The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung – Intérieur Noir (ODR 20€)
4.99 €
Voir le deal

Partagez
- A life together. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3562
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: A life together.   A life together. - Page 3 EmptyVen 5 Fév 2016 - 10:01
Emy eut un petit rire amusé. Ce qu'il lui faisait penser qu'il était déjà intenable ? La blonde haussa les épaules l'air de dire « alors là, aucune idée, vraiment ! », elle n'avait même pas besoin de parler pour savoir qu'il se doutait de quoi elle causait. D'ailleurs, il ne manqua pas de le reconnaître, avec des pincettes évidemment. Il n'allait pas admettre être le pire patient de la décennie, celui qu'aucun médecin ou infirmier ne voulaient dans son service pour des raisons à ce point évidentes. Il n'aurait pas du se comporter ainsi, admit-il, et c'était déjà un grand pas en avant. L'interne lui adressa un grand sourire ravi, avant qu'il ne lui donne son excuse. Il avait sans doute ses raisons, elle le savait.

Dans tous les cas, elle fut bien soulagée et contente quand il lui promit de faire un effort. Seulement parce que c'était elle qui le demandait, précisa le pompier. Si elle pouvait user de son influence positive sur lui pour obtenir un bon comportement de la part de la bête noire du service, alors la blonde était la plus heureuse du monde. Elle ne put cacher son petit sourire soulagé à sa déclaration, hochant la tête pour lui signifier qu'elle avait entendu, et que ça la rendait folle de joie. Ses joues étaient creusées d'ailleurs par la risette qu'elle portait.

Et malgré le silence dans la pièce, elle ne la perdit pas. Excepté quand l'homme lui fit une proposition bien étrange, qui lui emballa le cœur. En quelques secondes, elle sentit son palpitant faire un virage à cent quatre vingt degrés, violemment, et elle dut s'accrocher d'une main à l'accoudoir pour ne pas vriller de la même manière. Le geste fut presque imperceptible à une personne la fixant, mais dans sa tête là, il s'en passait des choses pas normales.

Avec v-vous ? Moi ? Vous... Vous voulez dire, vous et moi ? Un café ?

Elle bafouillait. Bon dieu, c'était le comble.

Ça n'était pourtant pas la première fois qu'on lui demandait ça, qu'on lui proposait un restaurant, un cadeau, un café. Elle était l'un des docteurs les plus appréciés de l'hôpital, parce qu'elle était gentille. Des parents qui la remerciaient de s'être bien occupés de leurs enfants, elle en connaissait des dizaines désormais. Et des hommes dans la trentaine qui voulaient tenter sa chance avec elle, des hommes qui n'avaient pas fait de vagues durant leur hospitalisation d'ailleurs, et qui étaient séduisants, elle en avait vu aussi plusieurs...

Mais c'était bien la première fois qu'elle envisageait de sérieusement dire oui. Avec le pire patient du service. C'était ça, le problème, ça, qui la rendait toute chose. Elle allait sérieusement, le plus sérieusement du monde, accepter de prendre un café avec le pompier qui menait la vie dure à tout le monde dans ce bâtiment. Et était-ce exclusivement parce qu'il promettait de bien se tenir durant tout son séjour et qu'elle voulait que tout se passe bien ?

Alors qu'elle esquissait un sourire, en se redressant, en passant une de ses mèches de cheveux derrière son oreille en se sentant rougir, en essayant de garder son sérieux, elle se racla la gorge et fit d'une petite voix :

Si vous vous tenez bien, c'est d'accord, nous irons prendre un café.

Ferme cependant, elle donnait l'impression de dire que ça serait juste un café. Ça aurait pu être totalement crédible si en se retournant pour partir et rentrer une bonne fois pour toute, elle rentra dans le bord du lit, manqua de se prendre les pieds dans les fils au sol et de se rétamer, sous le regard de son patient. Voilà. C'était ridicule, et elle avait perdu toute crédibilité. Parce que ça ne faisait aucun doute maintenant : il n'y aurait pas qu'un café :

Je vais vous laisser, bafouilla-t-elle. Reposez vous bien...



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Kendale J. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Modératrice
Kendale J. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1192
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: A life together.   A life together. - Page 3 EmptyDim 7 Fév 2016 - 19:16

J’sais pas ce qu’il m’a pris… Est-ce que j’viens réellement de demander un rencard à ce médecin ? Faut croire que oui. Maintenant, je n’espère qu’une chose… Qu’elle me dise oui. Sous réserve que je me tienne correctement évidemment. Mais ça c’était un peu une excuse pour me lancer, sans doute. Parce qu’au fond, je dois avouer qu’elle me plaît beaucoup. Outre son physique très plaisant, elle a un petit quelque chose qui me donne envie de la connaître un peu plus. C’est bien la première fois que je ressens ça pour une femme, et ça me déstabilise un peu. Cependant, je peux rapidement remarquer que je ne suis pas le seul à être chamboulé. Sa réponse maladroite me fait sourire, elle semble surprise par cette demande. J’ajoute alors « Un café ou autre chose, comme vous voulez… »

Elle met un certain temps à me répondre, me laissant envisager une réponse négative. Cela serait compréhensible, après tout… Mais j’dois avouer que j’serai un peu déçu qu’elle dise non. Elle finit par reprendre ses esprits et accepte finalement, seulement si je me tiens bien… Elle se lève alors, prête à quitter la chambre, mais son départ est quelque peu retardé par de nouvelles maladresses. Je ne peux m’empêcher de sourire, loin de me moquer, mais parce que je trouve ça mignon… J’dois sûrement lui faire de l’effet, j’en sais strictement rien. Cela me plaît, néanmoins, je ne le lui fais pas remarquer pour ne pas la gêner davantage. Enfin, elle me dit au revoir et prend congé. Je lui souffle également quelques mots. « Vous aussi… »


***


Presque deux semaines que j’suis coincé ici… Et contre toute attente, je le supporte plutôt bien. Faut dire que pas mal de collègues passent régulièrement me voir. Mais pas que… Il y a aussi cette histoire de rendez-vous qui me pousse à ne pas trop faire parler de moi dans le service. J’ai promis au Dr Mackensie que je serai tranquille durant toute la durée de mon séjour ici, et pour l’instant ça marche plutôt bien. Bien sûr, il m’arrive d’être de mauvaise humeur mais je n’ai plus fait de cinéma comme lors de mon arrivée. Mais les visites du Dr Mackensie finissent toujours par calmer mes nerfs, et je ne peux pas nier le fait que je les attends avec impatience.

Pour ce qui est des blessures, ça se passe plutôt bien. Les brûlures sont de moins en moins douloureuses et moins graves que je ne le pensais. La cicatrisation est bien entamée et d’après les médecins, il ne devrait pas avoir besoin de greffe. Cela veut dire que je devrais sortir bientôt, normalement….

Assoupi, j’entends la porte de la chambre s’ouvrir. J’ouvre un œil pour voir qui c’est. Faire semblant de dormir pour éviter d’avoir à supporter les médecins ou les infirmiers, une bonne tactique pour avoir la paix la majeure partie du temps. Mais là, mes paupières s’ouvrent rapidement puisqu’il ne s’agit pas de n’importe qui. La jolie blonde est de retour de ses journées de repos, je suis content de la voir. J’ai du mal à le cacher, mais mon visage s’illumine dès qu’elle entre dans la pièce. Je me redresse avec un peu plus de facilité que les jours précédents avant de lui parler « Bonjour Dr Mackensie. » Je lui souris avant d’ajouter « Je ne sais pas si on vous a dit mais j’ai été très sage pendant que vous n’étiez pas là… » Cela fait maintenant pas mal de temps que nous nous croisons, puisque je fais partie de ses patients. Et je dois dire que je l’apprécie un peu plus chaque jour… N’ayant qu’en tête ce fameux rendez-vous qu’elle m’a promis. Malheureusement, je ne sais pas trop quand je vais pouvoir sortir. Normalement ça devrait être pour bientôt, un ou deux jours peut-être plus… Mais à vrai dire, je m’en fiche de savoir si j’vais rester plus longtemps ici ou pas… Il y a autre chose qui me trotte dans la tête depuis un moment. Je ne sais pas si ça se fait ou pas mais j’aimerais bien connaître son prénom… Parce que bon… Docteur ou Docteur Mackensie, ça le fait moyen… En tout cas, lorsqu’elle vient me voir pour les soins ou pour voir si je vais bien, je commence à la sentir plus à l’aise avec moi… « Alors ? Vous avez passé un bon week-end Docteur Mack… » Je me tais durant un instant, semblant réfléchir quelques secondes avant de me jeter à l’eau… « Vous en n’avez pas assez qu’on vous appelle Docteur tout le temps ? Franchement… J’trouverais ça plus simple si vous me disiez votre prénom… Surtout si on doit aller boire un café quand je serai sorti… » Je dis ça avec l’air le plus innocent possible… Ce n’est pas très « correct » je l’accorde… Mais bon… J’suis pas tellement le genre de gars à suivre bêtement les « règles », donc bon…




•••
It's feeling like the sun's hiding. But we're gonna keep moving, surviving. No we won't go quiet. tonight. Stand up and shout louder. Oh no we won't be silent ▬ We are heroes. Heroes in the darkest times

Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3562
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: A life together.   A life together. - Page 3 EmptyVen 19 Fév 2016 - 10:23
En revenant à l’hôpital, son premier réflexe avait été de demander des nouvelles de ce patient là en particulier. Allait-il bien ? Avait-il pu se tenir ? Allait-il mieux surtout ? Les infirmiers avaient répondu à tout ça, intrigués, alors qu'elle enfilait à peine sa blouse sur sa tenue d'interne. Oui, oui et oui. Emy avait affiché un sourire ravi, et là, seulement là, elle avait pris connaissance de l'état de tous les autres. C'était le rituel.

Durant son congé, elle n'avait fait que penser à lui. C'était bête sans doute, mais l'idée de ce rendez vous devant un café la rendait toute chose. Elle n'en avait parlé qu'à son frère et une amie de l'hôpital. Connor avait eu un sourire bête en disant haut et fort que sa petite sœur allait peut être avoir un copain, avant d'ajouter que s'il était un sale type, il lui casserait la gueule. Son amie, Kelly, elle, avait demandé plus de choses à son propos. Beau ? Grand ? Comment l'avait-elle rencontré ? Etait-il sympa ? Des qualités ? Des défauts ? En apprenant qu'il s'agissait d'un patient, elle avait fait la moue. Avant de dire « tant que ça ne commence pas avant qu'il quitte l'hopital, c'est bon non ? » Oui, ça l'était. Et puis surtout « attend, c'est un pompier ! Tu aurais du commencer par là, les pompiers sont toujours ultrabeaux ! » Oui. Ça, elle s'en était rendue compte. Surtout celui-là d'ailleurs.

Mais de là à parler d'une quelconque relation entre eux, c'était sans doute prématuré.

Elle s'était sentie fébrile une partie de la matinée, avant que ses pas ne la mènent finalement jusqu'à lui. Elle avait passé la porte avec hésitation, avait pris son courage à deux mains, et était rentrée avec le sérieux comme habit du jour pour ne pas avoir l'air d'être trop contente d'être ici. Emy le fixa, plantée devant son lit, avant de se reprendre. Etait-il aussi accueillant et souriant avec toutes les autres infirmières et médecins du service ? Devait-elle poser la question ou était-ce bizarre ? Elle lui fit une risette, lui adressant un « bonjour » timide et discret, replongeant dans sa paperasse. Elle vint vers lui, commode, assurée, avant qu'il ne lui parle finalement et qu'elle réponde avec amusement :

Marre ? Non, pas du tout. Il y a des variantes parfois, vous savez ? Comme « infirmière ». Ne m'appelez pas « infirmière », dit-elle fermement avant de sourire. Ou « Eh vous là-bas, vous voyez pas que je suis en train de mourir d'un rhume ? », c'est un nom un peu long, je vous l'accorde, mais il marche bien.

Pour le reste...

Pour le reste... Je vous donnerais mon prénom quand vous ne serez plus mon patient, donc quand vous sortirez. Ce soir.

Lui qui avait hâte de partir, c'était le moment d'être heureux, non ? Elle, elle était contente d'avoir la chance de lui annoncer la nouvelle.

J'ai contacté l'un de vos collègues, il viendra vous chercher pour vous ramener chez vous. Vous aurez encore un traitement, du repos, et vous pourrez reprendre le travail d'ici deux ou trois semaines. En y allant doucement, évidemment.

Elle se redressa finalement après son contrôle de routine, s'éloignant d'un pas, prête à prendre la sortie pour poursuivre son travail ailleurs. Quand bien même son cœur tambourinait fort et qu'elle se sentit audacieuse :

Pour le café ! Fit-elle en se retournant. Avant de se stopper net comme une idiote en plein milieu de la chambre. Son amie Kelly avait tout fait pour la motiver à être volontaire, parce que ça plaisait aux hommes. Mais pas trop, qu'elle ajoutait toujours. Il fallait faire des trucs, mais pas trop. La séduction et tout ça, c'était vraiment pas son dada... Je suis libre le mardi de la semaine prochaine, à partir de midi. Prenons plutôt un déjeuner tous les deux, si ça vous va ?

Voilà. Un déjeuner, c'était mieux qu'un café. Et moins bien qu'un dîner. Elle avait fait un truc... Mais pas trop.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Kendale J. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Modératrice
Kendale J. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1192
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: A life together.   A life together. - Page 3 EmptyDim 20 Mar 2016 - 1:41

Une pointe de déception s’empare de moi lorsque le docteur Mackensie me fait savoir que je devrais encore attendre un peu pour connaître son prénom. Forcément… Cela ne serait pas bien vu dans le service. Et si pour ma part je n’en ai rien à faire, je peux comprendre que ce soit plus compliqué pour elle. Pourtant le sentiment de déception est tel que je ne percute pas tout de suite. Puis subitement, je me demande si j’ai bien entendu. A-t-elle dit que j’allais sortir dans la soirée ? Je l’interroge du regard puis elle me confirme bien que ma sortie est prévue pour dans quelques heures, qu’un ami passera me prendre. Mon sourire grandit et je ne peux que me réjouir de cette nouvelle. Oui, il est vraiment temps que je sorte de cet endroit… Retrouver les collègues de la caserne, reprendre le travail…

Bien évidemment, elle me dit qu’il faudra faire attention, y aller progressivement. Je lui fais comprendre que je compte bien être raisonnable cette fois-ci. Je n’ai pas tellement envie de me retrouver ici de nouveau. Quoi que… Si ça me permettait de rester un peu plus avec elle, peut-être que ? Non. Elle m’a déjà suffisamment supporté comme ça. Et puis, à part elle, j’ai détesté devoir rester ici, à rien faire… Mais je dois dire qu’elle va me manquer, même s’il est prévu que l’on se revoit… Enfin, c’était ce qui était convenu. Mais peut-être a-t-elle changé d’avis ?

Apparemment non puisqu’elle évoque cette histoire de rendez-vous alors que je m’apprêtais moi-même à le faire. Je suis ravi qu’elle n’ait pas oublié et je suis agréablement surpris qu’elle me propose d’aller déjeuner avec elle la semaine suivante. « Un déjeuner ? Oui, c’est parfait ! » Quand je pense que nous ne sommes que lundi… Plus d’une semaine à attendre, et j’ai tellement hâte d’y être déjà. J’hésite à le lui dire mais je n’ai pas tellement envie de l’embêter avec ça… Je me contente de lui sourire. Puis brusquement un détail m’interpelle « Oh ! » J’attrape un petit carnet et un crayon sur la table près du lit. Rapidement, j’arrache un bout de papier et j’y écris mon numéro de téléphone… Elle doit sûrement l’avoir noté quelque part dans mon dossier… Mais je préfère lui donner en mains propres… « Envoyez moi un message ou appelez-moi pour me dire où je dois vous retrouver. Choisissez un endroit qui vous plaît, je ne suis vraiment pas difficile, c’est comme vous voulez. » Un nouveau sourire avant de lui tendre le morceau de papier.


***


« Salut mon vieux ! Comment ça va ? » Sean est arrivé pour venir me ramener chez moi. Ça fait du bien de le voir, et même s’il est souvent passé me voir pendant que j’étais à l’hôpital, j’dois avouer qu’il m’a manqué. Il me tarde de retourner en intervention à ses côtés… Ce ne sera que dans quelques semaines mais j’ai hâte d’y être… Même si j’ai une certaine appréhension tout de même… Je ne lui ai pas parlé du Docteur Mackensie. Oh bien sûr, il l’a déjà croisé et m’a fait remarquer qu’elle était très mignonne. Mais je ne lui ai pas parlé du rendez-vous et du reste. Le connaissant, il n’aurait pas pu s’empêcher de la taquiner à propos de ça. Et je compte bien éviter le sujet, au moins jusqu’à ce que le déjeuner soit passé…

Une fois mes affaires prêtes et habillé, il est temps pour moi de quitter cet endroit. Une fois que l’infirmière me donne le feu vert pour partir, je demande à Sean de prendre mon sac et d’aller le mettre dans la voiture, lui expliquant que je le rejoins tout de suite. Le regardant disparaître au détour d’un couloir, j’avance dans la direction opposée, cherchant une personne en particulier. Après quelques minutes de recherche, je finis par la trouver. Je m’avance jusqu’à elle « Docteur Mackensie ? » Elle se retourne et je lui souris. « Je… Je venais pour dire au revoir. Mon meilleur ami m’attend dans la voiture… Et… Je… Je voulais vous dire merci, pour tout… » C’est bien la moindre des choses après avoir dû me supporter durant toutes ces semaines. Je reprends, ironique « J’imagine que je vais manquer à tout le monde ici… Pas vrai ? » Je ris doucement avant de lui sourire encore une fois. Décidément…




•••
It's feeling like the sun's hiding. But we're gonna keep moving, surviving. No we won't go quiet. tonight. Stand up and shout louder. Oh no we won't be silent ▬ We are heroes. Heroes in the darkest times

Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3562
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: A life together.   A life together. - Page 3 EmptyJeu 24 Mar 2016 - 10:50
Emy avait été tellement occupé lors de cette journée qu'elle n'en avait pas vu le temps passer. Ou alors était-ce autre chose ? Peut-être le fait qu'elle avait bondit sur un peu tout et n'importe quoi justement pour avoir quelque chose à faire de ses dix doigts, de fois que ça change quelque chose ? La blonde n'y avait pas vraiment réfléchi, tout ce qu'elle savait, c'était que sa supérieure se contentait bien de la voir prendre tout plein de trucs à faire parce que ça lui en faisait moins pour elle, et pour le coup, elle travaillait même plutôt bien.

Alors quand on vint la voir et qu'elle s'extirpa de ses dossiers, les traits un peu tirés par la fatigue, Emy fut sincèrement surprise. Et son cœur se serra en se rendant compte qu'il s'agissait de Monsieur Barnett, l'abominable homme des neiges qui avait mené la vie dure à tout le monde et qu'elle avait, malgré elle, plus ou moins réussi à dompter à force de sourire et de douceur. Lui adressant un sourire, elle l'écouta alors qu'il venait lui dire au revoir et merci. Aussi garda-t-elle le silence en hochant simplement la tête pour lui répondre. C'était son travail, et elle le faisait toujours avec plus ou moins de plaisir. Tandis que son palpitant s'emballait doucement mais sûrement dans sa poitrine, elle rit lorsqu'il souffla qu'il allait sûrement manqué à tout le monde ici :

Evidemment, vous avez mis de l'animation ici, ça nous changera.

Son sourire était sincère, comme le pincement qu'elle ressentait au cœur en sachant qu'il devrait partir. Sur le coup, elle eut comme l'impression que ses jambes étaient faites de mousse, aussi resta-t-elle parfaite immobile et probablement eut-elle l'air de n'en avoir rien à faire. Dans sa tête, c'était tout autre, mais comment aurait-elle pu le dire ?

Vous devriez y aller, fit-elle d'un air un peu précipité tandis qu'elle jouait nerveusement avec le stylo qu'elle avait dans les mains et qui lui servaient à remplir toutes les petites lignes de sa feuille. Aussi quand il se détourna, elle le rappela : Kendale ? Elle haussa les épaules en croisant son regard, ses yeux bleus, aussi bleus que les siens. Ils faisaient la paire, n'est-ce pas ? Vous pourrez m'appeler Emerson, lors de notre déjeuner.

*

Il arrive a quelle heure ? Lui demanda Sonia.
Je sais pas ? Midi ?
Quelle organisation, miss... Qu'est-ce que tu en sais qu'il viendra vraiment si vous n'avez pas parlé de la semaine ? Moi je dis, c'est un coup à te faire poser un lapin.

Emy se tourna vers Meredith, lui adressant un petit sourire en coin. Ce genre de remarques ne l'aidait pas à se détendre, c'était bizarre. Aussi garda-t-elle le silence en se démêlant les cheveux, pour avoir l'air présentable. Croisant son reflet dans le miroir de la salle des casiers, elle poussa un long soupir. Est-ce que ça se voyait qu'elle avait enchaîné deux gardes et qu'elle avait envie de dormir mais que jamais elle n'y arriverait avec ce rendez-vous qui n'était pas vraiment un rendez-vous posé depuis des jours ?

Non, ne t'en fais pas, répondit Sonia comme si elle lisait dans sa tête. N'écoute pas la mégère non plus, elle est jalouse. Il va venir, tu es très belle, et vous allez vous plaire tout de suite.
Merci, souffla la blonde avec un petit sourire avant de s'esquiver.

Meredith et Sonia se disputèrent en arrière fond, mais Emerson n'y prêta pas attention. Ses pas la menèrent jusqu'à l'ascenseur, puis le dehors, où elle se planta devant l'entrée principale en attendant impatiemment que le moment M arrive. Ce qui, en regardant sa montre qui affichait 11h58, ne devrait pas tarder.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Kendale J. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Modératrice
Kendale J. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 1192
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: A life together.   A life together. - Page 3 EmptyJeu 14 Avr 2016 - 22:37

Déjà une semaine que je suis sorti de l’hôpital. Déjà une semaine que je tourne en rond chez moi. L’infirmière que je vais voir tous les deux jours pour les soins m’a dit que je devrais pouvoir reprendre le boulot d’ici deux semaines. C’est trop long. Je m’emmerde à rester à rien faire… A part dormir, bouffer et boire des bières devant la télévision, je ne fais pas grand-chose. J’ai voulu refaire un peu d’exercice, histoire de ne pas trop perdre en condition physique pour le boulot mais mes brûlures tirent encore trop pour que j’puisse le faire… Même courir est encore douloureux. Du repos, je sais… Mais ça me tue de rester à rien foutre durant toute une journée. J’suis aussi passé voir les collègues à la caserne histoire de leur donner de mes nouvelles mais j’ai tout de suite eu envie de repasser l’uniforme. Encore deux semaines… J’suis en train de devenir fou, comme quand j’étais coincé à l’hôpital. Heureusement que les gars m’invitent à aller boire quelques coups le soir.

Mais il n’y a pas que pour le boulot que je suis impatient… Emerson. Le médecin qui m’a suivi durant tout mon séjour à l’hôpital. Nous devons nous revoir et je n’arrête pas d’y penser. Demain midi, pour déjeuner. Elle m’a envoyé un message pour me dire de passer la chercher à la sortie de son travail. J’ai tellement hâte de la voir, de pouvoir parler avec elle dans un autre contexte que l’hôpital. J’ai encore du mal à croire qu’elle ait accepté ce rendez-vous mais je suis vraiment ravi de pouvoir la revoir.

« Allo ? » - « Hey mec ! Dis-moi ?! Ça te dit de passer à la caserne demain en début d’après-midi ? Puis d’aller boire un verre avec quelques gars de l’équipe, y’en a qui s’demandent si tu vas revenir un jour ! » Sacré Sean, à croire que je leur suis indispensable… Malheureusement j’ai d’autres projets en tête. « Désolé Sean, j’ai un truc de prévu demain midi… Mais j’suis dispo mercredi si tu veux. » - « Tu te fous d’moi ?! J’croyais que tu foutais rien de tes journées… Qu’est-ce que tu as de plus important que de venir voir tes potes ? » - « Ecoute. J’suis désolé, on s’verra mercredi. Je… J’dois voir quelqu’un… » - « Quelqu’un ? Qui ça ? … Oh ! Toi, t’as un rencard ?! C’est ça ? » - « Bah… » - « Quoi ? Baaaah ? Sérieux, même en étant complètement cramé t’arrives à trouver l’temps de jouer aux tombeurs. » Et ce con se marre. Je soupire… Des fois il me prend sérieusement la tête. Sans compter que de nous deux, c’est lui qui passe son temps à coucher à droite à gauche. « Je t’en reparle plus tard… Faut que j’y aille. » - « Hey ! Attends ! Putain Ken’. C’est qui que tu dois voir ?! » Je ne lui réponds pas, seulement un « à plus » et je raccroche. Il me fatigue des fois cet idiot… D’ailleurs il ne lâche pas l’affaire et me laisse plusieurs sms que je ne regarde même pas. J’vais me coucher. Mais je n’arrive pas à dormir, j’ai tellement hâte d’être à demain…

Lorsque je me lève le lendemain, je ris doucement en voyant la dizaine de messages envoyés par Sean dans lesquels il me traite de tous les noms. Voilà pourquoi je ne lui ai pas parlé d’Emerson, il m’aurait saoulé toute la semaine avec ça. Sortir avec mon médecin… Ça c’est sûr, il n’aurait pas arrêté de m’en parler. Mais je redoute déjà sa réaction lorsque je le reverrai demain… Il n’a pas apprécié que j’lui raccroche au nez comme ça mais des fois c’est le seul moyen d’avoir la paix avec lui. De toute façon, le connaissant, il ne m’en voudra pas longtemps.

La matinée semble durer une éternité… Prendre ma douche, m’habiller, ça ne me prend pas tellement de temps. Je ne passe pas une éternité à trouver quoi me mettre, à vrai dire je n’ai pas vraiment le choix. Un jeans, un t-shirt gris… Pas très original mais ça fera l’affaire. A onze heures, je suis déjà prêt. L’hôpital n’est qu’à un quart d’heure de l’appartement mais je décide de me rendre jusqu’à son travail tout de suite. C’est toujours mieux d’arriver en avance, non ? J’enfile ma veste en cuir et me voilà parti, légèrement tendu, faut l’avouer. C’est idiot, même lorsque je pars en intervention je ne me sens pas aussi… Fébrile. Pourquoi j’angoisse comme ça ? Putain Ken, reprends-toi !

Quelques minutes plus tard, j’arrive sur le parking de l’hôpital. Et là… Le doute. M’a-t-elle bien dit de venir pour midi ? Ne suis-je pas arrivé trop tôt ? Bon, au pire j’attendrais un peu plus. Mon regard ne cesse de fixer l’heure sur ma montre… Les secondes défilent bien trop lentement à mon goût. Puis lorsque les deux aiguilles montrent le douze, je la cherche du regard… Il me faut bien un petit moment avant de la trouver. Je sors alors de la voiture et je me dirige vers Emerson, elle me tourne le dos. Lorsque je ne suis qu’à quelques mètres je l’appelle, elle semble me chercher elle aussi « Emerson ! » Je m’avance vers elle, souriant. « Comment vas-tu ? » Oui… J’oublie le vouvoiement… Disons que ce n’est pas tellement mon truc, et puis de toute façon ce n’est plus mon médecin, alors pourquoi s’embêter avec ça ?




•••
It's feeling like the sun's hiding. But we're gonna keep moving, surviving. No we won't go quiet. tonight. Stand up and shout louder. Oh no we won't be silent ▬ We are heroes. Heroes in the darkest times

Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3562
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: A life together.   A life together. - Page 3 EmptyVen 15 Avr 2016 - 16:07
Elle sursauta presque en l'entendant l'appeler. Emerson fit volte face pour tomber nez à nez avec Kendale, à qui elle adressa un grand sourire. Mais un grand sourire honnête et franc, qu'elle ne réussit même pas à réprimer tant il respirait la joie de le voir. Elle sentit aussi ses joues se mettre à bouillir en l'apercevant. Il était toujours aussi beau, se dit-elle pour elle même en restant planter totalement stupidement devant lui alors qu'il la regardait, la saluait et lui demandait à travers un tutoiement parfaitement nouveau comment elle allait.

Très bien, et vou- toi ? Bafouilla-t-elle avant de se reprendre. Tu as l'air d'aller mieux, je suis contente !

Contente, ça oui, elle l'était. Plus que de raisons sûrement, mais elle n'avait pas à avoir honte de sa spontanéité. Son père avait toujours dit que c'était une de ses plus belles qualités, qui plaisait aux gens qui la rencontraient pour la première fois. Ça, mêlé à sa douceur naturelle, faisait qu'Emerson était une personne accessible et souvent sympathique, d'une bienveillance rare en ce monde. Et dans son regard, quand elle fixait Kendale, il y avait plus que seulement de la bienveillance, sans doute une pointe de tendresse qu'elle n'adressait pas à tout le monde.

La petite blonde s'avança d'un pas pour venir lui faire la bise. Après le tutoiement, c'était probablement la prochaine étape, et ils avaient besoin l'un comme l'autre d'un rapprochement, non ? Après tout, ce déjeuner, cette proposition de café, ces regards, ça n'était pas pour rien, elle le savait. Alors bien qu'elle fut comme électrisée à ce contact, l'interne resta parfaitement sobre et droite dans ses bottes en s'écartant légèrement de lui. Et avant même qu'un blanc ne tombe entre eux, elle lui demanda avec une pointe de bonne humeur dans la voix :

Je ne sais pas si tu as prévu d'aller quelque part en particulier, mais j'ai très envie d'un café gigantesque et d'un cheeseburger !

C'était l'adrénaline qui la faisait tenir. A côté de Kendale, elle avait l'impression d'en être pleine, un peu surexcité aussi. Comme s'il l'avait branché sur du 2000 volt pour la maintenir consciente. Elle était certes épuisée, mais maintenant qu'ils étaient ensemble, la blonde avait la sensation que toute cette fatigue s'était envolée. Et bizarrement, elle n'attendait pas impatiemment le contre coup qu'elle ressentirait quand ce déjeuner prendrait forcément fin :

Tu crois qu'on peut aller trouver ça quelque part ?

Son sourire ne l'avait pas quitté, et ses yeux s'étaient mis à pétiller d'une malice adorable. S'il comptait l'amener dans un restaurant classe ou dans un lieu friqué, elle passait son tour. Emy n'était pas ce genre de femme à avoir besoin d'être impressionnée de cette manière. Et dans les faits, elle était surtout déjà conquise par l'homme qui lui faisait face. Comme ça se faisait ? Aucune idée. C'était une alchimie atypique, qui n'avait cessé de grandir depuis qu'elle le connaissait. Ses collègues auraient été les premières à lui souffler « le charme naturel des pompiers, ils font tous cet effet là », mais Emy n'en était pas si sûre. Ça n'était pas le tenu, le courage, ou le charisme. C'était parce que c'était lui, un rouquin ronchon au sourire parfait dont elle avait pris soin pendant un long moment, et qui avait voulu la revoir même après tout ça.

Et son instinct n'avait pas cessé de lui souffler qu'il fallait qu'ils soient là, tous les deux, aujourd'hui.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: A life together.   A life together. - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- A life together. -
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: