The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- THE TRAVELERS -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fondateur
Fiche de personnage
Survit depuis le : 02/01/2013
Messages : 888
Age IRL : 31
MessageSujet: THE TRAVELERS   THE TRAVELERS EmptySam 31 Oct 2015 - 14:47



The Travelers
A solitary road


Dès l'instant où Seattle bascule en enfer, certaines personnes n'attendent pas sagement devant leurs téléviseurs des nouvelles du gouvernement. La plupart sont des petits groupes d'amis, des familles ou encore des voisins qui ne veulent pas attendre que les choses dégénèrent. Alors, ils quittent la ville, ou du moins leurs foyers, pour tenter de trouver un nouvel endroit où survivre en espérant que les militaires parviendront à rétablir le calme dans la cité d'émeraude. Avec le début de l'épidémie, la plupart d'entre eux prennent ainsi la route avec pour seuls bagages : vêtements, conserves ou encore une arme. Juste de quoi durer quelques semaines tout au plus. Sauf que visiblement, la situation perdure, et rapidement, les réserves s'amenuisent.

Les solitaires peuvent être sur les routes, seuls ou à plusieurs. Ils tentent de survivre au jour le jour, évitant les autoroutes bloquées par les barrages militaires, cherchant sans arrêt un endroit où se poser et survivre quelques temps, écoutant la radio en espérant y trouver autre chose que l'éternel message de mise en garde contre les infectés.

Chaque jour, ils luttent. En espérant pouvoir un jour retrouver leur vie d'autrefois.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com 
Fondateur
Fiche de personnage
Survit depuis le : 02/01/2013
Messages : 888
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: THE TRAVELERS   THE TRAVELERS EmptyJeu 1 Fév 2018 - 11:05



No man's land
The world left us behind

Après plus de deux ans de fléau, certains ont su se reconstruire ou rejoindre des communautés. Plus ou moins grandes, plus ou moins bien loties, plus ou moins ouvertes. Celles-ci peuvent avoir la chance de jouir d'un peu de confort ou continuer à se débrouiller avec les moyens du bord. Leur point commun est : à l'intérieur de ces entités, les individus ne sont pas seuls. Ils ont des amis, voire une famille.

Et puis il y a les autres. Ces sans-abris, ces vagabonds, ces itinérants, qui ont tout perdu ou qui n'ont jamais su se poser. Ceux avec qui la vie est la plus dure, ceux pour lesquels la mort est devenue une ombre tapie dans leur propre ombre. Toujours présente, une comparse de voyage glacée et silencieuse.

Même pour vous, le besoin de se réunir peut se faire sentir. C'est comme ça que certains survivants esseulés ont commencé à se regrouper. Ici et là, temporairement, dans des bâtiments désaffectés et insalubres. Pas besoin de barrière, ni de vigie ; simplement des murs qui vous isolent un peu de l'extérieur. Certains de ces campements se dispersent aussi vite qu'ils sont apparus, et d'autres perdurent. C'est le cas de celui de l'Industrial district situé dans l'entrepôt d'un ancien centre de recyclage. Personne ne se souvient qui ont été les premiers, ni quand ils ont pour la première fois bivouaqué sous le toit haut de cet ancien entrepôt. Mais jusqu'à aujourd'hui, les plus mal lotis des survivant y passent, s'y arrêtent, et repartent. Parfois pour une nuit, parfois pour plusieurs, parfois pour n'échanger que quelques mots avec d'autres humains avant de reprendre la route.  

Il n'y a pas de leader, il n'y a pas de règles, personne n'est rejeté. Tant que quelqu'un pense à fermer la porte qui les isolent des morts, chacun sa vie, chacun son petit coin. Pour le meilleur et pour le pire ; car si on ne pourra vous y refuser le gîte ou si vous pourrez y faire de bonnes rencontres, il pourrait également n'y avoir personne pour vous défendre si votre voisin de couchette préfère votre jolie tente à son morceau de carton.

Ce n'est pas une maison, ce n'est pas une communauté, mais c'est mieux que rien. Vous êtes tous humains. Vous êtes tous vivants.

Informations complémentaires

Il ne s'agit pas d'un camp à proprement parler. C'est un point de ralliement identifié pour les travelers, mais vous pouvez n'y être que de passage voire ne pas avoir connaissance de son existence.
Tout le monde peut se rendre au No man's land y compris ceux qui sont déjà en groupe.
Il n'y a ni loi, ni leader, ni surveillance à l'entrée.
Ce n'est qu'un grand hall et quelques annexes délabrées. L'endroit a été nommé d'après un grand tag noir sur la porte rouillée.
Depuis avril 2019, l'endroit devient peu à peu un lieu de troc et d'échange de services.
Tout événement majeur qui intervient sur ce campement ne pourra se faire que via intervention des Maîtres du Jeu. N'hésitez pas à poser vos questions à un membre du staff si vous avez un doute sur un RP que vous souhaitez ouvrir.
Vous n'y êtes pas à l'abri des inter-mj.

Population mai 2019 :
Fluctue généralement entre 10 et 30 personnes.

Organisation du camp :
- Tant que ceux qui entrent/sortent pensent à refermer la porte, il n'y a ni loi, ni leader. Chacun est donc libre d'aller et venir comme bon lui semble, sans avoir de compte à rendre à personne.

Cohérence géographique :
Nous vous demanderons également de respecter une certaine cohérence géographique. Si par exemple votre personnage est à Tacoma, n'ouvrez pas un RP dans la même journée dans le squat sous prétexte qu'il y a quelqu'un :MisterGreen:


Les PNJs récurrents

≡ Darkkev'
Introverti de nature, le jeune homme n'en est pas moins doté d'une intelligence certaine. Ancien étudiant en ingénierie électronique, il excelle dans ce domaine et apprécie décortiquer divers appareils pour en étudier le contenu. Au No Man's Land il est connu pour ses qualités de "réparateur" de radio et autres talkie-walkie. Personne ne connait son véritable patronyme.

≡ Mandy
Très secrète, personne ne sait pourquoi elle est là ni ce qui la pousse à continuer à venir régulièrement. On la trouve souvent en train d'aiguiser ses lames et quand elle sort, elle revient immanquablement couvertes de boyaux en putréfaction. Elle parle rarement aux autres, sauf quand elle a quelque chose à en tirer.

≡ Ellen
Ancienne lieutenant de police, elle sait manier les armes à feu et les entretenir. Fine observatrice, elle a souvent des informations concernant les personnes allant et venant dans l'entrepôt. La quadragénaire discute facilement, de tout et de rien mais n'en garde pas moins une certaine méfiance à l'égard des inconnus.>
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com 
Fondateur
Fiche de personnage
Survit depuis le : 02/01/2013
Messages : 888
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: THE TRAVELERS   THE TRAVELERS EmptyJeu 1 Aoû 2019 - 15:10

Chronologie du No man's land


    • Avant 2019
Le No Man's Land est un endroit de vagabonds, où passent divers survivants solitaires. Certains sont des habitués, d'autres ne viennent qu'une fois. Au fil du temps, certains décident d'y échanger des biens ou des services contre des ressources.

    • Mars 2019
Cela faisait quelques semaines que la quotidien du No Man's Land devenait de plus en plus perturbé par des violences mais là... c'est un véritable épisode traumatisant. Un gang de survivants masqués débarquent après une macabre mise en scène (cadavre dressé en épouvantail devant la porte, mort pendus sur l'entrepôt voisin) et leur objectif est clair : dépouiller et tuer. Les solitaires sauront trouver les ressources pour faire front commun et pousser l'envahisseur à fuir, mais ce passage a laissé des marques dans la chair et dans les esprits... surtout que tous se demandent : vont-ils revenir un jour ?

    • Juillet 2019
Il y avait des rumeurs à propos d'un hélicoptère qui aurait été entendu par des survivants de Mercer Island, mais peu les croient vraiment. Pourtant, la tranquillité relative de la capitale de l'état est brusquement perturbée par la cacophonie d'un crash et le vacarme d'une explosion. Possible que vous n'ayez pas vu l'engin volant dégringoler du ciel pour s'écraser non loin d'Industrial district, mais le bruit a du être entendu à des kilomètres à la ronde. Les morts ont profité de l'aubaine et ont été drainés par l'incident, rendant de nouveau les rues du cœur de la métropole très peu sûres. Une horde passe si près du No Man's Land que la présence des veilleurs les attirent et les vagabonds doivent à nouveau s'allier pour repousser le danger.

La menace est à peine écartée que neuf personnes de The Haven débarquent en trombe avec un homme gravement blessé. D'après leurs dires, il s'agit du pilote de l'hélicoptère. Ils s'installent pour la nuit, espérant pouvoir le sauver, et le lendemain, tous les locataires de l'entrepôt voient arriver douze hommes, tout en armure anti-émeute. Ceux-ci disent être propriétaires de l'hélicoptère et cherchent le pilote, le frère de leur chef : Armand. Ce dernier se montre très ouvert et affirme venir d'un camp loin, né de plusieurs rescapés du Century link field, qui abrite déjà des milliers de survivants. Un endroit où tout le monde est le bienvenu, après une période d'échange avec des émissaires qu'ils enverront désormais régulièrement au No Man's Land, en guise de bonne foi. De quoi semer le trouble dans les esprits...

(c) the walking dead rpg
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com 
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: THE TRAVELERS   THE TRAVELERS Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- THE TRAVELERS -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
- Règles et informations -
 :: Règlement et Contexte :: Descriptions des Groupes
-
Sauter vers: