The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -48%
Camera Surveillance Bébé WiFi sans ...
Voir le deal
25.99 €

Partagez
- Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫ -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 5023
MessageSujet: Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫    Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫  EmptyDim 22 Nov 2020 - 0:25
« T'es nouvelle ici, toi, non ? »
Zelda plisse les yeux et observe ce visage qui ne lui dit décidément rien. Il y a eu pas mal d'arrivages ces derniers temps alors au final elle n'est pas exactement étonnée par ce constat. Même si, oui, c'est vrai, elle est un brin vexée que l'autre lui demande son prénom. « Zel... » commence-t-elle avant de s'interrompre. « Tu sais quoi ? On a qu'à dire que j'suis une momie, okay ? Ou l'bonhomme Michelin, même, si tu veux ! De toute façon Ivy m'attend donc elle sait très bien avec qui elle a rendez-vous... » Non seulement la comparaison est pertinente - avec son bras en écharpe et sa main recouverte de bandages, elle n'est pas si loin de la vérité - mais en plus elle gagne ainsi l'occasion de bizuter un peu cette nouvelle réceptionniste du dispensaire. Les nouveaux, Zelda les aime bien. Elle peut leur faire croire n'importe quoi ! « Ou alors tu regardes dans l'agenda et tu zieutes quel prénom ils ont inscrit dans cette case horaire, par exemple ? » propose-t-elle, un petit sourire au coin des lèvres. Elle se moque mais dans le fond ce n'est pas bien méchant.

Et voici l'australienne assise sur cette chaise dans la salle d'attente, le regarda vagabondant sur les autres personnes présentes ou la décoration un brin austère des lieux. Elle déteste cette odeur, celle qui prend place dans les endroits où l'on va pour souffrir. Ces lieux qui portent aussi des noms comme hôpitaux ou dispensaires. « Ca n'va pas trop mal, ouais ! » confirme-t-elle à un autre blessé du banquet avant de lui rendre la politesse, désignant d'un évocateur mouvement des yeux sa jambe. « Et toi ? L'opération s'est bien passée ? » La réponse, franchement, ne l'intéresse pas beaucoup. Elle préférerait sans doute parler du temps ou des légumes de saison plutôt que ce qui les range de facto dans la catégorie des infirmes, handicapés et autres inutiles...

Zelda se rabat finalement sur la lecture d'un magazine déjà parcouru des centaines de fois et évoquant des faits d'une époque maintenant révolu. Elle s'arrête un instant sur une page vantant les mérites d'une crème de jour et esquisse une grimace. Elle se dit qu'elle a probablement échappé au pire, qu'elle aurait elle aussi pu devenir une de ces femmes qui ne pensent qu'à conserver une belle peau dénuée d'impuretés. Ca semble si... futile. Si la fin du monde a eu un avantage, c'est sans doute celui de recentrer les gens sur les choses vraiment essentielles.

Et puis elle entend son nom fuser à travers la pièce et découvre la frimousse d'Ivy. L'adolescente se débarrasse du magazine et se hâte de la rejoindre. « Salut, Doc' ! » commence-t-elle avec, sur les lèvres, un sourire charriant déjà quelques espoirs. « Tu vas bien ? Et la p'tite terreur ? » Quant à Jason elle suppose que ce ne sont pas vraiment ses oignons et qu'elle n'a pas à l'interroger là-dessus. Oui, la fille qui se présente aujourd'hui face à ce médecin n'est plus celle qu'elle était encore quelques semaines plus tôt. Il aura fallut une séance de torture et un banquet ressemblant aux noces pourpres pour que sa bêtise finisse pas se tarir. En partie, du moins.

Le duo se retrouve dans cette pièce où elle a déjà rencontré plusieurs fois Ivy. Et sans même attendre l'autorisation, elle se hisse sur cette table d'auscultation avant de retirer sa veste puis sa chemise à carreaux. Elle dévoile ainsi les bandages et compresses maculant les deux faces de son épaules gauche tandis que sa main reste toujours à la disposition de son aînée. « S'il-te-plait, dis-moi qu'on va pouvoir enlever les fils ! Ca gratte à mort ces trucs-là ! » demande-t-elle, pleine d'espoir, en évoquant sa main. « Tu veux commencer par quoi ? Le trou dans l'épaule ou celui au milieu d'ma paluche ? Your choice !» De toute façon il faudra examiner et refaire le bandage des deux, elle suppose. Ivy a du travail. Mais l'australienne aura ainsi l'occasion d'échanger plus longuement avec cette femme qu'elle apprend toujours à connaître mais qui lui plaît de plus en plus. Pour une doc', elle est pas si timbrée !


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Ivy C. Deluca
Survivor
Ivy C. Deluca
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 385
MessageSujet: Re: Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫    Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫  EmptyVen 27 Nov 2020 - 15:03
Ivy n'avait pas de rendez-vous trop important aujourd'hui, elle en avait profité pour passer du temps avec sa petite fille durant la matinée. Joy grandissait tellement vite ces temps-ci. Être arrivée ici, à Fort ward lui avait fait tellement de bien. La fillette goûtait enfin à une vie presque normale, loin des dangers des rôdeurs et du monde actuel. Ivy ne se lassait pas de la voir s'épanouir et grandir comme n'importe quelle petite fille. Oui, elles se plaisaient toutes les deux sur l'île et pour rien au monde, la jeune maman ne retournerait à sa vie dehors, surtout maintenant que Jason était avec elles. La vie lui semblait tellement simple, c'était un peu comme si elle était sortie d'un long cauchemar. Et pourtant, à aucun moment, elle n'oubliait ceux qui avaient quitté sa vie prématurément, en particulier son premier fils Peter dont chaque matin au réveil elle revoyait son sourire. Elle parlait souvent de lui à Joy, il est, et il resterait son grand frère même si elle ne le connaissait qu'à travers les photos. Ivy savait que la fillette ne pouvait pas tout comprendre mais le visage de ce petit garçon qu'elle voyait sur les photos de sa maman l'intriguait.

La matinée se déroula sans accroc et en attendant le retour de Jason pour qu'il prenne le relais avec Joy, Ivy décida de se promener. "Et bien, on dirait que tous tes vêtements commencent à être un peu petits." dit-elle à sa fillette en lui enfilant son manteau. Elle allait devoir demander à ceux qui sortaient régulièrement de ramener des vêtements pour enfants s'ils en trouvaient ou peut-être même qu'elle ferait la demande pour y aller elle-même... Il devait bien rester quelques boutiques qui n'étaient pas entièrement dévalisées dans des endroits pas trop dangereux. Elle boutonna le manteau de la fillette, lui mit son petit bonnet et attrapa la laisse de June. Le chiot s'ébroua et se précipita vers la porte pour sortir. "Attend June ! Viens mettre ta laisse !" Comme à son habitude, la petite fille s'empressa de crier après le chien : "June pied ! June !" avant de s'accrocher à son collier et de retomber maladroitement sur les fesses en riant.  

Une trentaine de minutes plus tard, Ivy poussait la porte du dispensaire. "Il y a le bonhomme Michelin qui t'attend pour son rendez-vous." bougonna la nouvelle réceptionniste dès qu'elle vit Ivy. Cette dernière fronça les sourcils avant de se souvenir qu'elle avait rendez-vous avec Zelda. Elle secoua légèrement la tête en souriant, tout en enfilant sa blouse. Ce rendez-vous promettait d'être assez épique, comme toujours. L'adolescente était toujours pleine de réparties amusantes. Elle installa son bureau, sortit tout le matériel dont elle pourrait avoir besoin avant de se diriger vers la salle d'attente. "Bonjour Zelda ! C'est ton tour !" La médecin se recula pour la laisser entre dans la petite pièce qui lui servait de bureau. Elle lui sourit "Je vais bien, Joy aussi merci et toi ?" L'adolescente se hissa sur la table d'auscultation et Ivy la rejoignit, prenant place sur un petit tabouret en face d'elle.

Ivy avait su ce qui s'était passé pour Zelda. "On va regarder ça tout de suite ! Montre-moi ta main !" Délicatement, elle enleva un à un les pansements qui bandaient sa main. Après l'avoir retourné et examiné brièvement, elle hocha la tête, satisfaite de ce qu'elle voyait. La blessure était propre, non infectée et bien cicatrisée. "On va pouvoir enlever les points." Elle attrapa une pince stérile et de quoi désinfecter la peau. "ça risque de tirer un peu." Tout en s'affairant, elle en profita pour questionner l'adolescente. "Alors, comment tu vas Zelda ? Ces dernières semaines n'ont pas été simples pour toi..." Elle avait assisté à beaucoup de choses auxquelles une adolescente de son âge ne devraient pas assister. Voir des gens mourir au cours d'un banquet, être restée là à assister à leur mort, à les tromper devaient être traumatisant. Elle-même avait été assez marqué par la sortie Skagit. Ils étaient tous humains, tuer des gens n'était pas anodin...


who wants to live forever
Whatever happens, I'll leave it all to chance, another heartache, another failed romance on and on, does anybody know what we are living for ?
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 5023
MessageSujet: Re: Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫    Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫  EmptyLun 30 Nov 2020 - 15:38
« Ca va comme une blessée d'guerre, j'dirais ! »
C'est qu'elle essaie d'être vaillante, Zelda. De montrer que ses blessures n'ont pas impacté son moral et qu'elle tient toujours bon malgré les derniers événements. C'est une question de principes. Mais si ses blessures la gênent et lui font encore mal à certains moments, il n'en reste pas moins qu'elle ressent une certaine fierté en les arborant. Car elles prouvent qu'elle n'a pas été inactive et qu'à l'instar des adultes, elle est aussi capable de se battre ou d'encaisser. « Mais ça gratte encore un peu, des fois ! » précise-t-elle après une courte hésitation. Et ça, franchement, c'est sacrément pénible. Il paraît que c'est parce que ça cicatrise. C'est une bonne chose, donc. Mais une bonne chose qui lui donne envie de se ronger le bras pour ressentir autre chose que cette gêne vicieuse. Et en plus, elle ne peut pas se gratter sous les bandages...

L'adolescente s'installe et présente sa main au docteur puisque cette dernière a décidé de commencer par l'auscultation de sa paume. Elle se penche un peu en avant pour ne pas perdre une miette du spectacle. Et à son grand soulagement, il n'y a aucun ver qui rampe à la surface de sa peau. En fait on dirait même que la plaie s'est correctement refermée et que les files ont été figés dans la chair. Selon Ivy, elles vont d'ailleurs pouvoir les retirer. « Trop cool ! » Quel soulagement. « Heu... Attends ! » L'australienne se méfie un peu de cette pince dont s'est équipée son aînée. D'autant plus qu'elle vient de lui annoncer que ça risquait de... tirer. Par réflexe, Zelda retire un peu sa main pour la replier contre elle. « Quand tu dis que ça risque de tirer un peu... Ca va tirer comme un cheveu qu'on arrache ou comme une jambe qu'on découpe ? » Parce qu'il y a quand même diverses nuances pour qualifier ce terme. « Faut qu'je morde dans un truc ? » Parce que plus elle y pense et plus elle se dit que ça risque quand même d'arracher des fils sans emporter la moitié de sa main avec...

Autant dire que l'adolescente n'est pas vraiment confiante lorsque vient l'instant de découper les points de suture. Les sourcils froncés, la bouche en coin, elle observe avec attention les manipulations du docteur. Du moins, jusqu'à ce qu'elle se rend compte que ça chatouille plus qu'autre chose de retirer des fils. Et comme le corps médical adore papoter au lieu de se concentrer totalement sur son travail, Ivy lui demande comment elle se porte. « J'imagine qu'on n'parle pas d'mon état physique, là ? » interroge-t-elle en connaissant déjà la réponse. Elle lâche alors un petit soupir. « On est d'accord qu'tu m'dois genre le secret médical et tout ça ? » Autrement dit, que rien que ce qu'elle pourrait lui dire ne sortira de cette pièce. Parce que bon, Zelda n'a pas envie que tout le camp sache qu'elle n'est pas aussi forte qu'elle le prétend. Même si le camp, il doit déjà s'en douter en fait...

« J'ai pas envie d'me suicider donc j'imagine que ça va plutôt bien ? » explique-t-elle avec un brin de méfiance, peu assurée lorsqu'il s'agit de se confier sur ses sentiments personnels. Et puis, surtout, ceux qui pourraient la faire passer pour une faible selon les standards de ce nouveau monde. « En vrai j'crois qu'ça va franchement pas trop mal pour une assassine torturée ? Alors c'est sûr que j'arrête pas d'voir le visage d'la femme que j'ai butée, hein ! Et puis j'suis pas hyper convaincue que c'était l'bon truc à faire - bon ça par contre faut pas le dire à June ! - non plus ! Pis j'ai pas non plus hyper bien vécu l'fait d'me prendre une balle par un psychopathe d'clochard.... » énumère-t-elle avec de moins en moins de retenue. « Mais ouais, il paraît que c'que j'ressens c'est normal donc tranquille, j'suis l'schéma classique d'la fille qui est hyper choquée au début et qui s'rend peu à peu compte qu'buter des gens, c'est pas non plus l'pire truc du monde ! » Elle hausse les épaules et tente de conserver son air détaché. C'était bien ce que Ivy souhaitait entendre ? « T'es en train d'm'évaluer psychologiquement, là, c'est ça ? » Est-ce que tout ceci est un test ? Est-ce qu'elle la déclarera folle dans les dix prochaines minutes ? « Genre t'essaies de voir si j'suis devenue cinglée et si c'est l'cas, tu vas dire aux gardes d'me mettre une camisole de force et d'm'enfermer dans un asile ? » Ou pire : chez Maeve !


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Ivy C. Deluca
Survivor
Ivy C. Deluca
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 385
MessageSujet: Re: Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫    Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫  EmptyMer 9 Déc 2020 - 15:08
Ivy hocha la tête. "En général, quand ça gratte, c'est que c'est bon signe ! Dis-toi que tes cellules cutanées sont en hyperactivité pour reconstruire les nouvelles couches de peau." C'était en gros ce qui se passait sous son épiderme. Dans tous les cas, sauf infection, que ça gratte était parfaitement normal et non inquiétant. Par contre, la médecin ne dirait pas le contraire, c'était gênant, oui.

Zelda tenta de mesurer le degrés de sa douleur quand Ivy retirerait les fils. "Hmm, je dirais comme si tu t'arrachais un poil de jambe ?" Elle esquissa un petit sourire avant de reprendre son sérieux : "Oui, tu peux te mordre l'autre main, mais je ne suis pas sûre que ça serve à quelque chose." ironisa Ivy tout en s'affairant. Quelques secondes plus tard, le dernier fil était enlevé. Elle prit la main de l'adolescente pour la tourner à la lumière. "La cicatrice est belle. Fais juste attention à ne pas trop forcer sur ta main et ça devrait aller." Ivy se releva et se dirigea vers son placard pour y prendre une petite pommade dans la réserve. Certes, elle était périmée depuis quelques mois mais ses propriétés actives seraient encore bonnes. Depuis quelques temps, Ivy participait aux recherches sur les plantes médicinales de Valentine, elle espérait sur le long terme remplacer les crèmes industrielles qui devenaient rares par des pommades et onguents faits maison avec leurs propres herbes. "Tiens, tu en mettras sur ta cicatrice pendant quelques jours, deux semaines dans l'idéal, deux fois par jour. Elle consolidera la plaie." La médecin posa le petit pot aux côtés de l'adolescente. La localisation de la plaie était dans une zone soumise aux frottements, aux tiraillements, il valait mieux que Zelda se montre tout de même vigilante. Si sa cicatrice s'ouvrait à nouveau, elle devrait avoir à nouveau des points, pas sûre que ça l'enchante. "Voyons maintenant cette épaule !"

Zelda s'assura que tout ce qu'elle disait resterait dans le cadre du secret médical. "Bien sûre." la rassura-t-elle tout de suite. "Tout ce que tu me diras restera entre nous." Ivy n'avait jamais trahit les confidences de ses patients et elle ne le ferait pas, sauf si une vie en dépendait. C'était un des serments qu'elle avait faite en devenant médecin, elle n'allait pas y manquer, ce n'était pas la fin du monde qui changerait la donne. La médecin estimait que pour être un bon docteur, il fallait être à l'écoute de ses patients et gagner leur confiance. Pour cela, il fallait garder toutes les confidences et respecter leur besoin de silence. Ce serait irrespectueux de sa part de faire le contraire. Elle écouta les confidences de l'adolescente, suspendant un instant ses gestes. "Tu sais, avoir des doutes, des craintes, ça fait seulement de toi une personne humaine. Mon ex-mari était militaire, quand il revenait de ses missions, il faisait sans cesse des cauchemars et il remettait souvent en cause les décisions de ses supérieurs. On ne peut pas ôter de vie sans que ça laisse quelques séquelles. Je serais inquiète si ça ne te touchait pas ou si tu ne ressentais pas des doutes sur ce que tu avais fait.." Zelda évoqua la balle du pseudo-clochard. "Hmm, qu'est-ce qu'il s'est passé exactement ?" Tout en parlant, elle enlevait délicatement les bandages qui recouvraient l'épaule de l'adolescente. Ivy avait eu vent de ce qu'il s'était passé mais sans les détails. Ce n'était pas elle qui avait pris en charge Zelda quand elle était revenue blessée.

La brune laissa échapper un petit rire. "Je suis médecin pas psy !" Certes, l'un n'allait pas sans l'autre, mais dans le cas de Zelda, elle ne faisait pas un entretien psychologique. Elle voulait juste s'assurer que l'adolescente allait bien. "Moi aussi, je doute et je vois le visage de celui que j'ai tué." Elle s'arrêta un instant, c'était vrai. "Est-ce que tu crois que je devrais avoir une camisole moi aussi ?" Elle lui fit un petit clin d’œil. Bon, peut-être qu'un jour elles seraient toutes deux comme Levi, Jill, Logan et tous les autres militaires ou flics sortant régulièrement à l'extérieur et dont les meurtres ne semblaient plus poser le moindre soucis, mais elles n'en étaient pas là et Ivy espérait vraiment ne jamais atteindre ce degrés d'insouciance. Ôter une vie ne serait sûrement jamais anodin pour elle. Rien que cette pensée la faisait frémir. Derrière chaque soldat et chaque être humain, il y avait une famille, des enfants, une femme ou un mari. Elle le savait puisqu'elle-même avait été femme de militaire.

Les bandages enlevés, Ivy jeta un coup d’œil à la plaie et ne constata aucun signe d'infection. "Est-ce que tu arrives à bouger correctement ton épaule ? Est-ce que ça tire ?" Elle regarda l'adolescente bouger son bras. Si elle ressentait trop de douleur, un peu de rééducation serait peut-être nécessaire.



who wants to live forever
Whatever happens, I'll leave it all to chance, another heartache, another failed romance on and on, does anybody know what we are living for ?
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 5023
MessageSujet: Re: Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫    Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫  EmptyJeu 10 Déc 2020 - 7:39
« Ouais ben... Si elles pouvaient arrêter d'être hyperactives ces cellules, là, ça m'arrangerait un peu ! »
Zelda a bien noté que le fait que sa plaie gratte était une bonne nouvelle. Oui, mais ça reste quand même sacrément agaçant. C'est un peu comme si son corps souhaitait se venger des maux qu'il subit. C'est bizarre, la biologie. Mais ce n'est sûrement qu'un mauvais moment à passer. « Je passe ! » signifie-t-elle simplement à son aînée lorsqu'elle lui propose de se mordre l'autre main. Si la douleur est semblable à un poil que l'on arrache alors ça devrait être supportable. L'adolescente se fend d'un petit sourire. Sourire qui s'estompe néanmoins alors qu'elle découvre la cicatrice qui macule sa paume et le dos de sa paluche. « Tu la trouves... belle ?! » Elle, pas trop. « Ca va rester comme ça toute ma vie ? » Rose ? Un peu boursoufflé ?

L'australienne hoche la tête, observe brièvement la crème que lui a confiée Ivy et la dépose à côté d'elle, sur la table d'auscultation. « À vos ordres, Doc' ! » Elle ne songe même pas à contester. Elle lui fait confiance, à cette femme. C'est la seule médecin du camp qui n'a pas encore menacé de l'assassiner. Donc bon...

Elle dénude son épaule, offre l'opportunité à son aînée d'en disposer selon ses souhaits tandis qu'elle continue à retourner sa main d'un côté puis de l'autre. On dirait presque qu'elle appartient à une étrangère. C'est bizarre. Et puisque Ivy fait incontestablement partie de ces praticiens qui s'occupent du corps mais aussi de l'âme de ses patients, forcément, elle s'intéresse au ressenti de l'adolescente sur le banquet et ses conséquences. Et bien sûr, elle lui affirme que tout ce qu'elle lui dira est soumis à ce fameux secret médical. Zelda n'hésite donc pas vraiment avant de se confier à la jeune maman.

Et cette dernière lui confirme que ce qu'elle éprouve est parfaitement normal, que ça met en exergue le fait qu'elle ait une conscience ou des sentiments. L'australienne devrait sûrement être rassurée, oui. Mais elle ne parvient pas vraiment à trouver un avantage à tout ceci. « Tu sais quoi ? J'crois que j'préférerais être une psychopathe ! Au moins, eux, ils ont pas des doutes ou des remords ! Enfin... Il m'semble ? » Les subtilités de la psychologie, ça la dépasse un peu.

« Avec Eddie et deux-trois autres, on est partis pour aller faire un tour dans les environs de ce No Man's Land, là. On a fait des petits groupes et j'étais avec lui quand deux types nous sont tombés dessus. Ils voulaient obtenir des infos sur notre groupe. Et comme on avait pas trop envie d'leur en donner, ils ont commencé à nous torturer ! Eddie a pris deux balles, j'en ai pris une et en prime, on a eu droit à d'la soude caustique sur les plaies. C'était... douloureux ! » avoue-t-elle volontiers avant de chercher le regard du médecin. « Mais tu sais Ivy... On a rien dit ! Rien du tout ! » Elle tient vraiment à insister sur ce point. Elle n'est pas une balance !¨

Quant au fait de savoir si la doc mérite une camisole de force. Zelda fait un peu durer le suspens, s'octroie le droit d'afficher un petit sourire malicieux et un regard inquisiteur. « Mmh... » Non, c'est bon, elle plaisante. « J'pense pas, non ! Pour un médecin, t'as l'air plutôt équilibrée ! » Et la voici qui essaie de bouger son épaule pour aider l'intéressée à poser. « Ca fait un peu mal, ouais. Mais ça tire beaucoup. Ou plutôt, ça bloque ! » Elle ne peut pas lever le bras au-dessus de son épaule, par exemple. « Ca coince ! » Comme si quelque chose l'empêchait de forcer, de retrouver son amplitude d'avant. Le visage de l'adolescente se décompose un peu. « C'est normal ? » Elle suppose que non. Mais ce qu'elle veut savoir, c'est surtout si ce problème peut se corriger.

Et puis elle continue à exécuter les demandes du doc comme la patiente bien élevée qu'elle est, répondant aux questions qu'on lui pose avec honnêteté. « Tu vas m'interdire de terrain ? » demande-t-elle néanmoins, un peu inquiète. « Ou alors on peut p't-être... s'arranger ? » Elle n'a pas envie de devenir un poids mort. « Secret médical, tout ça, tout ça ! » Si June apprend qu'elle n'est plus capable d'aller se battre, elle risque peut-être de se détourner d'elle. De l'abandonner comme un outil usé dont on n'a plus besoin. Et ça, clairement, c'est hors de question !


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Ivy C. Deluca
Survivor
Ivy C. Deluca
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 385
MessageSujet: Re: Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫    Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫  EmptyJeu 10 Déc 2020 - 14:57
Zelda critiqua sa plaie qu'elle n'avait pas l'air de trouver à son goût. "Quand je dis belle, je veux dire qu'elle est propre et ne montre pas de signe d'infection." se justifia Ivy. C'était du jardon médical, en quelque sorte. "La plaie restera rose et un peu gonflé mais finira pas s'éclaircir avec le temps. Il faudra juste que tu sois patiente. C'est la nouvelle peau qui est bien rose, au fur et à mesure, elle deviendra plus blanche." D'ici quelques semaines, la cicatrice serait déjà moins voyante. "ça va Zelda, tu ne dragues pas avec tes mains !" la taquina la médecin. Il y avait des cicatrices qui laissaient beaucoup plus de traces, celles au visage par exemple. La trace à la main de Zelda serait juste là pour lui rappeler cette terrible mésaventure avec les Skagit. "Penses à bien appliquer la crème que je t'ai donné, ça aidera à assouplir la cicatrice et à diminuer le gonflement." Malheureusement, pour le reste, Ivy ne pouvait pas faire grand chose de plus. Seul le temps ferait son œuvre. "Tu as de la chance qu'on en soit pas en plein été car il aurait fallu protéger la cicatrice du soleil. Là, d'ici les prochains jours chauds, ça ira beaucoup mieux." Et oui, il y a quelques temps, elle avait soigné de graves brûlures sur un survivant qui avait exposé une de ses cicatrices au soleil de longues heures. La nouvelle peau à peine formée, n'avait pas résisté à une exposition aussi prolongé aux UVs et de grosses cloques étaient apparues. Ce n'était pas beau à voir et très douloureux pour l'homme.

Ivy esquissa un sourire aux paroles de Zelda. "Hmm, une psychopathe ?" Elle secoua la tête tout en manipulant doucement le bras de l'adolescente. "Tu crois que tu arriveras à remplacer June si tu deviens une psychopathe ?" Parce que c'est ce qu'elle lui avait dit vouloir devenir plus tard : cheffe à la place de la cheffe, non ? "Tu sais ce qu'est vraiment un psychopathe ?" lui demanda-t-elle. Ivy prit une voix plus sérieuse : "Un psychopathe est une personne qui souffre d'un trouble du comportement qui le rend impulsif, insensible, égocentrique, irresponsable vis à vis des règles, intolérant à la frustration... Les personnes qui souffrent de ce genre de trouble ne peuvent pas avoir de relation avec les autres et elles agissent uniquement dans le but de détruire psychologiquement ou physiquement les autres." La médecin haussa les épaules : "Je ne vois personne comme ça, ici. Par contre oui, peut-être que la mort des autres te touchera de moins en moins comme ceux qui sortent souvent dehors. Mais entre nous, qui sait ce qui se passe réellement dans leur tête ?" Elle lui fit un petit clin d’œil. Personne ne pouvait savoir ce qui se passait vraiment dans la tête des personnes qu'ils côtoyaient. Quelqu'un paraissait fort pouvait être en réalité un grand sensible par exemple. Certains soldats paraissait forts et ne laissaient rien transparaitre de leurs émotions alors qu'en réalité, ils culpabilisaient aussi.

Ivy écouta le récit de l'adolescente en réprimant un frisson. Des balles, de la soude caustique... "Oh.." L'idée de savoir que d'autres personnes recherchaient leur groupe et étaient prêtes à torturer une adolescente pour ça n'était pas rassurante. Ils avaient déjà les New Eden sur le dos, pourquoi d'autres survivants se mêleraient-ils à ça ? C'était un cercle sans fin malheureusement. Il y avait toujours des gens pour leur vouloir du mal. "C'est bien." Elle posa sa main sur celle de Zelda. Elle était admirative, cette gosse n'était pas bien âgée et avait beaucoup plus de mérite et de sang-froid que certains adultes. Oui, l'adolescente était parfois intenable et insupportable même, mais combien d'adultes auraient tenu leur langue sous la torture ? "Tu as beaucoup de courage." lui glissa-t-elle. "ça n'a pas dû être simple." La brune resta pensive. "C'est triste de voir que le monde continuait à aller aussi mal dehors et que certains se montrent aussi sauvages qu'avant. Je suppose qu'on doit faire peur vu de l'extérieur." murmura Ivy après quelques secondes de réflexion. "Pourtant June accueille tout le monde.." Et leur groupe ne cherchait pas les ennuis. Les seules représailles concernaient les Skagit et les groupes potentiellement dangereux pour eux. Elle était peut-être trop naïve mais certaines choses lui échappaient.

Ainsi donc, elle avait l'air plutôt équilibrée comme médecin. Ivy laissa échapper un petit rire "Merci ?" Elle fronça les sourcils en observant Zelda lever son bras pas plus haut que l'épaule. "Ton articulation a souffert et elle a été immobilisée quelques temps. Je vais te donner quelques exercices à effectuer tous les matins et tous les soirs pour assouplir ton épaule." La brune se rassit en face de Zelda "Tu viendras faire de la rééducation un peu tous les jours, le matin ou l'après-midi, comme tu préfères et on refera le point dans quelques temps." Elle glissa pour la rassurer : "Mais je ne suis pas inquiète, ça devrait s'améliorer avec un peu d’exercice." Quant-à la dispense, elle secoua la tête "Je ne te ferais pas de dispense, mais sois prudente. Je veux que tu me promettes que si tu ne te sentes pas d'aller quelque part, tu refuses, ok ?" Elle plongea son regard dans celui de l'adolescente. Là, elle ne parlait pas seulement de son épaule blessée, elle parlait de tout le reste. Si une mission lui semblait impossible à ses yeux ou contre ses valeurs morales, alors Zelda devait la refuser.


who wants to live forever
Whatever happens, I'll leave it all to chance, another heartache, another failed romance on and on, does anybody know what we are living for ?
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 5023
MessageSujet: Re: Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫    Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫  EmptySam 12 Déc 2020 - 14:02
« Patiente ? »
Elle le sait bien, ça, Zelda, qu'il faut laisser du temps au temps. Mais la patience n'a jamais été son fort. L'adolescente observe à nouveau la cicatrice d'un air critique. « Mouais ! J'imagine que j'ai pas trop l'choix d'toute façon... » Et puis au moins il n'y a pas d'infection alors dans le fond elle s'en tire plutôt bien. L'australienne esquisse une petite moue amusée quand son aînée lui rappelle qu'elle ne drague pas avec ses mains. « Ouais mais imagine que j'tombe un jour sur un cicatricophobe ? » Cela dit elle n'est pas bien sûre que ça existe, une personne de ce genre-là. Cela dit Ivy a raison : il vaut mieux positiver ! Aussi l'adolescente hoche-t-elle la tête quand sa soignante lui rappelle que les choses auraient pu être pires en été. Elle glisse alors la crème dans sa poche du bout des doigts. « Promis M'dame ! Deux fois par jour, matin et soir ! » Voir même trois, histoire d'accélérer un peu le processus.

La discussion dérivant vers les remords, les doutes et toutes ces choses qui viennent meurtrir l'âme d'une personne qui a ôté la vie, Zelda se montre très vite hésitante lorsque Ivy essaie de relativiser les choses. Peut-elle remplacer June si elle devient une psychopathe ? La question est particulièrement pertinente, ça, elle doit bien le reconnaître. « Non mais... J'sais pas, j'serais une psychopathe cool tu vois ? » Cela dit elle n'a pas beaucoup d'arguments à proposer pour défendre sa position. Même pas un seul, en fait. Quant au fait de savoir ce qu'est un psychopathe... « Ben... C'est quelqu'un comme Levi ? » suppose-t-elle, un peu empruntée. La doc' lui explique très vite, en substance, ce qui définit ce gros problème mentale. L'australienne écoute et hoche la tête. « J'étais pas si loin ! » s'amuse-t-elle. Pour elle, l'israélien coche toutes les cases. Mais à part lui, effectivement, elle ne pense pas qu'une autre personne du coup soit frappée par cette indifférence totale. Même si comme le fait remarquer Ivy il est très dur de savoir ce qu'il se passe dans la tête d'une personne qui a trop tué. « Des cauchemars ! » souffle-t-elle avec assurance. « Ils font des cauchemars ! » Parce que c'est le prix qu'elle doit consentir à payer pour son acte, elle. Et qu'elle se plaît à croire qu'elle n'est pas la seule victime de cette malédiction. « J'imagine que toi aussi ? » Parce que son interlocutrice, c'est sûr, elle a une conscience. C'est quelqu'un de bien.

« Tu trouves ? » L'adolescente est un peu empruntée quand son aînée lui fait remarquer qu'elle a beaucoup de courage. Zelda, elle n'en est pas aussi sûre. « J'ai surtout été téméraire sur ce coup-là. Et inutile, aussi. J'ai mis Eddie en danger pour protéger des informations. C'est... J'sais pas, c'est bizarre ! » Mais le jeune homme en a fait de même. L'australienne a seulement pris conscience qu'une vie humaine, ça ne vaut plus grand chose. Elle partage alors clairement l'avis d'Ivy au sujet du monde extérieur et de cette supposée peur que leur groupe inspire aux autres survivants. « Tu sais, j'crois que c'est plutôt d'la jalousie... » souffle-t-elle à regret. Ce qui est effectivement triste dans la mesure où June, oui, accepte bien souvent des réfugiés. « Mais ils comprendront quand on les aura tous sauvés ! » affirme-t-elle. Et s'ils ne veulent pas être sauvés alors ils devront périr. C'est comme ça que les choses fonctionnent, maintenant. Et leur but est trop important, trop vital, pour tolérer que certains éléments perturbateurs viennent le menacer.

Le médecin s'attarde maintenant sur l'épaule de l'adolescente. Elles échangent un sourire quand Zelda lui affirme au passage qu'elle est plutôt cool pour un membre du corps médical. Et le verdict tombe : l'adolescente est bonne pour de la rééducation. « Tous les jours ? Genre... vraiment tous ? » Voilà qui va chambouler son emploi du temps, l'empêcher de s'entraîner aussi souvent qu'elle le souhaiterait ou de côtoyer ses amis aussi longtemps qu'elle en a besoin. « Tu n'dis pas ça pour m'rassurer, hein ? » demande-t-elle dans la foulée, suspicieuse, alors que son aînée lui assure qu'elle n'est pas inquiète pour le reste du processus de guérison. « J'suis plus une gamine, hein ! S'il y a un risque que j'doive m'faire amputer ou un truc du genre, s'te-plaît, faut m'le dire ! » Elle sait que les adultes ont parfois cette mauvaise habitude : celle de dire de jolis mensonges plutôt que de vilaines vérités. « Ca, c'est un truc que j'peux pas t'promettre par contre... » souffle-t-elle quand son interlocutrice lui annonce qu'elle ne lui fera pas de dispense mais qu'elle compte sur elle pour ne pas s'engager dans quelque chose de trop ambitieux pour elle. « J'ai pas l'droit d'laisser mes sentiments personnels interférer avec la bonne marche du groupe ! » C'est peut-être dommage mais c'est néanmoins ainsi qu'elle voit les choses, désormais. Comme June !

« Dis, Ivy ? Toi tu sauverais quelqu'un qu'tu détestes ? T'as fait un serment et tout, j'sais bien... Mais y'a plus personne pour vérifier qu'tu suis bien les règles, non ? » Elle est libre, maintenant, Ivy. Et puis Zelda a l'impression qu'elles s'attardent un peu trop sur sa situation. C'est peut-être normal dans la mesure où c'est elle, la patiente. Mais l'australienne aime bien récolter l'avis de ses camarades sur la moralité et ses dérivés. « Tu sais ta collègue, là, Maeve ? Elle était à deux doigts d'me planter une seringue pour m'buter, la dernière fois que j'l'ai vue au dispensaire ! Et elle aussi elle a fait la promesse de sauver des vies ! Et puis toi... Ben t'as tué quelqu'un aussi alors que t'avais jurée de jamais voler une vie, si j'ai bien compris ? » La gamine hausse les épaules, grimace quand une ondée de douleur se propage le long de sa plaie. « J'veux dire... T'as pas l'impression d'être une sorte de traîtresse par rapport à ton big boss ? Tu te demandes jamais c'qu'il en penserait ton espèce de dieu, là ? » Hippocrate, c'est ça ?


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫    Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫  Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Hello, your name is not Dr Greenthumb ♪♫ -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: