Partagez | .
 

 One More Drink ₪ Jack Matheson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Jack Matheson
Horsemen
Administrateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 29/11/2015
Messages : 142
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: One More Drink ₪ Jack Matheson   Mar 22 Mar 2016 - 15:02


Jack prit une autre gorgée de bière, écoutant la réponse de Dwight. Au moins, le grand blond était réaliste. D'une certaine manière. Oui parce que bon, se tirer une flèche dans le cul avec une arbalète, fallait être un sacré contorsionniste pour réussir ce prouesse. Mais viser comme un pied, vu son état d'ébriété, ça c'était parfaitement plausible. Déjà qu'une tête, c'était pas bien gros comme cible... Foutue épidémie. On ne pouvait même pas donner l'avantage au corps-à-corps, en prétextant qu'il y a avait moins de chances qu'un bon coup de poing ne fasse pas mouche, puisqu'on s'exposait davantage aux morsures des infectés. Non cette épidémie, c'était décidément bien la merde. Malheureusement pour Jack, le nordique ne l'éclaira pas vraiment sur le fait qu'il pouvait avoir ou non de p'tits copains dans le coin. Ce ne l'enchantait pas des masses mais en l'état, ça n'était pas plus gênant que ça. Du moment que Momsen était seul, le scotto-américain ne craignait pas grand chose.  Cette idée de le laisser dormir dans sa Dodge par contre ça non. Au mieux, il attirerait l'attention de quelques marcheurs. Au pire, celle de mecs sans foi ni loi prêts à le dépouiller. Et encore une fois, si Matheson s'était démerdé pour le sortir de son mauvais pas, ce n'était pas pour le laisser se fourrer dans un autre juste après.

Et là. Et là...

Oh bordel, songea l'homme.

Leah était morte. Sauf que le quarantenaire n'avait pas la moindre idée de qui était Leah. Une proche certainement. Sa sœur ? Peut-être. La diction de Dwight n'avait pas été pas nécessairement fluide jusqu'à présent, rendant par moment ses propos peu clairs. Merci l'alcool, toujours. Une proche dans tout les cas. Si elle ne l'avait pas été, le blond n'en aurait certainement pas eu grand chose à faire et ne serait pas en train de tirer une tronche digne d'un enterrement. Il manquait plus que ça pour parfaire la journée de Jack. Pas que ça l'emmerdait hin, mais en fait si. Oh, avec les heures qu'il avait passé accoudé au comptoir d'un bar, il y avait déjà eu droit des dizaines et des dizaines de fois. C'était généralement ce qui arrivait quand un type venait noyer sa peine dans le bistrot du coin. Bouhouhou, ma femme m'a quitté. Bouhouhou, ma femme m'a trompé. Bouhouhou, j'ai été licencié. Si Matheson trouvait ça souvent triste, regrettable même, et qu'il parvenait à se montrer compatissant la plupart du temps, ça ne l'emmerdait pas moins pour autant. Parce que oui, la plupart du temps, ces gaillards là, c'était pas ses potes. Si ils l'étaient, la conversation n'aurait pas eu lieu au comptoir d'un bar. Il ne les connaissait pas. Tout comme il ne connaissait pas Dwight. Qu'est-ce qu'on peut bien dire à un bonhomme qui se lamente sur sa vie merdique et qu'on connaît pas ? Ah bah écoute, j'suis désolé ? Une de perdue, dix de retrouvées ? C'est les États-Unis, le pays des opportunités, tu retrouveras un job, te fais pas de bile ? Une quelconque autre connerie prémâchée dans le même genre ? C'était de toute façon ce que ce genre de mecs voulaient entendre non ? Était-ce aussi le cas de Momsen, ça, l'ancien ouvrier en savait foutre rien.

Le contexte avait changé. Les morts, il y en avait eu des dizaines de millions certainement. Probablement plus. Alors forcément, perdre quelqu'un, c'était à peu près garanti. Jack aussi avait rapidement perdu un ami. Ça l'avait fait chier. Vraiment. Et il avait bu. Mais seul. Sans doute que ses frères aussi étaient morts. Peut-être pas. Mais pour sûr, il ne les reverrait jamais. Sur ce point, il préférait ne pas se faire d'illusions. Rejoindre l'Écosse pour retrouver Grant, sans avion, ça allait être un poil compliqué. Pour Scott, en Californie, c'était un peu plus faisable mais néanmoins hautement improbable, pour ne pas dire complètement utopique. Non, Jack ne reverrait jamais ses grands frères. Et ça allait hin. Il s'était fait une raison. Avait-il un autre choix de toute façon ? Non. Il n'y avait qu'à espérer que peu importe où ses frangins se trouvaient, eux aussi pensaient la même chose.

- On a tous perdu quelqu'un dans cet affaire, fit le brun en bougonnant, mais... J'suis désolé. C'était de toutes les options, la plus adaptée. C'était qui, ta Leah ?

Oh, dans cinq minutes, il allait certainement regretter d'avoir posé cette question.

En attendant, ça comblerait le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3309
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: One More Drink ₪ Jack Matheson   Mar 22 Mar 2016 - 16:41


One More Drink
PV : Jack Matheson

Dwight n’arrivait pas à comprendre ses propres paroles, mais il se rendait bien compte que son esprit était embrumé. Il ne savait pas depuis combien de temps il était là, mais au fond de lui il avait l’espoir qu’il retrouve bientôt ses idées. Il parlait, parlait et parlait encore, limite il ne se reconnaissait plus, en même temps ça fait un moment qu’il ne se reconnaissait plus. Il aurait pu faire son boulot de grand frère et aider sa sœur à avancer, mais au lieu de ça il se réfugiait dans l’alcool. Il ne savait rien faire de mieux que se beurrer. Il aurait presque pu avoir honte de lui s’il n’était pas totalement mort. Tout comme peut-être qu’il se serait rendu compte que Jack le regarda étrangement un peu comme s’il s’était attendu à entendre une telle remarque. Il n’était pas le premier à perdre un être cher et certainement pas le dernier. Il était désemparé à cet instant présent, il continuait de croire que c’était son entière faute et qu’il n’était qu’un incapable.

Il regardait autour de lui, rien ne semblait vraiment changer. Comme si à l’heure actuelle il était dans le passé, un bar des plus banal, mais qui avait subi une ou deux bagarres plutôt mouvementées. Il en avait déjà fait une ou deux et il devait l’avouer il adorait ça. Enfin, maintenant, il n’avait plus l’occasion de mettre des pains dans la bouche de qui que ce soit à part des Sjeler, mais même lui savait que c’était le meilleur moyen de se faire chiquer. Il ne voulait pas risquer la morsure, il était encore bien nombreux à compter sur lui. Jouer le grand frère ou le patriarche ça lui plaisait, et ça lui interdisait des choses tout autant. C’est bien pour ça qu’il n’aurait pas dû se retrouver dans l’état actuel.

Voilà maintenant qu’il se mettait à chialer en parlant de Leah, on aura tout vu. Comment pouvait-il se permettre de chialer ? Ce n’était vraiment pas très viril comme comportement, mais il n’arrivait même pas à arrêter. Voulant essuyer les larmes qui coulaient sur sa joue, c’est pratiquement une baffe qu’il s’était collée alors que Jack essayât plus ou moins de le réconforter. « Je sais ça, ce n’est pas la seule que j’ai perdue. » Il y avait aussi eu son père et tout un tas d’autres personnes qu’il avait laissés derrière lui il y a bien plus longtemps. Il avait presque parlé de façon distincte, il faut croire que la baffe qu’il s’était mise lui avait rendu quelques neurones ce qui est plutôt paradoxal.

C’était qui ? C’est vrai quand on y réfléchissait un peu c’était certainement ridicule. Il ne pouvait pas répondre la meilleure amie de ma sœur et pourtant c’était ça. Il avait des sentiments pour elle c’était une certitude, mais ça n’avait jamais été plus loin. « Je l’aimais, si elle est morte c’est de ma faute. » Une phrase simple et courte, il devait en dire plus certainement lui expliquer. « On est parti en forêt pour chasser, on s’est fait surprendre par des machins là et j’ai dû faire un choix, secourir ma sœur ou Leah en premier. J’ai choisi celle qui était le plus proche, la seconde s’est fait mordre au bras. » La suite de l’histoire, il n’avait pas besoin qu’on lui raconte, il serait capable de comprendre tout seul qu’elle était morte à la suite de ça. Maintenant, il venait de raconter sa vie à une illustre inconnue simplement parce qu’il lui avait demandé.

Il le regardait un peu fixant, sans trop tanguer, preuve qu’il commençait à redescendre ou qu’il s’habituait doucement à cette nouvelle situation. « Je me doute que tu t’en fous en vrai, moi ce que je vais retenir c’est que tu m’as sauvé la peau et que je te suis redevable. » Un jour il devra faire de même avec ce type, mais comment c’était une grande question. Il n’avait pas envie d’y penser maintenant. Il n’en était pas capable. « J’habite du coté Sultan une maison paumé dans la forêt si un jour tu passes par la tu auras une porte ou frapper. » Pourquoi disait-il ça maintenant ? C’était une grande question, il n’était même pas capable de se l’expliquer tout seul.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Jack Matheson
Horsemen
Administrateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 29/11/2015
Messages : 142
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: One More Drink ₪ Jack Matheson   Ven 8 Avr 2016 - 19:43


L'ancien ouvrier resta silencieux face aux larmes de Dwight. Sa dignité devait déjà être suffisamment amochée, il n'allait pas en rajouter une couche. L'aurait-il connu un peu plus, sans doute qu'il l'aurait chambré un peu histoire de lui arracher un sourire et lui remonter le moral. Il n'en fit rien pourtant. Pleurer ne faisait pas vraiment pas partie de l'éducation que Jack avait reçu. Depuis son plus jeune âge, son père lui avait martelé qu'en tant qu'homme, on se devait d'être fort et brave. Qu'il fallait avoir les épaules solides, être capable de tout encaisser, parce qu'un jour, le poids d'un foyer tout entier reposerait sur ces mêmes épaules. Ça et tout un tas d'autres choses qui ferait de lui l'homme de la maison. Oh bien sûr, il lui était arrivé de pleurer. Si si, c'est vrai ! Une ou deux fois. Bon bon... Peut-être un peu plus. Faut dire qu'enfant, les mandales que lui collaient son paternel lorsqu'il faisait une connerie, il les sentait bien passer. Il y avait eu ça et puis il y avait eu l'enterrement de son vieux par exemple et... Il ne s'en souvenait plus. Depuis combien de temps Matheson n'avait pas pleuré ? En tout cas, il n'avait pas versé la moindre larme à la mort de Declan. Il s'était contenté de tirer la tronche assis dans son fauteuil, en contemplant le cul de la bouteille qu'il avait descendu, comme il contemplait à présent la bouteille de bière, vide.

Declan... Ça faisait un moment que l'ancien ouvrier n'avait pas repensé au petit. Étrangement, les conditions de la mort de Leah ressemblait à celle de son employé et ami. Une surprise party organisée par les infectés dans les bois. À croire que ces raclures étaient à leur avantage sur ce terrain. Pour qui avait un minimum d'expérience, c'était surprenant. Les inlassables marcheurs n'étaient pas des plus discrets. Leur pas traînants, leurs grognements, leur pestilences... Pourtant, ils parvenaient encore à surprendre les survivants. Lui aussi s'était fait surprendre en soi. Et ce n'était qu'à la mort de son ancien collègue de travail qu'il devait sa survie. Allez savoir. Peut-être qu'en prenant en compte le bruit ambiant, la fatigue, et tout un tas d'autres facteurs, la chose devenait plus plausible. De toute façon, se pencher sur la question ne ramènerait ni Leah, ni Declan. S'en foutait-il pour autant comme le supposait Dwight ? Oui et non. En soi, c'était pas ses affaires et le quarantenaire ne le connaissait pas. D'un autre côté, ils avaient une conversation et la moindre des choses dans une conversations, c'était de s'intéresser à ce que l'autre racontait.

- J'y songerai mais... Tu me dois rien du tout, dit-il en secouant la tête. J'aurai pu passer mon chemin et je l'ai pas fait, c'est tout. De toute façon, j'espère sincèrement que t'auras jamais à payer cette dette que tu crois avoir, continua l'homme avant de lâcher un rire bref. Il se tut un instant, son regard se posant à nouveau sur la bouteille de bière avant de reprendre. Tu sais...  Ta Leah là, j'sais pas comment elle était mais j'suis sûr que de là où elle est, elle t'en veut pas. On peut pas toujours être un héros. Philosophie de comptoir, bonjour. On peut pas toujours tout résoudre. Là, peu importe ce que tu faisais, t'étais perdant. Jack marqua une autre pause. C'est malheureux ce qui s'est passé mais fallait que tu fasses un choix. Ta sœur ou Leah. J'me doute que tu l'aimais ta nénette mais tu peux pas renier les liens du sang. J'dis pas que n'importe qui aurait agi comme toi mais il fallait faire quelque chose et tu l'as fait. C'est comme ça. La seule chose que t'as à faire maintenant c'est l'accepter et aller de l'avant.

Évidemment, c'était typiquement le genre de trucs plus facile à dire qu'à mettre en application.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3309
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: One More Drink ₪ Jack Matheson   Lun 11 Avr 2016 - 23:15


One More Drink
PV : Jack Matheson

Dwight avait les deux mains posées sur la table. Il s’en servait pour garder un semblant d’équilibre, bientôt il pourrait certainement être de nouveau assez stable pour se contrôler. Il sentait que son esprit faisait de la gymnastique de haut vol pour essayer de se déplier. Lorsqu’il aurait réussi, il pourrait certainement redevenir fonctionnel et il pourrait enfin arrêter de pleurer comme une fillette de cinq ans. Il ne manquait pas grand-chose, simplement la barbe en moins et les cheveux un peu plus longs et peut être qu’il aurait été crédible dans ce rôle. Enfin, il n’avait pas vraiment envie d’y croire au fond de lui. Il ne s’était jamais imaginé en fille et il ne voulait pas que ça change. Il tenait à sa virilité.

Son regard avait fini de fixer Jack et il regardait désormais la table, il baissait les yeux devant l’homme qu’il avait sauvé, est-ce qu’on pouvait en traduire une certaine honte ? Certainement, il n’aimait pas compter sur les autres et avait plutôt l’habitude de faire les choses seul dans son coin. Il connaissait ses capacités, mais aujourd’hui elles étaient quasiment inexistantes vu dans l’état où il était. « C’est une question d’honneur pour moi ! On m’a toujours appris que si quelqu’un m’aider un jour, même si rien ne l’obligeait à le faire. Je me dois de lui rendre. » C’est une chose qu’il s’est toujours efforcé de faire. Il tenait se précepte de son grand-père et il c’était toujours forcé à de le suivre. Il n’avait pas l’intention de le faire changer maintenant même pour une question d’apocalypse. Il avait l’espoir de croire que des personnes gentilles existaient encore. Rien que l’intérêt que développait Jack pour lui le confortait dans cette idée.

Les paroles qu’il était en train de lui dire étaient pleines de sincérité et il devait bien avouer qu’au fond il voulait y croire. Il devait se ressaisir, l’alcool semblait avoir un peu disparu, il commençait à arriver à un seuil qu’il était capable de gérer. Il n’avait pas totalement décuvé et avait encore du mal à percevoir les distances, mais il se sentait un peu plus maitre de lui-même.  S’il avait été complètement maitre de la situation, il se serait certainement rendu compte que son interlocuteur n’était pas vraiment intéressé et qu’il faisait de son mieux pour paraitre gentil. Du moins, c’est comme ça qu’il aurait analysé la situation. «  Tu dois certainement avoir raison, enfin faut-il encore croire à la vie après la mort parce que si Dieu existe pourquoi il nous infligerait ça ? » Certains Dieu sont cruels et aime tester les mortelles. Sauf qu’à ce stade-là, c’était bien plus qu’un simple test vu que les survivants étaient bien peu nombreux.

Il avait alors un regard qui se voulait un peu plus déterminé. Il savait que le sang était plus important que le reste, mais est-ce que c’est vraiment un bon choix ? Rien n’était moins sûr. Aujourd’hui sa sœur lui faisait presque la gueule. « C’est vrai, certains diront que je n’aurais jamais qu’une sœur dans ma vie. Une perte, quelle qu’elle soit tant qu’elle est proche ça fait mal. Enfin, je me plains, mais je suis sûr que chaque survivant a déjà perdu quelqu’un. Toi, comme les autres. » Est-ce que c’était un manque de respect de pleurer une perte devant un homme qui en avait aussi subi ? Il n’en savait rien, mais encore une fois, il parlait certainement beaucoup trop. Ce n’était pas parce que lui se confiait qu’il avait envie de faire la même chose.

Il passa alors une main dans ses cheveux avant de fixer à nouveau l’homme en face de lui. « Je ne te force pas à parler, mais bon tu t’es fait chier à écouter ma vie alors je peux bien écouter la tienne. En tout cas, tu as raison, je vais tâcher d’arrêter d’être un déchet. Je vaux quelques choses quand je ne suis pas torché et que je fais autre chose que picoler. » Il était bien trop malin pour mourir simplement à cause de l’alcool. Il voulait mourir fièrement en protégeant les siens ! C’était certainement plus cool que de mourir dans son lit à cause d’une cirrhose que personne ne peut soigner à cause du manque de moyen. Un petit sourire apparu sur le visage du blond, il ne savait pas pourquoi il venait d’apparaitre, mais il était là. Il devait certainement avoir l’air très con, mais un homme bourré ça l’est alors il a une excuse.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Jack Matheson
Horsemen
Administrateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 29/11/2015
Messages : 142
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: One More Drink ₪ Jack Matheson   Dim 1 Mai 2016 - 19:36


Aaaah l'honneur...

Lui aussi son paternel lui avait inculqué. Le problème, c'était que dans le nouveau monde, l'honneur n'avait plus vraiment sa place. Plus aucune des valeurs que les parents transmettaient aux enfants en fait. Oh, ce n'était pas vraiment ça qui empêcherait Jack de garder la même conduite. Il n'y croyait simplement plus. L'honneur, la bonté, la droiture. Tout ça était à reléguer au passé. Les vestiges d'une ère civilisée. Maintenant que l'Homme était retourné à l'Âge de pierre, Il avait retrouvé son statut d'animal. Son vieux fou de père l'avait suffisamment mis en garde. "Lorsque ça sera la fin, c'est des Hommes dont il faudra se méfier fils". Si Matheson avait eu la chance de ne pas encore avoir fait de mauvaises rencontres, il ne pouvait que lui donner raison et personne n'aurait pu lui soutenir le contraire. Il n'y avait qu'à voir le comportement des foules lorsque l'ordre avait cédé sa place au chaos. Émeutes, cambriolages, mises à sac... Il n'y avait plus de règles, alors de l'honneur et de la vertu... Les paroles de Dwight sonnaient creuses. Il aurait pu y mettre toute sa volonté, ça n'aurait rien changé et ce n'était pas vraiment de sa faute. Moins il attendrait des autres, mieux il se porterait. De toute façon, comme le quarantenaire lui avait déjà signifié, tant qu'à faire, il espérait ne jamais se retrouver dans une situation où Dwight pourrait lui rendre la pareille. Être en danger de mort, ce n'était pas très bon pour la santé. Et à choisir, il préférait rester en vie aussi longtemps que faire se peut.

Le scotto-américain haussa les épaules à la question du blond. C'est vrai ça, si Dieu existait vraiment pourquoi leur infliger ça ? L'interrogation était légitime et lui avait déjà traversé l'esprit sans qu'il ne cherche particulièrement à y répondre. Ce qu'ils vivaient n'avait rien du cadeau divin d'un Dieu bon et miséricordieux. C'était plutôt l'Enfer sur terre. Pourtant les Saintes Écritures n'annonçaient-elles pas la venue du Jugement dernier ? Apocalypse selon Saint Jean ? Les sept Sceaux et parmi eux les quatre Cavaliers, Conquête, Guerre, Famine et Pestilence ? Les sept Trompettes ? Les sept Coupes ? Toutes ces différentes étapes du jugement divin ? Peut-être était-ce ça qu'ils étaient en train de vivre. L'heure était peut-être venue et l'Homme était loin d'être de tout reproche. Jack n'en savait trop rien. Il n'était pas Dieu après tout. Mais si quelqu'un était derrière tout ça, c'était probablement lui. Ce virus avait défié toutes les lois de la nature et du monde qu'ils connaissaient, alors pourquoi pas...

- Ouais j'ai perdu un ami, répondit le brun, bavard comme à son habitude. Un petit jeune qui travaillait pour moi, expliqua finalement l'ancien ouvrier après quelques secondes de silence. Declan. Pour les autres... L'homme secoua la tête. J'en sais rien, avoua-t-il, grattant machinalement sa barbe.

Ce qui était vrai, malheureusement. Jack s'était pas vraiment amusé à essayer de tenir une liste de tout ceux de son entourage étant probablement morts. Surtout qu'il aurait certainement dû commencer par ses frangins et ça, ça lui plaisait pas des masses. Pas la peine de se voiler la face hin. Devait bien y avoir 90% de la population qui avait passé l'arme à gauche alors pourquoi ses proches à lui auraient-ils été épargnés ? Enfin passer l'arme à gauche... D'un certain point de vue.  La mort aussi était à reléguer au passé désormais. L'ours grommela en se relevant et marcha calmement jusqu'à la porte d'entrée. Un coup d’œil aux alentours, un coup d’œil vers le ciel et il retournait s'asseoir près de la table où son compagnon d'infortune et lui s'étaient installés.

- Tu devrais piquer un somme histoire de finir de décuver. T'iras pas bien loin comme ça, répéta-t-il comme pour éviter que Dwight ait l'idée de génie de sortir ainsi. Je monterais la garde. T'en fais pas pour tes affaires, j'compte pas disparaître avec avant ton réveil, fit-il en s'installant confortablement sur une autre banquette. J'attendrai le temps qui faut.

Ce qui impliquerait certainement de se dégoter une piaule pour passer la nuit mais c'était un problème sans en être un. Faut dire que de leur jours, niveau logement, l'offre excédait de loin la demande.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3309
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: One More Drink ₪ Jack Matheson   Mar 3 Mai 2016 - 16:55

Comment chacun des survivants, il avait perdu des amis. C’était pratiquement une évidence lorsqu’on voyait le nombre de victimes que la mort avait fait à Seattle, il savait au fond de lui qu’il en était de même dans les autres villes du continent. Il était suffisamment intelligent pour savoir que cette maladie étrange s’était entendue tout autour du globe. Il suffisait de faire une comparaison avec le reste des épidémies pour arriver à cette conclusion que ce soit le sida ou la peste il y a de ça quelques années, les épidémies ne restent pas sagement aux frontières elles les traversent. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils sont dans un beau pétrin actuellement.

Il se sentait presque ridicule de pleurer sur ses plaies béantes, tout le monde avait les même quand on y réfléchissait un peu. L’apocalypse n’épargnait personne qu’on soit petit ou grand, blanc ou noir. C’était malheureux, mais la réalité n’a jamais était heureuse. Des catastrophes, il y en a toujours eu cependant, maintenant, elles étaient bien plus embêtantes. Il n’aurait jamais pu croire que les morts allaient se relever et pourtant. Il était désolé pour lui d’avec perdu un homme qu’il semblait connaitre depuis quelque temps. C’est toujours triste de devoir laisser quelqu’un en arrière, mais c’est la vie qui nous oblige à ça.

Dwight semblait trouver le temps long au côté de son interlocuteur, il n’avait rien à lui répondre et restait désespérément muet. D’un coup, sans qu’il ne s’y attendre vraiment et que le silence se faisait un peu long, il lui proposa de dormir un peu. Faire une sieste d’une petite heure lui permettrait certainement de décuver plus vite. L’idée était lumineuse. Il regarda autour de lui et remarquer des petites banquettes le long des murs. Il venait trouver son lit de fortune à n’en pas douter.

Il devait encore faire le chemin jusqu’à la bas. Heureusement, il y avait tout un tas de chaise et de table. Il marmonna tout de même assez fort pour que Jack puisse l’entendre.  « Bonne idée, je vais fermer les yeux un peu. Dans une heure ou deux, je serais reparti. Mes amis m’ont trop attendu, faut que je rentre. » Il était pressé de quitter les lieux rien que pour retrouver sa famille à Weeping Willow. Ils devaient certainement tous se demander pourquoi il n’était pas déjà rentré. Ils ne se communiqueraient certainement pas leurs inquiétudes, mais qu’importe.

Enfin, il prit le courage de se lever de sa chaise pour s’écrouler quelques mètres plus loin. Ses yeux se firent lourds presque instantanément et il se mit rapidement à ronfler. Pour la discrétion, on repassera, décuvé, y avait rien de pire quand on y réfléchissait. Lorsqu’il rouvrait les yeux, il faisait déjà nuit. Il ne savait pas depuis combien de temps il avait fermé les yeux, il espérait juste que ce n’était pas trop tard. Il avait un mal de crâne qui lui tambourinait dans la tête, mais il préférait faire mine de rien pour rentrer plus vite.

Avant de partir, il récupéra ses affaires, Jack n’était pas parti comme il lui avait promis. Il lui serra la main amicalement avant de prendre la route vers son pick-up un peu plus loin. La route vers Weeping Willow serait longue, mais il devrait rentrer pour les rassurer le plus vite possible.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: One More Drink ₪ Jack Matheson   Aujourd'hui à 2:52

Revenir en haut Aller en bas
 

One More Drink ₪ Jack Matheson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» holly jack • bang-bang, we're beautiful and dirty rich
» Businessmen they drink my wine, Plowmen dig my earth[Topic sons of]
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» Jack Skellington

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-