Partagez | .
 

 Event de Janvier - Sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27, 28  Suivant
Auteur
Message
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Lun 18 Jan 2016 - 20:47


Elle allait mourir.

Elle allait mourir sans réussir à sauver son fils, sans dire à son ex mari qu'elle l'avait toujours aimé, et sans pouvoir refaire sa vie avec lui. Tout ça, parce qu'elle avait été une sacrée connasse qui préférait fumer que courir, ce qui lui avait valu de se retrouver acculée et entourée de saloperies, alors que Norman restait contre elle les yeux résolument fermés, comme elle le lui avait ordonné. Elle avait senti sa fin proche quand un malade s'approcha prêt à lui mordre le bras, et qu'elle était à deux doigts de lâcher prise alors qu'elle murmurait à son fils que ce serait bientôt fini.

Tout du moins, de ce qu'elle pensait. Car, il semblait que de la haut, son père et ses grands parents continuaient de veiller un minimum sur elle, ou alors se désespérer que la dernière survivante de la famille Thompson ait été une garce arrogante plutôt qu'une sportive de haut niveau prête à tout pour s'en sortir. Dans tous les cas, Joshua lui apparût comme un ange gardien alors qu'elle était complètement déboussolée, et qu'Hope lui demandait si tout allait bien.

Je... On va dire que ça va ouais.

Ca n'irait plus jamais de toute manière. Mais elle devait être forte. Pour son fils, au moins. S'en aller par la sortie disaient-ils. Sauf qu'à peine relevée et Norman à ses côtés lui tendant son piquet de tente, l'idée de partir là, tout de suite, lui donnait la nausée.

Hope, j'partirais pas sans mon mari. J'peux pas. Emmène Norman, et je vous rejoindrais mais je peux pas l'abandonner une seconde fois.
Mais tu déconne ou quoi ? Tu vas pas y retourner non? T'étais à deux doigts de crever j'te rappelle !
T'as bien ramené ton ex femme infectée toi non?

Daryl se tut en prenant la réflexion se contentant de lui jeter un regard noir, alors que l'hispanique fixait son amie avec insistance. Elle tenta d'ignorer les refus de Norman de la laisser partir seule, et alors qu'elle s'apprêtait à faire demi tour, Daryl l'attrapa de force par la taille, la forçant à avancer dans leur sens.

Hijo de perra, deja me ! LACHE.MOI.TOUTDESUITE.

Entre Joshua et Daryl, elle put juste se contenter de se débattre sans grand succès alors qu'une avancée de nouveaux rôdeurs les incitaient à continuer dans la même direction. Epuisée, et sans doute le coeur en morceau au vu de la douleur qui se dégageait de sa poitrine, elle fût forcée de courir dans la même direction qu'eux.

Lara, Gary, Alan, Michaela... Avaient-ils seulement survécu ?
Désormais, elle ne pouvait que prier pour que ce soit le cas.


So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Edwin I. Cross
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 136
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Lun 18 Jan 2016 - 21:09

Les bruits de moteur, les visages effrayés, les chuchotements, les animaux qui chouinaient de terreur... La respiration d'Edwin redevenait normale. Sa poitrine se soulevait exagérément comme s'il cherchait à remplir ses poumons d'un air sans l'odeur métallique venant du sang qu'il avait encore sur le visage, les mains ou même les vêtements. Ses yeux noisettes fixaient les vagues de morts-vivants qui tentaient de s'approcher des véhicules. Ici et là, quelques personnes tiraient pour virer les malades s'accrochant à l'arrière. Quelle heure était-il ? Le ciel était toujours couvert, allait-il pleuvoir ? Dans tous les cas, le fauconnier soupira. Sur le sol, il avait rampé pour pouvoir s'approcher au mieux de Lilou qui tenait encore sur ses genoux le sac avec le faucon dedans. N'y tenant plus, le jeune homme posa également la tête sur les genoux de la femme. Il n'avait plus une once d'énergie dans les bras et dans les jambes.

Les yeux dans le vague, Ed se remit à penser à son ex compagne. Julia... Elle s'était plongée dans le bain de foule démoniaque, sans rouspéter. Elle l'avait poussé, lui, à rejoindre les autres pour survivre. Elle lui avait dit que leur fils était vivant. Quel était le pourcentage de chance qu'il retrouve son gamin en bonne santé ? Jason était avec lui mais est-ce que ça suffirait à mettre Travis en sécurité ? Non pas qu'il doutait de son frère mais Ed avait passé, en une journée, trop de temps à combattre ces machins, il était d'ailleurs recouvert d'hémoglobine, des pieds à la tête. Alors.... Il avait risqué sa vie pour tous ces visages inconnus mais combien risqueraient la leur pour l'aider à retrouver son petit ? Et puis, de tout façon, il se savait incapable de leur demander un tel sacrifice.

Nouveau soupir. C'était la fin ? Ils s'en allaient enfin. Ils pouvaient de nouveau respirer même si... Même si ce n'était que le début de la fin. Le début d'un nouveau départ mais pour aller où ? Fermant les yeux, le michiganais se colla un peu mieux contre les jambes de la blonde et se mit rapidement à somnoler. Pourvu que ce soit un mauvais rêve et surtout, pourvu qu'en se levant, il n'ait pas eu à tuer tous ces pauvres gens qui ne méritaient pas forcément une mort aussi atroce. Qu'importe. Si c'était la réalité, de nouvelles possibilités s'ouvriraient sans doute à eux. Et qui sait, ils trouverait un endroit hors de portée de ces trucs.

Finalement, le sommeil happa Edwin qui rêverait rapidement de cette journée en Enfer.


Arrivage de Futur Papa
Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: #BF6274 #999966   Lun 18 Jan 2016 - 21:28

 
EVENT DE JANVIER | Nara & Buzz

  Nara avait finalement posé son arrière-train dans le camion, aux côtés de Christina, Sven et la blonde à qui elle n’avait jamais parlé. Elle lui adressa un petit sourire amical avant de se frictionner l’arrête du nez en fermant les yeux. Elle était épuisée. Nara avait l’envie irrésistible de plonger dans de l’eau glacé pour ne plus jamais en sortir. Il était difficile de relever la tête et d’être fière après ce qu’elle avait pu faire et voir. Les horreurs défilaient dans son esprit comme un film tourné en super-8. Elle plaça les deux paumes de ses mains sur ses joues et les frictionna pour tenter de se réveiller un peu. Elle rouvrit les yeux et jeta un œil à l’extérieur du camion en tendant le cou hors de ce dernier, avant que tout le monde soit prêt à partir. Buzz monta à l’arrière en bousculant un peu tout le monde, s’excusant à peine. Il donna un petit coup de genoux à Nara, pas fort, juste assez pour lui faire comprendre que tout allait bien se passer, maintenant qu’ils étaient en groupe, armés et prêts à filer d’ici.

Plus loin, juste avant, Nara avait pu entendre Gary, le mari de Rose, hurler comme un arracheur de dent. Est-ce qu’il était arrivé malheur à Rose ? Nara ne voulait pas entendre ça. Cela faisait beaucoup trop d’horreur d’un seul coup. Elle essayait de creuser dans sa mémoire et surtout de chercher une logique à tout cela. Est-ce que l’Homme est fait pour supporter ce genre d’épreuve ? Nos ancêtres avaient vécu des choses affreuses, à commencer par les dures conditions de vie de leur époque. Cependant, ils n’eurent pas à subir la perte et cette vision cauchemardesque des morts qui revenaient en un semblant de vie pour éliminer les survivants. Ils se battaient contre un ennemi qui n’avait aucune mauvaise intention, à part peut-être celle de se nourrir. Pas plus mauvaise qu’un animal sauvage en somme. La différence résidait en l’humanité, qui était absente de leur esprit. Parce qu’ils n’en avaient plus.

Un coup de feu fit sursauter Nara. Buzz avait la tête en dehors du camion, à tirer à vue sur les infectés qu’il pouvait croiser dans son viseur. Izzy lui avait tendu sa propre arme pour se charger de cette tâche. La sienne n’avait plus de munitions. Nara le regardait, qui se tenait dos à elle, dans une position improbable pour pouvoir tirer correctement sans risquer d’être éjecté du véhicule en cas de choc. Elle avait survécu en grande partie grâce à lui. Elle ne savait pas bien comment est-ce qu’elle pourrait le remercier. Elle n’aurait pas pu le perdre. Pas aujourd’hui. Le camion avançait péniblement en roulant parfois sur ce qui, Nara et les autres l’auraient deviné, était des cadavres ou des infectés. Dans un cas comme dans l’autre, chaque secousse donnait la nausée. L’endroit sentait la Mort, au sens premier du terme, si bien que Nara se retint d’avoir un hoquet nauséeux. Elle préféra se concentré sur Buzz et sa longue nuque, tirant à vue jusqu’à ce qu’il puisse s’arrêter. Il ne pourrait s’arrêter que lorsqu’ils seraient sur la route, et que ces choses ne risqueraient pas de les rattraper.

Comme simple geste, son corps endoloris par toutes ces épreuves qu’ils venaient de traverser, Nara passa sa main pour presser le mollet de son ami, qui avait les jambes pliées dans le camion pour pouvoir être plus stable. Elle avait besoin de ce geste pour sentir qu’elle n’était pas seule. Buzz entra un moment sa tête dans l’habitacle du camion pour adresser un clin d’œil complice à la jeune chercheuse avant de se tourner vers Izzy. « Heureusement que t’avais gardé ça en réserve poupée ! » Dit-il d’un ton léger en parlant de l’arme qu’il tenait entre ses mains. Il était peut-être le seul encore en état de tirer, mais on pouvait voir se dessiner sur le visage du tatoué d’énormes marques synonymes de son état d’épuisement, exactement les mêmes marques qui ornaient le visage de la plupart des survivants. Nara ne lâcha pas pour autant sa main de la jambe de Buzz qui remit sa tête en dehors de l’habitacle du camion pour tirer de ci, de la, quelques infectés qui seraient dans la capacité de leur être nuisibles.


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Lun 18 Jan 2016 - 22:03

Ils étaient partis... enfin... c'était fini pour le moment... mais tout ce qu'il s'était passait aujourd'hui mirent tous les espoirs de reprendre une vie normale à néant, certes Rebecca le savait déjà mais elle pensait néanmoins qu'ils étaient en sureté au stade... si même là ils avaient été forcé à fuir, la probabilité qu'ils trouvent un endroit sur était proche de zéro désormais... Il fallait s'adapter...

Rebecca plongée dans ses pensées, ignora totalement les autres personnes présentes... Qu'est ce qu'elle ferait ensuite ? Son projet fou de voyager seule visiter un peu le monde malgré la catastrophe ? Maintenant c'était différent, il y'avait tout ces gens à qui elle tenait un minimum... avant elle n'avait personne mais désormais ce n'était plus le cas... Comme si tout ce qui s'était passé lui offrait une nouvelle chance... Cette pensée la fit frissonner, elle pouvait pas pensé des choses pareilles... chacun avait risqué sa vie... Pour la nouvelle chance elle repassera... La nature se vengeait tout simplement... et pouvait on lui en vouloir ? Non, Rebecca ne le pouvait pas... pourtant la biologiste avait tout fait pour préserver cette dernière... de faire des choix en conséquences... D'ailleurs elle avait survécu à tout ça... une récompense ? Le hasard tout simplement, elle se doutait forcément que tous les écologistes avaient survécu à tout ça... Dame nature ne faisait pas de différence...et elle avait raison ça aurait été trop long, et les hommes l'auraient épuisé davantage... La seule chose qu'ils pouvaient faire c'est s'adapter, survivre... La biologiste avait foi en l'humanité désormais... le travail d'équipe qui s'était dégagé lui redonnait un peu la foi, après tout, elle ne comportait pas que des êtres mauvais en fin de compte... Elle remis un peu tout cela en question mais après tout, la "mauvaise herbe" avait sans doute été pour la plupart arrachée...

Un coup de feu la fit sortir de son monde, c'était l'ami de Nara qui veillait à la sécurité des camions. Rebecca n'avait plus la force de se battre et de tirer... elle avait puisé au fond de ses ressources et était plutôt fière d'elle... elle avait réussi ce que les soldats n'avaient pas réussi à faire: protéger les civils, qui en était une elle même... IL ne lui restait seulement quelques balle de son arme, ce serait du gâchis pur et simple, elle ne réussirait probablement pas à toucher une baleine dans un couloir... elle doutait cependant si l'expression à laquelle elle pensait était la bonne mais peu importe c'était l'idée...
Elle économisait ses forces... jusqu'à la prochaine fois où elle en aurait besoin, en espérant que ce soit le plus lointain possible dans le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur E. McLeod
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 570
Age IRL : 31

