The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-25%
Le deal à ne pas rater :
Abonnement PS Plus de 12 mois
44.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
- From the Stalls -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 3 EmptyDim 29 Nov 2015 - 14:36

Est-ce que quelqu'un pouvait venir l'achever là, tout de suite maintenant ? Une épidémie de peste, une météorite, une apocalypse, qu'importait, elle était d'accord. Mais alors quand en plus, il en rajouta une couche en dressant son portrait sexuel, là elle crût mourir de honte alors que Mike manquait de s'étrangler de rire non loin d'eux, ne faisant même pas semblant d'ignorer la conversation. Pour une fois, il réussissait à la faire taire ouais. Elle n'allait pas contredire ce qu'il disait, et encore moins en rajouter une couche. Bon dans un sens, il n'avait pas totalement tort sur la question. Avec sa volonté de toujours vouloir bien faire, elle se donnait au maximum, mais là tout de suite, l'entendre de sa bouche lui donna juste envie de partir se cacher en courant dans un coin sombre, histoire qu'il arrête de la mettre autant mal à l'aise. Elle avait bien tenté de se décaler, avant de se retrouver rapidement à ses côtés quand il l'avait ramené vers elle avec une facilité déconcertante.

J'avoue rien du tout, jamais, même pas en rêve. Et toi j'suis sûre que tu es le genre à disparaître dans la foulée, et... Voila, alors bon... Est-ce qu'on peut juste, arrêter de parler de ça avant que j'meurs de honte ? Tenta t-elle avec désespoir en ramenant son regard vers lui.

Proposition pleine de panache, et non pas perversité. Elle lui jeta un regard en coin, hésitante. Il la draguait ? Bon, dans un sens, elle en aurait été ravie. A la fois pour son ego, et parce que malgré son air de coincé, il restait le genre d'homme capable de lui faire tourner la tête avec son mystère et sa franchise. Mais quand même. Et puis, il partait bientôt de ce qu'elle avait compris. Mais d'un autre côté... Elle se doutait qu'elle regretterait de n'avoir rien tenté si il partait le lendemain. Ou si elle devait mourir, ça l'aurait bien soûlé de ne pas pouvoir s'amuser au moins un soir. Elle eut une pensée pour Lara, qui se démenait tellement pour qu'une fois dans sa vie, elle accepte de plaquer ses principes pour s'amuser un peu. Et si c'était ce soir là justement ? Une fois dans sa vie, se lâcher n'allait pas la tuer après tout !

Du coup, le fait de le coincer en le ramenant de force sur la piste de danse fût sa vengeance personnelle, et fit monter d'un cran l'idée de se lâcher une fois dans sa vie. Peut-être, peut-être pas. En tout cas, elle ne put s'empêcher d'éclater de rire en voyant Gary resté raide comme un piquet au début, avant de finalement la rattraper pour se retrouver contre elle, son regard braqué sur le sien. Ca, ça eut le don de la troubler un instant, avant qu'elle ne continue la danse, presque étonnée de voir qu'il savait à peu près se débrouiller.

Bah tu vois ? Quand tu retire ton balais, tu te débrouille pas si mal. Ne put-elle s'empêcher de faire remarquer avec un sourire amusé, collant son corps contre le sien pour épouser le rythme de ses mouvements.

Une telle promiscuité en devenait étrange quand même. Agréablement étrange, du moins, tandis qu'elle profitait de la danse pour . Timide, elle vint tout de même poser ses mains contre les hanches de son partenaire de danse, tandis que la piste amenait d'autres danseurs.
Du coup, sa question revenait. Se laisser aller, ou pas. Et plus le temps passé contre lui avançait, plus sa conscience se faisait taper dessus pour se taire et qu'elle puisse vivre sa vie de femme au moins une fois.

Du coup... T'étais vraiment sérieux pour cette histoire d'hôtel ? Ne put-elle s'empêcher de demander avec prudence, profitant de leur proximité pour poser la question à voix basse afin que les autres n'en profitent pas.

La question lui avait brûlé les lèvres malgré elle, et elle ne put s'empêcher de sourire, profitant enfin de sa soirée. Et vu comme sa conscience acceptait de se taire pour la soirée, elle ne put s'empêcher d'être fière d'avoir trouvé le courage de demander un truc pareil.
Presque par réflexe, elle ondula un peu plus contre lui histoire de le provoquer, avant de se reculer à nouveau. Elle allait avoir besoin d'un nouveau verre, elle le sentait bien. Ce soir, ce serait une soirée mémorable. Autant en profiter jusqu'au bout.

Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 3106
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 3 EmptyDim 29 Nov 2015 - 15:44
Elle lui rétorqua un truc qui lui donnait l'impression qu'il devait avoir honte de lui. Gary fronça un sourcil un peu dubitatif en la regardant. Et s'il partait le lendemain, ça faisait quoi au juste ? C'était quoi le soucis avec ça ? Si c'était ce qui avait été convenu, il voyait pas pourquoi il ferait autre chose. Puis de toute façon, depuis Molly, il se voyait pas rester après ça. Juste pour dormir à la limite, mais c'était bien tout ce qu'il comptait faire ensuite. Pas de p'tit dej, pas de parlotte sur l'oreiller, pas de câlins, c'était pas son genre. Si les termes du contrat changeaient, fallait le préciser. Et ensuite, voir si les deux parties étaient d'accord avec ça.

Quoi ? Fit-il en se tournant vers elle. Moi, j'suis le genre à m'en tenir à c'qu'on dit à deux. Alors arrête ton char : si j'me tire les lendemains, c'parce que c'est décidé ainsi, on va pas en faire des caisses.

Y'avait pas de mal à ça. Ou en tout cas, Gary n'en voyait pas. Même si en se retrouvant coller contre elle, il voyait pas non plus de mal à penser à elle avec beaucoup moins de vêtements. Mais c'était sans doute parce qu'il avait pris quelques bières, qu'il avait passé une soirée intense, qu'on lui avait cogné sur la tête aussi. Car après tout, même à se frotter contre lui comme elle le faisait, c'était toujours elle la vierge effarouchée qu'osait rien parce que le sexe c'était mal. Pas sa faute à lui si elle était prude, oh.

Même si la question qui suivit, que seul lui put entendre, lui fit froncer un sourcil surpris. Instinctivement, ses grandes mains se refermèrent sur sa taille, ses doigts se plantèrent presque dans sa peau pour l'agripper. Elle jouait à quoi ? Elle se rendait compte qu'il était pas comme tous les gars qu'elle avait du fréquenter jusqu'ici ? Que demain, il aurait la gueule de bois, et qu'il lui lâcherait pas un mot à cause de ça, qu'il se barrerait probablement quand ça serait fini, ou un truc du genre ? C'était de la curiosité mal avisée peut-être...

Gary n'en était pas certain. Mais il prit la peine de lui répondre :

Y'a mieux comme endroit qu'un hôtel miteux deux rues plus loin.

C'était un fait. Même si ça avait sans doute son charme et que ça sentait bon l'aventure pour une nana comme elle. Probablement qu'on l'avait jamais prise sauvagement dans une chambre dégueulasse, dans un motel qui servait aux passes des putains du quartier. Mais y'aurait aucune fierté à tirer de ça, ça serait juste bestial. Une expérience à faire une fois dans sa vie ? Même ça, Gary n'en était pas certain. Si elle sortait d'une relation compliquée avec un taré fini à la pisse, se consoler dans ses bras, c'était pas la meilleure idée du siècle.

N'empêchait que sa question commençait doucement à lui tanner la corde sensible. Il pouvait pas mentir : elle était belle. Bien roulée, avec tout ce qu'il fallait là où il le fallait, un joli visage pas désagréable à regarder. Elle avait peut-être juste un peu trop de voix pour lui, quand elle l'insultait, mais outre ça... Outre ça, il se voyait bien lui tenir les cheveux en se perdant entre ses cuisses. Et l'image lui arracha un petit rictus. Il se pencha vers son oreille et souffla simplement :

Tu veux ?

Un oui, un non. Il attendait pas autre chose. Dans le premier cas, il prendrait la direction de son appart, ou de l'hotel qu'elle lui avait indiqué, et voilà. Dans l'autre, il la déposerait avant de rentrer chez Tracy pour squatter son canapé, comme prévu à la base. Le programme était moins foufou dans le second cas, mais qu'importait. Au moins, il avait l'opportunité. C'était pas donné à tout le monde de se taper une nana sophistiquée, surtout quand on venait d'où lui venait.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 3 EmptyMer 2 Déc 2015 - 15:42

Qu'est-ce qu'elle y connaissait aux histoires de lendemain, en dehors des histoires sortis d'un roman de Lara ? Elle, c'était pas son truc. Déjà, de par son caractère prude, et aussi parce qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de se lancer la dedans, toujours occupée à courir un peu partout pour ses études, son père, ou les dernières collections printemps été sorties en magasins. Alors non, elle n'y connaissait que dalle. Rien du tout, et se sentait presque like a virgin quand on parlait de ce genre de choses aussi crûement avec elle. Qui plus avec un inconnu, quand l'inconnu en question lui faisait perdre la tête alors qu'elle venait de le rencontrer.
L'alcool l'aidait pas mal à revoir son jugement en prime, alors qu'ils étaient toujours collés l'un à l'autre, dansant doucement. Elle frissonna légèrement quand il vint la saisir par la taille, ses doigts s'enfonçant dans sa peau alors qu'il parlait de meilleur endroit qu'un hôtel au coin de rue.

Bah au pire, y'a toujours chez moi, mais... C'pas le grand luxe, j'te préviens.

Si on enlevait la collection hallucinante de chaussures, sacs à mains, et vêtements qui devaient pendouiller un peu partout dans son salon puisqu'elle avait mis des heures à choisir sa tenue pour sortir finalement avec un jean, un débardeur, et ses chaussures hors de prix.
Et puis, il lui plaisait, elle n'allait pas se mentir. Il avait cette espèce d'étincelle dans le regard qui la mettait mal à l'aise, alors qu'il lui demandait ce qu'elle voulait au creux de l'oreille, tandis qu'elle fermait les yeux en se forçant à ne pas montrer que son coeur avait augmenté le rythme cardiaque.

J'te connais à peine... C'est juste que... Ce genre de situation ça m'est jamais arrivé avant, les histoires d'un soir tout ça.

Oh et puis merde. Une fois dans sa vie, se lâcher, ça ne lui ferait pas de mal. Lara serait fière d'elle, arrêterait de se foutre de sa gueule. Elle en avait envie, et quand bien même les choses se passaient mal, elle avait toujours une batte de base ball, et un flingue, et un scalpel et voilà. Sans compter qu'elle savait déjà, qu'elle se mordrait les doigts si elle ne faisait rien ce soir. Il aurait qu'à lui filer le mode d'emploi de comment fonctionnait une bonne partie de jambes en l'air d'un soir, voila.
Elle avait finalement rouvert les yeux pour se noyer un instant dans son regard, avant de venir poser ses lèvres contre les siennes avec douceur. Déjà, il embrassait bien, très bon point. Elle s'enhardit même, en laissant ses mains se balader un peu plus. Avant de l'attraper par la main pour l'inciter à quitter la piste et récupérer leurs affaires mutuelles, non sans l'embrasser entre temps, chaque contact avec sa peau lui rappelant qu'elle était vivante, jeune et prête à se lâcher un peu pour oublier tout ses soucis.

Chez moi. Souffla t-elle juste avant de sceller à nouveau ses lèvres contre les siennes.

Pour une fois, même le taxi ne mit pas longtemps à arriver, et les déposer en bas de chez elle, tandis qu'elle le faisait monter en le mettant d'avance en garde contre la multitude de vêtement qu'il allait sans doute croiser à peine arrivé. C'était à peine si on remarquait la déco des murs, songea t-elle honteusement. Refermant la porte dans son dos, elle inspira profondément tandis qu'il pouvait observer son lieu de vie, venant venant jeter sa veste en cuir dans le canapé du salon.

Tu bois quelque chose, ou ...

Ou rien du tout, se taire et se déshabiller ? Elle se sentait tellement con. Une gamine de 14 ans tiens. Voilà ce qu'elle était. A la place, elle préféra laisser sa phrase en suspens, jouant nerveusement avec la bretelle de son débardeur sans savoir sur quel pied danser.
Elle aurait dû simuler un besoin urgent, et appeler Lara pour lui demander précisément comment agir dans ce genre de situation tiens. Pour une fois, elle aurait de vrais conseils avisés.

Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 3106
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 3 EmptyJeu 3 Déc 2015 - 10:15
C'était pas un non. Et au fond, ça l'arrangeait. Quand elle suggéra que y'avait aussi sa piaule pour faire ça, Gary comprit que c'était bien engagé pour lui. Qu'il passerait pas sa nuit tout seul, qu'il serait en compagnie d'une femme, bien plus jeune que lui, qui semblait vouloir faire des expériences avec lui. Une première fois, même, quand elle lui avoua qu'elle était pas du tout familière avec ce genre de choses. Et par « genre de choses » s'entendait les coups d'un soir. Il était tombé sur quoi en fait ? Une gosse ? Il pouffa légèrement.

Il allait pas forcément prendre de gants avec elle ce soir, fallait qu'elle s'en rende compte. Quand elle l'embrassa, il se retint légèrement de pas se montrer plus emporté, comme il avait l'habitude de l'être. Même si d'ordinaire, il n'embrassait pas. C'était pas un type qui courrait après ça. Sauf qu'elle, là, elle avait l'air de trouver ça bien, comme si elle franchissait une étape dans le processus. Pourquoi pas. Il se laissa faire, faisant se prolonger le baiser en y mêlant sa langue. Quitte à faire les choses, autant pas les faire à moitié.

Chez elle.
Très bien.

Il la suivit, se laissa faire, la regarda juste comme il fallait en essayant de rester placide. Même dans le taxi, il resta calme et serein. Les coudes sur les jambes, la tête posée sur le poing, il la regardait du coin de l'oeil lui expliquait que sa maison était en bordel et qu'elle avait trop de vêtements. Franchement, il s'en moquait bien, de ça. Il passait par pour une visite d'appartement et s'installer avec elle, hein. Quand ils arrivèrent, Gary regarda un temps la déco mais ne dit rien. Il se planta dans l'entrée pour se défaire seulement de ses affaires en trop, et avança jusqu'au canapé du salon. S'il buvait quelque chose ?

Gary se tourna vers elle finalement, posant ses yeux bleus sur ce brin de femme qui semblait bien nerveux. Il avait assez bu pour ce soir, et s'il lui fallait assurer, un verre en plus serait mal avisé. Il resta stoïque face à elle, sans doute pour profiter encore un peu de son malaise. Parce qu'au fond, ça l'amusait d'être la première fois en la matière d'une nana comme Rose. Elle qui sortait à des soirées comme là où il l'avait rencontré, qu'était toute seule, qu'était encore dans le bel âge. Elle se retrouvait coincé avec un gars comme lui. Pas un tendre. Pas un doux. Mais qui ferait l'effort de l'être un peu ce soir, parce qu'il savait que les premières fois faisaient toujours un peu peur.

Gary revint vers elle au bout d'une poignée de seconde qui semblèrent durer une éternité pour elle. Il se planta juste en face, là, et il se baissa pour capturer ses lèvres. Le baiser fut plus brusque que les autres auparavant, plus intense aussi. Il fit glisser la bretelle de son débardeur, avant de lui retirer son haut. La seconde d'après, il était collé contre elle, l'acculant contre le mur le plus proche, se baissant légèrement pour passer son bras sous ses fesses et la soulever ainsi. Rose prit alors trente bons centimètres de plus, et il la tenait, l'adossant au mur, la plaquant contre lui, profitant de sa peau dévoilée pour y coller sa bouche.

En douceur. Il se calma sensiblement pour laisser le temps à la jeune femme de trouver son rythme. Il profita simplement des petits détails qu'il avait sous les yeux. De ses grains de beauté, de son parfum, de la douceur de son derme, de son cou fin, du fait qu'elle était si légère qu'il n'avait aucun mal à la tenir. Que son hésitation était presque touchante. Lui n'était pas du genre à hésiter, il était venu pour ça, après tout. Il allait pas renoncer maintenant qu'il avait gagné sur un plateau d'argent la farouche demoiselle en détresse qu'il avait sauvé des griffes du méchant ex-copain.

Ç'aurait été con.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 3 EmptyLun 7 Déc 2015 - 19:14

Visiblement, pas de trucs à boire. D'accord. En y repensant, à part du thé glacé et du soda pas cher, elle avait pas grand chose en magasin alors...
Alors, il s'était pointé devant elle pour venir l'embrasser, rapidement ses doutes avaient disparus, comme effacés d'un revers de main alors que leur baiser s'intensifiait et qu'elle perdit rapidement son haut dans l'étreinte, ce dernier atterrissant quelque part dans son bordel environnant.
Une chaleur vive apparût doucement dans son ventre, alors qu'elle ne se séparait de lui que pour lui retirer son propre t-shirt, étranglant un cri de surprise quand elle se retrouva acculée contre le mur et relevée de plusieurs centimètres alors qu'il la portait d'une main.
Doucement, elle prenait ses marques, frissonnant quand ses lèvres entrèrent en contact avec sa peau, redessinant les contours de ses muscles du bout des doigts.

A son tour, elle vint poser ses lèvres contre celle du jeune homme plus fougueusement, sa timidité disparaissant enfin pour se laisser aller complètement. Resserrant ses jambes autour de sa taille pour se maintenir à sa hauteur, tandis qu'elle semait quelques baisers dans son cou, apprenant à en connaître les parcelles, son parfum, son souffle se perdant contre le sien en venant réclamer ses lèvres.

Plusieurs minutes défilèrent alors que la température grimpait, et ce fût elle qui le repoussa légèrement pour l'inciter à la reposer sur le sol, afin qu'elle puisse les débarrasser de leurs vêtements respectifs, devenus trop encombrants pour ce qu'ils avaient convenu de leur fin de soirée. Ses mains glissèrent jusqu'à son jean, ouvrant la boucle de ceinture de Gary pour faire glisser son jean, tandis qu'elle lui saisissait les mains pour qu'il puisse faire de même, ne conservant que sa lingerie. Collant à nouveau son corps contre le sien en le poussant en direction de sa chambre sans ménagements. Tant pis, elle s'excuserait plus tard hein. Maintenant qu'elle était lancée, elle n'allait pas tout stopper parce qu'elle s'était un petit peu lâchée. Elle eut juste le réflexe stupide de fermer le verrou, sans lui expliquer pourquoi. Sauf que Lara, c'était clairement le genre à se pointer chez elle en ne se rappelant plus ou elle habitait après un verre de trop. Donc ce soir, elle ne viendrait pas gâcher sa première soirée de coup d'un soir pour des conneries. Encore moins maintenant que son corps réclamait le sien, et que chacun de ses geste sur sa peau lui arrachait par instant un petit frisson qu'il risquait de déceler.

A vrai dire, elle eut même un petit sourire mutin quand elle le fit tomber sur son matelas, venant s'installer sur lui avec lenteur, dégrafant son bustier qu'elle jeta dans un coin avant de revenir l'embrasser, entamant quelques caresses plus prononcées sur le tissu qui couvrait encore son bas ventre pour attiser son désir.
De son cou, ses lèvres glissèrent sur son torse, ses ongles glissant sur sa peau en tentant de ne pas s'y loger au risque d'y laisser une marque. Prendre un peu le temps, juste histoire de le faire languir. Juste histoire de faire grimper encore quelques degrés avant de passer vraiment aux choses sérieuses. Un instant, elle ramena son regard dans le sien, lui souriant brièvement avant de revenir l'embrasser avec force, prenant appui sur le matelas à l'aide de ses mains pour épouser son corps sans risquer de lui faire mal.
Enfin, elle se sentait bien. Femme aussi, même si elle avait encore quelques hésitations sur la conduite à tenir. Mais ce genre de pensées étaient rapidement balayées par son désir, et aussi le fait de lui montrer qu'il n'avait pas eu totalement tort plus tôt dans la soirée en s'amusant à dresser un portrait d'elle à l'horizontal.

Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 3106
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 3 EmptyLun 7 Déc 2015 - 21:42
Ok, dans la chambre.

Ils étaient pas obligés d'être aussi conventionnels pour une première fois, tout l'intérêt de plus jamais se revoir après, c'était de faire des trucs fous avec une personne dans un endroit pas fait pour ça justement. Mais ok. Il comprenait, dans l'fond que pour une première fois, pour elle, en face d'un inconnu dont elle connaissait à peine le nom, fallait un endroit où elle se sentirait en confiance. Donc en gros, quand il se retrouva sur son plumard, parce qu'elle l'avait décidé, il se dit que niveau confiance, elle en débordait un peu.

Il fit le lien avec ce qu'il lui avait dit au bar et qui relevait de la simple déduction sur le moment. Qu'elle était une nana intense, qui se donnait à bloc pour une partie de jambes en l'air. Pour lui aussi, c'était une forme de première fois, parce qu'il était jamais passé dans les draps d'une fille comme Rose. Typée latina (pas trop son genre à la base, y'avait qu'à voir, elle ressemblait pas du tout à Molly), caractère de feu (ça par contre, déjà plus ce qu'il attirait) et du genre avec une bride quand il s'agissait des mondanités. Voilà, c'était ça. Une nana mondaine, alors que lui n'avait jamais mis les pieds dans un merdier comme ça, et l'ferait probablement jamais de sa vie.

Elle jouait avec lui, et il se laissa faire comme un chat. Sentant ses draps dans son dos, surélevé sur les coudes pour pouvoir l'encaisser, il prit la liberté de poser ses mains partout sur elle, en se redressant à la force de ses abdominaux. Il la tenait fermement par la taille tandis que ses mimines à elle s'aventuraient vers des endroits beaucoup plus sensibles, et Gary lui lança un regard intense, remontant ses mains jusqu'à sa nuque. Ses doigts se mêlèrent à sa tignasse, qu'il attrapa pour s'y accroche, et pouvoir embrasser son cou avec envie, puis sa poitrine, en descendant méthodiquement le long de son ventre.

Mais lui n'avait jamais été du genre à jouer, pas comme ça, pas sur le sujet, pas avec une illustre inconnue. Il allait falloir qu'elle apprenne que les coups d'un soir, c'est un peu pour sa gueule, ou en tout cas, par chez lui, c'était comme ça. Il la choppa donc par la taille, la souleva, et la reposa presque brusquement sur le matelas. Après quoi, il s'attarda sur le vêtement qui la recouvrait encore, pour le virer sans aucune patience. Là, c'était mieux. Il en fit autant pour lui, et revint s'installer entre ses cuisses. Mais en douceur cette fois. Parce que si son esprit était enivré d'une part par l'alcool et d'autre part par l'envie, il devait comprendre qu'un peu de douceur ferait pas de mal à cette nana.

Il lui caressa les jambes, vint même les embrasser. Sa main s'attarda sur son ventre plat, délicatement, la chatouillant, l'effleurant, un certain temps. Il était à l'écoute de son souffle à cet instant précis, à l'écoute du rythme irrégulier de celui-ci, il regardait ses muscles se tendre et se détendre à la suite, sans chercher à faire cesser cette forme de supplices. Elle lui avait fait la même, à charge de revanche.

Et vint un moment où Gary ne tint plus du tout. Il se redressa, passa au-dessus d'elle, plantant ses coudes dans le matelas. Il vint poser ses lèvres sur les siennes. P't'être qu'il avait pas assez préparé le terrain, mais il comptait y aller en douceur, pour pas faire mal. Alors du coup, en la regardant droit dans les yeux, il suréleva l'une de ses cuisses en la tenant fermement, d'une main trop grande qui en faisait presque quasiment le tour. Il attendit une poignée de seconde qu'elle se détende, et fit un mouvement lent du bassin pour rentrer en elle.

Voilà. Là, ils entamaient les choses sérieuses. Celles pour lesquelles ils s'étaient retrouvés tous les deux ici.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 3 EmptyVen 11 Déc 2015 - 15:46

Si elle avait complètement appréhendé ses débuts en tant d'histoire d'un soir, sa confiance reprit rapidement le dessus quand elle se retrouva plaquée contre le matelas par Gary, son souffle accélérant d'avantage alors qu'ils entamaient vraiment les choses sérieuses. Elle ferma un instant les yeux en retenant tant bien que mal son souffle alors que son ventre se crispait sous l'envie, laissant échapper par instant un soupir qui sous entendait bien son état. Alors, quand il se retrouva au dessus d'elle, venant poser ses lèvres contre les siennes, l'espagnole en profita pour effleurer sa colonne du bout des doigts, ne pouvant s'empêcher d'enfoncer ses ongles dans sa peau quand il les unit enfin. Son coeur cognait douloureusement dans sa poitrine alors qu'elle entamait un mouvement lent, un gémissement étouffé s'échappant de ses lèvres. Son esprit déjà embrumé par l'alcool ne s'arrangea pas, alors qu'elle voulait deja reprendre le dessus. A défaut de ne pas s'y connaitre dans ce genre de rencards d'une nuit, elle savait déjà ce qu'elle aimait au lit, et le caractère peu orthodoxe de se retrouver complètement nue contre un type rencontré quelques heures auparavant la rassura dans l'idée qu'il n'irait sans doute pas la juger quand a ses préférences. Elle le laissa tout de même garder le contrôle quelques instants, tandis que ses gémissements se faisaient d'avantage prononcés a défaut de pouvoir se contenir, jusqu'à ce qu'elle se relève a la force des bras, l'invitant a échanger les places. Non en fait, elle ne propose rien, se contentant de le faire basculer sans ménagement sur le dos, prenant place sur lui pour les unir a nouveau, alors qu'elle ondulait contre ses hanches de manière plus aguicheuse. Venant joindre un instant ses mains aux siennes pour se permettre de le dominer un instant, ses lèvres vinrent se poser contre son cou pour l'embrassera nouveau, libérant les mains de son partenaire pour prendre appui contre lui quand les tremblements de son corps l'empêchaient de garder le contrôle.
Et il fallait l'admettre il y avait une éternité qu'elle ne s'était pas autant éclaté, encore moins avec un inconnu.
Un autre gémissement s' étrangla dans sa gorge alors que la chaleur de son ventre montait d'un nouveau cran, et désormais sure d'elle et mise en confiance, l'idée de partir sur quelque chose de moins conventionnel lui travaillait pas mal l'esprit. Surtout quand le fait de se retrouver plaquée contre un mur l'avait autant émoustillée l'incitant a se relever, elle jeta un rapide regard au bordel de son bureau, puis au mur, les deux choix lui convenant. Montrant du coin de l'oeil ses idées a son partenaire du moment, elle voulait bien l'autoriser a reprendre le dessus. Posant brièvement ses lèvres contre les siennes, elle balanca.

Tu choisis.

Parce que étrangement, elle sentait bien qu'ils auraient été capable de s'engueuler sur le choix du lieu le moins conventionnel en pleine partie de jambe en l'air. Et novice ou pas, elle doutait fortement que ce soit de bon ton de s'engueuler quand leurs corps étaient liés de la sorte et a deux doigts de l'extase...

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: From the Stalls   From the Stalls - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- From the Stalls -
Page 3 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: