Partagez | .
 

 i have always depended on the kindness of strangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: i have always depended on the kindness of strangers   Jeu 19 Nov 2015 - 1:30


Peter Connors
25 • ANGLAISE • ÉTUDIANT EN PHILOSOPHIE • TRAVELERS

i've got a war in my mind

Explique ici en 12 LIGNES MINIMUM le caractère de ton personnage.  

Avant toute chose, les métiers militaires et médicaux sont limités, fais bien attention aux bottins des métiers pour voir si des places sont disponibles ou non.

Et n'oublie pas que les meilleures histoires sont souvent celles de gens simples qui ont évolué depuis une situation qui ne les prédisposait pas à survivre, pour devenir des combattants de tous les jours. Et si on pensait à Glenn, le petit livreur de pizzas asiatique ?

Prends aussi bien soin de faire apparaître les 6 qualités et défauts que tu auras fait apparaître à la suite dans les menus déroulants ci-dessous.


and blood on my hands

Explique ici les caractéristiques physiques de ton personnage (taille, corpulence, style vestimentaire). Et/ou les équipements dont il dispose. Explique ici les caractéristiques physiques de ton personnage (taille, corpulence, style vestimentaire). Et/ou les équipements dont il dispose.

a storm is coming

Le mini-van serpentait entre les dunes à la manière d'une truite remontant un cours d'eau. À l'intérieur, cinq personnes discutaient gaiement du lycée, tout en écoutant la chanson Californication des Red Hot Chili Peppers, bien que cette dernière se fasse oublier au profit de la conversation, jusqu'à ne devenir qu'un léger bruit de fond. Peter était assis sur le siège passer avant et regardait le sable brûlant sous l'ardeur du soleil avec un regard vide, comme perdu dans les pensées d'une époque si proche, et pourtant si lointaine.
Jacob le réveilla en lui tapotant sur l'épaule, et ses trois amis ricanèrent, et lui dirent qu'il avait beaucoup changé depuis le temps. Il ne l'avait pas remarqué, mais c'était sans doute vrai. Peter était ce genre de personnes bavardes sans être réellement agaçantes, puisque la majorité des nombreuses discussions qu'il lançait étaient réfléchies, et ne se contentaient pas de n'être que du small talk.
Désormais, il avait cette sorte de froideur. Il ne parlait presque plus, et avait un regard triste et pesant. Il s'aventura dans ses pensées et se demanda ce qui pouvait bien l'avoir autant changé. Il explora toutes les raisons qui auraient pu le pousser à changer, mais très vite, il se dit que c'était simplement le fait de grandir qui l'avait poussé à avoir une approche plus mature des choses, et à apprécier a tranquilité. En réalité, il ne comprenait même plus comment il faisait pour supporter le bruit constant des fêtes et les murmures qui sifflotaient au creux des murs dans le lycée.
Il regarda Jacob avec une anormale lueur dans le regard, et lui demanda des nouvelles d'Alaire. Son ami prit deux ou trois secondes avant de répondre, comme sous le choc de la question. En effet, cela faisait 7 ans qu'il n'avait pas entendu Peter lui parler d'elle. Il lui dit, en faisant une tentative absurde et maladroite d'avoir du mal à se souvenir, qu'elle était à Seattle, puis lui demanda la raison de sa curiosité. Peter, avec un certain embarras répondit hasardement : "Je me demandais, c'est tout. Sûrement le fait d'être de retour dans le pays, tu vois?". Jacob acquiesça d'un signe de tête.
"Alors, t'es toujours à l'école, Pete?" dit une voix depuis le fond de la voiture. C'était Nikolai, un type un peu grassouillet que Peter avait toujours détesté. Il était rentré dans l'armée pour payer ses études, et était une quintessence de stupidité, arrogance, et de déni des femmes. "J'aurai jamais cru ça de toi, franchement. Mais faut avouer qu'avec un bac littéraire on peut pas faire grand chose, hein?" ajouta-t-il dans le succinct espoir d'être blessant, avant de remarquer que Peter les avait lâchés de nouveau, et que son regard se portait de nouveau sur la flamboyante route du Nouveau-Mexique vers l'Oregon.
Cela ennuyait profondément Peter. Se retrouver avec un tel imbécile pour plus de deux semaines. Il tenta de se rappeler de bons moments avec lui à Rochambeau, l'école française dans laquelle ils étaient, au lycée, alors qu'ils habitaient encore tous dans la banlieue Washingtonienne. Il n'y parvint cependant pas, et se contenta de lancer un de ces longs soupirs qui donnent l'impression de pouvoir embuer une baie vitrée entière.

