Partagez | .
 

 Happy Thanksgiving

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Maxine Preston
Fondatrice à la retraite
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/11/2013
Messages : 6169
Age IRL : 28

MessageSujet: Happy Thanksgiving   Jeu 26 Nov 2015 - 21:02

Ce jour là aurait du être spécial. Sans aucun doute pour la plus grande majorité des gens qui se trouvaient dans ce lycée, sans doute aussi pour Maxine. Bien qu’elle n’en soit pas certaine. Combien de Thanksgiving elle avait passé seule ? Peu en vérité. Il n’avait suffit que d’une fois pour qu’elle prenne la décision de passer cette fête ailleurs que chez elle, ailleurs qu’en tête à tête avec Indiana. Depuis plusieurs années maintenant, elle réservait ce jour pour les préparatifs avec Anna sa belle mère, seule famille présente sur Seattle puisque Jaden était trop pris par sa mission. Une célébration de plus qui venait s’ajouter à toutes celles où il était absent. Mais celle-ci était bien moins douloureuse qu’un matin de Noël ou une soirée d’anniversaire en solitaire.

Cette année changerait donc. Mais quant à devoir choisir, Maxine aurait préféré le fêter une nouvelle fois avec sa belle mère plutôt que dans un camp de réfugier. Il fallait voir le bon côté de la chose, s’il n’y aurait pas de grand repas ils étaient tout de même réunis. Ils étaient privilégiés contrairement à beaucoup d’autres. Et si les visages n’exprimaient que rarement la joie depuis plusieurs semaines, aujourd’hui c’était encore pire. Il fallait s’occuper. S’occuper pour ne plus penser et aussi pour ne pas voir les familles détruites qui souffraient sans même essayer de la cacher. Et même si elle avait eu du mal à quitter le sac de couchage de son mari le matin même, l’institutrice s’était activée, dès le réveil, pour ne pas rester collée aux Preston mère et fils. Son occupation du matin s’était pointé pendant le petit déjeuner, sous forme humaine de toute petite taille avec des grands yeux bleus suivie par une encore plus petite qui lui ressemblait énormément.

Catherine et Jane, deux petites filles dont elle avait fait la connaissance par leur mère, Reese, lors d’une après midi ennuyeuse dans le gymnase. Rapidement, Maxine avait proposé ses services pour qu’elles ne prennent pas de retard et que leur retour à l’école ne soit pas difficile, une fois tout cela terminé. Elle était donc installée sur l’une des tables, une petite O’Connell de chaque côté le nez plongé sur leur feuille où elles s’appliquaient à écrire ou dessiner. En la tête vers la salle, après avoir félicité Jane pour sa parfaite écriture en attaché, Maxine posa le regard sur un homme. Si ce dernier n’avait rien de particulier vis-à-vis des autres – tout aussi perdu et triste que l’ensemble – un petit quelque chose fit froncer les sourcils de la brune.

Il parlait à un militaire ou du moins, tentait de se faire comprendre. Le plus surprenant était que malgré leur échange, les lèvres du brun ne bougeaient pas. Intriguée, elle resta à fixer la scène, sans même entendre que Catherine l’appelait depuis plusieurs secondes. « Attends ma chérie… » Souffla-elle, distraite. Et d’un coup, elle comprit. En voyant la gestuelle particulière de l’homme qu’elle fut capable de comprendre immédiatement. Ce geste qu’il venait de faire n’était pas anodin, il voulait dire quelque chose mais le militaire ne semblait pas le comprendre. Doucement, elle se leva de sa chaise, baissant la tête vers les petites. « Continuez, je reviens dans deux minutes. » Elle quitta la table avec son habituel sourire tendre, laissant une main glisser les épaules de la plus grande en guise de réconfort après avoir vu sa mine boudeuse.

D’un pas pressé, elle s’avança jusqu’aux deux hommes. Elle adressa un regard mauvais au militaire avant de se tourner vers le brun qui la fixait. « Je crois que je suis la seule à pouvoir vous aider ici. » Dit-elle sans ouvrir la bouche en se contentant de bouger les mains. Si cela faisait plusieurs mois qu’elle n’avait pas pratiqué, elle fut plutôt surprise de retrouver ses réflexes aussi rapidement. « Merci. » Adressa-t-elle au soldat sans grande amabilité, l’invitant ouvertement à s’en aller. Oui, elle aimait peu les militaires surtout depuis qu’ils s’amusaient à réquisitionner les hommes, dont le sien, pour partir à l’aventure à l’extérieur. Leurs méthodes dans le camp étaient certes, difficiles à supporter, mais elle était prête à s’y plier. Mais voir Jaden sortir avec eux, ça, non. « Maxine » Prononça t’elle à voix haute avec un sourire. « Et vous ? ».




- But I can't compete with the she-wolf,
What do you see in those yellow eyes ? -
Revenir en haut Aller en bas
Ayden W. Forestier
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 201
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Happy Thanksgiving   Ven 27 Nov 2015 - 15:42

Thansgiving. Thanksgiving... Cette date aurait pu être un heureux jour, s'il ne se retrouvait pas cloitré dans ce camp. Et quand bien même il était bloqué avec les autres survivants, ç'aurait été un bon jour, si son frère ne se retrouvait pas en dehors des murs. Il n'était plus militaire. Pourquoi les chargés de sécurité avaient-ils accepté qu'il reprenne ses fonctions ? Alors ouais, il était utile mais en dehors du muet, qui le pleurerait s'il venait à mourir ? Ayden se doutait bien que Seth serait vite remplacé s'il perdait la vie. Aussi, pour ne pas penser au pire, l'homme avait passé une bonne partie de la matinée à dessiner. Vint le moment de se délier les jambes. Combien de temps avait-il passé dans cette cage ? Il n'aurait pu le dire puisqu'il estimait que l'important était de respirer, de vivre un jour de plus.

L'illustrateur déambula un moment dans les couloirs, laissant ses pensées s'entremêlées sans limites pour s'éveiller que lorsqu'il heurta un soldat, de garde. Tiens, un des camarades de son frère. Avant tout, le franco-américain inclina la tête en guise d'excuse. C'était l'occasion d'avoir des nouvelles du "front". Idiot qu'il était, il n'avait pas pensé à prendre son matériel de communication, soit un pauvre crayon et son carnet. Tant bien que mal, l'homme mima tant qu'il pu pour tenter de se faire comprendre. Plus les secondes passaient, moins il y parvenait et plus il s'agaçait. Ce n'était pas compliqué pourtant. Le militaire était-il à ce point abrutit ?! Le Saint-Esprit attendit ce moment là pour accomplir un miracle inespéré. Une jeune femme s'approcha d'eux et Ayden la fixa un long moment, incrédule. Elle venait de lui la parole en langage des signes. Tandis que l'inconnue refoulait le pauvre militaire, le muet examina attentivement son interlocutrice avant de lui répondre.

- Ayden.

L'homme laissa un blanc de quelques secondes puis inclina la tête en guise de remerciements. Il ne parvenait pas à se remettre de cette découverte. Ce n'est pas comme si les gens capables de communiquer avec lui couraient les rues. Oui, bon, dans le cas présent, sans doute qu'il y en avait mais là n'était pas la question. Entre Ian qui comprenait ce qu'il disait sans pour autant pouvoir "parler" et cette Maxine qui comprenait et parlait... C'était un choc. Même son ami Donovan ne parvenait pas toujours à le comprendre alors qu'ils étaient restés ensemble pendant des mois. Finalement, l'artiste se reprit en secouant la tête.

- Encore merci. Je... Je voulais juste savoir si on avait des nouvelles des troupes en dehors du camp. Vous signez bien, Maxine. Vous êtes sans doute une des rares personnes à pouvoir me comprendre, ici.

L'étonnement. Oui, c'était l'étonnement qui le poussait à parler ainsi. Lui habituellement si méfiant vis à vis des autres, la surprise de pouvoir se faire comprendre venait de faire tomber les premières barrières. Oubliant son côté renfermé, la curiosité prenait le pas sur tout ce qui faisait qu'il était asocial. Évidemment, la politesse mise de côté, il n'hésita pas à demander le pourquoi du comment. Comment se faisait-il qu'elle signait aussi bien ? En général, ce n'était pas pour le plaisir qu'on apprenait cette langue sauf si on était très curieux.  Ses yeux bleus restèrent ancrés aux yeux de son opposée, cherchant à y décelé un petit quelque chose qui déterminerait si la jeune femme était amie ou ennemie. Enfin, le dessinateur se détendit. Amie, oui, très certainement amie.
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Preston
Fondatrice à la retraite
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/11/2013
Messages : 6169
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Happy Thanksgiving   Sam 12 Déc 2015 - 15:51




Il était difficile d'expliquer combien Maxine détestait tous les militaires de ce camp. Elle ne faisait pas de cas par cas, préférant tous les détester de la même manière parce qu'après tout, ça pourrait être n'importe lequel d'entre eux qui débarquerait demain pour venir une nouvelle fois chercher Jaden.
Voilà pourquoi elle les haïssait tous autant qu'ils étaient. Ils réquisitionnaient son mari, celui de Reese aussi et c'était même pire dans leur cas vu qu'ils avaient deux enfants. Voir partir le militaire pour la laisser discuter avec l'homme la soulagea. Elle ne put s'empêcher de l'insulter mentalement lorsqu'il tourna les talons mais, jusqu'à preuve du contraire, personne ne lisait dans les pensées à Garfield. Ou même ailleurs.

En voyant qu'elle pouvait réellement se rendre utile, Maxine avait retrouvé le sourire. Levant la tête tout en enfonçant lentement les mains dans les poches de son jean, elle plissa un peu les yeux pour se concentrer et ne louper aucune phrase. « Enchantée » lui signa t'elle lorsqu'il se présenta. Ayden donc, un prénom qu'elle allait facilement se souvenir puisque son propriétaire semblait être le seul muet du camp. L'institutrice ne put s'empêcher de sourire lorsque Ayden la complimenta sur sa façon de signer. Elle n'avait pas perdu la main, c'était une bonne chose.

L'instant était important. Maxine était, comme il le disait, sans doute la seule à pouvoir le comprendre dans cet endroit. Et donc, il y avait de grande chance qu'ils soient amenés à se revoir et même à se fréquenter. Avec qui pourrait il bien parler ? A part à l'écrit bien évidemment. Alors autant faire connaissance. « Je suis institutrice. J'ai appris à signer durant mes études pour m'occuper d'enfants sourds ou muets. » Elle hocha la tête, puis hésita un peu, cherchant comment faire avant que cela ne lui revienne d'un coup. « Merci pour le compliment, je suis un peu rouillée. Je ne signe plus depuis de nombreuses années. » Puis, d'un coup, elle sentit une présence à côté d'elle. Bien plus petite et pas vraiment humaine. Indiana qui était restée sagement couchée à côté des petites O'Connell avait décidé de rejoindre sa maîtresse et de venir s'asseoir contre sa jambe. Dans un réflexe, Maxine leva une main en direction d'Ayden. « Ne vous inq.. » Elle était en train de parler. En réalisant qu'elle avait ouvert la bouche par habitude, elle claqua des doigts en levant les yeux au ciel pour imager un peu son étourdie. « Ne vous inquiétez pas, c'est ma chienne, elle s'appelle Indiana, elle n'est pas méchante. » Même si Ayden pouvait très bien la comprendre lorsqu'elle parlait, c'était quand même plus sur de lui expliquer en signant. Et puis d'ailleurs, même s'il n'avait pas spécialement peur de la chienne, Maxine avait pris les devants, par habitude encore une fois. Il faut dire que le gymnase était rempli et il n'était pas rare que la chienne aille se balader entre les gens. Gens, souvent craintif des animaux qu'ils ne connaissaient pas.

En se redressant légèrement, Maxine replaça une de ses longues mèches noires derrière son oreille puis pinça les lèvres. « Pourquoi vouliez vous des nouvelles des troupes ? » La réponse était évidente, Ayden devait être comme la plupart des gens du lycée. A la recherche de quelqu'un.




- But I can't compete with the she-wolf,
What do you see in those yellow eyes ? -
Revenir en haut Aller en bas
Ayden W. Forestier
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 201
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Happy Thanksgiving   Jeu 17 Déc 2015 - 22:26

Hm, la femme lui parlait en signant. Il aurait peut-être du lui dire qu'il n'était pas sourd, juste muet mais elle enchainait bien vite sur la discussion et puis, l'arrivée de la boule de poils le déconcentra quelques secondes. Tranquillement, l'homme s'abaissa pour avancer les doigts vers Indiana pour qu'elle les renifle et lui donne l'autorisation de lui caresser la tête. Il s'y prit avec douceur, l'animal étant plus que sage. Doucement il glissa les doigts sur son cou et gratouilla paisiblement avant de se redresser pour faire face à la dame, plantant son regard dans le sien.

- Mon frère est actuellement sur le front, si je puis le dire ainsi. Et ça fait bien trop d'heures qu'il est à l'extérieur. J'aimerai pouvoir le retrouver vivant.

Ouais, retrouver Seth entier, vivant, en bonne santé, ça l'arrangerait. Il ne restait qu'eux, après tout, de leur famille et l'un comme l'autre n'avait pas perpétuer leur nom, pour le moment. C'était peut être pas une bonne idée non plus, de vouloir agrandir le rang Forestier au vue de la situation, mais qu'importe. Le fait est que le muet préférait tout de même retrouvé son aîné sain et sauf. Le regard de l'illustrateur se posa plus loin, sur le soldat qui regardait d'un air mauvais dans leur direction. Il n'avait certainement pas aimé le ton de la jeune femme. Les yeux d'Ayden revinrent se poster sur le visage de son interlocutrice et lui offrit un sourire en coin, tentant de se faire amical au possible.

- Pardonnez moi, vous vous êtes dérangée pour moi, vous deviez être occupée. Vous disiez être institutrice ? Vous avez travaillé ici ? Oh et, je ne suis pas sourd, vous pouvez parler normalement.

Oui, ce serait sans doute plus pratique. Inutile qu'elle se force à signer surtout s'il était capable d'entendre parfaitement ce qu'elle avait à lui dire. Reposant ses yeux bleus sur le soldat qui l'avait mauvaise, Ayden fronça les sourcils. Il n'était pas décidé à les lâcher de yeux, pire, le muet avait l'impression qu'il n'attendait qu'une chose, une erreur pour leur tomber dessus.

Souhaitant éviter d'offrir se plaisir au militaire, le dessinateur posa sa main sur l'épaule de son interlocutrice et lui fit signe de passer devant lui, la laissant la tête de leur duo particulier, l'incitant ainsi à s'éloigner du lieu. Il serait certainement bien plus agréable de papoter loin d'une personne qui les fusillait du regard. Jetant un petit coup d'oeil au chien qui les suivait, le français ne pu retenir un sourire amusé. Il adorait déjà Indiana avec sa bonne gueule.

Une fois éloigné, l'illustrateur ne pu que regarder autour d'eux, dans l'espoir de retrouver son frangin, histoire de voir s'il ne trainait pas dans les parages. Non rien. Plaçant tranquillement les mains dans ses poches, il se tourna paisiblement vers la jeune femme. Bien. Elle se retrouvait coincé avec lui, probablement le mec le moins sociable du monde bien qu'il fasse pas mal d'effort comme pouvait l'attester son amitié naissante avec Ian et Jace. Nouveau coup d'oeil pour apercevoir les deux petites blondes qui l'observaient. Il les captait à peine puis, regard vers la femme.

- Vos filles ? Elles sont ravissantes.
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Preston
Fondatrice à la retraite
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/11/2013
Messages : 6169
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Happy Thanksgiving   Ven 18 Déc 2015 - 9:52

Finalement, Ayden n'attendait pas des nouvelles de sa famille. Enfin si, mais pas comme la plupart des autres qui restaient sans nouvelles. Ceux qui ignoraient si leurs proches avaient survécu, s'ils avaient réussi à se mettre à l'abri ou s'ils avaient été infecté. C'était différent. Il s'agissait de son frère. Mais était il militaire ? Ou simplement un civil réquisitionné comme l'était Jaden ? Maxine fronça les sourcils. Elle savait très bien que Jaden n'était pas le seul à être envoyé en mission à l'extérieur et le fait de savoir qu'il en était pareil pour Ayden ne fit qu'accentuer sa colère. Elle hocha la tête, elle comprenait très bien quel genre d'angoisse pouvait bien habiter le muet, elle l'avait vécu.

Elle n'avait rien à répondre à ça pour l'instant, bien trop énervée par l'idée que des civils soient balancés à l'extérieur alors elle préféra se taire. Elle avait fait bien trop de bruit lorsque ce Drew Gardner s'était présenté pour envoyer Jaden dehors et si elle ne voulait pas qu'ils terminent dehors, elle devait absolument se faire discrète. Et il fallait le faire vite. En suivant le regard de l'homme, elle réalisa que le militaire continuait de les fixer d'un air mauvais. L'idée d'envoyer Indiana lui mordre la gorge lui traversa l'esprit mais finalement Ayden s'adressait de nouveau à elle. L'attention du muet la fit sourire. Non, on ne pouvait pas dire qu'il l'avait dérangé. Le temps était long dans le gymnase et s'occuper des petites O'Connell l'occupait mais elles pouvaient très bien se débrouiller sans elle pour le coup.

L'institutrice emboita le pas, invitée par la main d'Ayden venue se poser sur son épaule. « Je travaille dans une école maternelle en plein centre ville. J'étais là bas quand...tout à commencer. » Dit elle en ayant un sourire crispé tout en relevant le regard vers Ayden pendant qu'ils avançaient. Elle croisa les bras sous la poitrine en inspirant, les yeux posés sur les petites filles qui continuaient d'écrire et de dessiner. Maxine se mit à rire de bon cœur. « Non oh non non, ce ne sont pas mes filles. Mais elles sont adorables. » D'un geste de main, elle renvoya Indiana auprès des petites puis maintenant qu'ils étaient éloignés du foutu militaire, elle se tourna vers Ayden. «  Nous n'avons pas d'enfants. » Cette information suscitait souvent des questions et c'était bien normal. L'anneau qu'elle portait au doigt montrait bien qu'elle était mariée et lorsque les gens savaient depuis combien de temps elle était passé devant l'autel, ils étaient surpris de voir que le couple n'avait pas encore fondé de famille. Elle ne voulait pas risquer qu'Ayden sente son léger malaise, alors elle enchaîna sur autre chose. Expliquer que son mari s'était absenté pendant quatre ans n'avait rien de joyeux et pour l'instant, l'atmosphère était agréable. Aucune raison de venir tout gâcher. « Je suis ici avec ma belle mère et mon mari. Lui aussi, ils l'envoient à l'extérieur. » Elle hocha la tête, elle lui faisait comprendre qu'elle connaissait réellement ce qu'il ressentait vis à vis de son frère et qu'elle n'appréciait pas toute cette histoire, d'où son petit accrochage avec le militaire.

Revenir sur les petites, c'était une bonne idée. « Vous ne m'avez pas dérangé. J'essaie de faire en sorte qu'elle ne prenne pas trop de retard pour...vous savez... » Elle haussa les épaules, une petite moue pas franchement convaincue mais il fallait bien y croire. « Quand tout ça sera dernière nous. » D'un petit coup de tête, elle désigna la table des petites filles et invita Ayden à la suivre pour s'en rapprocher. « Et vous ? Qu'est ce que vous faites dans la vie ? » Elle leva le nez pour scruter la salle, elle était remplie comme d'habitude mais beaucoup tournaient en rond. « Je crois que nous disposons d'assez de temps pour pouvoir faire connaissance. » Elle eut un léger rire, lui comme elle devait avoir envie de passer le temps et papoter un peu était une bonne option.



- But I can't compete with the she-wolf,
What do you see in those yellow eyes ? -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Happy Thanksgiving   Aujourd'hui à 10:37

Revenir en haut Aller en bas
 

Happy Thanksgiving

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Happy B-day tooooooo youuuuuuuuuuuu! ^^
» POURQUI ET POURQUOI DES DRAGES AUX COCHONS???HAPPY FATHER S DAY !
» Happy Gilmore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-