The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
Lacoste : -40% sur la ceinture sangle siglée ...
Voir le deal
33 €

Partagez
- Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin) -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isha Cornwell
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 3532
MessageSujet: Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin)   Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin) EmptyLun 14 Déc 2020 - 17:52
Celui qui veut bien qu'on joue avec son grelot



Le patron a dit oui pour ramener Emie a la distillerie, bon en même temps, vue sa participation au pseudo sauvetage qui a viré en pillage des fanatiques, elle a eu sa carte de membre de « potes a nous ». J’ai super envie de lui montrer la « maison ». Gemma est déjà en train de roupiller sur un siège, ca va être l’heure de rentrer pour moi.

J’ai demandé a Allia si elle savait prêter son lit a Pepper Pott, elle a signé les yeux fermés sans poser de questions. Surement que les jeux d’alcool lui ont un peu ralentie son instinct de survie car elle ne s’est pas inquiétée du fait que je comptais aller dans le lit avec la jolie blonde et pas pour lui chanter des berceuses. J’avais gagné une boite de capotes avec Papy Anton et j’avais très envie de ne pas les garder en vitrine, sans savoir que le barbu pédophile était mauvais perdant.

Toujours dans ma tenue improbable, plutôt fier de moi, je vais a la recherche de ma camarade de jeu pour lui faire part du fait qu’elle a un point de chute pour la nuit avec bouillotte en option si affinités. J’essaye de prendre une pause de lover en m’adossant a un mur mais avec les gants en latex, je manque de me vautrer, ca gâche un peu l’effet, tant pis, je fais style « c’est exactement ce que je voulais faire » pour essayer de sauver les apparence :

« Emie !! Dis moi… enfin… je me rends compte que c’est étrange comme de demande, mais… heu… un vrai lit dans une distillerie bien protégée avec un Isha en option sous les draps… est ce que tu crois que ça te ferait plaisir ? Si tu veux je te laisse jouer avec mon grelot en bonus !»

Je lui montre celui que j’ai autour du cou fièrement parce que oui, y’a que moi pour être fier de ca. Ouai, je suis un poète qui sait soigner ses demandes mais en même temps, qui ne tente rien n’a rien, et j’ai vraiment envie de passer le reste de la nuit avec elle. Conscient de ma maladresse, j’ajoute, avec un air de gamin timide :

« Enfin, on peut aussi rester a discuter sous la couette… en fait… c’est juste que j’aimerais passé un peu plus de temps avec toi et j’ai pas envie que tu repartes dans tes champs… »

Attention minute pathétique dans 1 … 2… 3 :

« Restes un peu s’il te plait… »


Avec la tête de chiot de pub de la SPA qui risque d’être abandonné sur le coin de la route la veille de Noel en bonus. Vous voyez le tableau ?



Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Emilie Knox
Medic | The Exiles
Emilie Knox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 316
MessageSujet: Re: Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin)   Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin) EmptyLun 14 Déc 2020 - 20:10


Émilie était retournée au bar le temps de terminer deux trois bricoles au doux nom de shot. Elle avait eu assez de chance à son dernier lancer pour ne pas avoir à finir par rouler sous la table ou à danser sur le bar, pour le bien de tous. Mais elle avait bu assez pour carrément voir trouble pendant le combat qui avait suivi. Riant intérieurement elle s’est même dit que si elle avait su elle aurait trouvé un meilleur costume pour Isha, quoique celui-ci ait déjà fait son effet. Enfin, c’était quand même très bizarre de voir ses deux anciens compagnons de mission se battre en tutu et en latex. Il n’y avait qu’ici qu’elle aurait pu assister à une telle scène, c’était certain.

Elle tenta à la fin du combat de chercher son amie Teresa qui avait eu la gentillesse de l’inviter, et il faudrait qu’elle pense à la remercier, pour connaître l’organisation du retour chez eux car oui, toute bonne chose avait une fin et il fallait bien qu’ils finissent pars rentrer. Ce fut sans compter sur Isha qui l’arrêta net dans ses recherches, toujours affublé de son magnifique costume de chat et qui manqua de peu de se retrouver par terre. Comment tant de maladresse pouvait elle venir de lui ? Enfin bref, il lui coupa donc l’herbe sous le pied en lui proposant de venir dormir « chez lui ». Surprise mais agréablement, elle tenta une dernière fois de trouver des yeux son amie cubaine mais encore une fois en vain. Elle hésita un instant, mais les arguments du petit chaton en latex faisaient leurs effets, elle ne put s’empêcher de sourire bêtement. « Je sais pas trop ... je veux dire, je n'ai pas trouvé Teresa, je sais pas trop comment rentrer après ... » Même avec les verres qu’elle s’était enfilés, elle arrivait à penser correctement, c’était plutôt bon signe mais la tête de chiens battus d’Isha finit par la faire céder. C’était d’une simplicité et d’une naïveté assez déconcertante, mais j’aurais presque envie de vous dire que quand on apprécie bien quelqu'un... on est simple et naïf. « Bon d’accord je viens, mais faut que je prévienne les autres, je voudrais pas qu’ils passent la nuit à me chercher, même si j’ai l’impression qu’ils m’ont presque oubliés ! »

Et puis tant pis, de toute façon Émilie était une grande fille, elle saurait se débrouiller, la proposition d’Isha de passer encore du temps ensemble avait été trop précieuse pour réfléchir trop longtemps. Elle aurait de toute manière bien assez de temps le lendemain, de réfléchir au fait qu’une nuit de plus ensemble ne l’aiderait en rien au fait à se dire que cette relation, si tenté qu'il y avait une relation véritable entre eux, était déjà vouée à l’échec, le jour même où elle avait débuté entre les deux habitants de camps si différents. Mais là tout de suite, ses yeux pétillaient et son sourire bête s’allongea. Elle allait pouvoir en profiter encore un peu et elle ne s'en priverait pas.


.
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 3532
MessageSujet: Re: Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin)   Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin) EmptyLun 14 Déc 2020 - 21:50
Celui qui a envie de s'amuser


Je la vois hésiter et je me dis que c’est mort. Le mec utile dans un camionnette ou dans un vestiaire mais trop assumé ailleurs. Pis je fronce les sourcils sous masque quand elle me parle de Teresa avant de me souvenir qu’elle est venue pour accompagner notre responsable com’ de l’opération Georges. Un peu au tac ou tac je la serre contre moi, ouai dans cette tenue, et alors ? Puis, avec un grand sourire de provocation je tente un :

« Si tu sais pas comment rentrer, je pense que je ne pleurerais pas… »

Avant de lui voler un petit baiser en m’en fichant que les autres nous regardent ou pas. Elle a dit oui et son sourire est contagieux, c’est tout ce qui compte pour moi. On aura bien le temps pour le reste plus tard.

« Je vais t’aider a les chercher si tu veux, même si l’idée de te kidnapper pour demander une rançon impayable est tentante. Après, mon ex va venir chercher Gemma à la fin de la semaine, donc, au pire, si t’es amis t’ont oublié et que tu veux quand même rentrer jouer a la Emie Ingalls, il y aura toujours moyen. »


Je l’entraine dans la foule après avoir récupérer une petite endormie. Dès qu’elle a prévenu ses amis, et moi saluer mon idole : Corray, nous prévenons les exilés qui veulent rentrer en LM que le taxi va partir. Ca me fait étrange de ne rien avoir bu de la soirée alors qu’il y avait de l’alcool gratuit a profusion. Une première dont l’explication est précieusement installée et attachée entre émie et moi pour le retour. J’ai beau être un con aux yeux de tous, je suis avant tout un père et je ne prendrais pas le risque de mettre en danger ma fille.

Arriver a la distillerie, je conduis Emie a ma chambre, qui est plus celle de Gemma au regard de la deco, des meubles et des jouets. Moi, habituellement, je dors sur un matelas par terre quand elle est là. Je la couche avec douceur pendant qu’elle grogne quelque chose d’incompréhensible. La petite Cornwell semble avoir passé une très bonne soirée et est tombée de fatigue les yeux brillants de joie. Ca suffit a faire que je sois déjà heureux, mais me retourner pour croisé le regard de la jolie blonde qui est avec moi me fait presque douter que je suis pas dans un rêve et que je ne vais pas me réveiller avec une enfant chez mon ex et seul. Ouai, pas trop l’habitude que les choses se passe bien, ca me flippe du coup. Sur la pointe des pieds je la conduits a la chambre de ma bro avant de lui dire, en lui passant un bras autour de la taille et en lui embrassant le cou :

« J’espère que la chambre te plait… »


Je la libère pour lui sortir la chemise qu’elle a lavé, possible que j’ai pas grand-chose d’autre de propre sous la main. Je commence a réalisé que sortir de ma combi va être coton et je garde un très mauvais souvenir de la dernière fois ou Ruby m’avait aidé, me dépoilant par la même occasion.

« Je… je vais p’être te laisser 5 min… le temps d’aller chercher mon épée pour me sortir de ce truc… enfin… heu.. tu veux bien que je reste avec toi hein ? Et je te previens aussi,si tu as envie de jouer, le twister est interdit ici, le billard a pas survécu a la dernière attaque qu'on a subit et il manque des cartes au monopoly. »





Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Emilie Knox
Medic | The Exiles
Emilie Knox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 316
MessageSujet: Re: Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin)   Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin) EmptyMar 15 Déc 2020 - 0:25


Isha pris son temps pour revenir, ce qui laissa tout le loisir à Emilie de penser à de mauvaises choses, ou des choses raisonnables, elle ne savait pas trop quel adjectif correspondait le mieux. Lorsqu’il revint enfin, il se colla à elle, qui était gelée, sans même qu’elle ne s’en rende réellement compte. Heureusement les étreintes de son compagnon lui firent du bien. La rendait-il triste, c’était une question difficile dont elle ne connaissait malheureusement que trop bien la réponse. Impossible de le savoir vraiment et c’était ça le plus dur. Elle se laissa doucement amener jusqu’au lit ou il faisait assurément meilleur sous la couette. Il était d’une douceur épatante et pas qu’à cause de sa récente épilation au latex, sans même ajouter une note d’humour. L’heure était grave.

La jolie blonde s’allongea puis fit signe à Isha de venir avec elle sous la couette et de s’allonger à ses côtés. Face à face, elle ne répondit rien dans un premier temps. Elle se contenta de caresser son visage, avec sa main, comme pour le dessiner, pour l’apprendre par cœur, pour ne jamais l’oublier. Elle ne savait pas si c’était les verres d’alcool qu’elle avait pris à la soirée, ou simplement un besoin vital, mais elle avait décidé d’être franche. De toute manière, elle n’avait rien à perdre, ou peut être bien que si, justement.

Elle finit par lui sourire timidement, ça elle n’arrivait jamais à s’en passer « C’est plus difficile, à chaque minute passées à tes côtés » Elle se rapprocha au plus près de son visage « J’ai cette horrible sensation que ça va mal finir » Elle lui fit poser sa main sur son cœur qui battait à toute allure « Et en même temps, je n’ai pas envie de passer une seule journée de plus loin de toi. Je sais que c’est complétement ridicule. Je sais que … Tout ça sera de nouveau fini, demain matin, et je ne te demande rien de plus … » Elle n’était pas en train de plaindre, enfin pas vraiment, elle avait juste eu besoin de mettre des mots sur ce qu’elle ressentait au moment présent. C’était comme ça qu’elle fonctionnait, simple et honnête dans tout ce qu’elle entreprenait. Elle finit par l’embrasser d’une tendresse qui aurait fait fondre plus d’un cœur de pierre « C’est bien tout l’inverse d’être triste que d’être dans tes bras »

Elle finit par poser sa tête contre son torse, elle n’attendait rien réellement de sa part. Il n’avait pas besoin de lui dire quoi que ce soit, de lui prouver quoi que ce soit, en fait, il n’avait besoin de rien faire, si ce n’était de rester là avec elle, de la recouvrir de ses bras et de la serrer aussi fort qu’il pouvait.



.
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 3532
MessageSujet: Re: Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin)   Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin) EmptyMar 15 Déc 2020 - 13:37
Celui qui sent qu'il a merdé


Au putain de sa mère la pute en short et en tong a ce prix-là. En voulant aller chercher la Mauricette pour me défaire de la combi, il a fallu que je croise la décapsuleuse officielle de tenue de latex pour mon cul et pas que. La petite Ruby, du haut de ce que je pensais être ses 12 ans, en fait elle a p’etre un peu plus, a toujours le chic pour me tomber sur le poil, enfin, ceux qui étaient encore là, dès que j’ai des fringues un peu « hors normes » (ou trop de poils).

Après le traditionnel moment de gène, accompagné de « c’est pas ce que tu crois » elle s’est sentie obligée de me proposer son aide, que j’ai essayé d’esquiver avec un « t’embête pas » mais elle a insisté avec ses yeux de chaton perdu et ses arguments de fille : « t’as plus confiance » « tu veux pas que je t’aide » et autre truc comme ça qui ont fait que j’ai dit oui, non sans un soupire résigné. Vu comment ça c’est passé la dernière fois, j’aurais mille fois préféré tenter ma chance avec une tronçonneuse lunatique. Bah pas manqué, ca a pas été comme la dernière fois, ca a été pire !!!

C’est malin de pas savoir su dire non !! Emie ca croire que je me suis fait le maillot tellement je suis lisse de partout, du moins quand je saurais retourner a la chambre. Après avoir fait ma petite minute de « méditation : la vie c’est de la merde » en PLS au sol, le temps de gérer la douleur de cette épilation sauvage au latex. Je connaitrais pas la Ruby, je jurerais qu’elle l’a fait exprès mais la gosse est bien trop innocente pour ca.

