Partagez | .
 

 Animation - New Beginning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
Auteur
Message
Isabel G. McLeod
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 199
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Sam 23 Jan 2016 - 20:55


Les larmes avaient coulé longuement le long de ses joues. Elle était restée silencieuse, n’écoutant que d’une oreille les conversations des autres. Puis emportée par la fatigue, elle avait somnolé durant la majeure partie du trajet, jusqu’à ce que le camion ne s’arrête une première. Sortie brutalement de son sommeil, elle avait mis plusieurs minutes à émerger, finissant par rejoindre les autres à l’extérieur. Pourquoi s’arrêtaient-ils ? En scrutant les alentours, elle n’avait pas tellement compris l’intérêt de cet arrêt brutal. Mais la voix d’Arthur avait rapidement balayé ses interrogations. Pas besoin de poser de questions, elle avait très vite compris de quoi il parlait. Le regard de la blonde s’était arrêté sur June, elle s’était mordue l’intérieur de la joue pour ne pas se remettre à pleurer. Mais pourquoi faisait-il ça ? Pourquoi ? Elle avait voulu l’arrêter… Mais elle n’en avait pas eu la force. Elle s’était contentée de détourner le regard…

Puis il était revenu vers elle. Plongeant de nouveau son regard dans le sien, elle avait tout de suite remarqué que ce qu’il venait de faire avait été éprouvant pour lui. Il avait collé son front contre le sien, posé ses mains contre ses jours… Elle ne l’avait jamais vu dans un état pareil. Il s’était mis à pleurer à chaudes larmes, et… Elle n’avait pas pu faire autrement, elle aussi s’était mise à pleurer. Elle s’était alors accrochée à lui, le serrant de toutes ses forces, le peu de force qui lui restait. « Chut… Ne… Ne t’inquiètes pas… Je… Je comprends… » Elle lui avait offert un timide sourire pour lui faire comprendre qu’elle ne lui en voulait pas. Non… Il n’y avait pas d’autres choix… Elle avait profité de ses bras durant un court moment, le laissant parler, le laissant vider son sac… Ils en reparleraient, plus tard… Là, c’était trop difficile pour elle. Lui soufflant également un dernier « je t’aime… » elle l’avait laissé repartir au volant du camion, reprenant sa place à l’arrière avec les autres…

Ils avaient roulé encore, durant de longues heures… Mais là, elle n’avait pas réussi à dormir, tourmentée par les derniers mots d’Arthur. Le voir dans un état pareil, ça lui avait fait un sacré choc… Comme lorsqu’ils étaient encore au stade, tentant de sauver leurs vies. Ce n’était plus le même… Et elle ne savait plus quoi penser de tout ça… C’en était trop pour elle… Elle était fatiguée, terrifiée… Choquée…

Enfin, ils s’arrêtèrent une seconde fois. A peine descendue du camion, elle retrouva Arthur. Il s’était précipité vers elle, le sourire aux lèvres cette fois. Cela la rassura et elle répondit également à son sourire. Il s’excusa alors pour ce qu’il avait fait quelques heures plus tôt et pour avoir laissé ses émotions prendre le dessus. Elle vint alors caresser sa joue du bout des doigts, les laissant glisser le long de sa mâchoire jusqu’à ce que sa main se perde dans ses cheveux.  Elle ne put s’empêcher de sourire en entendant ses derniers mots. Elle aurait voulu lui dire que ce n’était pas grave, que c’était normal d’avoir réagi comme ça… Après tout, il avait eu le courage d’ôter la vie de cette pauvre femme… Cela n’avait rien de simple… Malheureusement, elle n’eut pas la force de parler… Elle était exténuée…

Encore une fois, il lui expliqua qu’il devait aller voir ce qu’il se passait plus loin. Elle acquiesça d’un signe de la tête « Fais attention… » Souffla-t-elle. Maintenant qu’elle l’avait retrouvé, et après avoir vécu cet événement difficile, elle n’avait qu’une crainte… Le perdre de nouveau. Elle le regarda prendre de quoi boire et manger puis elle se perdit de nouveau dans ses pensées… Elle n’avait pas faim…

Des éclats de voix l’interpellèrent alors subitement. Elle sursauta. Que se passait-il ? Elle se releva brusquement avant de s’approcher… Voilà que ça se criait dessus… Isabel ne bougea pas, se contentant de regarder la scène. Elle sursauta une nouvelle fois alors qu’une bagarre éclatait entre deux hommes. Un troisième intervint pour séparer les deux hommes, se prenant un coup au passage. Puis le regard d’Izzy se remplit une nouvelle fois de peur lorsque l’un deux pointa son arme sur le deuxième… La voix d’Arthur s’éleva encore une fois, tentant de d’apaiser les tensions.

Elle ne bougea pas, espérant que personne ne ferait de bêtise. A quoi bon ? Ils étaient suffisamment dans la merde… Se taper dessus n’allait pas arranger les choses. En temps normal, elle aussi aurait peut-être réussi à trouver les mots pour calmer la situation… Là, elle en était incapable… Elle se contenta d’écouter la discussion qui suivit. Elle écouta Arthur… Mais elle ne put intervenir… Elle resta là, debout, tremblant comme une feuille. A cause du froid mais surtout à cause de la peur… Trouver un endroit pour se réfugier, survivre… Oui, elle aussi était d’accord avec ça. Si ça convenait à Arthur, ça lui convenait aussi… Alors s’il comptait suivre Gary, elle le ferait aussi… Et même s’il ne lui avait pas demandé son avis… Elle s’en fichait…

Il revint alors vers elle… Lui faisant comprendre qu’à deux ils arriveraient à s’en sortir… Il évoqua Elyse aussi… Isabel se remit alors à pleurer. Elle prit son mari dans ses bras pour se calmer. Puis lorsqu’elle put enfin parler, elle se mit à bredouiller quelques mots « On va y arriver… Oui… »





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Sam 23 Jan 2016 - 21:57

Finalement, le leader du groupe finit par se remettre en question. Il nous expliqua alors qu’il ne forçait personne à rester dans le groupe et sur ce point, j’étais tout à fait d’accord avec vous. Ensuite, il nous affirma que le monde entier était envahi par cette maladie. Personnellement, j’étais un peu sceptique sur ce point, étant donné qu’on n’avait plus d’informations depuis un moment à présent. Mais il était évident que l’Amérique était condamnée sinon Seattle aurait été libérée depuis longtemps. Il avait également le mérite d’avouer qu’il n’était pas un mec bien. Au moins, il s’assumait comme il était. Finalement, il finit par nous donner raison sur la destination à rejoindre. Notre intervention n’aura donc pas été inutile et cela me réjouissait. Giulia souriait en écoutant son discours. Elle semblait convaincue par les propos du leader. L’idée d’aller sur les hauteurs du parc Century était la meilleure idée qu’on avait. J’espérais juste que tout le monde allait y mettre du sien afin qu’il n’arrive pas un accident d’ici-là.

Ce fut ensuite le conducteur barbu qui en rajouta une couche pour soutenir le leader qui n’était pas « un mec bien ». Même son de cloche chez la fille tatouée qui prenait souvent la parole dans le groupe. J’étais toutefois un peu inquiet qu’un mec puisse autant remporter l’adhésion du plus grand nombre sachant que quelques minutes avant, il avait voulu frapper quelqu’un qui lui tenait tête. Bref, on allait devoir se tenir à carreau et ne pas trop se faire remarquer. A présent, nous n’avions de toute façon plus le choix de rejoindre ces gens. C’était la seule solution et notre dernier espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 06/05/2013
Messages : 2945

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Sam 23 Jan 2016 - 22:07




New Beginning.



Le camion d'Arthur fume à ne plus rien voir devant. Une fumée noire, oppressante, qui n'annonce rien de bon. Inutile d'être un savant mécanicien pour comprendre que quelque chose ne va pas. Et que sans ce camion, tout un groupe devra rester sur le bas côté ou poursuivre la route à pied. Avec la neige qui recouvre les routes, l'allure à laquelle tous roule, les plaques de verglas cachées sous la couverture blanche, inutile de dire que les derniers jours ont été suffisamment laborieux, et que ce n'est pas terminé.

Jours 4

Oui. Quatre jours depuis le départ de Seattle, depuis l'arrêt forcé à Kent et la décision de tenter l'expérience vers Maple Grove. Mais la route jusque là ne fut pas une partie de plaisir, loin s'en faut... Par deux fois, l'un des camions manqua de finir dans le fossé, puis celui que conduisait Arthur depuis le début commença à montrer des signes de faiblesse, calant par moment, ronronnant difficilement à d'autres. Quatre jours donc, et trois nuits passés dehors. La première fut sans doute la moins pénible, puisqu'on trouva un parking aérien pour se mettre à l'abri, qu'on put faire du feu. Même si la nuit fut courte, les conducteurs eurent l'occasion de se ressourcer. On mangea à sa faim. La seconde plus laborieuse, puisqu'on ne réussit qu'à atteindre l'orée de la forêt Olympic National Park avant de décider de s'arrêter. Le camping sauvage en plein bois ne convint pas à tout le monde, ce fut éprouvant, pas forcément très reposant... Mais le tour de garde fut assuré. La troisième nuit fut comme la première, mise à part qu'en plus de la neige, il y eut du vent.

Là, cet arrêt forcé a de quoi irriter à nouveau, mais au moins maintenant, vous avez un but, un objectif, une destination. C'est ce qui permet de tenir le coup et de ne pas s'agacer d'avantage. Tout le monde comprend que le temps mis pour y aller est dû aux conditions climatiques, à l'excès de zèle que tous mettent en œuvre pour survivre. On est jamais trop prudent. Plus maintenant en tout cas. Et puisqu'on ne sait pas combien de temps va durer la dite pause, qu'il n'est pas loin de quinze heures quand vous vous arrêtez et que vous avez l'occasion de descendre de vos véhicules, décision est prise de monter le camp ici même.

Les quelques chasseurs, aguerris ou en train d'être formés, décident de prendre le large pour récupérer de la nourriture. Un petit groupe s'organise pour aller soit trouver de l'eau à une rivière proche (heureusement qu'on a des cartes pour aider), soit traiter la neige. Et puis, trouver du bois sec pour faire plusieurs foyers de feu. Les réserves récupérées au stade sont toujours là, mais on économise, sans doute par réflexe, sans doute parce qu'on peut encore prétendre à autre chose. On refait le plein des camions et on attend que ça se passe. Les apprentis mécaniciens tentent de trouver une solution aux problèmes quand les autres se disent qu'on pourrait peut-être essayer de se serrer un peu plus dans les derniers camions, ou trouver d'autres véhicules pour se rendre jusqu'à Maple Grove. Dans tous les cas, ça se discute. Plus pacifiquement que la fois dernière à Kent.

Le tout est d'essayer. D'y croire.
Vous êtes encore en position de le faire.

Informations

♦ Vous êtes loin des villes et au calme pour l'instant. Il n'y aura aucun rôdeur pour venir vous perturber durant ce laps de temps. Plus vous vous éloignez des mégalopoles où ils sont nombreux, mieux vous vous portez par déduction. A vous de vous répartir désormais dans les groupes que vous voulez (eau, chasse, feu ou réparation du camion) pour ce tour, mais faites en fonction des habilités de vos personnages et de ce que vous voulez pour eux : le principe est simple, tout le monde peut prêter main forte.

♦ La température extérieure avoisine les -2, tombe jusqu'à -7 durant la nuit. Vous avez des couvertures et des vêtements à peu près chauds mais qui commencent à s'user ou à sentir, vu que vous n'en changez pas souvent. Mais faire un feu pour se réchauffer n'est jamais de trop. Il y a bien trente centimètres de neige au sol et sur les routes, et quelques plaques de verglas cachées qui peuvent vous jouer des tours.

♦ Voici le lien du flood, n'hésitez pas à aller y faire un saut pour réserver votre tour.
Revenir en haut Aller en bas
Alan S. Karlson
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 1640
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Sam 23 Jan 2016 - 22:54


    Les derniers jours avaient été relativement éreintants ; nous avions passé la plus grande partie des journées assis dans les camions à se laisser porter par la route et par les intempéries. Le ton était encore monté à quelques reprises mais il n'y avait plus eut de réelle perte de contrôle comme avant le départ de Kent. Nous avancions difficilement et avions tous de plus en plus hâte d'arriver à la station dont Gary avait parlé ; malgré nos efforts pour maintenir une ambiance relativement correcte, il était évident que nous étions tous à bout. Il y avait toutefois un point positif et non négligeable à nous éloigner ainsi de la ville : les Coyotes se faisaient de plus en plus rares. Un peu plus et nous pourrions presque oublier les raisons de notre fuite. Nous devions toutefois rester sur nos gardes les nuits, nous relayant pour surveiller les alentours et permettre à chacun de prendre un peu de repos ; il m'avait semblé plus qu'évident de proposer mon aide à cette tache, malgré le fait que je sois encore perdu par rapport à tout ce qui était arrivé et ce que nous avions eut à faire pour en arriver là.

    Mais évidemment, tout ne pouvait pas se dérouler aussi bien que prévu et nous fûmes stoppés au bout de quatre jours de route à cause de soucis sur notre camion, celui qu'Arthur conduisait. Il semblait qu'il serait difficile de continuer si nous ne trouvions pas rapidement une solution ; il faisait froid, nous commencions à avoir besoin de nourriture et d'eau, et le trajet semblait encore relativement long. Sur ce dernier point, il serait inconcevable de laisser la moitié d'entre nous ici à attendre, pendant que la moitié joignait déjà la station. Le plus important était de rester ensemble et de trouver une solution. Quand le camion s'était arrêté et que les gens avaient commencé à en descendre, nous en avions fait de même ; presque rassurés malgré l'épuisement de voir que tout le monde allait ''bien''. Des plans ont rapidement été mis en place : nous devions trouver de l'eau, dégager la neige, chasser et tenter de trouver quel problème pouvait bien avoir le camion. Je n'avais jamais été doué pour la mécanique et préféra donc rester en retrait pour ce point, laissant faire ceux qui semblaient plus calés. Mais il me semblait évident que je ne pouvais rester là sans rien faire et, alors que j'étais près de Sven et Christy, je leur dis d'une voix calme :

« Je pense aider pour chasser, ça sera comme avant sauf que là c'est vraiment une question de survie. Souriant presque tristement, j'ajoutais : Faites attention à vous pendant ce temps, ne vous éloignez pas trop. »

    Je savais pertinemment qu'ils avaient été assez secoués par tout ce que nous avions vécu qu'ils ne s'aventureraient jamais trop loin seuls, mais c'était plus fort que moi, je ne pouvais m'empêcher de m'inquiéter de ce qui pourrait leur arriver. Pressant le bras de ma femme avant de passer ma main dans les cheveux de mon fils, je me perdis un instant à fixer leur visage fatigués d'un air désolé, puis me dirigea vers la petite foule qui était sur ma gauche. J'avais au préalable repris mon fusil sur mes épaules, pas certain pour autant que faire tant de bruit serait la meilleure solution ni que ça vaille le coup d'utiliser autant de balles ; quoi qu'il en soit, j'avais glissé mon silencieux dans la poche de mon pantalon, juste au cas où. M'éclaircissant la voix, je regardais mes camarades à tour de rôle puis dis d'une voix qui se voulait assurée :

« Je sais pas si certains d'entre vous connaissant le coin, mais si y a des chasseurs prêts je vous suis. »

    Je ressentais ce besoin de faire quelque chose, de me rendre utile pour venir en aide aux miens, à tous ces gens qui avaient pratiquement tout perdu. Et traîner ainsi dans la nature était un passe temps dont je ne me lassais jamais et qui saurait certainement apaiser un peu mon esprit ravagé.



Revenir en haut Aller en bas
Edwin I. Cross
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 136
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Sam 23 Jan 2016 - 23:26

C'est Lilou qui était venue récupérer Ed, au moment de repartir. Sora aussi était de la partie, le rapace ayant pu se nourrir suffisamment avant de revenir au bercail. Au moins, le fauconnier comprit que son rapace l'avait définitivement adopté. Ouais, il repartait, il suivait la meute. La majorité avait accepté de suivre Gary jusqu'à la station de ski. La neige hein. Les infectés auraient clairement du mal à les choper jusque là, d'autant qu'avec le parterre blanc, les survivants parviendrait sans doute à les voir arriver à des kilomètres.

Mais le temps passait, les jours aussi. Le groupe s'éloignait toujours plus de Seattle et du cauchemar qu'ils y avaient vécus. Ils s'organisaient tous du mieux possible pour que tout se passe correctement, certes pas dans le meilleur des mondes mais pas trop mal non plus. Edwin reprenait légèrement confiance, redevenant un tantinet optimiste, comme il l'avait toujours été, malgré les quelques difficultés à surmonter. Mais au moins, ils approchaient, ils approchaient toujours plus de leur objectif final. Jusqu'à ce que le camion d'Arthur décide que non. Non, il n'avancerait pas plus. Non, il ne transporterait plus ses passagers. Il se mettait en grève. Réparable ? Sans doute, tout cela dépendrait de l'avis de ses potentiels médecins, de ces garagistes, ces mécanos, même du dimanche. Tout le monde fit halte. Pas le choix après tout. Le michiganais, comme les autres, quitta sa place dans le camion pour se délier les jambes et attendre les instructions. Elles arrivèrent rapidement. Plusieurs troupes. La chasse, l'eau, camion, feu. Où aider ? L'eau et le feu étaient sans doute des trucs les plus faciles à faire et lui sentait le besoin de se bouger. De sentir l'adrénaline dans son corps. Après tout, il était un casse-cou et il le serait toujours.


S'armant de son gant de cuir, récupérant son rapace, il s'approcha de la petite troupe prête à ramener le gibier au camp de fortune. Si chacun l'observa d'un oeil plus ou moins étonné, Ed répondit par un sourire et un haussement d'épaule.

- C'est un faucon. Un des meilleurs chasseurs volants qu'on puisse trouver. Elle ne nous ramènera pas forcément de gibier important mais les plus petits, comme lapin ou petit oiseau, ça peut se faire. Bon, y a des risques qu'elle tente d'en becqueter une partie, parce qu'elle n'est pas encore tout à fait dresser mais ça devrait le faire.

Oui, ça devrait le faire. Après tout, son petit poulet, c'était un chasseur né. Un animal de proie. Lui faire faire de l'exercice et retrouver ses aptitudes sauvages, c'est ce qu'il lui fallait, à elle et au camp car au moins, ils ne manqueraient jamais de nourriture, aussi petite soit la victime de son attaque. S'assurant que son beretta était chargé, Ed le rangea à sa ceinture, souriant en coin, annonçant ainsi à ses compagnons que de son côté, il était prêt à partir à tout moment. Il attendrait le signal pour envoyer sa boule de plumes à l'attaque. Enfin, il faisait quelque chose qui lui plaisait. Enfin, il redevenait le fauconnier et non pas juste un survivant paumé comme un autre. Que ça faisait du bien de retrouver son monde, même pour un court instant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Dim 24 Jan 2016 - 0:57

On avait enfin réussi à s’enfuir de la ville. En revanche, les conditions de vie étaient spartiates. Le froid commençait à être vraiment pénible. Afin d’éviter les engelures, je portais un manteau bien chaud, un gros pull, des gants et des chaussures confortables. Giulia portait, quant à elle, un grand manteau qui lui arrivait jusqu’aux genoux. On dormait souvent tout habillé, blottit l’un contre l’autre. Je commençais à avoir faim. C’était pénible de se nourrir exclusivement de barres chocolatées. La fatigue était bien présente chez chacun d’entre nous. Mais nous avions un but et nous ferions tout pour y arriver. Et d’ailleurs, j’étais nettement moins anxieux qu’il y a quelques jours. Une fois arrivés à destination, on pourrait en profiter pour se reposer un peu. Il y aurait sans doute un sacré boulot pour rendre le lieu de destination habitable et fonctionnelle mais si tout le monde y mettais du sien, on pouvait y arriver sans trop de problèmes.

Il y avait très peu d’infectés dans le coin. La plupart devaient être morts de froid ou ensevelis sous la neige. C’était, pour ainsi dire, le seul avantage de la situation actuelle. Je commençais également à sentir mauvais, c’était frustrant de ne pas pouvoir se laver régulièrement. Mais bon, je prenais sur moi. D’ailleurs, nous commencions à être mieux intégrés dans le groupe. Plusieurs « ateliers » étaient organisés aujourd’hui pour assurer la survie du groupe. Malgré la fatigue et le froid, la majorité des gens participaient comme ils pouvaient pour aller chercher de l’eau, réparer les camions, faire du feu ou que sais-je. Me concernant, je voulais chasser. Tandis que Giulia aidait un petit groupe qui cherchait de l’eau potable, je me dirigeai vers le groupe chargé de ramener du gibier frais pour que tout le monde puisse manger à sa faim. Nous étions dans un lieu sauvage et donc trouver des proies ne devrait pas être trop difficile. Du moins, je l’espérais. Ce fut le fauconnier que je connaissais un peu qui nous présenta son oiseau prédateur. Le père de Sven était également présent parmi nous. Enthousiaste, je lançai calmement :
-Formidable ton faucon. En plus, on est ici dans une zone protégée donc trouver du gibier devrait être facile !

Je regardai tout le monde en souriant. J’avais toujours mes armes sur moi mais je n’avais qu’une ou deux balles dans mon Beretta. Mais j’avais toujours mon wakizashi que je pouvais utiliser pour achever les proies. Ou encore mon couteau que je pouvais lancer. Vivement que cette partie commence !
Revenir en haut Aller en bas
Arthur E. McLeod
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 570
Age IRL : 31

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Dim 24 Jan 2016 - 5:10

Route. Heures. Kilomètres. Jour et nuit. De paysage d'apocalypse, en retour aux valeurs plus sauvages, nous continuons notre exode. Les conditions se dégradent à mesure que mon sourire se veut de plus en plus serein. Les tarés se font timides et discrets, bientôt rares. Nos nuits se passent dans le calme relatif, sous l'oeil attentif des gardes, dont je prend à coeur de faire partie, quelques heures durant. Après tout, il m'est possible de me reposer quand quelqu'un prend ma relève, au volant. Ces moments de calme, Izzy près de moi, sentant le souffle chaud du camion comme une douce caresse m'invitant à sombrer dans le sommeil le plus profond, bafoué par les scènes d'horreur qui hantent toujours mes yeux clos. Un sommeil qui reste néanmoins sincère, et coloré par de magnifiques rêves de ces neiges promises. Nous avons enfin un but, une destination. Et nous hissons les tonnes de nos véhicules à travers les routes silencieuses, pour l'atteindre, bientôt.

Les discussions dans l'habitacle se font de plus en plus cordiales, de plus en plus amicales. La confiance, comme le respect, se gagnent. Apprendre à se connaître, savoir à qui l'on a à faire. Qui sont donc ces gens que nous menons vers l'inconnu ? De nouvelles questions s'imposent à nos pensées. Mon camion adresse quelques grimaces, depuis un petit moment déjà, qui ne me plaisent guère. De perte de puissance en fumée noire, le colosse s'échoue finalement le long de la route, réclamant son repos bien mérité, le temps de le chouchouter un peu.

Je suis le conducteur quand cela arrive. Pause forcée, alors que nous sommes en milieu d'après midi. Ca, c'est vraiment pour dire merde à nos plans. Dans un long soupir, j'ouvre la porte, et je descend, m'adressant aux regards posés sur moi, et à leurs questions à peine dissimulées.


" Ca ne va pas.. "

Je hausse les épaules, les bras écartés, une mine totalement désolée sur le visage. Je claque mes mains contre mes cuisses. Comme si je m'amusais à faire le pitre pour détendre une atmosphère plutôt lourde, dans le genre palpable. Je me racle la gorge, présentant un aspect beaucoup plus sérieux quand je finis par poser mon regard sur Gary. Je m'approche de lui.

" J'suis pas certain du problème, mais j'ai ma petite idée. J'ai déjà bossé avec ce genre de machine, par le passé. J'suis formé pour m'en occuper. J'devrai pouvoir réparer ça.. Il va juste me falloir un peu de temps.. du genre long. Va me falloir aussi des clés d'douze. Et d'l'aide ". Je me dirige vers l'arrière du camion de Tam, pour vérifier les outils disponibles dans la caisse. De mémoire, il me semble avoir vu ce dont je vais avoir besoin. Quelques pas à peine, je me retourne vers Gary. " Vu l'heure, j'pense pas qu'on repartira aujourd'hui mec. Enfin.. j'vais voir ça. "

Je me surprend à râler, alors que je suis en pleine recherche des instruments pour re-accorder la capricieuse mécanique de notre véhicule. Je prie pour que ceux qui ont pompé le carburant n'aient pas confondu essence et diesel. Mais cette sombre idée me fait vite sourire, au final. Si un con avait fait cette bêtise, nous n'aurions pas fait cent mètres. Et surtout, j'aurai bien l'air con moi aussi, à chercher des outils là, quand c'est d'un nouveau moteur dont j'aurai besoin. Quand enfin j'ai tout ce qu'il me faut, je retourne au camion. J'ouvre le capot, et je me hisse, tant bien que mal, pour commencer la révision.
L'ordre a été donné de monter le camp. Bonne idée. Les autres survivants s'organisent pour aller chercher d'la bouffe, de l'eau, et allumer un feu. Putains de BONNES idées !

Je m'active, acharné à ma tâche. Toute cette crasse.. Franchement, c'est à se demander comment il a tenu jusque là. J'me retrouve dans la gueule du dragon, à lui étudier les crocs.. Pour faire simple, j'me tape le contrôle technique du véhicule. Mes premières idées restent infructueuses. J'ai pensé à vérifier les cylindres, les bougies, le radiateur, le ventilateur.. tout me semble correct.
Le temps passe, nous rapprochant de ce moment fatidique où le soleil ira se coucher. Non.. Pas moyen.. Je ne trouve pas. Je revérifie rapidement ce qui peut l'être. Huile, pression, batterie..

" Oh, Smiley, si tu veux, je t'apprends ton métier ! "

" Oh putain Andy.. Fais pas chier. J'trouve pas ! Merde ! "

" Regarde moi la crasse de ce moteur. "

" ... J'me demande comment ce tas de boue pouvait encore rouler.. "

" ... "

" ... ? Andy ? "

" ... C'est juste devant tes yeux, du con. "

" Euh.. OH ! "

Bingo. Bien vu Andy. C'est en vérifiant l'état de la vanne et de l'injecteur que je trouve, ENFIN, la nature de la panne. Autant de crasse la dedans que dans les bronches d'un mineur accro aux clopes. Au moins.. J'ai identifié le problème. Mais honnêtement.. je n'en peux plus. J'ai besoin de repos. Si je bosse maintenant, dans ce froid, avec la faim et la fatigue, je vais faire de la merde. Sans compter que le soleil se couchera, bientôt.
Un pouce noir levé vers le haut, je rend l'espoir à ceux qui viennent s'inquiéter de l'état du camion.  


" Hey, ça y est, j'ai trouvé le problème ! Y a la vanne et les injecteurs qui sont vraiment... vraiment crades. J'vais devoir démonter ça et nettoyer. Ca va le faire... mais ça va aussi prendre du temps, et on a pas plus de deux heures là, avant qu'il ne commence à faire nuit. Je préfère m'en occuper demain matin, dès qu'il fera jour, comme ça, j'passerai vérifier les autres camions aussi. On sera sur la route bien avant midi. "

Comme on le disait avant tout ce merdier, elle est faîte pour moi ! Je prépare le travail du lendemain, rangeant soigneusement les outils dans un petit sac de toile, que je laisse près des pédales de mon camion. Peu de chances qu'ils se fassent la belle.. Je me prend une bouteille d'eau, une barre à bouffer, je récupère mon fusil, et je retourne vers Izzy. En chemin, je n'hésite pas à m'amuser de cette neige, qui m'arrive à la moitié du tibias. De grands coups de pieds, pour l'envoyer valser.. m'excusant cordialement auprès de ceux que j'arrose de cette poudreuse. Encore quelques sourires sur mes lèvres. Quel étrange contraste, que celui que j'offre à ceux qui s'inquiètent de mon comportement. Je peux être un homme dur, froid, prêt à tuer s'il le faut. Un homme fort avec de la gueule, quand il s'agit de remotiver les troupes. Un homme sensible, aux larmes assumées, quand je suis près d'elle. Et maintenant un homme qui se joue du sort du monde, s'amusant d'un rien, oubliant presque que nous sommes en pleine apocalypse. Ouais.. Mais à quoi bon se battre pour survivre, si c'est pour ne plus jamais sourire ? La vie s'annonce dure, difficile, peut être bien plus courte que ce que nous avions tous prévu. Worth it ? Il n'en tient qu'à nous.

Je me pose près du feu, à côté d'Izzy. Je m'amuse à lui laisser des traces noires sur le visage, du bout de mes doigts. Nos deux rires, bien que contrôlés pour ne pas risquer d'alerter les prédateurs vagabonds, se mêlent à nos regards. Mon dieu.. ses grands yeux. Même dans ce froid, sortie d'un camion de réfugiés.. Elle reste la plus belle femme que j'ai eu la chance d'admirer. La mienne. Ma déesse. Worth it ? Ouais.. Et ça c'est grâce à elle.
Mon large sourire ne se teint de gris finalement que quand mes pensées se tournent encore vers ma soeur, et vers les épreuves qu'elle traverse peut être en ce moment.. Comme je le souhaite.. car peu importent ses démons, tant qu'elle est au combat, c'est qu'elle est en vie..

Et malgré toutes ces petites notes d'espoir que je m'impose, il y a cette étrange sensation dans le ventre. Un petit choc, du genre à faire encore trembler ma main gauche. Une idée qui doucement germe dans mon esprit, à mesure que nous avançons - enfin, bientôt ! - vers l'endroit promis par Gary. Et si l'endroit était infesté de monstres ? Je regarde mon scar, et mon couteau attaché à la ceinture. Je peux gérer ça.. j'le ferai. J'ai déjà tué ces infectés.

Un instant encore, puis une seconde question.. que finalement, je n'ose pas me poser, même à travers le regard noire que j'impose à l'horizon.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Animation - New Beginning   Aujourd'hui à 23:06

Revenir en haut Aller en bas
 

Animation - New Beginning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

 Sujets similaires

-
» logiciel animation gif
» Persona 4 The Animation
» « It's not a new Life. Just a new Beginning. » [Kira, Rose]
» [ Film d'Animation ] Kenshin le vagabond : Le chapitre de la mémoire
» « Bien le bonsoir, je suis l’animation de la soirée ! » | Ft. Camille.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Event-