Partagez | .
 

 Child Of A Morning Star

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 854
Age IRL : 22

MessageSujet: Child Of A Morning Star   Dim 24 Jan 2016 - 18:54


Child Of A Morning Star
PV : Thalia M. Caldwell
Les dernières semaines n’étaient pas très fun à Emerald. Ils avaient appris depuis quelques jours que le second camp de réfugiés était tombé. Il n’arrivait pas à comprendre comment cela avait pu arriver. Il ne connaissait toujours pas la menace extérieure au camp. C’était vraiment dur à comprendre quand on n’avait aucune idée de ce qui se passait dehors. Il se demandait si leur arriverait la même chose à lui et son fils. Il vivait dans la peur depuis quelque temps déjà, mais ces derniers temps c’était encore pire. Il en dormait mal les nuits, cependant, il continuait de faire comme si de rien été et s’efforcer de sourire.

Ian était plutôt de bonne humeur aujourd’hui, si on oublie qu’il devait aller voir pour la première fois une femme qui était enceinte. Elle était ronde comme un ballon, il devait lui poser un tas de questions concernant la date de son accouchement. Il n’avait jamais eu l’occasion de gérer ça, mais il savait que c’était lui le plus apte à gérer la situation. L’urgentiste c’était du coup pas mal documenté sur la question, mais la plupart des choses qu’il avait lu, il le savait déjà. Il ne faisait que se réconforter, il avait besoin de se prouver qu’il était capable de le faire.

Il ne savait pas grand-chose sur la femme qu’il allait voir en dehors du faite qu’il la reconnaitrait certainement lorsqu’il l’aurait devant les yeux. Finalement, il remarqua une brune avec son gros ventre tendu de femme enceinte. Il s’agissait visiblement d’elle, il respira un grand coup pour être se donner du courage. Il s’approchait alors d’elle et fit de son mieux pour paraître serein et de bonne humeur. « Bonjour très cher, je m’appelle Ian. Je ne sais pas si tu as déjà entendu de moi… » Sa réputation de médecin guérisseur de bobo l’avait certainement un peu précédé au sein d’Emerald. Il n’osait pas vraiment aborder le sujet.

Il fuyait son regard tout en tendant une main qui se voulait amicale. Il détaillait la femme devant lui du regard. Il n’arrivait pas à décrypter les émotions qu’elle avait sur le visage. Accoucher dans ses conditions ne devait vraiment pas être rassurant. Elle semblait plus jeune que lui et légèrement plus petite. Il était content de voir quelqu’un qui était enfin plus petit que lui en dehors de son fils et Kaycee. Il fallait tout de même dire bonjour et un baise-main s’impose avec les ladys. Il était comme ça, une espèce de gentilhomme des temps modernes.




☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Thalia M. Caldwell
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/12/2014
Messages : 375
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Child Of A Morning Star   Sam 30 Jan 2016 - 11:38

Depuis que Will avait trouvé un moyen de sortir du camp de réfugiés, sans jamais revenir, Thalia avait craint que l'inverse soit possible, et que personne ne soit réellement à l'abri d'une catastrophe. Même si on lui avait assuré le contraire, elle avait toujours peur de ce qui pouvait se passer. Et il semblait qu'elle avait eu raison. La nouvelle de la chute du plus grand camp de réfugiés de la ville, celui du stade de CenturyLink Field, lui avait porté un gros coup au moral. L'angoisse lui serrait la gorge plus souvent qu'auparavant, au cours d'une journée, et elle ne pouvait s'empêcher de jeter des regards nerveux vers les militaires, histoire de déceler le moindre signe d'inquiétude de leur part. Mais comme pour tout, il fallait faire face. En plus de cette crainte, sa grossesse était désormais très avancée. Elle en était à moins d'un mois de son accouchement, et son huitième mois de grossesse était bien entamé. De fait, les douleurs étaient désormais nombreuses, entre son dos cambré et malmené par le poids, les légères contractions bénignes qui survenaient parfois, et la fatigue qui la terrassait très facilement. Rester debout longtemps était devenu pratiquement impossible.
La seule chose qu'elle pouvait encore faire, c'était se préparer à ce grand jour. Il semblait évident qu'elle allait accoucher là, dans ce camp. Ce n'étaient pas les médecins qui manquaient, mais la zoologiste se défiait de ceux qui étaient affiliés à l'armée. Ceux qui faisaient partie des réfugiés auraient davantage sa confiance. C'était pour cette raison que Morgan avait trouvé un urgentiste qui avait fait parler de lui, et qui saurait sans doute l'aider. Ils ne pourraient que faire au mieux, de toute façon. La jeune femme s'était doucement faite à l'idée qu'elle aurait à subir un accouchement sans péridurale. Après tout, des millions de femmes l'avaient fait avant elle, dans des temps reculés et même volontairement de nos jours...

Thalia était en compagnie de Jessie quand le médecin vint la voir. Son mari était parti s'occuper de Nakoma et Amarok, qui devaient rester la plupart du temps dans un chenil afin de limiter les allées et venues d'animaux dans le camp. C'était plutôt sensé, mais leur absence était un manque un peu douloureux. Elle n'était plus trop en état de les emmener faire leurs besoins, et c'était donc Morgan qui s'en chargeait. De temps à autres, les deux jeunes chiens-loups venaient passer du temps avec elle, mais c'était toujours trop peu à son goût. Et la situation risquait bien de s'éterniser...
L'homme se fraya un passage jusqu'à elle, et lorsqu'il se présenta, elle hocha la tête. Ian, c'était bien le nom que son mari lui avait communiqué. Sans doute avait-il compté être présent au moment de ce petit examen, mais le médecin avait été plus rapide que ce qu'il avait prévu. Tant pis, ils commenceraient sans lui.


« Je m'appelle Thalia. Et la jolie jeune fille là, c'est Jessie.

La zoologiste adressa un sourire à l'intéressée. Il fallait dire que depuis quelques mois, depuis la disparition de son petit ami, en fait, son mari et elle étaient devenus la seule famille de la rouquine. Lorsque Ian lui fit un baisemain, cela ne manqua pas de lui tirer une petite moue amusée. En voilà un qui n'était pas commun ! Mais c'était rudement agréable de voir ce genre de comportement dans un contexte aussi morose. Tout ce qui pouvait porter à sourire était bienvenu, après tout. Posant une main sur son ventre rond et tendu au moment où elle sentit une petite contraction sans conséquence, elle fixa son regard sur le médecin.

- Je crois que je tiens plus du cétacé que de l'être humain, à l'heure actuelle. Pas besoin d'être trop formel.

La jeune femme lui adressa un sourire espiègle. La plaisanterie était plus importante que jamais. Elle tâcha de condamner dans un coin de son esprit les souvenirs des comportements de plus en plus mauvais d'une bonne part des militaires du camp, et tous les malheurs qui y étaient liés. Oublier était une bénédiction. Autant tâcher de le faire actuellement, et se concentrer au maximum sur son accouchement prochain et sur son bébé à venir.

- J'avoue qu'il y a un certain nombre de questions qui se posent. Maintenant qu'il est clair que je vais devoir accoucher ici, j'aimerai autant savoir si nous sommes équipés pour ça... au moins un peu. Je pense que je peux faire une croix sur la péridurale... »


Le ton de Thalia avait été léger, mais son regard s'était fait plus sérieux. Qui n'aurait pas été intéressé et un peu angoissé, dans la même situation qu'elle ? Elle tâchait de ne pas trop broyer de noir, sachant que de toute façon elle n'y couperait pas. Lorsque son bébé aurait décidé de naître, il viendrait au monde, qu'elle soit prête ou non, qu'elle le veuille ou pas.


Never go back
L'espoir, c'est vouloir quelque chose. La foi, c'est croire en quelque chose. Le courage, c'est faire quelque chose.  by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 854
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Child Of A Morning Star   Dim 31 Jan 2016 - 21:02


Child Of A Morning Star
PV : Thalia M. Caldwell
Ian s’empressait de saluer également cette Jessie. Un baise-main également en guise de réponse à la main tendue qu’elle levait en sa direction. Il n’avait jamais croisé son chemin auparavant dans le lycée. Il était surtout venu en aide aux mêmes personnes. Faut dire qu’il était plutôt nombreux ici et que beaucoup venaient solliciter son aide pour tout est n’importe quoi. Il savait que la vie n’était pas simple pour les habitants du camp qui se voulait imprenable et pourtant, lui était en bonne santé et faisait de son mieux pour aider les malades, certain avait du diabète ou des maladies plus lourdes. Il n’arrivait toujours pas à regarder un militaire dans les yeux, mais au moins il arrivait à les écouter sans avoir trop peur. La plupart du temps, ils ne l’emmerdaient pas trop puisque l’urgentiste faisait de son mieux pour rester à plusieurs années-lumière des limites que les militaires avaient imposées au sein du bâtiment. Il avait toujours été comme ça. Beaucoup de personnes l’assimilaient facilement au Monsieur je sais tout, toujours le premier à courber l’échine et faire demi-tour face au danger.

Pourtant, aujourd’hui, il avait eu le courage de l’affronter, regardant l’une après l’autre Thalia et Jessie. Il était devant ces deux femmes sans pour autant savoir quoi faire ou dire. Les relations humaines ça n’avait jamais été son fort. C’est d’ailleurs pour ça qu’il n’avait jamais envisagé être médecin généraliste ou n’importe quel autre branche qui impliquait d’écouter pendant des heures interminables le patient. Souvent lorsqu’il rencontrait l’homme pour qui il allait travailler, il était intubé et bien évidemment incapable de parler. L’adrénaline de sauver quelqu’un en tâtonnant sans rien savoir ou presque de son patient l’intéressait. Il était fait pour ça.

Servir de médecin obstétricien était loin de le ravir, il s’en serait volontiers passé. Cependant, il ne savait pas dire non. C’est pourquoi quand on lui avait demandé de l’aide, il avait longtemps été gêné avant de finir par donner son accord. Il savait que les médecins n’étaient pas vraiment nombreux dans le coin et que c’était lui qui avait vu le plus de choses horribles. Oui, il était blindé. Le sang, les membres disloqués, arrachés, des gens brulés, défigurés. C’était son quotidien, avant tout ça. Alors, se remettre là-dedans, le motivé. Il avait déjà assisté plusieurs accouchements aux urgences. Le plus souvent des dénis de grossesse de nana qui n’ont rien vu venir et qui pensaient qu’elle avait une appendicite de fou.

Pas besoin d’être trop formel. Il ne savait pas comment prendre la remarque de la femme. Il avait toujours été comme ça. C’était pour ainsi dire sa marque de fabrique. « Je me doute que ce ne doit pas être facile d’être enceinte ici. » Son regard parcourra vaguement l’endroit des yeux. Il espérait tout de même que les militaires n’étaient pas des monstres avec elle. « Les militaires ne sont pas trop horribles ? Niveau repos et détente ça va ? » Il avait souvent entendu ses confrères parler de ça. Il fallait que la maman entame un accouchement sereinement pour que tout se passe pour le mieux pour le bébé. La douleur faisait certainement très peur. Elle avait peut-être eu le temps de s’en rendre compte.

Il avait pris un petit carnet pour noter toutes les informations qu’elle lui donnait ou question qu’elle lui posait. Il pourrait faire des pronostics sur l’accouchement ou simplement se renseigner. Il savait déjà plus ou moins de quoi disposaient les infirmeries du lycée, même si la plupart lui étaient fermés. Il devrait prendre son courage à deux mains pour interroger les militaires sur la péridurale. Cependant, au fond de lui, il savait. La réponse était non. Il regardait Thalia avec un regard un peu abattu avant de lui confirmer. « Je crains que ce soit effectivement le cas. Je n’ai pas accès à toutes les ressources médicales du lycée, mais de ce que j’ai vu, il n’y a rien qui n’y ressemble. J’irai me renseigner pour voir, si les militaires peuvent obtenir ce genre de produit. Cependant, je doute qu’ils en aient quelques choses à faire. » Enfanté dans la douleur était quelques que choses qu’il ne pourrait certainement jamais appréhender. Il se contentait de sourire un peu bêtement.

Il avait pris avec lui sa mallette de médecin. Il y avait certain vérification de routine qu’il était largement capable de faire avec son matériel que ce soit prendre la tension artérielle de Thalia ainsi que vérifier que tout va bien au niveau cardiaque et pulmonaire. Il pouvait également lui poser un tas de questions sur les contractions ou les douleurs à cause du bébé. « Il faudrait que je fasse un examen de routine pour vérifier que la grossesse se passe bien. Il faudrait un lieu plus intime. Le papa est là ? Il veut y assister ? » L’urgentiste n’était vraiment pas à l’aise à l’idée d’examiner le vagin de cette femme en étant seul avec elle. Il savait qu’il allait finir par rougir bêtement.




☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Thalia M. Caldwell
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/12/2014
Messages : 375
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Child Of A Morning Star   Mer 3 Fév 2016 - 22:11

Thalia était plutôt heureuse de voir ce médecin. Ses manières de gentleman avaient un petit côté décalé mais agréable qui l'amusait. Et Dieu savait à quel point c'était bon à prendre. La promiscuité n'avait jamais été la meilleure chose pour l'espèce humaine, et c'était encore plus vrai à présent, dans leur situation. La chaleur humaine était le meilleur remède. D'ailleurs, elle sentit cette petite vague douce lui emplir la poitrine, celle qui accompagnait généralement les moments de détente, de joie et de bien-être. Se vider l'esprit était salvateur. Jessie semblait du même avis qu'elle à ce propos, elle le vit en échangeant un regard avec elle. La jeune fille avait un sourire aux lèvres et le rose aux joues d'avoir reçu un baisemain, comme une lady digne des romans. Sa joue se creusait d'une petite ridule, une fossette adorable.
Le fait de prendre des nouvelles de la situation dans laquelle se trouvait la future mère ramena celle-ci à la réalité. Une sorte de poids revint s'installer sur ses épaules, comme si la pesanteur se faisait davantage sentir lorsqu'elle pensait à des choses délicates. Sa grossesse, la situation, la tension... La peur. Bien sûr qu'elle avait peur. Une peur qui lui nouait la gorge et les tripes, quand elle pensait à l'inconnu dans lequel elle se jetait. À cet avenir incertain dans lequel elle allait mettre au monde son bébé. L'épidémie, les rudes conditions de survie, les sévices des militaires... Elle dut passer outre le nœud dans sa gorge pour pouvoir répondre, tâchant de se donner une contenance décontractée.


« Sérieusement ? On va dire que je m'estime heureuse qu'ils ne fassent pas particulièrement attention à moi... Pour le reste, j'ai eu droit à un couchage un peu meilleur que les autres, et je me considère chanceuse.

La zoologiste porta une main à son ventre en sentant une nouvelle petite contraction. C'était de plus en plus fréquent, depuis quelques semaines. Les douleurs s'étaient faites nombreuses, et elle sentait bien peser le poids de son bébé, surtout au niveau de son bassin où il appuyait de plus en plus. Rester positive n'était pas évident, mais elle ne voulait pas se montrer désagréable ou aigrie face à cet homme qui venait pour lui tendre une main secourable. Il n'était en rien responsable des maux qui l'accablaient.
Le dénommé Ian ne se montra pas très encourageant pour ce qui était d'une éventuelle péridurale. En même temps, la jeune femme s'en était doutée. L'infirmerie du camp était équipée en médicaments et en matériel médical, mais rien de prévu pour traiter une grossesse ou un accouchement. Il allait falloir faire avec les moyens du bord, et elle s'y était résignée. Pour l'heure, elle allait subir un examen de routine. C'était diablement rassurant, car elle n'y avait pas grandement eu droit depuis son arrivée au camp. La plupart de ses examens dignes de ce nom remontaient à avant l'apparition de l'épidémie. Ici, cela n'avait été que des examens succincts, par les médecins militaires... Aussi, elle n'hésita pas avant d'acquiescer à la proposition.


- Peut-être qu'on peut utiliser une des salles vides... même un placard à balai ou n'importe quoi. Je vous suivrai. Le papa est là, mais il est allé s'occuper de nos chiens. Il ne va pas tarder.

Thalia se leva lentement, avec d'infinies précautions. Elle eut du mal à contenir une petite grimace à cause des courbatures qu'elle ressentait. Une fois redressée, elle se tenait bien cambrée, mais il lui aurait été impossible de faire autrement. Un regard au médecin lui signifia clairement qu'elle le suivrait pour procéder à l'examen. Elle n'avait pas forcément envie que cela soit fait au milieu de tout le monde... Un peu d'intimité serait bon à prendre. Comme en écho à ses paroles, Morgan fit son apparition, ayant fini de s'occuper des chiens qui étaient à nouveau au chenil, malheureusement pour eux. Il semblait pressé, sans doute soucieux de rater l'arrivée de Ian. En l'apercevant, son visage s'illumina et il les rejoignit. Tout naturellement, il tendit la main au médecin, avec un sourire aux lèvres.

- Désolé du retard. Je suis tout à vous maintenant.

La zoologiste apprécia de sentir son mari se glisser contre elle, rassurant et protecteur, une main se glissant dans la sienne. Elle ne doutait pas un seul instant qu'il serait un père formidable, et cela au moins lui réchauffait le cœur et la rendait plus sereine. Elle conclut finalement, en observant Ian :

- On vous suit. »


Never go back
L'espoir, c'est vouloir quelque chose. La foi, c'est croire en quelque chose. Le courage, c'est faire quelque chose.  by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 854
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Child Of A Morning Star   Ven 5 Fév 2016 - 18:29


Child Of A Morning Star
PV : Thalia M. Caldwell
Ian avait redouté la réponse de la jeune femme et visiblement, il avait bien raison. Les militaires, il ne les portait pas dans son cœur et ce qu’il venait d’apprendre en plus n’allait strictement rien changer. Sérieusement ça leurs auraient coutés quoi de donner un peu plus de réconfort à cette pauvre dame qui allait devoir enfanter dans la douleur ce n’était pas si terrible. Elle était exténuée et n’en pouvait plus. Il aurait au moins pu faire l’effort de lui donner un lit correct, bon ce n’est certainement pas lui qui irait se rebellait pour ça. Il avait bien trop peur.

Il comprenait parfaitement le ressenti de la brune, du moins en partie parce qu’être courbaturé avec la vessie en vrac et tout, ce n’était pas trop son genre en fait. Il ne pourrait jamais attendre un enfant, et au final, il en était plutôt content. Il se rendait compte qu’il prenait certainement la chose un peu trop au premier degré. « Je ne peux malheureusement rien faire pour améliorer la situation Madame, j’en suis absolument navré. » Les militaires ne l’écoutaient pas, même quand il donnait son avis médical alors ce n’est pas pour demander un meilleur lit que les choses changeront. Il était arrivé à la conclusion que sa tête ne leur revenait pas.

Il regardait un peu le monde qui l’entourait, il réalisait à l’instant présent une fois de plus pourquoi il aimait tant son ancien boulot, il n’avait pas le temps de stresser avec les patients puisqu’il l’était bien trop par le temps. Il devait toujours courir d’un endroit à l’autre sans avoir le temps de réfléchir et finalement c’était ça qui lui plaisait, ne pas avoir le temps de réfléchir ça lui plaisait bien plus que tous ces examens sans queue ni tête. Il savait que lors de l’accouchement tout son instinct d’urgentiste rependrait le dessus, mais pour le moment, il se sentait comme un poisson hors de l’eau incapable de synchroniser correctement ses mouvements.
Rassurer des parents inquiets ce n’était pas vraiment son boulot, peut-être que c’était ce que faisait ses confrères, mais est-ce que quelqu’un serait sérieusement rassuré s’il disait tout vas bien se passer ? Même lui n’y croirait certainement pas. Surtout que bon, on fait des bêtises sans capote soit parce qu’on est inconscient soit parce que le but de l’opération c’est de faire un gosse et vu que les deux semblent ensemble depuis un moment, la deuxième solution semble la meilleure. Il n’était pas aveugle le bougre.

Proposait d’utiliser une salle libre. Il connaissait un peu l’établissement pour avoir fait le tour un nombre incalculable de fois. Il repensait alors à un bureau qui servait uniquement de réserve. Les fauteuils semblaient plutôt confortables et peu de personnes s’intéressaient à cette pièce qui servait seulement à stocker des chaises et des tables. « J’en connais une pas très loin, nous devrions attendre l’arrivée du papa, elle n’est pas très loin, je dirais au bout du couloir. » Il se rendait bien compte que la brune n’était pas dans le meilleur état du monde pour se déplacer de salle en salle.
Le père arriva quelques minutes alors que Thalia était en train de se lever. Ian lui tendait alors une main salvatrice pour l’aider de son mieux. Il n’avait jamais eu besoin de gérer une femme enceinte alors une fois de plus c’est plutôt la théorie qui prenait le pas sur ses réelles connaissances du terrain. Une fois de plus, il se répétait que c’était lui le plus qualifié et qu’il devait le faire. Il sera alors la main à Morgan qui les rejoint. Parfait! Ils pouvaient y aller. « Parfaits, nous nous rendons dans un ancien bureau pour que vous ayez un peu d’intimités. » Il ouvrit la marche tenant la porte au couple avant de repasser devant et ce dirigeant vers la seconde pour leur ouvrir également. Il prit un fauteuil et proposa à la femme de s’assoir avant d’en sortir une autre pour lui. Morgan était déjà parti en chercher une pour lui.

Il s’asseyait alors en face du couple. « Bon avant de commencer, si vous avez la moindre question, n’hésitez vraiment pas à me les poser. Je sais que je ne paye pas de mine comme ça, mais vous pouvez compter sur moi pour vous soutenir. » Il avait bien l’intention de faire son maximum. Il c’était installé contre le bureau et commencer à fouiller dans sa sacoche pour sortir de quoi écouter le cœur de ses deux patients et prendre la tension de la maman.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Thalia M. Caldwell
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/12/2014
Messages : 375
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Child Of A Morning Star   Sam 20 Fév 2016 - 15:45

Une pièce à part, au calme. Cela arrivait si rarement que le couple savourait l'instant. La promiscuité était telle dans le gymnase que la notion même d'intimité s'était envolée depuis longtemps. Thalia s'installa sans faire d'histoires, docile. Elle n'avait pas eu d'examen médical quelconque ayant trait à sa grossesse depuis son entrée au camp, ou presque. Comme tout le monde, elle avait eu un bilan de santé à son arrivée, guère plus. Au vu de la population présente dans le lycée, elle pouvait comprendre... Il fallait toutefois avouer que la sensation d'être enfin prise en main à nouveau était agréable. Et puis, ce Ian était tellement prévenant... presque timide. C'était assez amusant, et elle le fit remarquer avec un petit sourire en coin. Ce fut Morgan qui prit la parole, alors que l'homme fouillait dans ses affaires pour sortir du matériel. Le futur père prit la main de son épouse dans un geste tendre et doux.

« En fait, on a fait appel à vous parce qu'on n'a pas vraiment confiance dans les médecins militaires. C'est peut-être idiot... mais à la façon qu'ils ont de traiter tout le monde, on préfère avoir le moins possible affaire à eux.

Le jeune homme échangea un regard avec sa femme, sachant qu'elle partageait son avis. Celle-ci acquiesça sans mot dire. Ils avaient probablement des a-priori regrettables, mais le comportement profondément antipathique, pour ne pas dire odieux, d'une bonne part des militaires ne leur donnait pas envie d'accorder le bénéfice du doute aux autres. Pour éviter une déconvenue et être plus en confiance, ils avaient préféré se tourner vers un médecin civil. Le peu de fois où ils avaient eu affaire au personnel médical du camp, ils n'avaient pas vraiment eu à se plaindre d'un comportement désagréable : c'était plutôt un froid distant, comme si ces gens n'avaient pas le temps de considérer leurs patients comme des humains. On tournait pratiquement au rendement... La zoologiste s'éclaircit doucement la voix, avant de demander tout simplement :

- Vous avez déjà procédé à un accouchement ?

C'était une première fois pour elle. Son premier bébé. Elle aurait préféré ne pas avoir affaire à un débutant... mais bon, elle n'allait pas en plus se montrer exigeante ! Et puis, elle savait au moins qu'il avait été médecin aux urgences. Or, certains accouchements se produisaient directement là-bas, lorsque l'urgence était trop pressante... Sans oublier qu'il leur fallait s'occuper de bien pire qu'une banale naissance ! Des cas bien plus graves se présentaient, alors la jeune femme préférait être optimiste et partir du principe que tout se passerait pour le mieux, débutant ou pas. Avec un calme qu'elle ressentait malgré tout, en muselant les angoisses qui venaient la tarauder et la tourmenter chaque nuit, elle haussa doucement les épaules.

- De toute façon, le plus important, c'est que le bébé soit en bonne santé. J'aurai déjà dû avoir un certain nombre d'échographie depuis qu'on est entrés au camp... Et évidemment, c'est impossible. Alors j'avoue qu'avec les conditions de vie qu'on peut avoir, c'est tout ce qui m'importe.

Par ailleurs, que pouvait-elle y faire ? L'épidémie ne dépendait pas d'elle, et il lui faudrait bien accoucher le jour où son bébé l'aurait décidé ! Autant faire face avec courage et panache, que de se morfondre en sachant que cela ne changerait rien. Thalia sentit son compagnon lui presser doucement la main, histoire de marquer son assentiment. Ils avaient le même point de vue sur la chose. La santé de leur enfant était le point le plus important, la seule chose qui comptait. Tout le reste était totalement secondaire.

- Est-ce qu'on aura tout de même quelques moyens pour faire face le jour venu ? »

Sachant déjà qu'elle devrait faire sans péridurale, la future mère voulait au moins savoir s'ils avaient quelques équipements pour procéder à des soins quelconques si quelque chose se passait mal. Elle se disait qu'ils ne devaient pas être si mal équipés que ça, avec la présence des médecins militaires... Certes, il n'y aurait pas d'équipement pour procéder à un accouchement proprement dit, mais il devait y avoir de quoi soigner une foule d'autres choses. Elle espérait simplement qu'elle ne faisait pas un excès de confiance...


Never go back
L'espoir, c'est vouloir quelque chose. La foi, c'est croire en quelque chose. Le courage, c'est faire quelque chose.  by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 854
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Child Of A Morning Star   Mar 23 Fév 2016 - 18:32


Child Of A Morning Star
PV : Thalia M. Caldwell
Ian ne pouvait que compatir au ressenti de la famille. Après tous les militaires étaient tout simplement effrayants. Cependant, il avait bien dû faire des concessions et travailler avec certains d’entre eux. Il devait bien admettre qu’il n’était pas si horrible que certains le laissaient croire, bien qu’il ne soit pas non plus adorable. Il avait fini par faire avec, plus parce qu’il n’avait pas le choix qu’autre chose. Il était comme tout le monde, il faisait semblant de ne rien voir et courber docilement l’échine devant l’envahisseur armé. Il fit un sourire timide lorsque Morgan expliquait pourquoi lui plutôt qu’un autre et il pouvait parfaitement le comprendre. Le couple devait certainement être très inquiet. Il s’en rendait parfaitement compte, alors que lui prenait la situation plutôt sereinement.

Il fit de son mieux pour avoir l’air serein, il savait ce qu’il avait à faire. Un petit sourire presque naturel était en train de naitre sur son visage. Certains diront qu’il y a une sorte de dédoublement de la personnalité, mais la plupart pensent simplement que lorsqu’il endosse sa blouse blanche Ian se sent pousser des ailes et gagne alors en confiance. L’homme chétif se transforme en Docteur Lennon, c’est souvent impressionnant quand on ne le connait pas et pourtant c’est tout à fait logique. Il connait le sujet par cœur et ne se trompe que très peu. « De toute façon, les médecins du corps armé ne sont pas vraiment spécialisés dans les accouchements, mais plutôt les blessures par balle ou explosion. » Il fallait être lucide, il avait vu des choses certainement aussi horribles qu’eux, mais il n’avait certainement pas eu l’occasion d’avoir eu un panache d’accident aussi développé que le sien.

La question suivante le fit sourire un peu plus franchement, c’était évident qu’elle allait être posée et il pouvait le comprendre, il devait donc s’efforcer de répondre de la façon la plus détaillée qu’il pouvait. « Je dirais que j’ai assisté à une dizaine d’accouchements en tant que praticien. La plupart n’étaient pas vraiment naturelles. Le plus proche de ce qui va vous arriver reste celui d’une fille de seize ans qui avait un déni de grossesse. Tout s’est bien passé pour l’enfant, la mère n’était vraiment pas prête à ça et son histoire est bien triste. Je peux vous promettre que tout se passera pour le mieux. Pour ce qui est de l’enfant. Si vraiment, il y a un problème, Emerson saura certainement quoi faire. J’ai déjà travaillé avec elle par le passé suite à un accident de voiture impliquant une femme enceinte justement. » Cette mission s’était déroulée sans problème. L’enfant était né prématurément, mais avec les moyens qu’ils avaient à ce moment-là, ce n’était pas vraiment un problème.

La femme s’inquiétait pour son bébé, ce qui est normal lorsqu’on est une mère du moins. Il ne pouvait toujours pas faire d’échographie à l’heure actuelle, mais il pourrait toujours vérifier si le cœur du bébé était bien développé. Il pourrait aussi faire des estimations de la position du bébé dans le ventre de la mère. « C’est vrai que nous ne pouvons pas faire d’échographie, cependant, je suis sûr qu’il vous a déjà donné des coups de pieds ou de main ce qui prouve qu’il est bien en vie. De plus pour avoir un maximum d’information, je vais écouter son cœur. » Les bébés mort-nés sont plutôt rares en réalité, et s’il y avait eu des chances que ce soit le cas la famille Caldwell serait déjà au courant.

Il faisait de son mieux pour répondre aux questions de la femme, il était plutôt rassuré de se rendre compte qu’elle était simple. Il ne lui fallait pas beaucoup de réflexion pour lui répondre et ça le soulageait plutôt beaucoup. « Pour faire un accouchement, en réalité, il ne faut pas beaucoup de matériel. Surtout s’il se fait de façon naturelle et que le bébé est bien positionné. C’est bien pour ça que certaines mères décident d’accoucher chez elle. » Il trouvait néanmoins cette pratique totalement stupide, mais ne préférait pas rentrait dans le détail. « Je vais pouvoir commencer l’examen de routine. Il faudrait que je puisse vérifier vos signes vitaux ainsi que ceux de votre bébé. J’ai réussi à me procurer l’examen que vous avez eu en arrivant ici. » Il avait besoin d’un élément de comparaison pour être sûr que tout allait bien. Si toutes les données qu’il récolterait sont similaires au jour où elle est arrivée au camp, c’était plutôt une bonne chose.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Child Of A Morning Star   Aujourd'hui à 0:07

Revenir en haut Aller en bas
 

Child Of A Morning Star

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» I'm in the land of the morning star - ANGES
» Teddy ◈ The morning star, the lord of flies
» Repòtè Morning Star, jounal angle vinn gade sak pase ann Ayiti.
» Star Wars Pocket Models TGC
» sable, caniche star

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-