on the highway to hell

"Ton truc commence sérieusement à me gonfler, débarrasse t'en, c'est impossible de chasser dans ces conditions" grimaça Peter en baissant son arc et les yeux vers le petit bipper de Philippe, pendant que le cerf au loin s'éloignait. Philippe ne répondit rien et alla s'asseoir plus loin avec les autres, effrayé et vexé. Pete le regarda s'éloigner, et se remis en chasse, accompagné de Jacob, qui observait méticuleusement chaque mouvement emprunté par son ami. Après un silence d'une dizaine de minutes, passée essentiellement à traquer le gibier que Philippe avait effrayé, Jake s'élança : "Sois pas aussi dur avec Philippe. T'as écouté la radio, avant qu'elle ne soit coupée du moins, il y a cette espèce de rage dans les villes. Pas étonnant que son machin n'arrête pas de nous casser les oreilles, et ça semble l'inquiéter, alors ne l'embête pas trop avec ça s'il te ...".
Peter ne le laissa pas terminer sa phrase et décocha une flèche qui vint transpercer le cerf en plein abdomen. En s'approchant de l'agonisante bête, il répondit : "Vous êtes vraiment cons, franchement. Vous comprenez pas le potentiel qu'il y a avec ces conneries; on est enfin libres. Sartre disait qu'une des choses enfermant l'espèce humaine était un problème sociétal, et que se passe-t-il lorsque la société elle même s'est écroulée?". Jacob l'observa avec des yeux de plus en plus grand, alors qu'avec son couteau de chasse, Peter ouvrait l'estomac de la bête et en retirait le diner.
En revenant près des tentes, Peter s'écria : "Bon, les mecs, ça vous branche d'arrêter de se lamenter sur nos sorts et de commencer à s'amuser un peu? J'ai vu une aire d'autoroute à cinq minutes d'ici, qui a rêvé de faire un hold-up?. Le groupe d'ami le regarda bizarrement au début, puis ils comprirent ce qu'il voulait dire : la situation était très inquiétante, le réseau téléphonique était K.O, autant mourir en créant de nouvelles expériences. Jacob fit un triste non de la tête, mais tout le reste accepta, y compris Philippe qui pourtant avait toujours apprécié tout réaliser dans les règles. Alors la petite troupe retourna dans la voiture, et se dirigèrent vers l'aire d'autoroute à la frontière entre l'Oregon et Washington.

time to meet the devil

• pseudo › offensivelyme / hiraeth
• âge › 17

• comment as-tu découvert le forum ? › grâce à google ^^
• Ton ancien personnage ?  › /
• et tu le trouves comment ? › plutôt agréable à regarder et naviguer
• présence › régulière  

• code du règlement › THE WEAK ARE MEAT AND THE STRONG DO EAT
• crédit › de la bannière et du gif, écrire ici
passeport :
 

fiche (c) elephant song.


PS: J'ai fait une petite bêtise à l'inscription, possibilité de rename "O'Connel(l)" avec "Connors"?
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3309
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: i have always depended on the kindness of strangers   Jeu 19 Nov 2015 - 1:31

Bienvenue



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: i have always depended on the kindness of strangers   Jeu 19 Nov 2015 - 1:34

Dwight A. Momsen a écrit:
Bienvenue

Re merci! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Bobby Smith
Lost Angels
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 1589
Age IRL : 39

MessageSujet: Re: i have always depended on the kindness of strangers   Jeu 19 Nov 2015 - 3:32

L'être à la carrure déformé salua timidement le jeune homme en face de lui.

- Euh... Bienvenue sur le forum... Euh... Fais attention à toi ok?



Perdre les gens qu'on aime vous affecte en profondeur. La douleur est ensevelie dans votre corps, votre âme et votre cœur. Et en résulte alors un énorme gouffre de souffrance et de douleur. Ce gouffre peut transformer un être de lumière en ténèbres...
Revenir en haut Aller en bas
Michaela Lewis
Bras Droit | Seven Sins
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 18/09/2013
Messages : 2413
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: i have always depended on the kindness of strangers   Jeu 19 Nov 2015 - 4:42

Bienvenue parmi nous !


Si tu as des questions, n'hésite pas


Revenir en haut Aller en bas
Jasper McCarthy
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 1893
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: i have always depended on the kindness of strangers   Jeu 19 Nov 2015 - 6:50

Oh ce choix, puis c'est pour bientôt la prochaine saison en plus de the 100. :smile17: Bienvenue ici & bon courage pour la rédaction du reste


“L’endroit le plus sombre est juste sous la bougie.” p. korean
Le silence qui suit un grand désastre est le son le plus paisible qu'on peut entendre à la surface de cette terre. Elif Shafak.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: i have always depended on the kindness of strangers   Jeu 19 Nov 2015 - 12:22

aaaaaahhh bob morley je l'aime trop !
bienvenue à toi sinon, j'ai hâte de voir ce que ton personnage va donner
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: i have always depended on the kindness of strangers   Aujourd'hui à 6:40

Revenir en haut Aller en bas
 

i have always depended on the kindness of strangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» We might as well be strangers [Pv: Ashley Yuu Sonohara]
» Stranger in a strange land ♥ Raf && Tempy
» Elrond | Strangers from distant lands, friends of old
» We must remain perfect strangers » Paradoxal Obsession
» [Aéroport] Luke & Kim | don't talk to strangers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Abandonnées / Refusées-