The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -50%
-50% sur la Sélection de Jeux PS4 Gamme ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez
- From the Stalls -
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 13 EmptyDim 3 Avr 2016 - 20:44

Il l'avait appelé, et il allait venir d'ici deux semaines. Si Roose avait fini par poser sa tête contre l'épaule de Gary quand il l'avait tiré à elle, elle ne put s'empêcher de se remettre droite en apprenant ça comme si de rien n'était. Deux semaines donc.

D'accord... Ca me laisse le temps de m'organiser au moins.

Sans compter que d'ici deux semaines, la maison serait parfaite pour accueillir du monde. Et avec un peu de chance, beau père Warren ne serait pas le monstre dépeint par Gary ? Enfin... Il avait rarement tendance à exagérer quand il s'agissait d'histoires de famille, alors bon.

Y'a... Des trucs que ton père apprécie ? J'peux peut-être appeler un traiteur, histoire qu'il mange ce qu'il aime ou un truc du genre ?

Sans compter qu'elle allait devoir trouver une nouvelle tenue, histoire de paraître la moins grosse possible pour une première impression avec le futur grand père de leur enfant respectif.
Au final, qu'est-ce qu'elle savait de cette relation entre son père et Gary ? En dehors du fait que moins ils se voyaient, mieux ils se portaient. Revenant se lover contre l'homme qui partageait désormais sa vie, venant passer une main dans ses cheveux encore blanchis par la peinture, elle ne put s'empêcher de demander.

Tu veux... me parler un peu plus précisément, de pourquoi ça ne t'enchante pas ?

Elle ne le forçait à rien après tout. Mais comme pour l'aider à en faire de même, elle ne put s'empêcher de raconter sa propre enfance.

J'ai jamais été proche de mon père, tu sais. J'ai tout fait pour, mais en tant qu'agent du FBI et remarié à une bonne femme qui me haïssait, il avait pas vraiment de temps à me consacrer. C'est mes grands parents maternels qui m'ont élevé, jusqu'à mes 16 ans quand j'allais les voir à Madrid, et qu'ils ne finissent l'un et l'autre par mourir de vieillesse. Mais je sais que si j'avais pu, j'aurai aimé être proche de mon père, ou pouvoir parler de ça avec lui. A défaut, j'en ai parlé à Lara qui m'a grosso modo, sous-entendu que je faisais la plus grosse connerie de ma vie.

Elle haussa les épaules, montrant à quel point elle se moquait de son avis, même si dans un sens, se faire lâcher par sa meilleure amie l'avait affectée un temps. Sans pour autant en parler à Gary, qui devait sans doute avoir ses propres soucis à régler de son côté.

La naissance d'un enfant, ça peut faire basculer toute une vie. Fit-elle remarquer en venant poser la main de Gary contre son ventre. Et... Peut-être que ça pourrait te réconcilier avec ton père. On ne sait jamais ?

Parfois, elle avait l'impression de marcher sur des oeufs avec lui. A avoir des parties d'histoire, sans le dénouement final. Alors, elle avait tenté de lui parler avec toute la douceur dont elle était capable par instant, faisant son maximum pour qu'il ne se sente pas braqué ou forcé de parler. Après tout, c'était comme ça que devait agir un couple, non ? OU du moins, ce qui pouvait y ressembler.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 3105
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 13 EmptyDim 3 Avr 2016 - 21:08
Je sais pas, grogna-t-il froidement avant de relever les yeux vers Rose : De l'alcool ?

Et le pire dans tout ça, c'est qu'il était à peine ironique. Il avait voulu se moquer mais au fond, c'était surtout un fait. Son père adorait l'alcool, il adorait la bouteille, et toutes les bonnes intentions qu'elle pourrait avoir autour n'y changerait strictement rien. Surtout quand elle vint lui demander de lui parler plus précisément de tout ça, Gary sentit un soupir lui échapper malgré lui alors qu'il lui rétorquait froidement :

Ecoute Rose, c'est-

Sauf qu'il fut interrompu, par elle et l'histoire qu'elle lui raconta ensuite. Toute cette partie de sa vie où elle avait été très loin de son père alors qu'elle aurait aimé l'inverse, à vivre entre la maison de ses grands parents et la sienne qui ne ressemblait pas vraiment à un foyer, avec une belle mère qu'elle détestait et une mère qui, il le savait puisqu'elle lui avait dit, était morte des années avant. Elle non plus l'avait pas eu simple, c'est pourquoi quand elle posa sa main sur son ventre, il se calma immédiatement et prit le temps d'y réfléchir.

Mon père a toujours préféré sa femme à tout le reste, et j'lui en veux d's'être laisser marcher sur la gueule comme un gros sac sans chercher à lutter pour que ça pour pas sombrer dans la bouteille.

Il était amer en disant ça, amer et peu fier de ça. Son enfance comme son adolescence avaient été triste, et vide. Incroyablement vide. Parce que son père avait jamais fait ce qu'il fallait pour lui, et qu'il avait été la seule famille qu'il lui restait. Ses grands parents paternels étaient morts des années auparavant, sa mère s'était tirée sans laisser quoique ce soit pour la joindre, et il n'avait jamais connu l'autre côté. Est-ce qu'il en avait eu envie ? Oui. Mais avec le temps, il avait surtout fini par détester ces gens qui n'avaient jamais voulu rien savoir de lui, comme s'il en valait pas la peine. Et il avait fini par s'en convaincre qu'au fond, p't'être qu'il valait pas grand chose.

J'ai toujours eu des rapports comme ça avec lui parce que j'ai toujours été transparent pour lui, tu comprends ?

Transparent, c'était le mot. Ce qu'il détestait le plus. Il avait appris à être comme ça. Il passait aussi sous silence les moments de friction qu'ils avaient pu avoir ensemble, ces instants un peu violents, comme la fois où il l'avait balancé en pleine forêt pour lui apprendre à chasser convenablement, ou celle où il était passé à travers une baie vitrée par la seule force de ses bras parce qu'il avait osé mal parler de sa mère. Que son père avait pas levé le petit doigt pour appeler les pompiers, et que Gary avait du se pointer chez un de ses potes de l'époque pour que sa mère le rafistole un peu.

J'ai pas envie d'repéter ces conneries. Alors moins j'le vois, mieux j'me porte.

Et Rose, comme l'enfant à naitre ne changerait rien à ça. Y'avait souvent des choses qui étaient juste, trop douloureuses, ou trop révolues, pour qu'on ait envie de revenir dessus. Ça arrivait. Pour Gary, c'était comme ça. Il s'arrangerait jamais avec son père, et ça le peinait même plus à force.

Donc ça passera, et ça passera c'est tout. Lui met pas déjà ça sur les épaules.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 13 EmptyDim 3 Avr 2016 - 22:18

De l'alcool, qu'il disait. Est-ce que du coup, elle devait mieux faire en n'achetant que de l'eau et des boissons sans alcool, ou est-ce que ça serait pire ? Trop de questions et de doutes pour sa tête là, c'était compliqué à gérer. Mais au moins, lui raconter une partie de sa vie eu le mérite de calmer Gary qui semblait à deux doigts de la rabrouer, lui expliquant son propre passé, alors que Rose comprenait mieux l'appréhension qu'il pouvait avoir à revoir son vieux père. Sûre qu'avec une enfance pareille, elle cernait un peu plus le personnage, et commençait à ressentir une certaine appréhension quand à rencontrer Warren senior.
Est-ce qu'elle comprenait ? Absolument. Elle hocha la tête pour lui faire comprendre que oui, avant de rajouter sincèrement.

Je suis désolée. Ca n'a pas dû être facile et... J'comprends mieux, ton peu de motivation à ce qu'il vienne. Mais dis toi qu'au moins, tu aura fais les choses bien et que tu n'auras pas de regrets à avoir.

Venant serrer sa main dans la sienne comme pour lui transmettre un peu de sa gentillesse et de sa compréhension, elle rajouta encore.

Et puis... On fera pas subir ça à notre enfant. On fera en sorte qu'il ait jamais à ressentir un truc comme ça, et ce s'ra notre manière à nous de réparer les erreurs. Tu crois pas ?

Rester optimiste. Ca, c'était son truc. Il valait mieux d'ailleurs, avec le boulot qu'elle faisait. Et en parlant de ça.

Est-ce que tu crois que Graam te laisserait une journée de repos ? J'ai bientôt rendez-vous, et si jamais tu veux savoir si ce sera un garçon ou une fille, une de mes amies de Seattle est en stage ici. Elle m'a proposé de passer la voir si je voulais connaître le sexe justement.

Ils étaient sensé vivre ensembles, ils pouvaient bien apprendre ensemble si ils auraient un garçon ou une fille après tout. Et même si par instant elle avait l'impression de se retrouver dans remake de la belle et la bête, avec Gary dans le rôle de la personne bourrue et distante, peut-être qu'en connaître plus sur son futur enfant le dériderait d'avantage. Ou alors, y'avait un autre moyen de le dérider peut-être.

Comme ça, on pourra passer des soirées entières à se disputer sur le prénom, parce que je suis sûre que tu sera contre un nom espagnol, va savoir pourquoi...

Elle n'avait pas pu s'empêcher de sourire en faisant la remarque, avant de venir timidement embrasser sa joue, s'installant un peu plus confortablement contre lui. Restait juste à 'espérer qu'il ne soit pas crispé de la sorte jusqu'à ce que son père n'arrive ici auquel cas, quelque chose lui disait que les deux semaines a venir allaient être très, très longue...
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 3105
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 13 EmptyJeu 7 Avr 2016 - 10:26
Déjà ? Débattre sur un prénom, là, maintenant, tout de suite ? Gary était pas prêt. Mais il promit à Rose d'assister à l'échographie, pour voir avec elle ce que ça allait être. Il lui demanda au passage si elle avait déjà une idée, ou des espérances et à part lui dire que non, mais qu'elle voulait absolument qu'il s'appelle Alejandro si c'était un homme, ou Esperanza s'il s'agissait d'une femme, il n'en tira rien. A part peut-être une grimace et une dispute plutôt amusante entre les deux jusqu'à tard dans la nuit à ce sujet, sans jamais que la chose soit prise très sérieusement.

Les jours passèrent où chacun se consacra à ses priorités. Finir la maison pour Gary et continuer le boulot avec Graam. De son côté, Rose devait organiser son arrivée dans le nouvel hopital où elle bossait, et tous les trucs qui tournaient autour de la grossesse. Et mise à part ça, y'avait aussi cette histoire de décoration de l'appartement, parce que ça lui tenait à cœur. Là-dessus, elle avait quand même bien de la chance que Gary soit franchement ni chiant ni regardant à ce propos, très loin de lui l'idée d'avoir envie de batailler avec elle sur des sujets comme celui-ci.
Pour sa part, dormir sur un matelas à même le sol avec une lampe qui marchait une fois sur dix, dans une pièce entièrement blanche, ça le dérangeait absolument pas. Mais Rose avait besoin d'amener avec elle sa personnalité, elle avait envie de construire quelque chose de beau, et de grand, à leurs images, pour qu'ils se sentent chez eux dans cette barraque un peu miteuse.

Durant la semaine, ils eurent des problèmes de plomberie. Plus d'eau chaude, et une crise bien sentie de la part de la chirurgienne, qui lui avait mené la vie extrêmement dure sur l'instant. Pendant trois jours, le speech fut le même « je ne peux pas vivre sans eau chaude, tu comprends, c'est une question de vie ou de mort, c'est extrêmement important ». Après avoir lutté tout ça de temps pour tenter d'en tirer quelque chose, avec les hurlements pas du tout mélodieux de sa petite amie à chaque fois qu'elle daignait passer sous l'eau froide, il avait demandé assistance à Graam et Joey, qui avaient réussi à régler le problème à eux deux. Et sur le pouce, Graam lui avait demandé tout à fait sérieusement :

Tu comptes la demander en mariage, Rose ?

Gary avait plissé les yeux, pour savoir s'il s'agissait d'une question piège. Il en savait foutre rien, c'était pas dans ses plans immédiats, un peu trop travaillé par l'arrivée prochaine de son paternel à la maison. Puis Graam et Joey lui avaient expliqué, tout à fait sérieusement, presque scientifiquement, que Rose étant catholique et enceinte, il était fort possible que ça soit pas trop dans son plan de vie d'avoir un enfant en dehors du mariage. Elle vivait avec le père, certes, mais c'était peut-être pas suffisant pour elle. Et vu que la discussion le mettait foutrement mal à l'aise, Gary promit d'y réfléchir à tête reposée, dès que son père serait reparti de la maison.

Et en parlant du loup, on en voyait la queue.

Le taxi venu de l'aéroport se gara devant la maison vers 10h ce matin là. Gary ne faisait rien pour Graam, qui s'était organisé pour qu'il puisse accueillir son père. Et Rose avait fait en sorte de poser son jour de congés spécialement sur ce jour-là. Son ventre s'était arrondi, sensiblement, et Gary en était tout à fait fasciner.

Mais pour Robert Warren, c'était une toute autre histoire.

Elle est déjà ronde, ta femme. Si c'est ta femme, avait-il lâché, comme tout premier mot, son sac même pas sorti du coffre du taxi, en regardant Rose de haut en bas. Tu as mis l'temps pour m'prévenir.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 13 EmptyJeu 7 Avr 2016 - 16:05

Finalement, la vie reprenait son cours. Fidèle à elle même, Rose s'était contentée des politesses d'usage dans sa nouvelle équipe au sein de l'hôpital de Phoenix, ne cherchant pas à copiner avec les possibles rivales qui seraient aussi avides qu'elle de récupérer la place de chef des internes. Et même si le problème d'eau chaude de leur nouvelle maison avait manqué de lui faire taper une crise de nerf, la jeune femme s'adaptait doucement à cette nouvelle vie qui était la sienne, redécorant les lieux de son temps libre. Design pour le salon, zen pour la chambre, pratique pour la cuisine. Ca avait le don de la détendre, et de penser à autre chose que son corps qui changeait au fur et à mesure. Sa taille s'était épaissie, et le léger renflement de son ventre avait rapidement pris un bel arrondi auquel elle avait encore du mal à s'habituer, mais qui pour l'instant, ne semblait pas traumatiser Gary, ce qui en fin e compte, était le principal.

Elle avait bien quelques nouvelles de Lara, mais cette dernière restait tout de même évasive, lui faisant encore comprendre à quel point le nouveau mode de vie de la brune la dérangeait. Elle allait devenir mère au foyer assurait-elle, ce qui avait le don de lui faire lever les yeux au ciel. Et puis, il y avait toujours la question qui dérangeait; Allait-elle se marier et si oui, serait-elle demoiselle d'honneur. Ca, Rose s'en serait bien passée. Elle avait beau être catholique, le mariage l'avait toujours dépassé. Elle n'y pensait pas vraiment, et si vraiment mariage il devait y avoir un jour, peut-être prendrait-elle le temps d'y réfléchir vraiment. Ses grands parents avaient toujours espéré la voir à l'église, en bon croyants qu'ils étaient. Mais elle ? Elle n'en savait rien franchement. En dehors d'une robe Vera Wang et d'une paire de Louboutin, le reste de la cérémonie lui paraissait vraiment floue.
Rapidement, les semaines étaient passées jusqu'à ce que son "beau père" ne se pointe chez eux, et il lui suffit d'un bref regard jeté à Gary pour comprendre le genre de personnage que pouvait être Robert Warren. Pas un salut, les traits tirés, et l'air particulièrement revêche. A ses côtés, Gary faisait office d'enfant de coeur. Elle ne fit aucune remarque sur son ventre arrondi, préférant accorder un bref sourire au vieil homme avant de lui tendre la main en prenant sa voix la plus avenante alors qu'il ne se gênait pas pour détailler chaque centimètre carré de la pointe de ses bottines à talon en passant par sa robe noire, jusqu'à son grain de peau, ce qui eut le don de la mettre mal à l'aise alors qu'elle se mordait la langue pour n'en rien laisser paraître. Elle devait faire bonne figure, et faire fi de son physique d'homme accro à la bouteille. Le traiter comme un homme normal, sans penser au portrait qu'avait pu lui dresser Gary quelques semaines plus tôt.

Déni de grossesse. Mentit-elle habilement en serrant la main du paternel. Du coup, Gary vous à prévenu dès que je l'en ai informé. Je m'appelle Rose Thompson. Avec un peu de chance, peut-être ne lui ferait-il pas l'affront de demander si elle était Mexicaine au vu de son accent prononcé, se concentrant uniquement sur son nom de famille américanisé. Comme à chaque fois qu'elle se retrouvait à rencontrer des gens important, les trois quarts ne pouvaient s'empêcher de poser la question aussi stupide soit-elle. Sûr que Rose Suarez-Thompson, ça lui aurait plus mis la puce à l'oreille... Manquerait plus qu'il la prenne pour une immigrée qui serait volontairement tombée enceinte pour avoir les papiers tiens. Non, elle devait s'interdire de penser comme ça, au risque d'angoisser plus vite que prévu.

Gary avait beau dire qu'il se foutait pas mal de ce que pouvait penser son père, à ses yeux il était important que le séjour se passe pour le mieux entre eux trois. Aussi rajouta t-elle avec sincérité.

Je suis ravie de vous rencontrer. Vous avez fait bon voyage ?

Elle fût tentée de lancer un "Gary m'a beaucoup parlé de vous ! " tout en remarquant que Warren senior avait l'air d'être tout, sauf con. A la place, elle préféra le débarrasser de sa valise légère, avant de venir déposer un rapide baiser sur la joue de son petit ami.

Je vais déposer vos affaires dans la chambre, et je vous rejoins tout de suite au salon. Gary, tu fais une visite guidée à ton père en attendant ?

Avec un peu de chance, tout allait bien se passer, et Robert Warren n'était pas non plus un monstre se nourrissant exclusivement de matières liquides. Avec un peu de chance, il serait même agréable et finalement, tout se passerait bien. NE PAS PANIQUER POUR RIEN.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 3105
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 13 EmptyVen 8 Avr 2016 - 12:15
Revoir son père. L'entendre faire ce premier commentaire. Gary serra la mâchoire, incapable d'esquisser un quelconque sourire à l'égard de son géniteur. Il se tourna simplement vers Rose comme pour lui souhaiter bon courage, parce que lui jetait l'éponge d'entrée de jeu et n'avait pas l'intention de faire beaucoup d'efforts. Et sa posture crispée en disait assez long sur ce qu'il ressentait. Se retenant de dire quoique ce soit, il laissa Rose rattraper le tout à sa manière, se montrant courtoise et élégante, comme elle en avait l'habitude.

Gary la remercia du regard, alors qu'elle lui disait être ravie de le rencontrer. Lui ne l'était pas de le revoir, mais c'était inutile de le signifier. Son père le remarqua d'ailleurs, mais n'en fit pas cas. C'était comme ça chez les Warren, et l'amour entre un père et son fils était loin d'être une marque de fabrique. Il y avait un adage qui disait qu'on était, par ailleurs, pas obligé d'aimer ceux qui nous avaient fait. Un adage que Gary avait pris à cœur. Il haïssait sa mère de toutes ses forces, là où il méprisait son père avec autant de ferveur.

Ravi aussi, fit Robert finalement en venant l'embrasser. Et c'était long.

Gary sentit une vague odeur de bourbon venant de son paternel. Un de ses préférés. Il avait sûrement sa flasque sur lui, pour se donner du courage. Le courage de venir jusqu'à lui peut-être. Finalement, son père était aussi effrayé de revoir son fils que lui n'en avait aucune envie. Haussant les épaules, il laissa Rose s'occuper du reste, alors qu'il lui lançait un « Ouais. » un peu froid quand elle l'invita à lui faire visiter.

La visite en question fut rapide. Il montra à son père la chambre qu'il habiterait durant le week end, l'endroit en lui-même. Il fit quelques commentaires. La décoration, disait-il, était féminine. Il lui demanda s'il comptait y mettre des photos, mais Gary en savait rien. Des photos, ils n'en avaient pas de toute façon. Et il n'était pas sûr de vouloir faire comme Robert à la maison au Nebraska. Il en parlerait peut-être à Rose. Tous deux allèrent jusqu'à l'arrière de la maison, et se plantèrent sur la petite terrasse devant le jardin broussailleux pour lequel il n'avait encore rien fait.

Tu comptes y faire un jardin ? Demanda Robert en se tournant vers lui.

Là encore, il ne savait pas. Sûrement. Peut-être qu'il ferait comme dans les affiches publicitaires et les films, et qu'il y mettrait des jouets pour enfant et une piscine gonflable. Après tout, un môme allait vivre ici, alors ç'aurait du sens n'est-ce pas ? Il haussa à nouveau les épaules, comme toute réponse, et son père enchaîna :

ça plairait sans doute à Rose, un jardin. Elle a l'air d'être ce genre de femme à pouvoir faire des repas en famille l'été dans un jardin.

Brièvement, Gary eut l'image de Rose, dans ce jardin justement, tenant l'enfant du bout de bras pour l'aider à faire ses premiers pas. L'herbe était taillée, fraîchement coupée, il y avait un jardinet et surtout, une bonne dizaine de jouet éparpillée. Ils le regardaient, alors qu'il se trouvait à la même place. C'était pas si pire.

Pour le bébé-
On sait pas encore c'que ça va être, coupa Gary.
Un garçon, répondit son père sans une once de doute dans la voix.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 13 EmptyVen 8 Avr 2016 - 20:52

Ravi, c'était déjà un bon début. Même mieux que ça, il aurait pu se contenter de lui dire qu'elle était plus grosse ou typée qu'il ne se l'était imaginé après tout. Et ça, ça aurait clairement pu refroidir l'ambiance entre les trois. Mais bon. Au moins eut-elle le temps de souffler tandis que Gary faisait visiter rapidement le tout, alors qu'elle s'escrimait à préparer un semblant d'apéritif en priant pour qu'il ne sorte pas sa propre fiole d'alcool en pleine table. C'est vrai, on gérait ça comment, un type amoureux de la bouteille ? Elle avait jamais eu l'occasion de le savoir, et c'était pas avec sa résistance inexistante à l'alcool qu'elle saurait gérer la crise. A la place, elle se contenta sagement de poser autant d'alcool que de soda sur la table basse avant de s'éclipser sur la terrasse dans l'espoir d'y fumer brièvement une cigarette sans que personne ne la regarde, sans succès. Non, à la place, elle entendit clairement Warren senior assurer qu'elle attendait un garçon, ce qui eut le don de la laisser coite, alors qu'elle observait les deux hommes de dos sans comprendre.

Pourquoi ce serait forcément un garçon ?

La curiosité lui en enleva même l'idée de cacher la cigarette, alors qu'elle affichait un sourire plus qu'intrigué en ayant écouté cette remarque faite avec autant d'assurance. D'un signe de tête, elle invita père et fils à la rejoindre à l'intérieur, avant de faire remarquer à Robert avec humour histoire d'essayer de le dérider un peu:

De toute manière, Gary à déjà prévenu. Garçon ou fille, pas de noms latinos. Il arrive pas à les prononcer. Chuchota t-elle rapidement au patriarche, lançant un sourire complice à son petit ami avant de venir effleurer sa main.

C'était étrange, de jouer à la parfaite maîtresse de maison. Mais au moins, elle faisait son maximum pour détendre l'atmosphère et jusque là, ça avait plutôt eu l'air de bien fonctionner. Venant prendre un verre d'eau qu'elle but sagement, elle laissa un silence qui n'augurait rien de bon s'installer. Une minute à peine.

Gary m'a dit que vous viviez à Hastings ? Qu'est-ce que vous faites dans la vie ?

Il avait bien un métier non ? Ou alors en avait-il eu un ? Un jour ? Pourquoi Gary n'avait pas fait comme n'importe quel personne sensée, lui filer un résumé de la vie de son père avec ses allergies, intolérances et choses qu'il aimait ou détestait, autre que le whisky ? Sérieux quoi, ça lui aurait bien sauvé la vie de savoir ce qu'elle devait faire ou pas, les choses à dire ou esquiver, et tuti quanti.
Puis zut, c'était toujours intéressant d'en connaître un peu plus sur le père de l'homme avec qui elle allait avoir UN BEBE QUOI. Aussi, triturant un instant sa croix autour du cou, elle rajouta.

Mon père est allé une fois à Hastings dans le cadre d'une mission. Il était spécialiste du comportement criminel de son vivant.


Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 13 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- From the Stalls -
Page 13 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: