Partagez | .
 

 N'oublie jamais les belles choses de la vie, car ce sont elles qui te feront avancer dans les moments difficiles... [PV Ziggy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Auteur
Message
Ziggy Haring
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 203
Age IRL : 22

MessageSujet: #E39024   Dim 24 Jan 2016 - 19:39

Keep calm and never lose hope. | Pv. Juliane Lyndey

Ziggy aurait très bien pu profiter de l’occasion pour séduire Juliane. Mais ça n’était juste pour personne. Ni pour lui, ni pour Selene, ni pour Juliane, ni pour Betty. Pour personne. Cependant, il avait du mal à nier qu’il tenait à la jeune femme parce qu’elle avait quelque chose de spécial. Pas parce qu’elle avait réussit, elle aussi, à survivre à cette Apocalypse, mais parce qu’elle avait ce petit quelque chose qui pétillait dans son regard. Seule la peur de l’épidémie lui faisait perdre cet enthousiasme qui était similaire au sien. Ziggy arrivait à gérer, pour le moment seulement. Peut-être qu’il finirait par flipper définitivement et peut-être même perdre la raison à propos de cette situation chaotique dans laquelle ils se trouvaient.

Malgré cela Ziggy préférait jouer au jeu de Juliane en mettant de côté les conséquences de leurs actes. Ils ne faisaient rien de méchant, ils n’étaient que des enfants, des adolescents qui pouvaient profiter de la situation pour jouer. Quand Juliane mit le livre dans les mains de Ziggy et lui envoya ce baiser impalpable, Ziggy fit mine de chasser un insecte invisible avec la couverture de l’ouvrage, en faisant la grimace, avant de lui sourire, complice. Il y avait aussi les colis abandonnés par leurs propriétaires, qui n’étaient jamais venu les chercher. Servir de Point Relais avaient leurs avantages, car peut-être dans ces cartons se cacheraient quelque chose d’utile à leur survie.

Ziggy ria de bon cœur à la référence de Juliane qu’il compléta avec enthousiasme : « […] Monsieur Potter, les raisons n'en sont pas toujours évidentes ! » Il utilisa la pointe de son couteau pour ouvrir le carton en face de lui, un carton de la célèbre marque Fedex. « Dans Seul au Monde, Hanks arrive à survivre grâce à un colis de la même marque. Donc on a plus qu’à croiser les doigts ! » S’exclama le magicien avant d’ouvrir le premier pan du carton. Il baissa rapidement les bras le long de son corps, assez déçu, en sortant de ce carton un ours en peluche flambant neuf, marron et aussi doux qu’un chaton, et une carte de vœux. Il lança l’ours à travers la pièce en direction de Juliane. « Ouais bon ce sera peut-être pas dans celui-ci. » Ziggy haussa les épaules et se laissa tenter par un autre carton.

Nouveau carton, nouvelle défaite. Il ne s’agissait que d’une quelques livres, français. Ziggy ne comprenait rien à cette langue et les remit à l’intérieur de leur carton. Il ne fallut pas longtemps avant qu’un « HOURRA ! » de délivrance sorte de la bouche de Ziggy qui dégota un nécessaire à couture. Cela pouvait servir, dans un monde comme ce dernier, n’importe quoi pourrait servir. Ici, Ziggy n’avait pas grand-chose pour venir en aide en cas de soucis physique. C’était déjà un bon début. Des médicaments n’auraient pas été de trop. « Ouais bah ça va faut un début à tout ! » Lança Ziggy avant même que Juliane ne puisse faire tout commentaires concernant son enthousiasme débordant.

Ce qu’il lui fallait, c’était du matériel, n’importe quoi pour alimenter ce qu’il possédait déjà à l’intérieur de cette boutique. Ziggy prévoyait également de se consacrer un stock pour ses prochaines escapades. Finalement, Ziggy était peut-être plus organisé que ce qu’il pensait. Le magicien sourit à la vue d’un autre carton, plus imposant, disposé sur une palette qui avait servit à la livraison. Il tendit le couteau à Juliane en le tenant par la lame pour ne pas la blesser en faisant une courbette ridicule. « À vous l’honneur mademoiselle ! »

 


"J’aime bien les hyènes. Parce que la hyène c’est un animal dont on parle jamais alors que c’est un animal qui peut être très important ! Parce que moi je trouve qu'être ami avec une hyène souvent c’est plus important qu’être ami avec... avec des vrais amis. C’est... Elle vous protège. Si y’avait du danger et ben « Et ben moi, et... je suis ami avec une hyène » Alors la évidement !"
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 612
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: N'oublie jamais les belles choses de la vie, car ce sont elles qui te feront avancer dans les moments difficiles... [PV Ziggy]   Lun 25 Jan 2016 - 11:08




Keep calm... And never lose hope...




En le voyant chasser son baiser imaginaire, Juliane lui tira la langue comme s’ils n’étaient que deux enfants en train de s’amuser. Puis elle se mit également à rire de bon cœur en entendant le magicien terminer sa réplique. Elle lui décocha un petit regard qui voulait dire : « -oh yeh la classe ! » même référence ! La jeune femme ouvrit un autre carton, décidant de sortir de sa poche son petit couteau à la lame qui se pliait, reste de ses années de scoutisme. Ça lui éviterait de trop prendre de temps sur le scotch. Dans le paquet il y avait des petits morceaux de polystyrène, ce qui indiquait que l’objet contenu devait être fragile. La curiosité était bien présente mais elle regarda Ziggy prier à voix haute que le carton qu’il ouvrait allait leur sauver la vie. La jeune femme posa son paquet et son couteau sur le plan de travail, et elle croisa les doigts à la hauteur de son visage, un sourire forcé sur le visage. Une petite moue apparue en même temps qu’elle vit la mine déçue de Ziggy. Mais elle retrouva le sourire en réceptionnant à la volé l’ours en peluche qu’il venait de lui envoyer. « -arrête il est trop chou ! Regarde ! » Lui répondit elle en faisant bouger la tête de l’ours se cachant quelque peu derrière. Un nouveau rire sorti de sa gorge avant qu’elle ne dépose l’ours un peu plus loin pour reprendre l’inspection du paquet qu’elle avait ouvert.

Avec précaution, elle plongea les deux mains dans les billes de polystyrènes, cherchant l’objet caché. Ce fut avec lenteur et une certaine douceur qu’elle le sortie du carton. Son regard se posa alors sur une magnifique boule à neige comme celle que l’on voyait dans les films. L’objet était travaillé avec soin, et à l’intérieur de la boule on pouvait voir le village du père noël. « -c’est magnifique… » Souffla-t-elle plus pour elle-même que pour faire partager sa trouvaille à Ziggy. Elle retourna avec précaution la boule, mettant en suspension la fausse neige, produisant l’effet magique autour du village miniature, effet qui faisait briller ses yeux comme si elle n’avait que six ans.

Ce fut quelque peu surprise qu’elle tourna la tête sur Ziggy qui venait de hurler sa victoire. Elle sourit amusée par la joie soudaine de son ami, et elle répliqua : « -j’ai rien dis ! » tout en poussant la boule à neige à côté de l’ours en peluche. Elle ouvrit autre paquet, et elle en sortie un thermos en métal bleu. « -aha ! ça c’est cool ! » Lança-t-elle en désignant l’objet victorieuse. Elle pensait déjà à du café bien chaud ! La jeune femme prit un carton vide, et elle déposa sa trouvaille dedans, avant de s’approcher pour récupérer celle de Ziggy en passant sous son bras. Autant ne pas tout mélanger !

Lorsqu’il lui tendit le couteau, Juliane afficha un petit sourire supérieur qui ne lui allait pas du tout, et qui était surtout destiné à poursuivre l’ambiance légère de la situation. Elle toussa pour se donner un peu plus de sérieux, lançant un regard de côté à Ziggy, chuchotant : « -roulement de tambour… » La lame découpa le scotch, et ce fut avec une extrême lenteur qu’elle ouvrit le grand carton. Puis sans prévenir, elle se mit à crier joyeusement : « -ahhhh !! On est sauvé !! » C’était ironique, bien entendu, mais rire faisait du bien.

Sautant sur elle-même les bras en l’air, elle sauta dans les bras de Ziggy dans son élan. Passant ses bras autour de son cou, et ses jambes autour de ses hanches. En riant, elle articula : « -une collection complète de dvd !!! Tout ce dont on rêvait ! » Elle laissa sa tête partir en arrière tout en riant, avant de regarder à nouveau le jeune homme. Tant pis ! Sans réfléchir aux conséquences, elle approcha ses lèvres toujours étirées d’un sourire de celle de Ziggy. Le contact fut passionnée, fougueux et doux à la fois. Tout ce qu’était Juliane en réalité. Cela ne dura que quelques secondes, et lorsqu’elle détacha ses lèvres des siennes, elle souffla son visage toujours à quelques centimètres du sien : « -ça c’est un vrai baiser… » Il y avait de l’espièglerie dans ses yeux, une petite étincelle de folie mutine. Un baiser au final ce n’était pas bien grand-chose. Juste la conclusion d’une envie soudaine. Un moment volé, une douceur partagée. Cela ne scellait pas une union immortelle. Elle souriait, heureuse, amusée, tout simplement bien… "-tu peux ma poser maintenant..." ajouta-t-elle en souriant toujours.

D'ailleurs c'était vraiment ce qu'il allait faire parce qu'un bruit venait de se faire entendre. Le sourire de la jeune femme venait de s'envoler, alors que son visage s'était détourné de celui de Ziggy pour y revenir, comme s'il possédait la réponse à la question: c'était quoi ça?! Posant les pieds au sol, Juliane récupéra son couteau, attendant les instructions de son partenaire.

     

AVENGEDINCHAINS



Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Ziggy Haring
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 203
Age IRL : 22

MessageSujet: #E39024   Lun 25 Jan 2016 - 12:10

Keep calm and never lose hope. | Pv. Juliane Lyndey

Tim Burton aurait été fier de trouver une si belle boule à neige dans ce capharnaüm sentant bon l’Apocalypse. Une atmosphère presque conviviale se dégageait de cette pièce, que les deux partenaires réchauffait en se mouvant. Ziggy avait regardé, de loin, la jeune femme s’émerveiller à propos de cet objet qui pourrait peut-être bien, un jour, leur sauver la vie. Pourquoi est-ce que Ziggy pensait que la boule à neige avait son intérêt ? Parce qu’elle faisait rêver. Et la capacité de s’évader, de transporter son esprit vers quelque chose de beau donnait du courage, selon le magicien, pour affronter la réalité de l’épidémie. Mais ça, il n’en parlerait pas à Juliane. Pas parce qu’il avait honte, mais parce qu’il s’agissait de son petit secret.

C’était pour ça que Ziggy était aussi fougueux, un peu sauvage et rêveur. Pour conserver un certain équilibre d’esprit. Juliane avait l’air sur la même longueur d’onde que lui. Elle continua à ouvrir des cartons en sa compagnie, jusqu’à trouver un thermos, avant de s’attaquer au plus gros carton sur palette. Etant donné la taille, Ziggy s’attendait à quelque chose d’utile. Il ne savait pas quoi exactement, mais quelque chose qui pourrait les aider. Cependant, il ne s’attendait pas à voir une pile de DVD, assez de DVDs pour tenir un siècle sur son canapé, à se gaver de chips en attendant la fin du monde. Apparemment, la déception sur le visage du magicien avait fait beaucoup rire Juliane qui s’était élancée vers lui en sautillant.

Il n’avait pas prévu ça. Ziggy s’était retrouvé, ni une ni deux, à embrasser Juliane. Cela semblait être une envie subite, une passion éphémère qui émanait du souffle chaud de Juliane qui avait passé sa main dans la nuque de Ziggy pour l’attirer vers elle. Ce dernier avait concentré toute son âme dans ce baiser qu’il lui rendait volontiers. Il ne savait pas bien pourquoi à vrai dire. Juliane était une rencontre qu’il regrettait. Pourquoi ? Parce qu’il aurait volontiers fait sa connaissance avant que tout cela ne se produise, et peut-être pouvoir espérer quelque chose de normal. Mais en ce moment, en Post-Apocalypsia, rien n’était normal. Elle relâcha son étreinte, les lèvres en dernier, son visage à quelques centimètres du sien. « C’est pas faux… » Répondit Ziggy avec un sourire en coin, lorsqu’elle se vanta de ce baiser assez intense. Il ne pouvait pas dire le contraire. Ça avait quelque chose de charmant.

Est-ce que cela aurait des conséquences pour la suite ? Peut-être bien que oui. Peut-être que non. En fait, personne ne pouvait le prévoir. Ziggy pensait à trop de choses à la fois pour s’embêter avec tout ça. Tout ce qui l’importait, c’était de profiter de l’instant présent. Juliane lui avait adressé un petit sourire espiègle qui aurait suffit à l’époque pour encourager le magicien à faire disparaître un millier de chatons juste pour elle. Mais un bruit venu de l’extérieur vint interpeller. Le visage de Juliane s’était métamorphosé. Ziggy lui, plissa ses yeux comme si ça lui permettrait de mieux analyser l’environnement et le bruit qui provenait de la rue. Il fit signe à Juliane de le suivre doucement, en fixant son couteau pour qu’elle le garde bien en main. « Si ça craint tu remontes à l’appartement. » Murmura-t-il à la jeune femme avant de poser sa main sur la poignée de la lourde porte de la sortie de rue de la réserve.

Ziggy ouvrit la porte et passa la tête avant de se faufiler à l’extérieur. L’air était froid, un vent d’hiver qui donnait envie de se réfugier à l’intérieur. Il est vrai qu’avec son poêle à charbon, Ziggy pouvait alimenter l’intérieur et garder une température supportable. Ici, c’était différent. Il fit signe à Juliane de le suivre en prenant soin de ne pas faire de bruit, avant d’accélérer soudainement le pas, tendant sa main vers le cadenas du grillage pour l’ouvrir à l’aide de la clé qu’il gardait toujours dans sa poche. « Eh mais… C’est eux ! » S’exclama-t-il soudainement, en oubliant toute notion de discrétion.



 


"J’aime bien les hyènes. Parce que la hyène c’est un animal dont on parle jamais alors que c’est un animal qui peut être très important ! Parce que moi je trouve qu'être ami avec une hyène souvent c’est plus important qu’être ami avec... avec des vrais amis. C’est... Elle vous protège. Si y’avait du danger et ben « Et ben moi, et... je suis ami avec une hyène » Alors la évidement !"
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: N'oublie jamais les belles choses de la vie, car ce sont elles qui te feront avancer dans les moments difficiles... [PV Ziggy]   Aujourd'hui à 2:52

Revenir en haut Aller en bas
 

N'oublie jamais les belles choses de la vie, car ce sont elles qui te feront avancer dans les moments difficiles... [PV Ziggy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

 Sujets similaires

-
» Jude { Un cœur qui aime vraiment n'oublie jamais. »
» N'oublie jamais d'ou tu viens [Mermaid's]
» Parce qu'on oublie jamais ses premières fois •• Seis'
» Oublie ce qui t'a blessé dans le passé, mais n'oublie jamais ce que cela t'a appris. [ Théo ]
» Je n'oublie jamais personne ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-