The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-36%
Le deal à ne pas rater :
-36% sur la pot à plante en lévitation dans l’air
53.63 € 83.79 €
Voir le deal

Partagez
- Don't worry, be happy -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1590
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy   Don't worry, be happy - Page 2 EmptyDim 27 Déc - 14:54
Peut-être qu'avoir le cœur sur la main allait un jour lui jouer des mauvais tours. Pour le coup, la japonaise n'en savait rien mais elle se doutait que ça pourrait devenir compliqué pour elle à un moment donné. D'ailleurs, ça l'avait déjà été. Pour cette raison, elle était devenue plus craintive, mais ne pouvait s'empêcher de répondre à un appel à l'aide comme celui du dénommé Jesse. Il avait faim, il avait froid, il ne vivait pas vraiment la grande vie. Eux non plus, même si le confort était différent désormais, auprès des autres dans le bus. Les travaux avançaient d'ailleurs tellement bien qu'ils pourraient prendre le départ très prochainement, et Tori ne pouvait le cacher : elle avait sincèrement hâte de pouvoir bouger.

Cependant avec la saison froide, inutile de dire que ça n'était pas pour tout de suite. S'il se mettait à neiger notamment, se déplacer pourrait être relativement impossible dans leur cas, donc il n'était pas conseillé de se coincer inutilement en pensant pouvoir prendre finalement le large. Tori pinça néanmoins les lèvres en se penchant pour voir néanmoins leur interlocuteur, et si Jeff maintenait la conversation, la japonaise parfaitement à se détendre sensiblement. Elle poussa un peu plus Jeff vers l'avant pour se rapprocher de Jesse, histoire de pouvoir lui parler à proximité. Le garçon n'étant pas armé, il n'y avait pas de quoi le craindre, n'est-ce pas ?

Il a l'air gentil, précisa la jeune femme d'un regard à Jeff, en sortant de sa cachette.

Elle resta néanmoins proche du tatoué, pour pouvoir fondre derrière lui s'il se passait quelque chose. Car, certes, Tori pouvait donner l'impression d'être un brin aventureuse actuellement, elle n'en était pas moins extrêmement peureuse. Ce fut là cependant qu'elle eut l'occasion de scruter un peu mieux son vis-à-vis. Jesse était maigrichon oui, plus grand qu'elle - mais ça n'était pas bien dur - et plus sale aussi. Visiblement, la vie n'avait pas été très douce pour lui actuellement. Quand à ses habits…

Tu n'as pas de manteaux dans tes affaires ? Demanda-t-elle à Jeff.

Si ça n'était pas pour être méchant, Tori craignait que Jesse ait froid. Et son état lui faisait de la peine, effectivement. D'autant qu'elle avait de la chance en comparatif d'avoir de quoi se réchauffer, entre le bonnet, la veste, le pull, l'écharpe... Elle pouvait donner l'impression de disparaitre sous ses vêtements.

C'est quoi ton plan d'enfer ? Questionna-t-elle, traduite rapidement par le tatoué qui précisa ses gestes par des mots plus clairs.


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Jeff Powell
Inglorious Fuckers
Trader
Jeff Powell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 543
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy   Don't worry, be happy - Page 2 EmptyMar 29 Déc - 22:13
Don't worry, be happy

They were askin' if you were around
How you was, where you could be found
Told 'em you were livin' downtown
Drivin' all the old men crazy


Le voir manger le don de Tori faisait grimacer Jeff qui le voyait vraiment comme un être pathétique. Il avait un visage si jeune... Sans déconner, on aurait dit un chiot... J'me suis presque revu quelques années en arrières, quand j'trainais encore comme un clodo de squats en squats... L'ancien vagabond jeta un regard en biais à la violoncelliste et haussa les épaules. Fortuné ou pas, peu importait en Post Apocalypsia, seul l'attirail récupéré valait quelque chose, la sûreté était la plus chère des monnaies et se négociait difficilement. Jeff ne le savait que trop bien et arqua un sourcil lorsque Jesse se vanta de ce qu'il avait pu posséder par le passé.

Comme ça, le jeune homme voyageait seul. Une preuve de plus pour la jeune femme notamment, qu'ils n'avaient pas à s'inquiéter de lui. « Ouais, j'vois où c'est. T'en as fait du ch'min... » Commenta Jeff qui connaissait effectivement la zone comme sa poche. Le tatoué était né, avait été élevé et avait crapahuté dans cette maudite ville, il n'avait aucun mal à imaginer le train de vie que pouvait avoir le jeune homme. Tori sortait peu à peu de sa coquille et fit même remarquer à Jeff que Jesse avait l'air sympathique. Jeff tourna la tête vers elle et lui adressa un sourire en coin se voulant rassurant. C'est juste un genre de hamster égaré, un truc mignon. Ça veut pas dire que tu dois l'caresser hein. Fit-il dans leur langage bien à eux, mimant au passage le fait de caresser un animal de compagnie tenant visiblement dans sa main gauche. Jeff toussa un rire et pencha à la tête à l'adresse de Jesse.

Jeff se gratta le sommet du crâne à la question de Tori et se releva d'un bond. « Bon attend mon lapin on va voir c'qu'on peut faire pour toi... » Lâcha alors le tatoué d'un rire léger avant de jeter un oeil dans sa réserve. Si la plupart des éléments constituaient les cadeaux pour les différents membres du groupe, presque tous emballés à l'exception de ceux de dernière minutes. Jeff fouilla un peu plus dans ses affaires – provoquant quelques "cling" et "bang" sonores – jusqu'à dégoter la cape de Père Noël qu'il comptait porter en plus de son costume. Haussant les épaules pour lui-même, il ressortit du hangar avec la cape, épaisse et duveteuse, et la tendit à Jesse. « Désolé mec, on fait avec les moyens du bord ! Quoi que ça t'vas comme un gant ! » Annonça le grand dadet avec un sourire aux lèvres, nullement moqueur, souhaitant simplement rendre plus légère cette rencontre fortuite. « On crèche pas ici, on est juste de passage, donc y a pas grand chose. » Expliqua-t-il en se détournant de Jesse pour revenir à hauteur de Tori.

Il haussa alors les sourcils en entendant parlé d'un plan et fit alors volte-face, un sourire en coin, à la fois mutin et sarcastique. « Un plan tu dis ? De quel genre ? »




STREET DOG / SMART ROGUE

Revenir en haut Aller en bas  
Jesse Paige
Survivor
Jesse Paige
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 171
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy   Don't worry, be happy - Page 2 EmptyMer 30 Déc - 15:04
Je vois que Tori se décontracte et ça me fait plaisir. Elle va même jusqu'à s'avancer un peu vers moi et instinctivement je tortille des fesses sur le bitume histoire de réduire encore l'écart de quelques millimètres supplémentaires.
Elle me fait penser à une petite souris craintive sortie de son trou et j'aurais qu'une envie: la protéger bien que je ne sois pas le mieux placé pour ça. Je l'ai déjà dit, je déteste la violence, je suis plus du genre à fuir qu'à cogner.

Jeff c'est une autre affaire. Il a capté que je n'étais pas dangereux mais je sens bien que la confiance n'est pas au rendez-vous et le mépris assez proche. Je me demande bien pourquoi. En tout cas il semble connaître Bellevue et il n'insiste pas, tant mieux. J'ai pas trop envie de m'attarder sur tout ce qui s'est passé là-bas.
Par contre ils continuent à se parler en langage des signes et je capte rien à part qu'il semble mimer une main caressant un petit animal. Je pense que je me trompe, je ne vois pas de rapport avec la situation alors ce qui me démange depuis tout à l'heure prend forme dans ma bouche: avoir des précisions sur cette jolie jeune fille.
L'air de pas y toucher, sourire d'ambiance aux lèvres je lui demande:
tu es muette de naissance ou ça t'es arrivé après ?
La question est un peu directe mais je ne sais pas comment envelopper ça pour que ça passe mieux et puis, c'est pas une tare. S'il le faut j'apprendrai cette langue moi aussi.

Je me demande quand-même s'ils ne sont pas ensembles finalement. Ce serait pas de bol pour moi mais ils ont l'air d'avoir une grande complicité alors...
Alors j'ai pas le temps de demander ce genre de truc avec tact que tout à coup le gus se lève et va dans le hangar derrière lui.
C'est plus fort que moi, je me penche un peu pour mater ce qu'il y a à l'intérieur et je vois une sorte de hotte pleine de cadeaux emballés pour la plupart.
C'est vrai que ça va être Noël et ils ont l'air de connaître du monde vu le nombre de paquets !
Qu'est-ce qu'il farfouille ? Je suis hyper curieux et je regarde Tori avec des points d'interrogation plein les yeux.
Rapidement il ressort avec une cape de Père Noël et me la tend en guise de manteau.
Je pars d'un éclat de rire et je m'exclame tout en l'essayant, mimant des mouvements à la Superman:
top cool, j'adooore !!!

Une fois la rigolade passée, je replie le vêtement pourtant bien chaud et le redonne.
C'est hyper sympa mais je ne peux pas accepter. J'imagine que ça fait partie du costume pour votre fête avec vos enfants et vos copains ? Je ne veux pas gâcher ça; je trouverai bien quelque chose au NML.
Ca m'a permis de glisser indirectement l'allusion au fait qu'ils sont peut-être en couple, c'est tout bénef. J'espère qu'ils me répondront mais comme j'en suis pas sûr j'insiste un peu:
vous vivez ensemble ? Enfin, je veux dire... En amoureux ?
Là. Comme ça ils ne pourront pas faire semblant de ne pas comprendre.
Par contre je baisse un peu le nez. A peine je les connais qu'ils vont repartir puisqu'ils ne crèchent pas dans le coin, c'est dommage d'autant que j'ai pas trop envie de les lâcher comme ça alors j'essaie d'en savoir plus, conscient qu'ils ne me donneront pas d'adresse; ça se fait plus de donner rancart à des inconnus de nos jours.
Et vous habitez loin ?

Tout ça nous mène à mon plan. Depuis le temps que j'ai envie d'en parler à quelqu'un je ne me fais pas prier et j'explique:
avant cette merde j'étais étudiant en commerce du coup j'ai bien envie de mettre à profit mes talents pour vendre des trucs.
Je les regarde tous deux pour faire monter le suspens et j'annonce le clou de l'affaire du siècle hyper supra originale tout droit sorti de mon cerveau excellent:
ma future spécialité sera de proposer des choses inutiles, farfelues ou de luxe pour contrecarrer les trucs de premières nécessités. Pour apporter du rêve aux gens, des paillettes, du strass, de la dorure et tout le toutim. J'irai fouiller les magasins de babioles, je me construirai un petit étalage portatif avec bretelles et je déambulerait partout pour vanter ma camelote.
Je ne vais pas jusqu'à dire que j'aimerais trouver un singe habillé pour faire un spectacle en même temps mais j'y songe !
Disons que je voudrai mettre de la couleur dans les vies et de la joie dans les cœurs.
Il est pas beau le concept ?!

J'attends leur réaction avec impatience; si je suis certain qu'elle sera bonne !
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1590
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy   Don't worry, be happy - Page 2 EmptyMer 30 Déc - 15:20
A la question directe de Jesse, Tori se figea un instant et baissa un peu les yeux. Lorsqu'elle les releva vers lui, ce fut avec une moue contrite et un bref haussement d'épaules de circonstances. Elle ne pouvait pas lui répondre, en tout cas, pas suffisamment précisément pour qu'il comprenne de quoi il en retournait. Son frère était né sans voix, et elle avait appris avec lui à s'exprimer pour qu'ils puissent se comprendre. Elle avait d'ailleurs appris bien plus vite que ses parents, ils s'étaient même construit un langage a eux, dans l'espoir de garder ce jardin secret. Aujourd'hui ? Se refugier dans ces signes lui permettaient de temporiser beaucoup d'angoisses. Mais elle ne l'exprimerait pas.

Elle eut un sourire d'ailleurs quand Jeff donna la cape de Père Noël à Jesse, mais le perdit quand celui-ci la rendit presque immédiatement en prétextant ne pas pouvoir la leur prendre. La japonaise fut sur le point d'intervenir mais les raisons du jeune homme semblait des plus... Logiques. Pinçant les lèvres, elle ne rajouta rien cependant, se contentant de froncer les sourcils lorsqu'il demanda s'ils vivaient ensemble. Elle hocha la tête mais sa précision la stoppa :

Non, nous ne sommes pas un couple, fit-elle rapidement.

Laissant l'occasion à Jeff de traduire son propos, elle se sentit un peu rougir néanmoins. Tori ne s'était pas débarrassée de son alliance encore, et n'osait pas la retirer de son doigt. D'une certaine façon, elle se sentait toujours liée à son défunt époux, et malgré les discussions avec Faith, il lui était compliqué de passer à autre chose et d'avancer. Peut-être que la présence de cette alliance lui donnait l'impression d'avoir tout de même connu l'amour. Parce que si ça n'avait pas été aussi intensément réciproque du côté de Jun, elle, elle l'avait véritablement aimé.

Oui, on vit loin, mais on passe souvent ici alors on pourra se revoir si tu veux ? ajouta-t-elle dans la foulée pour tenter de garder de bonnes relations avec. D'autant que son projet lui arracha un petit rire. Elle l'imaginait sans peine avec son chariot ambulant pour vendre des objets ! Oui, ça a l'air marrant, fit-elle avant de bousculer un peu le tatoué : Jeff pourra t'aider, il est bon pour vendre des choses !


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Jeff Powell
Inglorious Fuckers
Trader
Jeff Powell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 543
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy   Don't worry, be happy - Page 2 EmptySam 2 Jan - 17:58
Don't worry, be happy

They were askin' if you were around
How you was, where you could be found
Told 'em you were livin' downtown
Drivin' all the old men crazy


Le fait que Jesse refuse la cape de Père Noël fit perdre également le sourire à Jeff, qui pinça les lèvres en écoutant son explication. Il leva les yeux au ciel et insista en la dépliant de nouveau. « Écoute, j'te la prête, d'accord ? Ça veut aussi dire que t'auras intérêt à me la rendre. » Le tatoué adressa alors un clin d'oeil au jeune homme, un sourire ponctuant sa phrase pour lui faire comprendre qu'il le faisait de bon coeur. Le vagabond avait été un salaud par le passé, mais il savait aussi ce que cela voulait dire d'être dans le besoin. Et avec sa réserve, près du Science Center, il n'aurait aucun mal à trouver de quoi rhabiller le jeune dandy de pieds en cape. Il faudrait, pour cela, qu'ils puissent se revoir.

La question de Jesse fit éclater de rire le tatoué tandis que Tori rougissait en faisant comprendre par sa langue qu'effectivement, ils n'étaient pas en couple. Jeff acquiesça et farfouilla dans ses affaires pour trouver le carnet sur lequel il notait ses commandes pour laisser l'occasion à la jeune femme d'écrire ce qu'elle souhaitait dire à leur nouveau camarade. Quand bien même il lui offrait de quoi communiquer, il ne put s'empêcher d'ajouter en souriant : « Mais nan andouille. C'est mon amie. Par contre oui, on vit ensemble. Avec d'autres potes. » Il aurait été stupide de cacher la vérité. Après tout, ils avaient derrière eux une hotte chargée de paquets pour la plupart emballés, cela n'aurait très certainement pas été réalisé s'ils n'avaient été que tous les deux.

« On a un spot avec nos amis, mais j'ai aussi une réserve perso dans Seattle. » Ajouta Jeff avant que Jesse ne lui parle de ce super plan. Il haussa les sourcils alors en jetant un oeil à Tori. Est-ce qu'ils entendaient bien ce qu'ils entendaient ? Ce môme avait pour projet de réaliser le même genre d'affaire que le tatoué, ce qui surprenait se dernier, qui esquissa, petit à petit, un sourire amusé. Jamaal était mort depuis longtemps, et bien qu'il regrettait encore son camarade joueur de hockey, Jeff avait poursuivit son affaire tout seul, sans jamais pensé à avoir quelqu'un d'autre à ses côtés. Il fini tout simplement par éclater de rire en jetant un oeil à Tori, qui savait à quel point il travaillait avec acharnement pour entretenir son business, qui servait à de nombreuses personnes.

« Désolé mon gars, c'est pas du tout pour m'moquer d'toi ! C'est juste que c'est trop drôle que le hasard t'es fichu sur ma route ! » Le coup de l'étalage portatif lui plaisait bien, il l'imaginait bien en homme sandwitch, travaillant avec lui... Pour lui ? Nan, quand j'ai pensé à ça, ça m'a fait rire, j'me suis dit que ça aurait été stupdie d'avoir un genre d'employé... Mais c'est clair que j'aurais pas dit non à un coup d'main ! Jeff acquiesça et jeta un oeil à Tori. Oui, il était en train de voir Jesse comme elle voyait certains personnes qu'elle prenait rapidement d'affection. La mention du chiot qu'il avait fait précédemment lui revint en tête et le fit sourire. Avoue quand même qu'il est cool, son discours. Il a pas l'air malhonnête, ça s'voit dans sa bouille d'enfant là. Fit-il comprendre à Tori de gestes de la main expressif, les sourcils levés et un sourire sur le visage. « Écoute mon gars... Si ça t'intéresse, ça fait un peu plus d'un an que j'accumule mes trouvailles dans un hangar sur Seattle. J'ai fourni pas mal de monde en plein de trucs : du matos pour les filles du motel, de la déco pour différentes personnes, des effets personnels... Bref. Si ça te tente on pourra parler affaire toi et moi. » Jeff vit le regard que Jesse avait porté sur Tori, mais aussi le sourire attendrie de la violoncelliste sur le jeune homme.

Tori était comme ça : naturelle, douce, et surtout à toujours faire penser que l'humain n'était pas totalement perdu. Le tatoué pencha la tête sur le côté en direction de Tori et lui fit comprendre par des gestes qu'ils pourraient peut-être à l'occasion le faire venir sur le campement. Si j'le ramène un d'ces quatre, tu penses que Peter va gueuler ? Avait-il demandé, avant d'avancer la lèvre inférieure, mimant une moue boudeuse de chien battu avant d'éclater de rire. « Honnêtement mon p'tit gars, tu pouvais pas mieux tomber. »




STREET DOG / SMART ROGUE

Revenir en haut Aller en bas  
Jesse Paige
Survivor
Jesse Paige
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 171
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy   Don't worry, be happy - Page 2 EmptyLun 4 Jan - 19:10
En l'espace de peu de temps j'ai l'impression d'avoir multiplié les impaires et je me sens un peu honteux.
D'abord j'ai ennuyé Tori avec ma question et je la vois toute contrite de ne pas pouvoir me répondre. Ok, elle est muette, c'est vraiment pas un problème.
T'inquiète, que je lui dis pour la soulager, je vais apprendre la langue des signes, tu voudras bien être mon professeur ? Et je tente désespérément un geste me montrant moi de l'index, ma bouche puis elle. A mon avis ce que j'ai fait c'est du charabia mais ça prouve au moins ma bonne volonté.
Ensuite avec la cape du Père Noël.
Là carrément je vois les deux visages devenir moroses comme si je les avais ultra déçu. Ca prouve que parfois, à vouloir être trop poli on froisse les gens plutôt que leur faire plaisir. Heureusement Jeff sauve la mise en me disant qu'il me la prête et qu'il faudra la lui rendre.
Il est vraiment pas con ce mec, il sait y faire en relations humaines parce que sauf si je suis à côté de la plaque, ça veut dire que c'est direct une invite pour se revoir.

Moi je veux absolument détendre l'atmosphère que j'ai pourri donc j'attrape le vêtement avec la banane jusqu'aux oreilles, je le met, je fais à nouveau deux trois, cabrioles avant de tirer la révérence pour amuser la galerie.
A votre service mon bon seigneur, je la rendrai la prochaine fois qu'on se verra et à charge de revanche !
C'est sûr ! s'ils ont besoin de quoi que ce soit un jour, ils pourront venir me demander.
En attendant je suis content et je m'emmitoufle dans le tissus épais qui me tient chaud.

Et puis enfin ma demande plutôt naze pour savoir s'ils sont ensemble.
Tori rougit en faisant des signes que j'interprète assez facilement comme étant non tandis que Jeff éclate de rire.
Au passage je vois briller l'alliance que la jolie Asiatique porte à son annulaire. Pas de bol. Vraiment pas de bol...
D'un autre côté, ça veut pas dire grand chose par les temps qui courent même si je ne lui souhaite pas d'avoir perdu son mari et puis pour être honnête je ne sais pas encore si je suis juste attiré par sa beauté et son côté fragile ou si j'ai vraiment le béguin pour elle. Je ne la connais pas assez et je pense que le temps et la patience finiront par répondre à ma question. ça m'empêchera pas de la draguer un peu ne serait-ce que pour déconner gentiment.

Naturellement Jeff me chambre en me traitant d'andouille et m'informe très vite qu'ils vivent à plusieurs quelque part. Instantanément ça me rappelle notre grand groupe dans l'immeuble de Bellevue, là ou Lounis a été tué. J'attrape le cafard quelques secondes bientôt suivi par un immense espoir: si j'arrive à faire partie de leurs amis, je ne serai plus seul. Plus on est de fous, plus on rit et plus on se sert les coudes aussi. Mais là, je rêve peut-être un peu. Ca fait quoi ? Un quart d'heure qu'on se connaît ? L'amitié ça se gagne, faut donc que j'arrive à leur prouver que je suis réglo mais je ne sais pas trop comment.
Il me parle aussi d'une réserve perso mais là je capte pas bien ce qu'il veut dire pour la simple raison que je ne connais rien de ses activités. Je vois juste que c'est un gus qui a l'air d'avoir roulé sa bosse.

Après c'est tout bonheur.
Tori me fait comprendre qu'elle aimerait qu'on se revoit. Un peu que je veux !
Pour pas jouer le lourdingue qui s'accroche aux baskets des premiers venus je ne rétorque rien mais je lève mon pouce vers elle avec un clin d'oeil de connivence sans lui dire que je passerai les prochains jours ou les premières semaines à guetter son arrivée partout où je mettrai les pieds.
Et puis elle a rit quand je leur ai parlé de mon projet. Un enchantement pour mes oreilles sauf que Jeff éclate de rire aussi.
Mi figue, mi raisin je rigole un peu aussi sans véritablement comprendre ce qui le bidonne à ce point. Elle est pourtant pas si conne mon idée, si ?
Après il me rassure, il est pas en train de se foutre de ma gueule. N'empêche que je continue à être perplexe même si je montre rien d'autre qu'un air un peu con avec un sourire niais, je pense.
S'en suit une rafale de signes entre eux et là je suis largué. Leurs mains partent dans tous les sens comme des oiseaux affolés et je vois juste qu'ils causent de moi sans méfiance et même plutôt contents alors ça me va mais sans plus car j'ai un peu l'impression d'être devenu le fameux singe en habit d'un spectacle que je gère pas.

L'apothéose ! Quand Jeff m'explique pourquoi ils se marrent. En fait ils ont plutôt l'air enchantés et je ravale ma presque parano qui ne me va pas du tout au teint pour la remplacer par un éclat de joie (pas trop fort pour pas rameuter les hyènes).
Là je me retrouve dans mon élément. C'est pas que j'avais le cul coincé depuis leur rencontre ni que j'étais sur mes gardes mais je n'étais non plus décontracté entre une inconnue qui crevait de trouille et un gus qui me prenait pour le petit crachat tout droit tombé de la cuiller en argent de mes vieux.
Trop cool !!! un peu que ça m'intéresse ! Top là ! Que je dis tout en comprenant ce qu'il entendait par « planque perso dans Seattle ». Une caverne d'Ali Baba, quoi.

Parler affaires est toujours un peu délicat parce que d'abord pour que ça marche il faut qu'on s'entende bien. Aussi, logiquement il faut du cinquante-cinquante sinon y en a un qui se sens lésé ou blousé dans l'histoire. Or, moi j'ai rien pour l'instant, il faut qu'il le sache.
Ca me plairait à mort qu'on s'associe mais j'ai rien à proposer alors si tu as une idée d'organisation, elle serait bienvenue !
Il faudrait également que je lui parle plus en détail du business que je voudrais développer parce que du coup, là on pourrait peut-être s'arranger.
Pour pas laisser Tori en carafe et parce qu'elle pourrait avoir non pas son mot mais son geste à dire je la regarde avant de m'expliquer:
mon plan ce serait de vendre des petites choses qui peuvent se coincer sur mon étal portatif. Bijoux, montres, stylos, bubuzes diverses et variées et surtout que ce soit beau et brillant, quitte à customiser des objets moches avec de la peinture ou d'autres trucs...

Je la vois venir l'idée équitable... J'ai pas encore toutes les données mais je compte sur l'expérience de Jeff et les talents féminins de Tori pour m'éclairer alors je lance une sorte de genèse à notre aventure.
Disons... Pour trouver tout ça, il faudrait que je fouine un peu partout et je le ferai. Donc, plutôt que ramasser uniquement les machins qui m'intéresse, je prends tout et on fait des échanges, ça t'irait ? Je garde les petits trucs et ce qui est plus grand ou plus utile, je te les refile et toi tu paies avec les babioles que tu as accumulé dans ton hangar et dont t'as rien à faire. T'en penses quoi ?
Et aussi, à certains endroits, on va fouiller ou vendre ensemble histoire de se compléter devant un même client.


Je ne sais pas si j'ai été très clair mais c'est qu'une ébauche de toutes façons, on peaufinera ensemble. Mais tout à coup j'ai plein de trucs qui me viennent à l'esprit parce qu'en tandem comme ça on peut créer des tonnes de choses.
Je garde encore pour moi l'idée de petits spectacles avec musique pour nous accompagner et faire la retape auprès des clients, juste parce que je n'ai pas planché sur le problème des hyènes mais je continue sur le thème principal:
Tu sais, tes affaires, celles qui ne sont pas à la mode, qui sont un peu cassées et tout, je pourrais te les customiser aussi comme ça tu auras de la came originale !
Je sais pas forcément mieux peindre, ou bricoler qu'un autre mais j'apprendrai, ça c'est pas un problème et si Tori sait dessiner, coudre ou je ne sais quoi d'autre, le pied ! On serait un trio d'enfer. Elle est pas belle la vie ?
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1590
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy   Don't worry, be happy - Page 2 EmptyMer 6 Jan - 13:24
Lui apprendre le langage des signes ? Tori penche la tête sur le côté et hoche finalement du chef pour lui confirmer. Elle peut lui apprendre oui, n'est-ce pas déjà ce qu'elle fait avec tous les autres du campement. D'autant que ça a des aspects très pratiques pour eux à l'extérieur, s'ils doivent être discrets. Avec Peter, ça avait rythmé la majorité de leurs sorties dehors, pour garder le silence et être des plus tranquilles. Evidemment, le botaniste n'était pas encore un expert dans la langue des signes, mais il la comprenait plutôt bien au bout de six mois à la pratiquer.

Ses yeux se relèvent vers Jeff cependant la seconde d'après qui confirme ses propos. Quoi qu'elle devrait peut-être feindre une relation avec quelqu'un d'autres quand même, pour que ça ne donne d'idée à personne. Dans ce genre de moment, elle ne regrette pas d'avoir gardé la bague de son mariage en place, pour s'assurer un brin de tranquillité. Quoi que Jesse n'a pas l'air non plus spécialement méchant, ni collant. Elle ne sait pas s'ils peuvent d'ailleurs le ramener dès aujourd'hui, quoi que ça serait probablement bien mais ils doivent d'abord en faire part à Peter et aux autres. Elle connait la chanson maintenant, pour s'éviter une séance de râlage intensif. Jeff est de toute façon là pour restreindre ses ardeurs.

Et aussi pour donner à Jesse une belle opportunité. Tori ne peut qu'observer ce qu'il se passe, les regardant échanger et finalement... se trouver comme deux amis séparés depuis longtemps. Ils se ressemblent d'une certaine manière. Certes, le passif n'est pas le même mais la japonaise ne peut s'empêcher de les regarder tous les deux avec une certaine hauteur et bienveillance, avisant qu'ils pourront être des complices de la première heure. Elle se fait discrète à côté, passant de l'un à l'autre simplement en les écoutant. Elle ne participe pas vraiment se contentant d'être simplement là à côté d'eux et de ne pas intervenir du tout. Faut dire que tout ça a l'air technique et qu'elle n'a aucune idée de comment elle peut seulement contribuer.

Elle tire a un moment sur la manche de Jeff, comme une enfant le ferait pour attirer l'attention. Elle se dit seulement qu'ils devraient se presser de rentrer pour parler de Jesse aux autres et revenir au plus vite le chercher. Le garçon a besoin de se refaire une santé, de changer d'habit, de se couvrir un peu plus. Peut-être qu'ils auront le temps de se revoir avant Noël, ou peut-être pas, elle n'en sait rien. Elle espère cependant, parce qu'il n'est pas méchant, et qu'un Noël au chaud ne pourra pas lui faire de mal...


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy   Don't worry, be happy - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Don't worry, be happy -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: