The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -30%
-30% sur le portefeuille Lacoste Chantaco en cuir ...
Voir le deal
56 €

Partagez
- Can't fake another smile -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 2182
MessageSujet: Re: Can't fake another smile   Can't fake another smile - Page 2 EmptyLun 30 Nov 2020 - 23:12

June attrapa le linge que lui avait tendu celle qui fut une amie et entreprit de se débarrasser comme elle pouvait du sang qui avait traversé ses vêtements. Précaution futile, car elle se laverait dès qu’elle en aurait l’occasion, mais elle appréciait le geste – et ne pouvait pas continuer de se balader dans cet état. Elle avait mis de côté sa froideur mais se montra toujours intouchable, détachée, quand elle informa :

- Arizona n’a rien, mais sa mission n’est pas terminée, d’après les informations rapides qu’elle avait eu : elle poursuivait, avec Stanley, Jill et Roza, pour finir le travail, a priori, Jason est blessé par balle au niveau du cou et le jeune Finnegan s’est fait arracher les doigts par un chien.

Bilan effrayant dans l’absolu, bilan satisfaisant d’un point de vue relatif. Si les Skagit avaient bien été tous assassinés, alors la victoire était totale. Mais bien sûr, les gens n’étaient pas que des chiffres sur une feuille, même ici. Il était normal que les proches s’inquiètent, protestent, mais au final, le bien avait été fait. Avec l’ébauche d’une sourire reconnaissant, la rouquine accepta le gilet dont Maeve s’était allégée pour elle.

- Merci.

L’examen était terminé pourtant, l’atmosphère était lourde. Peut-être était-ce la fatigue, peut-être était-ce autre chose. Comme ce fossé infranchissable entre elles deux, creusé par des années d’épreuves qui les avaient mises sur des chemins différents. June se pinça les lèvres en ramassant ses vêtements souillés, prenant soin de ne pas salir le gilet généreusement prêté par la chirurgienne. Avant de quitter la pièce, l’avocate affronta les prunelles acides de Maeve, dont le reproche était… sous-jacent, s’il n’était pas sous-entendu.

- Je comprends que tu n’approuves pas le choix qui a été fait et je ne chercherais pas à te le faire accepter, répliqua la rouquine – même si ce n’était pas le sujet, ce ne serait pas inutile.

Ensuite, elle aurait pu lui demander de lui faire confiance et glisser subtilement comme cette issue était la seule envisageable pour le bien du plus grand nombre, mais cela aurait été futile. La quarantenaire était un esprit bien trop vif pour se lasser apaiser en deux mots et aucune d’elle n’avait l’énergie pour un débat d’idée. June décrocha alors des yeux de la quarantenaire pour se diriger vers la porte et lui glisser finalement, avant de quitter la pièce :

- Merci pour ce que tu fais ici.



Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Survivor
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 457
MessageSujet: Re: Can't fake another smile   Can't fake another smile - Page 2 EmptyMar 1 Déc 2020 - 15:37
Arizona allait bien et c'était tout ce qui lui importait présentement. Elle n'avait ni l'envie ni le besoin d'en connaître plus. Elle ne le supporterait pas. Encaisser avait ses limites, même pour la chirurgienne. Et se détournant, elle laisse June se couvrir et les remettre sur un pied d'égalité, au moins en terme de pudeur. Les bras croisés, le visage fermé, elle l'écoute sans vraiment intégrer ses mots sur l'instant. La canadienne n'a qu'une envie, la voir sortir de son champ de vision. Parce que se contenir devient une épreuve plus compliquée à chaque minute qui défile. À quoi bon exploser ici et maintenant ? Il faut être honnête si l'avocate est responsable de la dernière attaque, elle n'est pas le point central de tous ses maux et il serait quelque peu injuste de déverser son venin sur elle si aisément. La dernière chose qu'elle souhaitait était bien de se donner en spectacle devant la rousse et lui donner quelque chose à avoir à retourner contre elle.
Elle se contente de la fixer, froidement, comme un défi ne serait-ce que d'essayer de la convaincre. Maeve n'était ni un mouton docile ni un pantin que l'on pouvait articuler à son bon vouloir. De même qu'elle serre les mâchoires, lui accordant un dernier regard plus neutre au moment de ce remerciement qu'elle n'attendait pas mais ne l'émeut pas pour autant. Ce n'était pas pour June qu'elle faisait tout ça. Et à dire vrai, elle n'était même plus certaine de savoir pour qui ou pour quoi elle se démenait autant.


Quelques semaines plus tard (Fin Novembre 2020)


Marchant d'un bon pas vers l'accueil elle salue Lizzie avant de récupérer le dossier de June et de continuer sa route vers l'une des salles d'auscultation. Elle ne se rend pas compte que c'est précisément celle-ci dans laquelle, quelques semaines plus tôt, l'avocate l'attendait pour des blessures superficielles.
Cette fois-ci, rien de superficiel. La blessure à la gorge de sa patiente aurait pu lui être fatale. Aurait du lui être fatale. Maeve se souvenait encore de la mare de sang, de Valentine penchée sur sa compagne, de Roza debout, les mains pleines de sang et Clyde, gisant lui aussi dans une mare de sang, mort, une lame plantée dans la poitrine. Ça avait été un épisode plutôt traumatisant. Pas sur l'instant. Les réflexes avaient pris le dessus, et toute la mécanique avait fait le reste. Dissocier la femme et la chirurgienne, faire abstraction de ses connaissances présentes et du fait qu'elle connaissait personnellement la victime. Dans l'urgence, c'est avec ses doigts dans la gorge de leur leader qu'elle avait terminé, pinçant la veine touchée par le cou de couteau qu'elle avait reçu. C'est à califourchon sur elle, toutes deux sur un brancard et soulevées par ses collègues qu'elles avaient fait tout le chemin jusqu'au dispensaire et c'est dans un bloc non loin qu'elle avait pensé, pendant un instant, qu'elle ne pourrait pas la sauver.

Plusieurs semaines après cette attaque, June se trouvait debout, vivante, l'attendant alors qu'elle pénétrait la salle, un sourire fichée sur ses lèvres. Le sommeil était revenu depuis peu et les cauchemars devenaient moins fréquents, de même que la chirurgienne avait décidé de mettre ses jugements hâtifs de côté pour se focaliser sur le présent et surtout, aller de l'avant. « Hey... comment tu te sens ? » Si c'était bien Maeve qui avait pratiqué l'intervention et assuré les soins post opératoires, le relais avait été donné il y a un moment déjà à ses collègues et aux infirmières. Retirer les fils était d'ailleurs une tâche qu'elle aurait pu aisément déléguer mais la quarantenaire aimait s'assurer que la boucle était bouclée et aimait terminer ce qu'elle entreprenait. « Installe-toi je me désinfecte les mains et je suis toute à toi. »


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 2182
MessageSujet: Re: Can't fake another smile   Can't fake another smile - Page 2 EmptyMer 2 Déc 2020 - 10:09
De retour dans le dispensaire. Un mois après son agression, on pouvait dire qu’elle avait eu de la chance. Beaucoup de chance. L’avocate n’était pas du genre à ressasser le passé pour en ronger l’os des regrets, elle préférait filtrer, tirer l’expérience pour ne pas reproduire les erreurs. On ne pouvait pas changer les événements, mais on pouvait en modeler l’impact. C’était ce qu’elle avait fait, c’était ce qu’elle continuerait de faire. Et chaque jours, le tiraillement sur son cou, causé par les points qu’elle venait se faire retirer, était là pour lui rappeler Clyde. Lui rappeler ce contre quoi ils se battaient. La raison d’être même de Fort Ward…

Depuis le banquet, June et Maeve n’avaient pas vraiment eu l’occasion de dissiper le non-dit resté en suspens. Peut-être que l’occasion ne se présenterait jamais, car ce n’était peut-être pas l’essentiel. Néanmoins, on lui avait raconté ce qu’avait fait la chirurgienne pour la sauver et… ce n’était pas qu’une question de clarté d’esprit, de talent ou de serment d’Hippocrate. La femme ici présent aurait très bien pu la laisser se vider son sang. Elle aurait pu se contenter d’une vaine pression, donnant l’illusion qu’elle l’amenait au dispensaire pour mieux la laisser s’éteindre. Le terroriste aurait porté le chapeau, l’affaire était close.

Non cette nuit là, la rouquine avait réalisé que certaines personnes étaient capables de se battre pour elle non pas par adhésion à ses ambitions ou par crainte, mais simplement… pour sa personne. Ou en tout cas, elle ne pouvait croire dans le cas de Maeve, qu’il s’agissait d’un pur calcul. Ce fut probablement ce qui la motiva à offrir un sourire timide en arrivant dans la salle d’auscultation, et à renseigner en toute transparence.

- Ça va. Je me fatigue plus vite mais… je récupère, observant la chirurgienne qui exécutait ce qu’elle avait annoncé, elle précisa, les migraines se sont arrêtées aussi.

Car ça avait été le pire au début : outre la douleur de la blessure et la faiblesse causée par l’anémie, il y avait eu des maux de tête postopératoires qui lui donnaient l’impression que son cerveau était sur le point d’exploser. Aujourd’hui, June était encore un peu pâle et se trouva plus fébrile qu’avant l’agression mais dans l’ensemble, elle était remise.

- Tu seras bientôt débarrassée de moi, glissa-t-elle sur le ton de la plaisanterie – art qu’elle ne maitrisait pas vraiment.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Survivor
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 457
MessageSujet: Re: Can't fake another smile   Can't fake another smile - Page 2 EmptyMer 2 Déc 2020 - 14:07
Se lavant soigneusement les mains dans un schéma précis, elle tourne cependant le visage vers l'avocate pour écouter et acquiescer à ses propos. « Tu as perdu beaucoup de sang. Ajouter à cela le traumatisme psychologique... » Elle ne sous entendait pas que June était faible ou plus perturbée qu'une autre, mais une attaque aussi violente et la fine ligne qui l'avait séparé de la mort aurait choqué n'importe qui, même un roc comme elle. « … l'anesthésie et l'intervention en elle-même, ça n'a rien d'anormal. » Ce besoin irrépressible de se raccrocher à un raisonnement logique pour ne pas se laisser aller à l'émotionnel et aux souvenirs liés à cette soirée. « Mais je suis contente d'entendre que tu vas mieux. » Il lui faudrait encore du temps pour se remettre pleinement. Bien que transfusée rapidement pendant et après l'opération, le corps ne se remettait complètement d'un tel traumatisme après plusieurs mois. Ce n'était sans doute pas ce que sa compatriote avait envie d'entendre et elle ne va pas plus loin dans le débat, terminant la désinfection des mains et les essuyant avant de se rapprocher de sa patiente, enfilant une paire de gants.

Arrivant à sa hauteur, la chirurgienne ne peut retenir un sourire quelque peu amusé. « Voilà qui illumine ma journée... » Elle use d'ironie évidemment. Aller de l'avant signifiait également mettre de côté sa rancoeur envers leur leader et retrouver l'ancienne Maeve, disparue progressivement ces derniers mois. Ajustant ses gants, elle avance le matériel dont elle aura besoin pour retirer ses sutures, préparé avec soin par Lucy. « Je vais commencer par retirer le pansement. Et je ne te mentirai pas en te disant que tu ne sentiras rien... » Ce n'était pas douloureux en soi, juste désagréable, mais rien qu'elle ne connaît déjà. Y allant le plus délicatement possible, elle en décolle les bords, s'assurant de ne pas tirer les fils et la cicatrice encore récente, le jetant dans un sac prévu à cet effet non loin de là.

Reposant ses yeux sur la gorge de June, ses yeux bloquent de longues secondes dessus. Ses gestes se suspendent. Depuis plusieurs semaines Maeve n'a pas revu la plaie. Et se retrouver face à celle-ci la ramène à ce fameux soir, à la vision de l'avocate étendue sur le sol dans une mare de sang, pâle comme la mort et inconsciente. Elle avait eu l'air si fragile à cet instant. Si fragile... Ses yeux percutent ceux de la rousse et elle se reprend. « Excuse-moi... » Se raclant la gorge elle prépare une solution saline qu'elle badigeonne sur une compresse dans le but de désinfecter plaie et fils considérés comme septiques et donc éviter ainsi tout risque infectieux par la suite. Nettoyant doucement la plaie, le silence s'invite. Plus elle étudie la cicatrice, plus elle se rappelle de la soirée et de l'intervention et plus elle prend conscience de la chance que la quarantenaire a eu et du risque de la communauté de la perdre. « Je... » Merde c'était plus compliqué que ça n'y paraissait. « Je suis contente... que tu t'en sois sortie. » Un instant ses yeux rencontrent à nouveau les siens, mais la gêne est trop grande et Maeve se détourne à nouveau, faisant mine de se concentrer sur son travail. Elle tamponne la plaie avec une compresse sèche soigneusement et aussi délicatement que possible. Une autre façon de lui dire qu'elle était heureuse qu'elle ne soit pas morte. Malgré leur dernière entrevue, malgré ses froideur, la rancune, la rancoeur.


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 2182
MessageSujet: Re: Can't fake another smile   Can't fake another smile - Page 2 EmptyJeu 3 Déc 2020 - 0:55

L’esquisse de sourire sur son visage d’albâtre se mua en ébauche de grimace quand Maeve commença à ôter le pansement : ce n’était effectivement pas agréable. Et à la fois, c’était anecdotique, comparé à la blessure qu’il recouvrait. Elle n’avait rien dit aux explications de la spécialiste sur sa faiblesse, car il n’y avait rien à en dire. L’avocate n’avait pas l’intention de se laisser abattre, ni de prolonger un congé. Le camp avait besoin d’elle à son poste et… dans la mesure où l’essentiel de ses tâches pouvaient s’effectuer dans l’enceinte de Fort Ward, elle ne courait pas un gros risque.

Sentant que les gestes de la chirurgienne s’étaient arrêtés, la rouquine chercha son regard et y buta, provoquant des excuses. Une simple moue, silencieuse, pour lui signifier que ce n’était rien, puis elle attendit à nouveau. June n’était pas bonne en empathie, alors si elle pouvait deviner l’origine du trouble de celle qui fut une amie, elle ne savait tout simplement pas comment réagir. Une partie d’elle était tentée d’avouer à Maeve ce qu’elle pensait vraiment à son sujet. Qu’elle voulait la préserver non pas uniquement parce qu’elle était « utile », mais aussi parce que…

Et c’était là qu’elle pêchait, sur la suite de ce « parce que ». Car maître June Dakota Phelbs n’était ni compassion, ni affection, ni attachement d’aucune sorte. C’était en tout cas un modèle qui avait bien fonctionné jusqu’à… jusqu’à Valentine, probablement. Et surtout jusqu’à ce que la vie prolongée dans une petite communauté ne démonte ses principes les plus profondément ancrés. L’homme était de nature sociale… et elle n’échappait pas à la règle.

- Je suis contente que tu m’aies sauvé la vie, rétorqua-t-elle du tac-o-tac.

Leurs yeux se trouvèrent à nouveau, la rouquine ne se détourna pas, la spécialiste le fit la première. C’était la pure vérité : l’avocate aimait vivre. Aussi pragmatique, glacial et mathématique était sa vision de l’existence… elle n’était pas nihiliste, ni dépressive. Et dans un sens, cette mort-ci aurait été un échec – et elle détestait les échecs. Elle n’arriverait pas à dire ce qu’elle pensait à Maeve… mais elle pouvait faire autre chose, sans savoir où ça la mènerait.

- Tu te souviens… de quand je me suis fais ça ?

Elle lui montra la paume de sa main droite, traversée par deux cicatrices blanchâtres, de la base de son index à l’extrémité gauche de sa paume. A l’époque, déjà plus de deux ans avant, elle avait raconté qu’elle s’était coupée sur un vase, ce qui n’était que la partie émergée de l’iceberg…

- Je me suis coupée sur un vase… en me défendant contre un homme qui m’agressait…, ses orbes s’étaient perdus dans le vague, comme s’ils y puisaient les souvenirs violents et saccadés, sa voix était neutre, presque absente, comme Clyde, il s’était introduit chez moi… c’était en pleine nuit et… je vivais seule à ce moment-là. Lui aussi a essayé de me… me tuer pour ce que je suis, un sourire sans joie fendit brièvement son visage, sa langue s’attarda sur ses incisives alors qu’elle réfléchissait, il avait d’autres intentions avant le meurtre par ailleurs mais… qu’importe, balaya la rouquine, Evelyn et Donovan m’ont aidé, on a fait sortir le corps, c’est passé pour une disparition à la chasse.

Et comme il s’agissait d’un individu déjà à la marge, connu pour sa misogynie, personne ne s’était attardé sur le sujet. June avait fait disparaître une arme des registres, celle que son agresseur était supposée avoir sur lui lors de sa disparition factice… sauf qu’elle était en fait dans son bureau, pour les urgences. La boucle était parfaite et maintenant que son ancienne assistante et son petit-ami militaire étaient morts, il n’y avait plus de complices ni de témoins.

- Là où je veux en venir je crois c’est… Clyde n’était pas le premier ; et il ne sera sans doute pas le dernier. Être une cible fait partie du job, à nouveau, ses yeux cherchèrent veux de la chirurgienne, la commissure de ses lèvres esquissa une inflexion douce, qui se voulait rassurante, ça ira pour moi, ne t’en fais pas.



Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maeve Wheelan
Survivor
Maeve Wheelan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 457
MessageSujet: Re: Can't fake another smile   Can't fake another smile - Page 2 EmptyJeu 3 Déc 2020 - 12:32
« Je n'étais pas seule... » Et sans les réflexes de Valentine, elle serait arrivée trop tard pour la sauver. Prétentieuse, mais pas dans l'optique de s'attribuer les mérites d'autres, si tenter qu'ils puissent être qualifiés ainsi dans cette situation. Préparant le matériel pour enfin retirer les points, elle ne détourne son regard que lorsque l'avocate lui présente sa main où deux fines cicatrices la strient encore. Elle acquiesce, se rappelant vaguement l'histoire. Ce n'était qu'une banale coupure à l'époque, rien de bien extraordinaire. Un accident ordinaire qui n'avait pas marqué la mémoire de la doc. Et pourtant..
À nouveau elle interrompt ses gestes, scalpel dans une main et pince dans l'autre, fronçant les sourcils face à l'aveu de la rousse. Relevant ses yeux sur sa patiente, les siens ont fui vers un point dans le vide et elle sent sa gorge se serrer quand les explications se muent en images qu'elle ne parvient pas à contrôler. Elle doit se remémorer l'époque, les circonstances, les personnes. Elle ferme les yeux un instant quand elle devine une tentative de viol et déglutit péniblement, avant de les rouvrir quand enfin, elle identifie l'agresseur. Un visage qui s'était terni avec le temps mais dont le souvenir refait surface. Son prénom lui échappe, et elle se souvient seulement qu'il méprisait les femmes et demandait toujours à être ausculté par Ismaël. Elle comprend le secret, comme tout était passé comme une lettre à la poste à ce moment précis, comme chacun avait continué de faire sa vie sans plus se préoccuper de cet homme. Un vague souvenir, c'est tout ce qu'il restait de lui. Et deux plaies palmaires qu'elle avait soignées, sans jamais en deviner la véritable origine.

Elle aurait aimé trouver les mots, mais rien ne semblait sonner juste, formulé silencieusement dans son esprit. Elle aurait aimé lui dire qu'elle était désolée, mais ce n'était pas sa faute. Elle aurait aimé lui dire qu'elle comprenait, jouer de cette empathie qui lui semblait si naturelle. Mais Maeve doutait que leur leader veuille entendre ces mots. Encore plus qu'ils passent pour de la pitié qui n'était pas.
Muette, la canadienne se perd un instant dans ses pensées. Elle ne sait pas pourquoi l'avocate vient de se confier ainsi à elle. Maintenant. Ici. Ni ses intentions. Et elle s'en veut de se méfier et de penser automatiquement à une ruse quelconque alors que, pour la première fois depuis une éternité, June se livre, mais c'est ainsi. Elle aurait aimé avoir confiance. Elle aurait aimé que les choses soient différentes entre elles, mais ce n'était pas le cas.

Les instruments toujours dans les mains, elle ne trouve pas les mots, superflus. « Je comprends certains sentiments de Clyde, dans une certaine mesure. Je comprends son malaise ici, son besoin de retrouver ses amis, sa tentative de fuite. » Elle l'avait apprécié, après tout, et cracher sur cela maintenant aurait été hypocrite. « Mais rien ne justifie ce qu'il t'a fait. Absolument rien. Ni ce qu'Il t'a fait. » Et par ce Il elle désignait son premier agresseur. Et parce que le reste lui semble sonner faux, elle se rapproche de la jeune femme, commençant ce pour quoi elle est venue. Décollant un bout de fil collé à la peau à cause des pansements successifs, elle le coupe précautionneusement à l'aide du scalpel, reposant ce dernier dans le bas métallique avant de continuer à la pince. Elle se montre la plus douce possible, sachant que l'opération est plus gênante que réellement douloureuse. À chaque fois elle vérifie chaque point et la cicatrisation de la plaie, plutôt satisfaite du résultat. C'est encore boursouflé, mais le temps atténuera cela. Encore troublée par les révélations de June, elle se mue dans un silence salvateur, et ne fait une pause que lorsqu'elle en est à la moitié, désinfectant à nouveau la zone maintenant libérée des fils. « Je ne suis pas toujours d'accord avec tes décisions. Et je ne serai jamais d'accord avec ce qui s'est passé l'autre fois. » Du moins l'espérait-elle. « Et je sais que ce n'est pas ce que tu me demandes mais... ce job... tu es la seule à pouvoir le faire June. » Elle cherche son regard, ne le fuyant pas cette fois. « Je ne suis pas assez hypocrite  ou stupide pour nier que ce que tu as mis en place est également ce qui m'a gardé en sécurité jusqu'ici. Je te blâme pour certains choix, pour certaines actions, en sachant pertinemment que je ne pourrais pas les faire. » Et pour cela elle la respectait. La plupart du temps. « Tu es la seule capable de mener cette barque. Je sais que d'autres pensent qu'ils ont les épaules, la carrure, ce qu'il faut là où il faut mais c'est faux. Il n'y a que toi. »

Elles auraient pu définitivement être tout un tas de choses autres que ces deux étrangères. Elles auraient pu.


+ Do your worst, I'll do my best +
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 2182
MessageSujet: Re: Can't fake another smile   Can't fake another smile - Page 2 EmptyJeu 3 Déc 2020 - 15:07
Une bref expiration sceptique lui échappa quand la chirurgienne confia « comprendre le malaise » de Clyde. Non, malheureusement, elle ne comprenait pas. Car comme Maya, comme Roza, comme toutes les personnes qu’il avait su approcher et apprivoiser, Maeve s’était laissée embrouiller par sa flûte de pan. L’avocate était la seule à l’avoir vu tel qu’il l’était et… son pêché avait été de vouloir l’utiliser trop longtemps. Elle aurait dû en tirer un avantage et le liquider aussitôt, pas abuser du filon.

De temps en temps, elle frémissait, bloquait brièvement sa respiration, esquissait une grimace. Se faire retirer ces points n’était pas agréable mais il était évident que la médecin faisait de son mieux. Le silence vibrant qui les enveloppait fut brisé à nouveau par le timbre de la voix de la chirurgienne, qui marquait une pause dans sa tâche. Une confidence, authentique, flatteuse, qui résonnait avec l’analyse qu’Ela avait formulée le mois précédent.

June pivota légèrement la tête pour pouvoir rencontrer le regard de cette précieuse alliée. Vraie qu’elles étaient là depuis le début… rares étaient maintenant ceux qui avaient vu le début de Fort Ward et pu apprécier toute son évolution. Un demi-sourire énigmatique étira les lèvres pâles de la rouquine qui répondit simplement :

- Je sais.

Il n’y avait pas de trace d’arrogance dans ses prunelles émeraudes, ni de suffisance sur son visage ivoirin. Mais pour mener cette croisade contre l’adversité, le capitaine devait être fort, solide, sûr. Si elle n’était pas convaincue de sa légitimité à un poste pour lequel elle n’avait été ni élue, ni choisie, alors autant rendre les clefs du royaume tout de suite. Douter de soi, c’était douter de tout ce qu’on faisait. Elle n’avait pas ce luxe, malheureusement.

- Merci, souffla-t-elle quand même.

L’intonation était plus fragile, imprécise, parce qu’elle retombait dans cet affectif qu’elle ne savait pas gérer. L’avocate avait toujours dit qu’elle n’occupait pas sa position pour se faire des amis ; et… finalement, elle avait l’impression que ces « amis » s’étaient faits d’eux-mêmes. Mais comme elle était « elle » et que la pente de cette discussion la mettait mal à l’aise, elle revint sur un sujet qu’elle maitrisait : celui de l’éloquence aseptisée.

- Ne te sens pas trop mal pour Clyde. Il est venu ici après avoir torturé ce qui restait de nos anciens partenaires d’American Dream, avec l’intention de faire du mal à Fort Ward, elle se pinça les lèvres et précisa : dès le début, il m’a avoué en face être habitué à semer le chaos dans les communautés et que c’était ce qu’il comptait faire ici. J’ai juste…, elle poussa un soupir, j’ai juste joué un jeu dangereux trop longtemps parce qu’il était utile. Ça n’arrivera plus, affirma-t-elle avec fermeté.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can't fake another smile   Can't fake another smile - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Can't fake another smile -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: