Partagez | .
 

 Don't rain on my parade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Kendale J. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 194
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade   Mar 22 Déc - 21:12


Protéger ma famille. Je me suis toujours juré de le faire lorsque ce serait nécessaire. Ce jour semble être arrivé bien plus vite que je ne le pensais malheureusement… J’ignore comment tout cela va évoluer ou pour combien de temps nous serons en « sécurité » entre ces murs. Je n’aime pas cet endroit. Sans Emerson cela n’a aucun sens. Et puis il y a ce sentiment étrange de culpabilité qui ne cesse de me ronger un peu plus chaque jour, comme si je n’avais pas fait tout mon possible pour que nous soyons enfin réunis. Il faut que je la retrouve, il faut qu’elle soit là, avec nous. Avec Kaycee, l’entente n’est pas franchement bonne. Il y a des jours où ça va mieux, puis d’autres où tout va mal. Emerson aurait su comment gérer tout ça avec elle… Mais moi, j’en suis incapable. Je n’arrive pas à rester calme, à me contenir. Pour l’instant j’ai plutôt réussi à gérer les conflits avec ma fille mais j’ai peur de ne plus y arriver… Chaque nouvelle journée sans sa mère risque de ne pas arranger les choses entre nous…

« Kaycee ? » Je ne l’ai pas vu arriver près de moi, occupé à ranger les quelques affaires emportées avec nous jusqu’ici. Je me redresse, laissant mon regard se poser sur elle. Je remarque tout de suite que quelque chose ne va pas, je peux lire de la colère sur son visage. Que se passe-t-il ? Je n’ai pas le temps de lui poser la question, c’est elle qui m’interroge avant que je ne puisse le faire. J’écarquille alors les yeux, ai-je bien entendu ? Sa mère, morte ? Une vision d’horreur m’électrise alors que je tente de comprendre. « Non. Mais… Qu’est-ce que tu racontes Kaycee ? Bien… Bien sûr que non ! » Je ne trouve pas les mots. Pourquoi me pose-t-elle cette question ? Les yeux de ma fille continuent de me scruter, le regard dur. Elle semble m’en vouloir pour quelque chose. Sa réaction est insensée. Pourquoi pense-t-elle que sa mère puisse être morte ?

Puis elle reprend sur un ton qui a le don de m’exaspérer au plus haut point. Néanmoins, je comprends rapidement qu’elle est au courant pour ce qu’il se passe dehors. Bien sûr que j’étais au courant… Mais je ne voulais pas l’inquiéter ou lui faire peur. Si je n’ai rien dit, c’était pour la protéger de tout ça, lui éviter de trop s’angoisser pour sa mère… Bien joué, Kendale… Te voilà avec une adolescente énervée et pas vraiment prête à comprendre pourquoi on lui a caché la vérité… Je ne peux m’empêcher de sourpiret avant de lui répondre. « Kaycee… S’il te plaît. Ne me parle pas sur ce ton. » Mes sourcils se froncent, ma voix se veut suffisamment autoritaire pour qu’elle arrête son cirque… « Ecoute. Je comprends que ça te mette en colère. Mais je ne voulais pas que tu t’inquiètes… Et… » Et voilà que je ne trouve pas mes mots. Décidément, elle sait exactement comment me foutre en rogne… A croire qu’elle le fait exprès. Il faut que je reste calme, même si c’est compliqué…

« Bien. Si tu veux, on va en parler… Mais calme toi, tu veux. Si je ne t’ai rien dit c’est pour ne pas t’affoler... Crois-moi, je voulais bien faire… »  Qui a bien pu lui dire pour les morts ? Cela va d’autant plus l’inquiéter pour sa mère… C’était suffisamment compliqué comme ça, mais maintenant… Si je pouvais mettre la main sur la personne qui lui a raconter tout ça…






Revenir en haut Aller en bas
Kaycee Barnett
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/10/2014
Messages : 623
Age IRL : 15

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade   Lun 28 Déc - 13:18

Kendale fut surpris de cette intervention directe. Il pensait avoir protégé ses arrières. Raté. Sa fille serra les dents et le regarda balbutier à l'idée qu'Emy puisse avoir succombé. Bon ça ne semblait pas à l'ordre du jour. Ou tout du moins, le pompier n'en savait rien !

- Tu me le dirais, hein ? Demanda-t-elle sans aucune assurance. Elle ne pouvait plus lui faire confiance. Elle ravala la boule qui s'était formée dans sa gorge à l'évocation de sa mère. Envisager cette théorie était trop douloureuse. Ne pas pleurer, Kaycee, ne pas pleurer !

Heureusement la conversation prit une tournure plus musclée, ce qui dissipa son chagrin naissant. Les engueulades avec Ken ne la rendait jamais malheureuse sur le coup. C'était toujours de la vraie colère, de celle qui écrase tout le reste. C'était après coup qu'elle en éprouvait parfois une certaine peine. Elle ne regrettait pas ses cris à elle – rarement en tout cas - mais le comportement fuyant de son paternel. Il la décevait tellement ! Et aujourd'hui plus que tout.

- Sur quel ton tu veux que je te parle ! T'es mon père et t'es le pire menteur de la terre ! Tatataa effet dramatique intense ! Tu crois vraiment que j'ai pas de cerveau, hein ! J'ai 14 ans papa, je ne suis plus une gamine et tu le sais par-fai-te-ment ! Elle le lui avait en tout cas répété un nombre incalculable de fois !! C'est pas en me cachant la vérité que tu me protèges. Moi je suis comme une conne à croire au monde des bisounours, quand dehors ça s'entretue ou je-sais-pas quoi ! Je dois être la seule à pas être au courant. Et maman est là-bas ! Putain, aussi bien elle a vraiment des problèmes et nous on est là à rien faire ! TOI, TU FAIS RIEN ! Elle avait pointé un index accusateur en direction du torse de l'homme.

Elle utilisait des mots que ses parents ne voulaient généralement pas entendre dans sa bouche : « conne », « putain » et sa dernière phrase, accompagnée d'une intonation bien virulente, était une invitation à la baffer là tout de suite, franchement. Ça finissait aussi souvent comme ça les conversations chez les Barnett. La fille titillait le père, jusqu'à ce qu'il ne sache plus se contrôler. Surtout s'il avait un peu coup dans le nez ! Alors elle se prenait régulièrement des gifles qui augmentaient encore son aigreur d'adolescente ! Certaines étaient méritées, il fallait l'avouer, mais la blondinette n'était bien entendu pas complètement assez mature pour le reconnaître.


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en bas
Kendale J. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 194
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade   Sam 9 Jan - 18:59


Si Kaycee semble se faire hésitante durant un instant, évoquant l’idée terrifiante que sa mère puisse être morte, elle se reprend rapidement. Le ton monte de nouveau. Elle semble m’en vouloir énormément. Elle n’apprécie pas du tout de ne pas avoir été mise au courant et compte bien me le faire savoir. Elle me traite de menteur. BIM. Prends-toi ça dans la face, Kendale. Mes sourcils se froncent davantage, je n’aime pas du tout cette façon dont elle a de me parler… Ou plutôt de me crier dessus. Du grand spectacle pour les autres réfugiés se trouvant aux alentours. Je lâche un « chut » pour essayer de lui faire comprendre qu’elle doit se calmer, mais à quoi bon ? Elle continue, me répétant qu’elle n’est plus une enfant, avec une insolence déconcertante.

« Kaycee ! Tais-toi !! » Et voilà que mes cris se mêlent aux siens. Crier plus fort qu’elle… Ça n’arrange pas les choses. Au contraire, elle se met à dire des injures. Je sais pertinemment que c’est ça qu’elle cherche, me faire péter les plombs. Et évidemment, ça fonctionne… Puisqu’elle en rajoute encore, de quoi me rendre fou. « Arrête ! » Bien sûr, Kaycee continue, jusqu’à dire ce qu’il ne fallait pas. Elle me dit que je ne fais rien pour retrouver sa mère… J’explose, alors. Je veux qu’elle se taise, qu’elle arrête de crier. Et le seul moyen que je trouve… C’est cette gifle qui vient s’abattre sur sa joue. Je n’ai pas tapé fort mais dès que je réalise ce que je viens de faire… Je m’en veux immédiatement. Ce n’est pas la première fois que je gifle ma fille mais comme à chaque fois, une horrible culpabilité s’empare de moi. Je me déteste lorsque je fais ça… Emerson aussi d’ailleurs, et elle m’en voudrait également beaucoup de ne pas avoir réussi à me contenir, une fois de plus. Elle… Elle est bien meilleure que moi pour ça. Patiente, douce… Trouvant toujours les mots qu’il faut. Moi, j’en suis incapable. C’est bien pour ça que ça termine souvent comme ça avec Kaycee… Evidemment, je suis conscient que ce n’est pas franchement la meilleure des solutions. Plus mauvais père de l’année… C’est sûrement un titre bien mérité… J’ignore si quelqu’un nous a vu, c’est très probablement le cas. Génial… Je soupire, ne sachant plus quoi faire…

Pourquoi faut-il qu’elle me pousse à bout comme ça ? Je ne comprends pas pourquoi elle m’en veut autant. Mais avant de chercher des réponses à mes questions, il faut que je me calme. Passant une main sur mon visage, je souffle bruyamment. Puis, je prends finalement un air désolé. Il faut que j’arrête de m’emporter… Je dois faire des efforts… « Kaycee… Crois-moi… J’essaye de faire tout mon possible pour retrouver ta mère. Je suis sûr qu’il est possible de la contacter comme l’autre fois… Mais les militaires ne veulent rien entendre… Il faut que tu me laisses du temps, j’finirai par trouver un moyen, mais tu dois être patiente… On la retrouvera, d’accord ? Je te promets qu’on la retrouvera… » Expliquer les choses, garder son calme… C’est ce qu’Emy ferait. Bien. Pas sûr que ça dure très longtemps… « Qu’est-ce qu’on t’as dis pour que tu penses à tout ça ? Hein ? Dis-moi ? Qui t’as raconté tout ça ? »






Revenir en haut Aller en bas
Kaycee Barnett
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/10/2014
Messages : 623
Age IRL : 15

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade   Jeu 14 Jan - 17:44

Kaycee avait senti la moutarde monter au nez de son père et elle reçut la gifle presque comme une fatalité. Tant pis pour les gens qui pouvaient les regarder. Certains devaient approuver les réflexes de Kendale, face à l’impertinence de sa progéniture, d’autres étaient peut-être offusqués qu’il gère son éducation de la sorte. Aucune importance pour notre duo. C’était bien leurs affaires ! L’adolescente vit son teint rougir, suite à la correction, et fronça les sourcils.

- Je te déteste, dit-elle, mauvaise. Et elle le pensait. Sur la seconde, tout du moins, car elle n’était pas une si vilaine fille en temps normal. Mais dans ces cas-là, elle bouillonnait.

Ken, penaud, essaya de calmer un peu le jeu, tout en restant ferme. Ses paroles sonnaient un peu creux, et l’adolescente avait bien conscience que ses paroles rassurantes, si elles paraissaient sincères, ne reposaient plus sur aucune certitude. Elle baissa d’un ton aussi.

- Je sais que tu essaieras, reconnut-elle. Elle ne doutait pas des sentiments de son père pour sa mère, même s’ils s’engueulaient souvent. Tout le monde aimait Emerson, son mari le premier ! Enfin après sa fille… Mais ne promets pas qu’on la retrouvera, si tu n’en sais rien, trancha-t-elle, à la fois amère et avec l’humeur sombre.

D’ici quelques heures, son caractère optimiste la ferait de nouveau croire qu’il y avait encore une chance de retrouver Emy, mais pour l’heure, elle ne savait plus. Et cette pensée la rendait malade. Pour tout dire, s’ils voulaient vraiment essayer de la retrouver, peut-être devraient-ils quitter le lycée et partir à sa recherche ! La jeune fille se fit intérieurement la promesse de mener son enquête un jour. D’ici un ou deux mois, si rien n’avait changé, c’était décidé, elle partirait chercher sa mère… ou sa dépouille…

Fais-moi une autre promesse, papa. Elle posa un regard intense sur son paternel. Si dans un ou deux mois, elle n’est toujours pas là, et on a eu aucune nouvelle… Promets-moi qu’on partira d’ici pour aller la chercher au dehors. Toi et moi, en faisant fi du danger. C’était ce que le véritable amour permettait.

Elle attendit que Kendale acquiesce, puis elle pinça les lèvres en hochant doucement la tête. Cela annonçait une trêve, dans leur prise de becs. Puis l’homme lui demanda qui lui avait révélé tout ça, et notamment l’exacte menace. Elle hésita. Ken paraissait calmer, mais il restait indéniablement contrarié !

- Quelle importance ? Demanda-t-elle, en essayant de préserver Kristen des foudres du père Barnett. Tu veux savoir en quels militaires on peut faire confiance ? Lesquels sont vraiment honnêtes ? Sarcasme.

Elle venait déjà de révéler que c’était un membre des forces armées. Et toutes les puissances du monde savaient ce que l’adolescente pensait du comportement de leurs protecteurs ! Machinalement, son regard se reporta vers l’entrée du gymnase, où Kristen montait toujours la garde. Sans le vouloir, elle venait de vendre la jeune femme, car Kendale ne fut pas long à comprendre qu’il s’agissait d’elle…


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Don't rain on my parade   Aujourd'hui à 3:03

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't rain on my parade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» don't rain on my parade (carmingham)
» Fiche de Rain Maniko
» MILLA ♣ set fire to the rain
» AZS Ҩ Nobody, not even the rain has such small hands
» Présentation de Blue Rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-