The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -55%
Machine Expresso Beko 1200 W – Inox – ...
Voir le deal
59 €
Le Deal du moment : -44%
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 ...
Voir le deal
24.28 €

Partagez
- /!\ We only live once... [+18] -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maeve Wheelan
Survivor
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 464
MessageSujet: Re: /!\ We only live once... [+18]   /!\ We only live once... [+18] - Page 3 EmptyVen 11 Déc 2020 - 16:13
Souriant devant ce complément de toast, elle ne fait aucun commentaire, préférant laisser le docteur là où il était, dans son univers aseptisé. Elle préférait être enfermée ici, sous terre, sans penser à tout ce qui n'était pas cet endroit ou Jill. Enfermée, mais libre d'être qui elle voulait. Fronçant les sourcils, elle avoue sans honte ne pas connaître le premier invité fictif de la jeune femme et se contente de hausser les épaules avec une mine faussement désolée, goûtant le breuvage avec une légère grimace. Un peu trop fort pour elle mais pas mauvais en soi. Le deuxième choix lui parle davantage et elle adresse une moue vexée à sa partenaire quand cette dernière remet en cause sa connaissance du sujet. « Hey j'ai eu quatorze ans aussi je te signale. » Bon, c'était il y a un moment et ses goûts musicaux avaient évolué mais comme toute bonne adolescente qui se respecte elle avait voulu, elle aussi, s'émanciper de ses parents et découvrir ses propres goûts. Quant au troisième, elle arque un sourcil, visualisant la petite créature en question. « Le truc vert qui parle à l'envers dans … hum... Star Wars ? » Techniquement c'était plus un personnage de film qu'une célébrité réelle mais elle lui concédait volontiers. « Tant que je n'ai pas à l'examiner au dispensaire. » Puis, buvant une autre gorgée elle réfléchit. « Je refilerais le dossier à Jackie, je suis sûre qu'elle adorerait savoir ce qui se cache sous sa petite tunique. »  Elle cache son rire et sa moquerie dans son verre. Ce n'était un secret pour personne que les deux chirurgiennes ne vivaient pas une grande histoire d'amitié. Elles se toléraient, et, quand il fallait, travaillaient en équipe, mais le binôme s'arrêtait là.

La musique change, et Maeve se retient de lever les yeux au ciel. Elle ne connaît le morceau qu'à cause de la radio de certains secteurs de l'hôpital et quand Jill indique le nom de la fameuse chanteuse, elle hausse à nouveau un sourcil, surprise de ses connaissances musicales très pointues chez les chanteuses pop pour adolescentes, acquiesçant dans une moue faussement convaincue quand la petite sœur lui sert d'alibi. « La petite sœur, bien sûr... » La chirurgienne retient un rire, avant que la question lui soit retournée. « Elle est morte en 1959, elle est du côté rôdeurs depuis un peu trop longtemps... » Et comme toujours, son cerveau visualise et une mine un peu écoeurée se dépeint sur ses traits avant qu'elle n'efface cette image d'un geste de la main.

Buvant une nouvelle gorgée de rhum, elle laisse son regard dériver un instant, se laissant tomber légèrement sur le côté, en appui sur un coude. « Bill Nye, sans hésitation. J'ai tellement regardé son émission de sciences quand j'étais gosse que je pensais qu'il faisait partie de ma famille. » L'un des plus grands vulgarisateurs scientifiques et accessoirement animateur, dont certaines de ses émissions spécialisées pour les enfants. Maeve avait toujours été sa première fan. « Hum.... Johnny Depp... ? » Celui-ci est plutôt murmuré et pas complètement assumé. « Je sais, c'est cliché au possible mais qu'est-que j'y peux, je craquais sur lui étant ado. » Un peu honteuse de cet aveu elle se cache un instant derrière sa main qui tient encore son verre, ne l'écartant que très légèrement. « Enfin, Johnny Depp avant qu'il ressemble à un hippie pas très propre. » Notons que s'il a effectivement survécu, son look n'aura pas énormément changé. « Et.... » Elle boit une nouvelle gorgée, laissant un instant son regard dériver sur les courbes de la jeune femme à ses côtés. Relevant ses yeux dans les siens, elle hausse les épaules. « Mike Horn. Quitte à survivre, autant avoir un homme qui connaît son sujet avec soi non ? » Pragmatique. Mais elle l'avait gardé pour la fin, c'était déjà un bon point. « Ou ce type là... Bear je sais plus quoi... » Et parce qu'elle se rappelle soudain l'avoir vu boire de l'eau stockée dans une bouse d'éléphant ou pisser dans une mue de serpent et boire son urine en plein désert... elle se ravise. « Ouais non pas lui en fait. »

Chassant ces images peu appétissantes elle se redresse, juste assez pour récupérer son manteau et fouiller dans sa poche intérieure à la recherche de son paquet de cigarettes. Cadeau d'un de ses patients, mais il en restait à peine six ou sept dans le paquet. En sortant une, elle tend le paquet à Jill, se dépêchant d'allumer ce poison en tube. Inspirant une première bouffée, elle se laisse à nouveau retomber sur son coude, fixant sa cadette un long moment, l'intérieure de la joue meurtrie par ses dents. Elle hésite, puis se dit, après tout, qu'elle est venue pour jouer non ? « L'endroit le plus insolite où tu t'es envoyée en l'air ? Ou à défaut, la situation la plus embarrassante, au choix. » Mince c'est qu'elle devenait couillue la doc...


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Administrateur
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 545
MessageSujet: Re: /!\ We only live once... [+18]   /!\ We only live once... [+18] - Page 3 EmptyVen 11 Déc 2020 - 23:38
OH. MY. GOD.
Je m’attendais pas à ce que Maeve allume si franchement sa collègue Jacqueline. Je serai encore en train de me marrer si elle n’avait pas fait mine de ne pas gober mon explication sur Demi Lovato – QUI EST ABSOLUMENT VRAIE ! J’aimais beaucoup ma sœur, mais impossible de le nier : j’étais celle qui avait les meilleurs goût musicaux à 15 ans.

Je me sers un autre verre tout en écoutant la réponse de la chirurgienne et… mince. La première célébrité était tellement prévisible que je n’y avais pas pensé. Bill Nye ? Des émissions de science ? Elle pouvait s’imaginer n’importe quelle célébrité cool qui aurait survécu et elle en voulait un qui la renverrait à l’école ? Cette femme était surprenante.

- Remarque, il saura peut-être corriger le vaccin, lui, commenté-je dans mon rhum.

Petite pique innocente, promis, je n’ai rien contre les scientifiques et leur travail, je n’en ferai pas la moitié. Ni le dixième. Maeve continue et je suis obligée de la soutenir pour le second :

- Je te rassure : qui n’a pas craqué pour Johnny Depp ?

Et encore une fois, la petite précision caustique qui va bien. Je. L’adore. Honnêtement, je ne sais pas à quel moment elle s’est dit que cette version d’elle-même était celle qu’il fallait planquer. Drôle, belle, intelligente. La trinité ultime. Remarque, c’est aussi le genre de personnalité qui effraie les hommes, parce qu’elle les ferait se sentir inférieur et… les hommes n’aiment pas se lancer dans une histoire avec une femme qu’ils ne peuvent pas « contenir ». C’est là sa malédiction : être trop bien.

- Bear Grylls, que je complète avec un sourire, j’vois complètement ce qui nous différencie : je choisis des musiciens et un personnage imaginaire, tu prends une grosse tête, un aventurier et un acteur sexy, je soupire avec la mine de celle qui est percée à jour, je suis l’artiste du couple et toi l’esprit pragmatique qui va me rappeler tous les mois que mes démos undergrounds ne vont pas payer les factures et que j’devrais trouver un vrai travail.

Je ris à nouveau, suffisamment détachée pour lui faire comprendre que le mot « couple » est utilisé pour la plaisanterie, suffisamment féline pour ne pas perdre le ton enjôleur de l’échange. Chaque mouvement est ponctué d’un regard pétillant, chaque mot d’une gestuelle souple, chaque sourire d’un plissement mutin. Elle me propose ses cigarettes, je refuse poliment de la main pour m’emparer de l’herbe et des feuilles à rouler. Une autre came pour moi, que je déballe sous la lumière de ses yeux hypnotiques.

- Oooh, fais-je en la regardant brièvement, ça devient coquin, parfait, et comment dire que In too deep dénote complètement avec le ton ? Hum… alors il fait savoir que je me suis souvent envoyée en l’air à des endroits inappropriés mais aucun n’était « si » exotique, l’ai-je prévenue sans fausse réserve, du coup je pense…, j’allume mon joint, l’allume, souffle la première bouffée dans la direction opposée de ma complice, dans une voiture de flic…, je me mords la lèvre inférieure et précise, avec mon uniforme de service et… menottée à la portière.

S’il vous plait, que quelqu’un m’emmène voir un psy pour analyser mes fantasmes. Même sans avoir de tabous, je sais que y’a de quoi se poser des questions sur mes penchants. Je fais mine de me cacher derrière ma main, puis mes lèvres embrassent à nouveau la taffe. Non sans une seconde de réflexion, je tends ensuite mon bonheur en tube, mes mots suivants accompagnés de fumée :

J’peux aussi te raconter la fois la plus embarrassante mais avant, je veux savoir quel serait l’endroit insolite où tu voudrais t’envoyer en l’air, et j’accompagne ça de mon sourire le plus gentiment impertinent.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Survivor
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 464
MessageSujet: Re: /!\ We only live once... [+18]   /!\ We only live once... [+18] - Page 3 EmptySam 12 Déc 2020 - 11:17
Bien qu'évoqué sur le ton de la plaisanterie, l'allusion sur le vaccin fait passer un voile noir devant les yeux de la chirurgienne. C'était précisément ce qui l'avait fait plongé des des limbes peu reluisantes ces derniers mois, en autre chose. Cette sensation de passer de l'autre côté de la barrière, de devenir cobaye et soumise à la médecine, cette perte de contrôle absolue et cette incertitude quant à son état. Cette épée de Damoclès l'avait rongé jusqu'à lui faire perdre toute raison. Elle chasse néanmoins bien vite ces pensées. Elles n'ont pas leur place ici, pas ce soir. Maeve avait rejeté tout ça au moment où elle avait décidé de rejoindre Jill. C'était précisément pour oublier tout ça, pour vivre l'instant présent qu'elle était ici. Sans le vaccin, sans le sérum, sans les autres...

Rassurée quant à ses goûts et ses crush adolescents, elle se redresse légèrement, laissant un rire passer sa gorge quand Jill pointe du doigt leurs nombreuses différences. Elle ne se formalise pas sur un certain mot qui aurait pu l'effrayer et faire s'ériger à nouveau ses barrières. La doc commence à comprendre l'humour de sa partenaire et ce qu'il faut souligner, ou laisser couler. « Hum... c'est tout à fait plausible, mais en parlant de démos undergrounds il me semble que tu avais promis de me faire une sérénade à la guitare non ? » La tournure faussement romantique de cette requête est volontairement accentuée mais elle sait que l'ancienne flic le comprendra. C'était ce qu'il y avait de si rafraîchissant avec elle, de si exaltant. Pas de promesses, pas de projets, seulement vivre le moment.

Tirant sur la cigarette fraîchement allumée, elle s'octroie une nouvelle gorgée, commençant à se faire au goût du rhum alors que le sujet dérive lentement mais sûrement vers une sphère beaucoup plus... intime. Arquant un sourcil qui signifie clairement ''sans blague'' quand sa cadette évoque certaines de ses habitudes, la toubib se redresse complètement en position assise, histoire d'être à nouveau à la même hauteur que sa comparse, posant son gobelet non loin d'elle.
Et tandis qu'une forte d'odeur d'herbe emplit la pièce, Maeve ne peut cacher sa surprise. Elle s'était à peu près attendue à tout vu le numéro qui lui fait face mais pas.... ça. D'ailleurs, alors que ses yeux dérivent sur la bouche de la jeune femme quand elle torture sa lèvre inférieure, elle ne peut empêcher son esprit de visualiser un peu trop précisément ladite jeune femme vêtue de l'uniforme. Coincée, peut-être. Assurément même. Elle n'en restait pas moins humaine et bourrée de clichés, uniforme compris. Pour cacher son trouble et probablement un peu du rouge qui lui est monté aux joues, elle joue cependant la carte de l'humour.  « Sans vouloir être mesquine, ça ressemble au scénario.... d'un mauvais porno. » Sourire plus amusé que moqueur sur les lèvres, elle se dit que sa connaissance dans le domaine est de toute façon trop vide pour qu'elle fasse mouche.

Le joint tendu dans sa direction, les yeux de la Canadienne se porte un instant sur le restant de sa cigarette, se disant qu'il serait plus raisonnable de se contenter de ce poison-ci, avant de revenir au pétard. Raisonnable ? Ce n'était pas justement l'un des mots prohibés ce soir ? Terminant de deux bouffées son cancer en tube, elle l'écrase sur le sol, tendant la main pour récupérer l'objet tendu par l'ex flic – ironie plutôt amusante – et hésite un instant. Elle n'avait jamais compris, plus jeune, ce besoin qu'avait tous les étudiants de passer par ce rite pour se sentir appartenir au groupe. Elle l'avait même toujours trouvé plutôt stupide. Mais elle avait quarante-deux ans, n'avait plus besoin de prouver quoi que ce soit aux autres sinon à elle-même. C'était une expérience, la preuve qu'elle pouvait briser ses règles, ses barrières. On ne vivait qu'une fois non ? Tirant une première bouffée, elle la recrache bien rapidement dans une légère toux, grimaçant et retenant un rire à seule vocation de se moquer d'elle-même. Seconde tentative, plus ''glorieuse'' cette fois. Elle garde la fumée un instant dans sa bouche alors que Jill lui retourne, plus ou moins, la question qu'elle a initiée. Recrachant la fumée au-dessus de leur tête, elle se dit que le goût n'est pas désagréable. Ses yeux se posent à nouveau sur la jeune femme.

Elle pourrait mentir, ou jouer la carte de la femme qui n'a pas ce genre de fantasmes. Elle pourrait dire tout un tas de choses qui ne scelleraient pas la suite des événements. Et pourtant... « Je ne sais pas... » Se rapprochant légèrement, elle penche le visage sur le côté, faussement innocente. « A tout hasard... » Elle tend à nouveau le joint à sa partenaire, ne quittant pas ses yeux pour autant. « Un abri sous-terrain ? »


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Administrateur
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 545
MessageSujet: Re: /!\ We only live once... [+18]   /!\ We only live once... [+18] - Page 3 EmptySam 12 Déc 2020 - 14:46
La sérénade sera pour une autre fois ! Je n’ai volontairement pas amené ma guitare parce que ça avait un côté définitivement trop « lover » d’attirer la fille dans son repaire pour lui jouer des ballades. On verra ça plus tard ! De toute façon, le sujet actuel est bien plus intéressant.

- Touchée, ai-je concédée en me joignant à son hilarité, mais… pas mal d’aspects de ma vie ressemblent à de mauvais porno, rétorqué-je sans perdre la face – loin de là, crois-moi que ça me travaille !

Qu’est-ce qui s’inspire de quoi ? Je laisse la question ouverte pour un survivant qui se sent l’âme d’un philosophe ou d’un sociologue. Je n’ai pas la tête à y réfléchir maintenant parce que Maeve a pris le joint et inaugure sa première fois. Elle tousse mais je ne me moque pas, je la dévore du regard, comme s’il y avait quelque chose de vraiment hypnotique dans ce rituel. Et ensuite… elle me surprend encore. Je me serais attendue à ce qu’elle esquive la question, me confie un fantasme inavoué ou au contraire, prétende ne pas en avoir. Mais cette allusion mutine, ajoutée à son rapprochement, c’est… irrésistible. J’attrape l’herbe, la porte lentement à ma bouche, mais je suis captivée par le ruissèlement de ses cheveux sur ses épaules.

- C’est osé, murmuré-je, je me demande où tu vas trouver ça…

Je souffle la fumée au-dessus de nous et dégage le joint d’une pichenette. Cette fois, je suis bien plus décidée que sur la plage. Je franchis la distance qui nous sépare encore, pose mes lèvres sur les siennes et les goûte avec envie. Le reste tend à s’effacer, je n’entends plus le CD qui tressaute sur un nouveau titre pop-rock pour ado. J’ai chaud, à l’extérieur comme un l’intérieur. Il faut toute la retenue du monde pour ne pas la brusquer, la laisser répondre à son rythme, même m’écarter légèrement pour la regarder dans les yeux.

Pas un mot, pas une parole. Rien ne sonnerait juste de toute façon, tout serait au mieux déplacé, au pire malaisant. J’observe simplement, pour voir si elle compte s’enfuir à nouveau, ou si elle appelle à reprendre le fil. On a toute la nuit pour nous s’il faut ; des heures pour continuer de se découvrir avec ce déni adolescent qu’au-dessus de nous, le monde pourrait bien se faire bombarder. Mais justement, si on vit nos derniers instants avant le feu final de l’ennemi, ils ne seront jamais mieux employés qu’ici. Alors sans un mot toujours, je repars à la conquête de ses lèvres.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Survivor
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 464
MessageSujet: Re: /!\ We only live once... [+18]   /!\ We only live once... [+18] - Page 3 EmptySam 12 Déc 2020 - 16:01
Le temps comme suspendu, le joint s'envole plus loin et la distance qui les sépare est rapidement comblée. Cette fois il n'y a pas de surprise, pas de multiples interrogations, pas d'analyse poussée sur le pourquoi, sur le comment. C'est bien la chirurgienne, avec ses mots, ses attitudes, qui a initié cette situation et elle l'assume enfin pleinement. Il n'y a pas de fuite, elle ne recule pas. Pas de doigts sur les lèvres de sa partenaire pour stopper l'assaut, seulement une réponse, et cette fois-ci loin d'être timide. Elle en a envie. Cruellement envie. De désirer, de se sentir désirée. De toucher, d'être touchée. C'était humain. Et trop longtemps ses blocages l'avaient emprisonné dans une solitude forcée. Elle n'avait pas envie de comprendre ses agissements, de leur trouver une logique, de se demander si la crise de la quarantaine ne l'avait finalement pas gagnée. Ne comptait que les lèvres de Jill sur les siennes, le désir que la jeune femme était en train de faire naître... indubitablement. Cette extérieure sous contrôle n'existait pas, lui semblait être à des années lumières. Ce soir, elle voulait l'abandon, physique et psychique.

Quand l'ancienne flic s'écarte, ses iris plongées dans les siennes, la respiration saccadée par ce premier échange, elle ne cherche pas à reculer, à parler, à se justifier. À quoi bon ? Elle avait pris sa décision une heure auparavant et si quelques minutes plus tôt Maeve n'était pas certaine d'aller jusqu'au bout de ses envies, le doute venait de s'envoler dans les volutes d'herbe qui continuaient de lui chatouiller agréablement les narines.
Quand sa cadette repart à la conquête de ses lèvres, la doc y met davantage de ferveur, venant agripper la nuque de cette dernière d'une prise ferme. La pensée même que Jill est une femme devrait la travailler plus que ça, aurait du la travailler dès les premiers instants. Elle n'avait, après tout, vécu que dans cette conformité des relations hétéronormées sans jamais la remettre en cause. Elle ne pensait pas pouvoir se découvrir ou se réinventer la quarantaine passée, et pourtant... La Canadienne refuse néanmoins de se coller une nouvelle étiquette, en ayant trop gravées sur la peau.

Oui, Jill est une femme. Et la seule pensée qui lui traverse l'esprit est à quel point elle a envie d'elle à cet instant précis. D'un mouvement souple, elle se retrouve à califourchon sur les cuisses de cette dernière, oubliant la musique, oubliant l'endroit où elles se trouvent. Le quand, le où, tout ça n'a aucune espèce d'importance. Quittant ses lèvres elle tente de reprendre une respiration plus normale alors que son cœur cogne si fort dans sa poitrine qu'elle a l'impression d'en entendre l'écho jusque dans ses tempes. Les mains de chaque côté du cou de sa cadette, elle plonge à nouveau ses yeux dans les siens, les pupilles légèrement dilatées par l'excitation. L'un de ses pouces vient repasser le contour de sa bouche et laisse volontiers le silence s'installer. Ce n'est pas de l'hésitation et la lueur nouvelle dans ses yeux parle pour elle en ce sens. La spécialiste se sait novice dans cette expérience. Plus que novice. Sait qu'elle n'aura pas l'avantage dans cet échange, alors, usant du peu de contrôle qu'elle possède, elle fait glisser ses mains jusqu'au bas de son pull et le fait passer au-dessus de sa tête, le laissant choir à côté d'elles. Peu à l'aise avec ce corps qu'elle n'a jamais pleinement apprivoisé, la doc est presque heureuse de ne se retrouver qu'en débardeur. Ses mains reviennent s'ancrer de chaque côté du cou de Jill, et dans un dernier regard, elle repart à l'assaut de ses lèvres, entourant ses épaules de ses bras.


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
Jill S. Blair
Administrateur
Jill S. Blair
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 545
MessageSujet: Re: /!\ We only live once... [+18]   /!\ We only live once... [+18] - Page 3 EmptySam 12 Déc 2020 - 21:08
Ma fougue s’harmonise avec elle de mon aînée. Sa main trouve ma nuque, la mienne vient se poser contre sa joue. Comme une mélodie qui s’apprend, la ferveur débride nos baisers, scelle et sépare nos lèvres avec passion. Ma respiration s’accélère, soulève ma poitrine dans laquelle mon cœur s’emballe. Je ne réfléchis plus à rien, l’instinct prend les manettes, l’habitude aussi – un peu. Chaque partenaire est différent, mais c’est ce jeu d’exploration qui me fait vibrer. Trouver les bonnes notes, les bons accords, le bon rythme. Ce n’est jamais pareil, ce n’est jamais acquis.

Elle bouge souplement, je me retrouve volontiers sous Maeve qui prend une étonnante initiative en s’installant sur mes cuisses. J’ai chaud. Pas uniquement à cause de l’alcool ou du désir, mais aussi parce que sa beauté lunaire m’éblouit. Elle a un charme indicible, probablement décuplé par le fait qu’elle n’en a pas conscience et cette gestuel tendrement maladroite que je ne lui connais pas. Sa prise sur mon cou est une douce étreinte, tentatrice, sa bouche me manque déjà, mais je la contemple en domptant mon impatience.

Son pull est le premier à tomber au combat, je ne peux m’empêcher de poser les mains sur sa taille, comme pour vérifier qu’elle est bien là. Tandis qu’elle recommence à m’embrasser, mes doigts s’aventurent sous son débardeur, découvre la texture de sa peau, la fragilité de ses lignes, la chaleur de sa chair. Son parfum m’enveloppe déjà entièrement, me fait tourner la tête, aiguise mon appétit.

Nos lèvres se quittent encore, je me mords la mienne avec envie. Je dénoue rapidement mon boléro, l’enlève, ainsi que mon débardeur. J’impose au sien de suivre le même chemin puis m’aventure à sa gorge. Mon souffle sur sa peau précède chaque baiser, chaque succion, infligé sur une partition aléatoire, mesurée, gourmande. Dans son dos, mes doigts l’effleurent, montent, descendre, caresse avec douceur. Je l’écoute, j’observe, pour déceler ce qui la fait retenir son souffle, ce qui la fait expirer, ce qui la fait silencieusement réclamer que je continue.

Nos soupirs mêlés remplissent tout l’espace de l’abri, bien loin de la moindre oreille indiscrète, bien loin de toutes nos responsabilités qui nous attendent à la surface.


Drain the blood
« I walk through the valley of the shadow of death, and I fear no evil because I'm blind to it all. And my mind and my gun they comfort me... because I know I'll kill my enemies when they come. »
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Survivor
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 464
MessageSujet: Re: /!\ We only live once... [+18]   /!\ We only live once... [+18] - Page 3 EmptyDim 13 Déc 2020 - 11:32
Les mains de la jeune femme sur sa peau lui donnent des envies de plus. Elle doit l'admettre c'est différent. La même ferveur, le même appétit, ce même désir impérieux, mais une nouvelle douceur qu'elle ne connaît pas. De ses mains féminines qui courent sur sa taille elle en apprécie pourtant chaque caresse, se fait impatiente, devient volontiers proie, se languit de la suite. Le souffle rendu court, ses yeux la dévorent littéralement quand Jill suit le mouvement et se déleste d'une partie de ses vêtements. Jamais elle n'aurait pu penser, avant cet instant, être emplie de désir pour des courbes de femmes, avoir envie de laisser s'y attarder ses mains légèrement tremblantes. Ce n'est pas de l'appréhension, juste la preuve physique de ce feu que sa cadette a su faire naître. La chirurgienne laisse son inexpérience de côté, se laisse porter par un instinct nouveau qu'elle découvre.

Son débardeur en moins, la quarantenaire ne peut empêcher ce réflexe stupide de couvrir son abdomen d'une main. Ce n'est pas de la pudeur, du moins pas à cause de sa quasi nudité. Maeve déteste cette partie d'elle-même. Ces cicatrices qui strient à trois endroits différents son ventre et qui lui rappellent sa maladie, les raisons de sa stérilité, cet enfant jamais né et ce rôle qu'elle ne pourra jamais remplir. Comme si mère Nature elle-même lui avait refusé ce doit. Comme si elle ne l'avait jamais mérité. Elle plonge un instant son regard dans celui de l'ancienne flic, juste pour y lire le désir, y goûter son envie. Elle en a besoin pour se rassurer.
Quelques secondes, avant qu'elle ne mette son embarras de côté. Il n'a pas sa place dans cette nouvelle vie qu'elle veut embrasser, pas ce soir en tout cas.

La bouche de Jill sur sa gorge termine de faire s'envoler son malaise. Les yeux fermés, elle lui en offre l'accès sans retenue, une main perdue dans sa chevelure interminable. Les mots sont superflus, ses soupirs parlent pour elle. Il n'y a plus de retour en arrière possible, pas à ce stade. Ne reste que l'envie dévorante, le besoin de se sentir ainsi désirée, comme si, le temps d'une nuit, elle était la personne la plus importante au monde et pas juste cette femme de second plan.
L'une de ses mains glisse dans son dos, vient y chercher l'attache de cette dernière barrière de vêtements, tente une première fois de la retirer, se heurte à l'échec. Impatiente, un léger grognement passe sa gorge et son autre main vient à sa rescousse. Maladroite, elle finit tout de même à parvenir à ses fins, se reculant seulement pour laisser glisser le sous vêtement le long des bras de sa partenaire. Le laissant choir au sol, ses yeux glissent immédiatement sur son corps.

Bon sang, elle n'avait rien à envier à personne.

Se mordant la lèvre inférieure, elle repart à la conquête de sa bouche, collant son corps contre celui de la jeune femme, son bassin dansant de manière soudainement beaucoup plus suggestive contre Jill. Elle veut plus de contact, plus de cette chaleur, de cette fougue presque adolescente.


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: /!\ We only live once... [+18]   /!\ We only live once... [+18] - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- /!\ We only live once... [+18] -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: