Partagez | .
 

 And now, we are lost.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Hope S. Arlington
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 16/12/2014
Messages : 632
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: And now, we are lost.    Dim 31 Jan 2016 - 12:55

Hope ne quitta pas la porte de la chambre du regard. D'ici quelques minutes, elle se lèverait pour aller voir ce qu'il se passait à l'intérieur. Mais pour l'instant, elle devait reprendre un peu de ses forces et écouter paisiblement Rose. Elle se reconcentra sur elle en la remerciant du regard. S'il y avait un problème, elle serait la première vers qui elle se tournerait, pour sûr. Respirant un bon coup, elle se passa la manche de son pull sur le visage pour enlever les quelques larmes qui coulaient malgré elle.

Elles étaient toutes les deux en train de faire des plans sur la comète, mais envisager un avenir, ça faisait du bien. Daryl avait peut-être trouvé le sommeil, elle ne doutait pas que Kate devait s'occuper dans la salle de bain en retrouvant son souffle et ses esprits. Tous avaient besoin d'intimité, en offrant au passage aux deux jeunes femmes assises à même le sol qui envisageaient l'avenir sous un œil neuf. Rose pensait que partir rejoindre la station de ski était une alternative idéale. Hope n'en doutait pas...

A dire vrai, pouvoir espérer après un abri comme celui-ci, c'était déjà quelque chose. Elle rêvait de pouvoir mettre son frère et Emily dans un endroit sécurisé et inaccessible. Un lieu où ils n'auraient pas à penser aux morts du dehors qui n'enviaient qu'après eux. Se raclant la gorge, elle hocha la tête à chaque fois que Rose avançait les pièces du puzzle pour les préparer à l'expédition. Il n'y aurait qu'à récupérer ce qu'il fallait et en parler aux autres le moment venu, mais pouvoir offrir un plan infaillible, c'était déjà un début contre lequel ils n'auraient rien à dire...

Tu avais un concierge, dans cet immeuble ? Demanda Hope en étendant ses jambes.

Ses yeux noirs se posèrent sur sa voisine. Une idée venait de lui traverser l'esprit, même si elle se doutait que tous n'étaient pas encore tout à fait prêt à envisager l'avenir comme elle désormais. Beaucoup avaient encore une certaine censure sur ce qu'on pouvait faire ou non. Plus elle. Pas après ce qu'ils venaient de vivre...

Dans mon logement à Chicago, notre concierge avait tout le temps le double de tous les appartements, on pourrait peut-être aller...

Elle se racla la gorge. « Les voler ». Voilà ce qu'elle voulut lui dire avant de se retenir.

Enfin... Tu vois ?

Ils devraient s'équiper avant toute chose. Couteau, hache de secours, peut-être d'autres objets utiles. S'ils fouillaient bien, peut-être qu'ils trouveraient des objets qui pourraient leurs sauver la vie dans les jours à venir... L'expédition qu'elles préparaient n'était pas à prendre à la légère.

Tes voisins ont sûrement des trucs qui peuvent nous intéresser.

Rose devait voir où elle voulait en venir. Elle l'espérait.

Et s'ils ont été évacué en même temps que toi...

Il n'y aurait personne pour les déranger durant la fouille.




No it isn't
Please understand, this isn't just goodbye... This is I can't stand you, this is where the road crashed into the ocean, it rises all around me and now we're barely breathing a thousand faces we'll choose to ignore ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: And now, we are lost.    Mar 16 Fév 2016 - 16:38


Un concierge ?

Il y avait bien le vieux Charles, mais il est partie en retraite dans l'Iowa deux semaines avant l'épidémie...

En revanche, sa loge avait été maintenue, un remplaçant devant venir, sans jamais se pointer. Mais du coup... Toutes ces clés à libre service...
Un instant elle posa ses doigts gelés contre ses lèvres, réflechissant.

En dehors des Greene et des McDougall qui sont partis avant l'évacuation, les autres appart' sons susceptibles d'être agréables à fouiller.

Sans compter que Beth, sa voisine quadragénaire, lui avait donné ses clés le temps qu'elle parte voir ses enfants à Chicago, au cas ou. Elle n'était jamais revenue évidemment, et de ce fait, ne risquait pas de se pointer à Seattle pour venir récupérer sa collection de porcelaine chinoise. Et puis, il y avait cet espèce de timbré qui vivait au dessus d'elle, toujours le regard sombre et tatoué de croix gammés, qui lui avait donné envie d'appeler les flics à mainte reprises. Tous ces gens disparus, avaient sans doute de quoi leur aider à survivre, et ce ne serait pas du vol. Certainement pas du vol. Elle imaginait mal un flic ui passer les menottes parce qu'elle avait pris des conserves et des couvertures, laissant sur place ordinateurs et télévision 3D.

On va faire ça ouais... Mais avant. Laisse moi faire quelque chose.

Rapidement, elle avait ouvert l'armoire du hall, dévoilant sa penderie immense. En moins d'une demi heure, elles avaient pu trier les vêtements, repartant chacune avec suffisamment de fringue pour affronter les 4 saisons. Des pantalons, des vestes, des débardeurs sombre de préférence, pour se mêler dans l'environnement. Elle avait bien gardé de côté ses affaires favorites, mais il en restait encore pour Kate au moins. Même chose pour les affaires de Norman, partagée pour qu'Emily puisse porter autre chose que ses vêtements de fuite.
Puis, les choses futiles. Quitter son appartement lui ramenait en tête une foule de souvenirs, et tout emporter relevait de l'impossible. Mais, elle parvint tout de même à mettre dans un sac de voyage les affaires sentimentales; Ses outils de chirurgie, une photo de ses parents et grands parents, un soir d'été à Madrid quand elle avait 3 ans. Une photo de Gary, qui n'avait jamais quitté son portefeuille. Tant pis pour le reste.

La fouille des autres appartements ne leur fit pas avoir de mauvaises rencontres, mais au moins, elles purent mettre la main sur des conserves, boîtes de céréales, et même quelques bouteilles d'eau et de jus de fruit concentré. Sans compter que dans l'appartement de Beth, elles purent récupérer la voiture de son mari, qui leur permettrait d'avoir un minimum de confort le long du trajet.
Quand aux armes... Le fou dangereux qui lui servait de voisin avait beau avoir un appartement déplorable à l'odeur douteuse, elle ne put s'empêcher de le remercier à peu près 14 fois quand elle découvrit une sorte de poing américain doté d'une lame dans ses affaires, qu'elle garda attaché à sa ceinture. Quand à Hope, elle put mettre la main sur la hache de service conservée dans la loge du concierge, en excellent état. C'était toujours mieux que rien.

Le reste de la nuit passa rapidement. Daryl émergeait à peine qu'elles étaient prêtes à partir, habillées de pied en cap, tandis qu'elles terminaient de charger dans le break les valises pleines à craquer. Et qu'elle apprenne dans la foulée la mort de la mère de Josh. Bien qu'elle ne lui ai jamais vraiment parlé, le coup fût douloureux, comprenant l'état d'esprit de Joshua, à qui elle adressa une condoléance muette en venant étreindre son épaule un instant, sans oser lui adresser la parole. En silence, elle avait laissé Joshua recouvrir sa mère d'un drap, refermant la porte de la chambre. A défaut de lui offrir un véritable enterrement, au moins sa dépouille serait à l'abri des charognards. Pas comme certains corps du CenturyLink... Elle ne demanda qu'une minute seule, faisant le tour de son appartement une ultime fois, lui adressant un adieu muet. Cela pouvait paraître totalement stupide, mais elle en avait eu besoin. Une énorme partie de sa vie était à deux doigts de disparaître en fumée, et même si il ne restait plus grand chose à voler dans son deux pièce de mère célibataire, elle ne put s'empêcher de fermer sa porte à double tour, rangeant la clé dans la poche de son pantalon.

Elle rejoignit enfin la bande, laissant les enfants, Daryl et Kate récupérer la Volkswagen du mari de Beth tandis qu'elle laissait Joshua prendre le volant de son break, venant prendre place à ses côtés pour pouvoir le diriger sur la sortie de la ville.
Alors qu'il allumait le moteur, le lecteur cd s'alluma presque automatiquement, laissant la dernière musique écoutée se mettre en marche. Rose ne put s'empêcher d'avoir un sourire amer  en écoutant Don Omar chanter d'une voix lancinante, avant de tourner la tête vers Hope, venant récupérer sa main pour la serrer entre ses doigts. Malgré leurs vêtements propres, leurs traits restaient tirés. Elles étaient exténuées mais au moins, elles étaient vivantes.

C'était bien un chose qu'elle avait appris au cours de sa vie de chirurgienne. Toujours réussir à retarder la mort, lui offrir le plus beau bras d'honneur qu'il soit.
Elles y arriveraient. L'heure de leur mort n'était pas encore programmée, et avant tout, elles se devaient de rejoindre la station de ski. Un rêve un peu fou, mais qui aurait au moins le mérite de les éloigner de l'enfer de Seattle.
Ensembles, elle y arriveraient. Il le fallait;




So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
 

And now, we are lost.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue
» « I've lost myself in all these fights, I've lost my sense of wrong and right » Ҩ CAT&KATH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-