The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -56%
Table moderne en bois massif – Alkove
Voir le deal
350.95 €

Partagez
- Good talks can be life-saving | Caleb -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emilie Knox
Medic | The Exiles
Emilie Knox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 325
MessageSujet: Good talks can be life-saving | Caleb   Good talks can be life-saving | Caleb EmptyMar 1 Déc 2020 - 10:15


Cela faisait maintenant quelques semaines déjà que la mission à George avait eu lieu, et quelques jours que tous les participants étaient gentiment rentré chez eux. Emie avait retrouvé son petit quotidien de vie malgré les aventures qu’elle avait vécues ces derniers jours. Elle avait un léger pincement au cœur le matin, lorsqu’elle se réveillait seule. Elle ne pouvait s’empêcher de penser à Isha et les habitudes, aussi mauvaises soient-elles ont la vie dure, il fallait qu’elle arrive à penser à autre chose qu’à lui ou elle finirait par nous faire une véritable dépression post-amour-de-vacances.

Les déboires durant leur mission avaient fait remplir l’infirmerie de toutes sortes de blessés, des plus graves aux plus légers, elle-même avait eu la chance de ne se faire que quelques contusions qui semblaient elles avait déjà presque toute disparue. Le souci qui s’était présenté était donc la place, et il leur en fallait un peu plus qu’a l’habituée. Voulant se rendre la plus utile possible, Émie avait proposé à l’équipe de l’infirmerie de demander si une âme charitable aurait pu leur construire un petit meuble dans lequel ils auraient pu stocker toute sorte de matériel et médicaments récupérés afin de laisser le plus de place possible pour les alités. C’était donc d’un pas décidé qu’elle arrivait vers l’atelier de Caleb vers qui on l’avait directement envoyé. D’après tout le monde, il était évidemment le mieux placer pour répondre à leur requête.

La petite blonde s’était donc préparé comme à ses habitudes du matin, et s’était dirigé vers l’atelier du bucheron. Sur le chemin qui menait à son établi, elle se rendit compte qu’elle ne le connaissait pas vraiment finalement ce Caleb. Elle l’avait déjà croisé oui, mais elle n’avait jamais pris le temps d’apprendre à mieux le connaître, et pourtant, on ne lui avait dit que du bien sûr son propos. Elle s’était alors dit qu’il serait peut-être temps de discuter un peu, de renforcer les liens qu’elle pouvait déjà avoir avec les membres de la communauté de The Haven. Elle en profiterait même peut-être pour l’observer, elle était du genre à penser que toute expérience était bonne à prendre.

Elle arriva enfin à destination, mais l’établi semblait vide. Elle tenta d’indiquer sa présence « Hey ! Il y a quelqu’un ? » Toujours pas de réponse, il lui semblait pourtant qu’on lui avait dit qu’il serait présent. « Hellooo, Caleb ? » Elle jeta un rapide coup d’œil autour d’elle. « Hm, c’est Émilie, tu es là ? » N’ayant toujours aucune réponse, elle commença à s’aventurer à l’intérieur de l’établi. Quelques structures en bois étaient disposées un peu partout. Elle glissa ses doigts sur l’une d’elles. Il faisait du beau travail, on ne lui avait pas menti. Toujours concentrée sur les œuvres d’art du menuisier, elle ne l’entendit pas arriver et se retourna, la main gauche sur le cœur. Prise de surprise, elle se mit à rire. « Ah ! C’est toi ! Tu m’as fait peur ! » En même temps, qui voulait-elle que ce soit d’autre ?

.
Revenir en haut Aller en bas  
Caleb Campbell
Survivor
Caleb Campbell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 415
MessageSujet: Re: Good talks can be life-saving | Caleb   Good talks can be life-saving | Caleb EmptyMar 1 Déc 2020 - 14:11
Les temps étaient difficiles pour le géant venu du Canada. Non, plus que difficiles, ils étaient horribles.

L’expédition au Canada s’était déroulée sans trop d’encombre, permettant aux membres du groupe The Haven, de bénéficier de l’arrivée providentielle, et de la construction d’une véritable scierie. Tout le matériel, petit et gros, la machine de scierie, et les engins de chantiers, provenaient de l’ancienne entreprise de Caleb. Mais ce retour dans le passé, fut autrement plus éprouvant pour lui. C’était la première fois qu’il retournait, enfin, sur les traces de sa vie passée. Et pourtant, quand le monde était parti dans sa folie ambiante, il avait essayé. Il avait essayé tant et tant de retourner au Canada pour retrouver son fils, resté là-bas, quand lui était descendu jusque dans l’Etat de Washington, pour reconnaître une parcelle de bois dont il espérait faire l’acquisition. Mais jamais, il n’avait pu réussir.

Il s’était alors débrouillé pour pouvoir survivre, avec sa femme et sa fille. Et il s’était bien débrouillé, jusqu’à-ce qu’un jour, la folie ambiante le rattrape. Une attaque violente, de son groupe par d’autres survivants… Et l’assassinat de sa femme, et de sa fille, juste devant ses yeux. Alors, retourner chez lui, au cœur de son entreprise, et retrouver sur son ancien bureau poussiéreux, le cadre, l’unique cadre, que sa femme avait réussie à placer dans son environnement de travail, avec une photo de sa femme, de sa fille, de son fils, et de lui… Acheva d’asséner le coup de grâce, sur son esprit torturé.

Mais le destin, décida que le gentil bûcheron n’en aurait pas fini, avec la souffrance. Car, quelques semaines plus tard, The Haven participa à l’expédition jusqu’à George. Et Caleb, de par son physique, de par sa force, de par ce qu’il dégageait, fut affecté à l’équipe de diversion… Et quelle diversion… Des flammes, des explosions, des détonations, et du sang… Du sang coupable, du sang d’innocents… Du sang ami, du sang ennemi… Et de la souffrance… Tant de souffrance.

Il avait déjà tué, voilà deux ans, lorsqu’il participa à la rébellion du groupe contre l’oppression réalisée par le groupe de Remnant, avec celui des American Dreams… Durant cette rébellion, il assassina un homme, pour se sauver la vie. Mais s’il s’agissait de légitime défense, et si les Américains étaient, depuis toujours, familiers de cette notion… Le Canadien, lui, n’était pas habitué à une telle violence. Et tuer un homme, mettre fin à une vie, fut une autre épreuve éprouvante…

Quelle fut son désespoir, sa déception, et son dégoût, sa rage, lorsqu’il se rendit compte, après coup, qu’il avait assassiné deux individus, deux gardes de New Eden, à grands renforts de coups de hachettes… Lorsqu’il se rendit compte que le sang sur ses mains, le sang sur ses habits, sur son visage, dans sa bouche, n’était ni le sien, ni celui de Nihima, la pauvre femme qu’il avait aidée… Il eut une envie de vomir… Il avait tué avec violence et cruauté… Qu’était-il devenu ?

Depuis leur retour, l’état de Caleb s’était fortement dégradé. Travaillant sans relâche, il n’a presque pas dormi pendant trois jours… Et il s’était enfui dans la forêt, une hache, de l’alcool, et son pistolet à la main… Il allait en finir. Il allait boire tout son saoul, et il allait, d’un simple geste, en finir avec cette existence… Mais Nihima, bien que blessée, l’avait suivi… Et elle lui sauva la vie…

Etait-il définitivement sauvé ? Non, loin s’en faut. Ce n’était qu’un sursis de plus. Caleb ne dormait pas plus… Il ne souriait plus non plus, il ne parlait plus. Il ne se rendait plus dans les locaux communs du groupe, se contentant de manger quand il y pensait uniquement… S’il y pensait.

Alors qu’Emilie était entrée dans l’établi, Caleb, lui, se trouvait en-dehors, derrière. Il venait de passer des heures à couper du bois en fines buches, qu’il allait laisser dans un petit espace, devant son établi. C’était du bois de chauffage, qu’il coupait à l’envie, et qu’il laissait gratuitement à disposition des membres du groupe. Quand il entra, il se rendit compte de la présence d’Emilie, femme magnifique qu’il ne connaissait presque pas. Avançant, peu gracile, peu discret, il fit peur à Emilie, sans que cela soit désiré néanmoins. Alors qu’elle sursauta, tentant de contenir sa stupeur et de garder son cœur dans sa poitrine, Caleb… N’eut aucune attention pour elle. Aucune. Ce qui n’était clairement pas une habitude pour lui. D’ordinaire, il aurait rassuré la jeune femme, se confondant en excuses, offrant une main douce, une étreinte même, pour rassurer la pauvre Emilie qui n’en demanderait sans doute pas tant… Mais là, rien. Il passa à côté d’Emilie, sans rien lui demander. Il déposa seulement ses marteaux et poinçons et pointeaux qu’il avait dans son tablier de cuir, à la taille. Et il déposa ensuite sa hache. Enfin, il se redressa, et toisa quelque peu Emilie. Son regard était dur, son faciès figé, fermé… Mais ses yeux étaient rougis par les larmes évacuées lorsqu’il travaillait le bois. Passant nerveusement une main sous son nez, il prit enfin la parole.
- Je… Je peux t’aider ?

Sa voix était rendue rauque et éraillée par tant de pleurs et tant de cris… Et aussi tant d’alcool. Car Caleb, lorsqu’il ne tenait pas de hache dans ses mains, tenait de l’alcool… Il avait vraiment l’air minable.
Revenir en haut Aller en bas  
Emilie Knox
Medic | The Exiles
Emilie Knox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 325
MessageSujet: Re: Good talks can be life-saving | Caleb   Good talks can be life-saving | Caleb EmptyMar 1 Déc 2020 - 16:12


On l’avait prévenu, on lui avait dit qu’il était un grand et costaud gaillard ce qu’elle avait déjà pu apercevoir rapidement, mais il fallait l’avouer, ce n’était qu’une fois en face de lui que l’on comprenait réellement ce que représentait le physique du bucheron. Il était impressionnant et face à Émilie, il aurait pu d’un simple geste de la main la tuer. Bon, Émie avait surement exagéré sur ce dernier point. On lui avait de toute manière fait comprendre qu’il avait un cœur en or, qu’il était doux et bienveillant … Ouai, ça n’avait pas vraiment l’air d’être le cas là tout de suite.

Caleb ne prit même pas le temps de la regarder, il rangea ses outils et lâcha simplement quelques mots. Sa voix semblait lasse et fatiguée, mais c’était surtout son physique, d’un peu plus près qui mit un gros doute dans l’esprit de la sage-femme. Ça ? Accueillant, doux et bienveillant ? Elle n’avait surement pas les mêmes notions que ceux qui l’avait envoyé ici pour déposer une requête. Disons-le clairement, il avait l’air d’un mort. Elle le fixa un moment, se demandant clairement si c’était le bon moment pour lui demander un service. Elle ne savait pas pourquoi il était dans cet état-là, après tout, il s’était peut-être tout simplement tué à la tâche aujourd’hui. Après tout, c’était un métier physique.

Elle se rapprocha et se racla la gorge. Dans le pire des cas, il allait lui dire de partir, et tant pis. « Waw, … tu vas bien ? » Elle l’observa alors de plus près, il avait vraiment une tête à faire peur. Ses yeux étaient d’un rouge assez alarmant. En tant que membre de l’infirmerie, elle se faisait un véritable point d’honneur à soigner quiconque était dans le besoin et elle espérait sincèrement que Caleb ne soit pas malade. C’est vrai qu’ils s’étaient beaucoup concentrés sur les blessés d’après la mission, et elle s’en serait réellement voulu s’ils étaient passé à coté des autres. Elle resta à la place où elle était, non pas qu’elle avait eu peur, mais elle ne voulait pas s’imposer non plus, qui sait comment il aurait pu réagir s’il couvait vraiment quelque chose. « Je … Je peux repasser plus tard si tu préfères ? » Elle ne lâchait pas son regard du sien. « On dirait que t'as pas dormi depuis un bail … » Emie voulait bien que la scierie, le bucheronnage et la menuiserie ça crevait, mais là … Il y avait quelque chose qui n’allait pas. Surtout vu son physique, il n’aurait pas de l’être dans cet état-là en plein milieu de l’après-midi. Qu’est-ce qui pouvait bien lui être arrivé ?

.
Revenir en haut Aller en bas  
Caleb Campbell
Survivor
Caleb Campbell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 415
MessageSujet: Re: Good talks can be life-saving | Caleb   Good talks can be life-saving | Caleb EmptyMar 1 Déc 2020 - 16:39
Ne connaissant pas trop Emilie, Caleb s’attendait à ce qu’elle prenne ses jambes à son cou. Depuis le retour de George, ceux qui le connaissaient comme le nounours doux et gentil, regardaient maintenant le bûcheron avec des yeux meurtris, apeurés. Lui qui avait toujours réussi à apaiser les craintes liées à son physique, en s’armant de sourires et de douceur, limitant les gestes brusques, usant de sa voix grave et rauque comme d’une arme apaisante plutôt que tranchante, ressemblait maintenant… A un cadavre ambulant. Et malheureusement, tous ceux qui, jusqu’ici, venaient le voir pour des choses et d’autres… Restaient loin. C’est là qu’on se rendait compte qu’entre le nombre de connaissances, et le nombre d’ami… Il y avait une grande différence.

Mais Emile, elle, resta là. Elle lui demanda s’il allait bien, si elle devait revenir plus tard… S’il avait dormi dernièrement. Ces questions, le fait qu’elle ne se détourne pas de lui, le fait qu’elle reste là, ses mires bleues plantées dans celles sombres du bûcheron… Le désarma.

Il passa sa main droite contre sa bouche et son nez, dans un geste plus nerveux que vraiment utile. Sa main tremblait comme tremble le caillou lors du passage d’un train, comme tremble le corps lors d’une détonation, comme tremble la terre lors d’un séisme. Ces tremblements, Caleb n’en vit rien. Tout son corps lui faisait mal. Il avait beau avoir des plus de muscle que quiconque ici-bas, il ne contrôlait plus ses nerfs, et sa main droite, en était témoin. Lorsqu’il posa à nouveau cette main le long de son corps, celle-ci continua à trembler sans jamais s’arrêter. Il regarda Emilie.

Ses prunelles oscillaient entre celles de son vis-à-vis. Regardant l’iris droite, puis la gauche, puis la droite, et ainsi de suite, Caleb semblait désarçonné. Sa lèvre inférieure, fut la première à trembloter…
- Non, ça ne va pas non… Mais… C’est pas grave…

Sa voix était hésitante, son intonation, éteinte… Tremblant presque comme une feuille, il savait qu’il ne trompait personne, y compris l’œil vraisemblablement exercé de la jeune femme face à lui. Etait-ce de la pudeur ? Non, pas vraiment… Il était simplement dépassé, et n’avait plus aucun mécanisme de défense, ni aucun mécanisme d’adaptation.
- Est-ce que… Est-ce… J’peux t’aider ?

Il agrippe une bouteille qui se trouvait là, au sol, avec un fond de bourbon. Ou serait-ce du whisky ? Et la portant à la bouche, s’apprêta à la vider d’un trait…
Revenir en haut Aller en bas  
Emilie Knox
Medic | The Exiles
Emilie Knox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 325
MessageSujet: Re: Good talks can be life-saving | Caleb   Good talks can be life-saving | Caleb EmptyJeu 3 Déc 2020 - 12:17


À plus finement l’observer, Émie se rendit compte que Caleb n’allait vraiment pas bien. Elle ne connaissait pas le motif de son état, mais elle espérait que ce n’était rien de grave. C’est la réponse du bucheron qui confirma l’état de ce dernier. Elle se contenta d’un petit « Je vois … »

Ils s’observèrent pendant un moment. La situation était vraiment bizarre, elle n’osait pas trop aller vers lui, alors que d’ordinaire elle se serait précipitée pour lui faire un gros câlin et un bisou magique, mais bon, avec un homme aussi costaud en face d’elle, pas sûr que ça aurait eu le même effet. Elle comprit vraiment qu’il y avait un souci quand après lui avoir redemandé ce qu’il pouvait faire pour elle, il prit une bouteille de ce qui semblait être de l’alcool pour s’en jeter une gorgée dans le gosier. Instinctivement, Émie se rua sur la bouteille, sur les mains de Caleb plus précisément. « Oh wooow, wooow, … »  Elle appuya ses mains sur les avants bras du menuisier pour faire redescendre la bouteille. « C’est peut-être moi qui devrais te demander si je peux t’aider » tout en restant douce, calme et attentive, elle dirigea ses doigts dans ceux de Caleb, pour finalement les faire glisser vers la bouteille. Ses yeux étaient toujours plantés dans ceux du gaillard qui semblait n’être plus que l’ombre de lui-même. « Tu ne voudrais pas … poser cette bouteille ? »

Elle avait posé la question avec douceur et n’aurait rien fait de plus s’il lui répondait par la négative, mais il semblait à présent que les choses devenaient plus claires pour Émie. Ce n'était pas le boulot qui le mettait dans cet état-là, mais quelque chose de plus profond. Il suffisait de regarder ses yeux rouges et ses mains tremblantes. Le simple fait de vouloir picoler en plein milieu de l’après-midi était également un signe qui ne trompait pas. Elle avait déjà vu des gens dans son état par le passé, et elle savait qu’il ne servirait à rien de le juger. Elle retira alors ses mains de ceux de Caleb et se recula légèrement. « Tu … tu voudrais en parler ? »

La blonde savait pertinemment qu’ils ne se connaissaient pas assez pour qu’elle se permette de faire quoi que ce soit d’autre. Elle pouvait simplement proposer son aide, et le laisser tranquille s’il la refusait. Parler avec quelqu’un était souvent salvateur, mais on ne pouvait jamais forcer personne. Elle fit alors simplement preuve de patience.
.
Revenir en haut Aller en bas  
Caleb Campbell
Survivor
Caleb Campbell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 415
MessageSujet: Re: Good talks can be life-saving | Caleb   Good talks can be life-saving | Caleb EmptyJeu 3 Déc 2020 - 13:44
S’apprêtant à vider cette bouteille au contenu inconnu, d’un trait, comme pour pouvoir penser à autre chose qu’à sa propre condition, l’espace d’un instant, Caleb ne mesura pas l’étendue de la rapidité, et de l’agilité de la jeune femme face à lui. Sa main, bien que douce, agrippa fermement l’avant-bras du Canadien. L’espace d’un instant, Caleb eut comme une décharge électrique dans son échine.

Qui était-elle ? Qui était cette jeune femme qui, sans connaître le géant Canadien, avait fait fi de ses traits tiraillés, de ses tremblements, et écouta plus son cœur que son esprit ? Qui était-elle, pour venir en aide à un homme aux abois, sans se prémunir elle-même d’une violence quelconque, alors que le bûcheron aurait pu, d’un revers de la main, envoyer la douce colombe au sol ?

Cette fougue, et cette gentillesse, cette ferme douceur, arrachèrent à Caleb un hoquet de stupeur mêlé d’un tremblement dans la voix. Hagard, il posa ses prunelles brunes cerclées de rouge, dans les prunelles azur d’Emilie. L’aider ? Voulait-il l’aider ? Pouvait-elle l’aider ? Et lui, saisirait-il cette aide ?

Alors que les douces pulpes des doigts de la femme glissèrent petit à petit, pour se planter dans l’épaisse main cornée du colosse Canadien, Caleb, sentit monter en lui les sanglots d’un homme en détresse. Quelle douceur, dans ce geste d’assistance. Depuis combien de temps n’avait-il pas ressenti pareille manifestation de bonté ? Oh, non pas qu’il ne soit pas reconnaissant auprès de Joséphine, qui, alors qu’elle-même était en proie à pareils tourments, avait donné à Caleb une étreinte forte et sincère, première étreinte depuis bien des années. Non pas non plus qu’il ne soit pas reconnaissant auprès de Nihima, qui lui sauva la vie, il y a à peine deux jours alors… Alors qu’il était parti pour la forêt, tenter de mettre fin à ses jours.

Comme l’enfant qui, le cœur lourd, aura ressenti l’amour maternel dans les prunelles aux reflets irisés de sa tendre mère, Caleb, laissa Emilie prendre la bouteille de ses mains. Une autre décharge électrique, lui provoque des mouvements reflexes, comme ceux que l’on ressent lorsque l’on se détend, ou que l’on s’endort. Ce mouvement réflexe, provoqua un second électrochoc en l’esprit de Caleb qui, depuis plusieurs jours, avait tendance à se perdre dans des hallucinations et des pensées envahissantes. Regardant ses pieds, luttant contre les sanglots qui, se frayant un chemin jusqu’à ses yeux, piquaient son visage, il prit une grande, une immense inspiration, laquelle trembla bien rapidement, trahissant l’état du grand bûcheron, maintenant aussi esseulé et aussi malheureux qu’un enfant. Se reculant, il posa enfin son regard embué sur Emilie. Il avait conscience encore, quelque part dans son cerveau, qu’il imposait à la jeune femme une vision décevante, et ô combien triste.
- Je… Je…

Il commençait à perdre pied. Se reculant, il manqua de trébucher sur une petite souche de bois qui traînait là. Il se rattrapa de justesse, une main sur un établi, l’autre sur l’encadrement d’une porte qui menait vers une petite pièce, qui contenait un bureau, de la paperasse, et un lit. Claudiquant, recherchant un équilibre – et un moyen de fuir – il échoua dans cette pièce, manquant de finir la tête la première contre le coin du bureau. Là, il se stoppa. Courbé vers son bureau, ses deux mains en appuie contre celui-ci, pour rétablir son équilibre, Emilie pu voir l’étendue des dégâts.

Des cadavres de bouteilles, il y en avait trop pour que l’on puisse les compter. Mais toutes se concentraient sur le bureau, où trônait le cadre photo ramené du Canada… La dernière photo de Caleb, et de sa famille. Celui-ci y posa ses yeux embués, et tel le coup de grâce, il s’effondra contre son bureau, à genou, un avant-bras sur le bureau, la tête contre celui-ci, et l’autre tendu vers le cadre photo, trop loin pour être atteint.
Revenir en haut Aller en bas  
Emilie Knox
Medic | The Exiles
Emilie Knox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 325
MessageSujet: Re: Good talks can be life-saving | Caleb   Good talks can be life-saving | Caleb EmptyVen 4 Déc 2020 - 11:46


Les gestes de Caleb laissèrent sentir Émilie qu’il ne ferait rien qui aurait pu lui nuire. Il semblait tout simplement désemparé, mais pas violent et ça l’avait bien rassurée. Alors qu’il lui laissa la bouteille d’alcool, il tenta de lui parler mais les seuls sons qui sortirent de sa bouche ne suffirent pas à constituer une phrase complète. Il était vraiment mal en point et le cœur d’Émie se resserra, elle n’aimait vraiment pas voir les gens dans cet état, elle se sentait toujours mal, et c’était son empathie qui parlait pour elle. Impossible alors de ne pas lui venir en aide.

Il recula et ce fut le début de la descente, il finit par se retrouver au sol contre ce qui semblait, ou du moins ce qui avait semblé être son bureau. Emie avait pu observer toute la scène et plusieurs fois elle avait vraiment eu peur qu’il se fasse réellement mal. Elle n’avait cependant pas pu l’aider, elle se serait surement faite écrasée sous le poids du bucheron. Deux blessés pour le prix d’un, ça n’aurait pas été productif. Une fois qu’il fut complètement à genoux contre son bureau, elle se décida à venir vers lui.

Elle prit un instant pour observer l’endroit. Des cadavres de bouteilles partout, un désordre qui reflétait plutôt bien l’était d’esprit dans lequel il se trouvait. Elle continua d’avancer, lentement pour ne pas être trop brusque et ne pas faire peur à celui qui semblait complètement à terre, et pas que physiquement. Son regard fut attiré par la photo qui trônait sur son bureau, la sage-femme commençait doucement à comprendre. Ce genre de souvenir arrivait bien souvent à vous faire plus de mal qu’autre chose, et elle était bien placée pour le savoir.

Elle s’agenouilla alors près de Caleb, hésita quelques secondes puis finit par poser une main sur son épaule pour voir dans un premier temps s’il était réceptif et s’il n’allait pas lui envoyer une droite en guise de réponse. Doucement, elle continua de se rapprocher de lui pour finir par réussir à le prendre dans ses bras. Ce geste qui se voulait d’une grande tendresse, elle ne l’avait fait sans aucune arrière-pensée, simplement pour le rassurer, lui faire comprendre qu’il n’était pas seul, comme une mère qui voudrait rassurer un enfant, une grande sœur protéger son petit frère, une amie, présente pour écouter.

Elle se contenta alors pendant de longues minutes de rester dans cette position, les bras autour de Caleb, le laissant pleurer, crier où ne rien dire, selon ce qu’il aurait eu besoin de faire pour se calmer. « Ta réaction est ce qu’il y a de plus humain alors … Laisse toi aller quelques minutes » C’était tout ce qu’elle lui avait murmuré à l’oreille. C’était désormais à lui de prendre la décision de lui parler, ou de simplement continuer à rester dans cette position, à se reposer, même que quelques minutes dans les bras d'une autre personne qui se chargerait de porter pour lui ses démons le temps d’un instant.


.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Good talks can be life-saving | Caleb   Good talks can be life-saving | Caleb Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Good talks can be life-saving | Caleb -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: