anipassion.com
Partagez | .
 

 Just remember Life's a Bitch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Auteur
Message
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3310
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Just remember Life's a Bitch   Lun 25 Jan 2016 - 16:42


Just remember Life's a Bitch
PV : Juliane Lyndey

Dwight se sentait sur un petit nuage. Il n’avait plus mal, et ce depuis une bonne poignée de minutes et il était de plus en plus engourdi. Son véritable problème c’était sa gorge sèche, cependant on lui apporta un verre et une paille. Il put avaler quelques gorgées d’eau sans pour autant s’étouffer. Il se sentait un peu mieux, mais il avait toujours des lumières étranges qui dansaient devant ses yeux. Il s’efforçait de cligner des yeux un des rares trucs qu’il était encore capable de faire. Avec un peu de chance, il pouvait également bouger ses doigts, mais rien que d’y penser, il se disait que ça ne valait pas le coup de faire un effort aussi grand juste pour se prouver qu’il en était capable.

Il sentait les biens faits de l’eau le long de sa trachée. Il n’avait pas bu beaucoup, mais c’était suffisant pour sentir une légère amélioration. Son esprit était en peu moins embrumer. Il n’arrivait toujours pas à faire la différence entre Dean et Cody, mais même en temps normal il en était incapable. Il se doutait que les ordres venaient du médecin. Il ne fallait pas être très malin pour le comprendre. L’autre aurait certainement été incapable d’en faire de même et c’était pareil pour lui. Il n’aurait jamais pu soigner quelqu’un, il était peut-être temps de comprendre que dans le groupe vous êtes plusieurs et que chacun d’entre eux avait une importance et un rôle à jouer.

Dwight est borné, c’est vrai. Il aura fallu qu’il soit à l’article de la mort pour remettre en doute ses convictions. Finalement, borné, ce n’était peut-être pas le mot le plus approprié, peut-être que con le définirait mieux. Dean était toujours au prêt de lui, mais ils n’entendaient personne d’autre, est-ce qu’il était toujours là ? Il n’en savait rien. Il entendit la brune qui arrivait à son tour, il avait reconnu la douce voix de celle qui lui avait sauvé la vie. Il réussit à tourner la tête pour avoir un meilleur angle de vue et pouvoir détailler un peu mieux ce qui se passait autour de lui. Dean lui cachait une bonne partie de sa vision en étant devant lui. Il se rendait alors compte que le clone était toujours là et que sa sœur était en train de repartir.

Il avait l’impression qu’il était en train de la perdre ses derniers temps. Est-ce que ça venait de l’alcool ou de sa folie ? Il n’en savait rien. Il se faisait certainement des idées. Il sentit un picotement à l’intérieur du coude, c’était une aiguille. Il se faisait transfuser du sang. Tout le monde s’éloignait d’un coup de lui, sauf la brune qui restait à côté. Il recevait son sang, elle avait déjà fait tellement pour lui. Il devrait la remercier encore plus. Sa vision devenait un peu plus claire, pour le moment, il ne voyait que des masses informes de couleurs. D’un coup, son cœur battait plus vite, elle n’était donc pas morte ? « Leah… Merci. » Il fixait toujours Juliane avec un regard plein d’amour et de désespoir en même temps. « Je n’ai jamais pu te dire à quel point je t’aime. » Dwight venait de se libérer d’un coin. Il avait avoué son amour pour Leah, sauf que ce n’était pas elle qui était présente devant lui. Il ne voulait pas l’admettre.

Il ferma les yeux suite à ses mots. Il ne savait pas vraiment ce qu’il avait vu. Il ne réalisait pas vraiment. Les secondes s’écoulaient un peu plus vite, il sentait qu’il respirait un peu plus aisément bien qu’il était toujours faible. Il écoutait ce qui se passait sans pour autant intervenir plus. Le ton de Dean était devenu plus calme à présent. Il était rassuré, cela devait certainement signifier que Dwight était hors de danger. C’était plutôt une bonne nouvelle pour le petit groupe, Weaping Willow avait toujours un chef, même s’il allait être en convalescence pour les prochains mois. Il sentit qu’on retirait l’aiguille dans son bras. Il devait certainement récupérer un peu de couleur, mais pour le moment, il était faible.

Il avait toujours les yeux obstinément clos, il ne voulait plus les ouvrir de peur de voir des choses qui ne lui plairaient pas. La véritable raison, c’est qu’il se sentait porté par le sommeil. Il était épuisé même s’il était plutôt tôt. Cependant, il continuait d’écouter ce qu’il se passait, autour de lui, il avait peur de ne jamais se réveiller s’il tombait dans un profond sommeil maintenant.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 614
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Just remember Life's a Bitch   Lun 25 Jan 2016 - 22:44




Just remember Life's a Bitch




Juliane poussa un long soupire tout en remontant un peu plus encore la manche de sa chemise. Au passage, elle se rendit compte qu’elle devait vraiment faire peur à voir. En baissant les yeux sur ses vêtements alors qu’elle posait ses fesses laissant le médecin regarder son bras, elle se souvint qu’elle était couverte de sang. Celui de Dwight, ainsi que ceux d’un des rodeurs qu’elle avait… Dont elle s’était occupée.
Mais pas vraiment le temps pour se poser plus que ça. Le doc venait de lui dire de souffler. Et elle la seule chose qu’elle avait envie de dire c’était : ho molo ! Trois secondes !! Non mais sérieusement, il venait de rentrer dans sa peau une putain d’aiguille et elle avait même pas eu le temps de détourner la tête ! C’était pas des manières ! Elle comprenait la notion d’urgence de la situation, mais elle aurait tout de même aimé pouvoir prendre quelques minutes pour se concentrer.  

Elle tourna la tête assez rapidement tout en serrant les dents, grimaçant quelque peu sous la douceur incroyable des gestes du médecin. Juliane n’avait jamais adoré se faire piquer, et elle était du genre à tourner de l’œil en voyant la poche de sang se remplir lorsqu’elle donnait son sang, avant… Dans son autre vie… Alors la jeune femme déglutit avec difficulté en fermant les yeux quelques secondes. Non mais c’était quand même débile comme réaction… Depuis que le monde partait en live, elle en avait vu chaque jour du sang. Couler, gicler, éclabousser… Du frais, du coagulé… Et elle faisait sa petite nature en voyant le sien passer de son bras à celui du grand blond ? Enfin de toute façon c’était plus prudent de ne pas regarder. Elle finit par lever la tête, soufflant doucement en regardant le plafond.

Mais pourquoi est ce qu’elle faisait tous ça ? Elle ne le connaissait même pas ce type ! Et voilà qu’elle était en train de lui donner de son sang. C’était pas anodin comme geste non ? Qu’est ce qui la poussait à faire ça pour lui ? Juliane était en train de se poser toutes ses questions lorsque la voix du médecin s’éleva pour lui expliquer ce qui allait se passer. Elle hocha la tête, après tout c’était lui le spécialiste ! La jeune femme se passa la main de son bras libre sur le visage, jusqu’à terminer sa course dans ses cheveux en vrac. Elle pencha légèrement la tête sur le côté pour fixer le médecin. Elle venait de rêver ou il lui avait dit merci ? « -de rien… » Répondit-elle sans doute un peu trop abruptement. Elle n’avait pas vraiment envie de poser trente six mille questions maintenant. Les liens qu’ils avaient tous entre eux ne l’intéressaient pas. Pas tout de suite. Là, elle voulait juste que la pression qu’elle avait sur les épaules retombe.

Un nouveau soupire avant qu’elle ne fronce les sourcils en regardant l’homme blessé, allongé non loin d’elle. Elle avait l’impression qu’il la fixait étrangement. Les quelques mots qu’il articula avec la plus grande difficulté furent assez inattendus… Le regard de Juliane passa du blessé au médecin. Ses yeux parlaient pour elle. « -il a perdu sa femme ? » finit-elle par demander toujours sur un ton sauvage. Oui parce que c’était certain que ce n’était pas à elle qu’était destinée cette phrase. Il devait sans doute être en train d’halluciner complètement. Elle ne préféra pas répondre. Ces mots ne lui était pas destinées, même le merci n’était pas pour elle.

« -je m’appelle Juliane… »
Finit-elle par dire à l’adresse du médecin. « -et vous ? » pourquoi un vous à la place d’un tu qui était venu si naturellement avec le grand blond ? Bonne question. Peut-être parce qu’il était docteur, ou bien qu’il avait imposé de lui-même une distance qu’elle n’avait pas le moindre envie de combler. Elle avait bien comprit qu’elle n’était pas vraiment la bienvenue ici. Certes elle avait sauvé ce type, mais le monde n’état plus comme avant. Une bouche de plus à nourrir, un danger potentiel… Une ennemie qui sait… Elle préféra alors ajouter : « -je resterais pas longtemps, juste le temps de récupérer un peu… » Partir avant que la nuit tombe, ça serait plus prudent.

Peu à peu, elle sentait quelques fourmillements dans le bout de ses doigts, alors elle les fit bouger doucement, évitant toujours avec soin de regarder son sang sortir de son corps. « -vous êtes combien ? » demanda-t-elle histoire de faire la conversation, évitant de trop penser aux mots qu’avait prononcé Dwight. S’il avait été conscient, elle aurait sans doute répondu avec une pointe d’ironie. Mais pour le moment, même sans le connaitre, elle voulait le voir ouvrir les yeux, complètement conscient et en meilleure forme. Au moins, elle saurait qu’elle n’avait pas fait tout ça pour rien.    

AVENGEDINCHAINS



Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dean Harrison
médic | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 30/09/2015
Messages : 138
Age IRL : 39

MessageSujet: Re: Just remember Life's a Bitch   Mar 26 Jan 2016 - 11:01

Dans le flou artistique que lui offrait sa vue, Dean remarqua que Julianne n’était pas complètement à l’aise avec la procédure. Elle leva la tête, pour ne pas regarder le sang s’écouler de son bras à celui du scandinave. Puis elle accepta ses remerciements avec retenue. Comme si elle ne voulait pas vraiment être là.

Au fil des minutes, Dwight récupérait néanmoins un peu de sa couleur. Il réussit même à parler et ses paroles surprirent les deux autres. Le médecin se crispa. Le deuil était un sujet sensible, ils n’y réchappaient pas. Il resta interdit un instant, clairement mal à l’aise et ce fut la jeune femme qui posa la question.

- Non, répondit Dean rapidement. Il avait blêmi. L’espace d’un instant, l’image de son épouse à lui explosa dans son esprit. Celui de Joy aussi. Il passa une main légèrement tremblante dans ses cheveux et, après un court silence, décida de lui expliquer : Leah était une amie de Feather. Il fit un mouvement vers la porte, pour lui faire comprendre qu’il était question de la blonde de tout à l’heure. Elle est… elle a été mordue, il y a quelques semaines, je n’ai rien pu faire pour elle. Je ne savais pas qu’il avait des sentiments pour elle.

Peut-être que la jeune femme ne l’avait jamais su non plus. Cela expliquait en tout cas pourquoi le grand blond avait abusé plus que de raison de la bouteille dernièrement. Ils affrontaient tous la mort comme ils le pouvaient. Certains se saoulaient, et d’autres comme sa petite fille cessaient presque de vivre. Ils se turent un moment, puis Julianne rompit de nouveau le silence pour se présenter.

- Je suis Dean. Il planta ses yeux clairs sur elle, quand elle affirma qu’elle partirait bientôt. Il acquiesça sur la seconde partie de la remarque. Oui il y a assez de chambres ici. Pour se reposer donc.

Il ne vint pas à l’esprit de l’anesthésiste qu’elle pourrait partir le jour même. On ne préconisait pas de faire d’activités physiques dans les heures qui suivaient un don. La marche à pied était en soit une activité physique, mais accouplée à la notion de survie, elle devenait presque un sport olympique ! Bref il l’empêcherait de quitter le domaine avant le lendemain, c’était certain.

Alors qu’il remettait les lunettes sur son nez, Julianne poursuivit la conversation. L’homme lui répondit, tout en s’approchant de Dwigth. Il estimait que la transfusion avait assez duré. Le tout n’était pas d’asséché complètement la pauvre volontaire !

- Ceux que vous avez vus, répondit-il donc, tout en revenant vers elle. A savoir Feather, Cody et la petite Margaux. Il attrapa un coton. Plus une autre femme, et une autre enfant : une de mes filles. Ce qui ne laissait que peu de doute quant au sort qui avait été réservé à la seconde. Il appuya alors sur le creux du coude de Julianne avec le coton, puis ôta l’aiguille de son bras. Gardez appuyé, lui dit-il lui laissant la compresse entre les doigts. Et vous ? Vous vivez seule, là au dehors ?

Il s’occupa ensuite du cas de Dwight. En quelques gestes, le tuyau fut mis de côté, et notre docteur put prendre les variables du blessé. Poult bon, respiration régulière. Bien qu’il restait sonné, ça avait l’air d’aller.

- Il va probablement dormir un peu, ajouta-t-il alors. Il lui faudra un peu de temps, mais il devrait s’en sortir. Il regarda la plaie qui avait une bonne tête, puis fit un rapide pansement. Le risque d’infection était minime.

Il avait entre-temps invité Julianne à rejoindre les autres dehors, qui lui donneraient de quoi grignoter. Dean prit le temps de nettoyer un peu la salle de bain, avant que Dwight n’entrouvre de nouveau les yeux. Il lui demanda comment il se sentait. Il devait commencer à ressentir la douleur, c’était certainement ce qui l’avait sorti de ses rêveries.

- ça va faire mal un moment, mais tu devrais bien récupérer, lui annonça-t-il. Aucun nerf n’avait été touché par la balle. Seulement du muscle et un peu d’os. Il faudra te ménager clairement, ces prochaines semaines.

C’était une mauvaise nouvelle pour tout le monde ! Il l’aida alors à se redresser, et le soutenant légèrement, ils quittèrent tous les deux l’infirmerie de fortune. Le grand blond était censé rejoindre sa chambre pour continuer à se reposer. Il n’en fut rien, dans l’immédiat, puisque Feather lui tomba dessus. Ainsi que tous les autres.




.: People keeps haunting us long after they’re gone :.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3310
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Just remember Life's a Bitch   Mer 27 Jan 2016 - 18:52


Just remember Life's a Bitch
PV : Juliane Lyndey

Finalement, Juliane demandait des réponses au Docteur ce qui en soi était évident. Elle ne pouvait pas les poser à Dwight qui visiblement, n’était plus en état de rien. Il écoutait la discussion sans rien dire, il s’agissait des questions les plus basiques qu’on pouvait poser quand on arrivait dans un groupe. Il aurait voulu répondre, intervenir, faire n’importe quoi. C’était à lui qu’on devait se référer. C’était lui le chef. Lui qu’on demandait conseil ou qu’on venait voir quand on avait besoin de quelques choses ! Il ne pouvait même pas répondre. Il était silencieux, incapable de remplir son rôle correctement. Il se maudissait de s’être pris cette maudite balle dans l’épaule. Tant de sentiment lui traversait alors l’esprit. Il rouvrit les yeux et réalisa alors son erreur passée, il s’agissait bien de Juliane devant lui.

Elle parlait même de partir et de les quitter. Dwight aurait voulu tendre son bras et l’empêcher, mais il avait bien trop mal à l’épaule pour le bouger pour l’instant. Il se contenta alors de la fixer intensément avec son regard bleuté. Celui qui avant faisait vibrer les femmes, mais qui aujourd’hui avait plutôt pour but de la remercier. « Reste plus longtemps ! » Articuler des mots était toujours un exercice compliqué, mais il devenait un peu plus simple qu’avant. Comme s’il avait récupéré d’un coup ses forces. Enfin c’était un grand mot, il n’était certainement pas capable de tenir debout. Il se sentait faible. Il n’aimait pas ça, mais il était chez lui en sécurité alors il faudrait bien s’y habituer.

Il lui faudrait de longues semaines pour récupérer l’usage de son bras gauche. Et il n’avait qu’une chose à faire attendre. La force, il en aurait certainement plus après avoir dormi et mangé un peu. « Merci Juliane… Tu m’as sauvé la vie… Je dois te remercier, et on pourra sans problème t’offrir un repas, une douche chaude et un lit. » Il avait fait une phrase plus longue, mais il était toujours avec les yeux mi-clos sur le lit. Il manquait toujours cruellement d’énergie. Il lui faudrait du temps pour récupérer. Dean raccompagna Juliane dehors avant de revenir vers lui. Il fit un rapide check up de son patient pour connaitre son état physique. Visiblement, il s’en remettrait.

Dean lui annonçait qu’il aurait mal longtemps, mais bon ça il s’en doutait. Il fit de son mieux pour lui sourire. C’était la première fois qu’il adressait un sourire amical à un deux jumeaux. Il accompagna le geste à la parole. « Merci Doc’ » Un petit mot gentil c’est le moins qu’il pouvait faire pour lui. Il ne savait pas s’il serait capable de les différencier, mais en tout cas, il comprenait leurs utilités et ce promis d’être plus gentil dans le futur. Ce qui ne l’empêchera pas de continuer à les emmerder. « Par contre si tu pouvais m’apprendre un truc que je ne sais pas déjà ça m’arrangerait. » Dit-il en grimaçant. Il venait de lever son bras d’une dizaine de centimètres de son lit de fortune, mettre en mouvement les articulations de son épaule risquait d’être compliqué pendant un moment.

Le norvégien aurait bien aimé se reposer, mais il savait au fond de lui que lorsqu’il passerait les portes de cette infirmerie d’appoint, il se ferait harceler de question. Il devait commencer à se préparer psychologiquement alors que Dean l’aidait à se relever. « Avant qu’on passe la porte, promets-moi que Feather n’en saura rien.» Bien évidemment, il parlait de sa bourde monumentale alors qu’il était dans les vapes. Il n’avait pas envie que sa sœur ait encore à supporter l’absence de sa meilleure amie. Doucement, mais surement, ils sortaient tous deux par la porte. D’un coup il se retrouva assommé par toutes les voix qui l’entouraient. « Dean, aide-moi à m’installer sur une chaise. » Il ne pouvait pas rester debout. Ses jambes avaient la même consistance que du coton. Il devait cependant raconter son histoire à tout le monde. Il remarquait alors son chien revenir vers lui en trombe. Lui aussi semblait ravi de la voir toujours en vie malgré les épreuves qu’il venait de traverser.

Il expliquait alors aux autres, comment le coup de feu était parti. Ce n’était pas vraiment de la faute de son agresseur. Peut-être que si Skøll n’avait rien fait le coup ne serait pas parti. Il n’en voulait pas à son chien, il a fait tout ce qui lui semblait juste pour sauver la peau de son maître. Durant son discours, il avait de son mieux pour éviter le regard de Juliane. Il se sentait un peu mal à l’aise de l’avoir appelé Leah. Il espérait que personne n’en parlerait et que tout le monde oublierait ce détail. L’amour c’est un sentiment bien compliqué surtout quand on n’y connaît pas grand-chose.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 614
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Just remember Life's a Bitch   Jeu 28 Jan 2016 - 10:51




Just remember Life's a Bitch




Bien joué Juliane ! Les pieds dans le plat mais alors bien comme il fallait ! Direct dans le sujet sensible ! Enfin en même temps, elle ne pouvait pas savoir. « -je suis désolée… » souffla-t-elle vraiment sincère, un regard cette fois-ci plutôt tendre pour le médecin. Au milieu de cette apocalypse, n’importe quel sujet devenait compliqué à abordé ! Juliane ne savait pas si c’était positif ou non, mais sa famille à elle était loin. Elle n’avait aucune nouvelle, elle ne savait pas s’ils allaient bien ou non. Cela lui évitait surement bien des douleurs… Au moins elle ne les avait pas vu mourir sous ses yeux, gardant au fond d’elle-même l’espoir fou qu’un jour, peut-être elle les révérait.

Juliane aurait pu dire qu’elle était enchantée de le connaitre, mais ce n’était pas vraiment le cas. La situation était compliquée, elle ne devrait pas être ici. Elle ne comptait pas rester longtemps. Elle ne voulait pas déranger qui que ce soit. Son regard c’était tourné vers le visage de Dwight, et elle cligna plusieurs fois des paupières, presque mal à l’aise. Il ne cessait de la fixer avec intensité, devait-elle comprendre quelque chose ? Elle lui esquissa un léger sourire en coin pour seul réponse. Pour le moment, rien n’était décidé. Elle verrait demain. La nuit n’allait pas tarder à tomber, et il serait imprudent de sa part de partir maintenant, surtout après avoir donné son sang.

La jeune femme suivit les mots de Dean, appuyant le morceau de coton contre sa peau, baissant les yeux pour éviter de soutenir le regard du médecin. A nouveau la question qu’elle avait posée semblait donner une réponse douloureuse. Il n’avait pas mentionné sa femme… Mais précisé qu’il n’y avait seulement qu’une de ses filles ici… Elle ouvrit la bouche pour répondre mais elle la referma pour se pincer les lèvres entre elles. Seule là dehors ? C’était compliqué aussi ça… Elle se racla la gorge doucement tout en se mettant debout avec lenteur et tout en rabaissant la manche de sa chemise, elle dit enfin : « -j’étais avec quelques personnes, je suis partie en éclaireur. » Mouais… Elle allait dire ça comme ça. De toute façon, elle avait pas besoin de déposer son cv et un justificatif de domicile non ?!

Saisissant son sac et sa veste, elle adressa un petit sourire au médecin, le premier sourire presque amicale avant de dire : « -tant mieux… » Elle n’avait pas fait tout ça pour rien. Un homme allait pouvoir continuer à vivre. Dwight articula alors des mots à son intention. Avant de sortir, elle s’approcha de lui et lui souffla avec un sourire amusé : « -Arrêtes de jouer les hommes forts. Reprends des forces, tu me remercieras plus tard. » Il avait déjà fait les héros dans la forêt, c’était bon, il pouvait se mettre en pause pendant quelques heures. La main de la jeune femme glissa sur le bras nu du grand blond, avant qu’elle ne sorte de la pièce.  

Elle bloqua légèrement sur le palier en voyant toutes ses regards se braquer sur elle d’un même mouvement.  Juliane se décala en se mordant les lèvres, son regard passant sur les deux petites filles présente dans la pièce. Skoll vint passer contre ses jambes, lui volant un sourire lorsqu’elle caressa le haut de sa tête.

Elle prit place dans un coin de la pièce, se laissant glisser sur le parquet un peu à l’écart du groupe. Juliane ne voulait pas paraitre faible, mais elle avait quelques étoiles qui brillaient devant les yeux. Elle releva la tête sur Cody, la copie conforme du médecin, et sur la petite fille qui se tenait juste devant lui, lui tendant un verre d’eau et quelque chose à manger. Elle avait toujours adoré les enfants, et elle adressa un jolie sourire à la petite fille en disant : « -merci… c’’est gentil. » Un regard à son père pour savoir s’il lui était permis de parler à l’enfant un peu plus que ça. Mais l’entrer de Dwight interrompit l’échange. Elle porta le verre d’eau à ses lèvres, écoutant la voix faible du grand blond, lui jetant de temps à autre quelques regards. Jamais rien de très appuyé. Elle se sentait vraiment comme une étrangère, comme la pièce rapportée qui n’a pas sa place dans le décor. Ce fut pour cela qu’elle s’éclipsa avec toute ses affaires alors qu’ils étaient tous captivé par le récit du chef de groupe.

Une fois devant le porte d’entrer, elle enfila sa veste et sortie sur le perron. La nuit était proche, et le froid mordant. Un frisson lui parcouru le corps alors qu’elle levait les yeux sur le ciel. Il allait neiger bientôt… La photographe remonta le col de sa veste autour de son cou, avant de tourner la tête vers la porte. Elle avait voulu faire ça discret, mais c’était sans compté Skoll qui s’était mis à aboyer.  


AVENGEDINCHAINS



Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dean Harrison
médic | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 30/09/2015
Messages : 138
Age IRL : 39

MessageSujet: Re: Just remember Life's a Bitch   Ven 29 Jan 2016 - 11:13

Dès qu’ils étaient sortis de l’infirmerie de fortune qu’ils avaient installée dans la salle de bain, ils se firent alpaguer par les autres membres du groupe. Feather, Cody, ils voulaient avoir des nouvelles de Dwight. De sa bouche surtout ! L’homme les rassura, et raconta la mauvaise rencontre qu’il avait faite. Dean ne put s’empêcher de remarquer qu’Ann était descendue pour rejoindre tout le monde. A distance, elle les observait. Si des évènements comme ceux-ci pouvaient réveiller un peu de son intérêt pour la vie, le norvégien pouvait bien se prendre une balle dans le corps toutes les semaines ! Elle soutint le regard de son père un moment, avant de détourner les yeux.

- Il faut qu’il se repose ! Déclara le médecin aux autres en leur demandant de faire un peu d’espace. Ils devaient conduire le bonhomme jusqu’à sa chambre. S’il ne voulait pas faire de mouvements inappropriés, il devait pour l’instant rester allongé et tranquille. Dean rendit ses lunettes à son frère, au passage.

Au même moment, Julianne tentait de s’éclipser. Elle y serait parvenue sans mal, si le chien ne s’était pas mis à aboyer.

- C’est la fille qui s’en va ! S’exclama Margaux qui était allée voir à la fenêtre. Dwight voulut bien sûr intervenir mais il se fit engueuler par sa sœur. Ils s’en chargeaient. Dean s’en chargeait. Il avait repris sa facette de docteur.
- Tu remontes dans ta chambre, Dwight, dit-il sur un ton autoritaire inhabituel. Je m’en charge.

Rapidement, il rejoignit le jardin, et interpela la jeune femme :

- Julianne ! Vous partez déjà ? Vous ne devriez pas. Vous avez donné votre sang, ce n’est pas rien. Vous devriez rester au moins ce soir avec nous. Manger convenablement.

Des gens l’attendaient peut-être. Sûrement même d’après le peu qu’elle lui avait dit, et ce qu’il en avait compris. Peut-être s’inquiéteraient-ils pour elle. Mais elle était bien plus en sécurité aujourd’hui avec eux ici, qu’elle ne le serait dehors, dans son état. Demain serait une autre histoire.

- Puis je crois que Dwight serait déçu aussi de vous voir partir si vite. Il est un peu sonné aujourd’hui - l’épisode de Leah en disait quelque chose ! - mais après un peu de repos, il pourra discuter. Nul doute qu’il désirait encore la remercier. Peut-être en apprendre davantage sur elle. Avoir une vraie conversation, à tête reposée, sans voir du sang s’échapper de son épaule... S’il vous plait, ça nous ferait plaisir.

Sur ces paroles, Julianne changea finalement d’avis. Il avait raison, elle resterait au moins cette nuit. Quant à demain : elle verrait bien !

- FIN –





.: People keeps haunting us long after they’re gone :.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Just remember Life's a Bitch   Aujourd'hui à 7:01

Revenir en haut Aller en bas
 

Just remember Life's a Bitch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-