Partagez | .
 

 I still believe [Tam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: I still believe [Tam]   Mar 8 Déc 2015 - 16:46


I Still Believe.
PV : Kassandra Fletcher

Kass semblait contente de pouvoir venir squatter dans notre coin. On allait finir par se retrouver à trente les uns sur les autres de notre côté du stade. Il faut croire que Dante et moi étions une sorte de bête de foire et que beaucoup de personnes voulaient nous observer dans notre habitat naturel. Ce n’était certainement pas la réalité, mais cette idée me faisait doucement rigoler. « Mais oui évidemment ! Il aura une raison de nous détester comme ça et puis ce n’est pas grave. S’il nous fait la gueule, on pourra toujours le menacer à coup de rouge à lèvres et de fond de teint. » Elle parlait alors de sa pote June, visiblement on aurait certainement beaucoup de choses à se raconter si ces besoins sexuels étaient si développés.

J’affichais un sourire innocent avant de lui répondre. «  Tu sais, l’uniforme fait baver beaucoup de monde, que ça soit homme ou femme, je peux comprendre que ta pote fantasme un peu voir même beaucoup dessus. » De temps en temps j’avais reluqué quelques militaires, mais principalement les femmes. J’avais arrêté de m’intéresser aux hommes depuis longtemps bien qu’un jour, je trouverais certains un homme capable de m’aimer pour ce que je suis et que peut être je prendrais la peine de lui donner une chance. J’espère avoir la force de tourner la page sur mon ancienne vie pour profiter d’une nouvelle.

Kass rigolait fort et sans aucun scrupule que je rigolais également a ses conneries, ou même les nôtres. Les gens aux alentours nous jetaient des regards noirs. J’avais l’habitude du regard des autres et ça me donnait encore plus envie d’en rajouter une couche. Visiblement nous avions toutes deux des personnalités exubérantes et j’aimais bien ça. « Oui une espèce de troc, et puis si on met notre maquillage en commun, ça nous en fait plus. Enfin perso avec ce que j’ai on peut être tranquille pour au moins 1 an ! »  D’un coup, elle me choppa par le bras et me fit m’arrêter net. Elle semblait subjuguée par le cadeau que j’étais en train de lui faire.

Je la serrais alors dans mes bras parce que j’adore les câlins et qu’elle avait été la première et rompre l’espace personnel de l’autre. « C’est trop bien ! On va pouvoir s’amuser comme des folles toutes les deux j’en suis sure à deux cents pour cent. Si June est intéressé, on peut l’inclure sans aucun problème. » La blonde voulait s’en prendre à mes cheveux également. Je n’avais pas beaucoup de matériel de coiffure ceux qui m’attristaient presque. Nous ne pourrions certainement pas faire grand-chose à ce sujet. « Si tu peux même me trouver des fringues si tu as envie. Même si je me doute que ça ne doit pas être évident vu les conditions actuelles. » C’est vrai que penser à nos fringues ou la tête qu’on avait le matin, était pas la meilleure façon de survivre, mais au moins ça nous changer les idées.

J’avais cru comprendre que la blonde aimait beaucoup ses cheveux et je pouvais comprendre qu’elle aimait en prendre soin. J’affichais un sourire amical tout en tendant une main jusqu’à sa chevelure pour pouvoir les analyser un peu. « Tu sais, tes cheveux sont super aussi ! J’ai toujours voulu avoir une couleur similaire à la tienne, mais je sais par expérience que ça ne me va pas au teint. Du coup, je préfère garder ma couleur naturelle, c’est plus simple. » Après tout si j’étais née brune c’est qu’il devait bien avoir une raison. Je m’assombris tout de même les cheveux ce qui fait que depuis le temps que j’étais là, mes racines commençaient à apparaitre.

La question que je craignais le plus finit par apparaitre. Qu’est-ce que je faisais avant ? Je ne me voyais pas lui avouer que j’étais une ancienne prostituer et que je n’ai jamais eu d’objectif dans la vie. Du moins, ce métier me plaisait beaucoup et je ne voulais pas avoir à justifier mes choix de vie. « Oula ! Absolument pas. Il fut une époque où les jeux vidéo ne signifiaient pas grand-chose pour moi. On va dire qu’il s’agit là d’une de mes découvertes depuis mon arrivée à Seattle. Avant je travaillé pour Dante en tant que manageuse secrétaire associer et un peu tout ce que tu veux. Mais ça non plus ce n’était pas vraiment mon but dans la vie. » Je n’en expliquerais certainement pas plus, c’était suffisant. Je devais tout de même lui expliquer mon rêve d’enfant.

J’affichais un sourire fier avant de reprendre. « J’ai fait des études pour devenir couturière et j’aurais bien aimé en fait mon métier. J’ai toujours aimé coudre et créer moi-même des vêtements. J’ai fait des beaucoup de costume sur demande sur mon temps libre pour gagner un peu d’argent, et on va dire que les geeks adorent ça du coup j’ai pu proposer mes services en plus dans mon magasin.» Voilà, c’était un peu l’histoire de ma vie, mais la version courte parce que la longue, on y serait encore demain soir. Vu les problèmes que j’ai eus.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: I still believe [Tam]   Sam 19 Déc 2015 - 19:33

« L'uniforme me fait pas baver quand ils sont pas fichus de nous transmettre des informations vitales en faites. » Aima t-elle préciser avant qu'elles ne repartent toutes les deux dans des sujets de conversation tout autre. Même si le cas de June à la chasse était captivant, elle préférait largement parler de maquillage et de cheveux. Déjà ça lui permettait d'oublier un peu que sa meilleure amie disparaissait pendant quelques heures pour la laisser seule, et ça l'aidait aussi à oublier ce qui se passait dehors. Enfin... Ce qu'elle ne savait pas qui se passait.

« Un an ? Tu as ramené combien de caisse ? Ils t'ont laissé rentrer avec tout ça ? Mon dieu, j'suis impatiente de voir tout ce que tu as en réserve ! J'ai pris beaucoup, mais je doute d'en avoir assez pour une année. Et... Pour être honnête, j'espère qu'on sera sortie de ce merdier d'ici là. » Ça serait vraiment détestable s'ils devaient penser à vivre des mois l'un sur l'autre. Il n'y avait aucune raison pour que les récents événements ne s'améliorent pas, même si elle était peu confiante par rapport à toute cette histoire. Elle s'inquiétait comme tout le monde, mais vu la joie que la conversation de filles lui apportait, elle n'avait aucune envie de briser cette béatitude. C'était une vraie perle cette fille ! Les journées seraient moins longues en allant crécher du coté des deux jeunes gens. Dante n'allait sans doute pas être de cet avis, même s'ils s'appréciaient. 24H sur 24 ne serait pas pareil qu'une heure où il devrait la / les supporter. Un petit rire s'échappa de sa gorge lorsque Tam lui causa de fringues.

« On pourra toujours s'en échanger des fringues, June en a ramené une bonne valise, pareil pour moi, et je suppose que tu t'es pas gêné non plus. On aura qu'à à fouiller dans nos valises, troquer. Ça sera un bon moyen de passer le temps ! Après, si June veut bien. Parfois elle disparaît pendant une matinée entière. Comme là, elle m'a même pas dit qu'elle s'en allait. Elle a dû repérer son brun ténébreux dans la foule de militaire et m'a faussé compagnie. Hm. J'devrais peut être aussi en chercher un, mais chaque fois impossible de les faire parler. Ils disent le strict minimum... Faut avoir de la patience ! T'as déjà causé avec l'un d'eux ? Aussi aimable qu'une porte de prison. »

Elles se serraient dans les bras, sautillaient comme des gamines. Elle était certaine que June serait jalouse et se joindrait sans doute à elles. Faudrait vraiment qu'elle la retrouve dans cette foule. Histoire de lui causer de Tam. Ce trio aurait au moins le mérite de prendre du bon temps, même dans la transpiration et mauvaise humeur humaine. Kassandra se croyait retournée à l'adolescence. Ça faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas ris à ce point, presque sans discontinuité. Les mots venaient d'eux mêmes, comme si elle avait connu Tam depuis toujours. Ses cheveux étaient devenues d'ailleurs son intérêt premier après leurs étreintes. « Ça ne te va pas au teint si tu te fais entièrement blonde. Maiiis... Quelques mèches éparpillés à l'arrière, un joli balayage, ça t'irait à merveille. Et, pourquoi pas une couleur plus blanche que blonde ? Hm... » Plaça t-elle alors qu'elle s'intéressait à nouveau au mouvement des lèvres de Tam qui lui dictait une réponse. Oh. Sérieusement ? Couturière ? Pourquoi n'avait-elle pas pu réaliser ce rêve qui paraissait pour Kassandra tellement simple. Elle était dans ce domaine justement, et elle n'avait eu aucun mal avec beaucoup d'ardeurs à atteindre les sommets. Des stages dans de bonnes boîtes et du piston lui avaient certes permis d'atteindre plus vite son but mais... « Pourquoi ne pas avoir pu aller jusqu'au bout ? Qu'est-ce qui t'as freinée ? Je pourrais t'aider à trouver des contacts et à reprendre une formation. Je connais vraiment beaucoup de gens dans l'université. Je suis sûr que tu es une bosseuse et que t'aurais eu une bourse. Si c'est bien l'argent qui posait problème... » Tout en continuant à parler et à marcher, elle traficotait dans les cheveux de sa nouvelle amie, impatiente d'en savoir davantage. « T'as des photos de tes créations sur ton portable ? » Ils avaient toujours la possibilité de charger le portable, mais les appels étaient toujours limités. Un sourire tira les lèvres de la blonde alors qu'elle interrogeait : « C'quoi ces costumes de geek que tu faisais ? De super héros, ou de ce genre ? C'est pas des cosplays qu'on dit ? Enfin j'suis pas sûr mais je crois en avoir entendu parler... »


Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: I still believe [Tam]   Lun 28 Déc 2015 - 19:11


I Still Believe.
PV : Kassandra Fletcher

Parler de la meilleure amie de la blonde était très intéressant, mais nous avions encore mieux à faire. Elle n’était pour le moment et nous avions beaucoup de choses à apprendre l’une sur l’autre. Le sujet reparti alors plutôt sur le maquillage, les fringues et tout ce qui est attrait à la mode. C’était bien plus drôle que de parler de n’importe quoi d’autre. Visiblement, Kassandra était choquée lorsqu’elle entendit parler d’une année et pourtant ce n’était certainement pas loin de la réalité. J’avais deux valises avec elle, dont une qui était remplie de maquillage en tout genre.

C’était une de me fierté en fait. Sans mon maquillage, je n’étais rien. Bien que j’aie déjà une couche de maquillage tatouage que je trouvais assez pratique pour gagner un temps précieux lorsqu’on est pressé bien que pour le moment nous avions tout notre temps devant nous. « J’avoue que c’est certainement un petit peu exagéré, mais je suis arrivé avec deux valises ici. Les militaires m’ont pris pour une allumée quand ils ont vu le stock de trucs. Je ne regrette pas du tout en tout cas. Au moins ça sera utile. Je voyage toujours avec une tonne de make-up. » J’avais les yeux brillants en échangeant ces quelques mots avec elle.

Je repris ma respiration avant de reprendre dans un flot de paroles toujours aussi rapide et plein d’entrain. « Je suis la fille qui a toujours de quoi se remaquiller totalement dans son sac bien que je ne suis sortie que pour quelques minutes. Enfin, je suppose que tu connais la magie du sac à main chez les femmes. Toujours un tas de trucs pas forcement ultra utile, mais on ne peut pas se passer du moindre objet qu’il contient. » Dante avait souvent rigolé de voir le bazar que je promener partout avec moi, mais il s’agissait d’un homme et il ne pouvait pas comprendre le besoin que j’éprouvais d’avoir tout ça.

J’avais un sourire un peu plus con que d’habitude sur le visage. Je n’avais pas souvent eu d’amis sur qui compter et pour la première fois, j’avais l’impression que j’avais rencontré cette amie. Tout le monde préférait s’arrêter sur mes tatouages ou les rumeurs qui courraient sur moi. « Je suis sûr qu’on pourra se troquer des tas de trucs, même si c’est que pour une journée ou un délire de la sorte. Après si tu veux on pourrait faire une blague à June, j’ai de quoi te dessiner un faux tatouage. » J’avais déjà fait cette expérience sur des amis qui voulait se faire tatouer, mais qui n’était pas sûre de l’endroit ou du motif.

Kass avait raison, les militaires n’avaient jamais été très causants et par défaut je ne préfère pas m’approcher d’eux. Je n’ai jamais aimé l’autorité et par conséquent, j’avais toujours fait de mon mieux pour éviter toute les représentants de l’ordre. « Je t’avoue que je ne les aime pas trop et que je ne préfère pas trop leur parler. Les raisons sont plutôt simples, j’ai fait des choses pas forcément très légales du coup je n’aime pas trop me mélanger à eux et je préfère les évité soigneusement. » Je minimisais un peu tout ce que j’avais fait, mais je n’avais pas trop envie de rentrer sur les détails.

Je voyais son regard porté une nouvelle fois sur mes cheveux. Elle envie de me voir avec une coloration maintenant. « Tu sais, je les ai eus de pas mal de couleurs différentes et je t’avoue que je m’aime plutôt bien avec les cheveux noirs au final. J’ai fait des reflets rouges, des bleus. J’ai fait des mèches blondes, et j’ai également était rousse pendant un temps. Mais le blond, je n’ai jamais vraiment voulu tenter le coup. » C’est vrai ce n’est pas une couleur qui me paraissait intelligente surtout avec mes origines brésiliennes.

La couture avait été une passion inachevée, je ne savais pas vraiment comment expliquer pourquoi j’avais arrêté. « Oh, tu sais, j’ai fini mes études au Canada, ce n’est pas le problème. C’est juste que je n’aie pas su trouver la bonne porte. J’ai atterri dans la drogue et les trucs de ce genre. Je n’avais personne sur qui compter, alors j’ai saisi le premier job de serveuse que j’ai pu sans chercher à évoluer puisque j’avais à peine de quoi vivre. » La vie était dure et c’est vrai qu’elle n’avait pas été très tendre avec moi.

J’avais fait de mon mieux pour pratiquer ma passion même si je ne pouvais pas en vivre. « Je n’ai pas pris mon portable avec moi, ni même mon ordinateur. Cependant j’ai un cahier avec mes croquis et je crois que j’ai des photos des créations terminées dedans. Oui tu as raison, il s’agit bel et bien de cosplay. Mais je n’ai pas fait que ça. J’avais une page web ou on pouvait me demander des créations particulières si on me fournissait croquis et mensuration. Je te montrerais ça avec plaisir. » J’affichais un sourire satisfait en racontant ce détail de ma vie.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: I still believe [Tam]   Lun 4 Jan 2016 - 12:24

Un rire s'échappa de sa gorge. Elle voyait bien la tête de ces affreux lorsqu'elle avait déballer tout son matos. Tam avait du cranc. N'avaient-ils rien dit ? Ils n'étaient pas spécialement autoriser à faire des commentaires c'était vrai, ils étaient tous plus ou moins rigides. Kassandra aussi avait ramené le plus possible de maquillages sans pour autant se surcharger. Elle avait eu peur, et elle n'avait pas pris le temps, tout comme June, de ramener le tout. Déjà parce que la blonde avait l'espoir de revenir chez elle... Même si cela devait durer des jours... Mais également parce qu'elle n'avait pas eu trop envie de se surcharger.

Une blague à June ? Elle tendait à nouveau l'oreille en hochant frénétiquement la tête. « Ça m'intéresse. Tu m'expliques comment tu peux arriver à me coller un faux tatouage ? » Elle était curieuse de voir quel type de magie Tam allait lui montrer. Cette femme était tellement pleine de surprises qu'elle était certaine d'avoir toujours des sujets de conversation...
Son sourire s'effaça une seconde lorsqu'elle parla de ses problèmes avec la loi. Enfin, elle n'en parla qu'en surface. Mais cela suffit à la blonde d'hausser les sourcils, interloqué, surprise, avec l'envie d'en savoir d'avantage. Tam avait laissé échappé volontaire une information qui intéressait déjà beaucoup la blonde. « Oh. » Kassandra n'avait jamais trop fréquenté de junkies ou de personnes trempants dans des affaires pas très honnêtes... Elle avait toujours été connu les gens de la haute société, occuper les plus grand palaces, les plus grandes soirées. Elle faisait parti d'un cercle extérieur, et l'univers de la brune l'intriguait totalement. « Ils vont pas lire en toi comme dans un livre ouvert. Puis t'as pas franchement l'air d'être le genre de filles qui mouillent dans des affaires de ce genre tu sais... Après si tu perds tes moyens, ils vont sûrement mettre ça sur le compte du dérèglement psychologique... » Ça se disait ça ? « J'm'occuperai de mettre mes oreilles de par chez eux et de te transmettre des trucs. Mais c'est pas gagné... » Glissa t-elle en haussant les épaules et en continuant à tripoter les cheveux délicats de la jeune femme. Ils étaient fin et doux. Kassandra releva de nouveau le regard dans sa direction lorsqu'elle parla de toutes les couleurs qu'elle avait pu tester. Sérieusement ?

