Partagez | .
 

 Need some gasoline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Need some gasoline   Mar 26 Jan 2016 - 21:31

Need some gasoline × ft. Melina & Kerwan
Voila que depuis un certain temps, Kerwan est enfin arrivé à Seattle, là où il devait se rendre, sa destination finale. Lorsque celui-ci a franchi ce fameux panneau, il ne s'attendait pas à voir encore des infectés dans cette ville. Il y avait une sorte de frustration, et tout espoir de s'en sortir s'affaissait petit à petit. Néanmoins, il fallait rester suffisamment fort, n'est-ce pas ? Kerwan n'allait pas se laisser abattre aussi facilement par tout ce qui l'entourait. De plus, il était encore à l'abri dans son pick-up, mais pour combien de temps encore ?
Par où il arrivait, l'endroit était désert, mis à part ces infectés qui déambulaient sur les routes, semblant ne pas savoir où aller. Il fallait avouer que leur comportement était vraiment très étrange, un peu comme des cannibales. Rien que l'idée de se faire dévorer par ces... Ces gens atteints du virus, cela lui fit froid dans le dos. La seule musique présente dans les environs était les bruits de ces infectés qui se faisaient entendre. Ce n'était point une musique très.... Accueillante. Kerwan roulait plutôt doucement; il voulait regarder les environs mais aussi à la fois se concentrer sur la route, pour éviter de foncer dans un quelconque panneau ou encore un arbre, un trottoir ou un autre objet, pouvant lui coûter cher. Nous pouvions sentir son stress; son cœur battait très vite et d'un rythme soutenu. Sa respiration était assez lente, quoique plutôt forte tout de même, à cause de sa tension. Par moment, son ventre -ou plutôt son estomac- lui quémandait de quoi se remplir la panse. Le jeune homme ne savait plus depuis combien de temps il avait avalé quelque chose, et la peur de se faire tuer aussi rapidement et facilement le préoccupait davantage. Manger restait donc un luxe, dès lors qu'il trouvait suffisamment de nourriture et surtout, un coin suffisamment en sécurité.
Alors qu'il continuait de rouler, Kerwan aperçu une sorte de petit lotissement, ou bien de résidence, enfin un gros patté de maisons qui s'étendaient sur un ou deux kilomètres, voire plus. Le brun restait très attentif à tout ce qui était aux alentours. Son comportement semblait être similaire à celui qu'il avait lorsqu'il jouait aux jeux-vidéo, c'est-à-dire qu'il était en pleine haleine, étant près à bondir et à réagir s'il y avait la moindre altercation ou embuche avec l'extérieur. Tout en roulant, les yeux se Kerwan basculèrent vers son tableau de bord et il remarqua que la jauge d'essence était presque à sec. Celui-ci soupira encore. Sa voiture consommait pas mal, ou bien c'était juste Kerwan qui roulait beaucoup plus qu'il ne le pensait. Il commença alors à angoisser. Allait-il tomber en panne d'essence ici, au beau milieu de ce petit quartier, et allait-il devoir parcourir tout Seattle à pied jusqu'à trouver un bidon d'essence ? Il ne savait même pas s'il allait réussir à sortir de ce quartier encore vivant, et encore moins à s'aventurer au delà, vu qu'il ne connaissait encore rien de cet endroit. De toute façon, il n'avait pas le choix. C'est alors que Kerwan eut une idée: explorer les maisons de ce quartier afin de trouver un peu de liquide pour son moteur. Cela faisait depuis un moment qu'il y avait eut des alertes proclamées par l'Etat, les gens avaient commencé à tout prévoir avant de partir. Donc, peut-être que quelques familles ont pensé à prévoir de l'essence, qui sait !
Kerwan eut une petite lueur d'espoir. C'est donc sans plus attendre qu'il décida de se garer devant l'une des maisons, près du trottoir au cas où il faille repartir aussitôt. Il arrêta le moteur et le silence revint faire surface. C'est alors qu'il prit son sac à dos contenant des balles pour son fusil à pompe. Il mit son arme sur son épaule grâce à la bandoulière, et empoigna fermement sa hache. Grâce aux rétroviseurs, il vit que plusieurs infectés se dirigeaient vers sa voiture et, c'est avec rapidité que Kerwan sorti du véhicule. Ces quelques infectés lui foncèrent dessus, et il leur trancha tout ce qui était possible. Du sang jailli de part et d'autre, et les cadavres découpés tombèrent au sol. On aurait dit une boucherie. Puis, il se mit en route sans plus attendre vers la maison la plus proche. Il entra dans une première maison, suivi d'une seconde, et d'une troisième. Mis à part des infectés à découper sauvagement, Kerwan n'y trouva que quelques vêtements, de la nourriture périmée d'un ou deux mois, et d'autres babioles. Il ne fallait pas perdre courage, n'est-ce pas. Puis, alors qu'il sortait de la troisième maison pour aller dans une quatrième, il vit arriver un gros fourgon noir. C'était peut-être une chance ! Il se mit alors à courir et s'avança comme il put jusqu'à la voiture, essayant de se mettre dans le champ de vision du conducteur. Il fit alors de grands signes avec ses bras, les agitant dans tous les sens et en criant.

- Hey, par ici !
code by lizzou




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Mer 27 Jan 2016 - 19:37


Need some gasoline.
PV : Kerwan Day

Encore une journée, elle se ressemblait toute. Hier avait été long et chiant et demain serait aussi long et chiant. Certaine journée avait été meilleure que d’autre, mais peut avait vraiment était génial. Pour le moment, je n’avais plus gout de rien. La vie me semblait morne et triste un peu comme les groupies qui cavalaient à droite à gauche dans l’espoir de trouver quelqu’un à qui croquer un morceau. Je n’avais pas eu de problème majeur avec eux depuis un moment. Je continuais à vagabonder à droite à gauche revenant de temps en temps chez mon amie Bree qui était contente de me voir arrivé avec un tas de trucs. Je ne vivais pas avec elle, mais c’était un échange de bon procédé. J’entassais des trucs qui lui seraient utiles et puis quand j’avais besoin, elle m’offrait un toit, de quoi me laver et manger à ma faim. Bon le plus important rester la compagnie humaine.

J’étais parti de là-bas depuis deux jours maintenant. Je restais toujours squatter dans le quartier sud de Seattle, je l’aimais bien. C’est dans celui-ci que j’avais grandi, je le connaissais encore mieux que les autres. J’avais été faire un tour du côté d’une salle de spectacle et avait trouvé des instruments de musique. J’aurais bien aimé prendre le piano, mais comment dire, c’est un peu lourd et vu que je vis dans mon fourgon, je n’aurais pas eu trop de place après ? Par contre, j’avais trouvé un superbe violon alors que je n’avais strictement aucune connaissance en l’instrument. Enfin je l’avais pris avec moi. Les femmes et les collections… J’étais fière de moi et c’était suffisant pour me faire sourire. Ce fourgon était plutôt bien pratique. C’est d’ailleurs le seul vestige de mon ancienne vie. J’avais regardé de longues minutes le logo blanc de ProgRock Records avant de monter dedans et de reprendre la route. Il me rappelait tellement de bons souvenirs sur ma vie passée.

Je n’avais plus d’espoir concernant un futur moins morne, il y avait des gens plus gentils que d’autres que j’avais rencontrés. Des groupies toujours plus nombreuses que j’avais tué, mais rien. Rien de tout ça ne me rendait heureusement, je voulais retrouver celui qui comptait tant a mes yeux et qui était passé de l’autre côté du mur. Lors de mes virées en solitaire, je sentais son regard se poser sur moi. Il est bienveillant comme les étoiles au-dessus de nos têtes. Je souriais alors en l’imaginant dans le ciel en train de me regarder. Il avait toujours été un aventurier, il avait toujours cru possible le voyage spatial. Peut-être que maintenant il s’en donnait à cœur joie là-haut. Ou qu’il soit maintenant, il n’avait plus besoin de se battre et c’était le principal.

Je roulais tranquillement dans les rues de Seattle. J’avais assez de provisions pour aujourd’hui, je voulais aller m’installer dans un petit coin tranquille pour le reste de la journée. J’allais m’ennuyer et attendre que les heures passent. Comme souvent depuis le début de cette galère. Je pensais alors que je devrais me trouver un livre. Je déteste la lecture en fait, mais c’est principalement parce que j’ai dû lire que des trucs bien nuls à l’époque. Demi-tours, changement de programme, direction la bibliothèque. Sur le chemin un homme se mit à s’agiter dans tous les sens en criant. Je m’arrêtais nette. Nan, mais il n’est pas bien de gueuler lui ? Rien de mieux pour attirer une vingtaine de ses bestioles. Une fois à l’arrêt je ne fis rien, me laissant quelques secondes pour observaient la situation.

Un véhicule noir sur le bas-côté devait lui appartenir étant donné que j’arrivais à déchiffrer qu’elle venait de Floride. Pourquoi venir ici ? Il a dû mettre des jours pour arriver jusqu’à nous. Il n’est pas un peu fou ? Enfin, les questions du genre seraient pour plus tard. Charitable dans l’âme, je finis par sortir de mon véhicule. Je m’approchais un peu de lui. Il était tout simplement immense ! Et non je ne suis PAS petite à la fin.

