Partagez | .
 

 It Has Begun ★ Dante Lassiter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Dim 22 Nov 2015 - 1:46



.
It Has Begun
Ft. Tamara C. Kroeger

 


Dante n'écoutait pas vraiment tout ce qui se disait à la télé, il se concentrait sur ce que Tam lui disait, c'était bien plus intéressant et bien moins répétitif. Sa culture cinématographique se révélait être une excellente chose pour organiser leur survie, qu'elle soit temporaire ou pire. Dans tous les cas, le jeune homme notait scrupuleusement chaque élément cité par son amie. « Je dirais pas que c'était trop vu que grâce à eux t'as dit plein de trucs utiles ! Et tu sais peut-être ce qu'il ne faut surtout pas faire aussi, même si j'ai déjà quelques idées sur ça. » Il ne pût s'empêcher de rire en repensant à des films où une blonde à forte poitrine court droit sur le danger en agitant les bras, et la poitrine, dans tous les sens, puis au gros plan dur son visage hurlant lorsque le coup fatal lui était asséné. Il se remémorait aussi les bandes ''d'amis'' qui au début du film étaient comme les doigts de la main, mais rapidement ils étaient séparés grâce à une idée géniale ; se séparer pour mieux s'en sortir. Le génie humain dans toute sa splendeur !

Le canadien trouvait l'idée de Tam tout simplement géniale, les propriétaires auraient même dû y penser. Ils auraient un espace de vie plus grand, une plus grande capacité de stockage pour les vivres, les fournitures, les équipements et les différents matériaux nécessaires à leur survie. « Oh non, je ne te trouve pas folle, c'est même tout le contraire ! » lui répondit-il avec un énorme sourire, puis se pencha vers elle, mis ses mains sur les joues de la jeune femme et lui fit un gros baiser sur le front. « J'adore, j'adore, j'adore ! Merci à ton cerveau rempli de si bonnes idées Tam. » Dante regarda repris la position dans le canapé qu'il avait avant cet élan de tendresse, puis tendit sa main pour prendre sa dernière part de pizza.

« Faisons ça alors ! Par contre, je ne te laisse pas aller seule chez toi. Je regarderai dans les placards de la cuisine et cetera pendant que tu t'occuperas de tes affaires persos. » La tatouée semblait maîtriser le sujet, en tout cas c'était le sentiment qu'avait son ami, alors il suivrait ses indications tout en restant auprès d'elle. Il était hors de question pour lui qu'une séparation même de quelques mètres se fasse, si Engel était venue revivre ici ce n'était pas pour qu'ils soient chacun chez eux entrain de faire du bruit pour chercher tout ce qui leur serait utile. Dante s'imaginait peut-être le pire, mais il préférait envisageait toutes les possibilités même les plus folles pour ne pas les mettre en insécurité. Avec tous ses dangers qui rôdaient, il savait qu'il avait encore plus besoin d'elle qu'il n'aurait pu se l'imaginer. Pourtant cela fait de longues années que Tam était indispensable dans sa vie, il lui a toujours été impensable de vivre sans elle.

Le lendemain, ils étaient de retour dans l'appartement du brun, ils avaient réussi à trouver tout ce qui se trouvait sur leur liste et quelques choses en plus comme une masse qui sera très utile pour casser le mur qui séparait les deux logements. Pour les talkies walkies, ils n'avaient trouvé que des modèles pour enfant, des jouets mais qui semblaient bien fonctionner. Toutes leurs économies y étaient passées, mais c'était le cadet de leur souci, l'argent n'allait plus être la chose vitale si tout ce qu'ils avaient pu entendre et voir s'aggravaient. Pour la première fois depuis le début de ce joli petit bordel, les deux canadiens s'étaient retrouvés à l'extérieur face à une de ces espèces de créatures qu'ils avaient aperçu à la télé ou sur Internet, mais se retrouver à proximité de ce truc semblait surréaliste.

Dante avait du mal à réaliser ce qu'il avait vu, comment une telle chose pouvait exister ?! A partir du moment où ils ont fait cette rencontre, le silence s'était installé. Il décida de le rompre une fois arrivé à bon port comme si le fait de parler avant allait attirer une autre de ces créatures. Il lâcha maladroitement les affaires qu'il portait, puis dit-il d'une voix légèrement tremblante : « Engel... Rassure-moi, on a bien vu la même chose tout à l'heure hein ? » Rassurer était le bon mot, la réalité avait violemment fait son apparition dans l'esprit du jeune homme. Jusqu'à présent il avait simplement eu un aperçu, une vague idée de ce qui se produisait dans Seattle. La faible peur qu'il pouvait ressentir auparavant n'était en rien comparable à celle qui se présentait à lui dorénavant.


Mélaïs





#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Dim 22 Nov 2015 - 16:29


It Has Begun.
PV : Dante Lassiter

La soirée c’était bien fini avec beaucoup de sourires de remarque plus ou moins intelligente. Nous avions tout préparé pour que le lendemain nous n’ayons plus rien à penser. J’avais fait un tri dans mes fringues pour en emmener plus chez Dante bien que bientôt avec le trou dans le mur ce ne soit pas vraiment utile en y repensant. Je souriais bêtement, j’avais hâte d’être le lendemain, j’avais envie de sortir et voir ce qui se passe. La curiosité est un vilain défaut et clairement je suis resté traumatisé de ce que j’y ai vu. Le chemin jusqu’au magasin et nos courses se sont passé sans problème. Par contre le retour chez nous a été plus embêtant nous avons croisé un de ces trucs que le monde appelle communément des zombies. Le regard vide et la démarche lente. J’ai cru qu’il allait se jeter sur nous, mais nous étions trop loin et nous avions fui assez vite.

Heureusement, il était seul et le chemin jusqu’à la maison assez court. Cependant ce que je prenais pour un jeu jusqu’à maintenant venait de prendre tout son sens. Avant j’avais peur, mais maintenant c’est pire qu’avant je suis effrayé. J’ai qu’une envie me rouler en boulle dans mon lit et espérait que Dieu est miséricorde de nous et pourtant je ne crois pas en lui. La peur se sentait dans le moindre de mes mouvements et le silence régnait entre Dante et moi pour la première fois depuis des années. Il était déjà arrivé qu’on ne se parle pas, mais souvent c’est uniquement parce qu’on avait la bouche pleine ou qu’on regardait un film. C’est longues minutes de silence m’ont pratiquement retourné le cerveau. J’avais l’impression que si je parlais ça allait faire revenir cette chose pour nous attaquer pendant notre sommeille.

Finalement le chemin vers la sécurité fut atteint et Diabo rompit le silence en premier. Je m’en serais senti incapable alors je ne le remercierais certainement jamais assez pour ça. Il était inquiet comme moi et c’était normal, nous venions d’affronter la mort. J’avais toujours mon épée à ma ceinture une main sur la garde qui la serrait toujours. Je m’en rendais compte et relâchait mon étreinte. Ma main était presque endolorie tellement j’avais serré le métal. « Oui on a vu la même chose… J’ai peur… » Pour la première fois, je l’avais dit. Personne n’avait encore osé en parler, je suis sûre que jusqu’à maintenant on se rassurer l’un l’autre tout en cachant la peur au plus profond de nous.

Ne pas en parler ne signifie pas qu’elle n’existe pas et je venais de l’apprendre assez violemment. Jusqu’à maintenant nous n’avions vu que des vidéos et dans un coin de ma tête j’avais encore l’espoir que c’était un complot mondial que notre pays d’accueil voulait nous faire croire pour qu’on reste enfermé chez nous pendant qu’il préparait un truc de fous. J’avais la preuve que c’était vrai matin. « Je n’imaginais pas les zombies comme ça… Il avait l’air encore un peu humain. Si on enlevait la morsure qu’il avait au niveau du cou.» Il ne s’était pas décomposé et il n’était pas trop couvert de sang.

J’étais contente qu’on n’ait pas vu un des pires, car je n’étais pas prête pour en voir un couvert de sang qui marche encore. J’en aurais perdu mon estomac déjà que je sentais une nausée monter maintenant que l’adrénaline du moment était passée. J’avais besoin de me défouler un peu de faire abstraction de ça. « Dante, s’il te plait… Tu peux me donner la masse ? » Une fois l’outil entre mes mains, je fis de mon mieux pour soulever l’objet et l’abattre de toutes mes forces contre le mur qui céda sur le coup dévoilant le salon de mon appartement qui était maintenant plein de poussière. Le vacarme avait brisé le silence des alentours, mais on ne devrait pas être dérangé puisque la plupart de nos voisins étaient partis depuis longtemps. Un petit sourire de satisfaction apparue alors sur mon visage. Je me sentais détendu et calmé malgré les événements du jour.

Je posais l’outil par terre avant de commencer à ranger les affaires qu’on avait achetées. Je regardais Dante qui semblait un peu étonné de mon comportement. « Désolé, j’avais besoin d’évacuer ma fureur, bah ça fait vachement de bien. Tu devrais essayer aussi. » Je ne sais pas si j’étais vraiment sérieuse, mais étant donné que le travail était à finir ce n’était pas très grave. « Tu penses qu’on survivra si on est que nous deux ? » On avait certainement besoin d’aide. Je n’étais pas prête à tuer quelqu’un même s’il est déjà à moitié mort.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Dim 22 Nov 2015 - 23:47



.
It Has Begun
Ft. Tamara C. Kroeger

 


Dante n'avait pas eu d'hallucination, il aurait préféré que cette vision ne soit qu'une illusion créait par son esprit ayant un peu trop travaillé, mais ce n'était malheureusement pas le cas puisque Tam lui confirma avoir vu la même chose que lui. Il s'agissait de zombie, en tout cas, c'était comme ça que les gens les appelaient, le nom n'avait pas d'importance en soit, mais il était assez parlant pour chaque mortel. « Moi aussi j'ai peur, vraiment. » A quoi bon le nier, de toute façon elle aurait tout de suite remarqué que c'était un mensonge, ils se connaissent trop bien pour feinter ça et même avec la meilleure volonté, Dante savait qu'il aurait fait un triste menteur sur ce coup-là. Il se disait aussi que leur décision de sortir faire leurs emplettes ce jour était une excellente chose car la situation n'allait pas aller en s'améliorant, il en était convaincu « On a bien fait de faire nos achats ce matin, parce que tout ce merdier risque de s'aggraver... Il faut qu'on renforce les portes et qu'on condamne les fenêtres exceptée une si jamais. »

Il est vrai que la créature qu'ils avaient vue était différente de l'image que l'on pouvait se faire des zombies à travers des films, des jeux ou des romans, ou bien, il s'agissait du fait que ce soit réel. En même temps, jusqu'à maintenant personne n'en avait vu alors forcément que des différences existaient, mais dans son ensemble les Hommes ne s'étaient pas trop trompés. L'aspect humain de la chose était peut-être ce qu'il y avait de plus troublant, comment Dante aurait réagi si c'était Tam ou sa sœur qui se trouvait en face de lui ? Aurait-il réussi à s'éloigner aussi rapidement ou aurait-il été bloqué sur place ? Impossible à savoir et il préférait ne pas y penser. Il fallait d'ailleurs réussir à sortir cette image de leurs têtes, réussir à surpasser la paralysie qu'ils avaient pu ressentir.

La priorité du jour était de travailler le plus rapidement et efficacement possible pour se protéger et être un minimum en sécurité afin d'éviter tout risque et quand cela sera fait, ils pourront s'occuper d'organiser au mieux l'intérieur. Tam en revanche voulait la masse, alors sans poser de question il tendit le bras pour lui donner « Tiens je t'en prie. » Pas besoin de se poser trop de questions, il était évident qu'elle voulait casser le mur dont ils avaient parlé la veille. Dante admirait l'énergie et la fougue qu'elle déployait, elle semblait prendre plaisir à détruire ce pan ou du moins elle avait besoin de le faire, mais il fut surpris par la force dont elle faisait preuve.

C'était certainement pour extérioriser ce qu'ils avaient pu voir à l'extérieur, tout ce qui ce déroulait depuis quelque temps et elle le confirma oralement. « Je comprends et comme ça a l'air efficace je vais tester aussi ! » Il donna quelques coups sur les côtés comme pour finaliser le travail, le plus gros avait été fait, mais il devait bien admettre que c'était une sensation agréable. Peut-être devraient-ils faire ça plus régulièrement ou tout du moins de taper dans des sacs pour évacuer les sentiments refoulés.

Engel posa LA question qui trottait dans la tête de son compatriote ; allaient-ils réussir à s'en sortir en étant uniquement que tous les deux ? Dante l'espérait du plus profond de lui, mais il en doutait. Stoppait un de ces zombies qui les menace, il pourrait le faire, en tout cas c'est ce qu'il se disait, mais si un petit groupe de quatre personnes armées les agressaient, les deux canadiens se retrouveraient en infériorités numériques et il serait délicat pour eux de s'en sortir indemne. Tirer sur une créature était une chose, mais sur un Homme c'était différent en plus, et Dante n'avait pas l'âme d'un tueur, mais pour protéger son amie, il était prêt à tous. Étant donné qu'ils ont tous les deux étaient toujours honnêtes, il lui répondit d'un ton sûr « Je ne sais pas trop, au début je pense qu'on réussira à bien s'en sortir, même très bien, mais en fonction de la façon dont vont se dérouler les choses on va peut-être devoir à un moment ou à un autre peut-être sortir d'ici pour rejoindre un éventuel groupe. A moins qu'on accueille des personnes de confiance ici. »

De son côté, aucun nom ne lui parvenait car le brun ne s'était pas réellement rapproché ne serait-ce que d'une personne en particulier, hormis Tam, il n'avait que des relations de travail ou des relations d'un soir. Ce qui était sûr en revanche, c'était qu'il faudrait aviser de la situation en temps voulu en fonction des différentes informations dont ils pourraient entendre à la radio ou à la télévision afin d'envisager un possible départ, mais pour le moment, une fois les différentes entrées et sorties des appartements seront sécurisées, ils seront en sûreté ici. En attendant, il fallait s’atteler à la tâche et pendant que Tam s'occupait des achats, Dante prît un des sacs poubelles afin d'y mettre les plus gros gravas avant de faire le reste avec un balai.


Mélaïs





#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Jeu 26 Nov 2015 - 14:44


It Has Begun.
PV : Dante Lassiter

Il ne m’avait pas menti et je l’en remercier de toute façon je m’en serais rapidement rendu compte si c’était le cas. Il n’était pas bon menteur ou du moins, je m’en rendais compte assez rapidement lorsque c’était le cas. Je l’observais du coin de l’œil alors que je tapais dans le mur. Vraiment c’était super plaisant, j’y penserai peut-être la prochaine fois que j’aurais besoin de me calmer rapidement. Alors que Dante prit la décision de nettoyer. Je passais dans mon appartement pour barricader la porte correctement. Personne ne pourrait plus jamais passer par cette porte et c’était le but. Ranger tout aller et être long et fastidieux.

J’étais retourné par le zombie qu’on venait de voir. J’avais envie d’être en sécurité de pouvoir compter sur d’autres humains de me faire des amis tant de choses qu’il me serait impossible de faire si on restait ici. Je sais que Dante n’avait pas confiance en ce qui se passait dehors, mais avions-nous le choix ? Se rendre au stade nous aurait permis d’être avec les autorités qui pouvaient nous protéger tout en vivant sans trop nous inquiéter. Cela revenait à faire le mouton, mais être un mouton ne me gênait absolument pas pour une fois.

Je regardais alors l’homme droit dans les yeux. Je pense qu’avant d’aller plus loin une vraie discutions aller devoir être tenu. « Avant de tout mettre en place, je pense qu’on doit discuter un peu de notre avenir. » C’était peut-être un peu brutal comme entrée en matière, mais valait mieux ça que de tourner autour du pot pendant cent ans surtout que je n’aimais pas du tout ça. Une fois que l’abcès est crevé, on pourra reprendre notre vie correctement. « Je pense qu’il faut qu’on prenne une décision sur notre avenir en y réfléchissant un peu. » Savoir ce qu’on allait faire de notre petite vie était important surtout dans la situation actuelle des choses.

Je regardais Dante avant de prendre une grande inspiration et faire une sorte de monologue géant. « Alors, on a deux choix qui s’offrent à nous à l’heure actuelle. Petit un soit on reste ici et on attend. On sait tous les deux qu’on a peur, qu’on n’est pas préparé pour ça et qu’à un moment donné nos réserves vont s’épuiser. De plus personnellement je ne sais pas trop comment agir contre les zombies dans les films, livres ou autres ça à l’air tellement différent. » Je repris mon souffle un instant ce plan ne me plaisait pas vraiment, mais je voulais le point de vue de Dante sur la situation également alors je marquais une légère pause avant de continuer.

Je remettais alors mes lunettes correctement sur mon nez avant de continuer. « Et il y a le second point. Tout laisser ici, et aller au stade. On sait qu’il accueille du monde et qu’on y serait certainement plus en sécurité qu’ici. On peut tout laisser ici et fermer les portes à clé et en les barricadant correctement, ainsi si tout part en vrille on pourra toujours revenir ici. Et repartir sur le plan initial, on aura certainement appris des choses intéressantes pour nous défendre là-bas. » C’était un point à ne pas négliger, les soldats allaient certainement nous apprendre à tenir une arme ou les techniques de base pour se défendre. J’étais peut-être loin de la réalité, mais l’espoir fait vivre comme on dit si bien. Je ne me laissais pas abattre pour autant.

Je me levais alors pour ranger certain truc qu’on avait pris et en posant les objets fragiles sur la table. « Personnellement, je pense qu’on devrait aller à Centurylink Field. On ne risque que rien de tenter le coup, et peut être que bientôt il n’y aura plus de place là-bas alors on devrait se décider plutôt rapidement, je pense. » J’avais envie d’y aller, mais je ne voulais pas laisser Dante ici seul contre ses horreurs dehors. Je n’avais pas envie de me réveiller un matin et de me retrouver avec un Diabo mort ou totalement zombifier. Je ne voulais pas imaginer une chose aussi horrible je ne savais pas non plus ce qu’il pourrait faire si c’était moi qui subissais ce genre de traumatisme.

Je regardais alors Dante droit dans les yeux. « Je ne veux pas avoir à te tuer si jamais tu te transformes et je suis sûr que tu n’as pas envie d’en faire pareil avec moi. Je pense donc que devrait aller là-bas. » J’avais fini ma plaidoirie et j’avais l’espoir de l’avoir convaincu. Je voulais rester avec lui et faire de mon mieux pour être en sécurité, loin des zombies.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Dim 29 Nov 2015 - 14:26



.
It Has Begun
Ft. Tamara C. Kroeger

 


Finalement le nettoyage des gravas se faisait assez facilement et surtout plus rapidement que Dante ne se l'était imaginé. Il restait bien évidemment des petits morceaux et de fines particules, mais avec le balai puis l'aspirateur, le tout allait être fait dare-dare. Il rangea le balai en le dépoussiérant au préalable et se saisit de son petit aspirateur pour finir le reste. C'est alors que Tam commença sa plaidoirie pour rejoindre le stade. Le ton était posé, mais grave ce qui était tout à fait logique au vu de la situation dans laquelle ils se trouvaient tous les deux. Le canadien écoutait scrupuleusement les arguments de son amie et ils faisaient mouches. A deux dans cet appartement combien de temps arriveraient-ils à tenir ? Une semaine, peut-être deux ? Un mois au maximum et après ? Il faudrait ressortir pour trouver de quoi manger et boire, de quoi survivre tout simplement, mais si la situation à l'extérieur s'aggravait, comment allaient-ils faire pour trouver tout ce nécessaire ? Ils ne seraient pas les seuls et le danger face aux autres humains seraient très élevé, sans parler de ces zombies. L'un d'eux arriverait-il à tirer sans crainte sur un de ces types de créatures ? Certainement, mais qu'en dernier recours face à un très grand danger, sauf qu'entre temps, lui ou elle pourrait se retrouver blesser ou pire tuer.

Engel ne lâchait pas du regard de Dante, il se décida à ce moment de parler un peu « Oui, tu n'as pas tort. Pas tort du tout même, on ne va pas pouvoir rester ici éternellement ne serait-ce par rapport à nos stocks, mais aussi au niveau de la sécurité des lieux, surtout qu'on est que deux. » être avec uniquement Tam ne le dérangeait pas du tout, c'était même plaisant pour lui, il savait qu'il pouvait compter sur elle et inversement, mais décider de rester dans cet appartement n'était pas forcément la meilleure des décisions à prendre pour leur bien.

Le brun écoutait une nouvelle fois attentivement les propos tenus par son amie et une nouvelle fois elle visait juste. L'enceinte sportive était gardait par des militaires, il était certainement impossible d'entrer et sortir sans leur accord et sans subir un contrôle afin de vérifier que personne ne soit contaminé par ce virus. Que ce soit Tam ou lui, aucun n'était un fana d'armes à feu, Dante avait certes acheté un pistolet, mais tirer sur des cibles en papier n'était pas la même chose.

Dante ne parlait pas beaucoup, il laissait Tam lui expliquer le pour et le contre, il réfléchissait en même temps. Il n'était pas très actif parce que depuis tout à l'heure il tenait le manche de l'aspirateur sans pour autant faire quoi que ce soit, en même temps pour discuter le bruit de l'engin n'aiderait pas. « Je ne veux pas te perdre, tu le sais et si pour toi c'est la meilleure option alors partons là-bas. Tant que je suis avec toi et en sécurité le reste n'a pas d'importance. Et puis pour tout te dire, je suis du même avis que toi finalement. Rester ici semble bien plus risquer de rejoindre CenturyLink. » C'était très certainement la meilleure décision à prendre. Il aurait aimé pouvoir vivre ici, pourtant il avait conscience que cela n'était qu'une vision à court terme, très court terme même. Ca aurait été plus que plaisant, mais le monde ne s'arrêterait pas de se dégrader pour autant.

Imaginer devoir la tuer parce qu'elle se transformerait était l'une des pires images qu'il avait jamais eu en tête « Oh non, je n'ai pas envie non plus rassure toi ! » Le regard du jeune homme naviguait entre celui de la brune et le vide. A choisir, il aurait préféré mourir à la place de son amie, mais il se disait que ce type de chose ne pouvait se décider et était peut-être bien égoïste car il ne pouvait s'imaginer vivre sans elle et c'était réciproque. Que l'un ou l'autre meure ne changerait en rien la perte que le survivant ressentirait. « Tu veux qu'on y aille quand alors ? Aujourd'hui ou demain ? Parce que comme t'as dit, il n'y aura peut-être bientôt plus de place si on traîne trop à s'y rendre. » A peine sa phrase terminée, Dante lâcha l'aspirateur qu'il tenait encore dans une main et regarda autour de lui pour trouver les affaires à emmener pour ne rien oublier. Il n'y aurait peut-être pas de retour possible et si jamais ils devaient être amenés à faire demi-tour ou quitter un jour ce stade, il faudrait avoir le nécessaire pour survivre un minimum à l'extérieur.


Mélaïs





#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Lun 30 Nov 2015 - 0:35


It Has Begun.
PV : Dante Lassiter

Je pensais que j’allais devoir y mettre plus d’énergie pour convaincre Dante de bouger de chez nous. Cependant, il semblait convaincu. Je crois que le rodeur que nous avons croisé a fini de le convaincre et je peux comprendre. Je n’étais pas sûre avant de le croiser que cette option était la bonne, mais j’ai compris que si quand j’ai vu cette chose. Le plan à changer en quelques minutes, mais qu’importe l’argent ne nous serait d’aucune utilité si l’invasion subsistait. Je le regardai tout en essayant de mon convaincre que c’était la meilleure solution. « Il est encore tôt. Je te propose de préparer nos affaires, mangé ici avant d’aller là-bas en début d’après-midi. » C’était simple et sur le moment cela semblait être la meilleure idée que j’avais en tête.

La sécurité, nous avions le même mot à la bouche et visiblement c’était devenu quelques choses de récurant. Les militaires apportaient un plus et c’était normal que nous voulions les rejoindre, c’était la suite logique. Comme dit l’expression, l’union fait la force. « Je ne sais pas pour toi, mais j’ai une fois de plus l’impression d’abandonner une vie pour en redémarrer une nouvelle. » Je repensais à notre départ du Canada, l’expérience avait été dure, mais finalement elle s’était avérée plaisante. Redémarrer une vie de zéro, c’est pouvoir effacer toutes les erreurs commises avant. L’expérience avait finalement été positive, elle ne regrettait qu’à moitié sa première vie. Elle avait toujours fait attention à elle et n’avais jamais eu le moindre problème.

J’avais comme un sentiment d’excitation à cette idée. J’avais envie de sauter partout et que le temps avance plus vite. J’étais comme un animal en cage qui attend pour retrouver la vérité. « J’ai peur et en même temps j’ai hâte de sauter vers l’inconnue, je suis sûre que c’est le meilleur choix qu’on pouvait faire. » Toujours essayer de se convaincre, c’est important surtout dans des moments similaires. J’étais déjà en train de penser à mes bagages, qu’est-ce que j’allais pouvoir prendre avec moi ? Il faudrait faire des choix qui ne seront certainement pas faciles.

Dante continuait de nettoyer les gravats qu’on avait faits. Si on devait revenir un jour ici ce n’était pas un problème. J’attrapais mon trousseau de clés et celui de Dante, il ne nous servirait plus désormais. Nous avions chacun un double de la porte de l’autre. Étant donné que la porte de mon appartement était condamnée, les clés pour l’ouvrir ne servaient à rien. Cependant ce n’était pas le cas de la porte de celui de Dante. J’extirpais les clés avant de disparaitre un instant dans ma salle de bain à la recherche d’un truc. Je réapparus peu de temps après avec deux chaines en argent identique et la même clé qui pendait au bout. « Tien, c’est pas grand-chose, mais si un jour on doit revenir ici faut mieux qu’on est la clé. Comme ça on est sûr qu’on ne la perdra pas. » En avoir deux était aussi un moyen de s’assurer qu’on pouvait se permettre d’en égarer une des deux.

Je regardais alors Dante droit dans les yeux pendant un instant. Je devais lui avouer le fond de ma pensée. Je n’avais pas osé quand il en a parlé un instant plus tôt. « Je suis heureuse que tu penses la même chose que moi. Je n’aurais pas voulu te forcer la main. D’un autre côté, si on pense la même chose c’est qu’il s’agit certainement de la meilleure solution. » Un point de moins pesait alors à cet instant sur mes épaules alors que je rangeais nos courses. J’entassais les conserves dans un placard et les bouteilles d’eau dans ma cuisine. Une fois ce petit travail terminé. Je partis à la recherche de mon sac à main le plus grand, ainsi qu’une petite valise de voyage. Il me faudrait les remplir méthodiquement, et ne pas le regretter par la suite.

Tout d’abord, ma dague était indispensable, mon kit d’urgence féminine et d’urgence tout court. De quoi prendre soin de mon épée et mon épée évidemment. Sans oublier mon arc. Le tir à l'arc était une passion que j'avais développé depuis mon arrivé à Seattle. C'était une façon de s'occuper le corps et l'esprit, j'étais vraiment nul au début, mais j'ai fini par m'améliorer. Pour finir, du maquillage et encore du maquillage, bon ce n’était pas quelques choses d’ultra utile, mais j’en avais besoin. Et plein d’autres trucs plus ou moins utiles donc, je ne pouvais pas me passer. Une fois terminé, je préparais notre dernier repas en ces lieux. Je voulais que ça soit bon festif et parfait. Nous ne resterions plus ici, mais il fallait rester sur une note positive. « Bon le repas est prêt dans une demi-heure environ. Si tu trouves, des trucs à faire en attendant n’hésitent pas, sinon tu risques de tourner un peu en rond. » Dire adieu à cet endroit était difficile. Nous avions passé des moments magiques pleins de rires et de bonne humeur.

Une idée brillante me traversa l’esprit un instant, je ne pouvais pas emmener l’objet de mes lubies et il restait encore de l’énergie accumulée. « Si tu veux, utilise la batterie restante de mon pc pour mettre de la musique. Je ne pourrais pas le prendre avec moi, alors autant qu’il serve encore un peu.» Il ne me faudrait plus beaucoup de temps avant de pouvoir servir le repas et savourer ces dernières heures entre ces quatre murs.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Mer 2 Déc 2015 - 0:27



.
It Has Begun
Ft. Tamara C. Kroeger

 


La décision de quitter le nid douillet dans lequel ils se trouvaient fut rapide, peut-être trop, surtout pour Dante qui aimait peser en général le pour et le contre plus longuement dans ce genre de situation. Pourtant, pour celle-ci, la question de rester ou non plus longtemps dans l'appartement, n'avait pas besoin de plus de tergiversation que ça. Le peu de choix qui s'offrait à lui consistait à savoir s'il préférait mettre toutes les chances de son côté pour vivre le plus longtemps possible en sécurité avec Tam ou s'il optait pour rester dans une situation plus difficile au premier abord. Autant dire qu'il avait choisi la première option et donc de rejoindre CenturyLink Field. Le plus dur, à ce moment-là, était de se décider à réellement préparer ses affaires car maintenant c'était réel, dans quelques heures ils quitteraient cet endroit dans lequel ils avaient accumuler tant de souvenirs et de bons moments. Tout n'avait pas été rose bien évidemment, mais le jeune homme préférait ne pas garder trop en tête ces mauvais afin que le positif l'emporte. Pour lui, il ne servait à rien de vivre avec des regrets, certains étaient utiles pour rappeler d'où il venait et ne pas reproduire les même erreurs, mais la majorité n'apportait rien de bon, ils étaient nocifs et pouvaient casser le moral plus qu'autre chose. « Ok ça marche ! Bon, faudra juste faire un point avant le grand départ pour être sûr de ne rien avoir oublié parce que je ne pense pas qu'on pourra facilement revenir ici quand bon nous chantes. »

Tam disait une nouvelle fois vrai, ce départ n'était pas sans rappeler le premier qu'ils avaient vécu ; le départ de Toronto. C'était dans d'autres circonstances, plus dramatique sur le plan personnel, mais à la fois moins dur car le monde autour d'eux ne s'écroulait pas comme il semblait être le cas à l'heure actuelle. S'il s'agissait simplement de quitter ce logement pour un autre endroit, ce serait plus comme un déménagement qu'une fuite ou un départ semblant être une nouvelle fois définitif. Dante ne pouvait s'empêcher de repenser à la mauvaise décision qu'il avait prise, la fuite avec son amie loin de tout, à des milliers de kilomètres, la sensation d'abandon qu'il avait éprouvée. Comme Tam, il était partagé entre la certitude d'avoir fait le bon choix et la peur des conséquences de cette décision. En revanche, contrairement à elle, il n'était pas réellement excité à l'idée de se retrouver avec des centaines voir même des milliers de personnes dans cette enceinte sportive. Comme tous ces types de bâtiments, il était certainement immense, mais en fonction du nombre d'individus présents, il faudrait possiblement vivre au quotidien entassé les uns avec les autres, cette perspective ne le ne le réjouissait pas tant que cela, tout comme l'idée de ne jamais être seul du coup.

Fixant du regard Engel, le canadien lui dit avec un petit sourire « Je suis surtout pressé d'y être pour voir ce que ça donne et constater si on est vraiment en sécurité ou non là-bas, mais tant qu'on reste ensemble, ça me va parfaitement. » L'essentiel était là pour lui ; rester avec Tam, s'assurer d'être en sécurité à ses côtés, c'était tout ce dont il souhaitait. C'est alors qu'elle lui tendit son trousseau de clés. Il ressentit alors de la nostalgie, en repensant à leur parcours, aux épreuves qu'ils avaient dû endurer pour sortir la tête de l'eau, malheureusement, la vie étant un éternel recommencement, il fallait désormais partir d'ici. Il la remercia alors en entourant ses mains autour de celle qu'elle tendait avec les clés comme pour marquer un peu plus cet instant, le rendre solennel. Il resta un moment comme ça avant d'ouvrir la bouche « Je ne veux pas te perdre, je ne sais pas ce que je ferais sans toi et je te promets de faire en sorte qu'il ne nous arrive rien. » puis il saisit le trousseau et lâcha la main qu'il avait soigneusement gardée jusque là.

« Évidemment qu'on a pris la bonne décision non mais ! » lui lança-t-il d'un ton taquin « Et puis, il faut dire ce qui est, on n'aurait pas eu le même avis on aurait pas été dans la merde ! » dit-il en rigolant à la fin de sa phrase. Il ne préférait pas penser à cette éventualité car il n'arrivait pas à s'imaginer qu'elle aurait été la conclusion de la discussion ou si le ton aurait changé. Dans tous les cas, un compromis aurait été trouvé, c'était quasiment sûr, mais l'un d'eux n'aurait-il pas été malheureux ou en tout cas attristé. Là, au moins, ils étaient sur la même longueur d'onde, ce qui n'était pas une chose rare.

Il était à présent temps de préparer ses affaires, ce qui ne s'annonçait pas être une chose facile. Il fallait penser à des vêtements de rechange ; un tee-shirt, un pull, un jean et des sous-vêtements, il était inutile de vouloir en apporter trop, ce n'était pas le principal à amener et ça ferrait perdre bien trop place dans un sac à dos. Il commença à faire une liste dans sa tête de choses qu'il devait absolument prendre. Il pensa aussitôt aux deux photos qu'il lui restait de sa sœur et lui et des moyens de défense. Pour ça, il avait acheté quelques jours plus tôt un Beretta, mais le problème avec ce type d'arme c'était qu'à un moment ou à un autre il aurait besoin de munitions, du coup, il se rappela d'une dague dont il ne se souvenait plus par quel moyen il l'avait acquis, mais elle serait à n'en pas douter utile tout comme son couteau-suisse pour d'autres choses. Dante avait beau ne pas s'y connaître plus que cela en arme il savait pertinemment que ce dernier n'en était pas un, par contre, il pourrait s'avérer être un outil très appréciable vu qu'il porte bien son nom. Jusqu'à maintenant, il n'avait jamais visé sur un être vivant, il savait se servir et viser d'un pistolet car durant son activité de proxénétisme, il lui fallait un moyen de se défendre un minimum pour faire face à toute éventualité, du coup il s'était entrainé dans des stands de tirs. Le canadien fila aussitôt dans sa chambre pour récupérer tout ça, en passant au préalable par le placard d'entrée afin de récupérer un sac à dos.

Une fois dans la chambre, il mit les photos dans son portefeuille, le couteau dans la poche avant du sac ainsi qu'un poing américain retrouvé dans le tiroir de sa table de nuit. Il sourit en voyant des préservatifs dans celui-ci en se disant que c'était le dernier de ses soucis de coucher avec une femme. Quant à la dague et au pistolet, il les glissa dans les étuis en contrôlant que le chargeur de l'arme à feu était plein, il mit l'étui du pistolet à sa droite, et celui de la lame à sa gauche instinctivement, ce qui au final lui paru logique étant donné qu'il était droitier. Il ajouta à sa besace en premier les vêtements puis une boite de munitions et un livre prit au hasard. Il restait encore un peu de place, mais il décida de ne rien ajouter pour le moment, peut-être que Tam aurait besoin qu'il lui prenne quelques trucs en plus et si ce n'était pas le cas, il prendrait une bouteille d'eau et deux ou trois trucs à grignoter ou manger en fonction de la taille des boîtes.

Pendant ce temps, Tam préparait le repas, le dernier qu'ils prendraient ici avant un hypothétique retour. Si cela devait se produire, ce serait soit que la vie reprendrait son cours et que tout avait fini par s'arranger, soit à l'inverse que tout ce serait cassé la gueule et que pour se réfugier ils reviendraient au point de départ. Je préférerais la première option évidemment. se dit-il. Il aimait souvent jeter un coup d’œil à ce que faisait Tam en cuisine. En plus de la trouver bonne cuisinière, il aimait particulièrement les bouilles qu'elle pouvait faire durant la préparation des repas, c'était par moment une sorte de combat durant lequel une tension énorme était présente, qui allait gagner entre elle et le poireau par exemple. A d'autres moments, on voyait la joie sur son visage, le fait d'être heureuse de préparer quelque chose avec amour pour eux, même si pour elle c'était une chose simple. C'était tous ces petits moments qui manqueraient le plus à Dante, pouvoir vivre simplement avec elle, pouvoir profiter des bons moments, les éclats de rire résonnant à travers les murs. Ce n'était pas le moment de penser à ça jusqu'à s'en rendre triste, ce n'était pas le but, mais bien qu'il souhaitait faire bonne figure, il ressentait un gros pincement au cœur en imaginant un instant ne plus pouvoir vivre ces instants-là. Ils vivront d'autres choses et ces éléments se reproduiront, c'était évident, ils finiront bien par avoir un nouveau chez eux.

« D'acc, ce coup-ci, fêtons dignement ces derniers instants ! » Le jeune homme prît alors le pc de Tam et commença à fouiner les différentes musiques qu'elle avait dessus. Autant dire qu'il y avait du choix, beaucoup de choix même, alors il sélectionna une playlist au hasard et la première chanson était une du groupe HIM. Il posa son regard sur son amie et lui sourit. « Ca va me manquer tout ça... » lui dit-il d'un air pensif. Il resta là, posé sur le canapé les yeux dans le vide à écouter les chansons défilées en attendant que le repas soit prêt. Ils s'installèrent pour manger, les seuls bruits présents dans l'appartement étaient ceux des couverts et de la musique, ils ne parlaient pas, comme pour profiter de ce moment.

Dante prit une grande respiration et lança à Tam « Il est temps d'y aller... ». C'étaient les premiers mots prononcés depuis un moment. Ils prirent tous les deux leurs affaires, regardèrent une nouvelle fois l'appartement dans lequel ils avaient tant de souvenirs, puis ils se dirigèrent vers la porte. Une fois sur le palier, ils fermèrent doucement la porte derrière eux. Quelques secondes s'écoulèrent, Dante avait envie d'écouter la chanson jusqu'à la fin, mais le pc en décida autrement ; au moment précis où la porte fut totalement fermée la batterie lâcha. « Bon, je crois que c'est un signe. » se contenta-t-il de dire avant de fermer à clé. « C'est parti »dit-il avec un large sourire en regardant son amie.

FIN


Mélaïs





#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Aujourd'hui à 0:09

Revenir en haut Aller en bas
 

It Has Begun ★ Dante Lassiter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Epreuve de Dante
» Le monde à ses défauts, pas moi ! ✟ « Dante's Inferno » {OK}
» [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante]
» L'enfer est pavé de bonnes intentions | Cassie & Dante
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-