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Lun 18 Jan 2016 - 22:39

Le poids de la survie, à bout de bras. Le fusil dans l'autre main. D'une seule main.. Avez vous déjà essayé de tirer d'une main avec un fusil de ce calibre ? C'est un coup à se briser le poignet. Pourtant, ai je le choix, si les monstres nous prennent pour cible ? Cette question de Ed. Qui va nous couvrir ? Moi même. Et ceux qui le peuvent, plus loin.. s'ils le peuvent, dans la pénombre, dans la tempête, dans le stress. Les tirs fusent, l'écho des râles continue. Un s'éteint, deux prennent vie. Que pouvons nous faire contre ça ?
La livraison arrive à bon port, enfin. Je regarde Izzy, ma femme, la pauvre, perdue et terrifiée. Je vois, au plus profond de son regard, que ma folie l'inquiète. J'ai honte de lui offrir le spectacle de ce que j'avais toujours caché, enfouis au plus profond de moi. Mais quand je vois encore ce mec, la hache à la main, lui qui a fait ce qu'il avait à faire pour sauver cette fille, je comprend que j'ai bien agis. Quand on fait de mauvaises choses pour en amener de meilleures, peut on réellement parler de mauvaises actions ?


" On charge ! Allez ! "

Je commence à fatiguer. Non, je ne suis pas celui qui a porté le plus lourd fardeaux aujourd'hui. Oui je fais partie de ceux qui ont eu l'entraînement physique et moral pour supporter la crise des combats. Mais qui peut prétendre être préparé à ça ? Qui peut prétendre rester de marbre, quand il s'agit de flinguer ce qui était autrefois un homme, une femme.. Un gamin ? Mon souffle.. Oh je l'ai perdu. Mais je fais avec. Même si je dois ramper dans la boue et le sang, je n'abandonnerai pas la course. Quitte même à mordre cette merde pour me hisser de quelques centimètres plus loin.. T'aura pas ma peau. Pas maintenant.

" Vous avez entendu ? On charge ce qu'il reste et on monte dans le camion ! ALLEZ ! Je vais conduire celui là ! "

Ma voix appuie les ordres sages de Ed', celui que j'ai aidé. Une tape sur son épaule, un léger signe de tête, un regard fort, puissant, fraternel. Je lui fais comprendre qu'il peut compter sur moi. Ces camions là, j'les connais. C'est typiquement le genre d'engin que j'ai appris à retaper, pendant ma formation. Ouais.. je sais.. j'suis pas le meilleur conducteur qui soit. Mais j'vais le faire.

" Toi là ! Ton nom ? Okay, moi c'est Arthur. Si tu sais comment sortir d'ici, viens devant. Tu sais tirer j'espère ? "

Ethan, ce mec qui vient d'arriver, et bien accompagné. Hors de question de laisser qui que ce soit ici, en enfer. Avant de prendre mes responsabilités.. Je me tourne une dernière fois vers Izzy. Je m'approche d'elle. J'essaye de toutes mes forces de lui offrir mon sourire le plus rassurant possible.. Difficile, vous n'en avez même pas idée.

" Ecoute.. Ca va aller, d'accord ? Accroche toi bien. Si quelqu'un sait tirer, passe lui le flingue.. Sois forte Izzy.. Je.. Je suis désolé pour tout ça.. Je.. Je voulais pas.. T'en fais pas.. Je reste Arthur. Le même.. "


Je la serre dans mes bras, encore, fort.. Si fort.. Comme si j'étais pris de peur qu'elle ne s'envole, qu'elle disparaisse dans le néant, à tout jamais, comme quand nous étions séparés par la l'apocalypse. Mon visage s'approche de son cou, déposant un doux baiser tendre et malheureusement bien trop bref. Mes lèvres se hissent à la hauteur de son oreille. Je murmure.

" Je vais nous sortir de là.. On sera tous en sécurité.. Je te le promet.. "

Et je met fin à l'étreinte, quittant le contact rassurant de son corps, brisant le rythme de nos deux coeurs battant à l'unisson. Je n'ai pas le temps qu'il me faut pour lui expliquer ce visage qu'elle a vu. Je ne peux qu'essayer, du mieux que je peux, de m'excuser, et de la rassurer. Un dernier regard en arrière, et ce sourire, enfin le vrai, aussi franc qu'amoureux, celui dont j'habillais mes lèvres à chaque fois que le la revoyais, enfin..

Après cette scène, après ce mec qui hurle pour sa famille, je ne pouvais pas partir sans la serrer encore une fois contre moi.. La vie.. Si précieuse. Si hasardeuse.. Et toi Elyse.. Où es tu donc maintenant ?

J'ouvre la porte du véhicule. Je grimpe à ma place. D'un coup de clé, que je trouve après un brève recherche, je fais gronder le moteur, qui agite tout l'habitacle sous sa puissance. Je pose les mains sur le volant. Un coup d'oeil vers l'autre camion, je vois Tam prête à partir elle aussi. L'heure est venue.. c'est le moment.. Sommes nous prêts ?


" OKAY LES GARS ! Dîtes moi quand c'est bon pour vous et ON SE CASSE  !! "

Je sors la tête par la vitre baissée, hurlant ces quelques mots. J'attend la confirmation. Avant de partir, je replie la crosse du Scar pour le rendre plus maniable, et je le donne à Ethan.

" 30 balles. 10 dans le chargeur, 20 dans celui là. Balance pas les chargeurs par la fenêtre surtout ! Et euh.. Tu le garde précieusement, okay ? j'compte sur toi mec. On a notre ticket pour la survie ! "

Je lui offre aussi le sourire, pourtant je ne le connais pas. Je veux simplement le motiver, le sublimer, lui donner la force s'il l'a perdue. Quand enfin j'entend l'ordre de partir, je fais signe à Tam, dans l'autre camion. Je passe devant, elle me suit. Je passe la vitesse. J'appuie de toutes mes forces sur la pédale..

" Allez gronde chérie, gronde.. DONNE CE QUE T AS DANS LE VENTRE ! ON SE CASSE ! "


Le camion démarre, puissant, lourd, imposant. Je suis les instructions d'Ethan, mon copilote de fortune. J'allume les pleins phares, tentant d'aveugler nos ennemis. Je leur roule purement et simplement dessus. Pas de quartier... Oh non. Les roues écrasent les corps au sol. Et tout ce que nous possédions encore, peut être une heure avant. Peut être deux. Nos abris de fortune, ces endroit où une seconde vie commençait. Où tant de vies se sont éteinte. Le camion tremble à chaque cadavre qu'il écrase, comme s'il pouvait ressentir la peine des âmes perdues, s'échouant sous sa lourde carrosserie.

En route vers la liberté.



Revenir en haut Aller en bas
Isabel G. McLeod
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 199
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Lun 18 Jan 2016 - 22:43


Si quelqu’un lui avait dit qu’un jour elle se retrouverait sur un tel champ de bataille, arme en main, à tirer sur des gens… Elle aurait sûrement ri. Et pourtant, c’était bien ce qu’elle était en train de faire : tuer. Mais avait-elle d’autres choix ? Etait-il possible que ces personnes aient encore une part d’humanité en elle ? Difficile à dire. Et à vrai dire, ce n’était pas vraiment le moment pour se poser de telles questions. Tout ce qu’elle voyait, c’était une horde de créatures assoiffée de chair et de sang. Alors… Il fallait bien se protéger… Même si ça ne lui plaisait pas.

Une fois de plus, la voix d’Arthur lui ordonna de rester près des camions. Elle n’eut pas le temps de lui répondre qu’il était déjà parti aider les autres pour charger les caisses dans le camion. Non. Elle ne voulait pas qu’il s’éloigne… Durant un instant elle hésita à le suivre mais elle n’en avait plus la force. Elle était exténuée. Il lui avait demandé de le couvrir, malheureusement, elle ne fut pas très efficace dans ce rôle qu’il lui avait confié. Elle tira, une ou deux fois… Pas plus. Car elle fut rapidement alertée par une nouvelle vision d’horreur. Un mort s’était approché de lui, elle l’avait vu. Pendant quelques secondes, elle avait cru que cet être ignoble avait réussi à s’en prendre à son mari. « ARTHUUUUUUR !!! » Avait-elle hurlé, prise de panique…

