The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -65%
Geox – Bottes Chukka Garçon
Voir le deal
31 €

Partagez
- C'est une bien belle prothèse ! -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyn A. Moore
Survivor
Evelyn A. Moore
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 211
MessageSujet: C'est une bien belle prothèse !   C'est une bien belle prothèse ! EmptyMar 24 Nov 2020 - 16:01
Il y avait encore une expédition. Encore, plusieurs de nos meilleurs soldats étaient partis pour faire face à un groupe qui, d’après ce que j’ai réussi à entendre, était un beau groupe de salopards ! Des racistes, des prisonniers, des gens violents… Bref, des gens qui, sans avoir besoin de réfléchir, rejoindraient sans aucun doute les New Eden, si ceux-ci pointaient le bout de leurs nez. Aussi, je m’étais préparée pour faire face à l’absence d’Ivy, et à l’éventuelle arrivée de blessés sérieux. Ivy prenait beaucoup de gardes au dispensaire, et soulageait grandement les emplois du temps médicaux du camp. Son absence nécessitait une réorganisation, mais c’était grisant ! C’était presque comme avant ! Il y avait de tout, des petits bobos, des suivis, des discussions, et on voyait plein de gens du camp. Et puis, il y avait des temps morts, où on pouvait se reposer un peu.

Chassant l’idée de revoir arriver en trombe une voiture transportant des blessés, je me remis pleinement à mon travail, et ma prochaine consultation. Un suivi médical, suite à une fracture, tout ce qu’il y avait de plus basique. J’avais procédé à la réduction de ladite fracture. Il s’agissait d’un soldat, qui avait chuté sur son chemin de ronde, sur un des avant-postes. Un vulgaire nid de poule, dans lequel son pied s’était enfoncé. Le reste du corps avait poursuivi sa route, mais la jambe, elle, était restée droite, dans ce trou. La fracture était très nette, au niveau du tibia. Le pauvre a souffert le martyr depuis l’avant-poste, jusqu’au dispensaire. Il n’y avait malheureusement aucune seringue de morphine d’accessible, là où il était…

L’homme se présente. Je regarde tout d’abord son plâtre, qui demeure bien en place. Il s’est habitué à ses béquilles, et s’est déplacé devant moi avec elles, sans poser le pied au sol. Toutefois, je le suspecte de ne pas être aussi sérieux lorsqu’un médecin ne le regarde pas.
- Et les béquilles, vous les utilisez à chaque fois ?
- Heu, ouais ! Ouais doc’ ! Me répondit-il, haussant un sourcil et me regardant un peu intensément comme pour mon convaincre. Je le regarde, plongeant mes prunelles dans les siennes, penchant la tête à droite, faisant une moue sarcastique. Devant son mutisme, je tourne cette fois ma tête à gauche, lui offrant mon oreille, haussant les sourcils et écarquillant légèrement mes yeux, l’incitant à la vérité. Heu… Ouais bon… Des fois je les oublis ouais, mais ça va doc’, j’ai presque jamais mal maintenant ! Satisfaite d’avoir eu la vérité, je le montre d’une gestuelle indiquant un « qu’est-ce que je disais ?! », en levant les bras en l’air, fermant les yeux et baissant la tête, puis je le regarde à nouveau, laissant mes mains choir sur mes cuisses, qui sonnent dans un bruit de claques.
- Ahlala ! Les Hommes ! Bien… Allez faire une radio, je vous reprends après la prochaine patiente. Zouh !

Eh oui ! Avec ses conneries, et sa fracture plus que nette, je préfère qu’il fasse quelques examens supplémentaires. Si l’os à bougé de nouveau, il faudra faire une opération chirurgicale, cette fois… Je sors de la salle d’auscultation, derrière le patient, et reconnaît Maya. Avec un grand sourire, je l’invite à entrer, indiquant de ma main gauche de venir, tandis que ma main droite s’enfouit dans la poche de ma blouse blanche.
- Bonjour Maya ! Comment allez-vous ? Installez-vous, ça ne coûte pas plus cher ! Dis-je, avec un rire franc, et un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Survivor
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 705
MessageSujet: Re: C'est une bien belle prothèse !   C'est une bien belle prothèse ! EmptyMar 24 Nov 2020 - 17:12
An awsome
prosthetic Leg !
Dans de cruelles circonstances,
Je n’ai ni gémi ni pleuré,
Sous les coups du hasard,
Ma tête saigne mais reste droite.


Dans la salle d'attente, Maya restait debout les bras croisés en levant à intervalle régulier son genoux droit. De puis quelques jours, elle avait des douleurs fantômes désagréables qu'elle n'arrivait pas à ignorer, qui la réveillaient parfois en pleine nuit. « Tu devrais demander à Ivy ou Evelyn de jeter un oeil à ta jambe, ça ne coûte rien. » Avait conseillé alors le père à sa fille en penchant sa tête sur le côté, avant de hausser les épaules. C'était une routine pour elle, mais Maya n'aimait pas spécialement avouer avoir besoin d'un contrôle.

Après tout, elle avait vécu plus d'années sans que avec sa jambe, mais au fond, elle savait qu'elle devait avoir un suivi médicale, au cas où. Pendant les premiers temps de l'épidémie, elle avait un jour pensé au risque que sa maladie ne revienne, mais désormais, elle savait que cela faisait parti du passé. C'est avec un esprit pragmatique et nullement inquiet qu'elle se rendit alors auprès des médecins compétents qui habitaient le Fort. Elle avait pleinement confiance en eux. Il fallait avouer que le laboratoire médicale rendait sérieux leur pratique, en plus d'être des personnes compréhensives et douces, autant avec les civils du groupe que les militaires qui pouvaient parfois revenir en sale état.

Quand la porte s'ouvrit pour laisser sortir un soldat blessé, Maya releva la tête pour rencontrer la mine souriante d'Evelyn. Cela faisait seulement quelques mois qu'elle avait rejoint le groupe, mais celle-ci s'était acclimatée parfaitement à la vie du campement. La jeune chercheuse esquissa un sourire à son salut et entra dans le cabinet de consultation. Pour un peu plus et ils se seraient cru ailleurs qu'en Post Apocalypsia. Les murs étaient propres, du matériel médical disponible dans quelques meubles éparpillés dans la pièce. Cela faisait remonter pas mal de souvenir à la chercheuse qui regarda un instant autour d'elle avant de laisser retomber ses bras qu'elle décroisa.

« Salut Evelyn ! Merci de prendre le temps de m'recevoir. » Annonça la chercheuse en souriant avant de s'asseoir sur la table d'examen. Elle secoua son genoux d'avant en arrière en faisant balancer sa prothèse, un sourire aux lèvres avant de tapoter sur sa cuisse. « J'viens faire réviser mon genoux. Comme tu peux le voir avec ma prothèse un peu remaniée, elle est plus lourde qu'avant. Hector l'a bricolé y a de ça quelques mois après qu'elle ait été endommagée. Je trouve qu'elle a un bon équilibre, j'ai pas mal du tout au moignon ni rien hein. » Maya releva son pantalon large, patché sur le genoux pour montrer la prothèse assez rock'n'roll repeinte à l'époque sur l'initiative de Zelda.

« C'est juste que depuis quelques temps, j'ai un peu mal au g'noux et ça me déclenche les douleurs fantôme un peu plus fortes que d'habitude... Enfin rien de dramatique mais j'voulais ton avis là-dessus. » Maya ne voulait pas passer pour quelqu'un de faible ou de réellement infirme. Elle adressa alors un oeil très sûr de lui à Evelyn avec un sourire indiquant qu'elle ne s'inquiétait pas.

Revenir en haut Aller en bas  
Evelyn A. Moore
Survivor
Evelyn A. Moore
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 211
MessageSujet: Re: C'est une bien belle prothèse !   C'est une bien belle prothèse ! EmptyMar 24 Nov 2020 - 17:52
Elle me tutoie ! ça doit vouloir dire qu’on est copines ? C’est plutôt cool comme idée ! Enfin, il faut savoir rester dans une relation patient/praticien, mais c’est toujours intéressant d’avoir des connaissances, des copines, des amies. Bien-sûr, j’ai des amis, qui viennent de la communauté d’Okanogan… Mais depuis que nous avions rejoins la communauté de Fort Ward, je m’étais donnée à fond dans mon rôle de médecin. Enfin, j’avais toujours eu ce rôle, mais jamais avec autant de matériel, et de possibilités. Plus depuis la fin de ce monde. En plus, je sais que je peux avoir un caractère un peu… Disons… Difficile parfois. Un peu autoritaire, très jalouse, tendance à ne pas mâcher mes mots… Mais à côté de ça, je sais aussi être un amour ! Quand je veux… Ou quand il faut.
- Avec plaisir Maya ! Merci à toi d’avoir pris rendez-vous. J’ai cru lire dans ton dossier que ça faisait quelques temps qu’un médecin ne t’avait pas ausculté. Mais eh ! C’est que tout va bien !

Je lui offre un second grand et large sourire, posant un regard doux et amical dans le sien, avant de reprendre une posture, et un visage, plus propice à la concentration. Mon sourire se mue en une grimace concentrée. Mes sourcils sont froncés, mes yeux légèrement plissés, ma bouche pincée, et mon regard passe des prunelles de Maya jusqu’à son genou, quand elle le découvre.

Je peux alors contempler le travail de personnalisation qui fut fait. Ce n’était pas tout à fait mon style de dessin, mais si j’avais moi aussi une prothèse un jour… Peut-être que j’essaierais un style aussi… Unique ?

Je regarde ensuite la prothèse en elle-même. Les écrous, les visses… Même ce travail réalisé à postériori sur la prothèse, semblait être d’une grande qualité. J’affiche une moue satisfaite, alors que je me concentre enfin sur les symptômes décrits par la patiente. Des douleurs fantômes.

En tant qu’anesthésiste, les douleurs fantômes furent un sujet d’intérêt, durant mes études. On ne savait – et on n’en sait pas plus – que peu de chose à ce propos, sinon qu’elles se présentent de différentes manières : brûlures, sensation électrique, crampes… Elles pouvaient être diverses et variées, mais leurs mécanismes n’étaient pas des plus connus. Toutefois, on pouvait prendre en charge ces douleurs de plusieurs manières : des analgésiques centraux, par exemple, ou des neuroleptiques, pouvaient atténuer ces douleurs mais sans les faire disparaître pour autant. De même, une magnétothérapie pouvait être prescrite, avec réalisation de ces impulsions magnétiques deux à trois fois par jour. Nous n’avions pas de quoi réaliser ces impulsions, mais les médicaments, ça, on en avait.
- Comment sont les douleurs ? Elles te lancent ? Elles brûlent ? Plutôt le matin ou le soir ? Laisse ta jambe dans le vide, je vais regarder les réflexes.

Me plaçant sur le côté, je pris mon petit marteau à réflexes Babinski, et exerçait de petites tapes sur les différents points du moignon. Normalement, l’effet attendu serait une réaction de la jambe, c’est-à-dire, la partie anatomique sous le genou, composée du tibia et de la fibula. Puisqu’ici, cela était absent, je regardais, en plaçant aussi deux doigts de ma main gauche, mon majeur et mon pouce sur les faisceaux latéraux et médians du quadriceps, la contraction de fameux muscle. Une tape, sur le dessus, une seconde, sur l’insertion latérale, et une troisième, sur l’insertion médiale. Les réactions semblent normales. Le genou se lève même. Sur les deux dernières tapes, j’avais levé mon visage, afin de regarder Maya et voir si une grimace se faisait voir sur son visage.
- Est-ce qu’une des trois tapes t’a fait mal ?
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Survivor
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 705
MessageSujet: Re: C'est une bien belle prothèse !   C'est une bien belle prothèse ! EmptyMer 25 Nov 2020 - 15:44
An awsome
prosthetic Leg !
Dans de cruelles circonstances,
Je n’ai ni gémi ni pleuré,
Sous les coups du hasard,
Ma tête saigne mais reste droite.


Maya haussa les épaules. À vrai dire, Maya avait une tendance à l'automédication. De plus, la peur de paraître infirme aux yeux des autres l'empêchait de parfois se laisser aller à ce qu'autrui la prenne en main. Après tout, elle avait géré les Moles pendant des années, elle n'avait pas pu se permettre de passer pour une pauvre handicapée qu'il faut plaindre. « Oui, à part quelques bobos quand il y a eut les réactions un peu folles du vaccin, il y a plusieurs mois, il n'y a rien eu de grave. » Répondit-elle avec légèreté, esquissant un petit sourire en coin pour dédramatiser. Effectivement, non seulement le Père William s'était attaqué à elle, mais elle avait également vu sa prothèse s'endommager. Heureusement, Daniel et Hector avaient pu s'occuper de la remettre d'état et même de l'améliorer, notamment avec ces plaques de métal qui ornait le manchon de la prothèse.

En découvrant sa prothèse, Maya eut un petit sourire à la vue du visage observateur d'Evelyn. « C'est Zelda qui a eu l'idée... Et le couteau aussi. On s'y fait ! » Même si cela lui avait coûté au début... Après tout, cette prothèse était faite pour rester légère et maléable, y compris dans des températures extrêmes. Tout cela dans l'espoir de retourner en Alaska... Au moins, avait-elle pensé plusieurs fois, cela lui avait valu de survivre en Post Apocalypsia avec du matériel adéquat. En tout cas, le travail de son père et d'Hector étaient très bons. Maya avait ensuite retiré sa prothèse pour laisser place au moignon libre et naturel à la vue du médecin.

« J'ai de bonnes sensations sous le moignon... Mes médecins de l'époque disaient que c'était parce qu'il y avait quand même une longue confortable après le genoux pour que je n'ai pas de grosses gênes au port d'une prothèse. » Expliqua la jeune femme à Evelyn en la laissant lui palper la zone avant de procéder à quelques petites frappes au niveau du genoux. Le peu de jambe qui lui restait sous le genoux se contracta alors lors des petites frappes de marteau. Maya guetta une douleur quelconque puis hocha la tête de droite à gauche quand Evelyn leva le regard vers elle. « Non, ça a l'air d'aller... » Une nuit, elle avait craint que le problème soit circulaire, mais le moignon ne comportait ni bosses, ni veines apparentes, ni hématome quelconque. « C'est vraiment... En dessous... Tu penses que ça pourrait être une simple histoire de fatigue musculaire ? » Demanda alors Maya en penchant la tête sur le côté.

Après tout, il n'avait qu'à voir Maya dans son entierté pour être impressionné par sa combativité : elle ne posait qu'une quarantaine de kilos, avait toujours été frêle et petite – la maladie et les traitements ayant eut un impact certain sur sa croissance. Bien qu'elle fasse du sport – étant donné qu'elle s'entrainait au parcours avec l'aide d'Indiana depuis quelques temps – peut-être que la chercheuse avait besoin d'un renforcement musculaire plus stricte voir une prise de muscle au niveau de sa cuisse et un bon travail sur son articulation... En tout cas, c'était ce qu'elle supposait. « Je m'entraine pas mal au parcour avec Indianna... Est-ce que les accoups des chutes, avec le poids de la prothèse, peuvent pas trop malmener mon genoux ? Je sais pas quoi faire pour le renforcer... »

Maya ramena vers elle sa jambe au pied manquant et plia et déplia quelques fois son genoux pour sentir si une douleur se faisait ressentir. Elle grimaça un instant en sentant son articulation être légèrement douloureuse et regarda Evelyn en laissant retomber sa jambe. « Ouais tu vois, ça me lance un peu quand je déplie la jambe... »


Revenir en haut Aller en bas  
Evelyn A. Moore
Survivor
Evelyn A. Moore
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 211
MessageSujet: Re: C'est une bien belle prothèse !   C'est une bien belle prothèse ! EmptyMer 25 Nov 2020 - 17:10
Je ressens une sorte de pudeur chez Maya. Et comment lui en vouloir, sincèrement ? Une amputation n’était pas un acte anodin, à cette époque. Perdre un membre, c’était devenir infirme, et faire le deuil d’une partie de son propre corps, une partie qui, bien que malade, bien qu’handicapante… Faisait partie de nous. Par le passé, en tant que médecin anesthésiste, et réanimateur, j’ai vu quantité d’amputations… Mais je ne réalisais pas le suivi de ces patients. Toutefois, le deuil, les difficultés à surmonter, le regard des autres, l’acceptation de cette prothèse métallique et froide, comme moyen de combattre l’infirmité et de retrouver un semblant de normalité… Dans un matériau qui était tout, sauf nature, en termes de membre humain. La médecine du passé avait fait des miracles. Et quelque part, cela me réjouis de voir une trace de ce glorieux passé.

L’interrogatoire m’apprends énormément de choses. Déjà, les réflexes. Ceux-ci sont normaux. D’ailleurs, je dois avouer que le chirurgien qui s’est occupé de réaliser l’amputation, et d’associer les lambeaux et les muscles, avait fait de super travail. Chaque tape avait provoqué des réactions attendues, et les mouvements réalisés par Maya, me rassurèrent sur l’origine des douleurs qu’elle pouvait ressentir.
- Hum, oui. Ça pourrait être une fatigue musculaire. Mais je préfère regarder un petit peu tout. Comme ça, je pourrais écrire un petit compte-rendu complet, et tu seras tranquille, promis ! La prochaine fois qu’on se reverra, ce sera sans blouse blanche, autour d’un café ou d’un chocolat chaud. Haaan ! Un chocolat chaud… !

Je tuerais pour un chocolat chaud. Et ça s’était sans doute vu, car, juste après avoir mentionné cette boisson, j’avais levé mon museau en l’air, crisper les muscles de ma nuque et de ma gorge, et serrer mes dents, dans une mimique trahissant ô combien j’adorais cette boisson.

En-dessous alors. Bien. J’écoute encore avec attention le reste de son témoignage. Ses entraînements avec Indiana, les mouvements de son genou, ses mimiques de douleur, et quel mouvement provoque cette douleur. J’oscille régulièrement mon regard entre le genou et ses yeux, ses yeux et son genou. Retrouvant un visage sérieux, fermé, je pèse chaque mot et chaque mouvement, qui, après quelques secondes de réflexion, donnent des informations intéressantes. Serrant à nouveau mes lèvres, formant un petit haut non ouvert, baladant ma bouche ainsi resserrée de droite à gauche, fronçant mes sourcils, je décide de poursuivre.
- Je vois, je vois. Bon, ce qui est rassurant, c’est que le moignon est rosé, et les mouvements sont complets. Tiens. Je place une petite adapte-table en inox, sur laquelle je lui demande de poser le moignon. Pour ne pas qu’elle ait froids, je pose tout de même un vêtement dessus. L’inox, c’est froids. Je regarde un peu le dessous, d’accord ?

La jambe ainsi posée, je peux palper le dessous du genou. Dans le creux poplité, je pose mon index gauche, et appuie un peu dessus pour ressentir l’artère. La voici, pulsante, délivrant ce flux couleur carmin si vital pour les animaux, comme pour nous. Ce flux, le sang, qui transporte l’oxygène et les nutriments jusqu’aux tissus, et en extrait les déchets afin que jamais, notre propre corps ne puisse s’intoxiquer. Le corps humain est une belle machine.

Puis, place les pulpes de mes autres doigts, et palpe depuis le dessus et l’arrière du genou, jusqu’au moignon. Je ressens finalement une petite masse, malléable et dépressible. Je reporte mes palpations sur le dessus du genou : les insertions tendineuses et ligamentaires, la rotule, les muscles… Jusqu’à ressentir une nouvelle petite masse dépressible. Bien !
- Effectivement, je pense que tes entraînements ont dû être un peu trop… Violents, pour ta prothèse. Elle est trop lourde pour de tels sports, malheureusement. Je décris une moue déçue, compatissante, alors que je reprends une position neutre, bras sur mes cuisses, tel le praticien qui annonce son diagnostic. Tu as deux petits hématomes, dont un proche du muscle extenseur, c’est pour ça que ça te fait mal. Rien de grave donc. Il va te falloir un peu de repos dans les prochains jours… Pour tes entraînements, je sais que ça va être embêtant, mais si tu te reposes, tu vas pouvoir reprendre pleinement, un peu plus tard. Ce serait top que l’on puisse te faire une prothèse plus légère par contre. Elle amortirait mieux les chocs, et sauvegarderait ton articulation, et ton moignon. Je vais te prescrire un anti-inflammatoire, ça va diminuer tout ça. Pas d’alcool avec ce médicament, prend le avec les repas, et nourris toi bien. Et dans une semaine, tout ira mieux ! Je lui offre mon plus beau sourire, et prend, sur la paillasse, le carnet d’ordonnance qui permettra à Maya d’obtenir les médicaments délivré au dispensaire. Tu as besoin d’autre chose ? Comment ça va en ce moment ?
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Survivor
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 705
MessageSujet: Re: C'est une bien belle prothèse !   C'est une bien belle prothèse ! EmptyJeu 26 Nov 2020 - 17:26
An awsome
prosthetic Leg !
Dans de cruelles circonstances,
Je n’ai ni gémi ni pleuré,
Sous les coups du hasard,
Ma tête saigne mais reste droite.


Evelyn était douce et forte à la fois, une âme de confiance qu'appréciait la jeune chercheuse. Alors, même si elle trouvait dans une position peu flatteuse, elle était tout de même contente de pouvoir compter sur elle ou Ivy pour s'occuper de son cas. Les fortes têtes médicales de Fort Ward avaient l'avantage d'être compétentes et surtout agréable. Car entre les bobos quotidiens et les blessures de guerre, elles en avaient vu des vertes et des pas mûres ! Maya acquiesça docilement concernant le compte-rendu et ne put s'empêcher d'esquisser un sourire en coin quand Evelyn mentionna le chocolat chaud. Une boisson pleine de nostalgie de pour la jeune femme : « Alors là, c'est quand tu veux Evelyn ! C'est LA boisson réconfortante ! Mon père m'en ramenait tout le temps à l'hosto quand j'étais gamine ! »

En tout cas, le reste de la consultation se passa tout à fait normalement, une énième palpation du membre meurtri de la jeune femme qui était habituée à se faire occultée sous toutes les coutures. Elle acquiesça quand Evelyn fit le commentaire concernant le moignon, avant de déposer ce qu'il restait de sa jambe sur la petite table modulable qu'elle lui présentait. « J'ai pas eu à me plaindre, l'opération avait été super efficace quand j'étais gosse. Mon père m'avait fait emmener à Los Angeles pour ça ! » Un service bien célèbre en terme de soin mais aussi connu pour être plutôt cher. À l'époque, Daniel Hillard avait déversé jusqu'au dernier centime des recettes de son roman à succès pour payer les traitements médicaux de sa fille et lui assurer une qualité de vie digne de son amour pour elle. « J'ai été opérée à Los Angeles, en 2004. » Expliqua-t-elle à Evelyn qui devait peut-être visualisé.

Les entrainements étaient peut-être durs, mais Maya décuplait sa force et sa volonté pour être du niveau de quelqu'un comme Indiana. Se mordant l'intérieur de la joue, elle jeta un regard boudeur à Evelyn, comme si cela était de sa faute. Puis, elle soupira en se passant une main dans les cheveux. « Oh mais pourtant je fais attention ! » Une voix presque puérile lui échappa. Elle s'en rendit compte et ne put s'empêcher de glousser en retrouvant son calme. « Nan mais sérieux, j'fais super gaffe d'habitude... Mais c'est vrai que si les plaques de métal sont chouettes, elles rendent la prothèse plus lourde... Tu penses que si j'me musclais davantage ça pourrait m'aider ? » Maya avait eu, l'espace d'un instant, un voile d'inquiétude devant les yeux. Peur d'être inapte, d'être infirme. Elle était toujours restée active et déterminée et ne comptait pas se laisser abattre par une douleur de rien du tout. « Des fois j'me dis quand même que d'ici un an ou deux, il faudrait penser à mettre à jour cette prothèse... Elle m'a coûté un bras à l'époque. J'devais partir en Alaska avec pour mon boulot. Parée à toute épreuve... Mais là... » Lâchant un petit gémissement déçu, Maya leva le nez vers Evelyn en quête de réconfort.

« Tu penses que fabriquer une prothèse digne de ce nom serait faisable ? Ou peut-être qu'il faudrait partir en expédition dans un de ces centres prothétiques comme il en existait. Quand j'y allais pour faire mes réglages gamine, on aurait dit de vrais cabinets de curiosité, y avait des prototypes derniers cri, le top du top ! » Des souvenirs un brin futuriste qui faisait sourire la chercheuse qui haussa les épaules pour faire comprendre qu'il ne s'agissait que d'une envie, un projet. « Sinon ça va... Je remonte doucement la pente. » Avoua-t-elle en sachant qu'elle pouvait faire confiance au médecin.


Revenir en haut Aller en bas  
Evelyn A. Moore
Survivor
Evelyn A. Moore
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 211
MessageSujet: Re: C'est une bien belle prothèse !   C'est une bien belle prothèse ! EmptyVen 27 Nov 2020 - 12:25
Le fait qu’elle adore le chocolat chaud, c’est un sacré bon point ! J’espère qu’elle et moi, nous pourrons passer du temps ensemble. Ça me ferait du bien un petit peu. Ça ne fait que quelques semaines que je suis là, mais au début, c’était long, car je ne voyais personne, et maintenant, c’est long, parce que mes journées se suivent et se ressemble. Oh, j’adore mon métier ! Vraiment ! La médecine me passionne, et pour la première fois depuis des années, j’ai pu réaliser des anesthésies locorégionales, et quelques anesthésies générales. Le cœur de mon métier quoi ! C’était plaisant !

Mais ça me ferait du bien de sortir un peu, autrement que toute seule. Cole est gentil, mais il est si asocial, si renfermé dans son coin, si… Discret, qu’il n’est pas réellement une compagnie présente et réconfortante. Je ne sais pas s’il essaie, ou s’il est juste indifférent, tant il est secret. Et quand je vais au « Summer’s », je n’ai pas le droit – enfin je m’interdis – de prendre de l’alcool. Trop de mauvais souvenirs, trop d’erreurs passées, trop de souvenance d’une jeunesse parfois douloureuse.

Prendre un café, ou un chocolat, avec des petits gâteaux maisons, ça me plairait bien. Avec une jeune femme dynamique et courageuse comme elle, se serait encore mieux ! Je suis sûr qu’elle a plein de récits, plein d’histoires, plein de choses vécues… Pas forcément des faciles, je pense, mais tellement de choses à dire ! Et soudain, une voix enfantine, comme une enfant qui tente de se pré-justifier d’une faute, d’une erreur. Et des mots, qui trahissent une inquiétude grandissante, une peur toujours présente, qui couve, et qui commence à s’immiscer dans ses pensées. La peur d’être réellement infirme ? De ne pas pouvoir refaire du sport ? De ne pas pouvoir reprendre ses entraînements ? De ne pas être à la hauteur ?
- Oui, je pense que tu muscler d’avantage serait une bonne idée, mais je ne pense pas que ça réussisse à contre-carrer totalement les inconvénients d’une prothèse trop lourde. Un regard compatissant, une moue désappointée, mais je dois rester droite, car ici, je suis praticien, et il faut garder une certaine distance pour que je puisse être écoutée. Mais te fabriquer une nouvelle prothèse, ça doit être possible, tu crois pas ? Après tout, certains du groupe sont d’anciens ingénieurs, et nous possédons un superbe laboratoire ! En combinant nos efforts, on devrait pouvoir y arriver ? Et puis, il existe des laboratoires partout dans l’état, et dans les états voisins… Peut-être qu’un jour, June autorisera d’aller voir dans un institut de prothèses ! J’essaie de la réconforter comme je peux. En tout cas, ça vaut le coup de demander ! Puis, elle parle de remonter doucement la pente. Ayant terminé mes examens, je me lève, et éteins la lumière sur une partie de la salle, et m’installe prêt d’elle. C’est vrai ? C’est génial ! Un grand sourire illumine mon visage. Raconte-moi. Je veux tout savoir ! Promis, je t’offre un chocolat chaud quand tu veux ensuite !
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: C'est une bien belle prothèse !   C'est une bien belle prothèse ! Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- C'est une bien belle prothèse ! -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» [UploadHero] La Belle et la Bête [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: