Partagez | .
 

 CALVIN BAXTER  Life's a bitch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: CALVIN BAXTER  Life's a bitch   Sam 28 Nov 2015 - 16:47


CALVIN (P²) BAXTER
36 ANS • AMERICAINE • PROFESSION • GROUPE/FACTION

i've got a war in my mind





Infecte, totalement. Ce type n'a aucun état d'âme, une vraie tête brûlée en plus qui ne s'en cache pas! Je vous laisse imaginer le concept. Le pire c'est qu'il n'est pas con! Ça aurait été évidemment beaucoup plus simple. Comment dire, c'est le genre de type qui débarque dans ta vie, et qui te laisse soit un cadeau, soit une bombe, et t'en entends plus parler. Si je peux m'permettre, je pense que ce type te prend vraiment à la légère, je m'explique, il ne prend quasiment personne au sérieux, c'est comme ça. Tu veux mons avis, c'est pour ne pas te laisser le temps de faire tes preuves. J'en déduis que monsieur n'aime pas les attaches. Si tu as le malheur, ou le bonheur [gardons espoir] de retenir son attention, sache que tu vas devoir traiter avec une autre « personne ». Je le mets volontairement en guillemet car tu dois t'en douter, il n'est pas tout à fait le même. Certainement plus proche de ce qu'il est vraiment. Un homme patient et prudent. Ceci est un avertissement et un conseil. Qui que tu sois, il n'est jamais sain de fouiller dans les affaires d'un homme, encore moins quand cet individu n'a plus rien à perdre. Si tu veux quelque chose, ne le rate surtout pas, car lui, il ne te laissera pas retomber sans avoir mis son pieds pour t'enterrer définitivement.

Ça passe ou ça casse. La loi du plus fort. Tuer ou être tué. Tout ça se sont des concepts pour expliquer une même règle, tu n'es dépendant de rien mais tu dois agir, où tu t'auto-détruiras. L'absence de choix, en est un. La réactivité sans scrupule, c'est ce qui te sauvera! Voilà du Baxter tout craché. Un fatalisme poussé à l’extrême, en adéquation à l’extrême de ce Nouveau monde.

Excusez-moi. Vous attendez encore le passage où je lui redore le blason? On ne trompe pas la marchandise, surtout si l'individu n'a pas besoin d'être louangé. C'est l'anti-héros par excellence sans le cliché du vilain, vous le comprendrez surement plus tard. Il n'est pas tout le temps animé d’individualisme, c'est la survie qui le pousse à ne penser qu'à lui. Mais ça serait une erreur de penser qu'il n'a pas d'autres choix. Calvin lui a fait son choix, sa peau au profit de celles des autres, et il n'en est pas malade. Bien au contraire, il en assume parfaitement la responsabilité, ce n'est pas quelque chose dont il a honte, ça devait être fait. Cet état d'esprit lui offre souvent un rôle clé dans un groupe, le poste du "sale boulot".  Ce que les gens ne veulent pas faire, pour se voiler la face et continuer à rêver des licornes et des poneys. Il le fait.


and blood on my hands

On est d'accord, ses années de service, ça lui a fait du bien, physiquement. Inutile de tergiverser, le résultat est sous nos yeux, on va pas en faire tout une exposition, même si  ... Il a du sex appeal, musclé mais pas trop, taillé en V, une gueule d'ange ébréchée par une barbe bien taillée et des yeux d'un bleu renversant.  La nature en a fait un véritable apollon , hélas Calvin en a fait un bof, vêtu avec peu de style. Souvent de seconde main, rapiécés, mal lavés, ses vêtements ont eu des jours meilleurs. Je pense que l'on peut quand même l'excuser au vue du contexte des infrastructures sanitaires.



a storm is coming


Après avoir brillé en Irak et en Afghanistan, il a été décoré par la médaille d'honneur, la plus haute distinction militaire aux États-Unis, pour services rendus à la nation et comportement exemplaire en mission. Ils en ont fait un véritable héros à l'échelle nationale. Tombé à pic, au moment où les troupes américaines se faisaient incendier dans la presse internationale. « Le soldat Baxter, véritable enfant du pays, n'a pas hésité à abandonner sa position sous une pluie de balles d'une vingtaine de talibans, pour venir en aide à ses compatriotes encerclés, et voués à une mort certaine. » Citation parue dans The Seattle Times édition Mars 2000. Baxter a déserté l'armée quelques mois après l'affaire de son succès, se faisant passer pour mort, passant de héros national à légende urbaine.


Sachez qu'une histoire en cache toujours une autre, et n'a de sens que pour ceux qui ont besoin de vérité. Par principe, un fais divers, un individu, ne représente jamais ce à quoi il est rattaché. Ceci est un aveu éclairant l'Histoire et ses injustices. Ce témoignage est le mien. Ces talibans n'étaient pas ceux décris dans les médias, ils n'ont jamais été l'agresseur [ dans cet exemple]. C'est nous qui avons ouvert le feu en premier et puis, tout a dérapé si vite. Nous étions à la recherche de trois de nos hommes, partis en mission de reconnaissance dans le village voisin. Quand nous avons fini par les retrouver, l'un d'entre eux était impliqué dans une affaire de viol. Nous comptions le ramener à la base pour qu'il y soit différé et jugé mais les villageois nous prirent à partie. Nous perdions le contrôle et c'est là qu'un de nos hommes a perdu son sang froid et a ouvert le feu. La foule s'est automatiquement dispersée mais six personnes avaient été descendu dont deux enfants.  Je suppose que le bruit des détonations a alerté les rebelles planqués dans la vallée puisqu'à mi-chemin vers la base, nous fumes pris à partie par une dizaine d'individus dans les ruines d'une vielle cité. Nous aurions pu être une cinquantaine, nous aurions jamais pu tenir 1 heure dans cet endroit, tant nous étions à découvert que par leurs positions stratégiques. J'ai agis par pur instinct sans vraiment réaliser ce que je faisais, n'y voyez aucun héroïsme, c'est quelque chose que l'on nous apprend à l'armée. Le sacrifice de soi, au nom du groupe... Je suis monté à bord d'une jeep et j'ai fait s'effondrer une battisse entière derrière laquelle se trouvait nos opposants. Vous comprendrez que ma survie relève du miracle. Je ne m'attendais pas plus que vous à survivre mais faut croire que le seigneur avait encore des projets pour moi. J'ai sauté peu avant la collision. Ce désordre chaotique,  a permis à mes compatriotes de se sauver. Quant à moi, je fus prisonnier.

Je suis resté en captivité pendant plusieurs mois, deux ans en tout. S'installant de campements de fortunes à villages, à travers les montagnes. J'ai su bien après que le village avait été rasé. Est-ce en représailles pour ma captivité ou le simple nettoyage d'une bavure militaire. Autant de questions dont j'ai du me résoudre à abandonner la réponse. Je ne dirai pas que j'ai fini par devenir l'un des leurs, on reste toujours l'étranger, mais ma captivité a viré vers une forme inattendue. J'aurai pu m'enfouir mille fois tant la surveillance et les mesures de sécurité étaient devenues insignifiantes, mais je ne l'ai pas fait. Je ne sais pas si il s'agit du syndrome de Stockholm ou d'une forme similaire, mais c'est comme si ma présence avait un sens ici, son rôle à jouer. Le groupe avec lequel je vivais, était constitué pour la plupart d'hommes, mais il arrivait souvent d'y avoir des femmes avec des rôles importants. Je découvrais une nouvelle vision social de ces ennemis, dans l'intimité de leur vie quotidienne. Peut-être s'agissait-il d'un groupe différent ou isolé de ceux contre qui j'ai combattu. Mon esprit ne voulait pas les associer aux talibans, nos adversaires. Finalement, j'ai fini par arrêter de les blâmer, le jour où j'ai compris que j'aurai très bien pu être à la place de l'un d'entre eux. Ils luttaient pour des valeurs légitimes et nobles que chaque Homme peut comprendre : Le restitution de son pays et sa culture, une vie épargnée par la guerre, un avenir en définitive pour eux et leurs familles. Il y a une chose que j'ai appris dans leur quotidien, si tu tiens à survivre tu n'as d'autres choix que de définir ton camp. Si tu es tout seul, tu ne vivras pas assez longtemps pour connaître la solitude. Et gare à toi, si [ils] te chopent. Je ne dis pas que l'entièreté du peuple afghan est aussi avenant et légitime que ce groupe dans lequel j'ai évolué mais quel camp choisirez-vous si votre maison était envahi et votre famille détruite, et davantage si vous avez l'esprit patriote. Nombre d'entre eux n'ont jamais été impliqués dans les agissements et les revendications de certains de leurs confrères et pourtant ce sont eux qui règlent l'addition des pots cassés. Je ne dirai pas non plus que tous mes compatriotes sont venus ici avec conviction de rendre ce monde meilleure, mais nous souhaitons qu'une seule chose au final, rentrez à la maison. Afghans, américains, nous sommes les bonnes personnes aux mauvais postes. La guerre est instituée par une poignée de personnes qui se connaissent et qui décident ensemble de l'équilibre de notre monde, sans nous prendre en considération. L'histoire s'est répétée à maintes reprises, et l'humanité n'a cessé de le confirmer.  

En deux ans, j'ai perdu 15 kilos. Je n'étais pas sous alimenté, il n'y avait tout simplement pas grand chose à manger. Même si ma vie avait un prix, ils faisaient en sorte que je survive comme n'importe quel membre du groupe. Pendant 24 mois, j'ai appris à les connaître et je ne peux nier le fait qu'une partie de moi s'y est attaché. Ils n'avaient rien de ces monstres sanguinaires, violeurs et assassins, eux respectaient la vie. Je oebse que ma vision de l'Afghanistan n'aurait jamais été la même si ces individus ne m'avaient « recueilli ». « Mais un étranger restera toujours l'étranger ». Ma vie avait désormais une valeur et non un prix. J'ai moi même dû forcer le petit Yazdan, le jeune chef du groupe, de réclamer le prix de ma libération.


Le retour. Cette idée je l'avais laissé de côté depuis bien trop longtemps pour y croire. Des visages familiers autrefois, semblaient aujourd'hui, revenir d'entre les morts. Deux ans s'étaient écoulés depuis et, presque rien n'avait changé, comme si finalement j'étais partis faire un tour en pleine nuit. Toujours les même personnes aux mêmes postes, comme si le village n'avait lui aussi jamais existé. Moi, j'avais changé. Mon avenir à la US Army, l'Afghanistan, la guerre, tant de promesses et de décisions obsolètes, aujourd'hui. Accrochez-vous, à mon retour, ils m'ont donné la légion d'honneur. Vous imaginez, le plus haut titre de distinction adressé à un gars qui ne serait pas même vous  situez le Mali sur une carte et, qui a foncé dans un mur pour sauver le cul d'une dizaine d'individus impliqués dans une affaire de viol et l'assassina d'un village entier. J'aurai pu ouvrir ma gueule, mais encore une fois j'ai rien fait. Je suis aussi impliqué que ces types. Je ne veux pas faire du reste de ma vie un combat perdu d'avance, contre les injustices de ce monde. Je ne suis ni Martin Luther King, ni Gandhi. Je préfère fuir ce monde de tyran quitte à rendre ce monde encore plus pourri et vivre comme je l'entends au profit et au dépend de personne. Voici mon vrai visage.


on the highway to hell

ton histoire depuis le tout début de l'épidémie 10 LIGNES MINIMUM. N'hésite pas à te tourner vers la chronologie du forum pour savoir plus précisément comment ça se passe. Les premiers temps, comment ton personnages en est arrivé où il en est, ce qu'il fait. Un bref topo peut suffire.

time to meet the devil

• pseudo › Orf, j'en ai jamais eu, Lilie Smile 
• âge › 23 yo

• comment as-tu découvert le forum ? › Besoin d'écrire dans un contexte de TWD, et le votre, perfect :smile52:
• Ton ancien personnage ?  › Pas d'épreuves du reboot
• et tu le trouves comment ? ›  Pfiou, structure, contexte, design, génial!! Mais ce que j'aime surtout, c'est que vous ne reprenez pas les persos de la série  :136: .
• présence › 1 fois/2 days

• code du règlement ›  :107: En maintenance de vérification
• crédit › morphine. (avatar), Tumblr 'no name found' (gifs)
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: CALVIN BAXTER  Life's a bitch   Sam 28 Nov 2015 - 16:53

Je m'excuse pour le post un peu à l'arrache, il est pas fini (ça c'est pas grave à la limite) mais je risque de changer le contexte et le profil du perso (Résumé : OSEF. xD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: CALVIN BAXTER  Life's a bitch   Sam 28 Nov 2015 - 17:08

Hey ! bienvenue à toi !

J'aime déjà bien le début de ta fiche j'espère que tu t'amuseras avec nous ! :MisterGreen:
Ps : pour le règlement c'est pas une plaisanterie de nos admins ahah ! Relis bien les indications en bas et je pense que tu t'en sortiras avec un peu de concentration :smile16:

Bon courage ! :smile25:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: CALVIN BAXTER  Life's a bitch   Sam 28 Nov 2015 - 17:18

:122: J'ai peut être fait ça aussi à l'arrache, même si je connais par cœur les règles /tendre le fouet pour se faire battre, est tout un art chez moi : sadiquemania/

Merci pour toutes ces choses Bernadette
(Ton pseudo est géniale! OO. Pour le coup, c'est ton prénom qui devient exotique xD ... )
Revenir en haut Aller en bas
Alan S. Karlson
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 1640
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: CALVIN BAXTER  Life's a bitch   Sam 28 Nov 2015 - 17:46

Bienvenue à toi et bon courage pour finir ta fiche ! :MisterGreen:



Revenir en haut Aller en bas
Maxine Preston
Fondatrice à la retraite
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/11/2013
Messages : 6181
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: CALVIN BAXTER  Life's a bitch   Sam 28 Nov 2015 - 18:20

Bienvenue une seconde fois Calvin !

Si tu as des questions, tu sais où me trouver !



- But I can't compete with the she-wolf,
What do you see in those yellow eyes ? -
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: CALVIN BAXTER  Life's a bitch   Sam 28 Nov 2015 - 22:31

Bienvenue ici, amuse toi bien Very Happy



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: CALVIN BAXTER  Life's a bitch   Aujourd'hui à 23:10

Revenir en haut Aller en bas
 

CALVIN BAXTER  Life's a bitch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Abandonnées / Refusées-