Partagez | .
 

 Les rôdeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Fondateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/01/2013
Messages : 690
Age IRL : 28

MessageSujet: Les rôdeurs   Sam 31 Oct 2015 - 16:37




Les rôdeurs
Les nouveaux prédateurs



Zombie, mort-vivant, goule, rôdeur, mais qui est-il au juste et que savons nous sur lui ?
Au début, pas grand chose malheureusement.

Le rôdeur est, par définition, en totale opposition avec la logique naturelle des choses puisqu'il est à la fois mort et vivant. Personne ne sait vraiment comment il est apparu, et à ce sujet, vous n'avez que des rumeurs qui n'ont aucun sens pour vous dans l'immédiat.

/!\ Attention (ou important c'est toi qui voit)


Comme l'a signalé Robert Kirkman, le créateur de The Walking Dead, dans cet univers, les œuvres de George A. Romero n'ont jamais existé. Toutes fictions autour des morts-vivants, qu'il s'agisse de films, de romans, de jeux ou autre, n'a jamais existé non plus. Autrement dit, au moment de l'épidémie, c'est un concept complètement nouveau et inconnu. Vos personnages ne devront donc avoir aucune connaissance de ce phénomène au moment où l'épidémie se déclenche.



La contamination

Nous disposons de quelques informations de base pour tenter de comprendre le fonctionnement du rôdeur, ou du moins, les choses essentielles pour pouvoir lui faire face :

En premier lieu, nous connaissons les différents modes de contamination. En théorie, tout liquide issu du corps d'une de ces créatures peut contaminer un individu sain, principalement via le sang et la salive. Une projection de ces liquides dans les yeux, la bouche, ou sur une plaie pourrait théoriquement contaminer la victime et la transformer à son tour. Du moins, c'est ce que les autorités sanitaires compétentes ont avancé.

En pratique, c'est surtout des mâchoires des morts-vivants dont il faut se méfier ! Une morsure conduira automatiquement la victime à la mort, et ce dans un délai plus ou moins long, dépendant de la localisation de la blessure. La réanimation intervient dans un délai généralement comprit entre une demi heure et plusieurs heures puisqu'il varie d'un individu à un autre. Le seul moyen d'empêcher cette transformation est d'amputer le membre mordu dans les premiers instants qui suivent la morsure. Il n'y a pourtant aucune garantie que cela fonctionne, ou que le patient survive à l'intervention.
Il semble que les autres blessures dues aux rôdeurs, de type griffures, ne soient pas à l'origine de transformations. En toute logique, une personne trop dévorée ne peut en théorie pas se ranimer. Il est également à noter que les animaux ne sont pas affectés par ce virus. Ils ne peuvent être ni contaminés ni porteurs de la maladie.

En dernier lieu, il faut savoir que tout individu est d'ores et déjà contaminé de manière latente par le virus. Au moment de la mort, qu'elle soit naturelle ou qu'il s'agisse d'une mort violente, l'individu se transformera si son cerveau est intact.


Tuer un rôdeur

Comment se débarrasser d'un rôdeur ?

Il est totalement inutile de mutiler une quelconque partie de son corps. Cette créature ne ressent plus aucune douleur. Seule une blessure endommageant le cerveau peut en venir à bout. Cela signifie également que décapiter un mort-vivant ne le tuera pas : la tête continuera à « vivre » même détachée du corps tant que le cerveau restera intact.

Faire brûler les rôdeurs ne semble pas réellement efficace non plus, dans la mesure où il continuera de se mouvoir et de chasser tout en se consumant, jusqu'à être réduit en cendres, ce qui peut prendre un temps considérable. C'est donc une solution qui ne peut être utilisée que dans des cas très spécifiques. Il semble que la noyade ne soit pas efficace non plus.


Comportement du rôdeur

Cette créature n'a plus rien à voir avec l'être humain qu'elle a pu être. Toute pensée, toute émotion l'a définitivement déserté. Si l'on voulait résumer le mort-vivant en un seul qualificatif, le plus adapté serait sans doute « tube digestif ». Il ne revient en effet à la vie que pour une seule et unique chose : dévorer inlassablement toute forme de vie qui passe à sa portée. La viande morte, aussi saignante soit-elle, ne l'intéresse absolument pas. Il passe son temps à dévorer, sans que cela lui soit réellement vital. Il semble que le rôdeur puisse toutefois mourir de faim, au bout d'un long moment, il s'amaigrie considérablement jusqu'à n'être plus qu'un squelette et ne plus avoir assez de muscles pour se déplacer.

Par ailleurs, manger semble être la seule action du processus digestif qu'il soit encore capable d'effectuer. Les éléments ingérés ne sont en effet pas ou peu digérés, ni même évacués, ce qui explique le nombre important de rôdeurs éventrés puisqu'ils se nourrissent jusqu'à l'explosion de l'abdomen.

Le rôdeur est une créature sans intelligence, dotée de grandes difficultés motrices lorsqu'il est en état de décomposition avancée. Il est d'ailleurs pertinent de noter que la décomposition est ralentie à cause du virus, le rôdeur mettra plus de temps à mourir de faim. S'il n'a plus les capacités psychomotrices d'un humain normal, il continue à se mouvoir et peut aller jusqu'à courir lors des premiers temps de mort. Il n'évitera pas les obstacles les plus grossiers, même si cela l'endommage (chute de plusieurs mètres, empalement...). Il a une sensibilité beaucoup plus forte de ses sens : il réagira immédiatement au moindre bruit vers lequel il se dirigera, verra sans attendre la moindre lumière qui l'attirera, sentira sa proie mieux qu'un humain qui a tendance à peu se fier à son nez.

Ses cordes vocales n'émettent plus que des râles qui ont tendance à pousser bon nombre de survivants dans la folie, et qui semblent rameuter ses semblables vers le repas le plus proche.

Dans ses premiers temps de non-vie, le rôdeur est, certes, diminué et gauche, mais il peut accélérer son allure tant qu'il est motivé par un objectif, parfois porter des objets. Son but reste néanmoins le même et ce qu'importe qui il a en face de lui : manger est sa principale priorité.


Points forts du rôdeur

La force principale du rôdeur se concentre donc en plusieurs points :

Tout d'abord, son endurance. Il a une endurance à toute épreuve, puisqu'il ne se fatigue jamais. A priori, il est capable de vous suivre sur des kilomètres sans s'arrêter un instant, ce qui n'est pas le cas de sa proie qui finit par s'épuiser. Le fait de ne pas ressentir la douleur constitue également un point fort, puisque rien ne pourra l'arrêter ou le dissuader de s'en prendre à une cible.

Pour finir, il faut savoir que le rôdeur à la fâcheuse tendance de se déplacer en groupes plus ou moins importants. Si les individus solitaires et isolés existent naturellement, il n'est pas rare de retrouver des morts-vivants se déplaçant en petits groupes. Parfois, ils forment de gigantesques hordes qui se déplacent au gré d'errances souvent aléatoires, en quête de nourriture. Il n'y a pas de limite aux effectifs de ces hordes, qui peuvent comprendre de plusieurs dizaines à plusieurs milliers de créatures. Prenez donc garde à ne jamais tomber sur l'une d'elles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com
 

Les rôdeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rôdeurs de morgul
» [Arnor] La femme Dúnedain
» L’Arc Ithilien (lecture du SDA)
» Kÿriandur, Rôdeur, Elfe [Dundun] {Validé}
» Les rôdeurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Règles et Informations :: Règlement et Contexte :: Annexes-