Partagez | .
 

 Cinq dollars et vingt cents.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Auteur
Message
Ziggy Haring
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 203
Age IRL : 22

MessageSujet: #E39024   Dim 22 Nov 2015 - 15:09

Cinq dollars et vingt cents. | Pv. Justin Jones

Justin était un bon ami pour Ziggy, ça, il devait l’admettre. Il était assez sympa, pas du genre coincé, comme le type qu’il avait rencontré quelques jours plus tôt dans cette station essence. Il pouvait plaisanter, se moquer de la situation dans laquelle ils étaient. C’était ça de gagner, parce que Ziggy ne se sentait peut-être pas capable au fond de lui, de supporter la présence de personnes complètement désabusées de la situation, bien qu’il comprenne tout à fait que ce soit le cas pour certains. Apparemment, le jeune homme était plein de ressources. Il confirmait les idées de pièges que lui avait exposé le magicien. Parfait. Finalement, Ziggy avait assez de suite dans les idées pour trouver des solutions anti-infectés tout seul.

« Une barrière, un truc qui m’empêche pas de fuir non plus en cas de soucis. » Affirma Ziggy en haussant les épaules, comme si c’était évident. On ne savait jamais ce qui pourrait se produire par la suite, pas même un type sûr de lui comme Justin. « Tu vis seul dans ta baraque ? » Demanda Ziggy par simple curiosité, pas qu’il s’en intéresse grandement mais surtout parce qu’il voulait savoir si ce Justin serait utile à quelqu’un qui aurait vraiment besoin d’une protection. Un enfant, un frère ou une sœur, une petite amie ? Peut-être. Intérieurement, Ziggy espérait que cette personne soit bien au chaud dans un endroit en sécurité.

Concernant le gramophone, Ziggy savait déjà comment faire. « Tu vois les toits ? On peut y accéder par l’escalier de l’autre côté de mon immeuble. Suffit d’y grimper une fois de temps en temps, si j’vois trop d’infectés traîner vers chez moi, et hop, ils seront attirés par la musique. J’ai des vieux disques en cires super cool en plus. » Assura Ziggy en se passant une main dans ses cheveux pour leur redonner un peu de forme. Il était sûr que la musique serait diffusé à une portée assez intéressante pour attirer les rôdeurs du coin sans non plus ameuter ceux de tout le pays. La musique serait audible jusqu’ici, ce qui donnerait une atmosphère singulière au lieu. « T’avais raison mec, cet endroit va être pas mal. J’sais pas si j’y resterais indéfiniment. Mais au moins j’peux défendre ma forteresse à moi ! » Plaisanta-t-il en souriant au jeune homme.

Ziggy passa derrière le comptoir, caressant le bois de ce dernier d’un geste de la main. Il ne pouvait cacher ce sourire satisfait, un sourire rassuré, celui d’être chez soi. Il avait retrouvé son chez-lui, il avait retrouvé tous ses points de repères. Il avait envie de gambader à l’extérieur mais désormais, le magicien savait qu’il avait un point de repère où se réfugier quand les temps deviendraient trop difficile. Ce serait un drame de perdre la boutique de nouveau. « Magic Does Exist… J’ai bien choisit le nom de c’truc. » Commenta le jeune homme en regardant la plaque qu’il y avait derrière lui. Il n’avait jamais réfléchit à ce qui arrivait présentement. Ces infectés, cet espèce d’épidémie étrange qui touchait n’importe qui. Il n’y avait plus personne pour venir acheter à sa boutique, plus personne pour se souvenir des jours heureux d’avant. Il n’y avait que des gens comme Justin et Ziggy, qui se contentaient de survivre gentiment en attendant que la vie passe.


"J’aime bien les hyènes. Parce que la hyène c’est un animal dont on parle jamais alors que c’est un animal qui peut être très important ! Parce que moi je trouve qu'être ami avec une hyène souvent c’est plus important qu’être ami avec... avec des vrais amis. C’est... Elle vous protège. Si y’avait du danger et ben « Et ben moi, et... je suis ami avec une hyène » Alors la évidement !"
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Cinq dollars et vingt cents.    Lun 23 Nov 2015 - 21:30

Je n’étais pas un spécialiste de la survie. J’apprends comme tout le monde en observant les difficultés que je rencontrais. Je ne savais pas tout sur ces infectés mais j’essayais de comprendre comment ils fonctionnaient afin de mieux les combattre. Visiblement, il ne s’agissait plus de coquilles vides qui n’avaient plus qu’un seul besoin: celui de se nourrir. D’ailleurs, je me demandais comment cela était possible biologiquement. Théoriquement, le cerveau a besoin de sang et d’oxygène or ces choses semblent mortes. Je pensais alors à une sorte de parasite. Cela s’était déjà vu avec le Cordyceps qui parasitait les insectes. Oui, c’était sans doute quelque chose de ce genre.

Je n’étais pas trop inquiet pour Ziggy. Il semblait bien se débrouiller et avait de nombreuses idées intéressantes. Il pouvait facilement faire de sa boutique un refuge de qualité. Un point cependant me faisait un peu peur. Les pillards étaient capables de piller n’importe quel type de logement et pouvaient utiliser des explosifs si besoin. Cette menace pouvait était prise en compte. Par exemple, on faisait en sorte que le lieu semble calme et abandonné. Pour le moment, seuls les supermarchés étaient pillés mais cela n’allait pas durer. Je répondis alors au blondinet : « Il est nécessaire d’exploiter la bêtise des infectés. Il est possible qu’une simple barrière ou barricade soit escaladé sans problème par un humain. Sinon oui, je vis seul. Mais j’ai accueilli quelques personnes temporairement ».

Il me parla ensuite des toits. Bonne idée. Je lui rétorquai, enthousiaste : « En voilà une bonne idée. Tu pourrais faire ça en effet. Tu pourras même exploiter les toits pour cultiver des légumes ou observer la rue pour observer les dangers éventuels. Les infectés ne pourraient pas monter jusqu’ici et ils ne te remarqueraient même pas ». Ziggy semblait vraiment motiver à l’idée d’aménager tout cela. C’était du boulot mais après tout, il n’avait que ça à faire. Survivre était un métier à plein temps épuisant et contraignant.
Je le regardai en souriant et lança : « Je pourrai t’aider de temps à autre mais je devrai aussi revenir chez moi. Je passerai régulièrement pour voir si tout va bien. Et avec toutes nos idées, on va faire un truc super je pense ». Et puis, ces infectés allaient surement mourir de faim. Il y en aurait de moins en moins et on pourrait alors commencer à reconquérir la ville rue par rue, puis quartier par quartier.

Revenir en haut Aller en bas
 

Cinq dollars et vingt cents.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Elections:INITE et L'odeur des dollars de Petrocaribe
» joséphine ▬ « La solitude effraie une âme de vingt ans »
» La bataille des cinq armées
» dortoir de cinq ( pv:Manel, Lilian , Lily Siofra et Lyra)
» Une milliardaire lègue 12 millions de dollars à son... chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-