The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -36%
PLAYMOBIL 5167 – La Maison Transportable
Voir le deal
33.93 €

Partagez
- From the Stalls -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 5 EmptyDim 27 Mar 2016 - 19:45

Elle aurait du se douter que non, ça ne marchait pas comme ça. Qu'une nuit c'était une nuit, et qu'on ne tentait pas de gratter quelques heures supplémentaires pour ne pas se sentir aussi stupide qu'elle l'était a l'heure actuelle. Elle resta silencieuse tout le long, ne disant mot. Et quand bien même elle avait été consentante, quand bien même elle gardait encore en mémoire leur corps a corps plus qu'agréable, , elle n'arrivait pas a se détacher de cette désagréable sensation de n'avoir été qu'un jouet de plus parmi tant d'autre. Elle avait a peu près compris ce qu'il avait sous entendu pourtant, alors pourquoi regretter ?
Elle ne sautorisa a répondre d'une voix plus froide qu'elle ne l'aurait voulu quand il sous entendit qu'elle le saurait pour ses prochains plans si il y en avait.

J'crois pas, non.

Une fois, pas deux. Elle n'était vraiment pas faite pour ça.
Elle l'écouta parler a nouveau, tandis qu'il expliquait cette histoire de surnom qu'elle détestait tellement, sous prétexte qu'il aimait bien.

J'suis pas sûre que ce soit autorisé dans les contrats d'une nuit, de filer a une fille que tu reverra probablement jamais ce genre de surnoms..

Un regard en coin, le sourire aux lèvres, elle s'était décalée pour le laisser... Cuisiner ? Mais qu'est ce qu'il était en train de faire a sa pauvre cuisine la ? Secouant la tete, elle se servit un second café en déposant une bouteille de jus de fruit sur la table, sen servant un verre pour plus tard.
Elle ne put s'empêcher de sentir ses muscles se tendre, en l'entendant parler de Philip, posant des questions. Se rallumant une cigarette , elle fit signe que non il n'avait jamais mis les pieds ici.

Je lui ai laissé l'ancien appartement. J'ai bon espoir qu'il ne me retrouve pas. Déclara t-elle avec un applomb certain, fierté mal placée oblige.

Elle qui avait pensé a sortir l'excuse de la douche pour lui laisser le temps de se tirer en douce, la voila qui observait avec des yeux ronds Gary cuisiner pour tout un régiment. Il avait seulement conscience qu'elle était incapable d'avaler autre chose qu'un café des le matin ?

Enfin, te fais pas de soucis pour lui. J'suis grande, je gère. déclara t-elle en venant lui voler un rapide baiser, autant par provocation que par envie. Pour un peu, elle allait croire qu'il s'inquiétait pour elle tiens. Satisfaite de son geste, elle reprit place a table en lui servant un verre de jus, continuant d'observer la tonne de nourriture qu'il avait créer sous ses yeux. Elle ignora sa question presque rhétorique, pouvant s'empêcher de demander du bout des lèvres.

Heu... Jcomprends pas tout. Y'a 5 minutes tu me parlais qu'on aurait même as du boire un café. Et maintenant, j'me retrouve avec un déjeuner assez consistant pour nourrir une famille. J'ai raté un épisode ? demanda t-elle en riant légèrement, buvant une gorgée de jus de fruit.

Posant son menton dans sa main, accoudée a la table, elle ne put s'empêcher de rajouter.

T'es difficile a suivre... Enfin, pas grave

Elle n'avait absolument pas faim la. Et il était capable de gueuler si elle ne mangeait pas a tous les coups. Se servant une minuscule part d'oeufs brouillés, elle le laissa faire de même , espérant quand même une réponse a sa remarque.

Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 3067
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 5 EmptyMer 30 Mar 2016 - 10:59
Elle lui vola un baiser. Gary n'eut pas de mouvement de recul, du moins pas tout de suite. Il fronça les sourcils après coup en la regardant droit dans les yeux, un peu fâché. Elle avait l'air de s'amuser, et ça lui plaisait pas trop qu'elle s'amuse à ses dépends. Sa mâchoire se contracta, elle avait du noter qu'il ne lui avait pas vraiment rendu son baiser. Pas qu'il en avait pas envie, mais ç'aurait été bizarre de le faire. C'était pas dans son code, pas sa manière de faire, c'était pas dans le contrat, quand bien même y'avait pas de contrat entre eux, là. Rien du tout, comme elle l'avait signifié. Ils pourraient bien aller se promener main dans la main dehors, car après tout, ils n'avaient rien signé du tout... Et ça commençait tranquillement à perturber le Gary si impassible d'ordinaire.

A quoi tu joues ? Demanda-t-il d'une voix froide.

Deux secondes avant, elle disait ne jamais retenter l'expérience en matière de coup d'un soir. Ça impliquait quoi ? Que lui, elle le rangeait dans une autre catégorie ? Elle se rendait compte qu'elle le connaissait pas du tout, et qu'avec toutes les cicatrices qu'il arborrait sur le corps, ça n'annonçait rien de bon ? Bordel, pour une médecin légiste, qu'avait apparemment vu passer des membres de gang sur ses tables d'autopsie, elle réfléchissait pas bien loin en la matière. Bon...

Pas grave. Pas s'énerver. Pas lui envoyer sa méchanceté à la figure comme il savait si bien le faire. Il avait l'occasion de prendre un bon petit déjeuner, il l'écouta se justifier sur son ex petit ami, et haussa les épaules quand elle lui annonça qu'elle était grande, qu'elle avait géré la situation. Sûr. C'était tellement bien géré que Philip s'était pointé à son bar, l'avait bousculé et menacé en public, au point où c'était lui qu'avait réglé son histoire à coup de poing. Drôlement bien géré.

Gary termina de cuisiner, sortit même deux assiettes et de quoi bien manger. Il retourna sur son siège, et laissa la brune se servir ce qu'elle voulait. Il vida le reste dans son plat à lui, répondant limite à sa question : Y'en avait pas pour une famille. Y'en avait pile pour deux personnes. Deux personnes comprenant un gouffre comme lui. Il attrapa une fourchette et la planta dans son assiette, relevant le nez vers Rose juste après. Elle se plaignait encore... C'était dingue, parce que depuis qu'il la connaissait, y'avait qu'au pieu où il l'avait pas entendu râler, minauder, ou pester contre tout et tout le monde...

T'es jamais contente en fait.

Avec une remarque comme celle-ci, il allait se prendre une soufflante. Mais bon, qu'importait. Il termina son café qu'avait légèrement refroidi, puis la remercia du regard pour son jus de fruit. Il posa ensuite son téléphone à côté de lui, accessible, et regarda s'il n'avait pas eu un appel entre temps. Non. Par contre, un message de Joey lui donnant l'adresse et l'heure.

Je dois être dans une heure au nord de la ville... Annonça-t-il pour répondre à la brune. C'est loin d'ici ?

Pas envie de sortir une carte pour savoir, ni de chercher sur un smartphone.

Et faut que j'retourne chercher ma moto, grogna-t-il finalement.

Beaucoup de choses à faire, donc.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 5 EmptyMer 30 Mar 2016 - 12:32

A quoi jouait-elle ? A pas grand chose en vérité... Alors, quand sa remarque fût qu'elle n'était jamais contente, elle se mordit l'intérieur de la lèvre pour ne pas répliquer violemment qu'il n'était pas mieux loti, à agir un peu n'importe comment en fonction de ses sautes d'humeur. Ca ne servait à rien de discuter avec lui, ou de tenter de le comprendre un peu de toute manière. Mieux valait se contenter de laisser tomber, et ruminer ça une fois seule, devant un verre ou avec Lara. Lara, qui venait tout juste de lui renvoyer un sms en lui demandant si il était possible qu'elles se voient aujourd'hui justement. Nulle doute qu'elle allait se retrouver embarquée dans un interrogatoire en bonne et dû forme, avec un bonus sur sa propre soirée personnelle et sans doute le nombre de choses qu'elle avait pu faire avant de se lever.
Gary la tira de son smartphone alors qu'il annonçait devoir être au nord de la ville dans une heure, sans compter qu'il devait récupérer sa moto bla bla, bla. Elle releva enfin le regard vers lui, réfléchissant brièvement. L'idée de lui indiquer la mauvaise route lui traversa bien l'esprit, mais elle se ravisa, préférant ne pas jouer les garces pour le début de journée difficile qui s'annonçait.

Hm... Ca te laisse le temps de t'habiller, prendre un taxi, et d'y aller oui. Calcula t-elle rapidement. Je t'en appelle un. Annonça t-elle en décrochant son téléphone, se relevant de sa chaise pour commencer à ranger.

Elle évita de croiser son regard à nouveau tandis qu'elle annonçait l'adresse au chauffeur, rangeant l'ensemble des assiettes dans le lave vaisselle.

Il sera là dans 15 minutes. Rajouta t-elle brièvement en le laissant seul à table. Tu devrais commencer à t'habiller.

Pour la douche, ce serait raté pour lui. D'autant qu'elle y allait dès maintenant, sans lui dire au revoir ou quoi que ce soit. Elle préférait largement ne pas avoir à dire quoi que ce soit de plus, préférant qu'il soit tout bonnement disparu de son appartement quand elle en ressortirait. Ce qui se passa, à son plus grand soulagement. Elle resta un long moment silencieuse, avant de se décider à ranger un maximum l'appartement pour s'occuper l'esprit, rejoignant dans la foulée Lara. Comme elle s'en était doutée, la mannequin fit tout pour avoir des détails, sur "le mystérieux inconnu qui tirait une gueule pas possible" entre une séance de manucure et de coiffure. Et les vagues réponses laconiques de l'interne ne lui convinrent visiblement pas, puisqu'elle insista jusqu'à ce que Rose admette avoir passé la soirée avec lui, l'évocation lui arrachant un sourire gêné. Néanmoins de son côté, Rose eut tout le loisir d'entendre parler du fait qu'elle avait planté son vieil avocat véreux pour un plus jeune, avec qui elle avait passé une nuit sans lendemain en citant dans l'ordre exacte le nombre de choses, positions et paroles qu'ils avaient pu échanger, allant jusqu'à faire rougir la coiffeuse qui se contentait pourtant de discipliner un minimum les boucles de la brune qui ne souhaitait qu'une seule chose; mourir dans l'instant.
Le supplice s'arrêta quand enfin, Lara dût la quitter pour rejoindre une autre soirée mondaine dans un quelconque autre pub à la mode.

Allez viens, on va s'marrer ! Et promis, y'aura pas l'autre con de Philip qui se pointera, c'est uniquement sur invitation ! Jaime et Triss devraient nous rejoindre dans une heure et le dress code est -
Lara. Non.
Mais ... Y'a Open bar !
Je m'en fous. Ce soir, je veux juste ramper dans mon lit et regarder une série à la con. J'ai pas une thune, et ça ira très bien pour ce soir. J'suis crevée, j'veux juste qu'on me lâche, pas aller me déhancher avec des gens que j'connais pas.

Une lueur mutine naquit dans le regard de la mannequin, qui réajusta son sac sur l'épaule.

Donc...Tu manques de sommeil hein ?
... Calla te.
Entendu. J'te raconterai demain alors !

Dieu existait donc bien. Pour une fois dans sa vie, sa meilleure amie acceptait l'idée de ne pas la traîner quelque part sans son avis personnel. Collant un baiser rapide sur la joue de la blonde, elles finirent par se séparer devant le taxi ou s'engouffra Lara, pour le plus grand bonheur personnel de Rose. Lara était une amie en or, qu'elle connaissait depuis quelques années désormais, mais avait cette fâcheuse manie de ne jamais être fatiguée ou à court de paroles... A sa grande différence, tout du moins.
Le trajet du retour à pied lui permit de se vider la tête, et enfin rentrée chez elle, elle ne put que soupirer de soulagement en se laissant tomber sur son canapé sans même prendre le temps de retirer ses escarpins. Le bonheur, l'extase à l'état pur. Soupirant de bien être en fixant le plafond, elle sortit une cigarette de son paquet, tandis que sa main libre allumait une chaîne musicale pour l'ambiance de fond. Parfait, juste parfait. Consultant rapidement son téléphone, elle lut quelques mails avant de le laisser tomber dans un coin, passant les bras à l'arrière de sa tête en se laissant bercée par la musique.

Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 3067
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 5 EmptyMer 30 Mar 2016 - 12:36
Gary avait compris le message avant même qu'elle le termine. Lorsqu'elle s'était éclipsée pour prendre sa douche, l'homme avait récupéré ses affaires, finit son café d'une traite, et avait pris la direction de l'extérieur en claquant la porte derrière lui.

Sa journée se passa relativement bien. Il retrouva la bar où il avait laissé sa moto, grimpa sur celle-ci et retrouva Joey à l'adresse prévu. Zigzaguant dans les bouchons monstrueux d'une ville aussi monstrueuse qu'Seattle, ils allèrent tous les deux jusqu'à l'appartement où vivait Paul et l'attendirent sur le palier qu'il rentre de sa journée de travail. Entre temps, tous deux discutèrent de tout et de rien, de ce qu'il s'était passé la veille surtout.

Si Gary avait passé une soirée relativement bonne, celle de Joey ressemblait tout autant à un rêve. Il s'était retrouvé dans la piaule d'une des copines à sa sœur, où il avait fait ce qu'il savait très bien faire : tromper sa nana restée à Phoenix. Un soupir échappa à Gary alors que son ami le questionna sur les prouesses de sa propre partenaire. L'homme n'avait jamais été très loquasse sur ces sujets, et il s'étonnait toujours que les autres de son sexe le soient autant. Est-ce que ça avait vraiment de l'importance ? Il resta vague. « C'était bien », marmonna-t-il pour rester bref surtout, arguant qu'il avait connu mieux comme il avait connu pire.

Ça n'était pas tout à fait vrai cependant. Avec Rose, c'était juste... différent. Étrange, et différent. Il fit l'impasse sur son petit déjeuner bizarre, car Paul rentra pile à ce moment là et se fit tabasser comme prévu. Avec un avertissement : Rester loin, très loin de Tracy. Et que si d'une quelconque manière ils apprenaient qu'il était revenu la voir, alors la prochaine fois, il finirait avec du plomb au pied et droit dans un fleuve quelconque, direction le fond.
L'homme comprit, avec l'oeil tuméfié, des côtes cassées, la main brisée, les genoux en morceaux. Mais il comprit très bien le message en rentrant chez lui, alors qu'aller à l’hôpital dans son état aurait été plus judicieux.

Le reste de l'après midi passa de la même manière. Joey proposa qu'ils allaient faire un tour, se prendre un truc à bouffer, rentre chez Tracy le soir pour qu'elle invite quelques copines. Il accepta, en se doutant que ça serait encore une fois pas trop pour lui. Lorsque l'horloge afficha les vingt et une heure passée, Gary prit le large. Il annonça à Joey qu'il avait quelqu'un à voir, et il fut convenu que tous les deux devraient se retrouver chez Tracy le lendemain, pour repartir à Phoenix.

Grimpant sur sa moto, Gary retrouva le chemin vers l'appart qu'il avait squatté toute la nuit d'avant. Se plantant devant l'entrée du bâtiment, il profita qu'une personne en sorte pour y rentrer, son casque sur le coude, et sa veste en cuir toujours sur les épaules. Il sortit par ailleurs une cigarette qu'il coinça entre ses lèvres, en grimpant les marches quatre à quatre. Son corps le guidait jusqu'à elle. Jusqu'à chez elle. Sa tête, elle, s'interrogea sur le pourquoi il y retournait. Comme si ça avait un sens...
Devant sa porte, il hésita quelques secondes, mais finit par y frapper. Entendant de la musique à l'intérieur, il finit par percevoir du mouvement, jusqu'à ce que la porte s'ouvre sur elle. Cheveux mieux coiffés que ce matin, nota-t-il pour lui. Il fronça un sourcil, se raclant la gorge, et hésita sur la marche a suivre...

Pourquoi il était là, déjà ? C'était trop con.

J'connais pas vraiment d'gens à Seattle, souffla-t-il d'une voix grave en se passant la main dans la barbe.

Comme si elle en avait quelque chose à foutre. Comme si ça changeait grand chose. C'était trop bête, il passait pour un véritable abruti, et il en était le seul responsable. Autant être sympa pour se rattraper ?

J'me disais que j'pourrais rendre visite à la seule personne qui vaut l'coup ici, vu que j'repars demain.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 5 EmptyMer 30 Mar 2016 - 15:05

Bercée par la musique, elle chantonnait à moitié pour elle même des paroles purement mâchées, en se disant qu'elle devrait peut-être se lever un jour, trouver un truc à manger et lancer la dite série. Mais non. Alors, quand on frappa à sa porte, elle se releva d'un bond, revenant à la réalité. A cette heure-ci ? Lara ? Philip, qui aurait retrouvé son appart ? Une main glacée sembla lui appuyer sur le ventre, avant qu'elle ne se décide à se relever d'un pas chancelant, se décidant néanmoins à ouvrir la porte pour se retrouver nez à nez avec...

Lui.

Que quoi comment ou pourquoi ? Son cerveau se mit en veille quelques secondes alors qu'elle l'observait avec des yeux plus que rond, se demandant ce qu'il foutait là. MAIS QU'EST-CE QU'IL FOUTAIT LAAAA ? Elle eut même du mal à comprendre ses mots, alors qu'il s'était exprimé très clairement, dans un anglais parfait. Bon, elle faisait quoi là ? La main crispée sur la porte, alors qu'une partie de son être lui hurlait de claquer la porte au nez de ce mufle, tandis que l'autre sautillait de joie en lançant des cotillons et se trémoussant sur du raggaeton.
Elle fronça légèrement les sourcils, sourde à son compliment voilé sur le fait de vouloir passer la soirée avec une personne qui en valait le coup. Ah ouais ? Et bah non.
Lui jetant un regard impassible, elle referma doucement la porte, prête à lui claquer au nez. C'était pas une bonne idée. En fait, elle n'aurait jamais dû sortir la veille, et éviter de le croiser un jour, pour continuer de vivre sa petite vie bien rangée. Car malgré les 24 heures qu'ils se connaissaient, il avait eu le don d'avoir un petit truc en plus que les autres n'avaient pas. Quelque chose d'intriguant, de plus prononcé qui lui avait donné envie d'en savoir plus sur un parfait inconnu.

C'était vraiment une très mauvaise idée. Se sermonna t-elle, avant de finalement rouvrir la porte sur lui.

Entre...

S'effaçant pour le laisser passer, elle referma la porte derrière elle, puis finit par le rejoindre dans le salon ou il put poser ses affaires dans un coin. Pour le coup, elle était relativement larguée, là tout de suite. Elle mourrait d'envie de lui poser la question dérangeante, sur "pourquoi un homme comme toi reviens me voir alors qu'on aurait même pas dû se croiser ce matin", mais s'abstint de l'agresser tout de suite au risque de passer pour une tarée notoire.
Juchée sur ses talons, les mains dans les poches de son jean, elle avait l'impression de faire à nouveau tâche dans son propre décor, complètement décontenancé par un événement qu'elle n'avait absolument pas prévu.

Alors... Tu veux faire un truc en particulier ? J'crois qu'il me reste des bières, ou un peu de rhum dans un coin si tu veux boire quelque chose.

Offrir à boire. Toujours offrir à boire, le temps de trouver d'autres questions. Lui indiquant le canapé pour qu'il puisse se poser, elle même resta encore debout, le temps de reprendre un peu ses esprits et agir en femme purement détachée et pas du tout troublée de le revoir là, dans son salon.
Sauf qu'elle n'avait jamais été particulièrement douée pour la comédie, et encore moins quand il s'agissait de rapports sociaux.

La journée s'est bien passée ?

Sans doute qu'il avait dû casser les dents de l'autre type, si elle avait bien compris ce qu'il avait sous entendu. Sortant son paquet de cigarette, elle en alluma une rapidement avant de venir s'asseoir prudemment non loin de lui, ramenant le cendrier vers eux. La nicotine lui fit du bien, et elle ne put s'empêcher de lui demander avec une ébauche de sourire en tentant de détendre l'atmosphère.

La soeur de ton pote t'as finalement pas offert de verre pour te remercier du coup de main ?
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 3067
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 5 EmptyMer 30 Mar 2016 - 15:09
Il comprit qu'il n'était pas attendu, et probablement pas désiré non plus. Rien d'étonnant en soi, vu comment il l'avait envoyé limite se faire voir durant la matinée. Ils s'étaient par ailleurs quitté sans un merci, ni même un au revoir. Avec ça, difficile d'avoir seulement envie de lui adresser un sourire. Puis... Gary comprenait également la déroute de la brune. Il ne savait absolument pas ce qu'il faisait ici, il ne savait pas pourquoi il ne faisait pas demi-tour, même s'il hésita et fut prêt à s'y résoudre quand elle manqua de lui claquer la porte au nez.

Mais quand il eut l'autorisation, il ne se fit pas prier. Avec toujours la même question en tête : Qu'est-ce qu'il faisait là ? Merde. Probablement que c'était une connerie mais très bêtement, il se disait que bon, c'était pas si grave, qu'il vivait qu'une seule fois jusqu'à preuve du contraire et que ça serait trop bête de regretter un jour de pas avoir sauter un pas qu'il aurait dut sauter à ce moment là. P't'être que ça avait aucun sens, et dans ce cas là, bah c'était pas de son fait, et tant pis pour tout le reste.

Il déclina d'un signe de la tête sa proposition de boire un truc. Là, il avait pas soif, il avait pas de réponses à ses questions, rien de tout ça. Plongeant les mains dans ses poches, il admira la jeune femme s'installer sur le canapé, et il la retrouva finalement un peu connement, tombant juste à côté sans chercher à s'amortir. Sa journée ? A crever d'ennui. Y'avait bien que Paul pour vouloir en crever tout court dans le lot. Il haussa les épaules :

Et la tienne ?

Gary sortit son téléphone de sa poche, le coupa, et releva les yeux vers Rose. C'était peut-être parce qu'ils avaient pas signé de contrat, tout compte fait, qu'il était là. Ils auraient du. Il avait l'impression que c'était pas grave de passer la voir, que ça les engageait pas vraiment, ou peut-être un peu mais dans un truc pas défini, et puis comme il partait le lendemain, bah c'était pas bien grave, parce qu'au moins, il passait ses dernières heures à Seattle avec elle.
Au bilan, c'était débile comme raison, il le savait.

Il se redressa, passant son coude sur le dossier du canapé, et se tourna vers elle tandis qu'elle se moquait de lui. Si Tracy l'avait remercié ? Vite fait. Les copines, c'était sans doute pour le remercier ouais, mais c'était pas vraiment ça dont il avait envie. Puis la bière, c'était des packs pour faire la fête et célébrer plutôt avec son frangin. Du coup, bon...

Finalement, nan, t'avais tort.

Et c'était fondamentalement pas bien grave qu'elle se soit trompée. Ça leur permettait d'être tous les deux, au lieu de passer une soirée triste dans leur coin. Il esquissa une risette amusée, en pouffant légèrement. Qu'est-ce qu'il foutait là bordel ? Plus ça allait, plus il se sentait totalement con, et ça lui plaisait pas masse. Il la regarda un temps, puis rajouta :

Puis t'façon, à la sœur de mon pote, j'ai pas envie d'lui faire ça...

Et là, Gary se pencha pour lui prendre un baiser. Un peu pressant. Posant sa main sur sa joue. Du même ton que celui qu'elle lui avait pris ce matin pendant qu'il faisait le petit déjeuner. Et il se redressa en jouant les indifférents, comme si c'était pas du tout bizarre.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 5 EmptyMer 30 Mar 2016 - 15:21

Les 24 dernières heures étaient vraiment plus qu'étranges. Pour tout dire, elle avait l'impression d'être spectatrice d'une scène dans laquelle elle ne trouvait absolument pas ses marques, sans vraiment savoir à quel moment elle allait se sentir à nouveau à l'aise;
Le matin, c'était à peine si il avait accepté de lui parler et voilà que maintenant, il se retrouvait assis à côté d'elle à échanger des banalités sur leurs journées. A son tour, elle haussa les épaules en lui demandant comment s'était passé la sienne, ce à quoi elle répondit brièvement que c'était relativement tranquille.
Quand à sa supposition concernant le verre offert par la soeur de son pote, elle avait eu tort, lui dit-il avec un sourire, auquel elle parvint à répondre, se détendant légèrement.

Du moins, jusqu'à ce qu'il ne reprenne la parole en lui faisant remarquer qu'à la frangine, il ne voulait pas lui faire ça. Ca ? Rose eut à peine le temps de réagir qu'elle se retrouva avec ses lèvres contre les siennes, dans un furtif baiser qui lui donna la sensation d'une décharge électrique tant elle ne s'y était pas attendue. Elle n'eut même pas le loisir de prolonger ou repousser ce baiser, puisqu'à peine prenait t-elle conscience des choses, que Gary s'était déjà décalé l'air de rien.

Tu me fais quoi là ? Demanda t-elle un peu plus brusquement qu'elle ne l'aurait voulu. Se rattrapant comme elle put, elle rajouta. C'matin, c'était limite si j'étais conne de te proposer de te revoir, tu m'as annoncé tout ton laïus sur le fait qu'on revoyait pas son coup d'un soir et maintenant t'es là, en m'annonçant que tu veux passer la soirée ici avant de repartir, et en prime tu m'embrasse. Alors, j'veux bien admettre que je pose beaucoup de questions mais là, permets moi d'être un peu perturbée par tes changements de comportements.

Et puis ça voulait dire quoi pour lui, passer la soirée avec elle ? S'envoyer en l'air pour se tirer le lendemain, regarder un film, boire ? Qu'est-ce qu'elle en savait elle, avec ses expériences inexistantes en la matière ?
Elle secoua légèrement la tête en soupirant, tirant sur sur sa clope avant de rajouter encore.

Du coup je suis désolée d'être chiante, jamais contente et larguée, mais là j'aimerai au moins un minuscule résumé de c'qui s'passe dans ta tête pour continuer la soirée sans faire de bourdes comme ce matin. Savoir à quoi m'attendre réellement.

Déjà de base, elle parlait beaucoup. Mais alors en plus, quand elle était stressée par une situation, c'était pire que tout; Elle pouvait enchaîner les monologues en jouant avec ses mains, jusqu'à ce que la personne en face ne décide de la faire taire en reprenant la parole. Et vu le don de mutisme que possédait Gary, elle se doutait fortement qu'elle devait lui casser les oreilles, mais qu'importe. Pour le coup, des questions, elle largement de quoi en poser. Être gentille, compréhensive, c'était une chose. Se laisser mener complètement sans avoir de réponses, c'en était une autre.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 5 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- From the Stalls -
Page 5 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: