Partagez | .
 

 It Has Begun ★ Dante Lassiter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Mer 4 Nov 2015 - 17:26


It Has Begun.
PV : Dante Lassiter

La situation devient de pire en pire, j’ai peur chaque seconde de mon existence, même quand je suis en train de dormir dans l’appartement de Dante je n’arrive plus à y voir clair. Je fais de temps à autre un aller-retour par le mien pour récupérer des affaires, nous mangeons un peu, mais pas grand-chose. J’ai perdu l’appétit et je crois bien que Diabo n’a jamais aimé faire la cuisine. Je fais tout de même l’effort de continuer à vivre, mais j’y arrive plus. Les faux semblants sont en train de me détruire un peu plus chaque jour. La situation n’évolue pas et demain est toujours plus difficile à vivre qu’aujourd’hui. Je suis au bord de la crise de nerfs constante, tous les soirs je pleure sous la douche pour ne pas qu’il le sache. La vie est dure et j’ai qu’une envie tout laisser tomber et rester au fond de mon lit jusqu’à la fin des temps.

Je venais de revenir de l’extérieur une fois de plus, j’avais été chercher de quoi manger le soir. Le frigo de Dante avait toujours été vide et ce n’est pas aujourd’hui que cela changerait. J’étais passé prendre des pizzas juste après mon travail. Le petit magasin qui en vendait à côté de mon travail était toujours ouvert après la fermeture. Le voyage jusqu’à notre appartement était assez cours, mais j’avais eu peur tout le long. Je me méfiais de tous les gens que j’avais croisés dans la rue ce jour-là. Ils étaient tous plus étranges les uns que les autres, je longeais les murs et marchais vite pour ne pas me faire remarquer. J’avais mon long manteau comme pour me dissimuler du regard des autres.

C’est avec soulagement que j’entrais les quatre chiffres pour déverrouiller les portes de notre immeuble et que je m’engouffrais à l’intérieur avec un soupire de soulagement.
J’avais rapidement rejoint l’appartement de Dante et je m’étais écroulé sur le canapé sans enlever mes chaussures et juste parce que j’avais besoin de laisser couler et d’oublier mon stress. J’essayais à articuler la tête dans mon cousin. « J’ai ta pizza dans mon sac. J’ai besoin de quelques minutes encore » je repris doucement ma respiration et essayer de me calmer doucement. La télé était déjà allumée et pour le moment il n’y avait pas grand-chose à y voir. Doucement, je retirais mes chaussures avec mes pieds sans pour autant bouger de mon canapé. Je relevais alors la tête en direction de Diabo qui au final n’avait pas bougé. Enfin, je me redressais et m’asseyais enfin sur le canapé qui me servait de lit. Je fouillais alors dans mon sac et sortaient les deux cartons de pizza qui trônait sur le dessus.

Je les posais alors la table de la cuisine et ouvrit la première. « C’est la tienne celle-là Dante, si elle n’est pas assez chaude, tu as toujours la micro-onde qui fonctionne. » Il marchait un jour sur deux son vieux coucou, mais aujourd’hui il était de bonne humeur. C’était pratiquement une journée normale si on oublie les informations assez étranges qu’on avait depuis quelques jours. « Dit tu as eu plus d’information sur ce qui c’est passé aujourd’hui ? » Dante travaillait comme moi, mais il était rentré bien plus tôt. Il avait certainement eu l’occasion d’entendre deux trois trucs aux informations avant mon arrivée. J’avais l’espoir qu’on puisse enfin avoir de la nouveauté et que c’était juste un craquage psychologique des médiats. Nous étions le 15 octobre et chaque jour devenait plus compliqué à vivre.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Jeu 5 Nov 2015 - 17:27



.
It Has Begun
Ft. Tamara C. Kroeger

 


Dante ne se préoccupait pas vraiment des autres, il se contentait de faire son travail du mieux possible et, en fonction des horaires qu'on lui donnait, il pouvait finir assez tôt. Aujourd'hui c'était le cas d'autant plus que l'activité à la brasserie était en baisse depuis quelques jours. Il faut dire que la présence des militaires n'était pas des plus rassurante, s'ils étaient là ce n'était pas pour rien, tout comme les patrouilles qu'ils pouvaient effectuer. Il se demandait si en vivant seul ou en tout cas en n'ayant pas une amie comme Engel, s'il se serait inquiété, s'il aurait été plus vigilant que d'ordinaire. En tout cas maintenant grâce à elle, Dante se méfiait bien plus des personnes qui pouvaient l'approcher.

Heureusement pour lui, son travail se situe à moins de dix minutes à pied de l'appartement. C'est la fin d'après-midi, le soleil se couche et il n'a qu'une idée en tête ; rentrer le plus rapidement possible. Mais son plus gros souci actuel reste son amie qui termine après lui. Doit-il l'attendre sagement à l'appartement ou aller la chercher pour faire le chemin du retour ensemble ? Il verrait ça le soir venu avec elle car même si leur relation était unique, ils aimaient l'un comme l'autre pouvoir être seul aussi et faire leur vie. Il n'était pas question de s'imposer davantage ou d'alimenter les inquiétudes qu'elle pouvait avoir. En l'attendant, il avait décidé de comater devant la télé en zappant de chaînes en chaînes jusqu'à trouver quelque chose d'un minimum intéressant.

Peu après, Tam finit par rentrer, elle était même passée prendre des pizzas. Il n'y a pas à dire, elle connaît ou redoute les talents culinaires du jeune homme. Il l'accueillit avec un grand sourire. Dante était toujours content et souriant quand il la voyait, même quotidiennement. « Oh c'est cool ça ! Merci bien ! » Il se décala légèrement pour laisser la jeune femme s’asseoir tout en continuant de zapper. Il ouvrit la boite de sa pizza et salivait déjà en humant l'odeur de celle-ci. Pas besoin de la réchauffer, il pouvait voir une petite fumée de chaleur sortir de son repas. Il prit une part et commença à mordre dedans comme s'il n'avait pas mangé depuis deux jours.

Dante tourna sa tête vers son amie et lui répondit d'un air un peu gêné « J'ai juste entendu qu'ils allaient mettre des barrages avec une zone de quarantaine autour, mais je t'avoue que j'ai pas vraiment compris à quel endroit précisément en fait. Mais on va mettre une chaîne info, ce sera plus simple comme ça.» Il prit la télécommande de sa main libre et fit ce qu'il venait de dire avant de manger un bout de pizza.

Une fois celle-ci avalée, il se tourna ce coup-ci entièrement vers Tam pour lui parler « Tu sais, je suis pas trop rassuré de te laisser partir et rentrer seul, ça te dit qu'on se fasse porter malade le temps de s'organiser un peu et de voir ce qu'il se passe à l'extérieur ? » S'il lui proposa ça, c'était autant pour elle que pour lui. Il se disait qu'ainsi, il pourrait s'isoler au mieux de tout ça, se soutenir sans avoir une boule au ventre en se demandant ce que faisait l'autre. Le jeune homme ne voulait pas prendre le risque de se retrouver séparé d'elle. En cas de refus, il opterait pour l'idée qu'il avait eu un peu plus tôt qui consistait à aller la chercher au travail, mais sans forcément lui dire au début. Il trouverait bien différents subterfuges qui étrangement le feraient passer dans le coin au moment où elle sortirait de son boulot.


Mélaïs





#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Jeu 5 Nov 2015 - 22:26


It Has Begun.
PV : Dante Lassiter

Il était rassuré de me voir à la maison et je l’étais tout autant d’être rentré sans problème. Il n’était pas d’un naturel inquiet et je savais que c’était à cause de moi s’il était en état d’alerte. De toute façon nous ne craignions rien si ce n’est d’être séparé. Je ne pouvais pas imaginer avancer sans lui dans ma vie. J’avais même du mal à savoir comment j’avais fait avant de la connaitre. Il était heureux de sa pizza, j’avais toujours fait de mon mieux pour prendre soin de lui. Je m’étais amélioré en cuisine depuis notre arrivée à Seattle. C’est beaucoup moins cher de faire à manger plutôt que de le commander, maintenant j’avais les moyens et dans les conditions actuelles faire la popote n’était clairement pas ma priorité.

J’attrapais ma pizza et la regardais avec un air suspicieux. C’était certainement ma préférée puisque je l’avais pris aux quatre fromages, mais l’appétit me manquait tellement que j’étais loin d’avoir envie de mettre une part dans ma bouche. Je regardais devant moi tout en jetant des coups d’œil à Dante. J’essayais d’écouter la télé, mais pour le moment rien d’intéressent ne semblait en sortir. « Ravie que la pizza te plaise. Je n’avais vraiment pas la motivation de faire à manger ce soir. » Une certaine lassitude pesait sur moi. Les événements récents ne me motivaient pas beaucoup. J’avais qu’une envie rester enfermé dans notre appart et arrêter d’avoir à supporter la pression qu’on subissait en marchant dans les rues dehors.

Je savais que Diabo ne s’intéressait pas beaucoup aux informations locales alors rien que le fait qu’il sache pour les barricades c’était déjà assez très gentil de sa part. Il savait que ces informations me tenaient à cœur et c’est pour cette raison qu’il y portait son attention. J’étais vraiment touché par cette attention. Je ne pouvais m’empêcher de sourire et de lui coller un bisou sur la joue laissant au passage une trace de rouge à lèvres. « C’est vraiment trop choux de t’y intéresser un peu pour moi. » Je regardais sa joue avec un peu d’attention riant à moitié de ma connerie. J’avais besoin de décompresser un peu de ma journée. Je n’avais pas vu de zombies comme certains de mes clients les appelaient. Pour moi c’était un peu trop, mais je n’avais aucun autre mot pour les décrire du coup je l’avais adopté aussi. « Tu feras gaffe, tu as une trace de rouge à lèvres sur la joue. » Je le laissais zapper pour mettre une chaine un peu plus appropriée. Si demain c’était la fin du monde, j’avais envie d’être au courant aussi. Après tout, on était concerné aussi.

Je reportais mon attention sur ma pizza et prenait enfin mon premier morceau et mordait dedans à pleines dents. Comme on dit souvent, l’appétit vient en mangeant et personnellement ça marchait plutôt bien. Je mangeais une seconde bouchée en regardant à nouveau Dante qui avait de son côté bien entamé son repas. Le présentateur parlait toujours des informations inintéressantes comme la bourse et ce genre de truc. Pour le moment rien qui ne valait que j’y offre un minimum d’attention. «Je suis tellement d’accord avec toi. J’ai peur de ce qui se passe dehors, rester enfermé ici me parait une bonne idée, mais faudrait qu’on fasse des réserves pour survivre ici un certain temps. J’ai mis un peu d’argent de côté depuis qu’on est arrivé à Seattle on a le temps de voir venir, je pense. » Surtout que pour le moment il n’y avait plus beaucoup de clients. L’idée me plaisait de plus en plus.

Je passais une main dans mes cheveux et finissait ma première part de pizza. Je reportais un instant sur la télé, et le commentateur parlait enfin du fléau qui nous frappait de plein fouet. J’attrapais la télécommande des mains de Dante pour monter le son et entendre ce qu’il avait à dire sans devoir écouter attentivement. Les forces de l’ordre étaient en train d’organiser un refuge pour les citoyens de la ville. Ça pourrait être une issue. Je ne pouvais pas prendre cette discussion seule. « Diabo ! Tu as entendu ! C’est génial. On pourrait être en sécurité là-bas ! Enfin, je crois… » J’étais très heureuse d’un coup, mais j’avais l’impression que quelques choses ne tournaient pas rond.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Ven 6 Nov 2015 - 0:45



.
It Has Begun
Ft. Tamara C. Kroeger

 


Tam était une bonne cuisinière, en tout cas Dante n'était jamais déçu par les différents plats qu'elle préparait, il les trouvait vraiment bon. Il se savait pas doué dans ce domaine, mais il aurait aimé un jour lui faire une petite surprise ; lui avoir préparé un repas complet avec une entrée, un plat et un dessert. Mais vu la tournure que semblait prendre les choses, cela semblait un peu plus compliqué à réaliser. « C'est rien, t'inquiètes pas pour ça, t'en fais déjà beaucoup Engel. » lui dit-il avec un grand sourire qui traduisait un remerciement. Ces mots étaient tout à fait exacts et il serait à l'inverse totalement fou de penser le contraire. Qui serait prêt à quasiment fuir du jour au lendemain la ville et même le pays dans lequel on a toujours vécu, tout plaquer, repartir à zéro sans avoir véritablement un sou en poche, pour éviter que l'autre personne ne paye le prix de son crime ? Tout perdre quitte à se retrouver à la rue, retomber plus bas que terre. Rares étaient ces personnes et ça, Dante en avait bien conscience, Tam était une perle rare, une fille en or pour qui il ferait tout.

Le bisou qu'elle lui fit ne le surprenait pas, c'était tout elle et c'était justement pour cette raison que Dante n'était pas gêné ou mal à l'aise. La bulle protectrice qui l'entourait, son seuil de tolérance de contact physique et social, qu'il avait avec les autres, n'était pas présente avec Tam. Si elle avait besoin de réconfort par exemple ou d'un simple câlin, il n'avait aucun mal à la prendre dans ses bras. Il préféra s'amuser de la réaction qu'elle avait eu et de la remarque sur la trace rouge laissée par ce baiser « Heureusement que tu me préviens parce qu'imagine que je doive ressortir, j'aurai l'air d'un con avec ça ! » il se mit à rire en imaginant la scène avec les regards des passants qui se seraient posés sur lui, du moins sur le rouge à lèvre présent sur sa joue.

Ah les chaînes d'informations... Le seul point positif que le jeune homme trouvait à leur existence était le fait d'avoir les résultats du hockey quand, par chance, il tombait dessus au bon moment. Les médias étaient en théorie indépendants, mais en pratique les différents patrons étaient toujours en lien avec les autorités que ce soit de la ville jusqu'à la Maison Blanche. En tout cas, c'était comme ça que Dante voyait les choses. Pour lui, le meilleur moyen d'être tenu informé était de faire ses propres recherches sur Internet via des sites différents et de plusieurs pays ce qui pouvait à la fin fournir une véritable information. ''Multiplier ses sources'' comme disent ces fameux journalistes. Mais là, il préférait profiter de la présence de son amie et d'une bonne pizza que de faire ça.

Lorsque la jeune femme répondit positivement au fait de se cloîtrer, le canadien fut soulagé. Ce serait bénéfique pour eux, mais elle avait raison sur le fait de devoir faire des réserves. Il déchira alors un bout du dessus du carton de la pizza et prit un stylo pour faire une liste des choses à prendre. Certes les téléphones étaient tout à fait utile pour ce genre de chose aussi, mais il préférait faire ça à l'ancienne et puis un téléphone peut être tentant pour des voleurs, alors qu'un bout de carton et un stylo non. « Alors en plus de tout ce qui est bouffe, faut pas oublier de prendre de l'eau si jamais y'a une coupure, des bougies et des piles aussi. Peut-être des lingettes pour se nettoyer rapidement si vraiment on n'a plus du tout d'eau et... Quoi d'autre ? »

Fixé sur son carton, il n'avait pas remarqué que Tam avait prit la télécommande, par contre, il entendit le son de la télé augmenter assez fortement. Il porta du coup don attention sur le poste. Ne suivant pas vraiment d'ordinaire les informations, Dante fut partagé entre la joie et l'inquiétude car oui, cela apporterait certainement une protection aux civils, mais si cela se mettait bien en place, c'est que la situation était bien plus inquiétante qu'elle en avait l'air. Il ne put masquer cela lorsqu'il répondit à Engel. Il la regarda dans les yeux, puis lui dit « J'espère en tout cas oui, mais est-ce qu'on sait vraiment ce qu'il se passe et comment les gens choppent ça ? Parce que si c'est comme un virus classique qui se transmet par l'air ou le toucher on est mal barré à être regroupé. Je sais que j'y connais rien, mais je préfère demander pour éviter qu'on se retrouve encore plus en danger. » De toute manière, il avait décidé depuis un moment de suivre les décisions de Tam, elle l'avait suivi ici sans douter de lui et à présent, il savait que c'était à lui d'en faire autant, ce qui était normal et logique. De toute façon, tout ce qu'il l'intéressait était de rester à ses côtés, peu importait l'endroit et les conditions.


Mélaïs





#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Ven 6 Nov 2015 - 13:02


It Has Begun.
PV : Dante Lassiter

Je ne pus m’empêcher de rougir lorsqu’il prononçait ce premier compliment. Il me disait souvent de façon détournée qu’il m’appréciait ou que j’en faisais beaucoup, mais pour une fois il me disait les choses correctement et j’étais touché. Cela venait certainement de la situation qui nous entourait, le forçant à se montrer encore plus tendre que d’habitude avec moi. Je comprenais parfaitement ou il voulait en venir et j’étais heureuse. Je crois que c’est d’ailleurs ça qui m’avait ouvert l’appétit et donc je devrais certainement le remercier pour ce qu’il faisait pour moi. J’avais un sourire un peu con un instant sur le visage, j’étais heureuse d’être ici avec lui, même si on avait tout laissé tomber et que pour la première fois on sortait la tête de l’eau. Le monde en avait décidé différemment…

Un bisou sur la joue, un geste tellement anodin qu’il en avait l’habitude maintenant. J’avais souvent envie de lui montrer mon affection et j’avoue que par moment les gens se posaient des questions sur notre relation. « Tu sais, je crois que c’est déjà arrivé et puis si on est à côté… Bah ils ont tous la même conclusion improbable. » Enfin improbable surtout pour nous. C’était toujours comique de sortir tous les deux. Dans la rue, les gens nous souriaient comme on le fait quand on croise un couple tellement mignon. Certain un peu plus curieux voulais savoir depuis combien de temps on était ensemble. Je dirais que plus de la moitié de nos rencontres pensait qu’on était ensemble et certains ne croyaient même pas quand on affirmait le contraire. J’avais roulé des pelles sous l’œil amusé de Dante pour leurs faire comprendre que non vraiment y avait rien de ce genre entre nous. Tellement de bons souvenirs, qu’il serait difficile de revivre à présent qu’on incitait tout le monde à rester chez eux.

Je riais de bon cœur avec Dante, l’humour était certainement ce qui nous empêchera de devenir fous dans les prochains jours. J’aimais l’entendre rire, j’avais l’impression qu’il riait plus depuis qu’on était ici à Seattle. Peut-être qu’avant il avait trop de responsabilités pour se permettre de se détendre. La ville l’avait changé en bien, certainement que pour moi aussi c’était le cas. En tout cas, elle nous a rapprochés c’est sûr. Je regardais la télé pendant qu’il sortait un crayon et noter ce dont on aurait besoin pour survivre. J’avais besoin de réfléchir un peu parce que je n’y avais jamais pensé avant. « Peut-être un générateur, si on peut encore en trouver et de l’essence. Pour garder de l’électricité et avoir toujours des choses qui marchent comme le four ou les radiateurs. L’hiver risque d’être rude. On pourrait aussi prévoir une bonbonne de gaz pour pouvoir toujours avoir du feu sur notre gazinière. Des vêtements et des couvertures, je ne sais pas ce que tu as en stock. » Je devrais certainement faire un tour chez moi et récupérer des biens que j’avais laissés dans mon appartement pour le moment par manque d’utilité.

Le présentateur des informations ne nous avait pas attendus pour continuer à parler. Il donnait pratiquement les mêmes informations depuis plusieurs jours. Seuls quelques détails changeaient un peu, mais il s’agissait toujours plus ou moins d’une mauvaise nouvelle. « Une radio a pille, je pense. Parce que si la télé arrête de diffuser on aura besoin d’entendre le monde extérieur. Voir même si on trouve des talkies-walkies pour rester en contact si on est séparé pour une raison quelconque. » Je pensais peut-être au pire actuellement, mais cela me paraissait inévitable. Les nouvelles étaient toujours un peu moins bonnes que la veille et la situation dans la ville empirait de jour en jour. Nous devrions trouver une solution et le plus tôt serait le mieux.

L’abri dans le stade pourrait certainement être une bonne solution. Surtout qu’il y aurait beaucoup d’autres civils. Des personnes comme nous et en grande quantité ce qui devrait empêcher les militaires de faire n’importe quoi. « Je pense que le stade pourrait être une solution, surtout qu’il n’est pas très loin d’ici. Je pense que nous devrions attendre d’avoir plus d’information avant de prendre une décision. On devra certainement dire non à notre intimité et à notre liberté. Cependant, je suis prête à tout pour rester en vie et de t’avoir toujours à mes côtés. » J’avais peur qu’on ne soit pas capables de survivre seuls et de satisfaire nos propres besoins. Aujourd’hui nous pourrions préparer nos affaires et demain matin quand le soleil serait levé partir à la recherche de nourritures et d’informations.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Dim 8 Nov 2015 - 16:07



.
It Has Begun
Ft. Tamara C. Kroeger

 


La phrase de Tam fit sourire le jeune homme. « Ouais je sais, je sais. » lui répondit-il d'un air faussement exaspéré. Il était vrai que si une telle situation se produisait et qu'elle était à ses côtés, les gens penseraient automatiquement que les deux canadiens formaient un beau petit couple alors que ce n'était pas du tout le cas. Ce genre de cas n'étaient pas rares, c'était même toujours comme ça. Pour les autres, il était impensable qu'une femme et un homme puissent être si proches, partager tant de choses depuis autant d'années sans qu'il y ait une histoire d'amour. Pourtant, l'un comme l'autre n'avait jamais eu de tels sentiments, peut-être même que ce qu'ils ressentent et plus fort encore, en tout cas, c'est ce que se dit Dante. De manière générale, ils préfèrent tous les deux en rire, s'amuser de la situation et même en jouer avec les autres, mais il arrivait parfois que ce type de remarque ou de regard finisse par énerver le jeune homme. En quoi était-ce inimaginable ? Est-ce que deux amis d'enfance du même sexe avaient le droit à tout ça ? Est-ce qu'ils se disent que sous les apparences il doit y avoir des histoires de sexe ou d'amour ? Il était évident que non, mais dès qu'il s'agissait de deux personnes de sexe opposé, c'était tout à fait autre chose. Heureusement, la plus part du temps des rires se faisaient entendre plutôt que des hurlements.

Sa nouvelle vie à Seattle était des plus plaisantes, les débuts furent compliqués surtout qu'il n'avait jamais manqué de quoi que ce soit, il avait toujours pu avoir ce qu'il désirait grâce à l'argent de ses parents puis après, via leur activité de proxénétisme. Au final, avoir presque tout perdu était certainement l'une des meilleures choses qui lui soit arrivée, il fallait refaire sa vie, trouver des petits boulots pour payer les factures, ce n'était pas évident. Mais avec ça, Dante se trouvait bien plus vivant qu'avant et si cela était possible, c'était grâce à Tam. Seul, il n'aurait jamais pu faire tout ce chemin, peut-être aurait-il fini dans la rue sur un morceau de carton. Engel était indispensable à sa vie et si c'était à refaire, il savait qu'il referait tout de la même façon.

Mangeant une nouvelle part de cette pizza, il écoutait et notait minutieusement toute la liste qu'elle était entrain de citer. Autant dire qu'il y avait matière à écrire car la jeune femme avait pensé à un tas de choses qui n'avaient même pas traversées l'esprit de son ami. Il avait simplement pensé à la nourriture et l'eau, mais c'était une vision à court terme alors que Tam avait pensé à un tas de choses toutes très utiles pour les mois à venir. « Sacrée liste ! Mais vraiment excellente, mes félicitations Madame. »dit-il en s'inclinant avec un grand sourire. « Niveau fringues j'ai ce qu'il faut et pour les couvertures aussi normalement, mais je vérifierai avant qu'on parte pour être sûr de ne rien manquer alors. A voir ce que t'as chez toi aussi. Oh et puis, on peut prendre des allumettes, c'est toujours utile, et peut-être qu'on trouvera un guide de survie.... Ou pas.» Ce bouquin, il n'y pensait pas sérieusement au moment où il en parla, mais après coup, pourquoi pas en prendre un si par chance ils en trouvent un dans le magasin, ce qui était très peu probable. Si les craintes de Tam se confirmaient, mieux valait prévoir le pire.

Ce coup-ci, les mots prononcés par la jeune femme touchèrent au plus profond Dante « Je ne veux pas te perdre non plus et tu le sais .» En finissant sa phrase, il jeta la part de pizza qu'il avait encore dans une main et le stylo dans l'autre sur la table pour la prendre dans ses bras, il ajouta alors « On fera tout ce qui est nécessaire pour s'en sortir et rester ensemble, je te le promets. » Il garda ses bras autour d'elle un moment avant de s'asseoir dans la même position qu'auparavant en la regardant avec un grand sourire. « Pour le stade, je suis d'accord avec toi, mieux vaut attendre un peu pour savoir comment ça se déroule là-bas et peser le pour et le contre. » Il était préférable de bien réfléchir car un retour en arrière serait très certainement impossible et il était hors de question de se retrouver dans une situation encore plus dangereuse que dans laquelle ils pourraient se trouver à ce moment là.


Mélaïs





#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Mar 17 Nov 2015 - 14:27


It Has Begun.
PV : Dante Lassiter

Dante était vraiment trop mignon quand il s’y mettait. Je regardais lui puis la télé. J’avais peur d’entendre encore des trucs atroces pendant qu’on préparait nos plans pour rester en vie le plus longtemps possible. Nous n’avions rien qui nous retenait ici, sauf peut-être une vie rangée et tranquille. Je ne savais pas me défendre seule et je n’avais pas vraiment envie de l’apprendre. Je ne comprenais pas ce qui nous arrivait à l’heure actuelle et je ne voulais pas y croire. J’avais tout ce dont j’avais besoin à côté de moi. Tant qu’il serait à mes côtés, je ferais le nécessaire pour avancer et sourire un maximum. C’était la seule arme dont je connaissais les ravages et que je savais utiliser sans m’inquiéter.

Je voyais alors passer à la télé les mêmes images que j’avais vues sur youtube avec plein d’angles de vue différents. C’est hallucinant… Le premier réflexe des gens a été de filmer la scène plutôt que d’aller prêter main forte aux pauvres hommes qui se faisait attaquer. Le monde dans lequel on vit ne me plait pas, je m’étais vite rendu compte que la plupart des hommes étaient des pourris jusqu’à l’os et que l’humanité était morte depuis longtemps contrairement à ce qu’on voulait nous faire croire. Je ne croyais pas en Dieu, mais je me disais qu’il avait certainement un peu raison. Je regardais distraitement Dante noircir le carton en ajoutant mes idées à sa liste. Nous allions avoir du travail et nous devrions faire attention. « Merci Monsieur. Il faut croire que j’ai regardé trop de films catastrophes. » Dans chaque film on voit le noir qui meurt en premier et les groupes qui se séparent. Je ne comprends pas comment ce genre de chose continue à marcher. Cependant, on sait ce qu’il ne faut absolument pas reproduire même si nous sommes dans la réalité.

Il me confirmait avoir tout ce dont il avait besoin ce qui était une bonne chose, c’était un problème en moins à régler. Il devait certainement être de même de mon côté. Il faudrait que j’aille faire un tour dans mon appartement pour vérifier et prendre ce dont j’ai besoin. « Tu vas me prendre pour une folle, mais si c’est la fin du monde on devrait faire un trou dans le mur. » Je pointais du doigt la paroi qui séparait nos deux appartements. Le mur n’était pas épais et je ne pensais qu’il était porteur. Je n’avais pas fait d’étude en architecture, mais mettre un trou pour une porte ne devait certainement pas être problématique. « On aurait un plus grand espace de stockages et une issue de secours si pour une raison obscure la porte d’entrée venait à être bloquée. » J’avais l’impression de penser au pire, ce qui était loin d’être dans mes habitudes.

Diabo s’approcha de moi et me serra dans ses bras. Je me sentais pratiquement instantanément mieux. La pression disparue un instant et j’avais l’esprit clair, je le serais à mon tour oubliant l’espace d’un câlin quel monde horrible nous entourait et les nouveaux obstacles que nous devrions franchir ensemble dans l’espoir de trouver un monde meilleur. Il me promettait de me protéger et de rester avec moi, je savais au fond de moi qu’il tiendrait cette promesse, nous avions déjà traversé beaucoup de choses ensemble et rien ne me faisait peur. « J’ai confiance en toi. Je sais que jamais tu ne me décevras. » Je restais un instant encore dans ses bras avant de me détacher de lui. J’avais envie de me mettre à la tâche tout de suite, mais je devais d’abord reprendre des forces.

Je regardais d’un air insatisfait ma pizza et prit une nouvelle part. Je savais que je devais manger pour pouvoir retourner mon appart dans tous les sens à la recherche de denrée qui deviendra précieuse dans les semaines à venir. « Je pense que nous devrions comptabiliser tout ce qu’on a déjà dans nos domiciles respectifs et demain matin à l’aube on ira chercher ce dont on a besoin. » La soirée, allez certainement être longue et ennuyeuse, mais c’était un mal nécessaire. Je savais que j’avais encore pas mal de nourriture dans mon appartement et certainement quelques outils. Ce ne serait pas suffisant vu le siège qu’on s’apprêtait à mettre en place dans cet appartement.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: It Has Begun ★ Dante Lassiter   Aujourd'hui à 4:11

Revenir en haut Aller en bas
 

It Has Begun ★ Dante Lassiter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Epreuve de Dante
» Le monde à ses défauts, pas moi ! ✟ « Dante's Inferno » {OK}
» [Lac] Première sortie du Royaume Obscur [Megan et Dante]
» L'enfer est pavé de bonnes intentions | Cassie & Dante
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-