The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Ventes privées Lacoste : de 30% à 50% de remise
Voir le deal

Partagez
- And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 3442
MessageSujet: Re: And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor   And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor - Page 2 EmptyLun 4 Jan 2021 - 13:27
Elle se blottit contre lui, dans son dos. Connor esquissa un sourire qu'elle ne vit pas. Ses yeux se baissèrent vers la bague qu'elle lui présenta et son sourire s'agrandit alors immédiatement. Il la scruta longuement, en admirant les détails, d'autant plus avec la perle qui la surmontait.

Pas du grand luxe mais je l'aime bien, affirma Connor sobrement. Evidemment, Joséphine pouvait bien mériter une bague avec des diamants, mais... Il n'en avait pas trouvé et il n'avait pas l'impression que l'hispanique soit trop du genre tape-à-l'oeil. C'était justement ce qu'il appréciait chez elle : le naturel de sa beauté. Là où avant, il aurait couru après des femmes bien plus superficielles et moins malignes que lui, Joey avait remis en considération beaucoup de choses. Il l'aimait parce qu'elle était entière, vive. Brute. Une pierre précieuse aux bords parfois encore tranchants, qui n'avaient pas besoin d'être poli pour être belle dans son regard : Ma grand-mère en avait une semblable, j'arrêtais pas de vouloir lui piquer. Le drame de ma vie, ça a été de pas avoir les doigts pour pouvoir la porter tous les jours, plaisanta-t-il.

Oh, il ne rigolait pas sur le fait que sa grand-mère en avait en effet une. Il l'avait longuement admiré elle aussi, d'autant que cette dernière lui avait dit qu'elle l'offrirait à Quinn à l'occasion, ou alors à sa future femme si il en trouvait une qui méritait cette bague. Personne n'avait eu l'occasion de la porter, ni sa soeur, ni une de ses compagnes. Aujourd'hui, il était persuadé que Joey aurait été parfaite pour ce bijou. Terminant ce qu'il faisait, il tourna un regard amusé vers l'hispanique, esquissant un grand sourire :

J'ai hâte de voir ça, confirma-t-il.

Le repas fut d'ailleurs préparé assez rapidement. Ils avaient ce qu'il fallait pour ça et Connor fit des efforts monstrueux pour ne pas tout gâcher. Au final, le diner fut plus que correct, et Gemma y mit du coeur à l'ouvrage pour tout manger. Repus, la petite fille anima la discussion un long moment avant de venir les rejoindre sur le canapé. Au bout d'un moment, Connor remarqua que l'enfant avait la tête contre sa cuisse et avait également fermé les yeux. Sa respiration était apaisée, calme. Finalement, la terreur s'était endormie paisiblement ce soir. Joséphine alla la coucher dans son lit et en revenant, Connor demanda :

Elle est partie pour la nuit, alors ? Un sourire sur les lèvres, il poussa un long soupir amusé. Sans elle, la maison semblait terriblement silencieuse en fait. Décidément, les enfants étaient bien capables d'animer plus que ça une vie entière. Elle a décidément beaucoup trop d'énergie, je suis persuadé qu'ils la branchent directement sur les panneaux solaires quand elle vient chez eux, plaisanta-t-il.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Duprès
Survivor
Joséphine Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 2388
MessageSujet: Re: And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor   And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor - Page 2 EmptyLun 4 Jan 2021 - 22:17
L’hispanique esquissa un sourire amusé aux révélations que lui faisait Connor concernant sa grand-mère, cette bague qu’elle avait possédé, et qu’il avait appréciée étant plus jeune. La jeune femme n’était pas sans savoir quel genre de lien fort pouvait unir une grand-mère et son petit enfant. Elle savait avec quelle force Naya l’avait aimé et chéri, l’avait soutenue, l’avait guidée pour qu’elle devienne la femme qu’elle était aujourd’hui, alors même qu’aucun sang commun ne coulait dans leurs veines respectives. La vieille femme avait été là pour elle en quelques années, bien plus que sa propre mère ne l’avait fait au cours de toute sa vie, et la pompier n’oublierait jamais ce sentiment qu’elle ressentait en présence de sa grand-mère de coeur, cette impression de trouver enfin sa place, d’être chez elle, d’être apaisée, rassurée. De ne plus être un fardeau que l’on traînait derrière soi. La survivante s’arma d’un couteau pour aider le blond à terminer de préparer le repas, il avait cependant déjà fait le plus gros, lui répondant néanmoins : “-J’ai pas besoin de grand luxe...et t’aurais pas pu trouver mieux…” dit-elle avec sincérité, venant découper à son tour un légume, avant d’adresser un sourire désolé au sportif quand Gemma l’appela à la rescousse pour l’aider avec ses légos.

Finalement, ils passèrent à table tous les trois, alors que la minimoy se chargeait de discuter pour faire l’ambiance, et refilait en douce de sa nourriture aux deux chiens, qui ne demandaient pas mieux. “-Chef Connor, tu t’es bien débrouillé !” dit-elle dans un sourire en débarrassant les assiettes, quand bien même Joey n’avait pas mangé grand-chose. Elle songea dans un sourire à ces pauvres courgettes qui avaient cramé lors de la soirée d’anniversaire du blond, lorsqu’ils étaient trop occupés dans la baignoire du chalet pour s’en soucier encore. La mini-brunette aida à débarrasser, attrapant les fourchettes une par une pour aller les déposer dans la cuisine, toute fière de faire comme les grands disait-elle. Tandis que les deux adultes s’installaient sur le canapé pour entamer leur digestion, la gamine prit place au sol pour jouer avec Khan et Bandit, leur envoyant une balle de tennis que Joey avait récupéré d’une expédition précédente. Mais la fatigue gagna Gemma, qui vint finalement s’installer entre Connor et sa mère, se dandinant pour se faire une petite place.

Les doigts de l’hispanique gagnèrent le cou de sa fille pour y glisser quelques papouilles et caresses, qui plongèrent peu à peu Gemma dans un état d’apaisement, qui rapidement sombra dans le sommeil, sans vraiment que cela n’étonne la pompier, qui l’avait vu gigoter toute la journée sans pause. Avec mille précautions, elle attrapa la petite entre ses bras, et grimpa à l’étage pour la mettre au lit, sans que la fillette de s’en émeuve pour autant. Joséphine resta un instant au bord du lit, caressant les cheveux de la gamine, avant de déposer un baiser sur son front, et de lui dire qu’elle l’aimait, même si elle dormait. Attrapant son sac au passage, Joey regagna le salon, souriant doucement aux paroles de Connor : “-Vu son état de fatigue...je dirais que oui...mais par contre, renonce à la grasse mat’ de demain…” souffla-t-elle d’un ton amusé, qui se transforma en léger rire quand son homme évoqua le fait que Gemma était branchée directement sur les panneaux solaires des Exilés. “-Faut que je trouve comment lui prendre un peu d’énergie pour en avoir un peu plus de mon côté…” plaisanta-t-elle à son tour, avant de prendre une longue inspiration en fixant Connor, ses lèvres se muant en un sourire beaucoup plus tendre.

L’hispanique resta à le couver du regard quelques secondes de plus, avant de se pincer doucement les lèvres l’une contre l’autre, les étirant à peine : “-Merci d’être venu. J’avais besoin de cette soirée...de ce moment avec vous deux.” souffla-t-elle doucement, serrant brièvement la cuisse du blond entre ses doigts, avant de détourner le regard pour fouiller dans son sac. Joséphine en sortit trois petits paquets, qu’elle déposa sur les genoux de Connor dans un sourire. “-Joyeux Noël, Monsieur Shepard.” souffla-t-elle, s’occupant ensuite de retirer ses chaussures, et de s’installer à ses côtés, une jambe ramenée contre sa poitrine. Les cadeaux étaient simples, et si elle aurait voulu pouvoir faire plus, l’hispanique n’en avait pas vraiment eu l’occasion. Aussi, le blond trouva dans le premier paquet une push dagger la lame forgée par les bons soins de Kara, et l’étui des habiles mains de couturière de Teresa, issu d’un deal perso entre la forgeronne, et Teresa et elle. “-J’espère que t’auras jamais à l’utiliser...mais...il est petit, se cache facilement, et coupe vraiment très bien…” glissa-t-elle, sans pouvoir retenir une légère grimace.

Joséphine s’empara du papier cadeau pour le rouler en boule, laissant le survivant ouvrir le deuxième cadeau, une figurine taillée grossièrement dans le bois, et peinte des mains de la pompier, ce qui expliquait les traits incertains, les petits pâtés de peinture ici ou là, ou l’irrégularité de la taille du bois. “-C’est une Catrina...on l’associe au folklore mexicain, et c’est un peu long à expliquer, mais...elle est censée t’apporter protection, te préserver en situation de crise, tout ça...bon...l’artiste se lance seulement dans le concept, alors il faudra l’excuser…” ajouta-t-elle en souriant d’un air un peu gêné, glissant un index dans ses longs cheveux bruns. L’hispanique n’était pas vraiment ce que l’on pouvait appeler une fervente croyante, pas croyante tout court même, mais elle avait toujours apprécié les croyances mexicaines, qu’elle avait retrouvées chez Naya de longues années après son départ de Cancun.

Enfin, le sportif s’intéressa au dernier paquet, alors que l’hispanique ne pouvait s’empêcher de sourire de plus en plus largement quand il s’empara du petit emballage. Elle le laissa découvrir une boussole à son tour, sans pouvoir retenir un petit rire, à l’intérieur de laquelle il pouvait lire une petite phrase, gravée dans le couvercle en bois. “-Pour ne pas que tu nous perdes, le Nord et moi. Mieux, pour ne pas que tu te perdes toi-même.”, dont les creux dans le bois étaient réhaussés d’une fine couleur dorée. Là aussi Joséphine avait eu du mal à faire un travail impeccable, il pourrait sans doute aisément deviner qu’elle avait eu quelques ratés, même si elle s’était vraiment appliquée. “-Je crois qu’on a jamais été aussi connectés…” rigola-t-elle finalement, attrapant entre ses doigts celle que Connor lui avait offerte un peu plus tôt dans la soirée, qui contenait le mot doux qu’il lui avait adressé, et qu’elle relirait sans doute dans ses moments difficiles. Elle releva ses yeux sombres sur le blond, se mordillant la lèvre inférieure : “-Est-ce que ça te plaît ?” demanda-t-elle doucement.


Storm in her eyes, peace in her smile.
I hope to arrive to my death late, in love, and a little drunk.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 3442
MessageSujet: Re: And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor   And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor - Page 2 EmptyMer 6 Jan 2021 - 18:20
Je remercierais Bruce, c'est grâce à lui si je me suis sorti. C'était correct ! Assuma Connor avec le plus grand des sérieux sur l'instant.

Pas mieux. Correct. Il savait que si l'afro-américain avait été aux commandes ce soir, le repas aurait été bien meilleur. Mais le blond n'avait pas à rougir de ce qu'il avait fait, soupirant alors que l'hispanique le retrouvait enfin après avoir couché Gemma finalement. Adieu la grasse matinée ? Connor poussa un autre soupir cette fois, venant se pincer l'arête du nez doucement avant de secouer la tête... C'était terrible à dire mais...

Ouais, je commence a m'y habituer, fit-il à sa vis-à-vis qui retrouvait son sac et se rapprochait pour de bon de lui. Elle tirait de ce dernier des emballages qu'il récupéra : Bruce a ramené une gamine, elle s'appelle Ava et c'est clairement une pile électrique. Elle est plus grande que Gemma, elle t'en a peut-être parlé mais... Il secoua la tête : J'ai jamais été un ado flemmard par contre, c'est sûr, j'ai jamais été comme elles !

Aussi énergique, aussi bavard. Connor se souvenait de son adolescence comme il pouvait, une majorité avait été balayé par les affres du temps. Cependant, peut-être n'était-il pas si loin de cette réalité, avec quelques nuances cependant. Le sportif avait eu une adolescence plus tardive vis-à-vis des autres, ces jeunes années avaient été consacré au Baseball - et un peu aux filles - mais pas aux bêtises comme les gens de son entourage à l'époque. Plus tard, il avait été livré à lui-même et à sa liberté, à un compte en banque bien rempli, à la célébrité... En bref, à tout ce qu'il fallait pour ne pas marcher droit. Est-ce que ça avait été plus tragique ? En principe oui. La débauche avait en tout cas été au rendez-vous. Et quand il voyait Gemma et Ava, il se disait qu'il n'avait aucune envie qu'elles rencontrent des garçons comme lui à leur âge.

Avec précaution, il déballa alors le premier cadeau tendu par Joséphine, et en tira un push dagger qui lui fit froncer les sourcils. L'extirpant de son rangement, il hésitait entre une trouvaille de la brune et une confection de Kara. Ce qui ne serait pas si étonnant connaissant les talents de la blonde :

Au pire, ça sera pour couper les légumes, plaisanta-t-il en passant à l’œuvre suivante. Une confection de Joséphine qu'il scruta longuement pour l'admirer sous toutes les coutures. S'il n'en dit rien à la brune, il savait exactement où il avait envie de la mettre dans le camping-car : a une place de choix. Peut-être la fixerait-il à une étagère pour éviter qu'elle se promène durant les déplacements. En dernier lieu, la boussole qui lui arracha également un éclat de rire. Connectés ? Oui. Mieux que ça, en fait. C'est vraiment... Il soupira et secoua la tête : Parfait, assura-t-il.

Déposant le tout à côté de lui, il tendit les mains vers elle pour les saisir et l'attirer à lui. L'instant d'après, Connor l'étreignit avec force et l'embrassa avec la conviction d'un homme amoureux sincèrement de cette femme. Il ne savait même plus comment le lui dire. Ses doigts effleurèrent la bague qu'elle portait et il lui offrit un sourire :

Tu me manquais, souffla-t-il comme une confession.

L'étreignant à nouveau avec force, Connor s'emplit d'amour et d'affection pour la jeune femme, dans l'idée de ne pas en manquer quand ils se sépareraient encore à l'avenir. Ils ne vivaient pas ensemble, aussi ne pouvaient-ils pas se supporter tout le temps. Alors les moments qu'ils se prenaient l'un à l'autre étaient pour le moins précieux, sinon indispensables à ses yeux.

Je crois que c'est le premier Noël où je suis vraiment aussi content de mes cadeaux, confia-t-il à la jeune femme. Encore plus en considérant tout ce qu'on a traversé cette année. J'ai l'impression que le fait qu'on soit encore ensemble et vivant est déjà une bonne nouvelle. J'aurais pu me contenter de ça.



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Joséphine Duprès
Survivor
Joséphine Duprès
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 2388
MessageSujet: Re: And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor   And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor - Page 2 EmptyMer 6 Jan 2021 - 21:20
Bien sûr qu’elle avait entendu parler d’Ava, Gemma adorait lui raconter tout ce qu’elle vivait au quotidien quand elle n’était pas à Nisqually avec elle, ce qu’elle faisait, les personnes qu’elle rencontrait, et mieux encore, tout ce qu’on lui confiait sous le sceau du secret, un mot dont elle ne maîtrisait pas encore tout à fait les tenants et les aboutissants. Joséphine n’avait pas encore eu l’occasion de rencontrer celle que sa fille appelait son amie, ça aussi c’était une notion assez particulière pour les enfants, mais elle espérait pouvoir y remédier rapidement. L’hispanique de son côté ne put se prononcer sur le genre d’enfant qu’elle avait été, elle ne s’en souvenait pas vraiment. Elle se rappelait cependant avoir été ce qu’on appelait fréquemment une ado rebelle, à problèmes, que Naya avait canalisé dès lors qu’elle avait offert un peu d’affection à la brune. En revanche, une fois devenue adulte, Joey était incapable de rester à rien faire plus de cinq minutes à la suite, elle était une intarrissable active, qui avait toujours besoin de bouger, de faire quelque chose. “-Hum...je crains que Gemma n’ai pris ce côté de moi...si un jour j’ai d’autres enfants, faudra juste croiser les doigts pour qu’ils aient un peu moins d’énergie…” ajouta-t-elle dans un fin sourire, avant d’observer attentivement Connor ouvrir ses cadeaux.

De son regard sombre, l’hispanique observa le sportif ouvrir les paquets, non sans ressentir une petite pointe d’appréhension, de peur qu’il soit déçu de ce qu’il découvrait, que ses choix n’aient pas été à la hauteur. Elle ne retint pas un léger sourire à sa remarque sur le couteau, alors qu’elle lui répondait aussitôt : “-Tant que tu te coupes pas un doigt, ou pire, tu peux couper ce que tu veux avec…” lui rétorqua-t-elle, songeant que ce genre de petit couteau était quand même sacrément pratique, puisque passe-partout. Un peu comme celui que Tomas lui avait offert, et qui ornait désormais sa cheville à chacune de ses sorties. Quoiqu’il en soit, Connor ouvrit tous ses cadeaux, provoquant un léger hochement de tête satisfait de la part de Joey quand il annonça qu’ils lui plaisaient, ce qui la rassura. Ses mains trouvèrent celles de son amant, alors qu’il l’attirait contre lui, et que leurs lèvres se trouvaient, le cœur de la pompier se mettant à battre un peu plus vite dans sa poitrine, comme s’il s’éveillait au contact du survivant.

D’une des mains, elle glissa ses doigts dans la nuque du blond, venant ensuite caresser doucement sa joue de son pouce quand leur baiser prit fin, et qu’il confia qu’elle lui manquait. Une annonce qui faisait douloureusement écho à ce que vivait et ressentait la brune. Un fin sourire s’étira sur les lèvres de la jeune femme quand il effleura cette bague qu’elle ne comptait pas quitter de sitôt. “-Toi aussi, Connor…” souffla-t-elle néanmoins à mi-voix, alors que son pouce poursuivait ses caresses sur la joue mangée de barbe. “-Je sais pas comment tu faisais pour gérer ça avec Elena...le manque, la distance, l’absence...certains soirs si je m’écoutais, je prendrais la voiture sur un coup de tête juste pour te voir cinq minutes, et que tu me prennes dans tes bras…” ajouta-t-elle, plongeant son regard dans celui de cet homme auprès duquel elle se sentait plus vivante, plus entière que jamais.

Ses nouveaux mots lui arrachèrent un sourire en coin attendri, alors que Joséphine hochait doucement la tête : “-Tu avais raison...ce Noël en éclipse beaucoup d’autres...et j’espère que ce n’est que le premier d’une très longue liste de Noël qu’on passera ensemble…” ajouta-t-elle, ses yeux sombres plantés dans le bleu des siens, avec sérieux. Et rebondissant sur ces derniers mots qu’il venait de prononcer, la pompier poursuivit : “-Parce que crois moi, Connor Shepard, tu n’es pas près de te débarrasser de moi...enfin, sauf si c’est ce que tu veux, quoi.” ajouta-t-elle dans un petit sourire, pour rendre tout ça un peu moins grave et pesant. L’idée que 2021 serait sans doute une année encore plus difficile après leur passage à George vint effleurer dangereusement ses pensées, mais Joséphine balaya aussitôt cela de son esprit, refusant de plomber leur soirée ensemble. “-C’est vrai que ça a été une drôle d’année, assez pénible...et elle l’aurait été sans doute encore plus, si mes pas avaient pas croisé les tiens...et je sais pas vraiment à qui dire merci pour ça, mais j’en suis très reconnaissante…” affirma-t-elle dans un léger sourire, venant trouver les lèvres de Connor pour lui offrir un baiser qui en disait au moins autant que ses mots, si ce n’était plus.


Storm in her eyes, peace in her smile.
I hope to arrive to my death late, in love, and a little drunk.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Leader | Expendables
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 3442
MessageSujet: Re: And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor   And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor - Page 2 EmptyJeu 7 Jan 2021 - 23:42
Elle contre lui, Connor avait l'impression de revivre pour de bon. D'être enfin complet. Elle releva les yeux vers lui après un baiser et se confia alors sur la remarque qu'il avait faite. Elle lui manquait, et l'idée était réciproque. Mais par-dessus tout, Joséphine lui confia vivre difficilement cette distance. L'espace d'une seconde, Connor fut tenté de proposer de rentrer à The Haven avec elle, définitivement. Et puis s'imposa à son esprit ce qu'il devait faire pour les siens, et l'impossibilité de la démarche. Pour autant, il savait qu'un jour, il se sentirait digne de revenir chez lui aussi. Sa maison était mobile, mais quand il prendrait sa retraite du mercenariat - où il ne ferait évidemment pas de vieux os - alors il serait toujours temps de regagner ce sanctuaire.

La mention d'Elena lui arracha un sourire triste cependant, et il leva les épaules avant de caresser doucement son bras en signe d'apaisement.

C'était dur, je te le cache pas, mais si tu veux j'appelle Elena et tu pourras lui demander conseil ! souffla-t-il avec humour contre elle en revenant poser ses lèvres contre sa joue rosie par le contact de sa barbe : Et ça l'est encore aujourd'hui, mais on vit aussi pour ces moments volés. J'ai l'impression de les vivre cent fois mieux, cent fois plus fort, peut-être aussi parce qu'il les vivait avec elle.

Et qu'il avait la sensation que tout avec Joséphine était plus fort, plus intense, plus vrai aussi. Oh, il avait aimé Elena évidemment, extrêmement fort. Mais ce qu'il ressentait pour Joséphine était différent de la relation compliquée qu'il avait eu avec la grec. Pas moins puissante, juste différente. Sans doute parce que s'il s'agissait de deux femmes intimidantes, décidées, résolues, il y avait chez Joséphine ce quelque chose qui l'obligeait à ne pas la perdre, elle aussi. Et l'idée de la quitter ne pouvait même pas l'effleurer dans ces circonstances. A la fin de sa déclaration, Connor ne put s'empêcher de poser ses lèvres sur celle de Joséphine pour l'empêcher d'en rajouter. Se débarrasser d'elle ? Impossible.

Dis pas n'importe quoi, fit-il alors avec un rire taquin.

Ils étaient liés désormais, comme leurs mains nouées l'une à l'autre. Et jusqu'à son dernier souffle, Connor avait l'intention de le rester. De remercier ce qui les avait réuni, quand bien même ils avaient traversé tous les deux bien des horreurs.

C'est moi qui dois te remercier, tu m'as sauvé la vie, souffla-t-il contre ses lèvres.

FIN



Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor   And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- And I've learned that Home isn't a place, it's a feeling || Connor -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: