The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Soldes Nike : remise supplémentaire de 15% ...
Voir le deal

Partagez
- Let me help you, lady. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Logan J. Castle
Survivor
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1226
MessageSujet: Re: Let me help you, lady.   Let me help you, lady. - Page 5 EmptyMar 1 Déc 2020 - 21:27
J’ai l’impression que… Qu’elle change un petit peu, la douce Théa. Son regard se fait plus sérieux, d’une certaine manière. Elle à l’attitude aussi de celle qui réfléchit, et sa proposition, de parler… Me fait m’dire qu’en fait, sous ses airs de badass… Elle est douée d’douceur et de compassion. Ouais, compassion. J’crois qu’c’est ça l’mot. J’veux dire… M’proposer d’passer par chez elle pour parler, discuter… Vider mon sac quoi, c’est vraiment… Gentil. J’rigole du coup, j’rigole vraiment sincèrement, quand elle m’parle de futal et de danse.
- Wow, combien d’temps t’aurais d’vant toi… J’suis plutôt pathétique pour un péquenaud, y parait. Et oubli la danse, tout d’suite.

J’ricane encore dans mon coin. Bon par contre, pour la suite, je reprends mon côté sérieux. Flingue bien en main, je regarde à droite et à gauche, en haut et au loin. Elle vient en aide à cette survivante dépravée, mais rien ne nous dit qu’c’est pas un moyen d’nous faire tomber dans un piège. Croire qu’on fait une bonne action… Et s’faire piéger par des salopards avec trois neurones qui percutent. Mais elle me laisse avec une… Enigme. Réfléchir et faire mes propres conclusions ? Bordel, elle en a des bonnes elle…

Alors, alors. « On ». Elle fait donc partie d’un groupe, groupe qui fait des shows à la cage. Cage, endroit où on s’fou sur la gueule pour des paris, où on s’biture la gueule. J’imagine que ses shows doivent pas consister à s’battre, elle aura pas un si jolie cul ni un si jolie minois. Ni autant d’boobs. Et puis y’a son motel, et sa chambre… Où faut payer, elle fait des massages, et… Attends… Mais… Mais nan ? Elle est ce que je crois ?

C’est une fille qui fait du boom boom tarifé ? Genre, qui fait louer le fourreau pour une épée qu’à les moyens ? Qui délie sa langue pour peu qu’on y mette les ressources ? Ah putain ! Ah bah putain !! Mais j’étais tellement pas prêt moi ! Ah bordel ! Mais j’suis si naïf quand je veux, putain…

Et elle, elle me parle de la meuf en mode déchet. En vrai, j’écoute même pas. Je la regarde comme si j’avais vu un fantôme. Yeux écarquillés, mine fermée, bouche entrouverte, sourcils haussés… Merde !
- Là-bas tu dis ? Ok.

Nan nan nan nan, l’autre là, elle me fait bien chier. Faut la ramener chez elle ? Ok. J’ai des questions à poser à Théa. Je fou mon fusil dans mon dos, et sans prévenir, soulève l’inconnue que je place dans mes bras, et j’accélère la marche. Au début, je ressens aucune douleur – sans doute l’adrénaline liée à la découverte. Mais bon, arrivé sur la fin… J’en chie un peu. Je dépose la donzelle donc.
- Vala ! T’es chez toi. J’vais t’prendre ça, pour la route. Dans le sac de la survivante, une bouteille de whisky, quelques conserves, et des denrées deshydratées. Je prends la bouteille et deux conserves. Aller, bonne survie !

Puis, je dégage, emportant Théa avec moi en me collant à elle pour lui faire comprendre – sans la violenter – que je voulais qu’on dégage, et que j’avais à lui parler. Quand on arrive enfin dans une rue calme et tranquille, je m’adresse à elle.
- Attends, attends, attends… Du coup… T’es… T’es une meuf qui fait payer genre ? C’pour ça qu’tu m’parlais de piaule et de futal et d’monnaie ?

J’ai l’impression d’être un gosse qui vient de comprendre combien faisaient deux plus deux !
Revenir en haut Aller en bas  
Thea De Souza
Reign of Venus
Thea De Souza
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 178
MessageSujet: Re: Let me help you, lady.   Let me help you, lady. - Page 5 EmptyMer 2 Déc 2020 - 11:11
Je ploie un peu sous le poids de la dame, je dois bien l’admettre, même si j’essaye de garder l’air digne et forte, alors que j’ai l’impression qu’on va tomber à chaque nouveau pas qu’on fait. Il faut dire qu’elle ne me facilite pas la tâche, entre toutes ces fois où son pied traîne et qu’elle trébuche, ses gesticulations, et ces moments où elle s’agrippe à moi, manquant de nous faire tomber toutes les deux. Trop occupée avec mon fardeau, je ne capte pas tout de suite ce qui se passe quand GI Joe attrape Carla et se met à la porter, me libérant aussitôt du lourd poids, tandis que je me redresse en grimaçant un peu. Mais…pourquoi il la porte au juste ? Je le rattrape après ce petit temps d’arrêt, marchant aux côtés de Logan, dont le visage est crispé : « -Tu sais que tu vas juste te faire encore plus mal…on s’en sortait bien, elle et moi, on aurait fini par arriver à destination…hé oh… » Mais il ne m’écoute pas, imperturbable, trogne fermée, et je me contente de marcher à côté en ronchonnant un peu, sans trop comprendre ce qu’il se passe, si ce n’est que j’ai l’impression qu’il me pensait incapable d’y arriver toute seule.

On finit par arriver à destination, alors que Carla répète inlassablement que c’est chez elle, au cas où on aurait pas compris, et je toise Logan d’un air un peu choqué quand je le vois se servir dans le sac à dos de la nana, trop bourrée pour opposer la moindre résistance, d’ailleurs je n’ai même pas l’impression qu’elle comprenne vraiment ce qui est en train de se passer. Il lui souhaite un drôle de truc, une bonne survie, et la porte se referme sur notre nez, sans un merci ni rien. Non pas qu’on en ai besoin, hein, mais…là je ne comprends pas tout, et ça m’agace un peu. D’ailleurs, je ne comprends pas non plus pourquoi Rambo se presse comme ça contre moi, pour m’entraîner plus loin. Quoi, il a repéré un danger ? Les gars de tout à l’heure sont de retour ? Je laisse mon regard inquiet parcourir les alentours, et tourne des yeux écarquillés vers lui quand on s’arrête un peu plus loin, dans une rue totalement déserte. Je suis sur le point de lui demander ce qu’il se passe, quand son air hagard se pose sur moi, et qu’il finit par reprendre la parole, pour poser des questions qui me font hausser les sourcils. Oh…. Alors c’est ça…il n’avait pas compris. Quand je disais, qu’il était un peu lent à la détente.

Du coup, je le fixe quelques secondes, essayant de trouver sur son visage ce que cette révélation qu’il vient d’avoir peut lui inspirer. Est-ce qu’il me juge…genre négativement ? Est-ce qu’il est surpris ? Est-ce que ça le dégoûte ? Difficile à dire, je dois bien l’avouer. Il a l’air fermé…et peut-être un peu ahuri aussi. « -Je pensais que t’avais compris… » C’est pas un reproche, loin de là, et j’hausse les épaules en glissant les mains dans mes poches. Je pensais que mes sous-entendus avaient été bien moins subtils que ça. « -Je fais partie d’un groupe de femmes établies dans un motel, sous la direction d’Oxana, qui nous protège. En échange de ressources, effectivement, j’emmène les clients dans ma chambre, pour un moment de…plaisir, dirons-nous. Après…ce qui se passe, c’est en fonction de ce que veut la personne. » Mouais…il a dit qu’il avait jamais eu de femme, mais quand même…il a déjà dû s’envoyer en l’air, non ? Je glisse un regard suspicieux sur lui, en me disant que oui, quand même, ça ne doit pas être vraiment un sujet qu’il ne maîtrise pas. « -Quand je parlais de massage, c’était pas une métaphore. Je fais vraiment des massages, ou des séances de yoga et de méditation, qui n’ont parfois pas d’autres buts que de détendre un survivant un peu trop tendu par cette vie-là. Mais…certains de ces massages ont…disons…une fin heureuse. D’autres fois, le client n’est pas intéressé par un massage, et veut simplement une relation sexuelle. » Je le regarde en haussant les sourcils, pinçant légèrement les lèvres parce que pour le coup, sa réaction me désarçonne un peu. Le grand gaillard qu’il est ressemble à un gosse, et ça pourrait presque être marrant. « -Tu peux le dire hein…relations sexuelles, s’envoyer en l’air, baiser, se faire culbuter…je vais pas m’offusquer... »


Be fierce, but be kind.
People will quit on you. You gotta get up every day and make sure you never quit on yourself.
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Survivor
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1226
MessageSujet: Re: Let me help you, lady.   Let me help you, lady. - Page 5 EmptyMer 2 Déc 2020 - 11:46
C’était comme si on m’avait foutu les phares d’une voiture dans la gueule, pour me faire entrer dans le crâne des infos que j’avais jamais voulu comprendre. J’me sens un peu con car, en y repensant… Bah elle s’en était jamais cachée quoi. Elle avait eu les couilles d’assumer, d’embellir un peu, mais… Enfin… Elle avait rien cacher quoi. J’me sens un peu con du coup.

Elle m’explique, donc, et moi, je la regarde avec de grands yeux, buvant ses paroles. Par le passé, j’avais toujours vu les putes comme des meufs malheureuses, qu’il valait mieux ne pas juger, car elles devaient avoir une vie bien plus merdique que la mienne. Ouais, j’avais beau être un péquenaud, n’avoir pas eu de douceur dans ma vie, ça m’a pas empêché de grandir et d’éviter d’être trop con. Mais là, aujourd’hui, dans ce monde de merde… J’me dis que ça doit être un business des plus logiques. En fait, le monde a beau avoir arrêté de tourner en rond, les gens restent des gens. Avec des hormones et tout. Des vices, etc…

Avant, y avait déjà des tueurs en série, des gros psychopathes, des malades bien sévères, qui faisaient tout un tas de saloperies. Et ça a continué, après que le monde soit parti en cacahuètes. Alors, si on baisait avant, si on couchait, si on déboitait des culs ou qu’on se faisait juste des bécos… Bah c’est normal que ça continue, non ?

Ouais mais… Moi, j’avais rien de tout ça avant. J’aimerais bien lui dire, mais là, j’crois qu’elle va se foutre de ma gueule, m’arracher les couilles et en faire un collier… Mais c’est vrai quoi. A part Lisa là – putain j’aurais jamais dû – j’ai jamais eu personne. Enfin, des coups d’un soir, principalement… Ouais… Un péquenaud quoi. On m’avait prévenu pourtant : « Tu f’ra quoi quand l’armée voudra plus d’toi ? T’auras personnes qui t’attendra ».

Je la regarde du coup, avec un œil nouveau. Pas dégouté, pas déçu, pas énervé. Elle est belle. Elle est juste beaucoup trop belle pour ce genre de vie, et elle a l’air bien trop douce pour tout ça. J’espère, intérieurement – et sans me l’avouer – que personne lui fait du mal là-bas. Elle mérite pas de souffrir…
- Hum… Ok… J’comprends. Dis… Tu m’crois si j’te dis que… Qu’je peux compter mes relations, sur les doigts d’une pogne ? J’ai jamais eu d’massage d’ma vie… J’ai fais qu’prendre des coups, des balles, et des saloperies dans la gueule… Arrête de t’apitoyer, t’as l’air d’une fiote qui chouine comme une tarlouze. Ca m’fait bizarre du coup, parce que… Bah… T’as l’air plus douce qu’les meufs qu’on imagine qui s’font culbuter contre rémunération. Et t’as l’air plus gentille aussi. Tiens. J’lui donne les deux conserves que j’ai chopé à l’autre conne là, fin saoule. J’suis sûr qu’elle s’est effondrée dans l’entrée sans atteindre son pieu putain. Prends ça. C’pas un paiement d’avance, ou… Ou quoi. C’juste pour te r’mercier d’m’avoir aider, et écouter. J’sais qu’j’suis qu’un bidasse. J’ai jamais eu d’gosse ni d’femme et j’en aurais jamais, et j’ai buté plus d’mecs que j’ai tiré d’gonzesses… Mais j’suis pas un salop. Mais tu vas la fermer ta grande gueule oui ? Ah bordel, tu mériterais de te refaire dérouiller histoire de t’apprendre la vie. Aller, j’te ramène chez toi.
Revenir en haut Aller en bas  
Thea De Souza
Reign of Venus
Thea De Souza
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 178
MessageSujet: Re: Let me help you, lady.   Let me help you, lady. - Page 5 EmptyJeu 3 Déc 2020 - 13:10
Okay…bon…je me dandine un peu d’un pied à l’autre sous ce regard qu’il porte sur moi, sans trop savoir ce qui peut se passer dans la tête de GI Joe là. J’ai l’impression que son expression a changé, mais je ne saurais pas trop dire en quoi, ni comment, mais je me sens peut-être un poil gênée par ce regard scrutateur, presque inquisiteur. Je suis à deux doigts de lui demander si ça va, ou s’il est sur le point de convulser, quand Logan finit par reprendre la parole, me faisant à peine froncer les sourcils face à ses mots. Il me dit qu’il comprend, et soit…okay, même s’il n’y avait rien de particulier à comprendre, c’était juste un fait établi, c’est le reste qui accapare mon attention, alors que je penche légèrement la tête sur le côté en l’écoutant. Je me sens un peu mal pour lui face aux révélations qu’il me fait, parce que…bah…c’est un peu triste quand même, non ? Je ne sais pas trop quel âge il peut avoir, mais il a l’air d’avoir été un peu trop seul, et ça, c’est jamais bon. Et puis…ça a l’air d’avoir laissé quelques marques aussi, qu’il s’en rende compte ou pas. Prendre des coups, des balles, et des saloperies dans la gueule, vraiment…ça vend pas du rêve. Et ça me fait un peu grimacer.

La grimace s’étire d’ailleurs encore davantage quand il dit qu’il me pense douce, et gentille…et…est-ce qu’il a pitié de moi, à cause de ce que je fais ? Je soupire un peu, et pince les lèvres sans prendre la parole, alors qu’il me met d’office dans les mains deux boîtes de conserve. « -Mais… » Mais que dalle, il me laisse pas finir, et continue sur sa lancée, me piquant même cette vanne que j’aurais sans doute fait sur ce paiement en avance, s’il n’avait pas été plus rapide que moi. Il se remet à parler – beaucoup – et je l’écoute en sentant malgré moi une petite pointe transpercer mon cœur, parfois trop mou à mon goût. J’en ai eu un, moi, de mari, j’ai porté notre enfant…et pourtant, j’en suis au même point que Logan aujourd’hui. On se remet en route, j’ai l’air maligne avec mes deux boîtes de conserve dans la main, et je reste silencieuse un instant, en proie à mes pensées, essayant de me souvenir de tout ce qu’il a pu dire. « -Je t’ai aidé parce que t’en avais besoin. Je t’ai écouté parce que l’occasion se présentait, et… » J’hausse les épaules, faisant une petite moue. « -Et c’est aussi un truc que je fais, écouter. Parce que…j’en sais rien, c’est comme ça, c’est tout…si ça peut aider les gens à se sentir mieux, moi ça me dérange pas. Je l’ai pas fait pour des remerciements, tu sais, ni pour ça…mais merci quand même pour les conserves, les filles apprécieront. » Et je marque mes paroles d’un léger sourire reconnaissant malgré tout, juste après avoir désigné les boîtes métalliques entre mes mains à la mention du « ça ».

On continue la route, nous rapprochant chaque fois plus du motel, sans qu’on rencontre le moindre souci en cours de trajet. C’est même plutôt calme, aujourd’hui. C’est pas désagréable, loin de là. Je finis par glisser un regard en biais vers lui, me contentant de le fixer quelques instants, en plissant le regard. « -Rien ne t’oblige à n’être qu’un bidasse, tu sais. Et même si tu penses que c’est ce que t’as été toute ta vie, il est jamais trop tard pour faire autre chose, si c’est ce que tu veux. » Je hausse les épaules, parce que ça me semble être d’une telle évidence que je ne comprends pas pourquoi il le fait pas, si ça le rend malheureux. Enfin…je sais que moi j’ai peut-être été un peu trop extrême en claquant tout du jour au lendemain pour m’enfuir de Salvador, mais quand on veut quelque chose, il faut se battre pour, non ?! « -Le monde d’avant n’existe plus, alors…soit qui t’as envie d’être, et c’est tout. » Ca rejoint un peu notre conversation de tout à l’heure, sur cette idée que tout peut s’arrêter, comme ça, d’un claquement de doigts, sans qu’on voit rien venir. Et franchement…autant éviter d’avoir des regrets quand on est sur le point de passer l’arme à gauche, non ? « -Et puis…je sais pas quel âge t’as, mais…si tu veux une femme, ou des enfants, qu’est-ce qui t’en empêche ? Y’a pas des jolies filles, dans ton groupe ? »


Be fierce, but be kind.
People will quit on you. You gotta get up every day and make sure you never quit on yourself.
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Survivor
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1226
MessageSujet: Re: Let me help you, lady.   Let me help you, lady. - Page 5 EmptyJeu 3 Déc 2020 - 14:47
Elle m’a aidé, elle m’a écouté, parce que j’en avais besoin… Parce qu’elle était comme ça, parce qu’elle fonctionnait de cette manière. Parce qu’elle écoute. Elle ne recherchait pas de remerciements.

J’dois avouer que je me sens con, maintenant. Pas parce que j’ai mis du temps avant de tilter, ou parce que j’ai dépouillé l’autre conne pour filer deux conserves à Théa, et que, vu que j’ai pas réfléchi plus loin, bah elle se balade maintenant avec ses conserves à l’air… Mais plutôt parce que… Bah… J’ai l’impression d’avoir passé ma vie à m’foutre en l’air, et à m’tromper. C’est vrai, même quand j’étais en unité, combien d’mes camarades avaient femmes et gosses ? Bon, y’avait pas mal de divorces, parce que quand même, quand une femme accouche, que l’mari est en déplacement à l’étranger pendant 6 ou 12 mois, et qu’il revient, son gosse le reconnait pas… Ouais, faut réussir à faire face quoi. Mais même avec ça, ils étaient heureux, mes potes. J’ai fait d’la merde avec ma vie du coup ? Et c’s’rait pour ça qu’Lisa a réussi à m’avoir ? Par sa douceur, et parce que j’me suis rendu compte d’mes années perdues ? Ah putain… J’ai l’impression d’avoir l’cerveau qui bourdonne de ouf…

Elle devait être psychologue par le passé. C’pas possible autrement. J’veux dire… Elle met l’doigt sur toutes les cordes sensible en ce moment, et c’est sacrément casse couille. C’est vrai ! J’ai l’impression qu’elle comprend tout, et qu’elle me montre par A + B égal hypoténuse à la racine j’sais pas quoi d’l’isocèle… Bah que j’suis perdu quoi ! Ah putain…
- Hum… J’ai 38 ans… Putain j’suis un vieux quoi… Et j’ai eu quelqu’un, pendant que’que mois. Elle m’a largué là, y’a genre que’que jours, parce qu’elle supportait pas d’s’inquiéter pour moi à chaque fois que j’partais en expédition… Du coup, bah… J’suis tout seul. Et t’sais, c’tait pareil, avant. J’étais Navy SEALs. Et j’faisais rien en dehors d’larmée. C’est p’t’être trop tard maintenant, j’sais pas. Tout c’que j’sais, c’est qu’me suis jamais autant posé d’question qu’aujourd’hui…

Et à force de parler, le temps passe de plus en plus vite. Et on se retrouve enfin dans le quartier qu’elle m’a indiquée. Je me tourne vers elle, afin qu’elle continue à me guider. C’est son quartier après tout, elle devrait le connaître. Et quelque part… J’ai pas envie d’partir. J’sais pas, j’étais bien à ses côtés. M’enfin, j’ai assez joué la fiote, alors, continuons jusqu’à son motel, et ensuite… Ensuite… Bah j’sais pas putain !
Revenir en haut Aller en bas  
Thea De Souza
Reign of Venus
Thea De Souza
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 178
MessageSujet: Re: Let me help you, lady.   Let me help you, lady. - Page 5 EmptyJeu 3 Déc 2020 - 20:12
Trente-huit ans…hé bah…c’est bon, non ? Enfin, je veux dire, la tuyauterie fonctionne encore à cet âge-là, non ? Enfin…normalement quoi ! Et puis, c’est un homme, des enfant, il peut en avoir pendant encore des années, si vraiment il en veut. Mais je garde pour moi mes petites pensées, et me contente d’écouter la suite de ses paroles en fronçant le nez. J’ai l’impression qu’il n’est pas très très heureux dans sa vie le GI Joe, c’est plutôt triste tout ça. Ça me fait un peu de peine pour lui. « -Oh…désolée pour ta copine… » que je marmonne quand même à mi-voix, alors qu’il continue de m’expliquer son ancienne vie, et le fait qu’il était Navy Seal. J’ose pas lui demander ce que c’est précisément, j’imagine que ça a un lien avec tout son armement, et ce rôle de bidasse qu’il s’est donné tout à l’heure. « -Vous avez pas une expression dans votre pays à propos de l’océan plein de poissons…ou d’une histoire de…ah, comment c’est, déjà ?! Une de perdue, dix de retrouvées ? Ou c’est peut-être en France ça… » Il faut dire que j’ai tellement bouffé de cours sur les autres sociétés et civilisations, comme aimait le dire avec des grands mots et beaucoup trop d’emphase mon père, je finis par y perdre mon latin. Oui, que j’ai dû étudier aussi. « -Enfin, tout ça pour dire que c’était pas la dernière survivante sur Terre, et que tu peux encore te trouver quelqu’un…et peut-être que tu découvriras enfin les joies du massages ! » Le sourire étire mes lèvres aussitôt, alors qu’on poursuit notre marche, et que je nous guide dans les rues du quartier.

Je plisse un peu les yeux, et comme tout à l’heure, reste silencieuse quelques instants suite à ses paroles, comme pour y réfléchir vraiment, et essayer de savoir ce que je ferai, si j’étais une Navy Seal de 38 ans qui se posait trop de questions aujourd’hui. « -Peut-être que…tu devrais juste arrêter de te poser des questions, et faire ce que t’as envie de faire. » Je hausse une épaule, avant de poser les boîtes de conserve l’une contre l’autre, calées dans le creux de mon bras, pour me libérer une main. « -C’est vrai quoi…regarde-toi. T’es en vie, c’est plus qu’un large pourcentage de la population. Et t’as tes deux bras, tes deux jambes, et autre chose qu’un caillou à la place de la cervelle…et ça aussi, c’est bien plus que beaucoup de survivants. » Je laisse un petit sourire glisser sur mes lèvres, avant de le regarder quelques secondes de mon regard azur, prenant une longue inspiration. « -Je pense qu’il est jamais trop tard Logan…et…de toutes façons, tu sauras si c’est le cas ou pas qu’en essayant, non ? » Je le fixe quelques nouvelles secondes, en penchant légèrement la tête. Quelques minutes de marche de plus, et la silhouette désormais familière du motel se découpe devant nous. Il m’accompagne jusqu’à l’entrée, alors que je laisse mon regard courir sur les portes du premier étage. « -Et voilà, c’est ici que je vis. L’antre de tous les péchés, où je me fais culbuter contre rémunération. » J’agite mes doigts devant son nez, comme le ferait une sorcière qui jette un mauvais sort, en utilisant ces mots qu’il a eu tout à l’heure. Je me mordille distraitement la lèvre inférieure, avant de relever le minois vers lui, en esquissant un très léger sourire : « -Bon…j’imagine que c’est ici que nos chemins se séparent, GI Joe. Fais attention à toi sur le chemin du retour, et laisse les pilleurs tranquilles. Et si t’as besoin de…discuter, ou autre, tu sais où me trouver. » Le sourire est plus qu’équivoque, et je finis par me détourner pour entrer dans la Cour avec mes deux boîtes de conserve, et un sourire accroché à mes lèvres.


Be fierce, but be kind.
People will quit on you. You gotta get up every day and make sure you never quit on yourself.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Let me help you, lady.   Let me help you, lady. - Page 5 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Let me help you, lady. -
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] The Woman [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: