Partagez | .
 

 Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Mer 30 Déc 2015 - 20:45

« Oh... Merci » je souffle.
Une femme bien plus forte que lui ? Ah ! Je ris sous cape. C'est fort probable, je suis sans doute plus forte que tous ceux qui s'abritent ici – à quelques exceptions près, soyons modeste. Mais il me semble que ma remarque à l'effet auquel je m'attendais : quoiqu'un peu gêné, Ian me semble apprécier le compliment. Il continue sur sa lancée et, tandis qu'il parle, je prépare soigneusement les mots qui vont sortir de ma bouche. Comme toujours, l'erreur est à proscrire.

Alors qu'il termine calmement de m'exposer son point de vue, ma main vient se poser délicatement sur son bras.
« Tu ne devrais pas te dévaloriser autant, tu sais. » Je marque une pause, le temps de lui adresser un sourire encourageant avant de reprendre : « Avoir des doutes, ce serait plutôt signe de sagesse, non ? Ça montre que tu te pose des questions, que tu ne fonces pas tête baissée. Tu ne te sens peut-être pas l'âme d'un leader et moi je te connais encore trop mal pour en juger mais je sais que tu es de ceux qui agissent. Pendant que certains ruminent leur colère ou leur désespoir, toi tu lève et tu viens apporter un peu de réconfort autour de toi. C'est parce qu'on a des personnes comme toi ici que certains gardent espoir. »

Est-ce que je pensais tout ça ? Je crois que oui. Avec le chef partial qu'on nous a collé, c'est bien grâce aux bons soins des gens comme Ian qu'une partie de notre joyeuse troupe tient le coup. Comme Ian et moi-même j'imagine. Après tout, peu importent les motivations, quand on s'intéresse au résultat, il est identique. À défaut de tous sauter de joie en chantant autour du lycée, au moins une partie de la population était apaisée. Pour le moment en tout cas....

« Alors je maintiens qu'on a besoin de gens comme vous, Monsieur Ian ! » je conclus en lui adressant un clin d’œil complice. « Mais bon, j'imagine qu'on a pas toujours ce qu'on veut... » Je le sais plus que je ne l'imagine d'ailleurs. Parce qu'autrement, je serais en train de me prélasser sur un transat, le bruit des vagues en musique de fond et un Blue Lagoon à la main. Au lieu de ça, c'est lycée transformé en abri pour réfugiés, lit de camp inconfortable et brouhaha. Ma seule consolation présentement, c'est d'être en compagnie de l'énigmatique Ian, qui n'en est pas moins charmant.

« Tiens, si tu devais faire un souhait dans la seconde, qu'est-ce que ce serait ? »
Je me surprends à poser cette question, ce sont peut-être les premiers mots qui franchissent spontanément mes lèvres depuis ce matin, sans que j'ai eu besoin de les tourner sept fois dans ma bouche au préalable. Enfin, maintenant que c'est fait, je suis assez curieuse d'entendre sa réponse. Je m'attends bien sur à un classique « que tout redevienne comme avant », d'ailleurs ce serait surement ce que répondrait la plupart de nos concitoyens. Mais on ne sait jamais, l'être humain peut parfois être surprenant.
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 853
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Jeu 31 Déc 2015 - 14:17


Little Angel
PV : Bernadette S. Rogers
Ian était troublé de la voir si émue. C’était pourtant une réflexion qui pour lui était très logique et basée sur les observations qu’il avait faites. Il ne jugeait pas les gens sur les rumeurs qu’il entendait, mais il prenait bien soin de relier ensemble le maximum de détails ensemble. Il n’arrivait pas comprendre certains détails par moment, il n’arrivait pas à comprendre les personnes qui était volontairement méchantes ou ce genre de chose. Il faisait cependant de son mieux pour comprendre.


Il ne put s’empêcher de rougir quand Bernie lui conseillait de ne pas se dévaloriser. C’était un truc qu’il avait toujours plus ou moins fait. Il n’avait pas confiance en lui et il pouvait comprendre qu’une personne extérieure ne pouvait pas non plus croire en lui. « C’est ancré en moi. Je ne me fais déjà pas confiance, alors j’imagine que je récolte ce que je mérite. » Cela ne l’avait pas empêché d’avoir des amis alors il était heureux de la sorte et avait continué comme ça. Comme pour lui montrer qu’il avait tort Bernadette reprit la parole pour essayer de lui faire comprendre que c’était un homme bien.

Ian se sentit un peu mal à l’aise. « Tu as peut-être raison, ou il s’agit simplement du faite, que j’ai toujours appris à raisonner de façon logique plutôt qu’humaine. Il ne faut jamais laisser ses sentiments prendre le dessus, c’est encore plus vrai dans la médecine. » Il ne comprenait pas comment, elle pouvait penser une seconde qu’il pourrait être un bon leader. Ces hommes la doivent respirer la confiance en soi, l’autorité et le charisme. Ces adjectifs n’avaient rien avoir avec Ian, même dans ses rêves le plus fous, il ne pouvait pas s’imaginer populaire lors qu’il était au lycée ou ce genre de truc.

Ian laissait un sourire éclairer son visage lorsqu’elle l’appelait Monsieur Ian. Il ne put s’empêchait de rétorquer avec amusant. « Merci Dame Bernadette.  C’est très gentil de votre part, cette appellation ne m’est pas commune la plupart du temps je suis Docteur Lennon. » Il avait toujours aimé être appelé Docteur. Il avait l’impression que ce titre lui permettrait un jour de faire de faire des miracles. La brune ne s’arrêta pas en si bon chemin et commença à parler des désirs de l’être humain. Il n’avait jamais eu l’occasion de réfléchir à ce que lui voulait réellement. Visiblement elle comprit le fil de ses pensées vu la question qui suivit.

Il sentit une nouvelle fois le rouge lui monter aux joues. « Je ne sais pas. Après, je pense que le plus sensé serait de vouloir retrouver ma vie avant le bordel qu’il  y a maintenant. Cependant, je pense que chaque personne ici serait d’accord avec moi. Du coup, je suis quasiment certain que tu voudrais que je te répondre un truc un peu plus personnel. Laisse-moi quelques secondes de réflexion. » Il aurait pu souhaiter que la relation père fils qu’il entretenait avec Jared se porte mieux. Il pouvait encore faire des trucs plus personnels en y réfléchissant.

Finalement, une idée lumineuse lui franchit alors le cerveau. « Rencontrer les membres de mon groupe préféré. Je pense que c’est le plus personnelle que j’ai en stock actuellement. Je ne réfléchis pas beaucoup à mes souhaits personnels et je ne suis pas fan de l’argent ou la célébrité. De ton côté, tu aurais envie d’une vie de star ? » Il ne savait pas vraiment ou la conversation les emmènerait, mais il appréciait grandement échanger des mots avec elle. Il la trouvait tellement de toutes les autres femmes qu’il avait pu croiser par le passé.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Jeu 21 Jan 2016 - 14:24

J'ai encore le sourire aux lèvres tandis que Ian cherche les mots pour répondre à ma question. Le vrai sourire oui, le spontané. Il faut dire que pendant une seconde j'ai bien cru que ce cher docteur était capable de lire mon esprit. « Dame Bernadette », ça sonne encore mieux de sa bouche à lui. Quoiqu'il en soit le surnom m'a bel et bien arraché un sourire, que je ne dissimule nullement alors que je croise les brassur ma poitrine en l'écoutant sagement.

Retrouver la vie d'avant... Évidemment. Je ne sais même pas ce qu'il m'a pris d'espérer entendre autre chose. Après tout, c'est logique comme réponse. Il le souligne lui même, rares doivent être ceux qui en auraient donné une différente. Moi-même si j'avais eu droit à un unique souhait, j'aurais probablement renvoyé tout le beau monde d'Emerald Freedom chez lui, oust ! Quand à mois, retour à Bellevue illico presto. À moins que... à moins que je ne demande un beau pilote d'hélicoptère qui m'enlève et m’emmène loin d'ici. Pourquoi pas ? Une folle aventure en cette période de trouble pourrait avoir son charme aussi. Du moment qu'on ne m'oblige pas à approcher de près une autre de ces choses telles que celle qui a saigné Maddy sous mes yeux... Et que je peux avoir au moins une douche par jour au lieu d'une tous les deux ou trois levers de soleil. L'aventure oui, mais pas trop quand même !

Enfin... Ma toute nouvelle connaissance a retrouvé sa langue et ma foi, ce nouveau souhait a clairement plus de gueule que l'ancien ! J'avoue que je ne m'y attendais pas venant de Ian, j'aurais plutôt attribué ce souhait à quelqu'un de plus jeune, son fils peut-être, mais en fin de compte, c'est vrai que c'est plutôt sympa. Je m'apprête à lui demander qui est son idole mais il me devance. Cette fois-ci, c'est lui qui pose les questions !
Une vie de star, hein ? «  Ah, la question piège ! » je m'exclame.

« Je dirais que ça dépend de ce qu'on appelle une vie de star... J'ai l'impression qu'on se perd facilement. Dès que quelqu'un est un peu connu, il passe littéralement à la loupe. Ta vie ne t'appartiens plus vraiment. Je crois que ce serait ce qui me rebuterait. Par contre je pense bien qu'être adulé pour faire simplement ce qui te plait et le partager, ça doit être quelque chose de... magique ?  »

Et puis il y a aussi l'argent, le yacht, tous ces gens qu'on a à nos pieds...

« Au fait j'oubliais ! Tu me parlais de rencontrer ton groupe préféré... Qui sont donc les heureux élus ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 853
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Jeu 21 Jan 2016 - 18:25


Little Angel
PV : Bernadette S. Rogers
Ian faisait de son mieux pour répondre aux attentes de la brune. Il avait toujours été comme ça, faire ce qu’on attendait de lui. La plupart du temps on ne lui demandait pas vraiment son avis. Avoir des questions si personnelles de la part d’une lady l’étonnait au plus haut point, mais il ne fit mine de rien. Enfin, il faisait de son mieux pour ne pas paraitre trop ébranlé. Il était loin d’être maître dans cet art, de toute façon en temps normal on ne le regardait pas et on n’avait tout simplement rien à faire de ses états d’âme.

Il avait au fond de lui envie de grandir et d’évoluer, mais tout le tirait vers le bas. Lui avait souvent rêvé d’être un rock star c’est d’ailleurs pour ça qu’il avait posé la question à Bernadette, très curieux de sa réponse. Elle avait certainement une vision des choses différente de la sienne c’est pour ça qu’il l’écoutait avec attention. Tout ce qu’elle disait était très juste, peut-être qu’il avait envie de croire que c’était bien d’être examiné sur toutes les coutures. Avait-on l’impression d’être plus vivant quand les gens s’intéressaient à nous au point de vouloir connaitre notre repas de la veille ?

La magie était partout autour de nous. Par moment, on avait dit la même chose à Ian lorsqu’il avait sauvé des vies. La reconnaissance c’est vraiment quelques choses de grandiose. « Je pense que c’est une sensation très grisante. La première fois que j’ai sauvé une vie à l’hôpital et que toute la famille te remercie pour ce que tu viens de faire, c’est formidable. » Les acclamations de la foule quand on est célèbre doivent certainement être dix fois plus émouvantes et impressionnantes, car on passe d’une famille de 5 personnes à des millions.

Ian n’avait pas envie de parler d’argent. Il avait fini par se rendre compte de lui-même que cela ne rendait pas heureux. Il en avait pas mal, son métier payé bien et à part le loyer de son appartement, il n’avait pratiquement aucune grosse dépense. Aucun plaisir qui aurait justifié de dilapider ce qui deviendrait un joli magot. Alors, il économisait simplement sans vraiment savoir de quoi il en ferait et si un jour il avait le courage de tout dépenser sur un coup de tête. Ce n’est pas non plus parce qu’il était riche que son fils l’aimait plus.

Bernadette posa une question qui le rendait presque nostalgique du grenier dans lequel il avait passé son adolescence. Son groupe préféré, il en avait aimé beaucoup dans sa jeunesse et en choisir un n'était pas spécialement évident. « Je ne sais pas si tu t’y connais en vieux rock des années 70-80, mais je pense que tu as déjà entendu parler d’eux ou au moins vu leurs logos. Quand j’étais ado, je vibrais pour les Rolling Stones et à l’heure actuelle, j’aime toujours autant leurs musiques. » Il repensait un instant au cheminement dans la conversation. C’est fou comment une conversation peut dériver.

Elle n’avait pas mentionné son vœu. Peut-être attendait-elle qu’il pose la question en son tour. Que risquait-il à poser la question ? Pas grand-chose… « Et toi? En dehors d’éradiquer les trucs dehors, tu choisirais quoi comme vœux ? » Il se doutait bien qu’elle était comme tout le monde et qu’elle n’appréciait pas beaucoup les Walter dehors.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Ven 22 Jan 2016 - 12:13

C'est au tour de Ian d'exposer son avis sur la question : la vie de star, bien ou pas ? Et je dois dire que je trouve son point de vue intéressant. La reconnaissance des personnes paraît lui tenir à cœur. 
Quand on est avocat, il arrive d'y être soi-même exposé et, comme il le dit, la sensation est effectivement grisante. Mais on a toujours droit à une contrepartie moins amicale. Après tout une fois le jugement rendu, il y a toujours un gagnant - mon parti, et un perdant. Peu m'importaient les états d'âme de ceux qui essuyaient les défaites mais malgré tout ce dont parle le docteur à l'air totalement différent. Là, pas de rapport entre vainqueurs et vaincus, mais plutôt la sensation d'avoir accompli un bien exclusivement pour quelqu'un d'autre et d'en être remercié. Ma foi, à l'entendre ça parait très agréable aussi et il faudra que j'essaie à l'occasion. Ce qui m'étonne pourtant dans son discours, c'est le fait qu'il puisse placer le bonheur procuré par un artiste au même plan que le sauvetage d'une vie. Ian serait-il au fond plus proche de moi qu'il n'y paraît ?
De mon point de vue en tout cas, la chose est claire : les retombées de l'acte ont plus de valeurs que la bonne intention qui les motive. Alors pour faire simple, lorsqu'elles sont positives, plus il y en a et mieux c'est. L'admiration de milliers de personnes vaut mille fois plus que celle d'une seule.

Mais repartons sur un débat un peu moins idéologique. Alors que je l'ai interrogé quand à ses goûts musicaux, le beau docteur me confie être un fan des Stones, groupe que j'affectionne également. « Oh évidemment que je connais ! J'aime bien aussi, ce que je ne donnerait pas pour qu'on puisse se réécouter Doom & Gloom par exemple ! C'est d'un ennui d'être laissé ici sans musique... » 
D'un ennui mortel oui. En fait, je crois bien que j'arrive au stade où je pourrais écouter n'importe quoi du moment que ça couvre un peu le brouhaha ambiant et les aboiements des militaires, même du Madonna. Quoique j'extrapole peut-être un peu... 

Alors que je rêvasse à l'idée de pouvoir enfin entendre quelque chose d'un peu doux à mes oreilles, ce cher Ian me ramène sur Terre, c'est l'heure de la prochaine question.
Mon vœu, voilà ce qui l'intéresse. 
« Tu as tout à fait raison ! Mon premier ce serait vraiment de nous permettre à tous de regagner nos maisons. Mais puisqu'on a décidé d'être exotiques aujourd'hui, trouvons autre chose... Je voudrais, je voudrais... Une fibre artistique tiens ! On parlait de musique justement, et bien j'aimerais beaucoup savoir jouer d'un instrument. Ou sculpter, dessiner aussi... Je me suis bien essayée à la peinture il y a quelque temps mais honnêtement, je n'ai vraiment rien sorti que je puisse oser montrer à qui que ce soit ! » Je pouffe en me remémorant les formes biscornues et ma palette couverte d'une multitude de nuance de boue. « J'aurais jamais cru que représenter une corbeille de fruits soit aussi compliqué. Sans rire, un enfant de 2 ans aurait fait mieux ! Et toi alors ? Qu'est-ce que tu faisais de ton libre avant de débarquer ici ? »

Des questions, toujours des questions. Il faut dire que nos discussions vont bon train, et que c'est particulièrement agréable de discuter enfin d'autre chose que du menu du jour ou des déboires de Vaughn.
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 853
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Sam 23 Jan 2016 - 18:42


Little Angel
PV : Bernadette S. Rogers
Évidemment qu’elle connaissait, elle semblait avoir le même âge que lui. Il avait grandi avec le groupe, il avait évolué en même temps qu’eux, peut-être qu’il en était pareille pour elle. Enfin bon, il n’allait certainement pas lui demander son âge. La première règle à savoir c’est de ne jamais demander son âge à une lady et si elle essaye de vous le faire deviner, il faut diviser en deux l’estimation avant de lui répondre. De cette manière on évite les quiproquos et les crises à éponger ensuite. Ian en avait passé des heures à nettoyer après les tempêtes qu’avaient créées les femmes avec qui il avait passé de bons moments.

Vu le titre qu’elle venait de lui donner, Ian en déduit qu’elle préférait ce que le groupe avait fait sur le tard, contrairement à lui qui était un fan de la première heure. Il pouvait tout à fait le concevoir et n’avait rien à redire sur la question. « C’est une bonne musique que tu as choisie. Je peux que confirmer que tu as bon gout. C’est vrai que je donnerais beaucoup pour un peu de musique ou un bon film. » Le cinéma a toujours était un art qu’il affectionnait tout autant. Voir un bon film c’est quand même bien mieux qu’un navet.

La fibre artistique. Il avait eu presque envie de rire au moment où il avait entendu ce mot. Non pas par moquerie il n’était pas du genre. Plutôt parce qu’elle était également inexistante chez lui. Il avait beau aimer la musique, il était incapable d’en faire lui-même. L’urgentiste avait pris des cours plus jeunes, mais il a laissé tomber. Il s’est vite rendu compte que ce n’était pas pour lui. Il était certainement beaucoup trop terre à terre pour devenir bon dans le domaine. Il n’y a qu’une bonne façon de devenir bon dans le milieu, s’entrainer sans relâche. Et encore, même en s’entrainant fort, il se pouvait qu’on se plante littéralement.

Il se rappelait de ses notes catastrophiques en art et en musique quand il était encore en cours. Heureusement, qu’elles ont vite été oubliées et qu’il a pu tourner la page rapidement. « Visiblement, tu as l’air aussi douée que moi avec un crayon. Je suis incapable de faire mieux qu’un bonhomme bâton. Je ne suis pas capable de faire la cuisine sans tout faire cramer. Je peux tenter tout est n’importe quoi, faut que ça flambe et que ça devienne immangeable. » Beaucoup affirme que la cuisine est une forme d’art. Ian était plutôt d’accord avec cette pensée puisqu’il était également incapable de se cuisiner un repas acceptable.

L’urgentiste espérait la faire sourire avec sa remarque. Enfin beaucoup sont persuadés que les hommes ne sont pas bons en cuisine, sauf que la plupart des grands chefs étaient des hommes. Tant de stéréotype qui ne collait pas avec le monde. Il soupirait un instant alors que la brune lui demandait ce qu’il faisait de son temps libre. C’était une question assez compliquée puisque du temps libre, il en avait pas ou très peu et il n’avait pas non plus d’amis avec qui passait du bon temps. Il réalisait alors que sa vie avant semblait bien ennuyante.

Il devait tout de même trouver quelques choses à lui répondre. Même s’il n’avait rien d’intéressant à dire. « Je ne suis pas quelqu’un de bien compliqué, un petit ciné ou un bon livre au creux de mon lit et je suis content. J’ai un métier assez épuisant alors je préfère me reposer pendant mon temps libre. Par contre, j’ai toujours apprécié découvrir des nouvelles choses. » Il n’était pas réfractaire à la nouveauté, il avait déjà été présent lors de vernissage, assister à des pièces de théâtre ou des opéras. Vraiment, il aimait la nouveauté et faisait de son mieux pour l’apprécier comme il se doit.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Dim 31 Jan 2016 - 13:28

Nous poursuivons. Les sujets s'enchaînent. Mes goûts en musique, que Ian juge bons - mais comment pourrait-il en être autrement ? - nos talents respectifs en arts, visiblement limités. Je pouffe même quand l'ancien docteur ose prononcer le mot « cuisine ». Il faut dire que si je dois pouvoir me débrouiller avec un paquet de pâtes, les secrets des arts culinaires me sont inconnus. Moi j'ai plutôt un talent fou  en levage de combiné et pianotage sur tablette, et encore, ce n'était que lors des rares soirées que je passais seule et au chaud chez moi. Souvent, c'était un collègue qui faisait livrer un traiteur au bureau, mais la plupart du temps je prenais surtout mes repas au restaurant, que ce soit à l'occasion d'une soirée entre copines ou parce qu'un homme m'y avait invité.
Mais si nous nous amusons comme des enfants en moquant notre manque de talent flagrant dans la plupart des travaux manuels, Ian me paraît plutôt embêté une fois que je le question à propos de ses hobbies. Et en y repensant bien cela n'a rien de surprenant, s'il m'est arrivé de nombreuses fois d'avoir l'impression de travailler comme une forcenée, j'ose à peine imaginer ce que ça donnait pour un médecin urgentiste. J'avais régulièrement le futur de certaines personnes entre les mains, Ian pour sa part avait leur vies au sens premier du terme. Je suppose donc que les trous dans son emploi du temps étaient plutôt occupés par un peu de repos plutôt qu'à collectionner des figurines ou user ses yeux sur un jeu vidéo. Et il me le confirme à l'instant.

« Je vois. »

Je lâche simplement. Et je tourne un instant la tête vers l'autre bout du couloir. Le bruit... Il est de retour et je ne peux m'empêcher de grimacer. Je jette un œil à ma montre, il reste pourtant une bonne demi-heure avant le début du premier service.

« Et bien. Je vois que certains ne sont pas en retard pour le déjeuner... » je commente avant de reporter mon attention sur Ian, avec qui j'ai finalement bien envie de continuer à tuer le temps.

Il semble que mes a priori à son sujet étaient infondés. Ian n'est pas comme moi. Il se comporte bien tout simplement parce que c'est dans sa nature. Je ne le connais que depuis quelques instants mais j'ai eu le temps d'en observer de près, des menteurs. Ils s'agitent, ils parlent trop, ils se répètent. Le docteur Lennon, non. Il semble sincère à chaque fois qu'il est gêné, triste les rares fois où nous évoquons son fils et enthousiaste dès que le sujet s'y prête plus. En bref, quelqu'un d'assez banal. Du moins ce serait le cas dans d'autres circonstances.
Actuellement, la tendance est plutôt à la déprime ou à la colère, parfois les deux. Alors, bien que je ressens une petite pointe de déception, n'ayant toujours pas trouvé avec qui partager un peu de cynisme, je dois bien reconnaître qu'une personne aussi douce et optimiste que Ian est une bouffée d'air frais.
Pas de plainte, pas de larmes. Je crois bien que c'est déjà un gros plus sur la majorité des pauvres petites choses insignifiantes qui abritent ces murs, ne soyons pas difficiles !

« Du coup, ton dernier film ? » je demande avec un grand sourire, histoire de ne pas laisser notre conversation en suspens trop long
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Aujourd'hui à 2:52

Revenir en haut Aller en bas
 

Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Blaue Angel
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel
» Angel découvre la bibliothèque
» Natacha Angel (Ministère)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-