Partagez | .
 

 The Heaven Squad [pv. Ziggy, Juliane, Bobby, Abigail, Harriet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur
Message
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 612
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: The Heaven Squad [pv. Ziggy, Juliane, Bobby, Abigail, Harriet]   Mer 10 Fév 2016 - 20:02




The Heaven Squad




Tout en dévalant les escaliers sa veste à la main Juliane serrait les dents aussi fort qu’elle le pouvait. Rien ne se passait comme elle avait pu l’imaginer. Cette putain de vie lui rappelait à nouveau que sur terre ce n’était pas le monde des bisounours et encore moins un film de disney. Il n’y avait pas de fin heureuse. Et il n’y avait pas que les méchants qui mourraient. Elle avait eu l’audace de croire que Bob allait revenir en vie mais surtout en bonne santé. Comme elle l’était grâce à Ziggy. Malheureusement ce n’était pas le cas, et elle était en train d’étouffer intérieurement. Elle trouva refuge dans la réserve qu’ils avaient quitté quelques minutes plutôt avec Ziggy, lorsqu’ils avaient entendu du bruit, lorsque tout avait à nouveau basculé. De rage elle ferma la porte d’un revers de main, ce qui ne servit à rien puis qu’elle se rouvrit,  avant de shooter dans un carton vide, comme si cela pouvait faire s’envoler sa colère et sa rage d’être si impuissante face à tout ça.

La jeune femme posa ses deux mains sur la table, les bras écartés. Et là, elle craqua. Juliane se mit à pleurer à chaudes larmes, les jambes tremblantes, les traits de son visage crispé sous la peine et la douleur. Rien n’aurait dû se passer comme ça. Les épaules secouées de sanglot, elle ouvrit la bouche, laissant passer une sorte de plainte douloureuse comme un petit animal blessé. Puis elle se laissa glissé sur le sol, allant se réfugier sous la table, comme si cela pouvait lui permettre de se mettre dans un cocon protecteur. Remontant ses genoux sous son menton, elle essuya ses larmes avec rage, reniflant au passage. Ça ne servait à rien qu’elle pleure comme une gamine. Ça n’allait pas aider. Et cela ne ferait pas guérir Robert plus vite. Elle se força à respirer avec lenteur, passant ses deux mains dans ses cheveux, ses doigts glissants dedans.

Si Robert mourrait, elle savait à qui elle s’en prendrait. Même s’ils avaient peu de chance de survivre si le géant se réveillait en désirant tous les bouffer. Toujours planqué sous la table, Juliane n’avait pas entendu les pas de Ziggy approcher. Et elle se crispa en entendant sa voix. « -si c’est pas pour Bob j’men tape ! » répliqua-t-elle avec de la colère dans la voix tout en chassant les dernières larmes qui se trouvaient sur ses joues. Mais lorsque le magicien soupira, elle renifla à nouveau et se mordit les lèvres. Ça servait à rien qu’elle passe ses nerfs sur lui, il n’y était pour rien. En voyant la main qu’il lui tendit, enfaite juste le bout de ses doigts, elle décida de bouger. Jill se redressa après avoir glissée sa main dans celle de Ziggy. Une fois sur pieds, elle lui adressa un tout petit sourire et souffla : « -je suis désolée… » Son regard s’accrocha à celui du magicien. Oui, elle était désolée même si elle n’y était pas pour grand-chose au final. « -c’est quoi le problème ? » demanda-t-elle à contre cœur sans lâcher sa main pour autant. "-si c'est juste une histoire de manque de place pour les princesses, je dormirais dans la baignoire, m'en fou..." ajouta-t- elle en tentant de renouer avec sa bonne humeur...  


AVENGEDINCHAINS



Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: The Heaven Squad [pv. Ziggy, Juliane, Bobby, Abigail, Harriet]   Lun 15 Fév 2016 - 10:38

La porte s'ouvrit et Selene pénétra dans la chambre. Abi, au début, n'y prêta pas vraiment attention. Elle était concentrée sur les battements de cœur de Bobby. Mais lorsque la brune vint s'accroupir à ses côtés, elle releva la tête. se lisait quelque peu sur les traits fatigués de la jeune femme. Oui, elle n'avait rien dit. A personne. Même si elle mettait tout le monde en danger, elle ne pouvait se

« Ta sœur, elle s’est fait mordre. » lança-t-elle d'une voix froide. Abigail baissa les yeux. Elle ne lui apprenait rien. Elle le savait parfaitement et la culpabilité résoudre à condamner sa propre sœur. « Je suis presque sûre… quand les gens se font mordre, c’est terminé. Ils deviennent comme ces… trucs dehors. Je ne sais pas ce que diront les autres en l’apprenant, alors… il faut s’en occuper. Vite. » S'en occuper ? Subitement, le regarde de la jeune blonde changea. Elle serra la mâchoire et les poings. S'en occuper ? Qu'est-ce que ça voulait dire ? Elle voulait l'abattre ? C'est ça ? Elle voulait lui tirer une balle dans la tête, comme s'il ne s'agissait de personne ? D'une inconnue ? D'un animal ?

« Personne ne va la toucher. » siffla l'Irlandaise entre ses dents serrées. Elle sentait la colère et le désespoir monter en elle. Au fond, elle savait qu'il n'existait pas d'autres solutions. Mais elle ne pouvait se l'avouer. Soudain, la voix de Bobby résonna dans le court silence tendu qui s'était installé.

« Vous êtes des anges… Euh… Vous devrez vous trouver quelqu’un de mieux que moi, vous savez. Je n’apporte que la tristesse à ceux que j’aime… » Abi détourna le regard du visage de Selene et baissa à nouveau la tête. Elle soupira légèrement. Voir Bobby dans cet état ne faisait qu'accoitre son angoisse et sa souffrance. « Vous êtes des anges... »

Abigail se releva, lâcha la main de Robert. « Repose toi. Tu vas t'en sortir. » lui dit-elle doucement. Elle se pencha et déposa un léger baiser sur la tempe de son ami avant de sortir de la pièce suivie de près par Selene. Une fois la porte de la chambre fermée, elles se retrouvèrent dans le couloir. Elle attrapa alors l'avant-bras de la jeune femme et planta son regard furieux dans le sien. « Vous ne pouvez pas décider de son sort. Elle n'est rien pour vous et elle est tout pour moi. Alors ni toi, ni tes petits copains n'allez ne serait-ce qu'effleurer ma sœur. » Son ton s'était fait dur et froid. Celle qui, il y a quelques minutes, s'était montrée douce et tendre était devenue à présent un véritable roc. Kathelyn était sa seule famille et elle ne pouvait accepter qu'on la tue de sang froid. Elle relâcha sa prise puis se rendit en vitesse dans le salon où était allongée son aînée. Elle était de plus en plus pâle et elle tremblait légèrement. Abi posa le dos de sa main sur le front brûlant de Kate. Sa gorge se noua de rage. La culpabilité l'envahissait peu à peu. Si elle n'avait pas demandé à sa sœur de la rejoindre dehors, rien de tout cela ne serait arrivé. Elle était à l'abri, en sécurité là où elle séjournait depuis le début. Pourquoi fallait-il qu'elle soit si égoïste ?! Elle avait causé la fin de sa propre sœur...

Ses yeux se remplirent de larmes, mais elle ne les laissa pas couler. Elle était bien trop en colère pour se laisser aller au chagrin. Elle jeta un regard à Selene, partagé entre la colère et l'angoisse. Elle était perdue. Complètement perdue. Trop se sentiments et d'émotions se mélangeaient et se chamboulaient dans sa poitrine. Elle ne contrôlait plus rien, se laissait emporter par les démons qui peu à peu l'assaillaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: The Heaven Squad [pv. Ziggy, Juliane, Bobby, Abigail, Harriet]   Dim 21 Fév 2016 - 1:09


Harry fit une moue dépitée quand la blague qu’elle avait tenté de faire à Ziggy tomba à plat. Décidément, l’humour n’était pas son fort. Ça non plus. Le drama avait lieu à peu près partout dans l’appartement et chacun était entouré d’une aura de tension, sauf peut être Bobby qui était complètement dans le coltar et faisait encore un délire mystique. Le visage de la grande blonde se déforma en une grimace terrifiante qui aurait pu faire peur à n’importe qui, si seulement il était resté quelqu’un pour la voir. Elle soupira et alors qu’elle allait retourner dans la cuisine, elle vit les deux adolescentes sortir de la chambre et s’arrêter dans le couloir où elle était encore plantée comme une grande asperge végétale. Elle ne perçut que quelques mots que prononçait la petite blonde, mais elle en entendit assez pour savoir qu’apparemment, quelque chose d’assez grave était en train de se mettre en roulement. Abigail alla à grands pas dans le salon où sa sœur était encore littéralement vautrée. Pas qu’Harry aie quoi que ce soit à redire, elle se serait sûrement vautrée aussi dans le canapé si jamais elle l’avait pu. Ziggy était descendu rejoindre juliane en bas et en gros, elle ne servait pas vraiment à quoi que ce soit. Elle jeta un regard d’envie à son sac et à sa batte qui étaient encore posés près de l’escalier. Être au milieu de ce tourbillon d’émotion l’agaçait, lui faisait perdre les pédales. Elle n’arrivait pas à suivre quoi que ce soit et cela lui donnait vraiment envie de rentrer dans son terrier au douzième étage d’un immeuble de mauvaise facture. Son immeuble. Son appartement. Sa réserve de conserves de curry de légumes. Après tout, rien ne l’obligeait à partager ça avec qui que ce soit. Elle avait de quoi tenir encore des semaines, peut être des mois avec de la chance. Elle voulait retrouver le nid de couvertures et de coussins qui lui servait de lit. Après tout, elle avait encore de l’eau, et même de l’eau tiède parfois. Et elle avait récupéré des serviettes de luxe. Et des tampons. Elle soupira en repensant à ça. Et dire qu’en lui posant sa saloperie d’implant dans le bras, sa gynéco lui avait dit  qu’il y avait de fortes chances pour qu’elle n’ait plus ses règles pendant une paire d’années, voire pendant les trois ans de validité du machin. A dire vrai, c’était la merde. Harry avait très envie de retirer son masque calme et de gueuler en tapant contre les murs. Mais elle n’était pas chez elle. Elle était même plutôt loin de chez elle, dans un quartier qu’elle ne connaissait pas. Elle se serait giflée d’être allée aider des inconnus, ce qui en plus n’avait servi à rien du tout vu que le géant avait quand même été blessé. Elle avait très envie de mettre un pain dans la gueule de toutes ces drama queens qui peuplaient l’appartement. Mais au lieu de ça, elle décida de faire quelques pas en avant, d’attraper son sac, de vérifier que tout sauf le tissu y était. Elle  balança le sac sur une épaule, enfila la seconde bretelle, tâta son flanc pour vérifier que son khukuri y était bien et se saisit de sa batte. Ça lui faisait de la peine pour Bobby, mais vivre en communauté n’était vraiment pas son truc, les gens étaient trop compliqués, trop émotifs pour qu’elle puisse en supporter autant à la fois. Dans une autre situation, par exemple si ça n’avait pas été la fin du monde, elle aurait sûrement fait davantage d’efforts, peut être aurait-elle essayé les groupes de paroles, les dépressifs asociaux anonymes, un truc du genre. Peut être aurait elle essayer de nouer des liens. Mais là, vraiment, ça lui tapait sur les nerfs. Elle serra son poing autour de sa batte et se dirigea vers le salon, avec dans l’idée de dire quand même au revoir. Voyant que les filles étaient toujours occupées à s’engueuler, où à préparer un catfight, elle se rembrunit et décida de ne rien dire. Elle pivota sur elle même, et descendit l’escalier.
Une fois en bas, elle trouva Juliane et Ziggy, plus exactement Ziggy en train de réconforter Juliane, et elle s’arrêta un instant, les regardant sans rien dire. Puis, sentant que le silence était gênant, elle se décida à décrocher quelques mots.

« Bon. Euh, moi j’y vais hein. Prenez soin du grand machin. »

Elle croisa les bras, sa bouche se tordit en un sourire forcé, comme si elle demandait pardon sans rien dire. Et puis elle pivota de nouveau pour commencer à se diriger vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/11/2015
Messages : 1278
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: The Heaven Squad [pv. Ziggy, Juliane, Bobby, Abigail, Harriet]   Dim 21 Fév 2016 - 9:24

Les paroles de Bobby imposèrent un interlude dans l’échange difficile. Avait-il entendu ? Apparemment non. Tant mieux. Selene pensait qu’il était préférable qu’il soit inconscient, pour qu’il ne voit pas ce qui allait se passait. Quoi qu’il se passe. Plus ses yeux bleus s’attardaient sur ses traits usés et livides, plus elle avait l’impression de contempler un enfant. Un être innocent qui vivait dans un monde peuplé d’anges ou de démons, une équation si simple. Mais certains anges avaient été déchus…

La musicienne suivit alors Abigail hors de la pièce, pensant que celle-ci avait compris, mais sursauta quand elle attrapa fermement son avant-bras. Sa voix était aussi dure que son regard. L’étudiante avait eu raison : derrière le masque de candeur de la blonde se cachait une lionne. Un fauve qui se battrait bec et ongles pour protéger sa sœur, même si elle était condamnée, parce que c’était tout ce qui lui restait. Un dernier rempart avant le désespoir. Où étaient les autres ? Aucune idée. Mais une certitude oppressait sa poitrine : elles n’avaient pas beaucoup de temps.

- Tu te trompes, affirma Selene en rejoignant les deux sœurs, je suis avec toi sur ce coup là !

Dire que la dernière fois qu’elle avait cherché à aider quelqu’un qui s’était fait mordre, elle avait failli y passer… elle n’apprenait rien. Comme toujours, elle se fiait à son instinct ; à ses émotions brûlantes qui finiraient par la consumer toute entière. Kate était déjà morte, mais il restait une chance de sauver Abigail. Et puis… s’ils s’étaient tous tromper ? Si les morsures n’étaient pas « toujours » fatales ? Comment savoir ?

- Ce que je voulais te dire, c’est que je ne crois pas que les autres te soutiennent. Ziggy m’a parlé, je crois qu’il se doute de quelque chose et ça ne lui plait pas. Harriet n’est pas super commode et Juliane…

Que dirait-elle ? La musicienne avait tellement envie de détester sa « rivale » qu’elle ne s’était fait aucun opinion objective à son sujet. Peut-être cette femme était-elle la clef ? Parce que si elle se rangeait de leur côté, Bobby le serait certainement, alors les défenseurs de la mourante seraient en surnombre ! Plus elle réfléchissait, plus la brunette se sentait stressée. Décidément, elle avait une tout autre vision de cette réunion de groupe… elle pensait trouver un abri, des compagnons et du réconfort. Au lieu de ça, elle avait l’impression que tout était voué à l’explosion.

- Je te l’ai dit non ? Je comprends ce que tu ressens… je pense que c’est à toi de choisir ce qu’il faut faire pour ta sœur. Je pourrai partir avec toi, ajouta-t-elle brusquement, si tu arrives à la réveiller. On part toutes les trois et on avisera, ok ? un sourire triste s’étira sur ses lèvres décolorées, fais-moi confiance. Personne ne la touchera tant que je serai là.

Et c’était vrai. Inconsciemment, sa main droite chercha la crosse de son arme cachée dans sa ceinture. Prête à dégainer, prête à s’interposer. Respecter la douleur d’Abigail. C’était la seule chose qui restait aux gens comme elle pour prouver qu’ils étaient toujours humains. Sans ça, on se met à cracher sur tous les cadavres qu’on a aimés. Sans ça, plus rien n’a de sens.

- Réveille-là, conseilla Selene, déterminée.


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas
Ziggy Haring
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 203
Age IRL : 22

MessageSujet: #E39024   Dim 21 Fév 2016 - 20:03

The Heaven Hope | Pv. Juliane, Selene,
Bobby, Abby & Harriet

En bas des marches, il y avait Harriet. Cette fille avait beau être très gentille, Ziggy se demandait bien ce qui l’avait poussé à suivre Abi et les autres. Elle valait mieux que de sauver la peau des autres. C’était pourtant le genre de nana indépendante qui serait assez débrouillarde pour s’en sortir toute seule. Cependant, Ziggy n’était pas un salaud, il ne pouvait pas la regarder sans prévenir. Il lui fit un signe de la tête confiant. « Tu devrais rester encore un peu… Mais je veux pas te retenir. Disons que là, c’est pas vraiment toi le soucis. »

Le souci c’était Abi et sa sœur, et Ziggy s’en rendit vite compte en rentrant dans la pièce quand il demanda à Selene ce qui se passait. S’il détestait bien quelque chose, c’était que les gens prennent parti pour d’autres. D’autant plus que les messes basses entre les deux jeunes femmes en rajoutaient une couche sur l’énervement qui commençait à bouillonner à l’intérieur de l’estomac de Ziggy. Rester calme ? Oui, pour le moment. Mais si la brune ne calmait pas le jeu tout de suite, il allait y avoir quelques tours de magies explosifs.

Ziggy s’éloigna un instant, en regardant d’un œil mauvais Abi qui discutait avec Selene, se dirigeant plutôt vers la sœur de cette dernière, qui était allongée dans son divan. Il fronça les sourcils avant de jeter un petit regard entendu à Juliane. Il avait l’impression de s’être fait piéger. Dans cette supérette, il aurait donné tout ce qu’il pouvait pour que tout le monde soit sauf. C’est pour ça qu’il avait conseillé à Selene de venir le rejoindre dans la boutique. Mais elle avait rencontré d’autres gens sur son chemin, et n’avait pas trouvé dérangeant de les ramener blessés ici, dans sa boutique à lui, sous son toit. Ca n’était pas la chose à faire.

« Juliane. » Ziggy lui fit un petit signe de tête pour qu’elle s’approche. Il s’accroupie à hauteur de la sœur d’Abi et éleva la voix, une voix un peu plus sèche que tout ce qu’il avait pu dire auparavant. « Selene. Viens. » Un ordre ? Et pourquoi pas. Il était chez lui après tout. Le magicien pointa d’un geste sec du bras la jeune femme qui était vraiment mal en point : « Qu’est-ce que ça fait chez moi ? » Il se releva et domina les jeunes femmes de sa taille, les sourcils toujours froncé. Ça commençait sérieusement à bouillonner. Que Abi prenne mal le fait qu’il ait parlé de sa sœur comme une chose ? Et alors ? C’est ce qu’elle allait devenir s’il cette blessure était bien ce qu’il craignait. Qu’elle ne le prenne pas pour un imbécile, ou ce serait le drame.

« Soigner Bobby ? Ok. Accueillir tout le monde ici. Ok. Mais ça ?! Vous vous foutez de moi ? » Sa voix s’était élevée un peu plus. Un peu plus parce qu’il ne savait pas ce qu’elles pouvaient lui répondre de convainquant. Qu’est-ce qui leur était passé par la tête ? D’accord, il fallait avouer que Ziggy ne comprenait pas bien que cette fille tienne autant à sa sœur. Ziggy n’avait jamais eu de famille, mais peut-être que si Betty avait été vivante et dans le même cas, il aurait tout fait pour la sortir de là. Mais c’était impossible. Personne ne se soignait de cette maladie. C’était comme une malédiction. Pire que de la sorcellerie.

Il bougea la jambe de la jeune femme à inconsciente et constata alors la vilaine blessure, qui avait vraiment une sale allure. « C’est pas vrai. Mais c’est pas VRAI ! » Ziggy fixait désormais la sœur de la victime. S’il n’aurait pas fait son maximum pour se contenir, il serait devenu complètement hystérique. Il ne fallait surtout pas que Ziggy sorte de ses gongs, du moins, pas plus que maintenant. « Vous vous rendez pas compte de ce que ça fait tout ça ? Purée Selene, raisonne un peu ta pote ! T’as vu ce que ça donne ce genre de trucs sur nous ! T’as vu ce qu’est arrivé au flic dans la supérette ! » Il aurait voulut rajouter qu’elles n’avaient qu’à risquer leur vie à sauver inutilement une cause perdue depuis déjà longtemps, mais pas chez lui, mais il s’abstint. Parce que Selene le regardait avec ses grands yeux bleus qu’il avait du mal à soutenir.


"J’aime bien les hyènes. Parce que la hyène c’est un animal dont on parle jamais alors que c’est un animal qui peut être très important ! Parce que moi je trouve qu'être ami avec une hyène souvent c’est plus important qu’être ami avec... avec des vrais amis. C’est... Elle vous protège. Si y’avait du danger et ben « Et ben moi, et... je suis ami avec une hyène » Alors la évidement !"
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Bobby Smith
Lost Angels
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 1586
Age IRL : 39

MessageSujet: Re: The Heaven Squad [pv. Ziggy, Juliane, Bobby, Abigail, Harriet]   Dim 21 Fév 2016 - 21:35

HRP

Comme il n'y a aucun éclats de voix ni rien, je réserve ce post pour une expérience personnelle de Robert. Comme je ne veux aucunement ralentir la marche du rp, vous pouvez poster à la suite sans aucun problème, je vais écrire le tout en spoiler car il est dans le monde des songes...

Ce qui se passe dans la chambre que nul ne voit...:
 



Perdre les gens qu'on aime vous affecte en profondeur. La douleur est ensevelie dans votre corps, votre âme et votre cœur. Et en résulte alors un énorme gouffre de souffrance et de douleur. Ce gouffre peut transformer un être de lumière en ténèbres...
Revenir en haut Aller en bas
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 612
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: The Heaven Squad [pv. Ziggy, Juliane, Bobby, Abigail, Harriet]   Dim 21 Fév 2016 - 22:05




The Heaven Squad




Juliane fronça les sourcils. Le souci ne semblait pas venir d’un problème de couchette. Et vu le regard sombre de Ziggy, elle craignait le pire. Même s’ils ne se connaissaient pas encore très bien, elle pouvait très bien comprendre qu’un truc clochait et sentir une pointe de colère dans sa voix. La photographe n’avait pas envie qu’Harriet s’en aille. Elle n’avait pas eu le temps de lui parler, et avec l’ambiance des lieux, ce n’était pas l’idéal pour faire causette. Elle ne dit rien, mais son regard parla pour elle. Il disait à la jeune femme à la batte de baseball de rester. Elle semblait avoir la tête sur les épaules et ça leur serait sans doute utile. Mais elle ne pouvait pas la retenir de force ici. Si elle désirait partir, c’était son choix.

Une fois en haut, la jeune femme balaya la pièce du regard. Ziggy n’avait encore rien dit, et c’était ce qui l’inquiétait justement. Son regard passa sur le visage du magicien avant qu’elle ne s’approche de la sœur de la blonde. Il lui fallut quelques secondes pour comprendre. Parce qu’il fallait le reconnaitre, pour le moment elle ne s’était fait du souci que pour Robert. Oubliant presque la jeune femme allongée dans le canapé qui semblait vraiment mal en point juste pour une égratignure au genou. Ou alors s’était une super petite nature. Le ton de la voix de Ziggy ne lui plaisait pas. Elle le laissa pourtant parler, demander des comptes à Selene. Lorsqu’elle capta vraiment ce qui se passait là, juste devant eux, elle se détourna pour faire quelques pas, se passant une main encore pleine du sang séché de Robert dans les cheveux.

Ce virus, cette maladie, ce truc, peu importait ce que s’était vraiment… Jusqu’à présent elle l’avait vu dehors. Jamais de si près. Et sincèrement, elle ne savait pas quoi faire. Avec le temps, elle avait compris que s’il y avait morsure, c’était foutu. Et elle venait de la voir la blessure. Elle souffla un « -merde… » désemparé. Que faire ? Quelle décision prendre ? Ziggy semblait avoir pris la sienne. Il était en train de parler avec la sombre brune, tentant de la résonner, de lui faire comprendre ce qui leur pendait au nez. Se pinçant les lèvres, Juliane cherchait une solution. Devait-elle prendre part à tout ça ? Ce n’était pas son combat. Mais si cette fille se relevait et faisait un carnage, alors ça deviendrait son problème aussi. Ses yeux passèrent sur Ziggy puis sur Selene. Avec qu’elle ne fixe Abi. C’était sa sœur, c’était normal qu’elle tienne à elle. Si ça avait été une de ses sœurs dans ce canapé, comment Jill aurait réagi ?

En se posant cette question, elle prit sa décision. En trois pas, elle fut près du porte parapluie, et d’un geste souple, elle saisit le fusil qui s’y trouvait. Elle l’avait repéré la veille, lorsque Ziggy l’avait laissé seule. « -ok ça suffit ! Personne ne bouge ok ?!» Cria-t-elle en avançant d’un pas décidé vers le canapé, le canon de l’arme braqué sur la malade. « -je sais que c’est ta sœur, mais on peut pas la laisser comme ça. TU peux pas laisser arriver ça ! » C’était ce qu’elle aurait aimé qu’on lui dise. Si jamais elle avait été à la place de la blonde. Si elle aimait vraiment sa sœur, elle ne pouvait pas la laisser devenir comme eux. « -tu mets en danger tous les gens qui sont ici. Tu le captes ça ? Alors c’est soit vous vous barrez, soit on fait ce qu’il y a faire. D’accord ? » Son ton de voix était ferme. Et elle n’avait vraiment pas envie de plaisanter. Elle ne portait déjà pas la jeune femme dans son cœur et la considérait responsable de l’état actuelle de Robert. Alors valait peut-être mieux qu’elle prenne la bonne décision.


AVENGEDINCHAINS



Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: The Heaven Squad [pv. Ziggy, Juliane, Bobby, Abigail, Harriet]   Aujourd'hui à 23:10

Revenir en haut Aller en bas
 

The Heaven Squad [pv. Ziggy, Juliane, Bobby, Abigail, Harriet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» Stairway to Heaven
» the falcon squad
» Abigail Williams
» Bobby Ryan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-