- Je peux t’aider ?

Question froide et sèche. Certainement un peu déroutante. Je passe directement au tutoiement plutôt pour lui faire comprendre que je me sens au-dessus de lui. Alors qu’il est clairement perdu et qu’il ne sait pas où il va. Pas de sourire ni de regard en coin. J’ai beau mesurer trente centimètres de moins que lui, je sais me défendre et je suis prête à le prouver.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Mer 27 Jan 2016 - 21:34

Need some gasoline × ft. Melina & Kerwan
Alors que Kerwan courait après le gros fourgon noir, celui-ci fini enfin par s'arrêter. Kerwan couru alors jusque du côté conducteur, espérant y voir une personne à peu près charitable et ayant suffisamment de cœur pour l'aider. En ces temps plutôt "apocalyptiques", il est vrai que Kerwan était souvent tombé sur de bonnes personnes, quoique faibles, mais parfois sur des gens plutôt malsains ou encore des pillards, mais ils se furent rares. Le véhicule arrêté, Kerwan s'approcha un peu plus du fourgon tout en haletant car il venait de courir vite, et pu apercevoir une silhouette, avec ce qui semblait être des cheveux longs. Une femme ? Etait-elle seule ? En tout cas, il s'agissait d'une très bonne opportunité pour Kerwan car il allait pouvoir obtenir de l'aide, enfin il l'espérait.
Néanmoins tout en criant, le jeune homme attira un bon nombre de ces infectés qui arrivèrent assez rapidement vers lui. Leurs sons tels des grognements se rapprochaient de plus en plus. A les voir agir ainsi, nous nous aurions cru dans la savane, avec les prédateurs guettant leurs proies, puis les attaquant au dernier moment. Sauf que là, les prédateurs venaient de loin et semblaient courir, chose qui pouvait plutôt être amusant à voir d'un point de vue extérieur. Sans plus tarder, Kerwan lâcha sa hache pour empoigner vivement son fusil à pompe. Balles à l'intérieur, il ne perdit pas une seconde pour en décaniller les premiers. Rechargeant de façon un peu maladroite mais plutôt rapidement à cause de cet afflue d'adrénaline, il finit par tous les dégommer, telles des quilles de bowling. Les infectés tombèrent tous les uns après les autres. Quelque uns bougèrent encore, mais Kerwan réussi à les achever d'une dernière balle dans la tête. Maintenant, il allait pouvoir souffler durant quelques minutes.
La conductrice prit le temps de descendre avant de se planter devant Kerwan. Celui-ci baissant alors la tête, elle était très petite, mais cela ne la rendait moins mignonne pour autant. C'est alors que Kerwan jeta un rapide coup d’œil sur son interlocutrice, et put ainsi voir à qui il avait affaire. Elle était donc petite, plutôt mince mais avec de jolies formes, des yeux marrons, tout comme ses cheveux longs.

"Je peux t'aider ?"

Elle lui parla de façon sèche et froide. Mais pour qui se prenait-elle ? Kerwan croisa alors ses bras sur torse assez imposant, en prenant alors une attitude un peu plus raide. Il ne venait pas là pour lui prendre quoique ce soit à cette petite dame, il voulait simplement l'aide d'une personne étrangère, voila tout. Son comportement l'avait un peu dégoûté et le rendit légèrement plus hostile, lui qui, d'habitude, était tout le temps souriant. Il fallait tout de même un rien pour l'énerver, même s'il ne supportait pas ça. Tout de même, vis-à-vis d'une étrangère, il se devait de bien se comporter s'il voulait obtenir de l'aide. Et puis au pire, il aura essayer. Tout de même, il essaya de se détendre au maximum afin de montrer à la jeune femme qu'il ne lui voulait aucun mal, simplement un peu d'aide de sa part.

- Bonjour, je voulais juste savoir si tu ne connaîtrais pas un point d'essence dans le coin. Je n'ai plus de carburant pour repartir. En plus je ne suis pas du coin, alors je suis un peu pommé, tu vois..

Le fait de se parler avec le tutoiement avait décontracté un peu Kerwan. Il n'allait donc pas se gêner, surtout si la jeune femme était du même âge que lui. Au fond de lui il croisa les doigts, en espérant obtenir du carburant d'une façon ou du autre, avec l'aide de cette jeune femme, ou non. Le temps que celle-ci veuille bien prendre la peine de répondre, Kerwan remit correctement son sac sur ses épaules, mis son arme sur son épaule droite, attachée grâce à une bandoulière, et ramassa sa hache qui était plutôt bien tachée de sang. Celui-ci se frotta alors le visage; il semblait épuisé, en plus de ses cernes violacés qui marquaient bien le dessous de ses yeux. De temps à autre, il regardait autour d'eux afin de vérifier qu'aucun infecté ne se jette sur eux par surprise, ou ne les attaque, tout simplement.
code by lizzou




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Jeu 28 Jan 2016 - 15:47


Need some gasoline.
PV : Kerwan Day

Il avait fait un beau carnage autour de nous c’était tout simplement dégoutant. J’avais passé plus de temps à les esquiver plutôt qu’à les affronter de front. Je faisais de mon mieux pour éviter que mon horreur déforme mon visage. Voir les groupies de loin c’était une chose, devoir se tenir au-dessus d’un massacre c’en était une autre. Je ne lui en voulais pas pour ce qu’il venait de faire, mais au fond de moi j’étais tout simplement dépassé par les évènements. Voulait-il m’impressionner avec son épreuve de force ? En tout cas, c’était raté, je le voyais plutôt comme un inconscient, les bruits de balle n’allaient pas tarder à attirer encore plus de monstres.

Enfin, il m’expliqua la merde noire dans laquelle il venait de se mettre. Pourquoi diable était-il venu ici ? C’est la merde partout, quel que soit l’état dans lequel on vit. J’étais même persuadé que cette horreur avait atteint tous les pays existants. Il n’y avait plus aucune safe place n’importe où sur terre. Il voulait de l’essence très bien, j’allais l’aider à s’en fournir. Mais il n’avait pas intérêt à compter sur moi pour lui en donner. Mon essence est bien trop précieuse pour que je m’en sépare. Je regardais autour de moi. Il y avait des vestiges de belle pelouse bien entretenue. C’était une bonne nouvelle pour lui. J’affichais un sourire un peu mesquin avant d’ouvrir la bouche pour la seconde fois.

- Tu sais siphonner de l’essence mon mignon ? C’est la seule façon de s’en procurer à l’heure actuelle. Je suppose que tu n’as pas la matérielle nécessaire ? J’ai tout laissé dans ma planque. On devrait trouver un tuyau d’arrosage dans le coin et avec un peu de chance un jerrican dans un des garages.

Je n’avais pas vraiment d’explication à fournir sur les raisons qu’il me poussait à l’aider à l’heure actuelle. J’aurais très bien pu remonter dans mon véhicule et partir. Enfin j’avais décidé de faire ma bonne action. J’allais certainement encore me casser un ongle et me rendre crade, mais c’était ça la survie maintenant. Peut-être que sans le savoir réellement, c’est sa taille qui m’impressionnait à l’heure actuelle. Enfin une chose est sûre, je n’avais jamais fait de complexe d’infériorité et ce n’est pas maintenant que cela changerait. Je le regardais alors droit dans les yeux avec mon regard attendrissant. Un petit sourire en coin pour agrémenter le tout.

- Je vais voir dans cette maison. Il y a un robinet à l’extérieur. Je pourrais certainement trouver un tuyau à l’intérieur. Ça ne sert à rien de fouiller mon fourgon il n’y a pas ce que tu cherches à l’intérieur et si tu le fais,  je le saurais.

Je n’avais qu’une envie appuyée sur le bouton que j’avais dans ma poche. Celui de la clé pour fermer le véhicule. Je n’avais aucune confiance en lui pour le moment et cela ne changerait certainement pas dans l’immédiat. Je restais méfiante devant cette inconnue. Il faut toujours se méfier de ce qu’on ne connait pas, et c’est encore plus vrai maintenant que l’apocalypse à sonner. Je finis par lui tourner le dos et m’engouffrer dans la maison en question. Je trouvais sans trop de problèmes la porte qui menait au garage. Il fallait maintenant trouver l’objet de mon désir et tant qu’à faire pas la version de cinq mètres qui est bien trop long pour aspirer quoi que ce soit.

