Partagez | .
 

 Event de Janvier - Sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant
Auteur
Message
Maitre du Jeu
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 06/05/2013
Messages : 2942

MessageSujet: Event de Janvier - Sujet commun   Dim 10 Jan 2016 - 20:42




Shit happens.

Centurylinks Field, 9 janvier 2016 – 23h31 - Infirmerie

Il n'a suffit que de trois jours, à peine, pour que l'épidémie soit déclarée.

Et il n'est pas question de ce qui tue les gens du dehors, des rumeurs sur ces morts qui marchent. Non, rien de tout ça. Il est question ici de la légionellose qui a fait son apparition sans que personne ne la prévoit. Ni désirée, ni attendue, elle est pourtant parmi vous depuis trois longs jours, affaiblissant ceux déjà faibles. La toux a été le premier symptôme chez la plupart. Une toux sèche et douloureuse, rythmant la nuit des parents inquiets pour leur enfant, ou des enfants inquiets pour leurs grands parents. Puis, la fièvre fit son apparition, sinueuse, intense, amenant avec elle des céphalées insoutenables, donnant envie de s'en arracher le crâne. Avec elles, la confusion, la désorientation, certains délires qui ont fini par attirer l'attention des militaires sur ce qu'on pensait être une petite angine et qui s'est avérée être la légionellose.

Trois jours donc, pour que les premiers crachats de sang n'annoncent ce que personne ne voulait voir, que les plus faibles d'entre tous se laissent convaincre par la mort sans traitement pour les soutenir. Trois jours, pour que Myriam Stevens ne sombre la première, quatre vingt cinq années au compteur, s'arrêtant soudainement et définitivement. La première victime d'une bactérie qu'on pensait être bien le dernier des problèmes.
La disette des derniers mois avait déjà semé suffisamment de discorde dans les rangs, quand bien même on stimulait la patience et la solidarité dans l'enceinte du stade. « Il suffit d'attendre, s'il vous plaît. Encore quelques semaines, à peine » qu'on sous-entendait en intimant que ça n'était pas si terrible comparé au dehors. Des semaines qui se sont transformées en mois, un hiver débutant dans l'enceinte d'un endroit mal protégé, où le froid grignotait tous les espaces de chaleur que les gens se partageaient.

L'espoir de Noël a laissé place au doute le nouvel an passé, puis maintenant à l'angoisse depuis les premiers cas de légionellose annoncés.
Et maintenant, à la peur chez ceux qui ont appris pour la mort de Myriam.

Centurylinks Field, 10 janvier 2015 – 7h18 – Secteur Nord-Est

Le soleil n'a pas encore pointé le bout de son nez que des grognements profonds se font entendre entre les allées des tentes. Des grognements plaintifs, parfois sauvages, ressemblant souvent à des râles profonds qui n'annoncent rien de bon. Certains sortent de leur rêve d'un bond, en comprenant ce que cela signifie, d'autres s'étonnent sans saisir ce qui se passe. Dans la majorité des cas, le silence se garde, religieusement.

Et la peur monte alors d'un cran, à travers les murmures troublés des uns et des coups d'oeil terrifiés des quelques courageux qui tentent de comprendre. Des démarches titubantes s'attardent près de certaines entrées, des silhouettes ou des râles d'outre tombe passent près des lits derrière des toiles qui font office de seule protection, le temps se rallonge soudainement. Les secondes se transforment en minutes d'une lenteur indicible.

Jusqu'au hurlement effroyable de Candice Johnson. Jusqu'à son cri suraigu venant du fond de ses tripes qui traduit l'horreur de ce qu'il se déroule sous son toit.

LAISSE MOI ! LAISSE MOI ! MAMAN ! MAMAN, VIENS M'AIDER ! PITIE ME FAIS PAS DE MAL !

Les supplications ne cessent pas, la confusion gagne autour de la tente.

Et comme à chaque fois que le temps s'arrête, diminue, s'éternise, il reprend sa course là où il a laissé les choses. Et brutalement, tout s'accélère.


Informations

♦ La légionellose a fait d'autres victimes dans vos rangs durant la nuit. En a peine six heures, trois personnes sont mortes et se sont réveillés avant de se mettre à dévorer et ainsi contaminer leurs voisins de chambrées. En six heures, tout a basculé, et une trentaine de rôdeurs circulent  entre vos tentes. Ils sont deux, parfois trois, rarement plus. Ils ont réussi à avoir les deux militaires qui gardaient votre secteur, ils entrent maintenant dans les tentes où ils entendent du bruit.

♦ Le but de ce tour est de rester discret et bien caché. Vous ne connaissez quasiment rien sur les rôdeurs, mais vous comprenez qu'ils sont dangereux. Pour l'instant, vous n'avez pas d'armes, seulement des outils d'appoints. De même, vous ne connaissez que peu les rôdeurs, veillez à rester vigilant dans vos posts vis-à-vis de ça. Si vous désirez vous déplacer, il vous faudra tirer un dé dans ce sujet, pour déterminer si vous parvenez à rester discret.
Vous pouvez tenter de sauver Candice, il y a un rôdeur avec elle dans sa tente, et d'autres sont attirés par ses cris, il faudra faire vite. Pour déterminer qui y va, mettez vous au point en partie Flood. Il faudra également tirer un dé six faces pour déterminer la réussite. Si vous tombez sur un chiffre inférieur ou égal à 2, Candice se sera fait dévorer et mourra devant vous.

♦ Pour les solitaires inscrits à l'évent, vous êtes arrivés quelques jours avant, ou la veille, au stade. On vous a assigné des couchages dans la zone où le pire se déroule. Vous avez pu, ou non, retrouver vos proches.

♦ Voici le lien du flood, n'hésitez pas à aller y faire un saut pour réserver votre tour. Et voici un lien vers le règlement de l'évent pour rappel.
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Dim 10 Jan 2016 - 21:46


La nuit a été longue, les quintes de toux m’ont réveillé à plusieurs reprises. J’en avais marre de ne pas avoir de nuit correcte depuis un long moment. J’avais entendu des bruits bizarres en me réveillant pendant la nuit. Je n’avais pas vraiment fait attention, pensant qu’il s’agissait uniquement d’hallucination auditive en étant à demi réveillé. Le matin arrivait doucement et j’entendais des bruits encore plus étranges venant de dehors.

J’avais peur, Dante dormait encore. Je lui plaquais une main contre la joue tout en le secouant légèrement. Je ne voulais pas qu’il fasse trop de bruit en se réveillant en sursaut. Il ne fallut pas longtemps pour que ses yeux s’ouvrent. Je lui chuchotais le plus bas possible à l’oreille.

- Chut ! Il y a des bruits étranges dehors.

J’étais inquiète, j’avais reconnu le bruit caractéristique des mobs qui nous était tombé dessus pendant notre mission. Je ne savais pas quoi penser ni faire. Nous avions des armes à feu pour nous défendre alors qu’aujourd’hui ce n’était pas le cas. Je n’avais rien sous la main à part des crayons et ce n’était pas suffisant pour m’en servir comme arme. Je changeais de t-shirt et ajoutais mon manteau avant de mettre mes chaussures.

- Écoute, on en sait plus que la plupart des personnes dehors. Je veux aller aider Kassandra. Elle ne sait rien et je m’en voudrais s’il lui arrive un truc.

Je lâche un dernier regard à Dante, le sers fort dans mes bras comme pour me donner du courage. Je lui colle un bisou sur la joue comme si c’était le dernier.

- J’ouvre le chemin si tu ne m’entends pas crier, tu peux venir à mon tour.

J’ouvrais doucement la tente et fis de mon mieux pour m’éclipser dans la voisine sans faire de bruit.  Je ne pris pas le temps de les compter, mais une chose est sure j’avais eu la chance de ne pas en croiser sur la route. Il y avait June avait failli me tuer en me voyant rentré, elle avait eu peur que je sois un mob.

- Je crois qu’on est dans la merde les filles… Dante devrait me suivre, ne le tue pas June s’il te plait. On a besoin de lui aussi.


J’avais transmis aux filles tout ce que ma mission dehors m’avait appris sur les créatures, il était temps pour elle de tout mettre en application.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Alan S. Karlson
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 1633
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Dim 10 Jan 2016 - 22:08


    Des gens sont tombés malades, c'était prévisible au vu des températures relativement basses du stade et du trop grand nombre de personnes, car il ne fallait pas se leurrer, un tel entassement favorise une propagation plus rapide des maladies. Ça faisait déjà un petit temps qu'on était là et ç'avait été relativement calme, il était inévitable que des virus s’immiscent parmi nous. Trois long jours à voir des gens souffrir, à les entendre tousser, j'avais fait mon maximum pour garder Sven et Christy loin de tout cela et je ne pouvait qu'être satisfait qu'aucun de nous n'exercent un métier médical qui nous forcerait à être de la partie ; je n'avais cependant pas pu m'empêcher de penser à Rose qui avait certainement dû mettre la main à la patte.

    Ce à quoi on ne s'attendait cependant pas, c'était que ce qu'on fuyait depuis plusieurs mois se retrouve d'un coup à l'intérieur même du stade. Depuis que j'étais revenu de notre expédition à l'aéroport je me réveillais beaucoup plus la nuit, ces Coyotes ne cessant de me hanter. C'est pour ça que ce matin là, je mis plus de temps que je n'aurais dû pour me réveiller, pour me rendre compte que le danger était maintenant ici. Me redressant en sursaut, je tendais l'oreille afin d'essayer de savoir si je rêvais ou non mais la réalité me vint rapidement en pleine et, tentant de garder mon calme, je pressais le bras de Christina pour la réveiller. Cela fait, je lui chuchotais discrètement :

« Écoutes moi bien... tu te souviens de ce que j'ai raconté sur ces... choses... »

    Je fus interrompus par un râle qui passait tout près et, après avoir posé mon doigt sur la bouche de ma femme pour qu'elle ne dise rien, je poursuivis articulant du mieux possible :

« Ils sont là, je sais pas comment c'est possible mais c'est le cas. Ils sont attirés par le bruit alors si on en fait ils risquent de venir... Réfléchissant rapidement, j'ajoutais : Je ne sais pas si c'est judicieux de rester ici, je pense que nous devrions sortir d'ici et aller se planquer ailleurs avant qu'on soit dépassés par le nombre... »

    J'étais complètement perdu et paniqué malgré tous mes efforts pour peser le pour et le contre. Le plus logique aurait été de rester ici, évidemment, mais qu'est-ce qui nous promettait que nous ne nous ferions pas coincer dans cette tente ? Que ça ne deviendra pas notre tombeau ? Je ne pouvais me résoudre à l'une ou l'autre décision et voyais la fin tragique de chacune des deux. Nous ne savions rien de la manière donc l'infection se transmettait, mais il était évident qu'il fallait prendre une décision, et vite. Portant ma main à sa joue, je posais mes lèvres sur son front comme pour nous donner du courage à tous les deux, puis souffla :

« Il faut qu'on réveille Sven. »



Revenir en haut Aller en bas
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Dim 10 Jan 2016 - 22:40

Ayant le sommeil profond, Dante n'avait pas été plus dérangé que cela par les bruits venant de l'extérieur de la tente, il avait bien était légèrement réveillé par celui de la toux mais au final, il n'en avait même pas eu conscience plus que cela. En revanche il sentit sa tête s'agiter un peu sur le côté et cela fini par le tirer de son sommeil. A peine les yeux ouverts, que Tam lui chuchota à l'oreille de ne pas faire de bruit. Il mit quelques secondes avant de réaliser pourquoi elle disait ça, mais un grognement le fit revenir à la dure réalité. Ces créatures qu'ils avaient déjà affrontées, lors d'une sortie, étaient à présent dans l'enceinte du stade.

Comment cela pouvait-il être possible ? Ce fut la première chose à laquelle il pensa, mais ce n'était pas le bon moment pour se triturer l'esprit avec ça, il fallait agir. La mission qu'ils avaient faite leur serait utile aujourd'hui et Tam marqua un point. Il fallait aider les autres avant de se précipiter et se rendre auprès de Kassandra était tout à fait compréhensible puisque ces trois-là s'entendaient bien. « Ok ça marche, mais fais attention s'il te plaît. » lui chuchota-t-il.

