The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Soldes Converse : -50% de réduction sur une ...
Voir le deal

Partagez
- Never stop arriving -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amalia S. King
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 478
MessageSujet: Re: Never stop arriving   Never stop arriving - Page 2 EmptyLun 30 Nov - 18:23
J'ai un peu de mal à me détendre là tout de suite. Pourtant, tout est calme autour de nous, on est toutes les cinq là et franchement ce serait l'occasion rêvée pour pouvoir arrêter de penser à tout ce qui me trotte en tête en général. Ce qui se passe avec Alba. Ce qu'il y a eu avec ce type qui s'en est pris à Lucy. Ce que ça implique, maintenant, d'être la seconde d'Oxana à la tête de notre groupe. J'ai toujours du mal à y croire, à ce dernier truc. Mais bon, faut bien que je m'y fasse à un moment donné.

Du coup, je me contente de suivre les filles en restant un peu en arrière, histoire de pouvoir surveiller les alentours parce que je la sens pas cette histoire. Peut-être un côté un peu parano, mais faut dire qu'on fait des cibles de choix là. Cinq filles, au milieu d'une rue déserte, qui ont bien annoncé leur arrivée avec un bruit de moteur. Mais apparemment, je suis la seule à vraiment m'inquiéter de ça. Bon, au moins si ça peut permettre aux autres de profiter d'un bol d'air pas si différent que ça de celui dont on a l'habitude, grand bien leur fasse. J'ai l'habitude de toute façon d'être celle qui fait toujours la tronche.

Puis, quand Joe signale un panneau qui indique la présence d'un cours de tennis plus loin, je fais une légère moue tout en revenant porter ma clope à mes lèvres. Foncer tête baissée ? Ok, c'est mon truc en général, mais sur ce coup là, je suis pas seule. Alors si y'en a une qui doit passer la première ce sera moi. Du coup, je presse un peu le pas pour rattraper les filles et même les dépasser, lançant un rapide regard à Oxana pour lui demander sans un mot de prendre la relève sur la surveillance des alentours. Je sais que j'ai pas besoin de prendre la parole et qu'elle comprendra.

On y va, mais j'passe la première. Et c'est pas une question. Je leur laisse même pas le temps d'essayer d'objecter que déjà je reprends la direction indiquée par le panneau en tirant ma hache de son support de cuir dans mon dos. La tenant d'une main pendant que l'autre continue d'amener ma cigarette à mes lèvres, je ralentis l'allure une fois qu'on arrive à l'entrée du parking derrière lequel est censé se situer le fameux cours de tennis.

Jetant mon mégot au sol plus loin après une dernière bouffée de fumée, je profite de ma main libre pour faire signe aux autres de ralentir un petit peu le temps que j'aille voir de quoi il en retourne. Alors j'avance dans le parking, guettant le moindre bruit, et finis par légèrement venir frapper le bois du manche de ma hache sur certaines vieilles carcasses de voiture. S'il y a des morts dans le coin, ils rappliqueront rapidement. Et sinon, on sera fixées au moins.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Oxana D. Lyssenko
Leader | Reign of Venus
Administrateur
Oxana D. Lyssenko
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 596
MessageSujet: Re: Never stop arriving   Never stop arriving - Page 2 EmptyMar 1 Déc - 9:19
Elles progressaient en bande, étudiant tout ce qui pouvait légitimement être un indice. Les courts de tennis, ce n’était pas ce qui manquait dans les beaux quartiers américains mais l’ukrainien se retint de doucher l’enthousiasme de Johanna. Peut-être que c’était le bon oui, peut-être qu’elles iraient vite. Toutes ne pouvaient que l’espérer. Laissant à Mary-Abigail le soin de ménager la potentielle déception de sa grande sœur, Oxana échangea un regard avec la bucheronne qui, comme à son habitude, tenait à prendre les devants.

Elles se trouvaient maintenant sur d’immenses successions de parkings, ceinturant un centre commercial. Tout ici semblait… calme. Trop calme en vérité. Amalia tenta d’attiser l’attention des mordeurs qui pourraient s’être planquées en attendant leur casse-croute, mais rien ne vint à leur rencontre. La proxénète dégagea d’une pichenette le mégot qu’elle venait de griller jusqu’au filtre et tira son arme de son holster. Ça ne lui disait rien qui vaille…

- Faites bien attention.

Une absence totale de rôdeurs en pleine ville, c’était souvent signe que quelqu’un s’en était occupé. Quelqu’un ou… quelque chose.

- Qu’est-ce que c’est que ce bordel…, souffla-t-elle.

Au détour d’une rangée d’épaves, trois dépouilles putréfiées gisaient dans leur puanteur. Elles n’avaient pas seulement été neutralisées elles étaient… férocement mutilées. La tête broyée, plusieurs membres arrachés et on aurait dit que leurs entrailles avaient été mangées. Les yeux bleus d’Oxana évaluèrent les environs mais hormis la forme délabrée du centre commerciale, il n’y avait rien. Seulement l’angoisse de l’invisible.

Elles n’avaient alors pas le choix que de continuer. Les courts de tennis étaient bien là, derrière des grilles fermées depuis cinq ans. Première étape donc. En longeant un centre communautaire, laissant le parking dans leur dos, elles purent suivre un petit sentier qui traversait une zone boisée. Avec les années, celle-ci avait pris ses aises : les chemins de jadis étaient étranglés par des buissons d’orties. S’en extraire fut assez désagréable mais de l’autre côté, une résidence d’appartements. Étaient-elles sur la bonne voie ? Impossible à affirmer. Néanmoins, une autre scène de massacre de charognes, juste devant elle : celle-ci avait été littéralement éventrée, d’impressionnantes traces de lacérations en travers de la poitrine.


Queen among the plague
You probably thought I wouln't get this far ♪  you thought I'd end up in the back of a car ♫ You probably thought that I'd never escape, I'd be a rat in a cage ; I'd be a slave to this place ♫ I can be your whore ♪ I am the dirt you created ♫ I am the sin, I am you whore ♪ But let me tell you something baby : you love me for everything you hate me for ♫
Revenir en haut Aller en bas  
Thea De Souza
Reign of Venus
Thea De Souza
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 178
MessageSujet: Re: Never stop arriving   Never stop arriving - Page 2 EmptyMar 1 Déc - 12:43
Son minois tourné vers Johanna, Thea écouta la réponse de celle-ci, ne cachant pas une légère moue quand la jolie blonde assura ne pas se souvenir de détails supplémentaires. Ce n’était pas très grave, elles trouveraient quand même en s’y mettant toutes les cinq, mais elle espérait que sa comparse n’était pas trop triste malgré tout. Se refocalisant sur les environs, la blondinette laissa porter son regard aussi loin qu’elle le pouvait, à la recherche de ce fameux cours de tennis, censées les aider à trouver l’objet de leur présence dans Bellevue. Leur petit groupe avança, et si la brésilienne n’avait sorti aucune arme, elles étaient pourtant à portée de main, prêtes à être utilisées. Les belles plantes ne marchaient pas depuis très longtemps lorsque Johanna sembla trouver un panneau indiquant un cours de tennis, et la décision fut prise d’aller y jeter un coup d’œil. Après tout, elles n’avaient pas grand-chose à y perdre…enfin…presque.

Amalia prit d’office la tête de l’expédition d’une voix si sûre d’elle que Thea ne songea même pas à protester…elle ne pensait d’ailleurs pas être assez costaud pour venir en aide aux jeunes femmes aussi bien que le ferait la blonde à l’air féroce quand elle s’y mettait. Aussi, la jeune masseuse piétina devant l’entrée du parking, tandis que la bûcheronne s’y engageait, vérifiant que la voie était libre et qu’aucune mauvaise surprise ne risquait de leur tomber dessus. Thea entendit les quelques coups que la jeune femme portait contre la taule des voitures, et si elle s’attendait à voir débarquer des rôdeurs, prêts pour le déjeuner, un calme plat répondit aux sollicitations d’Amalia, alors qu’en réponse, Oxana sortait sa propre arme à feu, ce qui n’échappa pas à la brésilienne. Celles restées en arrière poursuivirent leur route, alors que leurs pas les menaient vers trois corps décomposés, qui avaient l’air d’avoir passé un sale quart d’heure. La blonde en vint même à penser que c’était une chance pour eux qu’ils aient déjà été morts, car subir ces blessures encore vivant devait être une torture absolue.

Son regard azur glissa autour d’elle, mais à part cette vision plutôt écœurante, rien ne semblait les menacer, ou sur le point de leur sauter dessus. Pourtant…quelque chose s’était bien passé ici, c’était indéniable. Ses lèvres restèrent closes, tandis que Thea emboîtait le pas de ses comparses, à travers un petit chemin dévoré par les herbes hautes qui auraient aisément griffé leurs jambes si elles n’étaient pas couvertes. Au bout de celui-ci, une autre vision d’horreur, qui cette fois-ci lui fit froncer le nez. « -Je suis pas une experte en la matière…mais beaucoup de films d’horreur commencent par des corps mutilés au milieu de nulle part, non ? » La jeune femme se rapprocha, venant se mettre accroupie devant le corps mutilé, attrapant une petite branche pour venir farfouiller dans les entrailles. « -C’est sacrément profond… » souffla-t-elle, se redressant subitement, les sens en alerte quand un bruit retentit à quelques mètres de là, en provenance de la zone boisée, de laquelle s’envolèrent subitement quelques oiseaux. Des bruits de branchage qu’on piétinait, des bruits qui ressemblaient vaguement à des grognements, qui se rapprochaient d’ailleurs un peu trop au goût de la brésilienne, qui s’empara à son tour de son arme à feu, balayant de son regard clair les lieux.


Be fierce, but be kind.
People will quit on you. You gotta get up every day and make sure you never quit on yourself.
Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Reign of Venus
Administratrice
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1608
MessageSujet: Re: Never stop arriving   Never stop arriving - Page 2 EmptyMar 1 Déc - 18:50
Devant les rôdeurs déchiquetés, Johanna eut comme un haut-le-cœur, elle plaqua la main sur les yeux de sa soeur pour l'empêcher de voir ça. Elle évita soigneusement du regard les dépouilles, mais difficile de ne pas les voir en fin de compte. Est-ce que Victor avait pu faire ça ? Si oui, comment s'y était-il pris ? Elle ne comprenait pas, vraiment pas, et esquissa une grimace de dégoût en se tournant vers les autres. Il y avait en effet de quoi s'inquiéter, très certainement. Remontant son haut sur son nez pour éviter l'odeur, elle regarda autour d'elle à la recherche d'une réponse. Peut-être une pancarte indiquant qui était l'auteur de ce crime, même si ça n'allait pas être aussi simple :

Vous connaissez une arme qui fait ce genre de blessures ? Demanda-t-elle à ses voisines en contournant les carcasses.

Comme le constaté Thea, ça n'avait rien de très rassurant. Pour le coup, Johanna était presque tentée de leur dire de faire demi-tour, ça ne valait clairement pas le coup d'aller chercher cette voiture pour tomber sur la maison d'un tueur en série. Elle n'avait jamais été par ailleurs très friande des films policiers ou des thrillers mais elle en avait vu certains et oui, comme le disait la brésilienne, ça ne sentait vraiment pas bon... Et pas qu'à cause de l'odeur du cadavre !

J'espère que la personne qui a fait ça n'est pus dans le coin... Souffla-t-elle en affichant une moue mitigée.

Elles progressèrent encore quelques pas, allant sur une butte qui donnait une vue plutôt avantageuse sur les alentours. Là, Johanna regarda autour d'elle, et compta les maisons :

Il y a des piscines ici, j'en vois trois d'ici... Ce qui faisait de quoi se promener. Il faudrait rentrer évidemment dans les demeures et faire un tour rapide. Mais avec un peu de chance, elles y arriveraient sans trop de peine. Avec un peu de chance même, il y aurait trois voitures qui les attendraient à côté de ces trois piscines ! Si ça n'était pas idéal ! On devrait aller voir, ça doit vraiment être dans le coin, j'en suis sûre, fit-elle aux autres en essayant de garder espoir.

Et de ne pas trop appréhender. L'idée d'être dans le terrain de chasse d'un tueur en série ne l'enchantait pas mais abandonner le dernier cadeau de Victor non plus... Elles étaient toutes ensembles, ça impliquai qu'elles pourraient se protéger les unes les autres.


Décimer l'amour avant de l'avoir vu
T'en fais pas pour moi, je connais ce petit jeu : J'ai pas l'air comme ça mais je sais c'que j'veux. On est bien d'accord, j'vais pas m'attacher, juste crier encore après tes fessées. J'veux pouvoir me dire que j'suis pas trop conne, que j'ai bien fait de jouir sans qu'on s'abandonne.
Revenir en haut Aller en bas  
Amalia S. King
Bras droit | Reign of Venus
Modératrice
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 478
MessageSujet: Re: Never stop arriving   Never stop arriving - Page 2 EmptyMer 2 Déc - 21:56
J'aime vraiment pas ça. D'abord le silence beaucoup trop pesant pour que ça soit normal, surtout après que j'ai fait du bruit en tapant sur les carcasses de bagnole, et maintenant des corps putréfiés et déchiquetés de toutes parts ? Non franchement, quelque chose cloche et ça me dit rien qui vaille. Il a suffit, en plus, d'un simple échange de regard avec Oxy pour que je comprenne qu'elle était pas rassurée elle non plus. Pourquoi est-ce qu'on est venues là déjà ? Ah ouais, pour le cadeau stupide d'un amant mort. J'adore Johanna, mais parfois elle a le chic pour se mettre dans des situations pas possibles.

En m'approchant des corps, je me penche un peu et fais de mon mieux pour ignorer l'odeur qui s'en dégage. C'est écœurant mais on finirait presque par avoir l'habitude de nos jours. Et là, quand je vois les marques, je fronce les sourcils. Des années à vivre en forêt, ça apprend quand même pas mal de choses. A mon avis, c'est pas quelqu'un qui a fait ça, mais quelque chose. Un animal, probablement, mais lequel je saurais pas dire. Une chose est sûre, c'est pas un ours. Si déjà mes connaissances, même si elles sont restreintes, peuvent servir à quelque chose...

Instinctivement, je serre ma main autour du manche de ma hache au même moment où je serre les dents. Mes yeux balaient les alentours en essayant de ne pas perdre trop de temps à étudier les cadavres qui se trouvent plus loin. J'ai déjà vu ce que je voulais voir de toute manière. Alors je continue d'avancer, précédant les filles au cas où un quelconque danger surgirait. Le problème c'est qu'avec ce qu'on vient de voir, l'angoisse me prend aux tripes et je crains vraiment ce qui peut traîner dans les parages.

Et c'est à croire qu'il suffisait que je pense ça pour entendre un grognement sourd s'élever près de moi. J'ai à peine le temps de tourner la tête qu'une masse sombre surgit par dessus la benne à ordures que je longeais. COURREZ! que j'ai à peine le temps de dire aux autres avant que ma voix laisse place à un fort gémissement de douleur. J'ai tout juste eu le temps de me protéger avec un bras mais c'était évidemment pas suffisant. Les griffes de l'animal entaillent mes vêtements et ma chair comme si ce n'était rien, commençant leur course sur mon avant-bras et terminant celle-ci sur mon ventre.

Je suis projetée au sol et la douleur est intense. Trop pour que j'arrive à me relever dans l'immédiat. Tout ce que j'arrive à faire c'est essayer de ramper pour m'éloigner de ce qui se trouve en face de moi. Une putain de panthère. Non mais qu'est-ce que ça fout là ça ?! Sûrement évadée d'un zoo il y a cinq ans et qui depuis vit sa meilleure vie en bouffant tout ce qui traîne. Sauf que là, on est sur son territoire. Et je suis vraiment, mais alors vraiment dans la merde. Je laisse des traînées de sang au sol à mesure que je bouge, et c'est pas glorieux du tout. J'espère juste qu'elles tenteront rien de stupide et partiront se mettre à l'abri. Parce que là... Je sais pas quoi faire.



Imitation Game
Parfois, ce sont ceux à qui on ne pense jamais qui font les choses auxquelles personne n'aurait pensé.
Revenir en haut Aller en bas  
Mary-Abigail Gordon
Reign of Venus
Mary-Abigail Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 222
MessageSujet: Re: Never stop arriving   Never stop arriving - Page 2 EmptyJeu 3 Déc - 9:23
Je me retiens de lever les yeux au ciel et de me débattre quand Johanna plaque sa main sur mes yeux. Elle croit que j’ai pas vu de trucs dégueu dans ma vie ? Et qu’il faut encore me préserver ? Je sais pas si je dois trouver ça super sympa ou chiant. Probablement les deux en fait. Mais j’ai un peu de mal à la suivre en vrai. Déjà que j’ai l’impression qu’elle m’ignore totalement quand je prononce plus de deux phrases d’affilée et qu’elle est totalement à côté de ses pompes depuis qu’elle a décidé de venir récupérer cette voiture. Je me mordille la lèvre alors que cette méchante petite voix me dit de m’habituer, que quand elle trouvera quelqu’un pour de bon, ce sera toujours comme ça, qu’elle aura plus envie de s’encombrer de sa petite sœur reloue.

Je secoue la tête pour chasser tout ça de mon esprit avant de m’avancer vers les corps et de lever un sourcil aux échanges. « Marrant, ça me fait penser au chat de… oh j’sais plus son nom. Quand je vais garder Gemma des fois. Bref, ça fait pareil que quand elle chope des rats et les éviscère. » Ouais, je connais des mots super savants hein. Parce que j’ai demandé pourquoi les boyaux du rat étaient à l’air surtout. Donc on m’a donné le mot qui allait bien. « En plus gros quoi. » Après, Johanna a pas l’air de vouloir me laisser zieuter encore plus, alors je m’éloigne avec les autres, perdue dans mes pensées.

Et j’arrête de respirer quand j’entends Amalia qui nous crie de courir. Je me tourne pour voir un putain de gros chat énoooorme se jeter sur elle et je souffle, incrédule. « C’est une PANTHERE ? » Sérieusement ? Sauf que moi là, de suite, je suis incapable de bouger ou de faire quoi que ce soit. Et puis mon cerveau essaie de me rappeler les trucs que je lis à longueur de journée. J’avais pas lu un truc sur les gens qui se font courser par les panthères ? Ou les tigres ? Sans réfléchir, je lâche en direction des filles. « Si on court, on va pas devenir des proies ? Je… faut aider Amalia ! » On va pas la laisser se faire manger l’abandonner là quand même. Rha mais zut, c’était quoi le truc à faaaaire ! A part paniquer quoi.


We are all lost stars trying to light up the dark...
Revenir en haut Aller en bas  
Thea De Souza
Reign of Venus
Thea De Souza
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 178
MessageSujet: Re: Never stop arriving   Never stop arriving - Page 2 EmptySam 5 Déc - 11:37
Alors que Johanna demandait à juste titre quel genre d’armes pouvait faire ce genre de blessures si profondes, l’image de ce tueur en série de films d’avant s’imprima dans son esprit, celui qui avait le visage tout fondu, et de grandes griffes au bout des mains, qui lui permettaient de lacérer ses victimes. Thea fronça le nez, incapable de se souvenir du nom de ce malade, mais c’était exactement ce que lui évoquait cette scène, quand bien même elle n’avait jamais vu ce film-là. Aucun film d’horreur d’ailleurs, elle n’était pas certaine qu’elle ferait autre chose que de se cacher derrière ses mains pendant toute la durée du film. Quoiqu’il en soit, elles étaient désormais toutes sur leurs gardes, encore davantage quand des bruits pas vraiment rassurants se faisaient entendre, ici ou là. Les yeux légèrement écarquillés par l’inquiétude, la brésilienne hocha vivement la tête aux propos de la blondinette. Peu importait celui ou ce qui avait fait ça, elle espérait désormais qu’il était très, très loin d’ici, et qu’il ne s’en prendrait pas à elles.

Le regard de Thea se fit encore plus rond quand il se posa sur Amalia, qui à son tour c’était posté devant les carcasses pour donner des informations plus utiles que les siennes : pas humain, sans doute animal, mais pas un ours. Pour autant, cela ne rassura pas vraiment la jeune blonde, qui voyait déjà tout un bestiaire défiler dans son esprit, et c’était toujours plein de crocs, griffes et trucs acérés qui faisaient sans doute beaucoup trop mal. Ses doigts se raffermirent sur son arme, tandis qu’elle fronçait les sourcils face au visage de la bûcheronne, qui semblait soudainement se décomposer. Et tandis qu’une masse noire fonçait avec agilité sur la blonde, qui leur hurlait de courir, Thea resta complètement figée, incapable de faire autre chose que fixer ce qui se passait sous ses yeux, sans pour autant réussir à l’assimiler totalement. Amalia venait de se faire attaquer par une panthère. Une panthère, en plein milieu de Seattle. La brésilienne assistait à la scène à la manière d’une spectatrice extérieure, et elle eut l’impression qu’une éternité s’était écoulée avant qu’elle se reconnecte à la réalité, aidée par la voix de Mary-Abigail. Elle avait raison, évidemment, il fallait aider Amalia, qui laissait une traînée de sang dans son sillage laissant deviner qu’elle était amochée.

Mais voilà…si les rôdeurs et les humains étaient une chose, une panthère qui avait fait la démonstration de ses griffes parfaitement acérées était une autre paire de manches. Son cœur battait vite sous l’effet de la peur, et Thea réussit difficilement à lâcher du regard le prédateur pour regarder autour d’elle, la benne à ordure, les voitures, leur position. « -On peut peut-être se séparer ? Regardez, Amalia est pas si loin d’une voiture. Certaines peuvent détourner l’attention de la bête, et une de nous peut se faufiler jusqu’à Amalia, et s’enfermer avec elle dans l’habitacle d’une de ces voitures ? » proposa-t-elle, d’une voix rapide qui trahissait sa tension, ce sentiment tenace d’être inutile. « -Je suis pas assez douée avec mon arme pour viser le gros chat sans prendre le risque de toucher Amalia…et ça risque de rameuter du monde en plus… » ajouta-t-elle, avant de river son regard vers Oxana. C’était elle la Boss, Thea avait trop souvent eut l’habitude qu’on décide pour elle au cours de sa vie, et c’était parfois un trait de caractère qui ressurgissait, et pas toujours au bon moment.


Be fierce, but be kind.
People will quit on you. You gotta get up every day and make sure you never quit on yourself.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Never stop arriving   Never stop arriving - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Never stop arriving -
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: