Partagez | .
 

 Event de Janvier - Sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16 ... 28  Suivant
Auteur
Message
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Lun 11 Jan 2016 - 21:50

Se faire mordre... Il faut bien dire que Dante n'y avait pas pensé une seule seconde, il s'était surtout dit qu'il fallait agir plutôt que réfléchir. Certes, il aurait pu par malchance se faire attraper par la créature qui en aurait profité pour le mordre, mais soit il prenait son courage et tentait quelque chose afin de faire reculer ce danger, soit il laissait l'homme se faire attaquer et mettre en danger ses amies. Autant dire que la décision n'avait pas été compliquée à prendre.

« Ouais bah... J'ai fait ce que j'ai pu hein ! » répondit-il à Tam d'un air plutôt satisfait malgré le danger restant présent. Mais pas le temps de s'attarder sur ça, il devait à présent rassembler ses affaires et essayer de s'armer afin de se défendre. La tatouée prit d'ailleurs les devants en se dirigeant vers la tente qu'ils occupaient ensemble, alors Dante la suivit tout en regardant Kassandra en s'éloignant. Il espérait que l'homme venu à son secours resterait dans cet abri le temps que la blonde et préparait ses affaires, car la laisser seule n'était pas la meilleure des idées.

Sur le court chemin pour rejoindre leur refuge, ils esquivèrent l'une de ses créatures, mais surtout, Tam tomba la tête la première en s'étant prise les pieds dans une tente. Ce coup-ci pour la discrétion s'était raté, mais le canadien s'inquiétait bien plus de l'état de son amie. « Ca va ? Rien de cassé ? » lui murmura-t-il à l'oreille en l'aidant à se relever. Il l'aida à rejoindre la tente et pendant qu'elle reprenait ses esprits il mit rapidement les quelques affaires qu'ils avaient dans les sacs.

A peine cela terminé, un énorme hurlement en provenance de la direction de l'abri de Kassandra se fit entendre. Impossible pour les infectés de ne pas être attirés par celui-ci, les deux canadiens devaient absolument la rejoindre. « Tam, j'ai peur pour nous tous, mais surtout pour toi et Kass, il faut qu'on reste groupé et qu'on parvienne à s'armer, même si c'est avec des manches à balais on s'en fout. » surtout que Dante gardait l'espoir que les militaires interviennent au plus vite. Il pensait qu'il était important de gagner du temps afin d'éviter au maximum l'augmentation du nombre d'infectés jusqu'à l'arrivée des hommes armés. Et s'il s'était permis de lui dire ça, c'était parce qu'il avait une entière confiance en elle et que si elle laissait entendre que ça allait mieux, c'était alors le cas.




#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Lun 11 Jan 2016 - 23:22

J'entends du mouvement là dehors, mais je suis incapable de savoir de quoi il s'agit. Je me doute que certains ont déjà du commencer à fuir les lieux, tandis que d'autres doivent sans doute être en train de jouer les héros. Pour ma part, je ne trouve pas le courage de sortir de ma tente, et je doute être en mesure de ne pas me faire attraper si je tente ma chance. Je les sens, ils sont tout près, leurs râles se faisant de plus en plus audibles, je suis tout simplement paralysée sur place, dans l'incapacité de faire quoi que ce soit. Repliée sur moi-même, je m'efforce de rester la plus silencieuse possible, en espérant que la situation se calme rapidement. Les militaires finiront bien par intervenir, l'agitation n'allait sans doute pas rester inaperçue très longtemps. Pour l'instant, il n'y a pas grand chose à faire pour moi que d'attendre...

Enfin... peut être bien que les choses risquent de s'accélérer. Depuis que je suis arrivée au stade de Centurylink Field, j'avais pour habitude de me lever assez tôt pour avoir le plus de temps possible à accorder à mes recherches de ma famille, et pour ça j'ai pu compter sur un réveil qui m'a été d'une très grande aide. Le truc, c'est que je n'ai plus fait gaffe au fait que je l'avais programmé, et du coup, lorsque la sonnerie retentit, je sursaute, laissant échapper un cri de frayeur. Eh merde ! Voilà qu'ils vont se ramener par ici, j'en suis presque certaine. Un brouhaha pareil ça ne va faire qu'attirer l'attention des malades jusque ici.

Prise au dépourvue, ayant encore du mal à me remettre de ce qu'il vient de se passer, je ne parvient pas à bouger. Je reste figée sur place, terrorisée.
Revenir en haut Aller en bas
Kate J. Moore
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 38
Age IRL : 21

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Mar 12 Jan 2016 - 0:10


Tout est terne autour de moi. Un peu comme si toutes les couleurs du monde avaient été remplacées par un gigantesque nuancier de gris. Je regarde autour de moi et je ne peux que voir des silhouettes sans visages, la tête baissée en avant et les mains jointes devant eux. Il y en a certains qui portent des uniformes militaires. D'un coup, je me tourne et aperçois un cercueil. Encore une fois... Je m'approche lentement, mes jambes me poussant à aller voir la photo qui est posée sur le coffre de bois sombre. La photo d'un homme. Et pas n'importe quel inconnu. Mon père. D'un coup, j'entends des pleurs. Les pleurs d'une jeune fille derrière moi. Je n'ai pas besoin de me retourner. Et d'ailleurs comme à chaque fois, je ne prends pas cette peine. Je sais que c'est moi que j'entends. Je sais qu'encore une fois, je suis en train de revivre l'enterrement de mon père. Un peu plus de quinze ans ont passé depuis ce jour, et pourtant je n'arrive toujours pas à me défaire de cet événement. Il continue de hanter mes nuits sans cesse, comme si je m'obligeais moi-même inconsciemment à ne pas oublier ça. Peut-être que c'est effectivement le cas. Cependant ce cauchemar qui d'habitude a toujours la même trame semble receler de nouveaux éléments cette fois. Je vois au loin des silhouettes se mouvoir alors que d'habitude tout reste immobile, statique. Le silence qui régnait auparavant, laissant les pleurs de l'adolescente que j'étais à l'époque résonner, laisse place à des sortes de grognements sourds. Ces bruits... ce sont les mêmes que ceux que l'on entendait tout le temps à Chicago avant que l'on ne prenne la fuite avec Hope. Mais bientôt les bruits devinrent plus forts. Plus... réels. Comme si ce n'était pas dans mon rêve. Je me réveillais en sursaut, mon coeur semblant prêt à bondir hors de ma poitrine et la respiration haletante. Quel cauchemar... Le seul problème c'est que je continue d'entendre ces grognements. Attends une minute Kate... Tu rêvais pas?! Une multitude de jurons s'échappe d'entre mes lèvres alors que je ne me redresse d'un bond pour attraper par réflexe le bras de ma meilleure amie. Lorsque je la vois émerger de son sommeil à son tour en sursaut, je me dis que d'habitude j'aurais eu des remords à l'avoir ainsi extirpée de ses rêves. Mais pas cette fois. Mon visage est livide, mes mains tremblent.

« Y'a un souci... Y'a un problème dans le stade... J'te jure... Y'a un problème... Je deviens pas folle... »

Mes mots sortaient rapidement d'entre mes lèvres mais ma voix n'était pas plus qu'un murmure à peine audible. J'avoue que j'ai été relativement surprise quand j'ai vu que ma meilleure amie venait d'attraper ses habits et se préparait déjà à sortir. Je n'avais pas eu besoin de plus d'explications que cela quand elle m'annonça qu'elle devait aller prévenir Daryl et Emily. J'avais peur de sortir, avec ce que je venais d'entendre. Mais hors de question que je laisse Hope sortir seule. J'attrapais donc à mon tour mes affaires et m'habillais sans faire un bruit. Une fois prête, nous sommes immédiatement sorties. J'avais pas vraiment eu d'autre choix que celui de suivre la brune qui menait à présent notre petit convoi de deux. A pas de loup et marchant presque pliées en deux tellement on se voûtait pour ne pas attirer l'attention, nous nous sommes faufilées jusqu'à un croisement. C'est là que je vis deux silhouettes. Leur vision me glaça le sang et sans que je ne puisse rien y faire, je me retrouvais bloquée là. Il ne se passa que quelques petites secondes, deux ou trois au grand maximum, mais lorsque mon corps accepta enfin de bouger Hope avait déjà disparu. Elle n'avait pas dû se rendre compte que je ne suivais plus. A nouveau pas plus fort qu'un murmure, je lâchais quelques jurons pour tenter de calmer mon angoisse grandissante. Déjà que je n'avais aucune envie d'être dehors, si en plus maintenant je me retrouvais seule... Du calme Kate. Tu vas t'en sortir. Regardant rapidement autour de moi, je me mis à longer les tentes sans trop quitter l'ombre et en prenant autant de temps qu'il le faudrait pour être aussi discrète que possible. Où je vais? Vers là où il me semble que se trouve la tente du frère de Hope. Le seul souci c'est que je ne me souviens plus exactement d'où c'est. Et aussi que je veux avant tout retrouver celle qui pour moi n'est autre que ma soeur. Je continuais donc d'avancer, mes mains ne cessant de trembler et mon coeur d'accélérer. Je tentais tant bien que mal d'appeler Hope, mais en continuant de chuchoter tout au plus. Je ne devais absolument pas me faire remarquer. Je ne sais pas vraiment ce qui est en train de se passer... Mais je sais que c'est dangereux. Mortel, je dirais même.
Revenir en haut Aller en bas
Adam Shepherd
leader | Seven Sins
Administrateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 30/11/2014
Messages : 455
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Mar 12 Jan 2016 - 8:18


Aaah quelle douce nuit c'était. L'absence de lumière avait garni le ciel d'étoiles que les métropoles américaines avaient pris la fâcheuse habitude de masquer. Si le soleil s'était couché depuis quelques heures déjà, Adam n'avait pourtant pas froid et, sa chemise blanche complètement déboutonnée, il profitait pleinement de l'air marin des côtes caribéennes tout en savourant le verre de Lillet rouge qu'il avait à la main. Allongé sur l'un des transat de l'Amanda, il se laissait bercer par le lent et subtil roulis du yacht. Le rire de Michaela tinta, brisant le faux silence qui planait dans l'atmosphère, et l'homme regarda sa partenaire. À son annulaire, le diamant de son alliance brillait de la même lueur qu'il voyait parfois dans les yeux de la brune. Un soupir de contentement s'échappa de ses entrailles. Vraiment quelle douce nuit. À bord du bateau, la vie était si simple, la vie était si belle.

Mmmh ? Oui, il rêvait. Bien sûr qu'il rêvait. Comme à peu près 99% de la population mondiale chaque nuit. Ou du moins, ce qu'il restait de cette population. À combien se chiffrait les pertes, le magnat ne le savait pas. Ce que Shepherd savait en revanche, c'est qu'il aurait adoré pouvoir profiter de ce rêve plus longtemps mais non. Face à la légèreté de son rêve, le réveil avait presque chose de brutal. Pourtant, quelques années plus tôt, il avait adoré sentir les doigts de Michaela se poser contre ses lèvres. D'ailleurs il aurait encore apprécié si la situation entre les deux n'avaient pas dû, par nécessité, évoluer dans une autre direction. Cette fois-ci, c'était différent. Là, même si son esprit était encore embué de sommeil, il savait que quelque chose n'allait pas. Il le sentait à la façon dont la main de son associée comprimait sa bouche pour l'empêcher d'émettre un son. Il le voyait dans son regard. Son cerveau mit quelques secondes à assimiler ce qu'elle venait de dire. Un infecté. Un infecté se baladait librement près de leur tente. Adam se frottait énergiquement les yeux lorsqu'un cri retentit. Oh que oui il fallait partir. Ça puait déjà suffisamment avec cette histoire de... De quoi déjà ? La légiochose là, une maladie dont il n'avait jamais entendu et qu'il n'aurait eu aucune chance d'attraper quelques mois plus tôt. Si en plus un infecté se baladait tranquillement dans leur rang et allait goûté à leurs voisins de chambrée... Ils devaient partir. Mais pas n'importe comment.

Sans prononcer un seul mot, il lui fit signe d'attendre le temps qu'il se prépare à son tour. L'avantage avec ce froid, c'est qu'il portait déjà une bonne partie des quelques vêtements qu'il avait emporté ou qui lui avaient été donné par les militaires, et pas gracieusement. Ouvrant le petit sac de voyage qu'il avait pris à son départ de New-York en complément de sa magnifique valise en cuir – restée, elle, à l'hôtel où ils avaient séjournés avant tout ça – il balança sans y regarder à deux fois les affaires qu'il jugeait inutile. Ce fut ainsi que sa chemise  Armani, en soie, bleu ciel, à quatre cents dollars se retrouva chiffonnée dans un coin de la tente. Le pantalon en laine de son tailleur milanais, lui non par contre, l'apocalypse et une mort probable n'étaient pas des raisons suffisamment valables pour commettre un sacrilège. Et puis la laine, ça tenait chaud. Tout comme le gilet noir à capuche en jersey de coton Burberry qu'il s'empressa d'enfiler par dessus la couche de vêtements qu'il portait déjà. Adam en profita pour sortir son étui à cigare.

- Les sacs de couchage, murmura enfin l'homme. Il faut les prendre, on sait jamais, continua-t-il sur le même ton avant de coincer entre ses lèvres le seul cigare qu'il restait dans l'étui.

Le fumer maintenant ? Mais non voyons, pour qui est-ce que vous l'avez pris ? Un homme stupide ? Stupide, Adam était loin de l'être, bien au contraire. Son étui à cigare était en métal et ce métal était parfaitement poli. Et le métal poli est une surface réfléchissante. Oh bien sûr, ça ne valait pas un bon vieux miroir mais il n'en avait pas et Michaela lui ayant assez répété qu'elle n'avait pas pu emporter sa trousse de produits de beauté, elle non plus. Avec une lenteur extrême, il dézippa la toile de la tente centimètre après centimètre jusqu'à pouvoir passer le casier métallique. Le financier dut se contorsionner sur le sol pour avoir un point de vue. Quelques ondulations déformaient le reflet et le manque de lumière rendaient le tout trop sombre. Était-ce suffisant pour autant ? Évidemment. Ça valait bien mieux que de passer la tête par l'ouverture et risquer qu'un Mike Tyson wannabe lui croque un bout d'oreille. Shepherd comptait mentalement. Une seconde. Deux secondes. Trois. À dix, il retourna le boîtier et cherchant à voir ce qu'il y avait de l'autre côté. Rien de bon, comme il le craignait. Ne restait plus qu'à attendre le bon moment pour sortir.

Une seconde. Deux secondes. Trois.
Pas maintenant. Pas maintenant. Pas maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Mar 12 Jan 2016 - 10:06


Attrapant son arme de fortune alors qu'elle terminait d'enfiler bottes et gants, elle ne répondit pas à la remarque de son mari concernant le sort des autres membres du camp.
A peine sortis de la tente, elle remarqua que quelque chose avait changé, et que l'allée déserte ne signifiait rien de bon. Ils n'eurent pas à marcher très longtemps avant de tomber nez à nez avec un des malades, tandis que son sang se figeait dans ses veines et qu'elle fixait la créature alors que son fils était à deux doigts de la crise de panique. Tout s'enchaîna rapidement, alors qu'elle jetait un regard paniqué à Gary qui lui intimait de continuer une dizaine de mètre plus loin tandis qu'il s'occupait la créature. Elle n'eut pas le loisir de refuser cette option, puisque Norman la tira de toute ses forces au dit endroit, et qu'elle fût bien obligée de le suivre.

Maman, ou tu vas ?
Chercher ton père.

Hors de question qu'il s'amuse à jouer aux héros en les laissant seuls face à une menace dont elle ignorait tout. Son fils lui lança un nouveau regard paniqué, secouant la tête pour refuser cette idée.

Me laisse pas ici.
Norman. Escucha bien. Je t'abandonne pas, je reviens tout de suite. D'ici, tu peux me voir, et si tu as le moindre problème, tu cries. Imagine toi... Que c'est une partie de cache cache, d'accord ?

Bien que sceptique, son fils hocha la tête sans grande convictions tandis qu'elle venait déposer un rapide baiser sur son front.
Elle ne serait pas loin de lui, jamais. Mais elle avait vu la créature rôder, et Gary n'était toujours pas venu les rejoindre. Donnant le piquet de tente à Norman qui s'enfonça dans la tente abandonnée en refermant la glissière de moitié.
Retournant sur ses pas, elle se fit le plus discrète possible pour se rapprocher avant de constater que le rôdeur n'était pas si loin que ça de son mari, expliquant qu'il ne les aient jamais rejoint. Il lui fallait quelque chose pour détourner l'attention du malade, en vitesse. Avisant la tente à côté d'elle, Rose retira rapidement le piquet, le jetant dans le coin opposé à leur endroit, tandis que le râle de la créature se faisait entendre, en direction de l'objet qu'elle avait lancé. Sortant enfin de sa cache improvisée, elle attrapa Gary par la main en lui faisant signe de la suivre.

C'est encore calme plus bas, ça devrait aller pour la suite..

Norman ne mit pas longtemps à se raccrocher à son bras alors que ses parents le rejoignaient enfin. Récupérant l'arme improvisée que son fils lui tendit, la chirurgienne resta aux côtés de son mari, le suivant de près.

Avec un peu de chance, ils allaient réussir à se sortir de cette histoire sans trop de dommages majeurs...


So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Mar 12 Jan 2016 - 12:21

Rebecca avait déjà repéré l'endroit  en cas de crise cela pouvait toujours être utile... Elle se doutait qu'elle ne serait certainement pas la première a avoir pensé à cet endroit et ce qui lui faisait le plus peur n'était pas ces odöda mais plutôt l'humain en lui même, en cas de crise c'était très souvent "chacun pour sa pomme" et elle s'inquiétait grandement de ça...

Cependant elle n'était pas tout près du stade, et y aller seule n'était peut être pas forcément la solution, se regrouper à plusieurs et prendre des décisions ensemble était la meilleure solution, il fallait qu'elle fasse confiance aux hommes, elle avait toujours reproché ce manque de cohésion de la part de la race humaine et cet esprit égoïste et elle s'était apprêté à faire pareil... la situation n'était pas désespérée et il était encore temps de changer ça...

Son objectif... elle ne savait pas encore, retrouvé les militaires ? Les Karlson ? D'autres gens qu'elle connaissait ? Ces derniers ne devait pas être très loin d'elle et elle espérait qu'il ne leur soit rien arrivé...

Si je commençais par retrouver Christina ce serait déjà un bon début... il faut absolument essayer d'être ensemble pour une fois...


Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Mar 12 Jan 2016 - 12:34

Dante s’inquiétait de mon état ce que je pouvais comprendre, courir entre les mobs tout en restant le plus silencieux possible.

- Je vais bien, enfin je crois.

J’étais finalement en sécurité dans ma tente, mais pour combien de temps seulement ? Je sentais la pression monter en moi doucement. Je savais que plus rien n’irait bien. J’étais en train de remplir mon sac à main géant de tous ceux qui me trainaient sous la main. Je n’avais jamais vraiment défait mon second sac. Depuis que j’avais été dehors avec Dante, j’étais devenu pratiquement paranoïaque depuis cette mission à l’extérieur. Diabo me rejoint rapidement sous la tente alors que je me tenais toujours la tête un peu sonnée.

- Je comprends, nous devrions peut-être nous rendre à l’armurerie. J’aurais mon épée et toi tu récupéras ton arme à feu.

Finalement mon sac était plein et je pouvais le mettre sur mon dos. Dante avait pratiquement fini et je lui donnais un coup de main pour finir au plus vite. Alors qu’il s’inquiète de plus en plus, je ne savais plus quoi faire pour le rassurer. Les bruits s’approchaient de plus en plus de leur tente ne sachant même pas si c’était pour eux ou à côté. N’écoutant que mon courage je passais la tête par l’ouverture de la porte.

Après un bref coup d’œil à gauche, il n’y avait rien qui sortait de l’ordinaire plus que ça. Cependant, en regardant à droite, elle remarquait que la tente voisine faisait un angle bizarre. Il s’agissait de celle de Kass. Je ne savais pas quoi faire. Avec un peu de malchance, elle avait récupéré l’agro du mob que j’avais attirée par mon taunt quand je me suis étalé de tout mon long par terre. Je rentrais ma tête à l’intérieur avant de regarder Dante avec le regard lourd.

- On a un problème dans la tente de Kass. Armé ou pas, faut qu’on aille l’aider. On devrait tout prendre, lui donnais un coup de main et partir à la recherche d’arme.

Cela impliquait de quitter nos couchettes pour de bon. Je me doutais que beaucoup de survivants se dirigé en direction de l’armurerie dans l’espoir de réveiller les militaires qui ne semblait rien faire a par nous laisser galéré. On avait besoin d’aide, d’arme et le plus vite serait certainement le mieux.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Aujourd'hui à 10:02

Revenir en haut Aller en bas
 

Event de Janvier - Sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 28Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16 ... 28  Suivant

 Sujets similaires

-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)
» On ne vous oubliera jamais... [Sujet Commun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Event-