Dante suivit les instructions données par son amie, mais la laisser partir seule ne le réjouissait pas. Vu qu'elle ne cria pas, il sortit en faisant le moins de bruit possible car il se rappelait que ces créatures avait une ouïe très fine et que briser le silence allait les attirer. Il vit Tam pénétrer dans la tente que Kassandra occupait avec son amie et, à son tour, le canadien s'y dirigea.

Il salua du regard les trois femmes présentes, il était hors de question de se faire griller et d'attirer leur attention en émettant un quelconque son futile. Il était heureux de voir que la blonde allait bien et même soulagé d'autant plus que si elle s'était transformée en l'une de ces créatures, Tam aurait été à son tour en danger. Malgré le désir d'être les plus discrets possibles, il fallait bien se mettre d'accord sur la suite à donner. Si Tam et Dante avaient quitté leur tente, ce n'était pas pour rester enfermer quelques mètres plus loin dans une autre. « Désolé de vous presser, mais il ne faut pas trop qu'on traîne. » chuchota-t-il une nouvelle fois.




#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Lun 11 Jan 2016 - 0:27

Ses rêves et ses cauchemars avaient le même son, celui de la toux, celle qui vous vrillait les oreilles, qui vous arrachait les tympans et qui vous donnait envie d'aller étouffer ceux qui perturbait à ce point son sommeil de tous. Kassandra n'avait cessé, depuis des jours, de se retourner avec son coussin inconfortable. Boucher ses oreilles n'avait pas aidé à fermer son esprit à tout ce carnage. L'hivers n'apportait que des malheurs, et la belle fête de Noël qui lui avait donné espoir était depuis longtemps oublié. Elle avait froid, elle avait le nez qui coulait, elle avait envie de se casser d'ici parce que cette grippe lui foutait les boules. Kassandra continuait de râler, de tout son coeur, et aussi de parler le plus possible avec les gens autour d'elle et à l'infirmerie, mais elle commençait à décliner. C'était un vrai raz-le-bol de la petite riche il fallait le dire...

Puis elle s'était endormie, dans ces bruits désagréables, exténués par le travail de la veille. L'infirmerie était devenue sa principale préoccupation même si on lui demandait d'éviter de trop venir, pour éviter la propagation. Elle faisait attention, toujours à se désinfecter, à utiliser les masques, changer de fringues, elle faisait gaffe. Mais elle avait quand même des voisins qui toussaient... C'était de pire en pire. Mais là, dans le royaume des rêves, elle était certainement la seule à avoir réussi à trouver un sommeil profond. Elle dormait comme  un tas, au point qu'elle n'entendit rien des bruits grinçants environnants, au point qu'elle mit certainement longtemps avant de se rendre compte qu'on la poussait. Un ultime coup l'obligea à se réveiller en sursaut manquant de beugler un QUOI ? assez sonore. La main de June se plaqua ses lèvres alors qu'elle lui intimait de se taire. Kassandra avait du mal avec ce genre de réveil, mais à peine essaya t-elle de lui faire écouter ces bruits autour, ces bruits inconnus qui la firent simplement froncer les sourcils. C'est bizarre... Tu entends ? C'est quoi... On sort... ? J'sais pas... Le souffle saccadé, la panique de la brune la faisait clairement paniquer, mais elle devait aller voir. Elle faillit hurler lorsqu'un mouvement à l'entrée attira leur attention, June prête à balancer violemment le coussin sur la tatouée. Kassandra soupirait de soulagement, June la regardait toujours effrayé alors qu'elle hochait nerveusement la tête.

« Un problème ? Quels... genres de problème ? » Marmonnait-elle. Elle plongeait son regard dans celui des deux jeunes gens qui étaient immédiatement venus les voir. C'était rassurant de voir qu'elle pouvait compter sur eux et June. Vraiment. Et malgré la peur qui faisait battre son coeur dans sa poitrine, elle se redressait le plus lentement possible suivi de June. Elle était collée à elle et ça n'avait rien de très pratique pour avancer en même temps que ses deux autres amis. Et, où allaient-ils ?

« C'est prudent de sortir vous croyez ? » Continua t-elle de chuchoter. Mais June lui fit signe de se taire. Pourquoi fallait-il parler moins fort ? Vraiment, elle comprenait rien et venait à peine de se réveiller. Ces bruits étaient étranges, mais Kassandra avait envie de voir tout ça de ses propres yeux, de comprendre. Une sorte de curiosité morbide propre à l'homme sans doute, parfois valait mieux rester coucher. Mais vu la panique dans les yeux de ses deux nouveaux amis... Elle sentait sa gorge se serrer. Elle sortait de la tente, devançant un peu ses camarades, levant la tête autour d'elle alors que les ombres se dessinaient lentement. Il était tôt le matin, le ciel était encore sombre, elle n'y voyait franchement rien. Mais... Il y avait du mouvement, et elle sursautait quand des cris se faisaient entendre à proximité. Ça craint. Elle n'avait jamais vu ces choses à proprement parler. Elle savait pas comment s'y prendre, mais elle commença à s'avancer entre les tentes en espérant qu'on la suive. Enfin, elle n'était pas certaine de vouloir aller plus loin à dire vrai. Mais la blonde était tout bonnement incapable d'attendre dans sa tente pendant que quelqu'un appelait à l'aide, hurlant le plus fort qu'elle pouvait. Les ombres lui faisaient affreusement peur, et en marchant le plus rapidement possible sans bruit, alors que le monde se réveillait, elle s'avançait en direction de la tente d'où les hurlements provenaient. Finalement elle tirait le tissu de la porte de la tente vers elle la main tremblante en baissant la tête pour voir se dessiner la scène devant elle... Une ombre parfaitement humaine était penchée sur la jeune femme qui tentait de le repousser avec son avant-bras. La mâchoire largement ouverte, le long râle venait de s'en échapper la gela instantanément sur place. Cela ne dura peut être qu'une seconde. Kassandra se jetait en avant pour attraper le bras de la personne qui tentait d'agresser la dame. La personne, la chose, l'infecté. Était-il possible que des gens soient mort de cette maladie durant la nuit... ? « Hé ! Lâchez là ! » Lâchait-elle en tirant de toutes ses forces.


Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Lun 11 Jan 2016 - 1:50


Visiblement, Kassandra venait seulement d’émerger et je comprenais bien que ce n’était pas facile pour elle de coller tous les morceaux dans sa tête. Je souriais bêtement en voyant ses cheveux en bataille. Je devais garder cette image mentale dans ma tête. Il s’agissait d’une occasion qui ne se représenterait sans doute jamais. L’heure était grave et il fallait que je garde ma concentration. Je remerciais June du regard qui ne fit rien à Dante lorsqu’il entra à son tour dans la tente.

Heureusement, il n’avait rien. Les mobs ne l’avaient pas remarqué et je me voulais plutôt contente. Je n’avais malheureusement pas le temps de me calmer que la blonde commençait à s’agiter dans tous les sens. Elle venait de comprendre ce qui se passait. Il faudrait certainement prévenir les autres survivants de ce qui se passait. Du moins, réveillez ce qui dormait toujours. J’étais tiraillé entre l’idée d’aller aider la jeune femme et sauver une vie ou bien préféraient prévenir les gens qui dorment encore.

- Je comprends, mais ne devrions-nous pas trouver un plan d’action ou des armes ? Je sais qu’on n’a pas vraiment le temps pour tout ça, mais sans arme à feu on ne pourra jamais nous protéger.

J’énonçais des vérités qui me faisaient très mal. J’avais envie de me sortir d’ici et d’avoir mes amis à mes côtés, c’était loin d’être gagné. Il fallait sauver la pauvre fille qui s’époumoner et plus elle criait plus elle attirerait les mobs autour d’elle. Kass fut la première à réagir, elle se retrouva dehors rapidement. Je voulais la retenir l’empêcher de faire ça, mais une petite voix au fond de moi savait qu’elle avait raison. Je me précipitais alors à sa poursuite avant de laisser échapper quelques mots.

- Attends-nous Kassandra.

J’avais continué à chuchoter et elle n’avait certainement pas entendu prononcer ces mots. Je la suivis. Je regardais un peu plus la situation autour de moi. Les mobs étaient nombreuses et je reconnaissais certains de leurs visages ce qui rendait la situation encore plus triste. J’avais discuté avec bon nombre de personne ici, je savais qu’il serait plus dur de tuer Luke père de deux enfants que de tuer un parfait inconnu.

Je vis l’éclair blond se jeter dans la tente des Johnson alors que Candice était toujours en train de hurler. Sans vraiment réfléchir à ce qui se passait à l’intérieur, je fis de même. Mon amie était en prise avec le rodeur, mais ce dernier ne semblait pas intéressé par la blonde. Candice criait de plus en plus fort ce qui attirait encore plus le mob vers elle.

- Et merde.

J’attrapais à mon tour ce qui restait de la mère de Candice en lui plongeant ma main dans sa chevelure pour l’empêchait d’approcher sa tête trop près de sa victime. On avait beau être deux, on arrivait pas à faire changer d'avis la bestiole.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Edwin I. Cross
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 136
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Lun 11 Jan 2016 - 2:54

Le début d'année commençait mal pour le camp.

Cela faisait déjà quelques jours que plusieurs personnes étaient tombées malades. On limitait autant que possible les contactes avec les gens contagieux, expliquant qu'on souhaitait éviter la propagation au possible. Il fallait se douter que dans une pareille installation, l'hiver aidant, un virus ferait son apparition, même s'il ne s'agissait que d'un rhume. Edwin avait bien reniflé une fois ou deux mais il ne s'agissait de rien d'inquiétant, un petit coup de froid qui était parti aussi vite qu'il était apparu. Pas de quoi s'inquiéter et de par sa nature optimiste, il était certain qu'au final, cela finirait par s'arranger, même avec les moyens du bord.

Pourtant, ce 10 janvier, le fauconnier était loin de se douter que son optimisme serait mis à rude épreuve.

Ce n'était pas les râles rauques qui le réveillèrent, ni les ronflements de ses voisins ou les quintes de toux mais plutôt les cris de panique d'une fille, à quelques tentes de la sienne. Se faire extirper de son sommeil aussi violemment eut pour conséquence un très mauvais équilibre qui le fit cogner ses quelques affaires empilées maladroitement. Résultat ? Sa petite casserole chuta la première et ses clés ainsi que son portable s'écrasèrent dessus, faisant tout de même pas mal de bruit bien que toujours moins audibles que la personne qui s’époumonait plus loin. Après un "Merde ! " d'une voix grave qui montrait qu'il n'était pas bien réveillé, Ed enfila ses godasses, empoigna le manche de sa casserole, sans prendre la peine d'enfiler un blouson, oubliant partiellement le vent froid et se déplaça entre les tentes.

Du coin de l'oeil il remarqua une forme se mouvoir mais ne prie pas la peine de regarder de qui il s'agissait. Sans doute un curieux inquiet comme lui des cris. S'approchant toujours prudemment du lieu de panique, il constata que celle qui hurlait fuyait dans un sens tandis que ça se battait dans son habitat de fortune. Aussitôt, l'homme se précipita, de peur que ce soit un animal enragé ou pire, une tentative d'agression. Il n'avait pas pour habitude de se battre mais là, il a fallait agir. Pourtant, on repoussait à l'extérieur l'assaillant et grâce aux faibles lueurs qui perçaient le ciel, il vit un visage blafard aux yeux vides de vie. Dans un excès de panique et d'incompréhension, Edwin s'avança pour débarrasser les femmes de... l'infecté. Car c'était cela, un infecté, comme on en montrait à la télé ou les journaux. Un infecté qu'il frappa d'une force qui le surprit lui même, un infecté qui s'étala au sol après un horrible bruit d'os se brisant.

Lâchant alors son arme improvisé sur le sol, haletant, Ed observa les survivantes, cherchant des réponses silencieuses sur leur visage. Enfin, son regard se posait autour d'eux et il comprit que le périmètre devenait dangereux pour tous. Et puis, un grognement dans son dos se fit entendre. Se retournant vivement, le fauconnier s'emmêla les pieds pour s'étaler à côté de sa victime. Un monstre s'approchait. Là, c'était clair, il sentait qu'il crèverait ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Janvier - Sujet commun   Aujourd'hui à 10:36

Revenir en haut Aller en bas
 

Event de Janvier - Sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 28Aller à la page : 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant

 Sujets similaires

-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)
» On ne vous oubliera jamais... [Sujet Commun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Event-