Partagez | .
 

 Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 851
Age IRL : 22

MessageSujet: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Sam 28 Nov 2015 - 1:16


Little Angel
PV : Bernadette S. Rogers
Il commençait à plutôt bien s’habituer à la vie de petite souris enfermée à l’intérieur de ce lycée. Ce n’était pas la joie et beaucoup semblaient abattus pendant que lui faisait de son mieux pour garder sa joie de vivre intacte. Comme s’il était branché sur une batterie différente de tous les humains présents ici. Il déambulait avec son sourire aux lèvres et demandait à droite et à gauche s’il pouvait apporter un petit coup de main ce n’était vraiment pas fabuleux. Il n’approchait pas trop des militaires ni même des zones interdites, on pouvait sentir la peur dans son regard dès qu’il en croisait d’un peu trop prêts. Il préférait baisser les yeux plutôt que de les fixer un peu trop longtemps de peur qu’il lui arrive la même chose qu’au pauvre enfant qui avait voulu en savoir un peu trop.

Doucement il apprenait à connaitre les gens qui l’entourait, ils étaient nombreux, mais il faisait fonctionner son cerveau à son maximum, il avait réussi à retenir des noms de maladie improbable pendant ses années d’études, il allait bien pouvoir retenir une poignée de prénom et de visage. Il ne jugeait pas les gens qui l’entourait, mais sans qu’il le sache beaucoup le faisaient dans son dos, il pensait pour la plupart que Ian était bien trop gentil pour être honnête. Heureusement ce genre de pensées négatives ne l’ont jamais atteint et il continue de se montrer aimable avec tout le monde. Il avait d’ailleurs fini par apprendre qu’il n’était pas le seul à aider les gens. Une femme faisait la même chose.

Il ne savait pas vraiment de qui il s’agissait, mais on il en avait une brève description, il cherchait donc une grande brune avec des yeux noisettes. Elle lui semblait plutôt jolie, du moins cette description sonnée bien à ses oreilles. Il ne voulait pas se remettre en couple, ce n’était pas son but surtout qu’il ne savait pas vraiment ou c’était arrêté sa relation avec Lilou. Devait-il continuer d’espérer qu’un jour il la rêverait et que vous auriez des enfants ? Certainement pas, il avait arrêté de croire en l’amour parfait depuis que la mère de junior lui avait brisé le cœur pour la seconde fois et ceux sans l’ombre d’un regret. C’était une femme horrible qui le manipulait comme un petit chien et il se laisser faire en souriant comme il est en train de le faire maintenant une fois de plus.

Alors qu’il marchait le long d’un couloir, il remarquait une femme qu’il n’avait pas encore croisée et qui pourrait correspondre à la description. Il s’approchait d’elle et remarquait alors son visage angélique. Il avait l’impression que Dieu lui-même avait voulu que cette personne soit parfaite. « Bonjour, Bernadette, c’est bien ça ? » Il marquait une pause en attendant confirmation de la part de la brune en espérant fort de ne pas s’être trompé. Il n’avait jamais été doué pour faire le premier pas et aujourd’hui ne changeais pas à la règle. Il avait beau faire de son mieux, les relations sociales n’étaient pas pour lui. « Je m’appelle Ian. J’ai entendu parler de toi, il parait que tu aides beaucoup de monde, du coup je voulais mettre un visage sur la fille que tout le monde adore. » C’était certainement un peu trop comme préambule, mais au moins il lui avait tout dit.

Pourquoi venir lui parlait ? Il n’avait strictement rien à lui dire et il espérait qu’elle puisse entamer la discussion de son côté plutôt que tourné les talons inintéressé par sa personne. Il affichait un sourire un peu tremblotant alors qu’il jugeait du regard la femme devant lui. La nature lui avait accordé un corps généreux qui devait faire chavirer bien des cœurs.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Mar 1 Déc 2015 - 22:36

Je me suis levée de bonne heure ce matin, mais surtout, de bonne humeur. Que ce soit les plaintes habituelles ou le climat assez pesant récemment, rien ne semble pouvoir entamer mon enthousiasme. La cause de tout ça ? Et bien en fait c'est plutôt amusant tant c'est banal, mais aujourd'hui, j'ai fait partie des chanceux qui ont eu leur ticket pour les vestiaires. En clair, j'ai eu droit à ma douche.

Je n'aurais jamais cru un jour que j'en viendrais à m'extasier pour une simple toilette et pourtant... Emerald Freedom a réussi à changer cela en à peine quelques semaines. Il faut dire que le camp ne désemplit pas pour le moment. En fait, c'est même l'inverse, le flot de réfugiés semble sans fin. Si bien que j'ai pu entendre de la bouche de Kristen -l'un des bons toutous du général Moore chez qui je vais souvent à la pêche aux informations-, qu'on risquait même de devoir espacer encore un peu les passages aux vestiaires. Mais heureusement, ça n'est pas encore à l'ordre du jour.
Pour le moment, seul compte le fait que je puisse traverser le couloir, ma longue crinière, impeccable et jetée négligemment sur l'épaule. La démarche fière, je vais et je viens sans but précis. Je salue les visages familiers, m'engage dans quelques échanges de banalités avec l'un ou l'autre, guide ceux qui ne se repèrent pas encore très bien ici.
En bref, je joue le manège habituel. J'agite le masque de la vertueuse Bernadette sous le nez de tous et les moins méfiants me mangeraient presque dans la main pour peu que j'y dépose quelques graines. Et justement, je crois avoir attiré un autre oisillon puisqu'un beau brun vient m'aborder.

« C'est bien moi. » je réponds à son interrogation. Maintenant que je le vois de plus près, son visage me revient. Je le connais cet homme là. Je l'ai remarqué plusieurs fois, lui aussi à sourire à tous, à donner des coups de mains à droite à gauche. En fait, il a vraiment l'air d'un homme bon. Trop bon ? Voilà une question que je me pose maintenant que j'y pense.
Les âmes charitables ici ne sont pas nombreuses, mais on en trouve quand même parmi les civils, parfois même chez nos gardiens. Pourtant mon petit oiseau lui a un petit truc en plus. Je ne sais pas encore mettre le doigt dessus, mais pour l'avoir vu faire une ou deux fois, je peux dire qu'il est différent. Plus patient... Plus enthousiaste... Plus généreux, peut-être ?
Quoi qu'il en soit, pour des raisons qui n'ont bien sur rien à voir avec moi-même, j'ai du mal à croire qu'on puisse paraître aussi vertueux et être honnête. Ça cache forcément quelque chose. J'ai peut-être trouvé mon égal ? C'est ce qu'on va tenter tenter de découvrir ! À nous deux... J... L... J'ai son prénom sur le bout de la langue, je l'ai entendu le dire il y a quelques jours mais, ça ne me revient plus. Ian ! Ian, bien sur. C'était pourtant pas bien compliqué à retenir...
S'en suivent quelques compliments qui, je dois l'avouer me vont droit au cœur.  « La fille que tout le monde adore »... ça sonne plutôt bien ! Et s'il s'agit là de la réalité, alors mon dur labeur porte ses fruits. Si ce ne sont que des flatteries, je peux au moins lui accorder d'avoir su viser juste.
Et c'est parti pour le sourire un peu gêné ! Détournant le regard, je murmure presque :
« Je ne sais pas si on peut aller aussi loin... Mais je doute qu'il y ait d'autres Bernadette dans le coin, alors il y a de grandes chances pour que ce soit bien de moi qu'on t'ai parlé. Enchantée Ian ! »
Et je tends ma main droite dans sa direction avant d'ajouter :
« Tu es arrivé ici avec ton fils c'est bien ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 851
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Ven 4 Déc 2015 - 18:52


Little Angel
PV : Bernadette S. Rogers
Il regardait la brune qui semblait un peu gênée des compliments qu’il venait de lui faire. Ian avait l’impression d’avoir trouvé son homologue féminin, il ne savait jamais comment réagir lorsqu’on lui faisait des compliments bien qu’il lui arrivait fréquemment de rougir comme une tomate. Il ne savait pas si elle était occupée aujourd’hui, mais semblait de bonne humeur. C’était vraiment plaisant de pouvoir voir quelqu’un qui comme lui transpirait la  bonne humeur. Il n’était par moment un peu exacerbé par la mauvaise humeur chronique de certaines personne dans le lycée. Il se doutait que tout le monde préférait être chez lui dans la vie monotone que leur offrirait Seattle. Lui aurait certainement préféré être dans son hôpital à sauver des vies plutôt que d’en voir disparaitre sans rien pouvoir faire.

Elle s’appelait donc Bernadette, il se demandait d’où pouvait provenir un prénom aussi étrange, il n’avait jamais eu l’occasion de rencontrer quelqu’un avec une telle identité. « C’est vrai que tu n’as pas vraiment un prénom passe-partout comparer au mien. » Ian, il avait hérité du prénom d’un de ses ancêtres anglais lointains. Du moins, c’est ce que lui avaient appris les cours de généalogie qu’il avait suivis pendant ses études. Il ne regrettait pas son prénom, même s’il aurait certainement préféré que sa mère fasse un peu preuve d’imagination.

Il repensait alors à son fils, il n’arrivait pratiquement jamais à se rappeler de son prénom, mais s’il l’appelait Junior, c’est certainement parce qu’il s’appelait Ian aussi. Il trouvait tout de même très étrange que son ex-copine avait décidé de donner son prénom à un enfant qu’elle ne pensait pas être de lui. Les femmes ont vraiment l’esprit tordu parfois. Il prenait peur un instant se demandant s’il en était de même pour son interlocutrice du jour. Il n’avait jamais eu l’occasion de lui parler par le passé et se demandait bien sur quel pied il devrait danser avec elle. Il s’était rendu compte que pour parler à certaines personnes il devait faire attention, car il avançait sur terrain miné.

Il tendit sa main droite également, mais au lieu de lui serrer comme elle s’y attendait certainement, il l’attrapait délicatement au creux de la sienne, s’inclina légèrement en fléchissant ses genoux tout en portant la main de la belle à ses lèvres sans l’embrasser. Il s’agissait là d’un baise-main dans les règles de l’art. « C’est bien ça, je l’appelle Junior et malheureusement je ne le connais pas beaucoup. J’ai une relation un peu compliquée avec lui. » Un peu compliqué était certainement un doux euphémisme comparé à la situation qu’il endurait chaque jour sans pouvoir faire quoi que ce soit. M’enfin, il avait l’habitude de prendre sur lui et de laisser tout couler.

Il observait la brune qui semblait un peu gênée des agissements de l’urgentiste. La discussion était un petit peut engager, il allait faire de son mieux pour continuer et apprendre plus d’information sur la brune devant lui. « Je crois que je suis arrivé ici depuis deux semaines maintenant, j’ai l’impression que l’ambiance s’est un peu dégradée depuis que je suis arrivé. Tu es ici depuis longtemps toi ? » Tant de questions se bousculaient dans sa tête, est-ce qu’elle était venue seule, comment elle avait su qu’il y avait un refuge ici. Enfin tant de questions qui pour le moment resteraient sans réponses. Il ne voulait pas l’envahir d’un océan de question aussi rapidement. Il devait avoir l’un comme l’autre le temps de prendre leurs marques et pouvoir partager la bonne humeur qui semblait les habiter tous les deux avec un feu ardant.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Lun 7 Déc 2015 - 12:56

Si je m'étais attendu à ça !
Un baise-main tout en finesse, ce Ian est décidément très surprenant. J'ai un bon pressentiment, comme l'impression d'avoir trouvé quelqu'un qui soit capable d'égayer ma curiosité plus de cinq minutes, autrement dit, un spécimen rare dans cet endroit. Un spécimen rare tout court d'ailleurs, car si les compliments, sincères ou non, et autres banalités d'usage sont monnaie courante dans mon monde, je crois bien que c'est la première fois qu'on me salue de cette manière. Dame Bernie apprécie le geste.

Il me confie appeler son fils junior et avoir une relation plutôt complexe avec ce dernier. Ça ne m'étonne pas vraiment. Comme il l'a souligné, mon prénom est plutôt atypique, mais on finit par s'y habituer. En revanche, si après neuf longs mois de réflexion mes géniteurs n'avaient pas été fichus de s'en sortir avec autre chose que Junior, pour sur, je leur en aurait voulu à vie !
Enfin, je m'abstiens de tout commentaire à ce sujet, préférant simplement laisser échapper un « Oh ! » concerné à la suite de sa remarque.
« Son âge doit jouer aussi... ça finira par s'arranger, j'en suis sure. » J'ajoute, me voulant rassurante. À la vérité, j'en sais foutrement rien. Jusqu'à récemment, je ne côtoyais pas les enfants.

Heureusement pour moi, Ian a alors la bonne idée de changer de sujet. L'arrivée à Garfield, un grand classique !
« Pas vraiment, j'ai du arriver il y a un mois tout au plus. Je dois t'avouer que j'ai vite perdu le compte. » J'évite de préciser que c'est parce que tous les jours se suivent et se ressemblent pour moi, comme les nouveaux arrivants, quoi qu'il arrive de temps en temps que l'un ou l'autre sorte du lot.

« C'est vrai que le moral n'est plus vraiment au beau fixe, surtout depuis cet incident entre Vaughn et le garçon... Beaucoup sont révoltés quand à la manière dont les militaires nous traitent. C'est vrai qu'on ne vit pas dans le grand luxe ici. Mais ils font ce qu'ils peuvent, je pense. Gérer autant de monde à l'intérieur tout en poursuivant les missions dehors, ça doit être compliqué à gérer. Ils sont à cran. Même si ça n'excuse pas de s'en prendre à un enfant... »

Rester neutre, ne pas prendre position. Je ne suis rangée d'aucun côté si ce n'est le mien. Et après tout, je me fiche bien de ce qui est arrivé à ce gosse, tout comme je me fiche de ce qui pourrait bien arriver à Vaughn pour avoir s'être montré aussi stupide. Tout ce que je sais, c'est que la fracture entre civils et forces armées est de plus en plus nette. Certains parmi nous ont envie d'en découdre et cela oblige l'autorité à sévir. C'est mauvais pour mes affaires, moi qui voulait profiter des deux partis...

« Peut-être que ça pourrait s'arranger s'il y avait une meilleure communication entre nous... » Je lâche ça sans vraiment y penser. Mais en y réfléchissant, mieux informer la population plutôt que de la laisser dans le flou en venant y piocher quelques hommes de temps en temps, ça pourrait apaiser certaines tensions.
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 851
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Mer 9 Déc 2015 - 11:25


Little Angel
PV : Bernadette S. Rogers
Il affichait un petit sourire simple et fier. Pour une fois, il était content de lui doucement la conversation semblait se décoincer et il devait remercier la douce Bernadette pour ça. Il n’oserait certainement pas l’appeler Bernie, c’était trop personnel pour lui et il n’avait jamais été douer avec les surnoms. Tant qu’elle ne lui donnerait pas le feu vert, leurs échanges resteront un peu plus solennels. Il avait l’impression qu’un truc clochait légèrement avec cette fille sans pouvoir mettre un doigt dessus.

Il ne s’en faisait pas vraiment pour son fils, la situation avait toujours été compliquée et ça ne changeait pas beaucoup maintenant. « Je pense aussi, quand il aura enfin compris qu’il ne lui reste que moi en famille peut être qu’il changera de comportement. Je ne le connais que depuis 5 ans. Il a été élevé par sa mère et il attend toujours son retour. Il ne comprend pas qu’elle ne viendra certainement pas le chercher cette fois. » C’était assez triste, mais l’homme savait parfaitement qu’elle était déjà morte dans un coin.

Elle était pratiquement toujours défoncée quand il gardait leurs fils, elle s’était donc certainement fait surprendre par une des bestioles qui rodent dehors sans avoir pu y faire quoi que ce soit. Il n’avait plus de sentiment pour elle depuis longtemps, mais il ressentait un peu de tristesse ou de regret. Il se disait qu’elle n’avait jamais été bonne mère pour leurs fils et que jamais elle ne pourrait se rattraper. Tant de chose, qu’elle n’aurait pas pu faire pour lui. Ian ne lui en voulait pas, et jamais il ne parlait mal de son ex-copine en présence de son fils, mais il devait se rendre à l’évidence, elle avait fait de sa vie calme et tranquille un enfer sans nom.

Elle était là depuis un mois. C’est long, il devait être là depuis un peu moins de temps. Il commençait à trouver le temps long. Les militaires faisaient des allers-retours pendant que les civiles n’avaient rien à faire dans le camp. « Oui, je peux comprendre, on perd vite notion des jours à être enfermé ici. Je m’ennuie un peu de mon ancienne vie. Pouvoir me promener dans les couloirs sans but précis m’exaspère au plus haut point. » Il passait du temps à nettoyer les pièces les plus utilisées par les gens, mais ce n’était pas une occupation très trépidante.

C’était un homme d’action, mais pas de terrain. L’association est certainement un peu étrange, il n’existe pas vraiment de mots pour décrire la sensation qu’on ressent lorsqu’on sauve une vie et c’est actuellement ce qui lui manquait au plus haut point. « Personnellement, ne rien savoir ne me gêne pas vraiment. Je n’ai pas vu les horreurs de dehors, et j’aimerais qu’on me dise un jour qu’il s’agit d’une caméra cachée grandeur nature et qu’on puisse tous sortir d’ici… Bien évidemment, je sais que ça n’arrivera pas… » C’était un peu idéaliste comme version des choses, mais tant qu’il n’aura pas vu ces pseudo être humain, il a un peu de mal à considérer qu’il s’agit de la vérité.

Bernadette marquait des points en parlant de faire travailler ensemble civil et militaire. Il se demandait pendant un temps si la vie était pareille dans le deuxième camp de réfugiés. « Peut-être que la situation s’améliora dans le futur, si tout le monde fait un effort. Les militaires pourraient être plus agréable avec nous et  nous faire en sorte qu’ils puissent se reposer entre ses murs. » En travaillant main dans la main, la situation pourrait évoluer positivement, mais aucune des deux parties n’était prête à faire des efforts d’après lui.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Ven 18 Déc 2015 - 12:05

« Comme je te comprends... » j'avais lâché dans un long soupir au moment où Ian m'avait confié en avoir assez d'errer dans les couloirs tel une âme en peine à la recherche de la moindre petite mission distrayante. Oh oui, je le comprends. C'est toujours les mêmes murs, les mêmes fenêtres, les mêmes mines déconfites qui défilent sous nos yeux alors qu'on se cherche chaque jour et désespérément une occupation. Enfin, le bon côté de tout ça, c'est que ça me coûte moins d'aller donner des coups de main un peu partout dans le lycée. Je ne le fait pas gaieté de cœur, mais entre ça et moisir sur un lit de camp grinçant, on a vite fait son choix.

« C'est vrai que, du peu que j'ai pu entendre, ça a l'air horrible là dehors. Ils veulent surement éviter de nous alarmer. C'est louable mais... Pour ceux qui n'ont pas la chance d'avoir leur famille avec eux, c'est surement difficile de rester dans le flou. ».
Mes pensées vont alors à Kaycee, sans nouvelles de sa mère depuis bien trop longtemps pour une petite fille de son âge.
Moi même, je n'avais aucune idée de ce qui pouvait bien être arrivé à la mienne. Bien loin de me ronger les sangs, j'aurais tout de même apprécié avoir des nouvelles de mes parents. Mais je m'étais vite résignée. Pour un couple âgé comme le leur, il n'y avait pas trente-six solutions. Soit ils étaient déjà perdus, soit ils avaient trouvé un abri, mais visiblement pas à Emerald Freedom. Dans tous les cas, il y avait peu de chance que je les vois débarquer ici un de ces jours. Mon unique option était d'attendre que tout soit fini et d'essayer de les retrouver ensuite. D'ici là, le mieux à faire, c'était de ne pas trop y penser.
Malheureusement, dans ce fichu camp, rares étaient ceux qui pouvaient faire passer la logique devant leurs émotions. Le manque et l'incertitude concernant le sort de ceux qui leur étaient proches en rendaient certains fous. Et voilà donc le résultat : une ambiance glaciale entre civils et militaires qui se dégrade plus à chaque boulette des uns et des autres.

Comme le disait Ian, rien ne serait plus profitable à l'ensemble de la population qu'une entente entre nos deux partis. Le problème, c'est que plus le temps passe, plus l'idée parait destinée à ne rien devenir de plus. Ah ! Et puis après tout qu'est-ce que ça peut bien me faire à moi ?
Je hausse les épaules et appuie mon dos contre le mur.

« Ça me paraît hélas peu probable. Surtout après le dernier incident. Tu fais comme moi, toi aussi tu passe beaucoup de temps avec les gens ici alors tu les as surement entendus. Ça grince des dents, la colère monte. J'espère que ça finira par se tasser, mais, en toute franchise, j'ai du mal à y croire...  »
Honnêtement, le rêve du peuple et de ses dirigeants marchant main dans la main était loin d'être mon sujet favori. En fait, tant que j'arrive à tirer mon épingle du jeu, peu m'importe ce qui peut bien se passer entre armée et civils. Le problème hélas, c'est que, que je le veuille ou non, je fais parti du dernier groupe. Mon sort est donc lié au sien et ce n'est pas près de changer pour l'instant...

Et voilà que je commence à trouver cette conversation barbante, même si je n'en montre rien. Alors c'est une autre occupation que je me trouve tandis que je continue à faire la causette.
En effet, puisque le généreux Ian m'intrigue, plutôt que de baver encore et encore sur le camp, pourquoi ne pas le tester un peu ? Je serais curieuse d'observer les différentes réactions que je pourrais susciter chez ce personnage à part. Sans dévier brutalement du sujet de discussion, je décide de tenter une première approche en douceur :

« Enfin, si on pouvait avoir plus de gens comme toi ce serait plus simple. Pas vrai ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 851
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Ven 18 Déc 2015 - 16:45


Little Angel
PV : Bernadette S. Rogers
Elle parlait de famille à l’extérieur et Ian avait alors l’impression que son cœur est oublié de battre pendant une fraction de seconde. La sensation de malaise s’agrandissait alors qu’il pensait à tous les gens qui étaient dehors et avait certainement très peur. Il ne savait pas si ses parents avaient survécu et il espérait pouvoir les voir à nouveau dans le futur tout en sachant que c’était très certainement impossible. Il ne savait pas non plus quoi penser de la mère de Jared dont il était sans nouvelle depuis longtemps. Il la savait tête brulée et avait un peu peur qui lui soit arrivé quelque chose bien avant cette épidémie.

Ian savait parfaitement que beaucoup avaient laissé toutes leurs vies derrière eux et ne put s’empêcher de faire la remarque. « Je suis à peu près sur que militaire et civil ont laissé certains de leurs proches dehors, alors nous aurions tout à gagner à travailler main dans la main. » C’était très certainement une certitude quand on y réfléchissait un tant soit peu. Cependant, les civils n’avaient pas le droit de discuter alors ils se taisent tous. C’est aussi pour cette raison que personne n’a osé faire quoi que ce soit concernant le gosse qui s’en était pris une. Ian aurait pu y aller, mais il ne défendait pas des histoires qu’il ne connaissait pas et avait préféré battre en retraite.

Plus il y pensait, plus l’avenir de cet endroit semblait horrible. Bernie semblait d’accord avec lui, il clignait des yeux un instant impressionné qu’une fille aussi jolie soit en accord avec lui. S’il savait le petit jeu qu’elle était en train de jouer avec lui, il serait certainement anéanti. Cependant, il était bien trop naïf pour se rendre compte de quoi que ce soit et se contenta de hocher la tête aux affirmations de la brune. « Je pense qu’on a en effet le même point de vue sur le sujet. Il ne nous reste que l’espoir. » L’espoir fait vivre d’après certaines philosophies de vie. Malheureusement, par moment, il détruit et c’est certainement ce qu’il fera à Ian un jour.

Ian se grattait distraitement le sourcil pendant un court laps de temps écoutant distraitement la question de Bernie. Il trouvait la flatterie très étrange et sentit le rouge lui monter aux joues quelque instant. « Je suis sûr que c’est tout aussi vrai avec des gens comme toi. Peut-être même encore plus. Tu as l’air d’être une femme bien plus forte que moi. » Il pensait sincèrement ce qu’il venait de dire, certes, il avait l’habitude de voir un homme ensanglanté et avait toujours fait de son mieux pour le soigné, mais dès que des responsabilités administratives arrivaient, il faisait de son mieux pour prendre la poudre d’escampette.

Il ne savait pas vraiment si ce que la brune voulait entendre, mais il était plutôt content de sa réponse. Il regardait alors la brune droit dans les yeux avant de continuer doucement son petit discours. « Pour tout te dire, je ne me suis jamais posé ce genre de question. Après avoir réfléchi quelques secondes, je suis arrivé à la conclusion que ce n’est pas une solution. J’ai souvent beaucoup de mal à faire des choix et je pense pouvoir dire que je n’ai rien d’un leader. Je m’entendrais certainement très bien avec moi-même, mais j’ai besoin d’un exemple à suivre. » Il se connaissait bien et savait qu’il pouvait fonctionner avec lui-même, mais il savait aussi qu’il avait besoin de quelqu’un pour le guider.

Il ne savait pas si c’était parole avait été suffisamment claires, mais il espérait avoir répondu à la question de la brune. Il était intrigué par la raison de cette question, mais n’exprima pas son intérêt sur la question. Il n’avait pas envie que la discussion coupe cours alors il se contenta de sourire et de répondre de son mieux.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers   Aujourd'hui à 5:01

Revenir en haut Aller en bas
 

Little Angel ☩ Bernadette S. Rogers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Blaue Angel
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel
» Angel découvre la bibliothèque
» Natacha Angel (Ministère)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-