« Wouah ! T'as mis combien de masques sur tes cheveux pour qu'ils se réparent aussi bien ? On dirait pas que t'as fait autant de couleurs... Moi ils se cassent parfois, à cause du lisseur... June n'arrête pas de me dire que j'en abuse... Mais elle oublie que je me fais aussi des boucles. Enfin, je ne l'ai pas pris ici de toute façon, j'y pense... Je me suis dit qu'on serait privé d'une prise électrique pour l'utiliser... Si j'avais su je l'aurai apporté. » Plaça t-elle en faisant de délicates tresses avant de relâcher les cheveux de la brune. De toute façon, elles arrivaient déjà près du coin où elle avait ses affaires et celles de June. Elle pensait même à déplacer les affaires très prochaine. Pourquoi pas tout de suite ? Elle aimait bien Dante et Tam, ils étaient de très bonnes compagnies. June serait très certainement du même avis. Quoiqu'elle aurait peut être envie d'aller gratter du coté de Dante vu son insatiable envie de dévorer de l'homme... « Mais ça ne m'empêchera pas de faire quelques folies avec tes cheveux. T'as une bonne longueur. Ça donne pleins d'idées de coupe. » Termina t-elle avant de se concentrer sur les éventuelles questions qu'elle pourrait lui poser sur son ancienne vie. Ça allait aider Tam d'avoir eu ce genre d'expérience, et elle pourrait peut être sortir dehors de temps en temps. Elle, elle préférait éviter de s'approcher des infectés. Y repenser la remettait dans un état second, les yeux un peu dans le vague alors que son cerveau imprimer lentement mais sûrement les propos de la belle. « Oh. Si j'pouvais capter quelque chose, j'aurai pu me connecter à internet avec mon portable et tu aurait pu me montrer ce site... » Tam c'était comme un baume, agréable, avec elle pouvait discuter d'autres choses que ce qu'il y avait dehors. Même si le sujet retournait toujours vers ce chemin tortueux au final... « Cette ancienne vie là... Qu'est-ce que tu as détesté et que tu as voulu oublié ? » Il arrivait des moments à Kassandra d'avoir un peu de pitié pour ceux qui n'avait pas eu sa vie, mais elle finissait toujours pas revenir à elle. Elle ne regrettait pas sa vie, et elle était d'une certaine façon contente de ne pas avoir eu d'amis dans ce genre de vie. Avant, elle était certaine qu'elle n'aurait sans doute pas réagi. Bien consciente du gouffre qui la séparait de la société d'en bas... Un soupire s'échappa de sa gorge alors que poursuivait en s'installant prêt des affaires de ses affaires histoire de se poser un peu. De cette façon, elle fouillait déjà dans ses affaires pour en sortir le rouge à lèvre qu'elle voulait bien lui prêter, offrir, quelle importance. Elle pourrait s'en acheter à foison. « Enfin, j'voulais dire. Cette vie difficile... J'aimerai savoir ton ressenti. » Sous entendu, j'aimerai voir comment c'est une vie différente de la mienne, voir comment on percevait le monde sans avoir de l'or dans les yeux, voir la détresse et la pauvreté pour prendre conscience de...
Kassandra pouvait toujours lui dire, n'en parle pas si tu n'en as pas envie... Mais elle préféra attendre une réaction. Si elle ne voulait pas, comme Dante qui avait été réticent à le lui dire vu qu'ils ne se connaissaient que depuis peu, elle pourrait essayer de comprendre. Elle ruminerait, râlerait de ne pas savoir, et continuerait à parler de sa sublime vie à elle. Mais c'est tout. Elle tenterait de jouer avec la patience.


Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: I still believe [Tam]   Mar 5 Jan 2016 - 11:49


I Still Believe.
PV : Kassandra Fletcher

Je souriais alors, évidemment, j’avais piqué la curiosité de la blonde. Faire des tatoos make up comme j’aimais le dire, était une sorte d’art que j’avais mis au point il y a bien longtemps maintenant. Il suffisait d’avoir suffisamment de maitrise de son sujet ainsi qu’assez de matériel pour entreprendre la création. « Exactement ! Tu sais, ce n’est pas très compliqué avec le maquillage adapter les bons ustensiles. Les motifs plutôt petits et discrets j’arrive à les réaliser en une dizaine de minutes. » C’était un temps plutôt correct quand on voit des femmes qui passe une heure tous les matins dans la salle de bain. « J’ai développé cette capacité à cause de mon fond de temps qui masque toujours mes étoiles. » J’indiquais du doigt les nombreuses petites étoiles qui agrémenté mon visage.

Il était plus simple de refaire ses dernières puisque j’avais déjà le modèle en dessous, mais je ne précisais pas le fond de ma pensée qui était certainement un peu inutile. Visiblement, j’avais légèrement choqué Kassandra en lui parlant de mon passé tumultueux. Je ne pouvais pas lui permettre de raconter tout à cette belle femme de risque qu’elle refuse de me parler dans un avenir plutôt proche. « Ne justifie pas ma conduite, c’était il y a 4 ans maintenant. J’ai changé, grandi et muri. Cependant, avec mes tatouages partout sur le corps tu serais surpris de connaitre le nombre de personnes qui m’ont accosté dans la rue pour avoir une dose ou me vendre un truc. » Les stéréotypes sont souvent blessants et méchants. J’avais fini par m’y habituer et vivre avec. La vie n’est pas toujours facile, je m’étais pris des baffes, mais j’avais toujours fait de mon mieux pour me relever et garder la tête haute.

Mes cheveux impressionnaient visiblement Kass, c’est vrai que j’avais toujours entretenu avec minutie ma chevelure. « Je n’ai pas tout fait d’un coup, et ma dernière coloration remonte à un an. Du coup, je suppose que j’ai fini par couper toutes les parties abimées. Après j’avoue que j’en prends très soin. J’ai laissé tomber le shampoing traditionnel depuis un long moment maintenant. Je me sers uniquement de produit naturel. C’est plus respectueux pour les cheveux et le crâne du coup, le résultat se ressent avec des cheveux plus agréables et nourris. » J’avais fait partie de ceux qui avait lancé la mode du low poo et no poo. Je n’en tirais pas vraiment une fierté parce que les gens faisaient bien ce qui voulait de leurs cheveux. Cependant, j’étais vraiment très contente du résultat. « Je crois d’ailleurs que c’est la première fois qu’ils sont aussi longs. Je me fais souvent couper les cheveux pour les aérer. » Beaucoup pleuraient leurs cheveux, mais pas moi. J’avais toujours fait en sorte de les épointer pratiquement tous les mois pour qu’ils continuent à pousser sans aucune discontinuité.

Évidemment internet manquait, j’étais certainement la première ici à en ressentir le vide qu’il avait laissé derrière lui. Je regardais alors la blonde avec un sourire entendu. « J’aurais dû penser à mon ordinateur, j’avais tous les pages sauvegardés dessus. Cependant, j’avais peur qu’on ne puisse pas s’en servir ici alors j’ai préféré le laisser dans mon appartement. C’est vrai qu’il y avait beaucoup de photo, mais bon ce n’est pas très grave. Avec un peu de chance, je pourrais toujours me mettre au travail dans quelque temps et je te montrerais de quoi je suis capable. » La vérité c’était qu’il était chez Dante, mais les détails du genre n’avaient pour le moment aucune importance. J’avais l’espoir qu’on sorte d’ici ou que du moins l’environnement change. Je me savais capable de refaire des vêtements magnifiques avec un peu de tissus du fils et une aiguille.

Kassandra était curieuse et je la comprenais parfaitement. Mon ancienne vie était remplie de mystère qui était plutôt bien gardé. Je réfléchissais un instant, je savais que j’en avais déjà trop dit que notre secret reste intact. Un jour, les gens finiraient par comprendre et cette idée m’effrayait au plus haut point. « Je détestais pratiquement tout de mon ancienne vie quand on y réfléchit. Mes parents, les clients chiants, les hommes qui me draguaient à longueur de temps. L’esprit humain est trop compliqué pour oublier, on ne peut que vivre avec et le garder dans un coin de sa tête. » Je ne regrettais pas ma mémoire qui me permettait chaque jour de vivre un jour meilleur et apprécier ma nouvelle vie à sa juste valeur. « Quand on vit comme ça, on ne ressent pas grand-chose. Uniquement, le désespoir, la tristesse et l’envie de tout plaqué. Cependant, on a besoin d’argent, d’amis ou de soutien. Alors je me suis levé tous les matins dans l’espoir que demain sera un jour meilleur, alors que chaque jour et pire que le précédent. » Je réalisais que j’étais en train d’expliquer ma philosophie de vie.

Pourtant, je m’intéressais plus à la vie de Kassandra qui devait simplement être magnifique. « J’aurais rêvé avoir une vie comme la tienne. Tu as dû vivre des choses tellement géniales. » Je souriais alors un instant. Il était sincère et pétillant, j’étais vraiment heureuse de cette rencontre magnifique.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: I still believe [Tam]   Sam 9 Jan 2016 - 0:32

On apprenait toujours des autres. C'est bien une chose qu'elle avait toujours retenu tout au long de sa vie. Malgré sa condition, elle avait toujours été avide d'apprendre, de savoir, et d'essayer de reproduire les talents des autres. Kassandra n'avait jamais lésiné sur l'apprentissage, même lorsque les sujets ne la bottaient pas. Mais apprendre la manière dont la brune faisait ressortir ses tatouages dissimulés sous une couche de fond de teint, ça piquait encore et encore sa curiosité. Mais ces idées de génie ! Puis cet espèce de peinture sur soi, ça pouvait laisser libre cours à l'imagination... Tatouer son corps à volonté, tout à ayant le pouvoir de revenir en arrière ! Enfin, elle savait pas si c'était possible d'aller jusqu'à se tatouer d'autres parties du corps que le visage. Kassandra hocha expressément la tête sans ajouter un mot à part que ça la bottait vraiment.

Des sujets plus sérieux étaient abordés et elle ne daigna pas la couper. Elle hochait la tête à son propos. Il n'était pas utile de rentrer dans les détails, déjà parce qu'elle voyait bien que c'était trop tôt pour en parler et qu'il fallait qu'elle se calme avec sa curiosité mal placée.
Elle connaissait les techniques que Tam employaient, mais pour ce qui était d'utiliser uniquement des produits naturelles, elle chuchotait : « J'ai jamais trop suivi cette mode, certains sont tout de même des équivalents de produits cosmétiques plus soft et moins dangereux pour le cuir chevelu. » Une remarque qu'elle plaça tout en continuant d'observer les cheveux de sa vis-à-vis qui tournait légèrement la tête. Couper les pointes pour maintenir la longueur et éviter les fourches, elle le faisait assez régulièrement chez le coiffeur mais elle reprenait très vite ses vieilles habitudes. Puis avec le virus qui se baladait dans l'air, le fait qu'elle soit dans le stade, ses cheveux avaient pas la même gueule que d'habitude. « Roh, puis ça va se perdre la qualité de tes beaux cheveux si on continue de trainer ici... Dans ce stade... » Comme les siens d'ailleurs. Un peu de sarcasme ne faisait jamais de mal, et c'était bien bien méchant, c'était juste la vérité, et un peu de jalousie sagement dissimulé derrière l'un de ses plus beaux sourires, et un clin d'oeil appuyé. Difficile de savoir ce que pensait vraiment Kassandra.

Et à propos de tristesse, la suite était le genre de chose que la blondie aurait aimé entendre. Elle n'avait jamais eu le droit à ce qu'on lui expose des expériences pareilles. Elle avait tellement plus l'habitude d'entendre parler d'alpinisme... ou d'exploit scolaire... De beuveries entre amis qui avaient mal tourné... Enfin c'était le pire qu'elle avait pu entendre. Donc forcément, une vie aussi complexe que celle de Tam, et très certainement celle de Dante aussi, ça faisait vibrer ses papilles. La curiosité de l'homme était parfois malsaine, mais il ne fallait pas que voir l'intérêt dans les yeux de l'autre. Kassandra appréciait vraiment Tam. Même si c'était clairement trop tôt pour vraiment se libérer et dévoiler des potentiels vrais secrets sur elle... elle se prenait à se perdre dans cette conversation. Se perdre positivement, penser et réfléchir à toute vitesse, parler le plus vite possible, échanger des émotions fortes. Une amitié naissante qui avait de quoi la chambouler un peu. Pourquoi c'était dans ce genre de situation qu'on remarquait les personnes qui pouvaient le plus nous apporter ? Enfin... Évidemment, June lui avait toujours apporter beaucoup, elle avait toujours été d'une amitié sincère et pure. Elle était toujours, ou presque, dispo pour elle. Quoique Kassandra avait toujours aimé avoir l'attention absolu et qu'elle avait toujours un peu abusé. L'attention entièrement sur elle, c'était ce qu'elle aimait. D'ailleurs que Tamara lui rappelle que sa vie à elle était lumineuse et belle ne la rendit pas du tout gêné... Elle parla d'elle avait de se concentrer à nouveau sur le schéma de vie de la jolie tatouée.

« J'ai fait pas mal de choses oui, un peu tous les sports, sans jamais trop en perfectionner un d'ailleurs, à mon grand désarroi. Ça m'aurait peut être était utile. J'ai toujours voulu tout faire, et vu que j'en avais la possibilité... Enfin, sport, voyage, musique, cours particuliers, j'en ai bouffé. » Et ça lui donnait pas mal de connaissances dans de nombreux domaines. La médecine par exemple, elle en connaissait quelques rudiments. C'était moindre, pas grand chose, mais c'était suffisant et c'était de bonnes bases d'apprentissages. « Mon père était capable de me payer dix études différentes si je changeais d'avis. Mais comme j'ai eu envie de quitter Portland pour ici, j'ai préféré y aller à fond et pouvoir me payer mes propres trucs... C'est tellement mieux ! » Ses lèvres se fermèrent un instant alors qu'elle se rendait compte qu'elle s'était un peu emballer à parler d'elle. Mais ce trait de sa personnalité n'avait pas l'air de trop gêné la brune. « Après on vit avec ce qu'on a je suppose. Comme tu le dis, ça fait partie intégrante de nous. Ça donne des forces pour l'un, des faiblesses pour l'autre. Le tout après, c'est d'être complémentaire... D'ailleurs... Tu ne viens pas non plus de Seattle c'est ça ? Dante m'avait dit qu'il venait pas d'ici. »


Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: I still believe [Tam]   Sam 9 Jan 2016 - 17:31


I Still Believe.
PV : Kassandra Fletcher


Je comprenais bien que le choix de vie que j’avais eu avec mes cheveux ne plaisait pas forcément, mais j’appréciais d’avoir d’autre avis extérieur. Toute critique est bonne à prendre tant qu’elle est constructive et bien développer. Je ne pouvais pas en vouloir à quelqu’un d’avoir un avis différent du mien sur des questions aussi personnelles. Tant que je pouvais échanger et apprendre des choses au contact des autres humains. J’observais également ses cheveux blonds qui pour le moment semblaient dans un meilleur état que les miens. « Tu as raison, mais on va dire que ça m’a toujours plutôt bien réussi alors je n’ai pas cherché à trouver un meilleur substitue. » Je regardais ses cheveux.

Je me demandais ce qu’elle avait pu utiliser pour qu’il soit aussi beau à l’heure actuelle. « Après si tu veux, si j’accumule mes connaissances en couture et en cheveux je devrais être capable de les épointer que ce soit les mieux ou les tiens. Faudra que je teste sur une personne volontaire la première fois. Je m’en voudrais d’abîmer ta belle chevelure. » Je lui envoyais des fleurs depuis qu’on discutait, mais c’était comme ça. Je trouvais cette femme absolument magnifique et pratiquement parfaite.

J’étais contente d’en savoir un peu plus sur sa vie. Ce n’était pas beaucoup, mais c’était déjà énormément pour moi qui n’avais pas eu la chance de me faire beaucoup d’amis proches. J’enviais sa vie qui devait être magnifique comparé à la mienne. J’avais longtemps trimé pour avoir de l’argent à la fin du mois avec pour seul ami Dante qui au final était aussi mon employeur. Je n’avais pourtant pas l’impression d’être passé à côté de chose ultra importante.

J’aurais aimé avoir une enfance aussi parfaite que celle de Kass, elle parlait uniquement de son père. Avait-elle vécu dans une famille monoparentale ? Je n’avais pas envie de lui poser la question de peur d’empiéter sur sa vie privée. Après tout, j’avais mes secrets, elle voulait certainement conserver les siens. « J’aurais aimé pouvoir essayer autant de choses que toi. Une famille qui soutient mes projets et mes rêves. » C’était ce qui m’avait manqué pendant c’est longues années. Je savais que mon avenir aurait pu être différent sous certaines conditions.

Elle avait parfaitement raison. « Dante est moi sommes arrivés à Seattle en 2010, on habitait au Canada avant. Pour être plus précis dans la belle ville qu’est Toronto. Alors oui cette ville me manque un peu, mais je n’ai rien laissé d’ultra important derrière moi. » Tellement de choses s’étaient passées là-bas et je ne pouvais certainement pas les raconter au premier venu. Je n’avais pas peur qu’on me juge et qu’on me traite de tous les noms. J’avais plutôt peur du harcèlement que cela pourrait causer. Dante sera toujours là pour me protéger, mais si les militaires s’y mettent, il ne pourra certainement rien y faire. Je me confierais certainement un jour à la belle blonde. Elle ne demandait visiblement que ça, mais c’était encore trop tôt.

Raconter un meurtre, du chantage et de la prostitution, ce n’est clairement pas la meilleure chose à faire quand on veut se rapprocher de quelqu’un. Je ne savais pas non plus comment aborder ce sujet et être sûr qu’il n’y est pas de répercussion sur nos vies futures. Alors on avait promis quoiqu’il arrive de cette terre de ne jamais en parler. Avant de décider d’en parler à la blonde, je devais l’accord de Dante. Mes lèvres étaient scellées par le pacte que j’avais fait avec Dante et la confiance que j’avais en lui.

Je continuais à discuter avec Kassandra une bonne partie de l’après-midi et un bout de la soirée. C’était la plus belle rencontre que j’avais faite dans le stade. Pouvoir parler de tout et de rien était vraiment bénéfique pour la santé mentale, surtout quand on est enfermé dans un stade sans pouvoir voir l’extérieur. La vie n’y était pas tous les jours facile, mais grâce à un peu d’amour et beaucoup de folie on pouvait rendre les jours moins pénibles. Une amitié était née entre nous ce jour-là. Je comprenais pour la première fois qu’une page de mon existence se tournait.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: I still believe [Tam]   Aujourd'hui à 21:36

Revenir en haut Aller en bas
 

I still believe [Tam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-