C’est donc un peu raide pour ne pas dire que je marche un « poil » en crabe (ok elle était facile celle la) et le cul a l’air (j’ai failli dire a poil sauf que j’en ai plus) que je reviens a la chambre avec deux bières et de quoi grailler si elle a faim. Je me force a sourire malgré mes déboire pileux en entrant. Je vais dire un truc, surement un machin bien naze avec cet humour de merde qui me lâche jamais quand je m’arrête net en voyant Emie, face a la fenêtre, dans la chemise trop grande. Certes, elle est belle, mais c’est pas ca qui me fige, plus qu’elle a l’air… triste…

Putain qu’est ce que j’ai encore fait ?!!!! Elle semblait si joyeuse de venir pourtant. Je pose en silence l’assiette et les bières avant d’aller la rejoindre et l’enlacer, incapable de savoir vraiment quoi dire. Je reste un moment comme ça avant de tenter :

« Emie… si je te rends triste je suis vraiment désolé… je… je suis maladroit parfois et je me rends pas toujours compte… et.. et c’est important pour moi que tu sois bien…. Putain, t’es gelée… viens te mettre sous la couette »

J’essaye de la guider avec précaution vers le lit d’Allia sans trop savoir si c’est une bonne idée que j’y aille aussi sans invitation. Pour le moment je la couvre et reste assis sur la couette, en me disant qu’il va p’etre falloir que j’aille me trouver des fringues quand même, mais c’est pas l’urgence. Toujours avec autant de douceur que je le peux, je lui demande :

« Je ne sais pas ce qui te ronge, mais… si tu veux en parler… je suis là… »





Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Emilie Knox
Medic | The Exiles
Emilie Knox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 316
MessageSujet: Re: Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin)   Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin) EmptyMar 15 Déc 2020 - 15:25


Isha pris son temps pour revenir, ce qui laissa tout le loisir à Emilie de penser à de mauvaises choses, ou des choses raisonnables, elle ne savait pas trop quel adjectif correspondait le mieux. Lorsqu’il revint enfin, il se colla à elle, qui était gelée, sans même qu’elle ne s’en rende réellement compte. Heureusement les étreintes de son compagnon lui firent du bien. La rendait-il triste, c’était une question difficile dont elle ne connaissait malheureusement que trop bien la réponse. Impossible de le savoir vraiment et c’était ça le plus dur. Elle se laissa doucement amener jusqu’au lit ou il faisait assurément meilleur sous la couette. Il était d’une douceur épatante et pas qu’à cause de sa récente épilation au latex, sans même ajouter une note d’humour. L’heure était grave.

La jolie blonde s’allongea puis fit signe à Isha de venir avec elle sous la couette et de s’allonger à ses côtés. Face à face, elle ne répondit rien dans un premier temps. Elle se contenta de caresser son visage, avec sa main, comme pour le dessiner, pour l’apprendre par cœur, pour ne jamais l’oublier. Elle ne savait pas si c’était les verres d’alcool qu’elle avait pris à la soirée, ou simplement un besoin vital, mais elle avait décidé d’être franche. De toute manière, elle n’avait rien à perdre, ou peut être bien que si, justement.

Elle finit par lui sourire timidement, ça elle n’arrivait jamais à s’en passer « C’est plus difficile, à chaque minute passées à tes côtés » Elle se rapprocha au plus près de son visage « J’ai cette horrible sensation que ça va mal finir » Elle lui fit poser sa main sur son cœur qui battait à toute allure « Et en même temps, je n’ai pas envie de passer une seule journée de plus loin de toi. Je sais que c’est complétement ridicule. Je sais que … Tout ça sera de nouveau fini, demain matin, et je ne te demande rien de plus … » Elle n’était pas en train de plaindre, enfin pas vraiment, elle avait juste eu besoin de mettre des mots sur ce qu’elle ressentait au moment présent. C’était comme ça qu’elle fonctionnait, simple et honnête dans tout ce qu’elle entreprenait. Elle finit par l’embrasser d’une tendresse qui aurait fait fondre plus d’un cœur de pierre « C’est bien tout l’inverse d’être triste que d’être dans tes bras »

Elle finit par poser sa tête contre son torse, elle n’attendait rien réellement de sa part. Il n’avait pas besoin de lui dire quoi que ce soit, de lui prouver quoi que ce soit, en fait, il n’avait besoin de rien faire, si ce n’était de rester là avec elle, de la recouvrir de ses bras et de la serrer aussi fort qu’il pouvait.



.
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
The Exiles | Chasseur de primes
Bad Boy Sensible
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 3532
MessageSujet: Re: Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin)   Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin) EmptyMar 15 Déc 2020 - 22:50
Celui qui a envie de s'amuser

Je suis son invitation muette à la rejoindre sous la couette et m’allonge contre elle. Je reste a le regarder pendant qu’elle me caresse le visage, passant doucement ma mains dans son dos, un peu intimidé par la situation. Ceux qui ne me connaissent pas depuis Detroit ne savent pas comprendre le traumatisme que j’ai avec des lits ou mon entêtement à vouloir dormir par terre. Et encore, je pense que les rares à avoir compris le problème sont morts maintenant. Le partager avec quelqu’un est une expérience surement plus intime que du sexe à mes yeux.

Je reste silencieux, un peu étonné de juste me sentir bien et non mal à l’aise sous son regard que je trouve presque tendre, comme ses caresses. Cela me ramène à des doux mensonges qui ont failli me briser et a cette affection à laquelle j’avais désespérément cru avant de me retrouver seul et abandonné. Il y a quelques choses que j’ai toujours trouvé d’agréable et rassurant dans le silence. Les gestes ont plus de poids et de sens que n’importe quel mot et, même si je sais qu’Emie a surement un peu trop bu ce soir, je savoure ce moment en attendant celui où elle aurait envie de parler.

Je sens qu’elle a du mal a s’ouvrir, je ne la presse pas. J’ai appris a connaitre Emie lors du voyage de retour et a découvrir son coté spontané et naturel, je ne pense pas qu’elle soit du genre perfide ou manipulatrice, bien au contraire. D’ailleurs elle me le prouve rapidement et, j’avoue, que je m’attendais a pas mal de chose mais pas a ca. Je pense d’ailleurs que je dois avoir une tête gente « 404 not found » et que je ne suis pas sûr de comprendre ce qu’elle essaye de me dire. Je pense que je prends un air grave et plantant mes yeux dans les siens comme pour chercher des indices de quelques choses qui pourrait m’aider. Elle ne sait pas, comment le pourrait-elle… a part quelques maso comme ma Bro qui ne m’a jamais laissé tomber depuis que je l’ai sortie d’une bouche d’égout pleine de moisie alors qu’on avait une horde sur la tronche, on va pas dire que je suis habitué a ce qu’on veuille de moi. La blessure laissé par mon ex, sur une plaie déjà béante fait que ce qu’elle me dit me fait peur et me parait, en fait, impossible.

Est-ce que ca va mal se finir ? Est-ce que ca a vraiment commencer ? Je n’en sais rien. Pour le moment je me suis bien gardé de me poser des questions, essayant de me concentrer sur la joie imprévue de ses retrouvailles après une séparation que je pensais définitive. En fait oui, je ne veux pas me poser de question car pour le moment, ca ne m’a pas réussi mais le fait est que je suis avec Emie, dans ce lit, que je me sens bien, qu’elle semble, malgré ses angoisses, apprécier le moment et que je n’ai pas envie de penser maintenant a la suite. Et pourtant. Je reçois son baiser et la laisse s’installer contre moi dans un silence pensif, la main continuant a effleurer son dos pendant que je réfléchis, surement trop a ce qu’elle vient de me dire. Je finis pars me risquer à un timide :

« Et.. et si tu restais… ? »

C’est la pire phrase possible du mec qui n’a même pas l’excuse d’avoir bu. Rester ici alors qu’on est exposé plus que dans son champ de betterave, rester avec un pauvre type qu’elle finira pas détester des qu’elle le connaitra mieux… mais je n’ai pas envie d’être raisonnable ce soir et le coté immature l’emporte sur le reste. C’est avec un enthousiasme juvénile que je surenchérie dans ma bêtise :

« Tu… tu pourrais t’installer ici. Regarde, Allia pourrait te donner sa chambre !! On a l’eau courante, l’électricité et … et … plein d'autres trucs!!»

Comme des fanatiques revanchards pas loin de chez nous, des emmerdes jusqu’à la racine de nos cheveux et en plus je ne suis surement pas celui qu’elle pense voir. Elle n’a encore jamais vu mon visage sombre, celui qui fait que mon frère, Vaughndemort m’évite soigneusement, que les gens du NML me prennent pour un fou en ayant peur de moi ou que la cage est plus qu’un gagne-pain.





Codage par Libella sur Graphiorum






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin)   Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin) Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Fly me to the moon (ou juste la distillerie, c'est moins loin) -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Règles sur l'âge et le hentaï
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: