Partagez | .
 

 Once Upon a Time...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Once Upon a Time...   Ven 20 Nov 2015 - 15:22

Seattle. Cela faisait plusieurs semaines que William était assigné à la base militaire pas très loin de la ville. Changer de pays était la meilleure décision pour lui. Ce ne fut pas évidant pour lui. Il avait laissé toute son unité derrière lui, mais il ne pouvait pas faire autrement. Heureusement que Matt l'avait convaincu de ne pas démissionner de ses fonctions. Cela aurait été sans nul doute la plus grosse erreur de sa vie. Il aimait faire son métier, et le militaire n'aurait probablement jamais pu trouver quelque chose de comparable.

Honnêtement, l'anglais se serait sans nul doute orienter vers un métier dans la sécurité, ou quelque chose qui s'en approchait. Cela ne pouvait en être autrement. L'armée était quelque chose qui était dans ses gênes, gravée dans son ADN. Même aux Etats-Unis, il continuait d'aimer son métier.

William avait fini son service, et les formations d'un groupe de soldats américains pour la journée. Et il commençait une période de repos de deux jours. Il comptait donc bien rentrer chez lui pour en profiter, être un peu au calme. Il faisait beau. En levant les yeux au ciel, l'anglais pouvait voir quelques nuages blancs parsemés le ciel bleu. La température était agréable.

L'anglais était brièvement passé à son appartement pour déposer ses affaires et faire l'inventaire de ce qu'il aurait besoin pour quelques jours. Il repartit pour faire quelques courses. William décida de se rendre au magasin à pied, pour profiter du beau temps et de la ville. Il mit une petite heure à se rendre au centre commercial et à faire les courses avant de rentrer chez lui. Comme à son habitude, il passait devant une petite librairie.

Cette dernière, William l'avait remarquée à plusieurs reprises. Mais il continuait de passer devant sans s'arrêter. Comme beaucoup de choses, c'était devenu un élément du décor. Ce qui aurait retenu son attention aurait été la disparition de la librairie. Mais à chaque fois qu'il rentrait chez lui, il passait devant, et elle était toujours au même endroit. Des gens entraient et sortaient de la librairie, les employés faisaient sans doute leur boulot.

Arrivé chez lui, le militaire rangea ses achats avant de se mettre devant la télévision pour se tenir informé des dernières nouvelles autour du monde. William continuait de prêter une attention toute particulière au royaume de sa Majesté la reine d'Angleterre. Mais, rapidement il se rendit compte qu'il n'y avait rien de très notable. L'anglais se décida alors à prendre un livre... Lorsqu'il se rendit compte qu'il n'avait plus rien à lire.

Le dernier livre, il l'avait fini quelques jours auparavant. William lâcha un soupire. Il allait relativement s'ennuyer ce soir sans lecture. Sachant qu'il ne voulait pas terminer sa journée devant la télévision. Puis, il se rappela de la présence de la librairie. C'était l'occasion ou jamais de s'y rendre.

Pour la seconde fois dans la journée, l'anglais sortit de son appartement. Cette fois, direction la petite librairie. Il ne mit que quelques pour s'y rendre à pied. Arrivé devant la façade du bâtiment, il s'arrêta quelques secondes pour la regarder avant de pénétrer à l'intérieur.

William balaya la pièce où il se trouvait du regard. Ses réflexes de militaire prirent le dessus. Il compta et mémorisa l'emplacement des différentes personnes qui se trouvaient dans la libraire ainsi que le nombre de sorties. Ne sachant pas part où commencer, il prit à sa droite et commença à avancer doucement dans le rayon. Ses yeux parcoururent les étales où se trouvait un nombre important de livres.
Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Once Upon a Time...   Ven 20 Nov 2015 - 17:34

Je vais prendre ma pause, je te laisse t'occuper du magasin.
Pas de problème Patty...

Patty était une bonne femme bien en chaire, des lunettes en demi-lune devant des petits yeux verts, des lèvres fines pour lui donner un sourire souvent complice. La langue bien pendue et les manières d'une femme de son âge (elle avait dans la cinquantaine bien amorcée), Patty était la patronne de la jeune libraire. Une patronne qui tenait son magasin depuis une bonne vingtaine d'années et qui ne se laissait pas marcher sur le pied. Et qui, étrangement, s'était prise d'affection pour une fillette venue de loin, en acceptant de lui donner un boulot digne de ce nom, de quoi se construire durablement.

Patty ?
Oui ?
Tu me ramènes un... tu sais quoi ?


Patty éclata de rire avant de hocher la tête. C'était devenu une habitude. Esquissant un petit sourire en coin, Reese noua ses longs cheveux bouclés en un chignon haut avant de se saisir d'un carton plein de bouquins qu'elles venaient tout juste de recevoir. Prête à s'enfoncer dans les rayons de la librairie pour aller ranger tous ces beaux mots ; Prête à s'éclipser, donc, avant que Patty ne la rattrape d'une phrase bien lancée :

Avec des fruits, des pépites et une sauce chocolat je parie ?
Tu me connais trop bien.
Comme si je t'avais fait !


Toutes deux explosèrent de rire, avant que la cloche de l'entrée ne retentisse et que Patty ne passe le pied dehors :

A tout à l'heure.

De nouveau seule, Reese prit son courage à deux mains en même temps que son carton et commença son rangement. Arrivée aux niveaux des étagères, elle fit son boulot, ordonna les bouquins un à un et chantonnant doucement. Le magasin était pour l'instant vide, et elle avait du temps pour elle. Vérifiant de temps en temps son téléphone, guettant des nouvelles de Moxley ou des quelques amis qu'elle avait de loin, elle ne fut pas surprise de n'avoir aucun message en remettant son portable dans la poche de son jean.

Et à peine eut-elle fait ça que la cloche teinta dans le magasin. Les bras aux prises avec des livres, elle n'alla pas vérifier tout de suite qui c'était, se pressa juste de ranger ce qu'elle tenait. Une fois tout ordonné, elle plia le carton et revint vers le comptoir, pour n'y croiser personne.

Le client s'était visiblement orienté tout seul dans les étagères, et elle ne tarda pas à le trouver en passant la tête vers l'une des allées. Un homme, plus grand elle, visiblement musclé. De dos. Jetant son paquet derrière le comptoir, elle se rendit jusqu'à lui avec un sourire aimable, comme Patty lui avait ordonné plusieurs fois de donner pour faire bonne impression, lui demandant d'une voix douce et avenante :

Vous avez besoin d'aide ?




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Once Upon a Time...   Dim 29 Nov 2015 - 10:28

Dans cette librairie, William pouvait entendre les mouches voler. C'était un contraste assez fort avec le tumulte de la ville, où du center commercial qu'il avait fréquenté quelques heures plus tôt. Le calme s'expliquait par le fait qu'il n'y ait pas grand monde. Voire personne. Il devait bien y avoir une personne en charge de la librairie, quelque part dans les rayons ou à l'arrière boutique. Le militaire continua d'évoluer entre les étagères, son regard scrutant les livres.

Une petite voix venue de derrière lui attira son attention. William se retourna pour faire face à la personne qui l'avait interpellé. Il s'agissait d'une jeune femme, plus petite que lui, les cheveux bruns, les yeux marrons. L'une des premières choses que l'anglais pensa fut qu'elle était plutôt agréable à regarder. En somme, qu'elle était belle. Par ailleurs, il devait s'agir d'une employé ou de la gérante de la librairie. William lui rendit son sourire, avant de répondre.


- Bonjour Madame.

La jeune femme qui se tenait en face de lui n'avait pas l'âge d'être appelée «madame», mais c'était clairement une déformation professionnelle. A l'armée, ses supérieurs lui avaient appris à s'adresser aux gens de cette façon et pas autrement. C'était devenu un véritable réflexe qui ne l'avait jamais quitté. Il n'y faisait d'ailleurs plus attention. Le Lieutenant enchaîna avec la suite de son discours.

-Je suis venu acheté un livre... Ce qui est en définitive ce que font les gens dans une librairie.

Sa deuxième phrase était plutôt adressée à lui-même plus qu'à la jeune brune qui se demandait devant lui. Elle devait se dire qu'elle était tombé sur quelqu'un de pas très net. William ignorait pourquoi il avait fait cette remarque à voix haute. Son regard parcourut un instant les étagères qui les entouraient. Mais, il ne voyait toujours rien qui pouvait l'intéresser. Ses yeux se posèrent à nouveau sur la libraire.

- Mais à vrai dire, je ne sais pas quoi chercher.

En d'autres termes, oui, William avait besoin d'aide. Il aurait pu dire cela explicitement, mais ce ne fut pas le cas. Il était venu à cette librairie pour acheter un livre, mais il n'avait pas de titre en tête, ni d'auteur, ni rien d'autre. D'un autre côté, c'était également le travail de la jeune femme en face de lui de l'aider à trouver son bonheur. L'anglais ne croyait pas si bien dire pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Once Upon a Time...   Dim 29 Nov 2015 - 16:06

Oui en effet, c'est plutôt le concept, souffla Reese avec un sourire en coin, les sourcils froncés en regardant l'homme en face d'elle qui avait un léger accent anglais.

Elle garda son sourire alors qu'il lui confia ne pas savoir quoi vouloir en définitive, ce qu'elle avait largement prédit dans sa tête. Plantant une main sur sa hanche, elle poussa un petit soupir en regardant les étagères pleines de bouquins puis l'air perdu de son client. Ça faisait bien longtemps qu'elle n'en avait pas eu des comme lui, de ceux qui ne cherchaient rien de particulier et qui, de se fait, n'était pas des plus simples à satisfaire :

Et c'est aussi mon métier alors peut-être que je peux vous suggérer quelque chose ?

Patty aurait fait ça sur les chapeaux de roues. Impossible de le laisser repartir les mains vides, elle aurait sans doute réussi à lui vendre toute la boutique avec ses initiatives un poil agressives et son franc parlé sans pareil. Reese était dans le genre plus douce, ce qui aiderait sans doute un client un peu timide. Dans sa délicatesse toute singulière, elle avait des manières un peu directes qui aidaient à prendre des décisions. Un forme de jolie responsabilisation. Ou un truc du genre. La brune se retourna, nouant ses longs cheveux en un chignon alors qu'elle s'avançait dans l'allée :

Vous voulez de la culture, du roman, de la littérature... ? Demanda-t-elle en jetant un coup d'oeil derrière elle pour croiser le bleu des yeux de son client.

Tiens, oui. Il avait les yeux bleus. C'était très étonnant. Il était un peu plus vieux qu'elle aussi, plein de charmes. Sûrement ses origines qui jouaient dans la balance, se dit-elle en restant courtoise et souriante, avant de se stopper et faire volte-face soudainement en lançant le plus sérieusement du monde :

De la littérature anglaise peut-être ? Elle se pinça les lèvres et ajouta : Si vous ne les avez pas déjà tous lu, on peut sûrement trouver un truc pour vous arranger.

Une des premières éditions d'orgueil et préjugés par exemple ? Ça n'avait pas vraiment l'air d'être son genre, le romantisme et les romans à l'eau de rose. Bien que tout à fait personnellement, elle avait tout simplement adoré les histoires de Darcy et Elizabeth, doucement compliquées et pleines de rebondissement. Une jolie manière de dire que ceux qui se destinent à être ensemble le finissent forcément d'une manière ou d'une autre :

On a plutôt le choix, mais si vous venez d'arriver dans la région, peut-être qu'un guide du coin pourrait vous intéressé. Ou si vous êtes un amateur de randonnées, de choses comme ça... A vous de me dire !

Elle lui fit un sourire complice, roula des yeux et ajouta tout à fait innocemment :

Après... Vous pouvez ne pas prendre qu'un seul livre.




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Once Upon a Time...   Aujourd'hui à 2:04

Revenir en haut Aller en bas
 

Once Upon a Time...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Choucroute time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-