Partagez | .
 

 Need some gasoline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Mar 23 Fév 2016 - 23:40


Need some gasoline.
PV : Kerwan Day

Il m’indiquait qu’il avait trouvé un réchaud. C’était plutôt une bonne nouvelle pour moi, enfin pour nous. Nous aurions un vrai repas chaud à condition de trouver un truc mangeable. J’étais plutôt contente à cette idée. Encore fallait-il trouver de quoi manger. J’avais décidé de ne pas être trop négative. Après tout ça ne m’apportait rien de plus si ce n’est de la mauvaise humeur. J’avais cru comprendre que Kerwan était très réceptif aux ondes négatives alors je faisais de mon mieux pour me taire et arrêter d’être trop terre à terre. Sans trop se faire attendre, il finit par ouvrir la marche.

- Un paquet de pâtes ou de riz aussi ça pourrait être sympa, on pourrait les faire cuire. Je pense que j’ai assez d’eau dans mon sac pour le faire. Ce sera certainement un peu triste sans épices pour donner un peu de gouts, mais on pourra certainement trouver deux ou trois trucs dans le magasin.

Je le suivais du mieux que je pouvais bien que j’étais obligé de marche vite. Heureusement, le temps où je portais des talons était révolu depuis longtemps et je pouvais avancer sans trop faire de bruit. Je ne remercierais jamais assez cette paire de baskets trouvés dans un magasin il y a un moment déjà. Moi qui passais des heures à choisir mes chaussures, je n’avais plus qu’une paire maintenant. J’avais presque l’impression de n’être plus que l’ombre de moi-même. La survie nous force à faire des choix que l’on n’aurait simplement jamais osez faire par le passé. Enfin, c’était un détail. Je serais un peu plus fort le manche de ma nouvelle hache alors que l’homme ralentissait devant moi. Je sentais la menace des groupies peser sur nous. Je faisais de mon mieux pour retenir ma respiration et rester le plus silencieuse possible. J’avais peur.

Il finit par rentrer dans le bâtiment devant nous. Je l’observais vaguement avancer avant de vite me lancer derrière lui. Je ne voulais pas rester seule. Au moins, à deux on pouvait assurer les arrières de l’autre. Tout se passait bien pour le moment, nous n’avions croisé personne que ce soit vivant ou mort. J’avais déjà beaucoup à faire avec le spécimen que je me coltinais alors j’étais bien contente que ce soit le seul du coin. Enfin c’était sans compter sur sa male adresse. D’un coup un bruit de verre brisé résonnait dans toute la pièce. Je ne pus retenir un cri d’effroi qui fit autant de vacarme que le son précédent. Mes oreilles me firent comprendre que la mort était en train de s’approcher lentement de nous. On ne pouvait voir ces créatures qu’au dernier moment. Il faudrait faire extrêmement attention si on voulait s’en sortir sans problème.

- Surtout, il ne faut pas utiliser d’arme à feu. Ils pourraient être encore plus nombreux.


Je m’en voulais d’avoir crié, mais la pression était bien trop forte et je ne pouvais rien faire. Il fallait maintenant se battre une fois de plus contre sa survie. Tous les jours c’est la même chose. Faire de ce jour un jour meilleur sans que ce soit le dernier. L’avenir était compliqué et semé d’embuche. Il venait justement de tomber dans ce qui semblait être une embuscade de mort vivant. Sa hachette s’arrêta sur le crâne d’un monstre puis d’un second. Elle faisait de son mieux pour les tuer le plus rapidement possible sans pour autant se mettre en danger. Rester éloigné de leurs dents quand on mesure pas bien haut c’est compliqué, parce qu’on a également de petits bras.

Finalement, je m’écroulai en pleure lorsque le massacre fut terminé. Je ne faisais pas de bruit, mais des larmes coulèrent silencieusement sur mes joues, c’était presque devenu une habitude ces derniers temps. Cette soirée me rappelait douloureusement, l’attaque que j’avais subie avec Han et le jour où il avait été mordu. Ce jour qui me hantait à chaque fois que mes yeux se fermaient. J’avais accumulé trop de pression et je n’étais désormais plus capable de reprendre le combat.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Jeu 25 Fév 2016 - 14:53

Need some gasoline × ft. Melina & Kerwan

- Je pense avoir suffisamment d'eau aussi, ou du moins assez pour en rajouter s'il en manque un peu. Et pour les épices, je pense qu'il va en rester pleins, les gens n'allaient pas s'attarder sur des épices avant de partir.

Les deux semblaient être suffisamment déterminés pour trouver de quoi manger. Que ce soit des pâtes ou encore du riz, le grand brun espérait trouver de la nourriture; ses forces allaient bientôt commencer à lui manquer. C'était d'ailleurs ce pourquoi les deux individus avaient décidé de pénétrer à l'intérieur de cette échoppe, souhaitant trouver leur petit bonheur.
Le silence régnait au sein du petit magasin dans lequel se trouvaient les deux humains, sans doute les deux seuls encore bien vivant, équipés d'une conscience encore active. Ils marchaient en silence dans le magasin, slalomant dans les rayons quasiment tous vides, à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent. Néanmoins, Kerwan vint rompre le silence en tapant dans une bouteille en verre avec son pied, ce qui la fit rouler. Celui-ci sursauta juste après avec le cri que Melina n'avait pu retenir; il s'en voulait car il savait que des infectés allaient certainement se rappliquer. La peur se fit sentir tout à coup, ainsi que la mort que les deux jeunes sentaient approcher de plus en plus. La jeune femme rappela à Kerwan qu'il ne devait pas utiliser d'arme à feu, sinon un plus gros nombre d'infectés allaient rappliquer. Il se contenta d'hocher la tête, et il vit rapidement les premiers infectés arriver.

- Reste derrière, je me charge d'eux.

La lumière de sa lampe frontale éclairait les premiers infectés qui se dirigeaient droit vers Kerwan. Celui-ci posa avec rapidité son sac au sol, afin d'avoir une plus grande liberté de mouvement. Puis, les premiers coups de hache vinrent s'abattre sur les premiers infectés. La lumière qui éclairait précédemment leur tête, dévoilait désormais des giclées de sang, ainsi que des corps manquant de leur tête, et parfois certains manquaient aussi de certains membres. Ces créatures tombèrent les unes après les autres dans un son sourd mais bref. Melina ne vint pas se mêler à ce combat, par chance, et Kerwan eut finit peu de temps après. Lorsqu'il fini de trancher sauvagement le dernier infecté, il baissa la tête vers le sol, et il put y voir un amoncellement de cadavres, formant une marre de sang autour d'eux. L'odeur de la pourriture se fit rapidement sentir et Kerwan recula.
Il ne vit plus tout de suite la jeune femme qui l'accompagnait, vu qu'elle s'était écrouler au sol. Kerwan l'aperçu rapidement, et il se mis accroupi en face d'elle. Il éteignit alors sa lampe frontale afin de ne pas abimer ses deux globes oculaires, puis il posa doucement ses mains sur les épaules de la jeune femme. Il prit une voix douce, voulant essayer de calmer cette jeune femme qui s'était mise à pleurer. Il avait su calmer une petite fille, mais une femme allait sans doute être un peu plus compliqué.

- Melina, c'est fini, d'accord ? Les infectés sont morts, et aucun autre ne viendra, tu m'entends ? Je sais que c'est très dur pour toi, et ça l'est pour moi aussi. Je te protègerai et je te promets qu'il ne t'arrivera rien.

Elle semblait ne pas s'arrêter de pleurer, et Kerwan décida de couper la lumière de la lampe frontale de Melina, elle lui faisait mal au yeux. Les deux étaient dans le noir, mais Kerwan arrivait à distinguer la silhouette de Melina qui n'avait pas bouger d'un pouce. Il attendit quelques secondes, ou quelques minutes sans doute, puis il se décida à la prendre dans ses bras, espérant qu'elle ne le repousse pas et surtout, qu'elle puisse calmer ses pleurs. Ses bras enlacèrent doucement la jeune femme, puis le grand brun se mit alors à chuchoter.

- Je suis désolé d'avoir fait du bruit, c'est de ma faute si tu es dans cet état. Essayons de trouver de la nourriture puis allons dans un petit endroit, où nous serons davantage en sécurité. Tu te sens apte à pouvoir continuer ? On ne s'attardera pas longtemps ici, je te le promets. Je vais tout faire pour qu'il ne t'arrive rien, jusqu'au moment où l'on se quittera, demain matin.

Il ne fallait surtout pas que Melina baisse les bras maintenant. Même si elle ne faisait rien, la savoir avec Kerwan le rassurait, il ne voulait pas la laisser seule, et surtout pas maintenant dans cet état.
code by lizzou




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Ven 26 Fév 2016 - 10:37


Need some gasoline.
PV : Kerwan Day

Pourquoi maintenant ? Pourquoi alors que j’étais avec lui ? Mon cerveau ne fonctionnait plus. J’étais perdu. Sur chacun des cadavres au pied de Kerwan j’avais l’impression de revivre une nouvelle fois, l’horreur de cette nuit. L’horreur de la mort de celui qui comptait tant à mes yeux. Je voyais son visage partout. J’en pouvais plus, je lui avais promis de survivre juste avant qu’il ne rende son dernier souffle et ça me hantait, car je ne me sentais plus capable de le rendre fier de moi. Sans l’homme qui me servait de faire valoir, je serais morte à l’heure actuelle. Je ne suis qu’une conne incapable de m’en sortir seule.

J’entendais les coups de hache faire tomber les morts. J’étais incapable de m’en mêler. Depuis ce jour, j’ai été totalement transformé. Je suis devenue une incapable. Je devais changer cette tendance, devenir quelqu’un de bien. Faire quelque chose plutôt que d’êtres assis par terre au milieu de la mort. L’odeur était de plus en plus forte. Le monde autour de moi devenait de plus en plus flou à mesure que les larmes coulaient sur mes joues. J’avais du mal à distinguer les formes qui m’entourait.  Sans vraiment que je comprenne pourquoi ni comment, la lumière dans la salle s’estompa d’un coup. Kerwan avait éteint nos lampes, j’ai mis quelques secondes pour le remarquer. J’étais loin dans une autre galaxie. J’imaginais mon père toujours en vie à mes côtés.

J’entendais ses paroles sans vraiment réussir à les comprendre. J’étais totalement perdue. J’étais persuadé qu’il disait des mots gentils. De toute façon, il ne savait faire que ça. Il était bien trop sage pour avoir un mauvais fond. Ses lèvres bougées et mes forces ne revenaient toujours pas. Moi qui étais d’habitude si fière. J’étais incapable de bouger ne serait-ce que le petit doigt. J’avais envie de lui articuler un mot. Lui dire que ce n’était rien et que demain j’irais mieux. Tout ça était totalement impossible. Même ouvrir la bouche était un effort trop compliqué. Il me promettait des choses comme s’il était mon ami et qu’il comptait pour moi. Je ne comprenais pas vraiment sa démarche, moi qui voulais ressemblais à une femme forte je faisais tout le contraire. Je me détestais pour mes réactions de merde.

- C’est la mienne aussi… Je n’aurais pas crié, on aurait pu s’en sortir.

Doucement je me relevais grâce à son aide. Je n’avais pas l’habitude de sentir quelqu’un m’étreindre. J’étais habituellement si indépendante. J’avais été réconforté et je me sentais un peu mieux. J’avais l’impression d’avoir de nouveau quinze ans. D’être à l’époque où j’avais toujours eu besoin de Han pour avancer et prendre des décisions. Je n’avais pas eu besoin d’un homme dans ma vie parce que mon père était là pour jouer ce rôle. C’était dur de l’admettre, mais je n’avais pas le choix, nous devions avancer et trouver de quoi se nourrir. La faim expliquait également mon manque de discernement.

- Ne te sent pas fautif… On a tout… J’ai vécu des moments difficiles et j’ai encore du mal à les laissé derrière moi. Il faut tourner la page. Nous devrions chercher un manger.

Je relevais la tête et allumer de nouveau ma lumière, tout en prenant bien soin de ne pas regarder Kerwan en face pour ne pas l’éblouir. Le magasin était totalement vide à présent. Il ne restait que nous deux en train d’explorer le moindre centimètre carré à la recherche de nourriture. Pour le moment, je ne trouvais absolument rien de mon côté, j’espérais qu’il ait une meilleure prise que moi. Je faisais tout pour oublier ce qui venait de sa passée. Je savais très bien que lui ne pourrait pas et qu’un jour, si je le recroise, il me reverrait assis par terre en larme. Je m’étais collé toute seule une étiquette sur le front.

- Tu trouves quelques choses ? Pour le moment, il n’y a rien d’intéressant de ce côté.


Je parlais normalement, vu le nombre de monstres abattu, on était tranquille pour un petit moment. Je balayais les étagères des yeux et toujours rien. J’en avais marre de ça aussi tien…
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Sam 27 Fév 2016 - 17:13

Need some gasoline × ft. Melina & Kerwan

Kerwan essaya de consoler la jeune femme comme il put, malgré qu'il n'était point très délicat envers la gente féminine. Il espérait que Melina entende ses paroles, quoi que pas forcément les plus réconfortantes qu'elles soient, mais il faisait de son mieux. Au début, elle ne sembla pas réagir jusqu'à ce que le jeune homme entende qu'elle aussi était fautive. Il ne voulait pas rejeter une partie de la faute sur elle, alors lorsqu'elle le fit, cela rassura le jeune homme de se dire qu'elle assumait ses actes, même incontrôlés. Elle allait sans doute s'en vouloir mais désormais le mal était fait, et les infectés étaient morts sous la lame tranchante de la hache de Kerwan.
Après sa courte et douce étreinte, Kerwan retira ses bras d'autour de la jeune femme et l'aida doucement à se relever. La lumière de sa lampe frontale était toujours éteinte car il voulait éviter d'aveugler bêtement la jeune femme. Il s'approcha d'elle encore une fois, puis posa délicatement une main sur son épaule avant de se baisser un peu vers elle.

- Tu n'as pas à t'en vouloir pour ce que tu viens de faire, ça arrive à tout le monde de craquer. Ça m'est arrivé aussi, et maintenant je vais mieux. Au bout d'un moment tu iras mieux toi aussi, tu verras. Il te faut juste un peu plus de temps pour tout accepter.

Melina put peut-être apercevoir le petit sourire réconfortant de Kerwan, puis il retira sa main. Il ralluma sa lampe frontale et se recula, avant de repartir chercher de quoi manger de son côté. Vu qu'il n'y avait plus personne dans cette petite échoppe, Kerwan pouvait donc laisser la petite jeune femme seule, sans craindre quoi que ce soit. Le grand brun avait vu une nouvelle image de la jeune femme se dessiner, il découvrait une toute nouvelle facette d'elle. Il y avait un si gros contraste entre celle qui a connu plus tôt dans la journée et maintenant, à la voir si fragile, faible et apeurée. Kerwan pensa qu'elle avait dû rencontrer d'autres hommes avant lui qui ont dû lui jouer des tours plus ou moins mauvais, et c'est pourquoi la raison de son comportement d'aujourd'hui, à se montrer telle une dure à cuire, qui finalement n'était qu'une façade.
Kerwan n'arrivait pas à compatir avec elle car il ne savait pas que c'était d'être une femme, et en plus de cela petite, et sans beaucoup de force. Le paraître et la froideur semblaient être importants pour elle, et il regrettait même de s'être excusé plus tôt dans la journée car elle ne méritait sans doute pas cela, finalement. Lui qui s'était comporté de façon honnête et "amicale" envers elle, Melina n'avait cessé de le rembarrer et de lui parler telle une commandante. Elle le traitait comme un gamin et aussi comme un idiot, vu à chaque fois les têtes qu'elle tirait et son air agacé qu'elle prenait. Le grand brun l'avait désormais en travers de la gorge, car il se rendait compte qu'il s'était fait purement et simplement manipuler. Quel con ! Comme quoi, la gentillesse arrivait souvent à lui faire défaut... "Trop bon, trop con".

Il arpentait les rayons de son côté, seul. Il restait silencieux, se contentant de fouiller dans les divers étagères, espérant trouver un paquet de féculent pour lui et...elle. Il fouillait partout, dans chaque recoin de chaque rayon de chaque étagère. Il regardait derrière de vieux paquets, d'emballages ouverts. Par moment, il trouvait ce qui semblait de la nourriture mais au travers de l'emballage, il pouvait y voir de la moisissure. Ses recherches reprenaient à chaque fois, jusqu'au moment où il tomba enfin sur un paquet de riz. Il eut envie de sauter de joie, mais en revoyant le visage de Melina qui tirait la gueule et qui était agacée, il se bloqua alors et se contenta de prendre le paquet de riz encore intact. La jeune femme le questionna et il se contenta de répondre alors:

- J'ai trouvé un paquet de riz, il y en a largement pour tous les deux. Il faut aller récupérer le réchaud.

Il revint ensuite vers le faisceau lumineux qu'émettait la lampe frontale de Melina, et il lui tendit le paquet de riz. Il ne lui souriait même plus, tant il était bien remonté contre elle. Il espérait qu'elle comprenne qu'il était juste très agacé et énervé, car elle avait été fausse avec lui depuis le début. Puis lorsque la jeune femme lui pris le paquet de riz encore intact, il sorti de l'échoppe, sans un mot. Il tourna les yeux vers les grosses vitres du centre commercial, et vit que le soleil allait terminer sa course, laissant bientôt sa place à la lune. Il sentait que cette nuit allait être très longue.
code by lizzou




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Dim 28 Fév 2016 - 2:06


Need some gasoline.
PV : Kerwan Day

Je me prenais pour qui franchement ? Je n’en avais pas la moindre question. Je sentais le regard hostile de Kerwan. Il ne m’aimait pas et je pouvais le comprendre, j’étais vraiment qu’une de ses salopes sans cœur. La fin du monde m’avait poussé jusqu’à mes derniers retranchements. C’était tout comme la fièvre qui commençait à monter en moi. Il avait trouvé un paquet de riz. On aurait largement de quoi manger à notre faim. Cependant, le cœur n’y était pas. Je me dégoutais tout simplement. Ce qu’il n’avait pas vu c’est que j’avais été mordu au bras dans l’histoire et c’était pour ça que je m’étais écroulé. Je me savais condamné et je ne voulais pas lui montrer.

Son regard était froid et tranchant alors que j’avais uniquement besoin de soutien. Je le fixais un instant avec mes yeux larmoyants espérant créer un quelconque effet pour l’apitoyer sur mon sort. C’était un échec lamentable. Il avait fait demi-tour pour chercher le réchaud, me laissant seule ici. Je n’avais plus peur du futur, je le savais sombre et sans avenir. Pendant ce temps, je cherchais un récipient où y déverser mes maigres réserves d’eau. Une dose de riz, pour deux d’eau. Ce n’était pas compliqué à faire cuire au moins. Tous seraient prêts lorsqu’il reviendrait. Je n’avais pas envie de le faire attendre.

Doucement je regardais ma blessure alors qu’il était encore trop loin pour voir. Ce n’était pas beau. J’avais mal. Je savais que j’allais agoniser pendant plusieurs jours. Enfin, je pouvais toujours faire comme si de rien n’était encore pour un moment. Pas besoin de bandage, ma blessure ne saignait pas. Surtout que je savais bien que je n’allais pas survivre à ce mois. J’attendais patiemment le retour de Kerwan voulant me faire le plus agréable possible pour les derniers moments en compagnie d’un être humain. Je l’observais revenir en lui faisant un petit sourire.

- Tout est prêt, il ne reste plus que le réchaud. Si tu veux, tu peux prendre un des sacs de couchage, la nuit risque d’être froide.

Elle le serait particulièrement pour moi, je le savais. Han avait tout le temps froid jusqu’à ce que la fièvre finisse de gagner la bataille. J’avais le cœur lourd, je respirais difficilement tout en allumant le réchaud. Nous en avions pour un petit quart d’heure avant que le tout soit prêt. J’aurais pu lui faire la discussion, mais le cœur n’y était pas. Lorsque mes yeux se levaient vers lui ça ne me donnait pas plus envie d’ouvrir la bouche. Je restais donc là, en silence à attendre. C’était long, de temps en temps je remuais le contenu de la casserole devant moi. Enfin, j’avais quelques choses à dire. La nourriture était cuite.

- On va pouvoir manger ! Bon par contre, je n’ai pas trouvé d’assiette alors je suppose qu’on est condamné à manger du même plat.


Je t’entais un brin d’humour en lui tendant une fourchette, mais ce n’était pas très convaincant. Tant pis ça ne m’apportait guère. Je n’avais pas beaucoup dormi durant la nuit. Mon bras me lançait. Alors, j’avais réfléchi, longuement. Je devais partir et lui laisser mes affaires, c’était le moins que je pouvais faire. Je vidais mes poches discrètement pour ne pas le réveiller. Je pris avec moi un de mes Beretta. Je ne savais pas si je devais lui laisser un mot. J’avais réfléchi longtemps. C’était peut-être mieux. Il pourrait me chercher ou se sentir responsable. J’avais tout ce qu’il fallait dans mon sac. C’est donc éclairé par les premières lueurs du jour que je pouvais noter les mots suivants sur la feuille.

Kerwan,
Tu ne m’as pas connue au meilleur de ma forme. Je ne me suis jamais remis de la mort de mon père, j’avoue c’est un tort. Il c’était fait mordre par une de ses choses et la fièvre l’emporté. J’ai préféré partir en te laissant tout. Je me suis fait mordre, chaque seconde qui passe, je m’affaiblis un peu plus. Si tu entends un coup de feu en te réveillant, c’est que je ne suis plus de ce monde. Prend ce que tu veux dans ma camionnette, je n’ai plus personne.
Mes amitiés, Melina I. Grohl

Voilà, ça ne me paraissait pas trop mal. Je n’avais plus qu’à partir rejoindre, l’homme qui était tout pour moi et qui malheureusement était parti depuis bien trop longtemps. Je m’éloignais pour ne pas attirer les groupies à côté de lui à cause du bruit de détonation. Une dernière respiration, je pose l’arme sur ma tempe. J’appuie sur la détente et plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Aujourd'hui à 16:59

Revenir en haut Aller en bas
 

Need some gasoline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Fire meet gasoline. - Cleo
» Pourquoi ces hausses de la gazoline ?
» set my heart on fire like gasoline. (dr)
» Fire meet Gasoline - Anshu -
» (kallel) fire meet gasoline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-