre extrémité au bout du jerrican. Puis, il plaça le plus petit tuyau à l'entrée du réservoir, avant de bien placer le chiffon pour bloquer toute entrée et sortie d'air. Puis, Kerwan pris une grande inspiration avant de souffler dans le petit tube qui lui servait de paille. Les deux personnes purent y voir un liquide foncé couler à l'intérieur du tuyau, avant de venir se réfugier dans le jerrican. Le jeune homme était fier de lui, car il avait pu prouver à la jeune femme ici-présente qu'il savait désormais siphonner de l'essence. Lorsque son jerrican fut rempli complètement, il sorti de nouveau tous les tuyaux et le chiffon avec précaution, et referma le jerrican à l'aide de son bouchon. Ensuite, il se redressa et regarda et regarda Melina. Il prit une posture droite et un peu plus masculine que précédemment, et il croisa les bras sur son torse. Il avait posé son chiffon sur le jerrican et les tuyaux au sol, juste à côté du gros bidon.

- Alors, madame est satisfaite maintenant ?

Il n'en pouvait plus. Lui aussi trouvait le comportement de cette jeune femme un peu agaçant, vu qu'elle avait l'impression de se montrer plus hautaine et supérieure à lui. Sans doute car elle savait faire plus de choses ? Certes, sans doute. Mais ce genre de choses l'agaçait. En ces temps de chaos, pourquoi ne pas s'entraider plutôt que se parler et se comporter de façon hostile ? De toute façon, l'homme n'était qu'une pure et simple bêtise.
Il restait debout face à Melina, la regardant d'un regard plutôt insistant, mais pas non plus menaçant. Il n'avait pas envie de jouer au même petit jeu qu'elle, mais il voulait lui montrer que son côté plus amusant et fun était terminé. Et peut-être même qu'elle préférait ce genre d'attitude ? Ah, que les femmes étaient compliquées, même en des temps chaotiques.
code by lizzou




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Mer 3 Fév 2016 - 15:23


Need some gasoline.
PV : Kerwan Day

J’observais toujours du coin de l’œil Kerwan, j’avais l’impression que mon comportement lui tapait sur le système, au moins on était d’accord là-dessus. On n’était peut-être pas fait pour se supporter. J’aurais pu faire des efforts, mais à quoi bon, je n’avais pas envie de me battre. Je me demandais comment il avait fait pour garder un travail par le passé. Est-ce qu’il avait toujours été ainsi ? Je l’ignorais et en vrai je m’en fichais un peu. Il fallait être honnête un peu aussi. J’espère qu’il avait bien regardé les manipulations que je lui montrais. Il m’a fallu du temps et surtout tomber avec un peu de chance sur un prospectus qui en parlait. Une fois qu’on a saisi le fonctionnement, c’est toujours plus simple de reproduire le schéma plus tard.

Soit j’avais bien expliqué ou il était simplement très observateur. Il avait compris et voulait même mettre la théorie en application. Tant mieux ! Plus vite, il pourrait se débrouiller tout seul, plus vite je pourrais lâchement l’abandonner. Dans mes brefs moments de réalité, je me rendais compte qu’il y a de ça quelques mois je n’aurais jamais été aussi dur avec lui. Comment je pouvais expliquer ce changement de comportement plutôt radical ? C’est très simple, maintenant j’ai peur des autres alors qu’avant c’était de moi qu’on avait peur. C’était certainement un peu prétentieux, mais qu’importe. C’était ce que j’étais devenu, et je n’en avais pas honte, chacun d’entre nous était désormais un survivant avant d’être un membre de l’espèce humaine.

- Rien de tel que la pratique pour vérifier qu’on a compris. Fais attention à bien placer le chiffon, ce n’est pas toujours évident.


J’avais fait tout un tas de tests avant d’avoir un résultat plutôt concluant. Il fallait maintenant trouver une seconde voiture. Je cherchais de mon coin, mais finalement une fois encore il fut plus rapide que moi. Je n’ai vraiment pas de chance, je ne brille pas de par mon utilité aujourd’hui. Je me mettais dans un angle de vue adéquate pour observer ses gestes, pour le moment, il était un peu hésitant, mais ça viendrait certainement avec le temps. J’avais l’impression qu’il était aussi un peu fébrile, comme s’il avait peur de se tromper et que je lui tombe dessus. C’est vrai que je l’aurais certainement fait en y réfléchissant. Je rigolais alors intérieurement en pensant à ça.

Finalement, il souffla dans le tube et doucement le liquide passait d’un récipient à l’autre. J’avais presque envie de l’applaudir comme on félicite un enfant qui fait son premier pas, mais je fis de mon mieux pour me retenir, ce n’était vraiment pas sympa de ma part et je m’en rendais bien compte, on s’efforce de sourire et de restait aimable ce qui n’est pas toujours très simple je l’avoue. Il retira le matériel du réservoir et ferma son jerrican avant de me regarder d’un regard froid, le torse bombé et les bras croisés. Il me faisait penser à certaines statues qui ont un regard blasé.

- Je t’avoue que je m’en fous. Tu m’as demandé de t’aider je le fais. Je n'en tire aucune satisfaction personnelle, c’est juste du temps que je perds pour me trouver un abri pour la nuit.

Il s’attendait à quoi en prononçant des phrases du genre ? Je n’étais certainement pas du genre à lui sauter dans les bras. J’étais dur, mais la vie d’aventurier c’est exactement ça. Essayer de vivre au jour le jour sans s’inquiéter d’hier ou demain et faire de son mieux pour pouvoir toujours se regarder dans la glace. Je passais une main dans mes cheveux et fit alors demi-tour en direction de nos véhicules. Je n’avais plus aucune raison valable de rester avec lui pour le moment, et il avait de l’essence pour repartir. Nos chemins pouvaient maintenant se séparer.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Mer 3 Fév 2016 - 21:28

Need some gasoline × ft. Melina & Kerwan
Maudire, insulter, critiquer, rabaisser, péter un plomb, perte de temps.
Voila ce à quoi devait actuellement penser Melina; cela se lisait aussi bien sur son regard que sur son visage grâce à ses petites mimiques. Au fond, Kerwan savait qu'il avait déconné depuis le début. Il s'était comporté comme un gamin, aussi bien dans son attitude qu'au niveau de ses réactions, et ceci était quelque chose de pathétique, vraiment. Le jeune homme en avait conscient, et il lui arrivait de maudire encore ses parents car, à cause d'eux, sa mentalité puérile était restée ancrée beaucoup plus tard que prévu. Il se sentait idiot, affreusement con, et surtout il était tombé sur le cul, encore une fois. Il n'a jamais eu beaucoup de tact avec les personnes du sexe opposé, ce pourquoi durant ses relations amoureuses, cela ne durait jamais longtemps, en plus du fait qu'il passait la plupart de son temps à jouer à ses jeux-vidéos. La mère du grand-brun était d'ailleurs plutôt pessimiste sur ce sujet, car elle avait toujours eu peur de n'avoir jamais de progéniture portant le nom de la famille. Mais Kerwan était ainsi, et il était très dur pour lui de changer, surtout que maintenant il n'avait plus personne sur le dos, plus de travailler, et qu'il pouvait faire tout ce que bon lui semblait tant qu'il ne se faisait pas tuer; un peu comme dans les jeux-vidéos type GTA, où il tuait n'importe quel glandu qui osait le faire chier. Néanmoins, la fiction et la réalité étaient deux choses différentes et le jeune homme avait du mal, par moment, à distinguer l'un de l'autre. Au final, ce qu'il venait de gagner, c'était une jeune femme agacée, et qui n'avait juste qu'une envie: se barrer de là le plus vite possible.
Le visage de Kerwan devint alors plus "triste", où ses traits raidis tombaient vers le bas. Lui qui n'aimait pas les frictions et les mauvaises relations avec les gens, il avait tout gagné avec cette femme-là ! Néanmoins, il ne pouvait pas la laisser ainsi alors qu'elle l'avait aidé jusqu'à maintenant, et dépensa une partie de son temps pour montrer à Kerwan comment siphonner de l'essence. Au fond, cette nana, elle semblait beaucoup sympa qu'elle ne souhaitait le montrer, sans doute. Et Kerwan, ça, il n'allait pas la regarder s'échapper, surtout qu'il ne l'avait même pas remercié. C'est alors qu'il reprit une attitude un peu plus détendue, c'est-à-dire qu'il décroisa ses bras, puis s'avança légèrement vers la femme. Il mit alors les mains dans ses poches, et lorsqu'il se mit à parler, le ton de sa voix se fit un peu plus doux qu'auparant.

- Je... Excuse moi. Je sais que je suis un con, un idiot, et un gros gamin. Je suis comme ça à cause de mes parents, mais je sais pertinemment que tu dois t'en foutre royalement. Ecoute, j'ai pas envie que tu partes comme ça, là, tout de suite, alors que tu as pris de ton temps pour pouvoir m'aider. Alors je te remercie pour tous tes efforts en tout cas. Je ne compte pas non plus te bouffer, sache le.

Il attendit alors un temps, l'instant de voir si Melina allait simplement se contenter de se barrer ou non. Mais, en voyant qu'elle ne partait pas, il décida de sortir son petit paquet de bonbons mis plutôt dans le sac.

- Tu dois avoir très certainement pitié de moi, et je le comprends tout à fait. Je ne suis qu'un bon à rien et un incapable, certes, mais en attendant je suis encore en vie et en train de te parler. J'étais juste content qu'on veuille bien m'aider. J'aimerais qu'on essaie d'améliorer cette ambiance, entre toi et moi. Je ferai des efforts pour être moins débile et gamin, et en échange... Tu pourrais montrer un peu plus de gentillesse dans tes paroles, hein ? Qu'en dis-tu ?

C'est alors que Kerwan tendit sans hésiter son petit paquet de bonbon à Melina. Lui qui raffolait des bonbons, il fallait vraiment qu'il se passe quelque chose d'important pour qu'il ose le donner à une étrangère. Au fond de lui, il espérait qu'elle accepte son "petit cadeau".

- Laisse tomber ce compromis, enfin de ton côté. Pour réellement me racheter, je veux t'aider à mon tour. Qu'est-ce qui te ferait plaisir ? Un vrai abri pour passer la nuit ? De la nourriture ? Des vêtements ? Des bonbons ? Je me démerderai pour obtenir ce que tu souhaites. C'est la moindre des choses je pense. Mais je ne t'oblige pas à accepter, tu es entièrement libre de partir.

Kerwan en avait pris un sacré coup à sa fierté, mais c'était pour une bonne cause. Il voulait se rendre utile à son tour pour cette jeune femme, et il comptait vraiment le faire. Néanmoins, il fallait qu'elle accepte et ça, ce n'était pas vraiment gagné...
code by lizzou




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Ven 5 Fév 2016 - 22:29


Need some gasoline.
PV : Kerwan Day

J’étais allé trop loin avec ce type, certainement, et il venait de me le prouver. Partir comme une voleuse c’était certainement un truc qui me faisait plaisir. Je n’avais pas souvent eu l’occasion de le faire et lui c’est ce qu’il avait fait avec lui. Il en avait trouvé une autre plus sombre que moi. J’avais envie de faire payer chaque homme que je croisais à cause de lui, d’autant plus que Kerwan lui ressemblait beaucoup trop à mon gout et c’est vraiment ça qui me perturber. J’ai fait croire pendant des années que j’avais oublié son visage alors que c’était loin d’être le cas en réalité. C’est certainement pour ça que je n’avais qu’une envie celle de m’enfuir loin sans la moindre hésitation. Dans ma tête j’abandonnais l’homme qui m’avait fait souffrir si longtemps. D’un coup le brun avait un regard plus triste, comme si je l’avais blessé. Il se plantait devant moi, me barrant le passage, je n’avais qu’un choix celui de le regarder et il me fit un monologue.

Je n’en avais rien à secouer de son histoire avec ses parents, mais il était si sincère. Pendant un instant la carapace que j’avais sur moi s’ébranla et j’eus le même regard que lui. J’étais réellement triste de ce que j’avais fait ? Je ne saurais véritablement le dire. Je me ressaisis rapidement. Il me remerciait, bah heureusement, il manquerait plus qu’il soit mal poli. Enfin ce n’est pas avec des mercis qu’on arrive à vivre dans ce monde. Il marquait une pause, il attendait que je lui répondre ? Je n’en sais rien. L’idée de me murer dans le silence et d’attendre une suite me paraissait la meilleure solution. Après tout, il n’avait pas commencé un discours émouvant pour se taire juste derrière. Surtout que je sentais qu’il avait encore des choses à dire.

Bingo ! À tous les coups, on gagne. Au moins, il sait ce que les gens pensent de lui, c’est un bon début d’avoir l’esprit ouvert à la critique. Beaucoup de personnes ont déjà dû lui dire des choses pareilles. Je n’avais pas vraiment de raison de rougir en y réfléchissant. Je n’avais rien fait de mal. Alors qu’il me parlait, j’avais l’impression que s’il avait pu, il m’aurait secoué par les épaules en parlant à deux centimètres de mon visage. J’étais bien contente qu’il respecte mon intimité. Je lui offrais un point de plus. Il faut être bon joueur dans la vie. Je le regardais faire alors qu’il me tendait le paquet de bonbons en me demandant d’être plus gentille. C’est vrai que rien ne m’obligeait à être aussi méchante avec lui. Je tendis alors le bras pour en attraper un. Je le faisais tourner entre mes doigts pour l’ouvrir. J’ouvrais alors la bouche pour articuler quelques mots.

- Je… Je… Tu as… On va… Trouver solution…

Je ne savais pas vraiment quoi dire à l’heure actuelle. Il avait certainement raison, mais présenter des excuses ce n’est pas son genre. Je ne sais pas, je venais de me faire amadouer par un bébé. J’avais fini par le déballer et le mettre dans ma bouche. Je redressais alors la bouche en mettant le bonbon dans ma poche. Je relevais alors la tête et pour la première fois un vrai sourire s’affichait sur mon visage. Il voulait vraiment se faire pardonner et je ne pouvais que lui laisser une petite chance. Je ne savais pas vraiment ce que je souhaitais à l’heure actuelle peut-être un peu de folie. J’allais une fois de plus manipuler un homme pour avoir ce que je voulais et c’est encore mieux c’est lui qui me le demandait.

- Tu vas vraiment te poser des questions bizarrement sur moi, mais la chose qui me ferait vraiment plaisir, c’est une arme blanche pour pouvoir me protéger sans me servir de mon arme à feu. J’ai même une petite idée de ce que je veux et où le trouver.

S’il voulait m’aider et me suivre, j’avais tout à y gagner. Je n’avais pas osé me rendre dans cette partie de la ville toute seule simplement parce que je la savais infestée. J’étais donc loin d’être en sureté et j’avais besoin de quelqu’un pour protéger mes arrières.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Aujourd'hui à 11:37

Revenir en haut Aller en bas
 

Need some gasoline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Fire meet gasoline. - Cleo
» Pourquoi ces hausses de la gazoline ?
» set my heart on fire like gasoline. (dr)
» Fire meet Gasoline - Anshu -
» (kallel) fire meet gasoline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-