Par chance, il avait été plus rapide. Il avait abattu son ennemi. Et ce fut le souffle coupé et tremblante, qu’elle le vit revenir vers les camions, aidant les autres à porter la caisse. Elle n’osait plus bouger. Elle avait eu si peur. Seule sa voix put la faire revenir à elle, lui demandant de monter à l’arrière camion, de s’accrocher. Il lui avait aussi demander de donner son arme à quelqu’un d’autre, quelqu’un qui serait en capacité de tirer… Elle… Elle n’avait plus envie de ça entre les mains, elle n’avait plus envie d’entendre l’horreur autour d’elle. Elle voulait juste partir, laisser tout ça derrière elle…

Elle monta dans le camion, après avoir profité des bras d’Arthur durant quelques secondes, de son souffle chaud dans le creux de son cou, de son baiser sur sa peau… Une boule s’était reformée dans sa gorge. Si elle était restée forte jusque-là, elle n’arrivait plus vraiment à contrôler ses émotions. Les yeux rougis, une larme coula le long de sa joue alors qu’un sourire se dessina sur les lèvres de son… soldat… Son mari… Elle le retrouverait une fois qu’ils seraient sortis de là, encore une fois il avait promis de faire le nécessaire. Et évidemment, elle n’eut pas vraiment le choix que de le croire, comme à chaque fois. C’était un homme de parole… Et il ne l’avait jamais déçue, jamais…

Une fois à l’arrière, elle fit ce qu’il avait dit, confiant son arme à un homme qui serait sûrement plus doué qu’elle avec une arme. « Tiens… Je… Euh… Prends mon arme… » Puis elle s’était installée plus loin, s’agrippant à ce qu’elle put comme il lui avait dit de faire… Elle se fit alors silencieuse, priant de toutes ses forces pour qu’ils sortent tous de là, qu’ils survivent… L’homme à qui elle avait donné son arme l’interpella alors, visiblement reconnaissant de son geste. Isabel sortit alors de son mutisme « Oh… Tu t’en sors bien mieux que moi avec ça. » Elle jeta un coup d’œil vers la jeune femme qui l’accompagnait, lui souriant légèrement avant de baisser de nouveau les yeux vers un coin du camion. Là, elle ravala quelques sanglots… « Vite… Mon Amour… Amène nous loin de tout ça… Je t’en supplie… » Pensa-t-elle, tandis que les larmes coulaient le long de ses joues…





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Lun 18 Jan 2016 - 22:58

On y était arrivé. Tout le monde était à présent dans l’un des camions. J’étais à côté de Giulia et du jeune qui semblait paniqué. J’avais été dans les derniers à rentrer dans le véhicule. On était un peu serré mais au moins, il n’y avait plus d’infectés à éliminer. On quittait cet endroit en un seul morceau, c’était le principal. Maintenant, je me demandais toujours ou nous allions mais c’était optionnel. Si le lieu ne nous correspondait vraiment pas, on rentrerait chez moi. Mais je sentais qu’on commençait à être accepter. Peut-être que ces gens avaient un bon fond finalement, même si certains éléments étaient agacés par notre présence. Visiblement, certaines personnes n’étaient pas arrivées à temps. Les visages étaient tristes et abattus. Cela ne voulait pas dire que leurs proches étaient morts. Ils avaient très bien pu atteindre une autre issue ou se cacher quelque part en attendant que ces choses s’en aillent. Personnellement si Giulia avait disparu, je ne serai jamais parti sans elle.

Au final combien de gens du stade s’en étaient sortis ? Quelques dizaines sur des milliers. La grande majorité des gens du stade étaient morts et nous avions eu une chance insolente. C’était toutefois loin d’être fini. Les infectés étaient partout et à présent, nous n’avions plus de militaires pour nous protéger. Cette maladie mettrait des années à disparaitre voire des décennies. Tout retour à une vie normale était désormais impossible. Nous n’aurions pas de seconde chance et chacun de nous le savait. Je me tournai à nouveau vers le jeune et lui murmura doucement:
-Tu vois, je t’avais dit qu’on allait s’en sortir !

Je me tournai ensuite vers l’italienne et lui adressa un petit sourire. Je tenais sa main et je m’en fichais pas mal de ce que les gens allaient penser de cela. Mon sabre avait été rangé dans son fourreau afin de ne blesser personne. Pour nous, le cauchemar semblait terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Aujourd'hui à 2:04

Revenir en haut Aller en bas
 

Event de Janvier - Sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 25 sur 28Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27, 28  Suivant

 Sujets similaires

-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)
» On ne vous oubliera jamais... [Sujet Commun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Event-