Partagez | .
 

 Sorry for party Rocking !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Axel J. Kennedy
Bras droit | Sanctuary Hills
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 711
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Sorry for party Rocking !    Ven 19 Fév 2016 - 14:20


    J'avais lancé un regard noir à Carmen quand elle m'avait lancé une nouvelle remarque concernant ce balais que j'avais apparemment dans le cul ; nan mais sérieusement ? J'avais pris sur moi pour l'accompagner et voilà que je m'en prenais plein la tronche. Fronçant les sourcils, je lui donnais un petit coup sur l'épaule. Je savais pertinemment que j'étais le mauvais bougre dans l'histoire et qu'elle devait bien être agacée par mon attitude, mais il fallait que le déclic se fasse et l'alcool allait aider pour ça ; quoi que le champagne était pour le moment long à monter. Me laissant entraîner par Carmen qui était parfaitement dans son élément, je pris le nouveau verre que la brune me tendait, le buvant d'une traite. C'était moins raffiné, certes, mais ça montait bien plus vite à la tête et c'était tout ce dont j'avais besoin en ce moment précis.

    Après avoir terminé le second verre, je sentais que le premier commençais à faire foutrement effet. Je savais encore ce que je faisais ou disais, mais il y avait cette petite once d'insouciance et de m'enfoutisme qui commençait à pointer le bout de son nez. A dire vrai je n'appréciais pas vraiment cela, je préférais mille fois boire tranquillement chez moi qu'entouré de tout ces gens tous plus louches les un que les autres. Sans même m'en rendre compte, j'avais continué à me laisser porter par la musique, zieutant à droite à gauche ; j'aperçus alors cette blondasse du début de soirée, celle que Carmen m'avait montré du doigt en sous-entendant quelques idioties. Elle regardait par ici, ayant l'air de se demander si je l'attendais ou pas. Quand la brune s'adressa à moi, je reportais mon attention  sur elle pour mieux l'entendre par delà la musique. Soupirant légèrement, je lui offrit un léger sourire empreint d'une fatigue feinte.

« Mouais on va dire ça, je pense qu'après quelques autres verres ça ira mieux. »

    Et les ''autres verres'' n'avaient pas tardé à arriver. En prenant deux sur le plateau j'en tendis un à ma meilleure amie, lui souriant un peu plus. Je pouvais être mauvais et un vrai enfoiré, c'était une évidence, mais je pouvais aussi apprécier certains moments et, même si je n'étais absolument pas dans mon élément, il fallait bien avoue que j'appréciais passer ce moment avec elle et qu'Ana était même sortie de mon esprit durant un instant.

    Je n'avais par ailleurs pas pour habitude d'écouter ce genre de musique et j'avais l'impression d'être un vrai plouc des années cinquante qui avait pris son courage à deux mains pour remonter sur la piste et affronter la foule. C'était con, mais je ne pu m'empêcher de rire bêtement à cette image ; un vrai plouc ouais. Je ris encore plus devant l'air interrogateur de Carmen qui oscillait entre rire avec moi et me prendre pour un fou à rire seul. Une main sur mon épaule me fit tourner la tête. Oups, voilà la blondasse qui s'était amenée ; elle me regardait de ses yeux de merlan frit où un désir non masqué semblait se balader.

« Désolé ma p'tite dame mais je suis pas intéressé. »

    Je n'avais pas dû parler assez fort parce qu'elle s'approcha un peu plus, pcollant son corps contre le mien en se déhanchant grossièrement sur la musique. Ou peut-être simplement qu'elle avait bien trop bu pour comprendre un traître mot de ce que je lui baragouinais ? Ça commençait à me taper sur les nerfs et faut dire que même avec pas mal de champagne et trois verres de Jägerbomb en pleine tronche, j'avais aucunement envie de faire plus ample connaissance avec la demoiselle. Sans vraiment réfléchir, je passais mon bras autour des hanches de Carmen pour l'attirer près de moi et, une fois assez proche, je plaquais mes lèvres contre les siennes avant de m'éloigner quelques secondes plus tard.

« J'suis pas libre, c'est assez clair comme ça ? »

    Je me contentais de regarder la nana un sourcil relevé, attendant qu'elle déguerpisse ; j'espérais surtout qu'elle avait compris le message et qu'elle s'obstinerait pas à me coller aux baskes. Je comptais également sur Carmen pour qu'elle ne l'ouvre pas et ne fasse pas tout capoter. L'alcool semblait monter de plus en plus, offrant à mon esprit ce léger moment de flottement ou plus rien ne semblait grave ni important.





« Tout le monde dit que la ''survie'' n'est pas facile,
que ce n'est qu'un état second clôturé soit par une renaissance, soit par la mort.
J'ai eu ma renaissance.
»

Revenir en haut Aller en bas
Carmen L. Mendoza
leader | Sanctuary Hills
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 731
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Sorry for party Rocking !    Ven 19 Fév 2016 - 16:28


Ils avaient mis le temps, mais finalement, Axel semblait se décoincer un peu. Enfin, presque. Parce qu'elle avait par instant la réelle impression d'avoir envoyé Axel sur une planète dont il ignorait tout, vu comment il observait le monde autour d'eux, ce qui par instant ne pouvait l'empêcher de la faire rire. Et visiblement, lui aussi semblait à deux doigts de la crise de rire ou de l'infarctus, elle hésitait encore. En tout cas, elle se détourna un instant de lui en voyant la blonde aux mensurations parfaites lui tapoter l'épaule, enchaînant un nouveau shot qui lui donna l'impression de lui retourner complètement le cerveau. Ca, c'était agréable. De quand datait la dernière fois qu'elle avait bu un verre sans s'inquiéter des devoirs de Lex, ou des fréquentations d'Ana Lucia ? Foutrement, aucune, idée. Et ce n'était certainement pas avec le double de la dose d'alcool autorisée dans le sang qu'elle parviendrait à s'en rappeler exactement. Non, à la place elle préféra s'étirer légèrement avant d'entamer un léger déhanché, laissant Axel à son triste sort jusqu'à ce qu'il ne l'attrape par les hanches, la forçant à lui faire face. L'espace d'une seconde, elle crut qu'il allait lui faire les présentations avec la blonde, chose qui ne l'intéressait absolument pas et puis....

Et puis non en fait.

Elle ne sut pas exactement par quel moyen les lèvres de son meilleur ami se retrouvèrent collées aux siennes, mais alors qu'elle avait gardé les yeux grands ouverts, presque en état de choc, le regard courroucé de la blonde lui lança un signal intimant qu'il fallait mieux jouer le jeu jusqu'au bout.
Sonnée, elle était com-plète-ment sonnée.

Il n'était pas libre, lança t-il à sa prétendante, et était-ce assez clair comme ça ? Carmen ouvrit bien la bouche un instant pour dire quelque chose, avant de se raviser, pour finalement reprendre la parole.

Hm... Oui voilà c'est ça. C'est mon ... PETIT AMI. OUI PARFAITEMENT.

Sans doute que la blonde devait être ivre morte ou complètement con pour croire à son jeu d'acteur, il n'empêche qu'elle finit par déguerpir après avoir offert son plus beau majeur au duo alors que Carmen lui répondait par un sourire presque amical, lui accordant un signe d'en revoir de la main.
Okay, problème de la folle réglé, nouveau problème en vue. Venant effleurer ses lèvres du bout des doigts pour s'assurer qu'elle n'avait pas rêvé, elle finit par se tourner lentement vers Axel, l'attrapant par le col de sa chemise un peu brutalement pour finalement coller son front au sien.

Qui êtes-vous, et qu'avez vous fait d'Axel Kennedy ?

Parce que c'était bien la question de la soirée. A quel moment avait-il retiré son air crispé pour se lâcher de la sorte ? Il n'empêche qu'elle ne conserva pas son air sérieux bien longtemps, finissant par rire de bon coeur pour venir l'embrasser à la commissure des lèvres par pure provocation, rajoutant.

Y'a pas à dire, j'te préfère comme ça ! Par contre désolée, mais j'crois que tu lui as brisé le coeur... Ne put-elle s'empêcher de faire remarquer avec moquerie, lui tendant un nouveau verre. Et que j'me demande aussi pourquoi tu as fais ça.

Il était bien rare qu'on parvienne à la destabiliser de la sorte. Nolan, si il avait encore été dans son sillage, aurait pu en témoigner. Mais alors LA. Axel méritait tout bonnement un oscar, ou un aller simple chez le psychiatre, elle hésitait encore sur la question.
Et bien qu'elle ne lui dit pas à voix haute, elle ne put s'empêcher de lui sourire à nouveau avant d'esquiver le regard de son meilleur ami, buvant d'une traite son verre.

C'était tout de même une bien étrange situation que celle-ci en y repensant...


HELP, I'M ALIVE
My heart keeps beating like a hammer,
Hard to be soft, Tough to be tender. If we're still alive, My regrets are few If my life is mine, What shouldn't I do? Come take my pulse the pace is on a runaway train (⚡) june.
Revenir en haut Aller en bas
Axel J. Kennedy
Bras droit | Sanctuary Hills
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 711
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Sorry for party Rocking !    Sam 20 Fév 2016 - 11:16


    Je ne savais pas vraiment s'il fallait que je m'attende à ce que Carmen entre dans le jeu ou me regarde d'un air choqué en affirmant que je déraillais complètement. Il y eut un léger moment de flottement où elle avait semblé se demander quelle était la réaction la plus adéquat. J'avais gardé mon bras autour de ses épaules et ne pu m'empêcher de me crisper quand elle ouvrit la bouche ; au pire je me ridiculiserais devant cette nana qui se rendra compte du con que je suis, au mieux mon plan marchait. Et ce fut la deuxième option. Ma meilleure amie entra parfaitement dans mon jeu -quoi qu'un peu trop éméchée pour paraître totalement crédible mais la blondasse ne sembla pas s'en rendre compte et finit par se barrer le visage déconfit. La regardant s'en allé, j'affichais un sourire un peu niais. Quand Carmen me prit par le col pour me secouer je ne pu m'empêcher de recommencer à rire.

« Nan mais t'as vu sa tronche ! »

    Mon rire se fit encore un peu plus fort et j'avais juste envie de prendre un nouveau verre pour fêter ma connerie, mais au vu de la dose de l'alcool que nous avions déjà ingurgité je me demandais si c'était réellement une bonne idée. Le geste de Carmen me figea un instant et j'avais dû la regarder avec des yeux ronds comme des billes avant de rire de nouveau bêtement en secouant la tête, prenant le verre qu'elle me tendait ; tant pis pour la pseudo-bonne résolution que j'avais essayé d'adopter.

« Bah, elle va repartir à la chasse je me fais pas de soucis pour elle. Marquant une pause, je réfléchissais à la raison pour laquelle j'avais fait cela. Pourquoi j'ai fait ça ? Nan mais tu l'as vue ? Superficielle comme ça avec des manières exagérées, très peu pour moi ! Et j'ai pas eu d'autre idée sur le coup. »

    Je la sentais un peu perturbée même si elle semblait prendre le tout sur l'air de la rigolade ; j'espérais ne pas l'avoir froissée ni quoi que ce soit, mais je la connaissais, elle ne dirait rien tout de suite, elle allait d'abord y réfléchir et remettre tout ça sur le tapis quand je m'y attendrais le moins. Sirotant le contenu de mon verre pour en apprécier chaque goutte, je laisse l'alcool m'enivrer encore un peu plus ; alors voilà, Carmen était arrivée à ce qu'elle voulait non ? Me changer les idées et me décoincer un peu, c'était chose faite. Reportant mon attention sur elle je fis tinter mon verre contre le sien déjà vide ; c'était inutile, certes, mais c'était pour la sortir un peu de ses songes. Affichant un sourire enfantin, je m'approchais d'elle pour ne pas avoir à crier par dessus la musique et me décidais à reprendre ses propres mots.

« Alors tu vois, pas si mal cette soirée hein ! »

    Je m'étais remis à me bouger un peu, l'agacement de cette musique qui me tapait le crâne était passé au plan secondaire tant l'alcool m'enivrai. Je commençais vraiment à me dire qu'il fallait que je stoppe, mais l'avantage dans tout ça, c'était que le nombre de gens autour m'importait à présent peu.





« Tout le monde dit que la ''survie'' n'est pas facile,
que ce n'est qu'un état second clôturé soit par une renaissance, soit par la mort.
J'ai eu ma renaissance.
»

Revenir en haut Aller en bas
Carmen L. Mendoza
leader | Sanctuary Hills
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 14/06/2015
Messages : 731
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Sorry for party Rocking !    Lun 2 Mai 2016 - 23:58


Oh ça va, elle était pas SI mal que ça !

Dans le noir. A 100 kilomètres, et de dos, mais elle se retint bien de le dire à voix haute ça. Et puis bon, il l'avait embrassé pour se sauver de ça, dans un sens c'était compréhensible aussi. Sans doute qu'elle aurait fait la même chose en d'autres circonstances oui. Sans doute. Sauf que l'alcool aidant, elle n'était plus trop sûre de ce qu''elle pensait ou non, et se contenta d'écouter Axel argumenter son geste, riant de plus belle, alors qu'il avaiit certainement compris qu'il l'avait mis dans un désarroi profond durant quelques secondes en faisant ça.

Fais attention j'pourrai y prendre goût et venir te voir à chaque fois que je serai célibataire hein...

Elle n'avait pas pu s'empêcher de faire la remarque avec un sourcil légèrement relevé, sourire mutin aux lèvres, dans l'espoir de le déstabiliser à son tour une petite seconde. Y'avait pas de raison à ce qu'elle soit la seule à se sentir con tiens.
Mais en même temps, il fit une remarque parfaitement concise, alors qu'il disait que cette soirée n'était pas si mal. Le regardant un instant avec des yeux ronds en l'entendant admettre ENFIN qu'une soirée en boîte de nuit pouvait s'avérer aussi agréable que son éternel tisane/livre chez lui, elle mêla un instant son rire au sien avant de répliquer.

Elle est géniale cette soirée, puisque c'est moi qui ait eu l'idée ! Continue comme ça, et j'commande une nouvelle bouteille, on sera pas rentrés avant demain matin...

Sans compter que la musique devenait sincèrement entraînante. Tout du moins, pour elle, qui était plus adepte de ce genre musical, plutôt qu'Axel qui était plutôt guitare acoustique.
A quel moment avait-ils fini par reprendre une bouteille ? Elle ne savait plus vraiment, mais une chose était sûre, c'est qu'ils avaient depuis longtemps dépassé le seuil d'alcool autorisé dans le sang. Heureusement qu'ils étaient venus en taxi, et qu'ils rentreraient sans doute de la même manière. Allumant une énième cigarette en faisant une pause dans son petit déhanché, elle en profita pour vider la bouteille dans leur verre respectifs, lui tendant.  Ils allaient quand même pas jeter le fond qui restait oh, c'était sacré le champagne mine de rien. Typiquement bourge, mais ça lui convenait parfaitement là tout de suite.
Se laisser tomber sur la chaise avait quelque chose de divin, alors qu'elle trinquait une nouvelle fois avec Axel, avant de boire une gorgée de son verre.

Tu vas réussir à te lever demain ?

Un rapide coup d'oeil à son smartphone lui indiqua qu'il était déjà l'heure du petit déjeuner pour certains américains. 7h du matin, grand dieu. Il allait mettre une semaine entière à s'en remettre, ne put-elle s'empêcher de penser avec un sourire en coin, avant de rajouter.

Enfin... Te lever dans une heure quoi.

La fatigue commençait enfin à se faire sentir, alors qu'elle commençait à imaginer son matelas comme un endroit paradisiaque. Restait juste à espérer qu'ils arrivent à rejoindre un taxi susceptible de les emmener malgré leur état d'ébrieté.


HELP, I'M ALIVE
My heart keeps beating like a hammer,
Hard to be soft, Tough to be tender. If we're still alive, My regrets are few If my life is mine, What shouldn't I do? Come take my pulse the pace is on a runaway train (⚡) june.
Revenir en haut Aller en bas
Axel J. Kennedy
Bras droit | Sanctuary Hills
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 711
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Sorry for party Rocking !    Mar 3 Mai 2016 - 21:01


    J'aimais ce sentiment de ne pas sentir l'horreur du monde autour de moi pour une fois, ne pas avoir à prêter attention à toutes ces conneries que faisaient mes semblables ; juste être là, avec cette femme qui méritait pourtant que je la haïsse après le coup bas qu'elle m'avait fait. J'allais reprendre la parole en souriant bêtement quand elle parla d'un air un peu louche, me stoppant net dans mes mouvements. Ça voulait dire quoi ça, revenir me voir ? Je la regardais avec des yeux qui devaient ressembler à ceux d'un merlan frit, la bouche bêtement ouverte comme si les informations ne parvenaient pas à atteindre mon cerveau. Ou du moins qu'elles y flottaient là sans s'allier correctement pour former une phrase concrète. Mais il y avait un truc sur son visage qui me faisaient presque comprendre qu'elle plaisantait, au moins un peu... Complètement désarçonné et ne sachant plus vraiment ce que je devais prendre au sérieux où non, l'alcool n'aidant en rien, je secouais la tête en détournant le regard, un léger sourire était toutefois né au coin de mes lèvres.

« Ouais, il est temps que tu trouves quelqu'un hein ! »

    Elle parla d'une nouvelle bouteille, voguant immédiatement d'un sujet à l'autre, et je me senti un peu idiot d'avoir eut un moment de blanc ; comme quoi, l'alcool était vraiment dangereux ! La preuve en était que ma meilleure amie et moi nous étions empêtrés dans une situation à la fois délicate et complètement loufoque. Mais j'étais persuadé que nous en ririons plus tard, même si les rires seraient un peu crispés au départ. Carmen commanda alors une nouvelle bouteille de ce champagne excessivement cher qui montait bien trop vite à la tête et je pris sans même réfléchir la coupe qu'elle me tendait. Oui, le mélange d'alcool n'est pas bon blablabla, mais sérieusement, est-ce qu'on était encore à ça près ? Il semblait que non.

    Les heures s'égrenaient sans même qu'on ne s'en rende compte et j'avais l'impression que nous avions terminé la bouteille en seulement quelques minutes, dansant à des moments, discutant à d'autres, j'avais même pris le temps d'observer les gens autour, essayer de me fondre dans la masse tout ça. Et puis il y eut ce retour à la réalité quand la brune parla du réveil. Quel réveil ?

« Je finis tôt alors ça devrait aller... Mais je tiens pas aussi longtemps que toi on dirait. »

    Un léger sourire idiot, les joues rougies par l'alcool et les yeux un peu voilés par la fatigue qui commençait à se faire sérieusement sentir. Il était évident que je n'étais pas autant habitué que la brune qui était plutôt de la nuit. Le réveil serait des plus difficiles en effet mais...

« UNE HEURE ? Une seule foutue petite heure ?! Tu déconnes j'espère... »

    J'étais devenu livide et je m'étais avancé vers elle d'un pas chancelant, lui prenant son téléphone pour m'assurer qu'elle n'était pas entrain de me faire une blague. Et en effet, l'heure affichait bien 7h. C'était à moi de faire l'ouverture de la librairie... Et j'étais dans l'incapacité totale de le faire. Je n'étais même pas certain d'être en état de me rendre jusque là-bas ; mais je n'avais pas le choix, pas vrai ? Triste vie qui nous était réservée. Composant sur le clavier tactile de mon amie le numéro d'un taxi tout en me dirigeant dans un endroit plus calme, je lui rendis quelques instants plus tard, buvant au passage la dernière gorgée de mon verre. Passant mon bras autour de ses épaules, je déposais un rapide baiser sur sa tempe.

« Merci pour la soirée Carmy. »

    Cette nuit avait été inoubliable et elle m'avait fait un bien fou. Mais la journée qui m'attendait risquait fort d'être l'une des pires de ma vie.




-FIN-





« Tout le monde dit que la ''survie'' n'est pas facile,
que ce n'est qu'un état second clôturé soit par une renaissance, soit par la mort.
J'ai eu ma renaissance.
»

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Sorry for party Rocking !    Aujourd'hui à 3:00

Revenir en haut Aller en bas
 

Sorry for party Rocking !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Sorry for party rocking ! [#Appart 04]
» like resignation to the end ► 10/04 - 14H07
» Bisounours Party | V. 2.0
» Garden Party
» Dungeon party

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-