Partagez | .
 

 You're gonna hear me roar [Leroy] [-16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Leroy M. Hooker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 167
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: You're gonna hear me roar [Leroy] [-16]   Mer 9 Déc 2015 - 15:48

Ah ouais ? Elle venait de lui cracher à la gueule ?! Le geste retour fut simple. A nouveau il lui mit une claque en pleine figure. Tout rageux qu'il était, il l'avait frappé de son bras blessé. Si auparavant le sang coulait lentement, là, il avait l'impression d'avoir aggravé son cas. Mais il s'en foutait. Après la claque il mit un poing ferme dans l'estomac de la jeune femme pour lui couper la respiration avant de la jeter au sol d'un geste négligeant et plein de dédain. Avant même que la jeune femme puisse tenter de se relever, Leroy posa son pied contre son torse avec suffisamment de poids pour qu'elle comprenne qu'un geste de sa part et il l'écraserait sans vergogne. Là, il aurait été facile de lui cracher à la gueule et e la garder ainsi, pour lui faire comprendre qu'il aurait toujours le dessus sur elle mais non. Il fatiguait et la douleur se faisait toujours plus fulgurante. Putain, ça le tuait de se l'avouer mais là, clairement, il finirait par craquer le premier.

Toujours en observant la rousse d'un oeil méprisant il s'écarta pour retourner aux nettoyages de sa plaie. Mais non. Non, la colère ne s'amoindrissait pas. Ç'aurait été trop facile. Mais non, il ne pouvait plus. Le fait de l'avoir frappé avec son bras blessé jouait trop en sa faveur. Il avait dû ramener son membre contre son flan pour l'immobiliser et pour contrôler les tressauts qui l'assaillaient. La douleur, a présent, descendait jusqu'au milieu de son dos. Il ne tenait plus. Il venait de perdre la bataille et il s'en voulait d'avoir fait un si mauvais choix stratégique. Putain, il aurait du envoyer les filles s'faire mettre dehors pendant que Luke restait et l'aidait a nettoyer la plaie. Ils se seraient tirés sans problèmes et basta, même si le blond n'aurait pas apprécié cette solution puisqu'il semblait s'être attachés aux gonzesses. Aux trois gonzesses. C'était bien sa veine au Leroy.

- PUTAIN !

Là il s'énervait parce qu'il ne parvenait même plus à ouvrir la petite bouteille sur la table. Il la prit précipitamment et l'envoya valdinguer contre un mur où elle se brisa car en verre. Toujours aussi bouillonnant, Leroy renversa table et chaises avant de se diriger vers la pièce d'à côté dont il claqua la porte.

Une fois dans la chambre qui ressemblait fortement à la chambre d'un ado, il voulu également tout foutre sans-dessus-dessous mais y renonça après un énième pique de douleur. Trop fier, il ne retournerait pas voir la femme pour lui demander de l'aide, encore moins après ce qu'il venait de se produire entre eux. Plutôt mourir que de faire ça. A la place, il serra le poing contre sa poitrine, appuyé contre le mur prêt de la fenêtre, espérant que son ami arrive bientôt pour le sortir de se calvaire. Après quoi, il lui ferait part de son désir de désunir les groupes. Ils reprendraient leur route, sans elles.
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 180
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: You're gonna hear me roar [Leroy] [-16]   Mer 9 Déc 2015 - 16:46

    Elle s'y attendait hein, qu'il la cogne encore, et le sang qu'elle sentit couler de la comissure de sa lèvre la fit sourire. Parce qu'au final, elle n'avait que cette arme là pour le combattre. Le sourire. Le moqueur, le vicieux. Elle n'égalait pas sa force, clairement, et n'avait accès à aucun objet. Non, elle se contentait de lui sourire comme si ça ne lui faisait rien. Enfin jusqu'à ce qu'elle sente son poing s'enfoncer dans son ventre et que son regard fut obligé de se détourner parce que le sol s'approchait dangeureusement. Réussissant à se retourner, elle atterit sur le dos, alors qu'il posait son pied su elle pour la maintenir au sol. Leurs regards se croisèrent à nouveau. Encore plus mauvais.

    Il finit par la lâcher, mais elle comprit bien vite, à son attitude et au port de son bras que c'était parce qu'il s'était blessé à nouveau, ayant tapé avec le mauvais. Il attrapa la bouteille d'eau oxygénée pour nettoyer sa plaie, mais n'arrivant pas à l'ouvrir, la balança contre le mur où elle explosa, avant de mettre l'endroit sans dessus dessous et de changer de pièce, une des chambres de l'appartement, en claquant violemment la porte.

    Elle était restée là, au sol, parce que cette fois, elle avait bien senti qu'il la tuerait. Il en était capable. Et étrangement cette idée lui plaisait. Elle qui avait toujours été leader de son groupe, voilà qu'elle tombait sur un caractère aussi affirmé que le sien. Il y avait là du défi, du challenge et ce n'était pas pour lui déplaire. Mais pour l'heure, elle avait besoin de retrouver ses esprits, de reprendre son souffle coupé par la violence de l'homme. Est ce que c'était une habitude, chez lui, de cogner sur les gonzesses, ou est ce que c'était juste elle qui l'avait bien trop poussé à bout ? Enfin, même si elle reconnaissait qu'elle était allée un peu trop loin, et qu'elle même aurait pu faire preuve de cette même violence, il n'en restait pas moins que pour l'instant elle restait clouée au sol, allongée sur le dos, à reprendre sa respiration, et craignant qu'il ne revienne.

    Cinq bonnes minutes passèrent, avant qu'elle ne finisse par se relever. Elle essuya sa bouche d'un revers de la main, laissant une trace écarlate au dos de celle ci, et ramassa table et chaise. Elle tentait de faire comme s'il n'existait pas. Mais en réalité, c'était impossible. Parce que depuis qu'il avait quitté la pièce et qu'elle avait reprit ses esprits, elle ne pensait qu'à lui. Etrange paradoxe en effet. Elle avait découvert une facette de lui qui s'alliait avec une des siennes et si cette fois, les deux avaient fait des étincelles, elle était certaines que cela pouvait servir de plus grands desseins.

    Et puis il y avait cette part d'elle qui frissonnait à chaque fois qu'elle fermait les yeux, et qu'elle revoyait ses lèvres trembler de colère, les contractions et les tressautements de ses muscles nus, la veine de son cou palpiter. Il avait réveillé en elle une certaine envie qu'il serait difficile d'assouvir, étant donné qu'ils pouvaient difficilement rester dans la même pièce. Mais… Quelque part, ça valait le coup de tenter. Après tout, s'ils avaient une part de caractère semblable, peut être que d'autres choses pouvaient marcher.

    Elle s'approcha de la porte de la chambre, et sans frapper, l'ouvrit. Il tourna la tête vers elle, et elle remarqua qu'il était encore énervé. Elle dézippa la veste légère qu'elle avait enfilé au matin pour combattre le mois de décembre et l'ôta, pour la jeter sur le lit. En quelques enjambées, elle arrivait à lui, et il s'était levé, pour lui faire face, et sans doute pour repartir dans une nouvelle dispute. Mais elle ne lui en laissa pas le temps.

    - Ferme la. Juste… Ferme la.

    Il ne fallait pas lui laisser le temps de réagir, donc elle ne le lui laissa pas. Elle prit possession de ses lèvres en même temps que ses mains se glissaient sur son torse. Il n'y avait pas de douceur dans ses gestes, non. Elle laissait s'exprimer la colère et la rage qui bouillonnaient encore en elle, et sans doute en lui aussi. Elle n'attendait pas de réaction de sa part, consciente qu'il pourrait la repousser autant que le lui rendre. Et d'ailleurs, s'il la repoussait, il tomberait sur son regard brûlant, son souffle lent, profond, et la légère morsure de sa lèvre inférieur, trahissant les idées qui lui traversaient l'esprit.





Revenir en haut Aller en bas
Leroy M. Hooker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 167
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: You're gonna hear me roar [Leroy] [-16]   Mer 9 Déc 2015 - 22:24

Ça prenait le temps que ça prenait mais la colère de Leroy redescendait au compte-goutte. Il le fallait bien puisqu'il préférait avait bien d'autres soucis en tête. Notamment, sa putain de blessure. Le temps passait au ralentit et l'homme fixait avec attention l'extérieur de l'appartement, cherchant à voir si les trois ravitailleurs arrivaient. Les secondes s'écoulèrent à peine et un revirement de situation se fit.

Tandis qu'il évitait de bouger, laissant ainsi le sang sécher le long de son dos, le maçon se fit surprendre par la venue de la rousse qu'il avait cogné quelques minutes plutôt. Une grimace d'agacement naquit rapidement sur le visage du blessé. Ah non ! Pas question qu'elle revienne avec ses gros sabots pour recommencer à lui faire la morale. Cette fois, il serait certainement pas aussi clément. S'apprêtant à la chasser comme une malpropre, il fut surtout étonné de la voir se débarrasser d'un vêtement. Le contact de ses lèvres et de ses mains le fit se contracter. D'abord, sous l'incompréhension, il se laissa faire puis s'écarta en attrapant le visage de la jeune femme, plongeant son regard dans le sien. Où était l'embrouille ?

Plus le mastodonte observait le visage de la rousse, plus il comprenait. Le feu qui illuminait son regard et les autres signaux comme sa respiration ou encore le fait qu'elle mordille sa lèvre... Ouais, il comprenait parfaitement là où elle voulait en venir. Pourtant, il attendit encore un instant, cherchant toujours l'entourloupe. Il se rendit compte que, quelque part, il cherchait à résister à la tentation qu'était Jenna. Il adorait les rousses et si elle n'était pas aussi... Agaçante, clairement, il l'aurait trouvé à son goût pourtant...

Rapidement, Roy cessa de se chercher des excuses et vint récupérer les lèvres de sa compagne. La main sur sa nuque la pressait fortement contre sa bouche. Il tentait de lui transmettre toute la colère et la rage qu'il ressentait encore à son égard. Après plusieurs secondes, il s'écarta pour l'observer d'un oeil brillant. Est-ce que ça irait plus loin ? Possible. D'ailleurs c'était même quasiment sûr. L'avantage de la situation, du point de vue du maçon, c'est qu'il n'y avait aucune attache sentimentale entre les deux leaders. Ce serait sans doute un coup pour un coup, ça apaiserait probablement les tensions entre eux.

Tenant toujours la nuque féminine entre ses doigts, le géant approcha ses lèvres de l'oreille de la demoiselle pour y murmurer quelques mots, laissant son souffle chaud caresser sa peau.

- C'est toi qui sait où sont ranger les protec', moi j'ai moyennement envie d'avoir un marmot.

Ouais, ça voulait dire ce que ça voulait dire. Il était prêt à se lancer dans le jeu parce qu'étrangement, elle parvenait à l'intriguer et à l'exciter malgré son caractère de merde. Oh, il lui en voulait encore, très clairement mais ça, il comptait bien le lui faire comprendre d'une autre façon qu'à coup de menaces et de tartes dans la tronche. Alors, Hooker attendit patiemment que son opposée revienne de son expédition pour l'attraper par la bras et la coller contre lui afin d'échanger avec elle un baiser à la fois sauvage et passionné.

De son côté, sa main faisait sa vie, se promenant sur le corps de la belle, retraçant ses formes comme s'il tentait de les mémoriser. Ce nouveau round serait des plus intéressants pour eux, ça il en était persuadé, désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 180
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: You're gonna hear me roar [Leroy] [-16]   Mer 9 Déc 2015 - 22:48

    Et il la repoussa. Enfin il l'écarta, légèrement, et la regardait, son visage fragile dans la grande main puissante. Il pouvait lui écraser la mâchoire sans même sourciller, elle en était persuadée. Et pourtant, elle tentait quand même le diable. Elle finit par lire dans son regard qu'il comprenait où elle voulait en venir, et il arrivait aux mêmes conclusions, elle le sentait. Il résistait, mais c'était peine perdue.

    La preuve étant qu'au bout d'un moment assez rapide, il rendit les armes, et passa sa main dans sa nuque pour venir chercher ses lèvres. Ce contact là, voulu des deux côtés, était bien plus… Fougueux. Tout deux se laissaient aller à la colère de leur dispute, et la réconciliation n'en semblait que meilleure encore. Etait-ce seulement une réconciliation, ou un règlement de compte, honnêtement de l'extérieur on ne pouvait pas s'en rendre compte, tant leurs visages s'affrontaient à chaque reprise du baiser. L'oeil du maçon brillait, celui de la cambrioleuse flamboyait.

    Leroy glissa ses lèvres jusqu'à son oreille, et elle frissonna de tout son corps, prête à s'abandonner complètement. Les mots qu'il prononça la firent sourire, et elle se permit même de lui répondre.

    - Un gamin de toi ? Jamais.

    Evidemment qu'elle savait où se trouvait ce qu'il lui avait demandé. Shannon lui en avait demandé quelques heures auparavant, comme si elle espérait conclure avec Luke pendant la sortie. Cette nana était vraiment trop bizarre, et Jenna n'avait jamais vraiment compris le jeu qu'elle jouait avec les hommes. Pour quoi elle passait ? Enfin bref, ça, c'était son problème, tant pis pour sa gueule si ça finissait par lui retomber sur la gueule.

    Qu'est ce que tout ça changerait pour eux ? Sans doute rien n'est ce pas ? Après tout ça n'arrivait pas parce qu'ils étaient tombés amoureux, non, c'était parce que la tension était montée à un point tel qu'il n'y avait plus d'autre moyen pour l'évacuer. Au moins, ils feraient attention à ne pas avoir d'accident, et ça, c'était un bon point. Il ne manquerait plus que ça.

    Elle revint dans la chambre, un sourire au coin des lèvres, et se rapprocha de lui jusqu'à ce qu'il attrape son bras pour venir l'attirer à lui, et partager un nouveau baiser des plus sauvages. Elle mordilla sa lèvres, et sourit contre celle-ci en revenant l'embrasser, alors qu'elle sentait sa main parcourir son corps. Ses mains à elle s'aventuraient sur son torse, son ventre, et ses reins, évitant soigneusement sa blessure. Si avan ça, elle avait voulu lui faire mal, là, c'était loin d'être son but.

    Il y avait quelque chose d'inégal, dans leur face à face. Il était torse nu, et pas elle. Alors doucement, elle se détacha de lui, pour plater son regard dans le sien alors qu'elle retirait son sous pull, dévoilant sa peau. Combien de temps avaient-ils jusqu'à ce que les autres ne rentrent, elle n'en avait absolument aucune idée. Il serait fâcheux qu'on les surprenne en mauvaise posture, et qu'on en déduise de fausses idées. Mais, chassant tout ça de son esprit, elle mordilla la clavicule du maçon en soupirant contre sa peau.


Revenir en haut Aller en bas
Leroy M. Hooker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 167
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: You're gonna hear me roar [Leroy] [-16]   Dim 13 Déc 2015 - 21:29

Si l'important était de soigner sa blessure, pour le coup, ils l'avaient tous les deux oublié. Non pas que la douleur avait disparu comme si elle n'avait jamais existé mais plutôt que l'esprit de Leroy était focalisé sur autre chose. La femme face à lui équilibrait le jeu. Le mastodonte admira un instant sa compagne avant de s'approcher d'elle et de la plaquer fermement contre son torse. L'effleurement des peaux nues fit frissonner l'homme qui s'en délectait allègrement.

Encore une fois, les lèvres du maçon vinrent chercher celles de la rousse après ses mordillements. Entre eux, l'atmosphère se faisait de plus en plus électrique. Les doigts de l'ouvrier passèrent entre quelques mèches et sèchement, il les agrippa pour faire basculer le visage féminin en arrière, dévoilant sa gorge. Leroy alors en approcha la bouche et entreprit de la dévorer de baisers toujours sauvages les uns que les autres.

Finalement, la jeune femme avait eu raison de venir le trouver. Les réconciliations, si l'on pouvait nommer ça ainsi, se faisaient exquis. La situation, bien qu'étrange, convenait parfaitement au blessé. Bon certes, il se serait largement passé de la séquence de prise de tête mais s'il fallait par là pour se taper un coup, ça ne le dérangeait pas. À y bien réfléchir, plus intéressé par la survie, il n'avait pas prit la peine de reluquer les filles. Forcément, dans d'autres conditions il serait certainement allé l'aborder. Remarque, dans le cas présent, elle se donnait volontairement à lui alors...

Patiemment, Hooker laissa ses doigts et ses lèvres parcourir chaque parcelle nue de peau de Jenna, comme s'il cherchait à graver ses formes pour s'en souvenir éternellement. Combien de temps cela faisait qu'il n'avait pas eu de rapport ? Quelques semaines sans doute. Peu lui importait finalement puisqu'il ne s'agissait pas de faire l'amour mais de détendre l'atmosphère entre eux, de faire tomber la pression. Et il ressentait encore pas mal de colère pour son opposée. C'est d'une main ferme qu'il repoussa pour la faire tomber sur le lit, un sourire carnassier au coin des lèvres et une envie bien réelle et visible.

Des bruits suspects à l'extérieur l'interpellerent. Était-ce déjà le trio ? Non. Ce n'était pas eux. Tant mieux, les deux leaders avaient encore du temps pour faire intimement connaissance. Posant un genou au côté droit de sa gymnase serruriere, le maçon, se faisant un peu plus pressant, se mit à défaire les quelques barrières de vêtements qui l'empêchaient d'atteindre son but.

Une fois fait, c'est un sourire plus qu'intéressé qui naquit sur des lèvres. Fallait l'avouer, cette grande gueule était sacrément... Bonne. Il ne pouvait s'empêcher de contempler le corps féminin, se retenant de lui sauter dessus directement. Non, il devait encore attendre, pour faire durer le plaisir.

- Je crois que je suis plutôt content que Shannon monopolise l'attention de Luke.

Une phrase qui n'avait pas forcément de sens si l'on ne lisait pas entre les lignes. Il se l'avouait enfin, le Leroy. La rousse était tout à fait à son goût et était plutôt ravi que son bras droit n'ait pas eu envie de jouer de son charme avec elle. S'il ne s'agissait que d'un coup d'un seul, valait mieux pouvoir en profiter en premier, non ? Mais là n'était pas la question. Non. Là il craquait et il commençait à sérieusement la désirer, la jeune dame.
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 180
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: You're gonna hear me roar [Leroy] [-16]   Ven 18 Déc 2015 - 9:33

    Il y avait autant de tension entre eux maintenant, que lorsqu'ils se cognaient dessus. Elle était différente, c'était tout. Il agrippa ses cheveux, pour l'amener à dévoiler sa gorge sur laquelle il déposa ses lèvres. Elle s'accrochait à son torse, comme si ce contact allait la faire défaillir. Est ce qu'elle avait bien fait de venir le trouver ? Complètement. Lovée dans les bras du maçon, elle revenait chercher ses lèvres, les doigts de l'homme perdus dans sa chevelure. Tout ça n'aurait pas de suite, il ne s'agissait que de libérer les tensions qui existaient entre eux. Un peu comme des animaux quoi.

    Sa main forte la poussa en arrière, et elle tomba sur le lit, allongée sur le dos, les cheveux étalés comme une flamme autour de son visage, et tout autant de feu dans les yeux. Le sourire qu'il lui renvoyait déclencha un nouveau frisson le long de son échine, qui fit onduler légèrement son corps. Elle n'attendait que lui, et visiblement, il ne voulait qu'elle à cet instant précis. Enfin, il vint la rejoindre, pour la débarrasser des vêtements qui le dérangeaient.

    Soyons honnête. Si Jenna avait vraiment un caractère de merde, elle avait le corps pour compenser, - bien qu'un léger manque du côté mammaire, qu'elle avait bien pensé faire combler, et puis finalement… - et elle savait jouer de poses et d'ondulations pour faire naître et grandir l'envie chez son partenaire. Et sans doute que ça ne lui déplaisait pas, vu le regard qu'il posait sur elle.

    Sa phrase la fit sourire, mais vraiment. Elle lisait entre les lignes, et visiblement, il aurait été décu de ne pas pouvoir passer à ce stade là. Enfin, il n'avait pas grand-chose à craindre. Parce qu'elle se redressa, défit son pantalon, les yeux plongés dans les siens, et humecta ses lèvres.

    - Il t'arrive même pas à la cheville...

    Ce qu'elle fit après, tout en volupté et en gourmandise, n'était voué qu'à faire monter un peu plus la pression. Elle n'était pas pressée que les autres rentrent. Parce que comme ils le savaient tous les deux, il n'y aurait rien après, alors elle comptait bien en profiter au maximum. Après de longues minutes à s'appliquer, elle se recula, pour basculer à nouveau sur le dos, les bras tendus vers lui.



Revenir en haut Aller en bas
Leroy M. Hooker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 167
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: You're gonna hear me roar [Leroy] [-16]   Dim 10 Jan 2016 - 0:46

C'est avec satisfaction que Leroy se mit à sourire. La demoiselle flattait son égo et en plus elle avait lu entre les lignes, elle avait compris ce qu'il avait voulu dire. Rien que ça. Pendant que sa partenaire faisait en sorte que l'atmosphère se réchauffe, lui avait glissé les doigts dans ses cheveux roux et sur sa nuque, la caressant ainsi en se laissant totalement envahir par l'envie d'aller plus loin. Quand la jeune femme s'allongea et l'invita à approcher, le maçon ne se fit pas prier, s'approchant et se collant de tout son long à son amante du jour. Il y a alla d'abord en douceur comme avec chacune de ses conquêtes d'une nuit puis plus sauvagement. Loin d'être sadomasochiste, chaque mouvement qui lui extirpait un grognement de douleur le fit redoubler de bestialité avec Jenna, la douleur lui rappelant la récente engueulade avec la femme, les soins non prodigués et les coups portés. Il lui offrit toute sa hargne et sa passion du moment, mordillant ses lèvres plus qu'il ne l'embrassait par moment. Il se rendit alors compte que jamais auparavant il n'avait été autant déchaîné.

Avoir la femme entre ses bras, sentir son odeur et son coeur, passer toute sa frustration à travers elle... Même pour une histoire d'un coup unique, c'était un coup parfait. Il venait presque à le regretter, le Leroy. De toutes les femmes qu'il avait ramené à sa baraque, il fallait que son meilleur coup soit cette femme qui l'insupportait et qui lui tenait tête. Bordel. Mais que ça restait bon, comme un feeling physique qui lui faisait comprendre qu'il ne gouterait jamais plus à une telle perfection. Hooker se mit à retrouver la raison, quelques secondes, priant pour que les autres ne rentrent pas de sitôt. Espérant fortement que son souhait se réalise, il se laissa à nouveau aller au plaisir total d'être avec la rousse. La sienne. Du moins, sur l'instant.

Finalement, à force d'ébats et de passion, l'homme finit par s'allonger d'épuisement aux côtés de la femme. Doucement, lentement, il attira la jeune dame tout contre lui. N'étant pas un romantique, il se contenta juste de presser sa belle du jour contre lui et de caresser son corps, comme une invitation à un second round sous peu, sourire charmeur aux lèvres. Dans d'autres conditions, Jenna aurait certainement été le genre de fille qu'il aurait voulu revoir, non pas juste un coup d'un soir. Ramenant la main sur la gorge de la demoiselle, la serrant légèrement sans pourtant vouloir lui faire de mal, il approcha la bouche de son oreille pour lui murmurer quelques mots tout en effleurant les marques qu'il avait laissé sur la peau pâle qui touchait la sienne.

- Et si... On allait sous la douche. J'ai besoin de quelqu'un pour m'aider avec mon dos.

Sans réellement lui laisser le choix, Leroy attrapa la rousse de son bras valide et la leva. En l'observant avec désir, il remarqua qu'il lui avait laissé un début de suçon sur la clavicule. Heureusement que ce n'était pas voyant sous un t-shirt, sinon, les autres se poseraient clairement des questions.

L'avantage dans la chambre où ils se trouvaient, c'est qu'elle avait sa propre sale de bain. Bien qu'il faille faire attention à l'eau, à l'économiser au maximum, le chef de bande n'hésita pas une seconde à pousser sa belle à l'intérieur, bien décider à profiter encore une fois d'elle avant le retour du reste de la troupe. D'autant que si Luke prenait son pied comme lui le faisait, ça prendrait aussi un peu de temps. Du moins, le maçon comptait sur cela. Sèchement, l'homme plaqua sa moitié contre un mur de la douche, se colla contre elle et tourna le robinet pour laisser couler le liquide.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: You're gonna hear me roar [Leroy] [-16]   Aujourd'hui à 19:35

Revenir en haut Aller en bas
 

You're gonna hear me roar [Leroy] [-16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» (winnie) and you're gonna hear me roar.
» 04. You're gonna hear us roar
» You're Gonna Hear Me Roar
» moriardo + you're gonna hear me roar
» 04. You're gonna hear us roar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-