Visiblement, j’avais parlé un peu vite. J’aperçus devant moins un de ses fameux tuyaux d’arrosage. Bien trop grand pour en faire quoi que ce soit. J’avais besoin d’un truc pour le couper. J’ouvrais les tiroirs et les placards que je trouvais dans la pièce pour enfin mettre la main sur une paire de ciseaux. Je soupirais alors, j’avais une épreuve de force à accomplir. Couper ce truc tout en m’assurant que le plastique n’était pas abimé, s’il y avait un trou ou une simple écorchure c’était foutu, il n’aurait pas pu s’en servir et ça impliquer revenir les mains vides et ça je ne pouvais pas me le permettre. Finalement après de longues minutes à découper proprement le plastique, je finis par être fière de moi. Je pouvais donc partir à sa rencontre avec mes deux morceaux de taille différente. J’avais mis au point une technique plutôt intéressante grâce à un mec plutôt calé en physique que j’avais croisé, qui ne nécessite pas de salir la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Jeu 28 Jan 2016 - 21:35

Need some gasoline × ft. Melina & Kerwan
Vu la mine que tira la jeune femme lorsque Kerwan tua les infectés, celui-ci en déduit qu'elle ne devait pas aimer voir ce genre d'événements se produire sous ses petits yeux, ou encore qu'il n'aurait pas dû les tuer ainsi. Enfin bon, ce qui était fait, était fait, et personne n'allait pouvoir y changer quoi que ce soit ! Les deux interlocuteurs se retrouvaient donc seuls, face à face. Cela devait être plutôt comique de voir un petit bout de femme devant un grand et imposant homme. La situation semblait être tendue, surtout du côté de la brune qui était postée sur la défensive. Ses paroles étaient directes, froides, et si elle pouvait attaquer, elle le ferait très certainement. Puis, celle-ci lui demanda s'il savait siphonner de l'essence. Elle fini par lui avouer qu'un tuyau d'arrosage et un jerrican allaient être nécessaire, ce qui fit afficher une moue au grand brun. Il haussa alors les épaules avant de soupirer en silence, mais son geste se fit clairement comprendre.

- Euh non, pas vraiment. Ce sont des gens un peu bricolos ou encore en détresse qui m'ont aidé à mettre de l'essence. La seule chose que j'ai, c'est un gros bidon. Il est à l'arrière de mon pick-up. Pour tout t'avouer, je n'ai aucune compétence en mécanique, et les seules choses que je connais bien ce sont les maisons et les appartements !

Il ne put s'empêcher de rire. Mais, il riait à la fois car il trouvait cela comique, mais aussi car c'était plutôt pathétique. Kerwan ne savait pas faire grand chose de ses mains, mis à part taper sur un clavier ordinateur ou encore utiliser une manette pour jouer aux jeux-vidéos. Pour un homme, et surtout de son âge, c'était un peu comme une honte de ne pas savoir tout ceci; la base comme qui diraient certains mécanos. C'était donc cette femme qui allait lui apprendre à s'en servir. Mieux vallait tard que jamais, n'est-ce pas ?
Ses rires finirent par s'arrêter, surtout en voyant que la jeune femme n'avait pas vraiment l'air de rire, il eut même l'impression qu'elle était agacée. Il allait sans doute s'imaginer qu'elle était en train de le qualifier de gosse, à ne savoir rien faire, et d'avoir besoin d'une mère pour lui apprendre les bases. Ça allait être un peu le cas. Mais dans cette situation, il n'avait pas le choix que de laisser cette femme lui montrer, malgré que sa fierté d'homme en soit légèrement touchée.
Puis, la jeune femme lui dit qu'elle allait faire un petit tour dans l'une des maisons, et déconseilla à Kerwan d'aller jeter un œil dans son fourgon. Celui-ci resta surpris, et ses yeux devinrent plus ronds qu'ils ne l'étaient déjà. Elle était sérieuse ? Il se contenta de hocher simplement la tête de haut en bas, et attendit qu'elle parte avant de lâcher un fort soupir.

- Pourquoi est-ce que j'irai m'amuser à aller fouiller dans son fourgon ? Je sais bien qu'il est plutôt cool, mais je ne suis pas un voleur, merde..

Il se mit alors à regarder le fourgon. Il était gros, grand, et noir. A vrai dire, il ne fit pas attention à la plaque d'immatriculation, préférant juste le regarder lorsqu'il fit le tour du véhicule. Il y vit des rayures blanches par-ci par-là, ainsi que quelques bosses. Il resta à une distance considérable, prouvant ainsi sa bonne foi. Il se demandait surtout comment une femme pouvait conduire ce si gros engin. M'enfin, il se dit qu'elle avait dû apprendre sur le tas, et elle n'en n'avait pas eu le choix. En tout cas, ce véhicule était encore très bien conservé !
Durant sa découverte sur le véhicule, d'autres de ces infectés arrivèrent en direction de notre ami Kerwan. Qu'est-ce qui les avait attiré ? Le bruit sans doute ? Comme ceux-ci étaient plus lents, il s'avança vers eux et pris un peu plus fermement sa hache en main. Ses lippes formèrent un énorme sourire, ce qui dévoila toutes ses dents blanches.

- Vous voulez vous faire découper mes jolis ? Par ici, tout le monde sera servi.

C'est alors qu'il en découpa un premier, suivi d'un deuxième. Leur cadavre tomba raide au sol, laissant simplement des giclées de sang jaillir. Kerwan venait de salir ses fringues, mais cela ne lui importait peu. Un silence s'installa et se tourna vers la maison dans laquelle était partie la jeune femme. Toujours à l'intérieur ? Très bien. Il allait l'attendre dehors, à faire joujou comme il pouvait.

- A qui le tour, maintenant ?

Plusieurs autres de ces choses rappliquèrent, mais cette fois de l'autre côté de la voiture. Kerwan fut surpris au dernier moment, et grâce à leurs grognements il put les esquiver et les découper. Il y eut un léger accrochage, mais il réussi à s'en sortir indemne, mis à part ses vêtements et sa peau qui étaient tachés de sang. Il attendit quelques minutes, puis se repositionna à sa place initiale. Il était tourné vers la maison où était la jeune femme, et la vit sortir avec deux tuyaux. Allait-elle encore faire une grimace en le voyant ainsi ? Déjà qu'elle n'était point très agréable, cela allait encore plus la refroidir qu'elle ne l'était déjà.
code by lizzou




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Ven 29 Jan 2016 - 15:35


Need some gasoline.
PV : Kerwan Day

Je me demandais, si je n’étais pas un peu méchant avec lui. Après tout, il me faisait penser à un enfant perdu. Enfin, les enfants je le détestais au plus haut point. J’avais mes raisons de les détester encore plus que n’importe qui d’autre dans cette terre. Enfin il y avait toujours une personne qu’on détestait plus qu’une autre. En y réfléchissant un peu plus, il n’était pas vraiment méchant et j’avais été un peu injuste, mais j’étais comme ça. C’était dans ma nature et personne n’était véritablement capable de me changer. Mais quand même, un homme qui n’y connaît rien aux voitures, est-ce que c’est vraiment un humain de sexe masculin ? Tous les hommes que j’avais côtoyés dans ma vie avaient une passion pour quelques choses en rapport avec les véhicules, que ce soit voitures, motos…

Même Han adorait les avions. Pourquoi quoi que je fasse, je finissais inlassablement par penser à lui ? Je savais qu’il était important à mes yeux et que j’avais beau faire tous les efforts du monde, il ne reviendrait pas alors à quoi bon ? J’avais envie de l’oublier et le sortir de ma tête c’était impossible. Il essayait de me faire comprendre que j’agissais mal avec le nouveau dont j’ignorais totalement le prénom. Est-ce que je suis devenue une conne à ce point-là ? Il fallait que je me rachète une conscience et que j’améliore un peu mon comportement à son égard. Déjà commencer par lui demander son identité serait certainement un bon début. Je pris une profonde inspiration avant d’ouvrir la porte qui me séparait de l’extérieur.

En ouvrant les yeux et la porte devant, je l’aperçus en train de tuer des groupies. À croire qu’il ne savait faire qu’une chose, tapez sur les machins qui arrivaient à sa portée. J’avais vu la scène de loi et j’avais bien sagement décidé de rester en retrait. Au moins, il pourrait être utile pour dégager une zone. J’y penserais au cas où. Je m’étais dit de rester gentille alors il fallait faire des efforts. Aller juste un petit sourire, j’étais capable de le faire. Visiblement mon corps ne l’entendait pas de cette oreille et je n’arrivais à faire qu’une sorte de grimace.

- Je m’appelle Melina au fait. Suis moi, y a une station essence pas loin à défaut d’y trouver de l’essence, on pourra mettre la main sur un jerrican vide.

Une fois qu’on avait tout le matériel nécessaire, il faudra surtout trouver un véhicule avec encore de l’essence à l’intérieur. Surtout que je ne savais pas s’il avait besoin de diesel ou d’essence. Il ne valait mieux pas noyer le moteur. Sinon ça serait vraiment problématique et il pouvait dire adieu à son véhicule. Je le regardais alors avec un regard en biais comme pour éviter de porter attention sur son apparence physique. Je me retenais depuis cinq bonnes minutes de faire la moindre réflexion. Je savais être pro, pourquoi aujourd’hui je n’y arrivais pas ?

- Avant tout tu sais si ta voiture c’est de l’essence ou du diesel ?


Je pense que s’il ignorait la réponse à cette question je ne répondrais plus de moi. C’était le minimum à savoir quand on achetait un véhicule. Je le prenais certainement vraiment pour un con. Enfin à sa place c’est ce que je me disais. Il me faisait penser à un de mes premiers copains que j’avais largué, enfin, il n’avait pas besoin de le savoir. Je commençais à marcher en direction de la station-service. Un bon nombre de véhicules était entassé devant. Ce ne serait pas très facile de se frayer un chemin. Y aurait certainement de la groupie à tuer, heureusement, que j’avais monsieur muscle avec moi. Il pourrait certainement m’aider.

J’étais en train de réfléchir. J’avais besoin d’un plan pour rentrer à l’intérieur du bâtiment. J’avais remarqué un corps à l’intérieur. Je ne savais pas s’il était vivant ou mort. Je regardais autour de moi et lançais un caillou en direction de la fenêtre. Merde trop cours, l’objet roulait et tapa doucement contre la porte. Rien qui suffirait pour réveiller un des infecter. Je grommelais contre moi-même de ma force physique ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Ven 29 Jan 2016 - 22:55

Need some gasoline × ft. Melina & Kerwan
Kerwan avait vraiment l'impression de se comporter comme un idiot, voire d'en être un, tout simplement. Il savait qu'il n'était point l'homme parfait, loin de là, mais quand il fallait se débrouiller, il mettait la main à la pâte. Il regardait la jeune femme qui tenait ses deux tuyaux en main. Les expressions qu'affichaient son interlocutrice embêtaient beaucoup Kerwan. En effet, depuis la dernière fois qu'il avait fait face à des étrangers, il fallait que maintenant il se comporte comme un gamin. Il avait tout gagné, cet homme. Néanmoins il faisait en sorte de ne rien paraître, même si sans doute, il commettait des boulettes, mais celles-ci étaient intentionnelles. Ou bien, était-ce cette femme qui était un peu trop exigeante et qui en demandait beaucoup trop, vis-à-vis d'un homme qui doit répondre au cliché masculin ?
La jeune femme révéla finalement son identité à Kerwan, elle s'appelait Melina. Celui-ci pensa qu'elle portait bien son prénom, même s'il ne trouvait en ce prénom rien de particulier. Kerwan pouvait enfin mettre un nom sur ce visage féminin, et d'un côté cela le rassurait. Si par la suite il allait revoir cette femme, de part le hasard ou non d'ailleurs, comment pourrait-il se souvenir d'elle sans son prénom ? Personne ne le saura. Puis, Melina demanda à notre grand brun de la suivre, car apparemment elle connaissait l'emplacement d'une station essence. Finalement, cette jeune femme tombait à pic !

- Enchanté Melina, je m'appelle Kerwan. Et très bien, je te suis. Attends juste quelques petites secondes, si tu me le permets.

Afin d'essayer de détendre un peu plus cette jeune femme qui semblait encore si réticente, il parlait -ou du moins essayait- avec un minimum de courtoisie et de respect envers cette femme. Vu son comportement plutôt distant voire agressif au premier abord, Kerwan n'avait pas forcément envie d'être respectueux. Mais, s'il voulait obtenir de l'aide, il devait se comporter ainsi.
Il retourna assez rapidement vers son pick-up et ouvrit la portière du côté conducteur. Il se pencha à l'intérieur, attrapa une petite bouteille d'eau -qui devait déjà avoir un peu réchauffée- ainsi qu'un petit paquet de bonbons, au cas où il aurait besoin de reprendre quelques forces. Il mit le tout dans son sac à dos et se redressa avant refermer la portière de sa voiture et de la fermer; on ne savait jamais ce qui pouvait arriver à sa voiture, comme un vol par exemple. Enfin, il fit demi-tour et revint à pas rapides vers la jeune femme qui l'attendait. Elle allait vraiment finir par s'impatienter et péter un plomb devant l'attitude perpétuellement changeante de Kerwan. Il était vraiment imprévisible cet homme, et c'était peut-être un autre défaut, là aussi. Avant de partir, elle lui demanda le type de liquide que Kerwan mettait dans son moteur et, c'est avec conviction qu'il répondit presque aussitôt:

- C'est une essence. Vu tout le trajet que j'ai fait, il valait mieux que je sache avec quoi se nourrit le moteur, sinon je n'aurais jamais pu arriver ici, à Seattle.

C'était clair et net, Melina prenait vraiment Kerwan pour un con. C'était aussi un peu de sa faute, au fond, à se comporter comme un gamin. Il n'avait pas eu la moindre idée de demander à quelqu'un comment faisait-on pour remplir sa voiture d'essence lorsqu'il n'y avait pas de pompe à proximité.
Rapidement, les deux interlocuteurs se mirent en route pour aller jusqu'à la station service la plus proche. Son sac mis correctement sur son dos et tenant sa hache à la main, il marchait en compagnie de Melina. Durant le trajet, les deux ne croisèrent pas beaucoup d'infectés et ceux-ci semblaient être plutôt loin; tant mieux pour eux. Beaucoup de voitures y étaient amoncelées aussi, ce qui pouvait être à la foi un obstacle, mais aussi une aide en cas de poursuite contre des infectés. Ils auraient sans doute du mal à pouvoir esquiver les voitures, contrairement à quelqu'un qui avait encore toute sa tête. C'est donc pour cela que Kerwan restait silencieux, observant attentivement l'environ qui pouvait être un endroit utile et stratégique si les choses tournaient mal, chose qu'il essayait d'éviter d'envisager. Aussi, il voulu demander à Melina si elle souhaitait qu'il porte ce qu'elle avait en main, mais il y renonça rapidement. Parfois, à vouloir être trop courtois et galant, ça nous retombait toujours dessus, et parfois mal avec une inconnue qui imaginait déjà qu'on allait vouloir coucher avec dès le premier soir. En connaissance de vécu, Kerwan s’abstint de lui demander si elle voulait qu'il porte les tuyaux, par peur d'être rembarré, mais aussi par peur d'être encore plus rabaissé qu'il ne devait déjà suffisamment l'être dans l'estime de la brune.  

Les deux finirent enfin à arriver à cette fameuse station service. Ils s'approchèrent donc, et nous pouvions y voir une silhouette à l'intérieur. La jeune femme décida de prendre une pierre et de la balancer, et ce petit morceau de caillou toucha à peine la porte d'entrée qui était à moitié ouverte. Cette situation était plutôt comique à vrai dire, et Kerwan cru que la jeune femme était en train de se maudire elle-même. Le jeune homme afficha tout de même un petit sourire sur son visage et jeta un coup d'oeil aux alentours. Il trouva une bouteille de bière en verre, et l'attrapa par le goulot. Il regarda alors Melina avec un sourire qui se faisait un peu plus entreprenant.

- Laisse moi faire. Reste un peu en retrait, je ne veux pas que ce truc te saute dessus si ça dérape.

Et merde, encore un peu de galanterie. Il ne voulait pas vraiment passer pour l'homme de la situation, mais il voulait tout simplement éviter à cette femme un quelconque incident, sachant qu'ils étaient ici par sa faute à lui, et non à elle. Par conséquent, il devait prendre ses responsabilités. C'est alors qu'il s'avança lentement et prudemment, tenant la bouteille de bière d'une main, et de l'autre sa hache qu'il serrait fermement. Il se tint contre le mur, un tout petit peu plus loin de la porte à moitié ouverte. C'est alors qu'il balança la bouteille en verre avec force, et elle vint s'écraser contre le mur avec un gros fracas; les morceaux de verre chutèrent au sol.
Ils entendirent un grognement, ainsi que des bruits; des bruits de pas certainement. Kerwan restait contre le mur, près à bondir. Les sons se rapprochèrent et il en déduit que cette silhouette n'avait plus rien d'un être humain encore lucide. C'est alors qu'il leva sa hache, prêt à l'abattre sur cet infecté. A vrai dire il n'avait aucun plan s'il ratait son coup, alors il se devait d'être extrêmement précis. Il était tendu, stressé et très concentré. Sur le sol, il aperçu un premier pied, et le reste du corps apparu sur le seuil. Cela ressemblait à un homme, vu sa carrure qui a dû être bien dévorée. Il était très pâle et avait des marques un peu partout. Cet infecté tourna la tête et croisa le visage de Kerwan. Le jeune homme ne perdit pas une seconde pour abaisser sa hache, et celui-ci se transforma en une guillotine humaine. Un coup vif et sec, et la tête tomba au sol avant de rouler quelques mètres plus loin. Le corps chuta lui aussi, dans l'entrée. Kerwan souffla un bon coup, puis se retourna vers Melina. Il avait un peu de sang sur le visage, mais la regarda avec un énorme sourire avant de lui dire avec beaucoup de satisfaction:

- C'est fait !
code by lizzou




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Need some gasoline   Aujourd'hui à 2:00

Revenir en haut Aller en bas
 

Need some gasoline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Fire meet gasoline. - Cleo
» Pourquoi ces hausses de la gazoline ?
» set my heart on fire like gasoline. (dr)
» Fire meet Gasoline - Anshu -
» (kallel) fire meet gasoline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-