Partagez | .
 

 Another Reason To Belive ₪ Fawn & Feather

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3310
Age IRL : 22

MessageSujet: Another Reason To Belive ₪ Fawn & Feather   Dim 3 Jan 2016 - 2:09


Another Reason To Belive
PV : Fawn & Feather

Le Norvégien se sentait mal, il avait du mal à se lever chaque jour et à faire bouger les membres de sa faction. Il avait perdu sa raison de vivre. L’amour de sa vie, la seule femme pour qui il avait eu les mains qui tremblent et le cœur qui bât plus vite. Il s’en voulait, c’était de sa faute. S’ils n’avaient pas été cherchés des poules ce jour-là, il pourrait toujours voir le sourire de sa bien-aimée tous les matins au réveil dans le salon. Il n’avait jamais pu lui avouer son amour simplement parce qu’il n’en avait jamais eu le courage et il s’en voulait.

Chaque seconde était plus horrible à vivre, surtout qu’il était incapable de consoler Ingie qui était dans le même état que lui. Ils avaient perdu le rayon de soleil de la maison, les deux Harrison avaient bien compris que le moment était mal choisi pour venir embêter Dwight qui se murait un peu plus dans le silence. Il acceptait uniquement de parler à sa sœur et la plupart du temps lorsqu’il avait déjà bu un verre ou deux avant. Il avait chassé ses vieux démons, mais il était bien vite revenu.

Cependant, aujourd’hui, il ressentait un besoin d’action, d’air frais et de liberté. Mais, il n’avait pas envie de rester seul. Il était peut-être temps de prendre vraiment son courage et de parler avec sa sœur. Après avoir participé au petit déjeuner, il avait entrepris de rassembler ses affaires et de partir en expédition vers le nord de Seattle. Cody lui avait dit que cette sortie était inutile, mais en voyant le blond serrer les poings tout en affichant un sourire fermé, il avait décidé de ne pas lutter contre lui. Comme prévu il invita Ingie à se joindre à lui.

Ils partirent donc tous deux en direction d’un magasin que le blond connaissait. Le voyage en voiture était un peu long et Dwight prit bien soin d’éviter le sujet qui fâche. Il n’avait pas envie de devoir gérer les larmes de sa sœur, de plus il était toujours au volant et il ne voulait pas risquer l’accident. Doucement, il observait la ville devenir de plus en plus proche d’eux. Il voulait aller chercher encore plus d’alcool, mais il savait que sa sœur ne m’apprécierait certainement pas. « Bon du coup, on va chercher des arcs et des flèches. J’ai choisi petit magasin un peu à l’écart de la ville. Il y a également des épiceries à côté, on pourra y faire un tour. » Avoir des épices ou des denrées consommables était plutôt intéressant pour pouvoir améliorer leur quotidien.

Enfin il se gara sur le parking un peu à l’écart pour pouvoir repartir rapidement en cas d’attaque extérieure. Il avait remarqué quelques rodeurs dans le coin et il était bien décidé à aller les taper. Venger la morsure que Leah avait subie était son optique. Il regarda alors sa sœur comme pour lui demander son autorisation, mais visiblement elle ne voulait pas. Les rodeurs n’étaient pas une menace pour le moment. Il sortit du véhicule en bougonnant, comme à son habitude, il préférait laisser les portières ouvertes tout en gardant les clés dans sa poche.

Il se dirigeait à grands pas vers le premier magasin sans savoir ce qu’il se trouverait dedans. Allaient-ils y trouver quelqu’un ? Si oui, serait-elle amicale ? Tant de question qui pour le moment restait sans réponse. Il porta un doigt à ses lèvres pour faire comprendre à Feather de se taire. Il avait cru entendre des bruits. Doucement, ses yeux s’habituer à l’obscurité. Il avait l’impression qu’un homme conscient était venu ici. Il s’acculer à un coin avant de lever la voix. « Il y a quelqu’un ? On ne vient pas pour vous faire du mal. » Ses paroles résonnaient dans le silence alors que personne ne répondait. Il ne savait donc pas si quelqu’un était réellement la et préférait ne pas répondre ou s’il n’y avait personne. Il s’en voulait, car, il s’agissait habituellement de genre de détail qu’il était capable de voir.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Another Reason To Belive ₪ Fawn & Feather   Dim 3 Jan 2016 - 10:57

J'ai l'habitude de la solitude, mais désormais tout est bien différent d'avant.

Cela fait plusieurs jours, semaines, que je marche et avance seule. Guss est mort en me laissant certes ses armes et son savoir assez primaire du combat, mais ne plus avoir ses conseils, sa présence à mes côtés ne me rassurent pas du tout. Je me sens plus vulnérable que jamais, même si j'ai des connaissances pour survivre un minimum, je reste une fille normale qui n'a jamais connu un tel mode de vie. Alors c'est petit pas par petit pas que je procède. Je ne reste jamais au même endroit plus de deux jours d'affilé. Je sonde les alentours de la cité d'émeraude à la fois à la recherche de mon frère, mais aussi de vivres pour que je ne meurs pas de faim. L'approche de l'hivers est une étape difficile, les plantes sont peu nombreuses à pousser alors je n'ai pas vraiment une réserve diversifiée.

La journée est humide et froide. Il a plu toute le nuit et la terre s'est changée en boue ce qui ne facilite pas mon avancée. Habillée d'un jean, d'un pull et de bottes, j'ai rajouté récemment enfin une cape de pluie convenable. Jusqu'ici je n'avais qu'une veste à capuche qui était loin d'être imperméable. Mais j'ai pu faire cette trouvaille en passant devant un chalet déserté. D'ailleurs ce n'est pas la seule découverte intéressante que j'ai faite à ce chalet. J'y ai trouvé une plante, l'Aloe vera. Quelque chose qui pourrait être utile si jamais je me faisais mal. Déterrée et mise dans un sac plastique je sais que je ne pourrais pas la garder indéfiniment, mais je ne pouvais pas la laisser là bas non plus. Chaque jour peut être mon dernier si je ne fais pas attention, vaut mieux que je la jette si je n'en ai pas l'utilité que la regretter si aujourd'hui ou demain je me blesse.

Le soleil n'avait pas atteint encore son zénith quand à travers les arbres je décelais une bâtisse. Sûrement était-il dix ou onze heures, n'ayant plus de montres je ne pouvais pas savoir précisément l'heure qu'il était, mais cela n'avait désormais plus vraiment d'utilité. Les traits tirés, des cernes sous les yeux et une hygiène qui pouvait être largement mieux, j'étais loin d'être en forme. Cela faisait presque deux jours que je n'avais rien avalé hormis de l'eau. Mon attention n'est donc pas des plus affutée. C'est ainsi que je me fais avoir par surprise. Une silhouette sort de nul part sur ma gauche. Sursautant alors qu'un râle accompagne la chose qui tend les bras vers moi, je perd l'équilibre en me positionnant mal sur mes pieds et je tombe à la renverse. Je dévale alors une pente sur quelques mètres, m'écorchant le bras droit et me cognant les côtes et les jambes. Heureusement ma tête ne reçoit aucun dégât, ce qui ne m'empêche pas d'être sonnée alors que je m'arrête. Je grimace, me tournant sur le dos et cherchant à savoir si je n'ai rien de grave. En voulant me relever je sens une petite douleur sur le côté de mon abdomen et à la cuisse. Je pense que j'aurais de beaux bleus si je m'en sors vivante. Parce que la chose qui semblait vouloir un rapprochement prend le même chemin que moi et va sûrement me rattraper. J'ouvre alors les yeux et le vois en haut de la pente. Un homme d'une soixantaine d'année, le côté droit de son visage est écorché, il traine une jambe cassée et garde une bouche ouverte prête à mâchouiller le premier bout de chair qui passerait par là. Quand je le vois avancer vers la pente, je me presse, me relevant non sans retenir un petit cri de douleur. Me mordant violemment la lèvre pour ne pas faire de bruit et attirer d'autre choses comme lui, je m'adosse une seconde à un arbre. L'homme se fait entrainer par la pente, comme s'il ne l'avait pas vue. Faisant d'abord de grande enjambées, il tombe lui aussi à la renverse et roule jusque non loin de moi. Autant en profiter. Cela me fait de la peine, je n'aime pas ça, mais s'il me suit, il risque d'attirer les autres. J'attrape donc la hachette attachée à mon sac à dos et hésitant les premières secondes, je viens le frapper en plein milieu de son crâne. Je ne peux m'empêcher de fermer les yeux au moment de l'impact. Je sais que c'est mieux ainsi, mais il n'empêche qu'il était un homme avant tout cela. Soufflant, je m'aide de mon pied pour retirer la lame et je grimace de nouveau en sentant la blessure au niveau de mon bras qui me tire. En plus de cela la cape est maintenant entaillée aussi.

Cependant ce n'est ni l'endroit, ni le moment de s'en occuper. Je reprend un peu plus d'attention sur ce qui m'entoure, me forçant à passer outre la douleur, la fatigue et la faim. Ma survie en dépend, une seconde d'inattention et je peux le payer de ma vie. Je m'avance donc vers la bâtisse qui s'avère être un magasin. Je m'arrête un peu avant, restant à l'orée de la forêt pour observer les environs. Pas d'humains ou de ses choses en vue, sauf des mouvement de l'autre côté de la route, mais c'est assez loin pour que je puisse atteindre le magasin sans être vue ou même entendue. Après bien dix minutes sans bouger, je finis par m'avancer vers l'entrée arrière du magasin. Il n'est pas bien grand, c'est sûrement une épicerie. Par chance la porte est ouverte. J'entre avec discrétion et concentrée sur les bruits qui pourraient m'alerter d'une présence. J'entre dans une petite réserve, presque tout a été emporté sûrement par les propriétaires, mais ils ont forcément laissé des vivres. Je pioche alors dans les conserves, légumes, pâtes, quelques petites bouteilles d'eau aussi et du sel. Mettant ce que je pouvais dans mon sac sans qu'il devienne trop lourd, je laisse la réserve pour entrer cette fois dans la partie principale du magasin. Les fenêtres sont barricadées ce qui réduit fortement la visibilité mais après un temps d'adaptation, j'arrive finalement à me diriger. Toujours aucun malade dans les parages ce qui me rassure et m'inquiète à la fois. Je fais alors les rayons et chope un couteau ainsi que deux, trois briquets et quelques boites d'allumettes.

Me dirigeant vers les toilettes, certes sales, mais apportant un miroir et de l'eau, j'enlève ma cape et mon pull pour alors m'occuper de l'entaille faite à mon bras. Avec déjà des bandages dans mon sac, je me serre du couteau pour couper une feuille de l'aloe vera. Je coupe de façon à me retrouver avec une lamelle assez grande pour recouvrir la plaie que j'ai nettoyée avec de l'eau avant cela. J'applique alors la feuille dénudée et la plaque avec un bandage pas trop serrée. Ce n'est pas très agréable mais c'est assez pratique pour aider à cicatriser. Je remets alors mes affaires quand j'entends un bruit. Un moteur. Des humains ? Ce n'est pas forcément une bonne chose. J'en ai croisé des peu dociles qui pensent plus à leur survie personnelle qu'à l'entraide. Je prend donc mon sac et m'empresse de sortir des toilettes, me cachant alors dans le couloir. La porte est entrouverte, je peux voir l'entrée du magasin avec facilité. Après une petite minute, je vois un homme entrer ainsi qu'une autre personne mais de là où je suis je ne saurais dire si c'est une femme ou un homme. La voix du premier s'élève, il semble m'avoir entendue. Je me mord la lèvre inférieur, ne sachant pas quoi faire. Et s'ils mentent et me prenaient tout ce que j'avais ou pire ? Et s'ils étaient bienveillants et pouvait m'offrir une sécurité que je n'ai pas depuis un moment ? Je ne sais pas quoi faire, mais dans ce petit couloir qui ne mène qu'aux toilettes et m'empêche de m'enfuir, je sais qu'ils finiront forcément par me trouver. Dans ses cas-là, il vaut mieux miser sur la chance et prendre les devants, même si mon corps entier me pousse à ne rien faire. Je replace une mèche de cheveux derrière mon oreille nerveusement et je prend une grande inspiration avant d'ouvrir doucement la porte devant moi. Je m'avance d'un pas.

- Je ne vous veux pas de mal non plus...


Je lève les mains doucement pour montrer que je n'ai pas d'armes, ce qui me provoque une douleur dans le bras et m'oblige à souffler pour ne pas râler.

- Je cherchais juste de quoi survivre.

Ce qui était juste. Je ne spécifie pas forcément être seule, ce qui pourrait être une invitation à me prendre mes vivres s'ils étaient malfaisants. Je découvre alors la jeune femme, et garde la tête haute en les regardant, cachant l'angoisse qui me ronge de l'intérieur alors que je ne sais pas comment cette rencontre va évoluer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Another Reason To Belive ₪ Fawn & Feather   Lun 11 Jan 2016 - 15:59

Une semaine. Sept putains de jours. Cent soixante-huit heures. La maison semblait vide, tout comme l’était Feather. La seule chose qu’elle avait réussi à faire depuis ce temps se résumait à boire, encore et toujours. Elle avait déplacé le divan où Leah et elle passaient leurs après-midis avant, face à la fenêtre, et restait affalée pendant des heures, les bouteilles vides jonchant le sol. Au moins, ça avait le mérite de faire passer le temps. Les yeux cernés et violacés, gonflés par les crises de larmes incontrôlées que l’alcool accentuait, Feather n’était qu’un déchet comme un autre. Perdre un être cher était quelque chose que tout le monde devait vivre en ce moment, mais la norvégienne n’en avait, pour ainsi dire, strictement rien à foutre. Elle ne quittait à proprement parler jamais son divan, sauf quand Cody la ramassait ivre morte le soir pour aller la coucher dans une des nombreuses chambres. Au moins avait-il eu la présence d’esprit de pas la ramener dans la pièce qu’elle partageait avec Leah… Avant. Elle ne comptait même plus les moments de cauchemars et les hallucinations liées à l’alcool. Elle n’avalait presque plus rien, même quand les jumeaux essayait de lui faire manger quoi que ce soit. Sa relation avec Dwight se dégradait de jour en jour, le frère et la sœur aussi agressifs que des lions en cage.
La maisonnée continuait néanmoins de tourner, très probablement grâce aux jumeaux. Mais Feather s’en foutait très clairement, de la vie des autres.

Ce matin-là, elle était en train de cuver sa vinasse sur une chaise quand Dwight lui avait proposé de sortir. Une fois dans la voiture, lunettes de soleil sur le nez pour épargner son crâne, elle se demandait encore ce qu’elle foutait là. N’ayant à proprement parler aucune idée de leur destination, elle se contentait de regarder ses pieds. Le déplacement de la voiture sur la route risquerait d’accentuer son mal de crâne ou même de lui faire rendre son maigre déjeuner. La présence de Dwight dans habitacle l’importait peu, même quand celui-ci lui adressa la parole, auquel elle ne répondit qu’un simple « Hm… ».

Peu à peu, elle prenait conscience de ce qui l’entourait, particulièrement quand elle se rendit enfin compte que le bruit du moteur manquait. N’observant aucun mouvement à sa gauche, elle tourna la tête vers Dwight. Il avait les yeux rivés sur quelques rôdeurs un peu plus loin, qui semblait vaquer à leurs occupations et ne pas s’occuper d’eux. Ils glacèrent le sang de la jeune norvégienne, qui posa instinctivement sa main sur le bras de son frère. Celui-ci se retourna, comme pour lui demander l’autorisation, ce à quoi elle fit vivement un « Non » de la tête. Une perte suffisait, un autre était tout à fait inconcevable. Quand Dwight repoussa la prise de Feather pour quitter le véhicule, s’éloignant à grands pas, Feather resta quelque secondes de plus assise. Elle regrettait déjà d’être venue, et elle avait la ferme intuition que ce n’était que le début…

Craignant de rester seule trop longtemps, elle ne tarda pas à rejoindre le blond dans la bâtisse. Lui était discret et agile, tandis que Feather ressemblait plus à un éléphant dans un magasin de porcelaine. Elle se dirigea directement vers le rayon des alcools pour refaire son stock, n’en ayant que faire de ce que penserait son frère. Pour elle à ce moment précis, seul son intérêt comptait. C’est d’ailleurs en shootant tout à fait par hasard dans une bouteille de verre qui se trouvait là par hasard, suivis d’un juron disgracieux que Dwight l’avaient rejointe, lui intimant de se taire. L’Homme semblait inquiet, mais la norvégienne se contenta de déboucher sa bouteille avant d’en boire une bonne gorgée. Dwight appela, ce qui ne tarda pas à l’agacer.

- Oui, bon c’est bon, on a compris. Bouge-toi, j’ai pas l’intention de rester crever ici.

Quand une porte s’ouvrit sur une jeune femme, Feather su directement qu’elle ne l’aimerait pas. Trop… Sage. Un manque de pep’s que la norvégienne ne supporterai pas, surtout avec plus d’alcool que de sang dans les veines. L’autre semblait blessée, et Feather haussa un sourcil. Elle s’approcha nonchalamment d’elle, la regardant de haut en bas :

- Oh, Salut toi ! dit-elle comme si elle parlait à une débile. Tu t’es perdue ? Survivre c’est clairement pas par là. Dis, tu connais les douches ?

La blonde ricana de sa propre méchanceté et se retourna vers Dwight qui la fusillait du regard.

- Bah quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3310
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Another Reason To Belive ₪ Fawn & Feather   Mar 12 Jan 2016 - 15:30


Another Reason To Belive
PV : Fawn & Feather

Feather était dans un état exécrable, chaque jour elle devenait de plus en plus invivable. Elle c’était mis à boire pratiquement autant que son frère, d’ailleurs il se rendait bien compte que chaque jour qui passait, il perdait un peu plus sa sœur et qu’il ne pouvait rien faire. Il était déjà en train de se perdre lui-même, malgré les années qu’il avait passé à picoler, il n’arrivait déjà plus à contrôler ses pulsions. Alors essayer de convaincre sa sœur de se calmer sur la boisson était encore plus improbable. Il avait de croire que quelqu’un viendrait les sauver, mais qui ? Leah qui ferait son retour d’entre les morts ? C’était impossible.

Il n’était certainement pas aussi légitime que sa sœur qui ne s’était pas manqué de le lui rappeler à plusieurs reprises. Il ne connaissait la brune que depuis quelques mois contrairement à elle. C’était sa meilleure amie, elles avaient passé toutes deux de longues soirées à discuter de tout et de rien, se soutenir lorsque l’une n’allait pas bien. Il savait bien tout ça, et le comprenait plutôt bien. Cependant, il ne pouvait rester calme et ne pas en vouloir à sa soeur… Il avait passé des heures à frapper de toutes ses forces contre des arbres, dans l’espoir de faire disparaitre sa douleur qu’il avait au fond de son âme le seul résultat c’était que Dean avait dû lui bander une bonne partie de ses doigts. Il avait un peu mal aux mains, ce qui n’était pas vraiment énorme en comparaison de la perte de cette femme qu’il avait aimée.

Finalement, c’est sa sœur qui ouvrit la bouche en premier avec une remarque désobligeante. Il aurait mis une tarte à n’importe qui d’autre si on lui avait parlé sur ce ton. Cependant ce n’était pas n’importe qui et il se contentait de la regarder avec un regard noir avant d’ouvrir la bouche. « Je ne m’appelle pas Tasta, alors il serait préférable que tu me respectes un peu plus. Surtout que tu ne vas pas aller très loin avec une seule bouteille. » C’était gratuit et méchant, mais c’était surtout réaliste. C’était elle qui tapait dans ses réserves d’alcool à lui. Celle qu’il avait passé de longues heures à rassembler tout en évitant un maximum les rodeurs. Il ne lui en voulait pas d’aller mal. Il n’acceptait seulement pas qu’elle se serve de son exutoire.

Avant qu’il ne puisse dire quoi que ce soit d’autre, une petite brune pointa le bout de son nez. Elle semblait exténuée et affamée par les jours qu’elle venait de passer. Survivre seul, ce n’était vraiment pas une mince à faire surtout quand on n’en avait pas l’habitude. Il resta bouche bée et la détaillait pour estimer s’il s’agissait ou non d’un potentiel danger. C’est Ingie qui lui parlait en premier avec un dédain qu’il ne lui connaissait pas. Elle lui tapait de plus en plus sur le système, une chose était sûre, il ne l’amènerait plus jamais avec lui faire des sorties et il trouverait une bonne planque pour éviter qu’elle continue de boire autant.

Tout en jetant un second regard noir à sa sœur, il avançait d’un pas en direction de la petite brune. Doucement, il fit de son mieux pour lui sourire tout en l’invitant à baisser les bras. «Ne fais pas attention à elle… Visiblement, elle ne s’est toujours pas remise de cuite d’hier. Il s’agit de ma sœur Feather et moi je m’appelle Dwight. » Il regardait un peu plus les cheveux en bataille de la survivante, d’habitude Ingie ne jugeait pas les gens sur leurs physiques, pourquoi en était-il autrement aujourd’hui ? Il eut alors un petit sourire en coin un instant, une idée lumineuse était en train de lui traverser l’esprit. « Visiblement Feather, tu ne te rends pas compte de la chance que tu as d’avoir un repère sécurisé avec bien plus de confort que la plupart des gens. » Surtout que tout ça, c’était grâce à lui. Il avait pris les devants pour partir de Seattle le plus tôt possible et s’installer dans leur nouvelle maison tant qu’il y avait l’eau courante et l’électricité. Il ne lui fallut pas longtemps pour mettre en place un générateur.

Alors qu’il se stoppa net et regarda une nouvelle fois Feather pour voir l’évolution de son expression faciale. Il avait bien compris qu’elle n’aimait pas cette fille pour une raison totalement obscure. « Si tu veux, te reposer et prendre une bonne douche, je peux te proposer de venir avec nous. On a encore deux ou trois trucs à ramasser ici, mais on ne devrait pas en avoir pour longtemps. » Il ne dit plus rien pendant un certain temps et attendait que la tornade qui est Ingie explose, il savait qu’elle allait se révolter, mais qu’importe. Il avait fait un choix et c’était lui le chef.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Another Reason To Belive ₪ Fawn & Feather   Lun 18 Jan 2016 - 9:51

Deux personnes. Tout de suite je me sens moins confiante avec une infériorité numérique et surtout un des deux qui a des bras plus gros que mes cuisses. Je ne suis même pas sûre qu’en un contre un avec lui je puisse m’en sortir. Oui nous n’en sommes pas là, mais c’est une option que je me dois de ne pas rejeter. On ne sait jamais, les gens perdent vite la tête avec ce qu’il se passe et font ressortir le pire d’eux-mêmes. Faut dire que dernièrement à part celui qui m’a appris à me défendre, j’ai croisé plus de mauvaises personnes que de bonnes. Normalement je suis quelqu’un d’optimiste, mais quand on me force la main, je finis par voir les choses telles qu’elles sont. Aujourd’hui je dois me méfier des infectés mais aussi des humains dit sains. Je reste donc sur mes gardes face à ses deux personnes. Alors que l’homme est assez imposant, la jeune femme à ses côtés est plutôt menue mais ne pousse pas à aller vers elle directement. Bouteille d’alcool entre les mains, un visage aux traits tirés, j’ai l’impression qu’elle veut m’égorger à peine ses yeux posés sur moi.

Automatiquement, je me renferme un peu, je sens, rien qu’à sa façon de me regarder et d’avancer vers moi qu’elle ne va pas être une jeune femme très gentille. Et moi je suis un peu sur les nerfs. J’ai faim, j’ai soif, j’ai mal au bras et aux côtes et la solitude commence à me peser tout en me rendant aussi sauvageonne. Alors oui ils sont deux, mais ce n’est pas pour ça que je vais me taire et me laisser faire. La regardant de ma hauteur tout de même plus importante que la sienne, je ne sourcille pas à ses mots qui se veulent sûrement méchant. Saoule. Voilà l’impression qu’elle me donne là, tout de suite. Adieu l’amabilité des gens, déjà qu’avant ça se perdait facilement, désormais c’est encore pire. Pourtant, j’ai beau moi aussi vivre la même épidémie qu’eux, je ne me montre pas vulgaire. Néanmoins, je n’ai pas la langue dans la poche, je n’attaque pas, mais je réponds par contre. Je regarde alors sur le côté, soupirant.

-Une douche se trouve plus facilem… satanés contusions aux côtes… ent que la politesse apparemment.

Je grimace et quand l’autre individu me fais signe que je peux baisser les bras, je viens poser ma main contre mon flan gauche, inspirant doucement. Je ne pense pas avoir une côte cassée, mais j’aurai sûrement mal un moment et un beau bleu d’ici ce soir. Le sourire que me fait le blondinet me rassure cette fois un peu plus, mais je reste sur mes gardes. Vu la fille, je me dis que lui peut être encore plus fourbe, mais finalement ses mots se veulent plus ouvert à une bonne entente. Des mots que j’aurai préféré entendre d’emblée, mais on ne choisit pas ce genre de chose. Non pas qu’il me proposait de suite de la bouffe et un bon bain, bien chaud, mais rien que se présenter et s’excuser pour sa sœur me fait plus plaisir qu’une attaque direct sur mon hygiène qui n’était, certes, pas la meilleure qui soit.

-C’est pas grave… Moi c’est Fawn.

Un frère et une sœur, j’ai l’impression à les voir, qu’ils ont un endroit assez bien élaboré pour pouvoir être dans un état plutôt bon, si on ne compte pas le taux d’alcool chez l’une des deux. Une petite lueur d’espoir se forme en moi, celle de trouver peut être un camp pour me poser. Pas forcément longtemps, je dois après tout chercher mon frère, mais histoire de me remettre un peu sur pied, de revoir un semblant de communauté. Je dois dire que ça me ferait un bien fou. Je me décale légèrement pour m’appuyer sur le comptoir du magasin, histoire de souffler un peu alors que mon sac me pesait depuis tout à l’heure et que j’avais cette douleur lancinante dans les côtes.  Le Dwight confirme mes pensées en parlant à sa sœur de leur confort. Je ne montre aucune émotion, ne voulant pas avoir l’air d’un chien qui remue la queue en attendant qu’on lui donne ce qu’il veut, son biscuit. Quand il prend le temps de regarder sa sœur, j’ai une idée de ce qui va suivre… Puis alors il me demande si je veux les suivre. Je jette un coup d’œil à la petite Feather et à l’extérieur du magasin, revenant ensuite sur Dwight.

-D’accord… Je ne pense pas que j’irai bien loin de toute façon dans l’état actuel. Merci.

Non pas que suivre celle qui ressemble plus à une teigne qu’autre chose me mette en joie, mais si son frère agis comme maintenant pour la modérer, je peux faire avec. Je rêve de me poser dans un endroit fixe et d’un bon sommeil, même si désormais ce terme est bien relatif. Lançant un coup d’œil aux rayons du magasin, je laisse apparaitre un léger sourire.

-Je ne vous retiens pas, allez-y. Je n’ai pas pris grand-chose mais j’ai fait le tour déjà. M’en voulez pas, je vais rester un peu là, sans bouger.

J’ai envie de poser mon sac pour me soulager d’un poids, mais je le garde par crainte, ne leur faisant pas totalement confiance encore. Je reste donc accoudée au comptoir, mettant de plus en plus mon poids que mon bras valide et le côté du corps droit, soufflant alors que je ne rêve que d’une chose. Un  lit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Another Reason To Belive ₪ Fawn & Feather   Dim 24 Jan 2016 - 0:13

Les dernières paroles de Dwight n’avait fait faire qu’un tour au sang de Feather. Elle pinça les lèvres, levant les yeux vers lui. Il la dominait d’au moins une tête, mais elle ne se démonta pas. Le regard qu’elle lui lança suffirait. Si elle avait pu sur le moment, elle lui aurait très certainement fracassé la bouteille sur la tronche. De quel droit Monsieur se permettait-il de proposer à quelqu’un de venir de leur maison ? Dans SA maison ? Dwight avait peut-être sécurisé le tout, mais qui faisait tourner le tout ? C’est clair qu’elle s’était un peu laissé emporter récemment, mais être injustement reléguée à… rien du tout lui était insupportable. Surtout quand Monsieur se barrait comme bon lui semblait à droite à gauche. Ce n’était pas les gringalets de jumeaux qui allaient les défendre en cas de soucis.

La réplique de la brune la fit néanmoins ricaner, celle la lui plaisait. Peut-être qu’elle n’était pas aussi con qu’elle y paraissait. A ce moment pourtant, Feather n’était pas tellement en état d’en juger. A part la reluquer de la tête aux pieds et d’en oublier toute son éducation, elle n’en avait que faire. La tension était totalement visible sur Dwight et bien que celui-ci tentait de se contenir, elle savait totalement ce qu’il ressentait. Malheureusement, ce n’était pas gagné pour qu’elle se rende compte que c’était de sa faute. Cette fille lui ressemblait trop… Même chevelure brune, même regard innocent…

La norvégienne tressaillit légèrement quand elle crut retrouver les traits de Leah en ceux de l’inconnue. Elle prit une nouvelle gorgée de sa bouteille, ignorant totalement son frère. Elle grogna afin de retrouver ses esprits et s’exila quelque peu. Visiblement, cette conversation ne la concernait plus. De toute façon, elle n’avait pas son mot à dire et s’en fichait totalement. Ils pourraient bien faire ce qu’ils voulaient, après tout. Elle n’attendrait que le moment où ils devaient rentrer, mais rien ne l’empêchait de faire son petit shopping.

La jeune femme  marchait entre les rayons tantôt couché, tantôt complètement vides de leur contenu. C’était la première fois qu’elle  retournait à la civilisation depuis le début de la fin, et cette vision l’horrifiait. C’étaient les vestiges d’une vie qui pourrait s’éteindre du jour au lendemain. Comme… Leah. Elle s’arrêta devant le rayon papeterie et pouffa audiblement. Ses pensées étaient tout à fait incohérentes, elle n’avait aucune raison de rire devant des magazines datant de quelques mois plus tôt, ni même de s’arrêter là. Pourtant, elle l’avait fait. Elle tendit la main pour saisir un journal qu’elle fit tomber, par manque de cohérence dans ses mouvements.

Elle s’agenouilla pour le ramasser sur le sol crasseux et collant, recouvert d’une substance étrange, à l’odeur assez forte. Elle n’avait absolument jamais vu cela. Pourtant, ça l’intriguait. C’était… comme incrusté entre les rainures du carrelage, comme si quelqu’un l’y avait déversé. Ça avait coulé, séché, et pourtant, ça collait encore. La sensation sous la semelle était très désagréable,  et la jeune femme ne pouvait pas s’empêcher de suivre du regard la trace afin d’en trouver la source. Elle semblait longer l'étalage, avant de disparaître dans le coin. Elle se redressa et se dirigea dans cette direction, troublée. Elle ne savait même pas pourquoi elle faisait cela, mais il le fallait.

Arrivée au tournant des rayonnages, s’enfonçant un peu plus dans l’échoppe, l’odeur se fit plus importante. La jeune femme n’était pas en mesure de réfléchir, c’était plus ses jambes qui la portait, mais il fallait qu’elle voie de ses propres yeux. Sa curiosité avait été piquée à vif, elle devait maintenant la satisfaire.

Dans la pénombre, elle pouvait à peine distinguer ce qui se trouvait devant elle. Elle sorti de sa poche la petite lampe que Dwight lui avait donné quelques temps auparavant. Elle pointa le faisceau sur la trace, et en la remontant, elle trouva enfin la source. La bouteille s’explosa au sol dans un grand fracas, Feather se figea et ne pu retenir un cri horrifié.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3310
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Another Reason To Belive ₪ Fawn & Feather   Dim 24 Jan 2016 - 12:28


Another Reason To Belive
PV : Fawn & Feather

Dwight appréciait la franchise de la jeune qui visiblement s’appelait Fawn, c’était un joli prénom. Il fit de son mieux pour avoir l’air le plus accueillant possible. Il n’avait jamais été très douer pour ça, c’est Feather qui était plus doué avec les interactions sociales que lui. Il avait le visage un peu tendu et crispé par ses essais de bienveillance infructueux. Il aurait voulu lui proposer de porter ses affaires ou de l’aider. Il savait pertinemment que pour le moment, elle n’avait guère confiance en eux. Il faudrait du temps pour l’apprivoiser, un peu comme un animal, quand il est blessé, il a plus facilement peur.

L’homme la regardait du coin de l’œil, pas pour la surveiller, mais plus pour s’enquérir de son état. Il avait bien compris qu’elle n’était pas dans son état normal. Il l’avait bien remarqué, il suffisait de voir certaines de ses grimaces pour le comprendre. Dwight n’en avait la plupart du temps rien à faire des autres, mais juste pour faire chier sa sœur il était prêt à donner beaucoup à cette fille. Il ne comprenait même pas pourquoi elle lui avait fait une telle crise à son sujet. Il avait beau retourner la situation dans tous les sens rien n’y fait.

D’ailleurs en parlant de sa sœur, il se rendit compte qu’elle n’était plus à côté de lui. Il avait encore envie de gueuler, mais il évita pensant aux Sjeler qui pourraient trainer dans le coin. Un dernier regard vers la brune. « Je pense qu’on ne va pas rester longtemps. Si tu veux t’installer dans mon pick-up. Il est dehors vu sa taille, tu ne risques pas de louper. Sinon reste là, le temps que j’aille chercher Ingie. » Ils avaient une survivante en plus et un peu de provision. Il était temps pour eux de rentrer, il s’en mordait peut-être longtemps les doigts de cette sortie.

Il n’eut pas de mal à entendre sa sœur plus loin vu le bordel qu’elle faisait. Elle devait certainement chercher de l’alcool encore… Il ne savait vraiment plus quoi faire avec elle, il était désemparé. Il n’avait pas vidé l’endroit et il y avait peut-être des Sjeler qui rodent et il est certain qu’elle risque de les attirer vu tout le bruit qu’elle fait. Il n’aurait jamais cru qu’elle soit aussi inconsciente, il aurait baffé n’importe qui d’autre vu les conneries qu’elle fait, mais c’était sa sœur et il l’aimait de tout son cœur.

Un dernier regard en arrière et sur Fawn, si elle voulait les abandonner ou faire un coup dans le dos, elle avait une ouverture maintenant. Enfin, Dwight était plutôt tranquille, même s’il lui a dit avec quoi il était venu, il avait toujours la clé dans sa poche comme à son habitude. De plus, il fallait être fou pour tenter de démarrer un véhicule de la sorte sans clé et s’y connaitre plutôt bien. Il ne dit rien d’autre à l’attention de la brune, que pouvait-il ajouter de toute façon ? Rien…

Soudain, un cri horrifiant résonnait dans le bâtiment, c’était Feather, évidemment, il n’y avait qu’elle. Dwight accéléra le pas, il avait cru que son cœur aller lâcher lorsqu’il l’avait entendu. Rapidement, il sortit une flèche pour l’encocher dans son arbalète. Il était certain qu’elle venait de voir un Sjel, il n’y avait pas d’autre explication possible. Il devait faire vite, s’il voulait la sauver. Il n’était pas imaginable que l’histoire se répète. Qu’après avoir perdu Leah, il perde également sa sœur, même s’il devait y passer, il fera tout son possible pour la maintenir en vie et en sécurité.

Il avançait de plus en plus vite, il finit par voir apparaitre devant lui la chevelure blonde. Il s’élança alors encore plus vite et fit de son mieux pour passer devant elle et voir ce qu’elle avait repéré. Ingie tenait fermement sa lampe torche même si la lumière était tremblotante. Elle fixait un Sjel, Dwight ne réfléchit pas plus longtemps, il leva son arbalète et tirade. Le carreau fendit l’air à une rapidité folle avant de se planter dans la tête de sa cible. Il avait visé juste, il s’était entrainé depuis le début de la fin. Il en manquait de moins en moins maintenant.

Il se tourna alors vers sa sœur. Il plongea son regard apaisant dans le sien. Pour la première fois, il arrêta de la regarder comme une petite fille. « Feather, écoute-moi. Ce n’est que le premier, il y en a plein, partout. Ton cri va les attirer. On doit fuir, et le plus vite sera le mieux. Alors s’il te plait ressaisie toi, il faut qu’on fasse demi-tour. » Il attendait de voir une réaction dans les yeux de la blonde, une étincelle de vie, ou un truc qui lui ferait comprendre qu’elle avait conscience du danger autour d’eux.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Another Reason To Belive ₪ Fawn & Feather   Aujourd'hui à 2:02

Revenir en haut Aller en bas
 

Another Reason To Belive ₪ Fawn & Feather

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Feather, un oiseau haut en couleur !
» Questions sur Gossip Feather
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Feather Duster
» The reason [PV CHASE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-