Partagez | .
 

 Taken down and waking up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Taken down and waking up   Sam 28 Nov 2015 - 14:13

S'il était de la rue, oui, il devait sans doute mourir de faim. Avait-elle le droit de l'emmener comme ça au milieu du campement ? Elle se l'assura en croisant Rose qui accepta qu'ils partent vers la cantine de fortune. Chaque fois qu'ils passaient un endroit, elle lui expliquait à quoi servait ce lieu quand il y avait une utilité particulière. Globalement, elle se sentait plutôt à l'aise à faire le guide. Puis, Samson était plutôt du genre attentif... Elle pouvait qu'apprécier être mise à la lumière du jour. Qu'est-ce que cela lui manquait les flashs des appareils photos, les conférences, les discussions avec les collègues. Elle avait l'impression que c'était tellement loin alors que cela faisait à peine un mois qu'elle avait mis un pied ici.

« Il y a tellement de choses à voir que je n'pourrais même pas tout vous montrer. Là-bas, vous voyez ? Parfois ils distribuent de la nourriture à certains coins du stade tellement c'est grand, tellement il y a de monde. Je crois qu'on est plus de 2000. Il n'y a pas que la cantine de fortune où je vous emmène. Puis là, il y a un prêtre qui discute avec des gens, il est plutôt bon orateur, ça fait plaisir de l'écouter même si vous n'êtes pas croyant. Les militaires gardent les entrées-sorties nuit et jour. Interdit d'armée un civil. Enfin toutes ces règles là, on va vous les rabâcher. Parce que oui, il y a des règles. Beaucoup d'ailleurs. Comme on vit tous l'un sur l'autre, faut quand même garder un minimum... d'ordre ? » C'était pas le cas de tout le monde d'ailleurs. La famille qui dormait pas loin d'elle et de sa meilleure amie dormait tard, ils parlaient fort, et ils partageaient même pas leurs rares provisions. Enfin, des snickers et des bonbons, ça aurait fait du bien à son estomac. Elle avait continué à expliquer le fonctionnement de certains lieux, c'était pas bien compliquer et elle savait que Samson trouverait très vite un endroit où aller régulièrement. Chacun trouvait toujours leurs petits coins tranquilles. La cantine de fortune par exemple, c'était plutôt l'endroit préféré des familles qui occupait parfois des tables pour faire passer le temps en jouant à des jeux de sociétés. Elle s'était déjà intégrée à l'un d'eux un jour où elle n'avait rien à faire. Tout en s'installant en face de Samson, elle capta les activités des familles autour. Ce n'était pas l'heure de manger, mais ils faisaient des exceptions pour les nouveaux arrivants.

« C'est marrant, on a l'impression que vous avez le Saint Graal en face de vous. » Souffla t-elle en esquissant un sourire. C'était amusant et à la fois un peu triste. Qu'il en profite bien pour cette fois, la ration qu'on venait de lui donner avait de quoi nourrir au moins deux filles comme elle. « Ils ont été sympas, ils vous ont mis une bonne ration. S'ont déjà en train de réduire la taille des plats en faites... Ne soyez pas étonné la prochaine fois qu'on vous sert. Enfin... » Elle avait peut être fait une bourde là. Mais avec la classe de la famille Fletcher, un sourire et quelques mots suffirent à rattraper sa bêtise : « C'est toujours ça. Toujours mieux. » Elle n'avait jamais vécu la faim, elle savait que les mois à venir allaient être une véritable épreuve pour elle. Mon dieu que ça lui manquait déjà les bons plats cuisinés... Elle aurait peut être mieux fait de rester chez elle, rien que pour s'assurer des conserves.

« Sinon ça fait bien un mois que je suis ici. Dès qu'ils ont parlé à la radio des camps de réfugié, j'ai pas hésité à venir au plus proche que June. J'avais pas envie d'attendre que ça empire dehors. Je connais plutôt bien le coin, si vous voulez vous pourrez venir vous installer près de notre secteur, je vous présenterai des gens que j'ai rencontré ici. »

Mais la blonde était sacrément curieuse. Samson était seul ? N'avait-il pas de la famille ou au moins des amis même s'il était à la rue. Elle n'avait jamais osé parler à des sans abris, ni même tenter d'ailleurs. Disons que cela ne l'avait jamais atteint et qu'elle était de ce genre de personne qui n'avait pas tendance à offrir son argent à l'un d'eux. Elle aurait peut être dû d'ailleurs, offrir parfois. Mais c'était pas le genre de chose auxquelles elle avait pensé jusqu'à maintenant. Elle aurait aimé hausser les épaules mais elle se retint. Elle demanda quand même :

« Hé, vous avez de la famille sur Seattle ? Des connaissances ? »


Revenir en haut Aller en bas
Samson Armstrong
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 71
Age IRL : 33

MessageSujet: Re: Taken down and waking up   Mer 2 Déc 2015 - 15:53









Taken down and waking up



L'attention que lui portait Kassandra le touchait. Il n'avait pas vraiment l'habitude de ça. Quand vous vivez dans la rue, les gens ne vous regardent même pas. Et quand ils le font, c'est un mélange de pitié, de dégoût et de "bien fait pour toi". Là, il n'y avait rien de tout ça, si ce n'était un peu d'amusement envers sa façon de se comporter  avec la nourriture. Mais il n'y avait rien de moqueur.

La mine de Samson se renfrogna un peu quand la jeune femme aborda le sujet de sa famille et de ses amis.

« Je n'ai plus personne depuis longtemps. Il quitta cet air sombre assez vite. Mais je veux bien rencontrer quelques personnes d'ici. Il va falloir, de toute manière : nous allons être forcés de cohabiter quelques temps, autant connaître un peu de monde. »

C'était plus de la nécessité que de l'envie. Mais Samson était persuadé que c'était dans l'unité qu'ils surmonteraient ces difficultés, quoi que ça puisse être.

Entre temps, Samson avait fini de manger. Il avait englouti tout ça si vite qu'il en avait mal au ventre. Après ça, il pourrait aller s'allonger et dormir huit heures d'affilée. Mais ce n'était pas certain qu'il puisse le faire. En revanche, une petite promenade digestive serait la bienvenue. Il se leva en invitant Kassandra à le suivre. S'ils pouvaient aller et venir librement.

« Allons-y, donc. Voyons un peu qui d'autre peut se montrer amical avec un vieux clodo... »

HRP : c'est court, mais suffisant pour l'instant. Voyons si les gens que tu as dans tes liens veulent bien participer, maintenant Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Taken down and waking up   Mar 8 Déc 2015 - 20:14


Taken Down And Waking Up.
PV : Samson & Kassandra

Je m’ennuie tellement aujourd’hui c’est juste horrible. La journée est tellement longue, en plus il fait un temps de merde, j’en ai marre. Le ciel gris, le vent qui souffle et qui s’engouffre dans la moindre ouverture pour te glacer jusqu’à l’os. Je veux que tout cela cesse que le soleil et la chaleur revienne. J’ai envie de me plaindre ou faire un truc intéressant. La journée à Century était bien souvent d’un ennui mortel. J’avais envie de parler et de raconter mes malheurs ou de voir du moindre. Je bougeais alors mon cul du coin ou j’étais posé  depuis le début de la matinée. Je remarquais non loin cette magnifique blonde que je connaissais que trop bien. Elle avait toujours cette même démarche qui lui était propre.

Je crois que je venais de trouver mon occupation du jour. Je n’avais pas encore eu l’occasion de discuter beaucoup avec elle aujourd’hui alors fallait bien commencer à un moment donné. Je m’approchais doucement d’elle avant d’attirait son attention pour de bon en criant. « Kaaaaaaaaaaaaaaaasssssssssssssssssssss !!!!!!!!!!!!! » Je courais pratiquement dans sa direction avec les bras tendus en l’air et lui faisait un câlin alors que j’arrivais à ta hauteur. J’étais ultra heureuse de la voir, ma journée avait été horrible pour le moment, j’avais l’impression d’avoir rencontré mon rayon de soleil du jour. J’avais tellement de trucs à lui dire concernant Dante et June. J’avais eu l’impression de voir des choses que je n’aurais pas dues.

Je m’agitais dans tous les sens comme si les potins étaient en train de me bruler les doigts et la langue. « Faut que je te parle, j’ai vu June qui sortait d’un des dortoirs … » Je ne finis pas ma phrase, alors que je remarquais la présence de l’homme qui était avec elle. J’avais été bien trop obnubilé par mes nouvelles pour faire attention à lui. Je me sentais alors bête et stupide. Je m’étais alors vite éloigné de Kass comme si j’avais été gêné que cet homme assiste à la scène. J’affichais un sourire un peu débile comme quand une situation ne m’aide pas du tout et je tortillais nerveusement une mèche de cheveux qui tombait sur mon épaule.

Je regardais l’homme devant moi, il avait l’air éprouvé par les évènements et assez fatigué. Je lui tendais une main amicale avant de prendre une seconde fois la parole. Il avait un contraste assez important entre mon comportement d’il y a une seconde et celui que j’affichais maintenant. J’étais bien plus calme et posé qu’auparavant. « Je m’appelle Tamriel Kroeger, mais bon nombre de personnes préfèrent Tam, c’est plus court. Je suis vraiment désolé de faire irruption comme ça, je ne vous avais pas remarqué. » J’avais l’esprit plein de remords, j’avais envie de m’excuser une bonne demi-douzaine de fois.

D’un geste vers Kassandra, je lui demandais bien gentiment de vouloir m’aider parce que plus ça aller, plus j’avais l’impression de m’enfoncer dans cette conversation. « Je ne vous ai jamais vu encore, vous venez d’arriver ? » Il avait certainement déjà répondu à la question, mais comme je n’étais pas là, ça ne devait pas être très évident. Autant certain visage me semblait familier, mais lui je ne l’avais toujours pas croisé.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Samson Armstrong
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 71
Age IRL : 33

MessageSujet: Re: Taken down and waking up   Mer 9 Déc 2015 - 14:11









Taken down and waking up



Il n'avait rien vu venir. Samson et Kassandra marchaient tranquillement, comme un peu plus tôt, quand une voix féminine se fit entendre. Comme une adolescente hystérique. C'est la première chose qui vint à l'esprit de Samson.
Presque immédiatement, une femme brune apparût, effectivement très agitée. Elle était abondamment tatouée, et semblait impatiente de parler à la blonde. Elle avait des potins à partager. N'y avait-il rien de moins futile à se soucier, en ce moment-même ? Des gens étaient entassés dans un stade, pendant que des morts marchaient par un miracle inconnu, perversion de la nature, et elle, elle s'extasiait sur des histoires de devine-qui-j'ai-vu-sortir-des-dortoirs-et-qui-a-probablement-couché-avec-quelqu'un. La capacité de certains à éluder les plus grands soucis de l'humanité l'étonnerait toujours.

Samson ignora la main tendue, il secoua la tête quand la dénommée Tamriel s'excusa.

« T'en fais donc pas, j'ai l'habitude. Samson Armstrong. On m'appelle juste Samson.

Je suis arrivé cette nuit. 'Tombé sur une escouade de militaire. Ils m'ont menacé de leurs armes, assommé et emmené ici. J'ai rien vu du trajet, mais je me suis réveillé ici, sur une couchette, sans mon couteau et avec un beau mal de crâne.
»

Il ne se sentait pas particulièrement à l'aise, dans un espace fermé avec des gens dont il ignorait tout. Il ne voyait que peu de choses sur lesquelles il pouvait influer. Soit il quittait les lieux, soit il apprenait à connaître ces gens, et à vivre avec eux.
Sortir, il ne fallait pas y penser, pour le moment. Les militaires tenaient la place, ils empêchaient les infectés d'entrer, aussi y avait-il fort à parier qu'ils ne laisseraient pas sortir les civils sur une simple demande. Il devrait trouver autre chose.
Samson soupira doucement. Il se méfiait de tous ces gens. Ils ne savaient pas ce qu'il avait pu vivre, et étaient aveuglés par leur vie à eux. Le travail, les amis, les sorties, les réseaux sociaux, les conneries qu'on trouve sur le net et qu'on prend pour parole d'évangile… Avaient-ils seulement conscience que ce qui se passait là n'était pas qu'une simple alerte, que ce n'était pas une grippe aviaire, ou une temblante du mouton, ou une autre maladie de ce genre.

Il fallait s'attendre au pire. Il avait 55 ans, et il n'avait jamais connu une telle situation. Il avait connu la crise des missiles à Cuba, et même au bord de la guerre nucléaire, on avait peur, mais on n'avait rien vu de tel. Même face au terrorisme, on avait eu peur, profondément blessés dans ce que l'Amérique avait de plus symbolique, blessée sur son propre sol par une menace difficilement localisable. Là encore on avait tenu bon. Mais ici, c'était radicalement différent. On avait à faire à un ennemi invisible, dont on ignorait jusqu'à la nature exacte. On ne savait rien de son mode d'action, ou de la manière à adopter pour l'éradiquer ou au moins l'enrayer. On ne savait tellement rien que la seule chose qu'on avait trouvé à faire, c'était d'enfermer les gens dans un stade.

Un peu désemparé, Samson ne pouvait que se rendre à l'évidence. Il devait faire avec, prendre sur lui, et se lier à quelques personnes. Peut-être chercherait-il à se rendre utile à la communauté, chose qu'il n'aurait pu imaginer hier encore. Qui pourrait trouver utile l'aide d'un clochard ivrogne ?
Il se rendit compte que cette dernière heure, il n'avait pas pensé à l'alcool. Il souffrait, bien sûr, mais le fait de marcher avec Kassandra, de manger, de discuter avec des gens, ce qui se passait dehors, ça lui faisait oublier un peu la bouteille. Il pouvait peut-être s'habituer à être ici, en fait.

« Et à part contribuer à diffuser les dernières nouvelles des dortoirs, vous aidez à quoi, ici ? »

C'était une manière peu élégante de s'enquérir des rôles de chacun. Il ne savait même pas si des rôles avaient été distribués, ou si des volontaires s'étaient désignés spontanément. C'était un peu ce qu'il voulait savoir. Si la survie s'organisait, c'était qu'il y avait de l'espoir. C'était qu'il restait un semblant de lumière.

















Revenir en haut Aller en bas
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Taken down and waking up   Sam 19 Déc 2015 - 11:15

« Oh... » Il ne connaissait personne. D'un coté c'était pratique, cela évitait les liens et aussi de devoir chercher des visages connues dans cette foule. Mais d'un autre coté, elle trouvait ça incroyablement triste d'être seul. Kassandra ne se voyait jamais vagabonder seule, elle avait besoin des gens, du contact, des rires et même des larmes. Elle ne pouvait pas se défaire de toutes ces choses qui construisaient l'être humain. Même si elle souriait beaucoup pour faire plaisir et pas forcément en étant honnête, même si parfois elle n'avait pas envie de rester avec certaines personnes et qu'elle s'efforçait de leur tenir compagnie. Par fausse gentillesse peut être, ou par peur de rester seule. Il y avait aussi l'envie de plaire qui était toujours bien présente. Elle pencha la tête en avant, acquiesçant lorsqu'il évoqua l'envie de voir d'autres gens. Devrait-elle aller à la rencontre de certains de ses relations ?

Une voix joyeuse vint perturbée sa réflexion. Elle oublia assez vite ce à quoi elle pensait et rendit assez vite l'étreinte à son amie qui semblait ne pas avoir remarquer Samson. Kassandra étouffa un rire derrière ses doigts alors qu'elle dissimulait son sourire. La confusion de Tam ramena un peu de gaieté dans la conversation même si ce n'était pas forcément du goût de Samson. Il faut essayer de sourire, de rire, même avec tout ça. Aurait-elle aimé dire au black en croisant les bras. Elle ne souleva pas, et aurait aimé continuer à parler de ces potins vu que cela concernait June. Quand même, c'était important de savoir ce que Tam avait vu. Mais en présence de Sam, ce n'était pas forcément une bonne idée. Il n'avait que faire de ces enfantillages, comme il devait le penser.

Kassandra se rapprocha de Tam en se tournant vers Samson et plaça :

« C'est important parfois de rire, c'est un bon baume contre la tristesse. » Lâcha t-elle avant de se raccrocher au bras de Tam sans aucune gêne. Elle fit un signe de la tête en direction de la cantine qu'ils avaient quitté plus tôt et précisa : « Comme à la cantine ou à l'infirmerie, ils cherchent relativement toujours des mains en plus. Si vous souhaitez aider, il suffira de demander un peu partout s'ils ont besoin de mains-d'oeuvres. » Pour elle, ça avait été plutôt facile avec Rose. C'était venu naturellement et elle ne savait même plus comment elle en était venue à venir aider la brune dans son travail de temps en temps. Une chance aussi qu'elle ne soit pas obligée de venir à chaque moment de la journée. Elle avait aussi sa manucure à réitérer régulièrement. Elle se tourna vers Tam, une manière de lui dire, et toi ? C'que tu fais ici ? Tout le monde n'avait pas forcément un travail, parce qu'il était impossible qu'il y en ait pour tous de toute façon. Lorsqu'une idée lui vint : « Ah ! Avant que Tam te dise ce qu'elle fait elle ici, parfois ils envoient des groupes de civils avec quelques militaires récupérer je ne sais quoi. Ils ne t'avaient pas proposé quelques choses de ce genre pour les prochains jours Tam ? Mais ils demandent de savoir un minimum tenir une arme. Je crois. » Va savoir pour quoi. Étant donné qu'on ne leur donnait aucune information elle ne pourrait pas spécialement expliquer tout ça. « De ce fait, vous récupérerez certainement vos armes non ? » Elle n'était pas forcément sûr de ce qu'elle avançait, mais elle cherchait le soutien visuel de Tam en rencontrant son regard.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Taken down and waking up   Lun 28 Déc 2015 - 17:08


Taken Down And Waking Up.
PV : Samson & Kassandra

Je remarquais instantanément qu’il préférait me tutoyer. J’ai eu l’air un peu bête sur le coup. J’avais toujours appris qu’il était préférable de respecter les anciens et de leur montrer une forme d’intérêt. Je n’avais jamais respecté l’autorité parentale. J’étais toujours méfiante envers les hommes, mais je faisais toujours de mon mieux pour me montrer polie avant d’avoir eu le temps d’analyser leur comportement et leur façon d’agir. Il ne semblait vraiment pas méchant, même s’il avait l’air un peu mécontent de sa présence ici. Il ignora copieusement la main tendue vers lui. Visiblement, il n’en avait rien à foutre des gens ici. Je notais alors dans un coin de ma tête que c’était un homme quelque peu méprisant.

Je regardais alors en direction de Kass qui avait les yeux brillants de désir concernant les informations que j’avais à divulguer sur sa meilleure amie. Je lui souriais alors en lui faisant un clin d’œil avant de dire plus bas. « T’en fais pas, je te raconterais plus tard. » J’aurais bien ajouté et on en débattra pendant des heures, mais je savais qu’à part exaspérer notre compagnon du jour cela n’aurait pas servi à grand-chose.

Tam n’avait en soit pas un rôle très important au sein de Century. Elle faisait de son mieux pour aider les gens à droite à gauche. Son but premier était de soutenir les gens qui allaient plutôt mal et faire de son mieux pour leur remonter les idées. Tous les enfants du groupe la connaissaient grâce aux nombreuses pitreries qu’elle avait faites entre les gradins. Certains lui avaient laissé des bleus plutôt conséquents, mais c’était sa façon de passer le temps. Elle aimait prendre soin du monde qui l’entourait même s’il ne lui rendait rien de plus qu’un sourire.

À côté de ça Kass avait un job bien plus classe au sein du groupe. Je ne la jalousais pas vraiment, car ce n’était pas fait pour moi. Du moins, je n’avais jamais été assez sérieuse bien longtemps pour le vérifier. « C’est vrai, j’ai hâte de pouvoir être dehors, j’espère que je pourrais revoir mon arc, il me manque tellement. Rien que de sentir son bois ou tendre sa corde me ferait énormément de bien. Promis, je te raconterais en détail tout ce que je verrais de l’extérieur. » Je savais que je subirais un assaut de question plutôt conséquent, mais je commençais déjà à m’y préparer. J’étais motivé à aller dehors.

Je n’avais tout de même pas répondu à la question concernant mes occupations ici. « Oui je partage les potins, simplement parce que les militaires nous cachent tous du monde extérieur. Tu es bien plus au courant que nous de ce qui se passe dehors. » Je commençais à m’emporter et je savais que la situation risquait de déraper, heureusement, je sentais le bras de Kass contre le mien. Je devais me calmer et faire de mon mieux pour éviter un scandale.

Je respirais profondément tout en essayant de poser ma voix et de faire en sorte qu’elle ne tremble plus. « Pour ma part, je suis ici depuis le début. J’ai vu un mob une fois et c’est tout. Je pourrais m’inquiéter, mais j’ai déjà perdu tous mes proches il y a de ça une bonne dizaine d’années. Alors j’essaye de faire de mon mieux pour soutenir toutes les personnes qui ont besoin de parler et de se distraire. Ce n’est pas facile de faire une croix sur son passé, mais je les déjà fais une fois alors je peux comprendre les gens et les conseiller. » Beaucoup jouaient le jeu en discutant, je parlais le plus souvent aux personnes seules qui n’ont personne sur qui compter. J’étais comme ça, je me tournais vers les autres, simplement parce que c’était mieux que de se tourner les pouces et ce faire chier.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Samson Armstrong
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 71
Age IRL : 33

MessageSujet: Re: Taken down and waking up   Lun 8 Fév 2016 - 16:11









Taken down and waking up




Samson s'en voulait presque de sa réaction de vieux con aigri. La situation était certes inquiétante, mais il ne pouvait pas en vouloir à deux gamines de chercher à oublier un peu tout ça. Et puis, on pouvait faire et dire tout ce qu'on voulait, les choses étaient ce qu'elles étaient. Qu'on parvienne à rire, ou qu'on se morfonde, c'était toujours autant le bordel quand on regardait autour.

Kassandra parla de ce qui se faisait d'utile dans le stade. Une opération se préparait, et on cherchait du monde pour cela. Une sortie. Des armes. Le but était sans nul doute de récupérer des matériels et des denrées pour la communauté, et c'était certainement ce qu'il y avait de mieux à faire. Mais Samson avait vu ce qui se passait dehors. Il y avait survécu. Il n'y retournerait pas, à moins d'y être forcé. Enfin, il y retournerait peut-être, mais c'était encore trop tôt.


    « Sortir… Avec ces trucs qui arpentent les rues, et le froid… Très peu pour moi. Je me trouverai une utilité ici. »


Tamara, la brune tatouée, semblait moins superficielle que ce qu'elle paraissait. Elle disait avoir perdu sa famille il y a longtemps. Un point sur lequel Samson pouvait compatir. Il avait eu la vie tellement dure qu'il en avait oublié que les autres pouvaient eux aussi avoir vécu des épreuves. Bien que les siennes soient déjà assez dramatiques, il imaginait qu'il pouvait y avoir pire. Qui saurait dire ce que cachaient ces deux jeunes femmes…

    « C'est vrai, j'ai vu ce qui se passe, dehors. Et si vous voulez savoir, je pourrais vous le raconter, avec les détails les plus dégueulasses. Croyez-moi, c'est l'enfer. Mais enfermer autant de monde au même endroit, ça ne garantit pas la sécurité. Surtout quand c'est une minorité qui se targue de protéger le reste, avec ses armes. Chacun doit être prêt. M'est avis que tout ça va empirer, et bien plus vite que ce qu'on peut croire. »


Evidemment, Samson ne pouvait pas savoir comme ses paroles avaient des airs de prophétie. Qui l'aurait pu ? Qui pouvait se douter des horreurs qui avaient lieu en ville, de celles qui arriveraient bientôt ? Des morts qui marchent, chassant les vivants et se nourrissant de leur chair. C'était dingue. C'était la réalité. Samson ne pouvait s'empêcher de se demander ce qui avait déclenché ça. Et si ça arrivait dans le stade ? Que feraient les gardes ? Que feraient ces gens, parqués ici ? Tant de questions… si peu de réponses.
















Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Taken down and waking up   Aujourd'hui à 17:00

Revenir en haut Aller en bas
 

Taken down and waking up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Every whisper of every waking hour, I'm choosing my confessions, trying to keep an eye on you, like a hurt, lost and blinded fool. ₪ 22 mars, 18h22
» Sixtine ♠ i'm waking up to ash and dust
» "Being here without you is like I'm waking up to only half a blue sky"
» Waking up in Vegas ★ ANGELA & PADDINGTON
» "I'm waking up to ash and dust" ► Leotie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-