The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -53%
Balance connectée Xiaomi Mi Body à ...
Voir le deal
18.99 €

Partagez
- Everything that flies -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth Griffins
Survivor
Elizabeth Griffins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 82
MessageSujet: Re: Everything that flies   Everything that flies - Page 11 EmptyMar 22 Déc 2020 - 21:29
Résiste. Résiste. Résiste. Elle se répète cet ordre à la fois si simple, et si difficile à mettre en oeuvre. Malgré la gêne dans son oeil, la drogue la fatigue. Le monde tourne au ralenti, est terriblement ennuyeux. Le temps de pause qu’ils prennent lui semble long, trop long, et elle somnole quand il faut se mettre en route, sans pouvoir s'endormir à cause de la présence de l'éclat.

Ses jambes sont d’abord lourdes. Elle se lève, son équilibre est précaire. Mais elle ferme les yeux, travaille sa respiration. Elle ventile, essaie de s’échapper des brumes de son esprit pour réaliser la chose qui importait : si elle ne bouge pas, elle est morte. Et l’adrénaline recommence à pulser en elle. Il faut marcher. Elle marchera. Pas par pas. Point de passage par point de passage. Ils allaient rentrer. Elle ne remarque même pas le retour de Mallowe.

Le temps passe. les pas s’enchaînent. Mais elle continue de se concentrer sur cet acte pourtant si simple. Un pied, devant l’autre. Et on répète. Son coeur pulse, la douleur commence à cesser d’être bloquée par le médicament. Mais l’adrénaline prend le relais, coule dans son corps fatigué, parce qu’elle garde à l’esprit que si elle s’arrête, elle est morte. Elle entend donc la question d’adolescente. Elle ne peut s’empêcher de glousser :

« Ne m’oblige pas à te mettre un coup de tête, Zelda » en une référence à une discussion qu’elle a eut avec elle, sans pour autant parvenir à se souvenir précisément de celle-ci. Le fait est que son inconscient le sait, et la pousse à faire cette remarque ; si elle se souvenait exactement, elle aurait probablement préciser que l'abandonner ne ferait pas d'elle une connasse, mais une survivante.
Elle reprend, en annonçant d’une voix calme et un peu éteinte : « J’ai de quoi faire, au pire » elle pose sa main valide, à travers ses vêtements, sur son dernier recours. Elle est assez grande pour s’occuper de sa propre injection de plomb. Elle titube un peu, puisqu’elle se déconcentre, alors qu’elle parcourt du regard le groupe fatigué, en attente d’autres commentaires

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Everything that flies   Everything that flies - Page 11 EmptyMar 22 Déc 2020 - 22:21
Elle ne sait pas depuis combien de temps elle est assise dans cette carcasse de voiture, elle ne se pose même pas la question. Son cerveau est vide, les yeux sont dans le vague, elle n'attend rien, je ne projette aucun plan, elle est vide.
Elle n'est même pas là pour souffler en attendant que le froid intérieur se dissipe, rien ne la propulse pas même pour bouger le petit doigt.

Tout à coup elle voit l'équipe venir à elle. C'est un constat.
Elle n'en tire aucun sentiment particulier, ne demande pas comment ils vont, ne va pas vers Ivy pour lui demander si cette glace dans ses os est normale, n'éprouve aucune joie à revoir Logan debout et ne cherche même pas de poux dans la tête de Zelda, ce qui était pourtant son jeu favoris.
Elle pense juste avoir entendu sa voix mais rien de compréhensible n'était allé jusqu'à ses oreilles.

Elle se lève comme un automate et les suit en silence. Elle se tient derrière eux car les frissons et sa grande faiblesse l'incommodent.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Ivy C. Deluca
Survivor
Ivy C. Deluca
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 383
MessageSujet: Re: Everything that flies   Everything that flies - Page 11 EmptyMer 23 Déc 2020 - 14:59
Ivy regarda Zelda, ne cherchant même pas à lui cacher la vérité. "Ils ne sont pas en pleine forme. Il faut qu'on rentre." Elle posa une main sur celle d'Elizabeth, consciente du mal-être qu'elle devait ressentir. L'attente avait été très longue avant de pouvoir sortir enfin à l'air libre. Logan avait repris conscience, et il était grand temps de mettre les voiles. Plus vite ils seraient rentrés à Fort Ward et mieux ce serait pour tout le monde. A chaque minute qui passait, l'état de ses collègues empiraient. "Mallowe !" murmura Ivy en la découvrant dehors. Comment avait-elle survécu à travers la horde ? C'était un miracle. Elle tenait à peine debout, était couverte de sang. La médecin s'approcha d'elle et l'examina brièvement, cherchant une morsure. Elle n'en avait pas à première vue, mais difficile de distinguer quelque chose à travers le sang et les différentes plaies dues à la bombe.. Dans tous les cas, hors de question de laisser quelqu'un en arrière. Tant que Mallowe était debout et les suivait, il était inenvisageable de l'abandonner. "Oui, j'y crois." répondit de manière ferme Ivy à Zelda. Parce que si elle perdait espoir, autant rester ici et abandonner. Ils devaient arriver tous en vie au Zodiac.

Ils se mirent en route. Ivy aidait tantôt Elizabeth, tantôt Mallowe. Elle les soutenait, les encourageait, mais ils allaient beaucoup trop lentement. Le soleil déclinait déjà quand il fut temps de prendre une décision. "On ne peut pas s'aventurer plus loin. La forêt sera trop dangereuse de nuit et vous êtes trop faibles pour vous battre." Nul besoin de parler du puma, des rôdeurs, des poseurs de bombe aussi, tout le groupe avait probablement déjà conscience du danger. La perspective de passer la nuit dehors ne l'enchantait pas du tout, mais avaient-ils le choix ?

Après quelques minutes de marche, ils tombèrent sur une maison. Ivy rentra, fit le tour et leur fit signe de venir. La voie était libre. "Installez-vous. On ne bougera pas avant le petit matin." La médecin s'approcha d'Elizabeth pour lui prodiguer quelques soins à l’œil. Elle enleva le bandage et la compresse qui lui comprimait le haut de la tête. Il lui restait un peu de sérum physiologique, juste assez pour mouiller l’œil de la jeune femme de manière régulière, jusqu'au petit matin. C'est ce qu'elle fit, doucement, venant s'assurer qu'aucune saleté et aucun microbe ne vienne se loger au sein de la plaie, là où était enfoncé le morceau de verre. "Comment vous sentez-vous ? Pas de fièvre ? De maux de tête ?" demanda-t-elle au reste du groupe.

Grâce à un rapide tour dans la petite maison, elle trouva de la corde. "Je suis désolée Mallowe..." Elle accrocha la cheville de la jeune femme et la relia à une lourde table dans un coin de la pièce. Elle avait fait un nœud coulant, assez leste, non pas d'en l'intention de la ligoter complètement : s'ils devaient fuir, Mallowe n'aurait aucun mal à enlever le nœud. Par contre, si elle se réveillait en rôdeur, la corde la retiendrait le temps qu'ils se réveillent tous. C'était une simple précaution. Mallowe était très faible et Ivy ne pouvait rien faire pour elle. Si son état empirait, elle risquait de ne pas se réveiller le lendemain. Ils étaient tous épuisés et s'ils s'endormaient tous, elle ne voulait pas revivre ce qu'elle avait déjà vécu par le passé : perdre des personnes car ils n'avaient pas été assez prudent. La médecin se retourna vers les autres et leur dit : "Reposez-vous. Vous en avez tous besoin. Je vais veiller..." Et les surveiller pour être sûre que leur état n'empire pas. Ils avaient tous perdu des forces. Elle sortit son arme pour la poser à côté d'elle, au cas où.

Spoiler:
 


who wants to live forever
Whatever happens, I'll leave it all to chance, another heartache, another failed romance on and on, does anybody know what we are living for ?
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Survivor
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1167
MessageSujet: Re: Everything that flies   Everything that flies - Page 11 EmptyMer 23 Déc 2020 - 17:53
Il fait noir. Très noir. Trop noir. Et je ne sens plus rien, sinon l’froid qui émane du sol de ce putain de garage à la con. J’me réveil, et j’ai l’impression d’avoir cuvé la plus grosse cuite de ma chienne de vie. Mon crâne me fait mal, mon bras semble plus léger, et en le bougeant, je sens qu’il n’y a plus l’éclat de bois, mais un pansement compressif plutôt bien serré. Bon, ce s’ra pas agréable, mais c’est toujours mieux qu’un putain de garrot, ou que ce putain de débris provoqué par cette putain de bombe.

J’parviens à me redresser… On patiente, et ça paie. Les choses avancent enfin confortablement… On sort, et on retrouve même Mallowe qui a le courage de revenir vers nous. Mais elle ressemble trait pour trait à ces charognes-là, dehors. Au départ, j’suis fort heureux d’la retrouver, j’ai même presque envie d’la prendre dans mes bras… Mais elle m’fou tellement les boules, qu’finalement, j’préfère la soutenir.
- T’inquiète ma grande, on va y arriver ! Que j’lui dis, en chuchotant un peu, alors que j’passe mes bras autour d’elle, pour l’aider à marcher sans la porter.

J’occulte sans y réfléchir et sans répondre, les propos de Zelda. Cette gosse, elle peut autant m’faire marrer qu’elle peut m’faire péter un plomb. Et là, clairement, soit elle a été bercée trop prêt du mur, soit elle est juste fin conne, parce que là, ce dont le groupe à besoin, c’est de cohésion ! Pas d’une gamine ! Bordel, 15 ans… A son âge, je me serais pris une torgnole pour moins que ça !

On avance. Péniblement, mais on avance. Ivy, elle est d’un courage formidable. Et Elizabeth aussi, quand on y pense. Elle a p’t’être été mise au tapis dès l’début, mais elle a tenu bon ! Elle a pas flanchée, elle hurle pas à la mort… Et elle est même suffisamment lucide pour pouvoir répondre à Ivy, et s’faire entendre. Elle a du mérite, mine de rien. Ouais, j’sais, ça fait très minette de dire ça… j’dois avoir l’air d’une putain de tapette, mais faut dire c’qui est quand même quoi.

On parvient quand même à quitter l’aéroport, et à s’enfonce un peu plus en direction du bateau, mais nos blessures, et tout c’foutu bordel, nous obligent à faire des tours et des détours… Et on s’traîne… Et on doit s’trouver un coin où s’poser. Ivy et moi, on repère une maison, et on s’dit que ce s’rait cool d’pouvoir avoir un toit au-dessus d’nos tronches quand même… Du coup, Ivy l’inspecte, et moi j’reste dehors, flingue en main, au cas-où. Final’ment, y’a rien à signaler.

Alors on entre. On r’ferme la porte, on fou quelque chose derrière pour la barricader un minimum, et on fait d’même pour les fenêtres qu’ont pas été fermées, ou placardées. Et puis bah… C’est l’moment d’fermer un œil. Mais j’refuse de l’faire. J’suis sensé être le militaire dans c’te foutu merdier, et j’en ai ras l’putain d’bol d’me faire ramasser pour des conneries ! J’m’en fou d’me prendre une tarte d’la part d’Arizona… J’ai un taf à faire, et j’suis pas une de ces tafioles qui s’fou en PLS à cause d’une écharde dans l’doigt, ah putain ça non !

Mallowe est posée sur un matelas, quelque chose de confortable. Cette zone a pas été pillée, enfin, pas dans son intégralité. Il reste des matelas, des chaises et des fauteuils. Du coup, j’profite d’être à l’étage, et d’disposer d’une f’nêtre à la vitre fermée, plutôt propre, et avec un rideau, pour m’foutre derrière, sur une chaise. J’aurais pu prendre c’fauteuil là, mais si j’me met trop confort, j’suis sûr qu’j’vais m’endormir et vaut mieux pas, ah non… Et la pauvre Mallowe qu’a sa ch’ville attachée… J’la r’garde comme la gosse que j’ai jamais été foutu d’avoir… Faut pas qu’elle crève.
- Ivy, faut qu’tu t’ménage aussi. T’es la moins déglinguée d’nous, si tu t’tue c’soir à la garde, tu s’ra pas apte pour d’main, et on aura encore plus b’soin d’toi j’suis sûr… On va alterner, t’inquiète. J’prends les quatre premières heures, et toi les quatre prochaines. Si Zelda s’sent, elle prendra les quatre suivantes. Ça nous f’ra chacun enchainer plusieurs heures d’sommeil en sécurité, on pourra s’reposer. On r’part d’main quand l’soleil s’lève, c’qui fait qu’il nous faudra quatre heures encore à couvrir. J’veux bien les prendre. Que j’propose, parce qu’il est hors de question que j’reste à rien foutre comme un éclopé, et qu’Ivy s’tape tout. Et pis, faut surveiller tout c’petit monde, y compris nous même. Que j’rajoute à l’intention d’Ivy, avant de me rapprocher d’elle, et de lui chuchoter. J’commence à avoir chaud, et j’frissonne un peu… Faut vraiment qu’on rentre demain…

Et puis je m’installe à la fenêtre, pour prendre le premier tour de garde.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 5006
MessageSujet: Re: Everything that flies   Everything that flies - Page 11 EmptyMer 23 Déc 2020 - 20:20
« Tu f'rais mieux d'la ménager, ta tête ! »
Zelda lâche un petit rire. La remarque d'Eliza l'amuse. Et puis elle la rassure, aussi. Parce que ça prouve bien que son ainée a retrouvé ses esprits, qu'elle se souvient de leur première discussion. « Déjà qu'il en reste plus grand chose... » Elle est comme ça, l'adolescente. Elle préfère opter pour la désinvolture que pour le fatalisme. L'humour, c'est ce qui l'a aidée à tenir alors que le monde autours d'elle sapait jusqu'aux plus éclatants des sourires. Elle hoche la tête d'un air faussement satisfait alors que son interlocutrice lui annonce qu'elle s'occupera elle-même de mettre fin à ses jours en cas de besoin. C'est sûrement mieux ainsi, non ?

Et puis le groupe continue d'avancer dans la lumière chancelante du jour. La fermeté d'Ivy, la conviction qui transparaît dans sa réponse, insuffle davantage d'optimisme à l'australienne. La doc pense donc qu'ils vont tous survivre ? « Ok, cool ! » rétorque-t-elle simplement. L'habitude la pousse à hausser les épaules. L'une d'elle, celle qui a souffert de l'explosion, refuse d'obtempérer. Sa protestation se manifeste sous la forme d'un éclair de douleur.

Aussi n'est-elle pas mécontente lorsque Ivy trouve une maison et qu'elle leur annonce qu'elle est inoccupée. Un abri pour passer la nuit... Que demander de plus ? « Ca va, ca va... » glisse-t-elle à la doc quand cette dernière s'inquiète de leur état. Elle la regarde ensuite attacher Mallowe. Ouais, c'est sûrement ce qu'il y a de mieux à faire. Même si cette prudence tend à prouver que le médecin n'est guère optimiste sur les chances de survie de l'anorexique. « Eh, Malou ? J'te rappelle qu't'es sensée m'aider à organiser les jeux dans l'futur colisée. Tu crèveras un autre jour, okay ? » À défaut d'avoir les compétences pour aider la personne la plus mal en point du groupe, elle essaie de la motiver à rester en vie. Dans les films, parfois, le mental l'emporte sur le corps. Pourquoi pas ici, hein ?

« L'phoque a raison, ouais ! » approuve-t-elle un peu plus tard, lorsqu'il est temps d'organiser la nuit et les tours de garde. « C'qui est suffisamment rare pour être relevé, j'crois, non ? » Zelda décoche un petit sourire au militaire puis accepte donc sa proposition d'un vague mouvement de la tête. « J'me sens capable d'prendre un tour de garde ou deux ! Pis vous êtes vieux, vous avez besoin d'plus de sommeil qu'moi en plus... » De toute façon elle imagine qu'elle aura bien du mal à fermer les yeux avec cette douleur soutenue au niveau de son épaule. L'adolescente prend place sur une chaise autours de la table à laquelle est attachée Malou, allonge ses jambes sur le support et recroqueville délicatement son bras gauche contre elle. « On d'vrait p't-être faire l'inventaire d'nos ressources, non ? Et répartir les balles restantes entre ceux qui sont encore capables de tirer ? » Et peut-être en laisser une à ceux qui seraient tentés de se suicider pendant la nuit ?

le p'tit résumé:
 


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Everything that flies   Everything that flies - Page 11 EmptyVen 25 Déc 2020 - 18:27
Arrivée dans la maison Malo s'effondra plus qu'elle ne se posa sur le matelas que lui proposait Ivy.
Elle serait bien restée ainsi sans bouger pendant des lustres mais tout à coup, traversant la couche brumeuse qui voilait sa conscience, le geste de la docteresse l'interpella.
Pourquoi lui ligotait-elle la cheville en s'excusant avec un air sincèrement navrée ?
Elle avait une grande confiance en cette femme douce et attentionnée comme une mère, aussi fit-elle un effort surhumain pour comprendre ce qui devait forcément être une intention professionnelle.

Au bout d'un long moment, tandis que s'entrechoquaient encore dans les méandres de son cerveau presque vide la voix de son Maître et le mot « colisée » qui lui rappelait vaguement un souvenir heureux, elle comprit la signification et la portée tragique de l'acte d'Ivy: elle devait être en train de se transformer.
Elle ne réussit pas à analyser comment elle avait été infectée tant ce qui lui restait d'énergie s'était bloqué en mode terreur, angoisse et haine mêlée. Haine du mangeur d'homme, terreur d'en devenir un à son tour.

Cela devait faire au moins une heure que Logan était assis sur sa chaise, concentré à surveiller les alentours quand, d'une voix rauque qui ressemblait plus à souffle qu'autre chose elle tenta d'articuler:
Logan...
Elle fixait le maître avec des yeux presque exorbités et éteint, tentant de remuer la bouche comme un poisson rouge avant d'arriver enfin à continuer sa phrase:
quand je serai.... Devenu une Immondice... Jure moi...
L'élocution était lente et difficile. On pouvait presque palper l'effort intense que cela lui coûtait.
Il se passa encore un temps avant qu'elle arrive à conclure:
...De m'achever... Toi !

Personne d'autre que le militaire n'aurait cette autorisation. C'était peut-être son dernier ordre en ce monde et sa dernière volonté.
Elle s'écroula sur le lit frissonnante, sans autre forme de vie apparente.
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Survivor
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1167
MessageSujet: Re: Everything that flies   Everything that flies - Page 11 EmptySam 26 Déc 2020 - 15:10
L’organisation à l’air d’aller aux autres, qui acquiescent tour à tour. Enfin, j’crois c’est ça. Du coup, moi, ça m’va. Même Zelda à l’air d’accord, bien qu’elle m’sorte une petite vacherie dont elle a le secret, et qui, en vrai… M’fait sourire. J’acquiesce de la tête, face à elle, comme pour lui signifier que ouais, moi aussi ça m’fait marrer. Encore une fois, j’ai l’impression d’être schizophrène avec elle : y’a des moments où j’l’adore, et d’autres où j’veux lui foutre une balle dans l’crâne.
- La p’tiote à raison, faut qu’on fasse un inventaire. Dans mon sac, j’ai quelques barres d’céréales. Pas d’quoi faire un repas copieux, mais ça peut remplir un peu nos bides. Et il m’reste 3 balles dans mon chargeur, et 3 autres chargeurs dans mon gilet. Z, j’te laisse faire l’inventaire, d’accord ? Merci p’tiote.

Et moi, j’me fou à la f’nêtre, et j’prend mon tour de garde. J’ai beau frissonner, être mal en point, avoir bien mal à mon bras qui commence à chauffer, j’ai l’avantage d’être assis, et au chaud. Rien qu’ça, ça m’fait du bien. Être assis, tranquillement.

Dehors, y’a pas un chat. Pas un rôdeur non plus. Rien. Sinon l’bruit d’ce vent qui s’lève. Faut dire que par ici, du vent, y’en a pas mal… Et d’la pluie, et d’l’humidité… Au moins, un toit au-d’ssus d’nos têtes, ça fait déjà toute la différence. Du coup, j’m’occupe. Les yeux rivés derrière la fenêtre, j’en profite pour décharger mon arme, et commencer à le nettoyer. Enfin, j’ai pas d’quoi faire un vrai nettoyage approfondi… Mais j’peux déjà faire du boulot.

J’enlève le chargeur, j’éjecte la balle, j’enlève le chien, la culasse, je souffle pour enlever les quelques poussières, les quelques petites saloperies qui s’sont glissées d’dans. Les types d’l’armurerie font un sacré boulot mine de rien. Si on oublis les quelques saloperies d’dans qui s’sont glissés à cause d’notre aventure de tout à l’heure, l’arme est nickel chrome. Genre, vraiment.

J’ai démonté et remonté l’arme deux fois, lorsqu’j’entends une voix qui s’élève, semblable à l’outre-tombe. J’tourne mon visage… Et j’vois Mallowe. Plus livide que jamais… Son faciès arbore des traits creusés… C’est comme si elle venait de perdre 5 kilos en deux minutes… Ses yeux sont à moitiés clos, ses prunelles d’un bleu gris vidé de vie. Ses minuscules bras sont cerclés de veines bleuies par l’infection…

Elle parle d’immondice. Mon cœur fait un putain d’bond dans ma poitrine. J’ai qu’une envie, c’est d’me jeter sur elle pour la faire taire. Non, elle va pas d’venir un rôdeur, non. Ça non ! Mais mon cerveau m’ordonne d’pas lâcher mon poste de surveillance. Et si un rôdeur, ou un bout de horde, arrivaient juste au moment où j’tombe dans les bras d’Mallowe ? Ce s’rait d’ma faute si on s’faisait avoir.

Et là… Là… Elle me d’mande l’impossible. L’achever elle ? Si elle se transforme ? Putain, ça fait que quelques s’maines que j’la connais la p’tiote… Mais elle est comme ma gosse putain. J’l’adore, j’veux dire… Elle est bien quoi…

Là, j’suis dans un sale état, mais psychologiquement, j’suis malheureux… J’ose même pas la regarder… A la place, j’suis là, avachis sur moi-même, coudes sur les jambes, tête vers le bas, à faire « oui » de la tête comme un pantin désarticulé. Merde… Elle me d’mande vraiment ça ? On est vraiment à c’point d’pouvoir la perdre ? Un dernier regard vers la fenêtre… Et puis j’me tourne vers elle, et me met à genoux.

J’ai envie de lui dire que tout ira bien, que je la ramènerais sur mes épaules s’il le fallait. Mais à la place, y’a rien qui sors d’ma bouche. Rien… Alors, j’la prend juste dans mes bras. J’l’installe comme le bébé qu’j’ai jamais eu…
- D’accord… D’accord… Que j’lui chuchote doucement.

Et puis, doucement, je la laisse sur son matelas. Elle frissonne comme pas possible, alors je rabat la couette qui se trouve à côté, histoire qu’elle puisse se réchauffer. Et j’retourne à ma chaise, les yeux vissés sur cette fenêtre, observant cette rue vide, et tout ce que je peux voir au loin. Mais cette fois, j’ai même plus l’cœur à démonter mon arme… En fait… J’ai plus cœur à rien.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Everything that flies   Everything that flies - Page 11 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Everything that flies -
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: