Partagez | .
 

 The phoenix reborns from the ashes ♦ Heather

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: The phoenix reborns from the ashes ♦ Heather   Sam 12 Déc 2015 - 1:48


HEATHER WILLIAMS
24 ans • Américaine • Barmaid • Travelers

i've got a war in my mind

Qui a dit que j’étais une fille facile ? Les alcooliques qui trompent leurs femmes chaque soir en entrant dans le bar ? Les jeunes sans aucunes expériences sexuelles ? Ne les écoutez sous aucun prétexte. Ils ne savent plus ce qu’ils racontent. Ils ne l’ont peut-être jamais su finalement. J’ai du caractère, c’est une certitude. Et quand quelque chose ne me plaît pas, je vous le fais savoir, ne vous inquiétez pas. Je tiens tête au plus fort d’entre nous, je n’obéis pas à n’importe qui. En fait, je n’obéis qu’à moi-même et mes règles. Je suis une sauvage, une rebelle, une fille que la société rejette et déteste pour son manque de savoir vivre. Vulgaire ? Oui, certainement. Mais il faut savoir se défendre verbalement face aux teignes de cette ville. Envoyer paître les plus insistants d’entre eux sans scrupule, je sais le faire. Les accepter quand j’en ai besoin, aussi. Vous l’aurez compris, je suis une manipulatrice. Pourquoi ? Pour m’amuser bien sûr. Les gens crédules m’appartiennent. Les imbéciles aussi, et les costauds de Seattle sont mes alliés. Ne me prenez pas pour la méchante de l’histoire, c’est même tout le contraire. Même si je suis assez solitaire, la compagnie n’est jamais de refus. Cependant, mon optique reste : chacun pour sa pomme. La vie ne vous fait jamais de cadeau, pourquoi devrais-je en faire à celle des autres ? Pourtant, je reste quelqu’un à qui vous pouvez faire confiance si nous arrivons à tisser des liens. Vous voulez essayer ?

Je suis aussi très débrouillarde dans l’âme. Devrais-je remercier ce père inexistant ? Peut-être. Ces visages que je croise chaque jour de ma vie ? Certainement. C’est grâce à tous ceux qui viennent dans ce bar à toute heure du jour et de la nuit que je suis encore sur pieds aujourd’hui. Dans le métier, on me surnomme ‘La boite secrète’. Vous voulez savoir pourquoi ? Tout simplement parce que j’entends des histoires de tous les horizons, chaque fois que je viens travailler et que je recèle énormément de vie en moi. Seulement, ce n’est pas réciproque. Je serais capable de vous raconter la vie de Monsieur tout le monde. Mais ce même Monsieur tout le monde ne pourra jamais vous conter la mienne. Maintenant, vous comprenez pourquoi ce surnom me va si bien.

D’ailleurs, j’oubliais un point : je suis très fêtarde. En même temps, comment ne pas l’être quand on travail sur des cocktails toute la sainte journée. Oh, et vous l’avez certainement déjà compris mais je ne suis pas croyante. Je renferme une multitude de pêchés qu’un être supérieur ne tolérerait pas. Alors, à quoi bon se tourner vers l’inexistant ? Ma seule optique : vivre chaque jour comme si c’était le dernier… Et si, c’était réellement le dernier ?


and blood on my hands

Je suis ni trop grande, ni trop petite. J’ai la taille idéale si vous voulez savoir. Je possède des formes là où il faut malgré les excès sur la nourriture et l’alcool. Mais la nature est bien faite, n’est-ce pas ? Blonde de naissance, mes yeux sont d’une couleur émeraude clair. La plupart du temps, j’aime m’habiller avec ce qui peut mouler le plus mes formes : le cuir. Vestes, pantalons, bottes, bracelets… Tout y passe. Je ne lésine pas sur les moyens de me rendre séduisante. En même temps, il faut bien attirer le client. Sinon, tout est naturel chez moi. Maquillage : prohibé. Seul les vêtements et accessoires font tout le boulot. D’ailleurs, je ne possède qu’une grande garde-robe dans mon modeste appartement situé en plein centre ville. Oh, j’allais presque oublier que je possède un poignard qui me vient de mon satané père. Je le garde juste en souvenir, ou peut-être pour autre chose.

a storm is coming

- Laisse-moi tranquille sombre dépravé que tu es ! J’me tire d’ici !

C’était les dernières paroles que j’avais osé prononcer à mon paternel. Je ne le respecte pas malgré son statut de policier. Et d’ailleurs, pourquoi le devrais-je hmm ? Il ne m’a pas éduqué à vrai dire. Ma mère l’a fait. Mais ce salopard l’a foutu dehors après une scène de ménage assez bruyante. Mon enfance ne s’est pas passée dans une famille modèle. Mais plutôt dans la famille de Monsieur tout le monde. Des crises de jalousies, des disputes, de l’alcool, un peu de drogue, et puis un divorce. Ma vie de jeune fille fût calamiteuse. Ma mère me baladait de ville en ville avant que mon père ne fasse intervenir la justice. Il a récupéré ma garde lorsque j’avais une quinzaine d’années. Pendant cinq ans, j’ai voyagé et découvert divers endroits, divers hôtels et bars. Surtout des bars… Les cours ? Ne m'en parlez même pas. J'allais de temps à autre dans des écoles, oui. Mais ce n'était jamais pour bien longtemps. J'avais une éducation complètement découpée, en miettes. Environ tous les mois, la figure maternelle m'emmenait dans une différente ville. J'ai vu la moitié de la côte Ouest en moins d'une moitié d'année. De grands endroits comme des petits, tout y passait. Et vous l'aurez compris, ma scolarité était un vrai désastre et je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de tisser des liens avec les jeunes de mon âge. Vous connaissez les gamins, toujours à poser des questions... 'Mais pourquoi tu restes pas ?', 'Il est où ton père ?', 'Dis, c'est ta mère celle qui ressemble à un cadavre ?'. Et puis, elle a finalement décidé de s'installer à San Francisco et ne plus bouger. Voilà un peu le quotidien de mes cinq longues années avant que ma mère ne sombre dans l’alcool et disparaisse. Non, elle n’est pas morte si c’est ce que vous croyez. D'ailleurs, à force de vivre au même endroit, mon père nous a retrouvés, et a décidé de me reprendre. Ainsi… Après moult batailles avec la justice, il m’a récupéré et foutu dans une école stricte. C’est là que tout à commencé à changer. Je suis devenue plus… rebelle, moins obéissante. Et j’ai rencontré ce garçon, Alex. Il m’a fait découvrir des choses que je n’imaginais même pas. L’amour, le sexe, la drogue, l’alcool : la vie interdite. Et mon père, en gentil flic l’a fait expulser de l’établissement afin de ne pas me sortir du droit chemin. Sauf qu’il ne le savait pas, mais c’était déjà bien trop tard. La petite fille gentille et obéissante n’était plus, la rebelle consumait son existence chaque jour jusqu’à la faire disparaître à jamais.

J’ai tout de même suivi les études qu’il m’avait sagement payées avec d’énormes difficultés. Les études n’étaient pas mon truc, et je n’allais pas souvent en cours. A vrai dire, je n’en avais rien à faire de l’avenir qu’il avait en tête pour moi. A quoi bon se casser le cul à écouter des banalités alors que je n’avais strictement pas envies de son métier à la noix. Des études de droit… Avocate, voilà ce qu’il voulait que je devienne. Quel horrible futur me réservait-il ? N’en avait-il pas fait assez ? J’en avais assez qu’il contrôle ma vie et après deux ans à sécher les cours de l’université, je suis rentrée complètement saoule et pris un sac en y balançant le peu d’affaires que je possédais. Assise sur le lit en bois cendré, je me demandais bien ce que je pouvais faire. Il entra dans ma chambre en rogne et c’est là que la phrase choc sortit de mes entrailles. La porte claqua, mes talons avec et je partis en direction de Seattle. J’habitais à un état à côté, dans la ville de Portland. Seattle était la ville de l’espoir, celle qui pourrait certainement me donner des ailes et me faire renaître de mes cendres. Ma vie était entre mes mains, et je décidais de la vivre comme je l’entendais. C’était terminé les sermons d’un père pas si exemplaire que ça. Fini les lois sans queue ni tête, fini les études. J’allais surtout vivre une vie de mon choix. Une vie dévergondée, pleine de surprises.

En arrivant, je dégotais un boulot dans un bar assez facilement. L’apparence que je possède n’y était pas pour rien évidemment. Et j’ai commencé à apprécier la vie comme elle se doit. Aucunes nouvelles de ma mère d’ailleurs. Qui sait où elle en est désormais ? Mais je n’en meurs pas pour autant. Au contraire, j’ai l’impression de croquer les plaisirs de la vie. De découvrir réellement ce qu’est la liberté ! En ce qui concerne mon père, il m’envoi souvent des colis avec de la nourriture et quelques lettres. Ce pauvre fou continu à s’inquiéter pour sa fille adorée, il m’a même envoyé un carton avec un poignard dedans. Soit disant qu’il fallait que je me protège, que la vie était dangereux quand on était une jeune fille aussi jolie que moi… Enfin bref, les paroles d’un vieillard qui n’a plus toute sa tête et qui ne pense qu’à son minable job de flic. Je le rangeais dans un tiroir, peut-être qu’un jour, j’aurai à m’en servir. En attendant, je comptais bien profiter de ma vie libertine avant que tout ne change brusquement…  

on the highway to hell

Cela fait maintenant une vingtaine de jour que tout à commencé. Au début, je ne croyais pas que cela pouvait être réel. Encore des conneries humaines, me disais-je. Et plus les jours passaient, moins il y avait de client au bar. Les rumeurs se rependaient aussi rapidement que l’épidémie. Apparemment, c’est une épidémie, une maladie.  Mais comment en être sûr ? Personne ne nous dit rien, on nous cache tout. Nous protéger ? Et puis quoi encore. On ne nous a jamais protégés. Les hommes s’entretuent depuis des siècles et ils veulent nous faire croire qu’ils peuvent éviter un massacre ? A d’autre. Au bout d’une semaine, j’avais arrêté de fréquenter le bar. Certains clients avaient une allure étrange, et le gérant avait collé une balle dans la poitrine d’un homme. Enfin, un homme… C’est vite dit. La chose s’est relevée dans un râle de souffrance et la panique est arrivée. Je me suis tirée par la porte de derrière avant de rentrer chez moi et de chercher des informations sur ce qu’il pouvait bien se passer ici. Au bout de quelques jours, la télévision n’émettait plus que ces messages en boucles. Les téléphones n’émettent plus correctement. Le chaos s’installait en ville et je n’allais pas rester ici les bras croisés.

Le sac qui m’avait servit à l’arrivée allait aussi servir pour mon départ. Quelques habits de rechange, le poignard de mon père, quelques rations de survie et je déverrouillais la porte de chez moi. La vieille dame qui logeait à côté semblait être déjà partie. Et elle avait raison. Les militaires étaient venus cherchés des gens pour les emmener en ‘lieux sûrs’. Je n’avais pas confiance en eux. Les forces de l’ordre avait été la signification d’une vie merdique et interdite. J’allais garder ma liberté et vivre… Ou survivre. Tel était le mot d’ordre désormais. Dehors, tout était plus sombre. Les rues n’étaient plus aussi vivantes qu’auparavant. Ne faire confiance à personne, et abattre tout ce qui semble étrange. Plus facile à dire qu’à faire d’ailleurs. Mais il fallait que je trouve un moyen de trouver un endroit sûr. Les bâtiments n’étaient pas assez sécurisés et l’armée avait déjà réquisitionnée la plupart des endroits les plus sécurisés. Je fouillais les rues à la recherche d’un véhicule en état de marche avant de filer à travers les petites routes. Les gens qui tentaient de fuir allaient tous se retrouver coincer sur les grandes routes. C’était indéniable. Ma survie dépendait d’une seule pensée : jusqu’où s’était propagée la maladie ?

time to meet the devil

• pseudo › Lilith
• âge › 23 ans.

• comment as-tu découvert le forum ? › Par Patrick Osborn ♥
• Ton ancien personnage ?  › x
• et tu le trouves comment ? › Ca à l’air cool ici Very Happy
• présence › Je dirais en soirée plutôt, et plus active le week end certainement !

• code du règlement › Fear cuts deeper than swords
• crédit › x
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: The phoenix reborns from the ashes ♦ Heather   Sam 12 Déc 2015 - 8:57

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3305
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: The phoenix reborns from the ashes ♦ Heather   Sam 12 Déc 2015 - 10:06

Bienvenue parmis nous



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: The phoenix reborns from the ashes ♦ Heather   Sam 12 Déc 2015 - 14:39

Bienvenue demoiselle ♥
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Preston
Fondatrice à la retraite
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/11/2013
Messages : 6180
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: The phoenix reborns from the ashes ♦ Heather   Dim 13 Déc 2015 - 12:06

Coucou Heather !

J'ai lu ta fiche, alors, il y a deux/trois à choses à revoir !

- "Trop avide d'alcool" n'est pas réellement un défaut. C'est une sale habitude Laughing Mais nous, nous demandons des défauts de personnalité comme tu as mis pour tous les autres Wink Il faudra le changer !

Alors, j'aime beaucoup ton style d'écriture. C'est assez condensé, il ne manque pas beaucoup d'informations mais quand même, une ou deux (sinon ça serait pas drôle, avouons-le.)

Alors déjà, j'ai une petite question. Tu dis que la mère de Heather la trimballe pendant cinq ans un peu à travers le pays et divers hôtels. Donc, on est bien d'accord qu'elle loupe l'école, pendant 5 années ? Donc, de 10 à 15 ans ?
Je pense qu'après une telle absence, il faudra être un peu plus prècis sur son retour à l'école, vu qu'il va pas être très très évident à mon sens ^^ Surtout qu'elle enchaine sur des études de droit juste après...hm. Alors, faire court c'est bien mais là ça manque quand même de pas mal d'élèments, faudrait étoffer un peu qu'on en sache plus sur son retour à la maison, son retour à l'école tout ça tout ça.

Deuxième question : késséssé que ce poignard qui sort d'on sait pas où ?  :118: Laughing Je rigole biensûr mais j'ai été plutôt surprise de voir apparaître ce poignard, appartenant au père, alors que tu n'en fais jamais mention dans le pré apo. Ca serait chouette d'avoir une petite explication de pourquoi elle le prend en partant, ou pourquoi il a une valeur sentimentale etc etc !

En résumé, c'était plutôt bien condensé mais limite trop. Si tu pouvais étoffer un peu plus ta fiche en y ajoutant des détails, des dates ou des repères géographiques un peu ça serait vachement chouette :099:

Une fois les modifications apportées, n'oublie pas de signaler ta fiche !
Et si tu as des questions, n'hésite pas à me MP !



- But I can't compete with the she-wolf,
What do you see in those yellow eyes ? -
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Preston
Fondatrice à la retraite
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/11/2013
Messages : 6180
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: The phoenix reborns from the ashes ♦ Heather   Lun 14 Déc 2015 - 21:42



bienvenue, survivant solitaire

Tu es maintenant validé(e) ! Tu vas pouvoir commencer à survivre par tes propres moyens !

Si tu as la moindre question supplémentaire, tu peux contacter le staff par MP pour de plus amples informations.


Afin que ton intégration se passe bien :

• Poste ta fiche de liens pour trouver des copains ♥
• Mais aussi tes annexes
• Et pour te lancer dans l'aventure viens faire une demande de RP !


N'hésite pas non plus à venir faire un petit tour dans le FLOOD et sur la CHATBOX, nous serons content de t'y accueillir !

Le staff au complet te souhaite une excellente apocalypse et un très bon jeu sur TWD ♥



- But I can't compete with the she-wolf,
What do you see in those yellow eyes ? -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: The phoenix reborns from the ashes ♦ Heather   Aujourd'hui à 11:37

Revenir en haut Aller en bas
 

The phoenix reborns from the ashes ♦ Heather

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» signature Phoenix
» Nouvelle armure phoenix
» Songe Réel [PV Heather]
» Dg Phoenix
» Phoenix Coyotes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Personnages Morts/ Supprimés.-