The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -23%
Télétravail : Logitech Business Webcam ...
Voir le deal
84 €

Partagez
- Un violon d'ingres [Tori et Edwin] -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1566
MessageSujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Un violon d'ingres [Tori et Edwin] - Page 2 EmptyDim 15 Nov 2020 - 19:57
Arigatōgozaimashita, souffla-t-elle en réponse à Edwin lorsqu’il lui dit qu’elle avait une très belle voix.

C’était une manière de le remercier plus avant. C’était bien la première fois dans sa vie qu’on complimentait ça chez elle. Peut-être que la rareté faisait aussi la beauté. Disait-on des personnes trop bavardes qu’on aimait leur timbre ? Est-ce que le fait d’y être déjà habitué ne jouait pas, à force, sur l’appréciation qu’on avait à ce sujet ? Tori y songea brièvement en écoutant son désormais voisin qu’elle scruta du coin de l’œil. Son faciès lui disait tellement quelque chose qu’elle peinait à seulement penser à autre chose. Ce fut que plus tard qu’elle comprit, quand il se présenta vraiment. Son visage s’éclaira de surprise, et d’une pointe de certitude notable :

Oh, je vois ! Je n’ai pas joué sur les musiques de ce film, mais je l’ai vu à sa sortie, admit-elle à l’écrit en présentant à Edwin ses mots. Vous êtes vraiment violoniste alors ?

Elle était curieuse, évidemment. Ça faisait longtemps pour elle aussi qu’elle n’avait pas joué, encore moins avec quelqu’un qui était capable de lui rendre la réplique. Pour tout dire, Tori était surtout contente de constater qu’en plusieurs mois sans pratiquer, elle n’avait pas trop perdu de sa technique. Ça lui faisait évidemment peur de ne plus être aussi compétente qu’avant, la musique était la seule chose qui lui permettait d’être véritablement elle. Ne plus pouvoir communiquer par ce biais, c’était se rendre véritablement muette au monde.

Mon instrument de prédilection est le violoncelle, j’en fais depuis mes neuf ans, mais j’ai commencé le violon plus tôt, confia-t-elle à son nouvel ami. Mes parents trouvaient ça moins dangereux que l’escalade, le baseball, le karaté, le judo, la gymnastique et… Après toutes les activités existantes ou je n’étais pas très douée, elle rit.

Le souvenir de cette vie de famille révolue lui donnait l’impression qu’elle existait encore, quelque part. Ces moments étaient précieux dans son esprit, des histoires qu’elle se racontait en boucle pour réussir à rêver d’autre chose que des horreurs du monde.

Je suis contente de vous rencontrer, Edwin, admit-elle ensuite avec un sourire de circonstances.


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Edwin Broden
Inglorious Fuckers
Edwin Broden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 619
MessageSujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Un violon d'ingres [Tori et Edwin] - Page 2 EmptyLun 16 Nov 2020 - 15:23
J’ai un petit rire quand elle comprend enfin qui je peux être, elle me dit qu’elle n’a pas joué la musique de celui-ci. C’est normal : « Le film est sorti en 2001, je ne pense pas que vous étais déjà musicienne. vous me semblez un peu jeune. » Moi-même j’avais à peine vingt ans lors du tournage, je sortais d’un film pour adolescent

« Oui, je suis violoniste à mes heures. Je suis tombé amoureux de cet instrument pendant que je préparais le film. Je devais avoir une doublure main à la base, mais j’ai voulu apprendre la gestuelle, pour paraitre crédible, puis j’ai appris quelques notes et finalement, j’ai décidé de préparer le rôle en voulant jouer tous les morceaux du film. » C’était le bon temps , tout était plus simple, plus… joyeux, même si Adonis n’était pas du tout un rôle amusant, il régnait une bonne entente sur le plateau. J’en aurai presque eu un soupire de nostalgie.

D’ailleurs, j’ai pas pu m’empêcher de lui raconter une anecdote: « Après le tournage, je suis repartis avec le violon d’Adonis et je me suis arrangé pour le placer dans absolument tous mes films après ça, je passais tous mon temps libre à en jouer sur les tournages. Dans « Men of Valor », je croyais qu’on avait un jour de repos et je suis allé jouer sur le plateau. Sauf qu’en fait, ils étaient en train de tourner une grande scène de bataille ! J’ai gâché une scène qui se préparait depuis trois semaine et qui avait couté trois millions de dollars. » Bon le réalisateur était un gars bien, il a réussi à faire quelque chose de tout ça, mais ça avait jasé à l’époque ! J’ai ris de ma bêtise avant de faire signe du doigt à Tori, je venais d’avoir une idée : « Violoncelliste vous disiez ? Je n’ai jamais joué de cet instrument, je… ne bougez pas ! »

J’avais vu un violoncelle dans l’arrière-boutique, je suis allé le cherché en oubliant la prudence et en laissant mon arme sur le comptoir. Pour revenir et lui tendre, c’était quand même plus lourd qu’ un violon ! « Moi aussi je suis content de vous rencontrer Tori et je crois que lui aussi le sera. » Je me suis installé sur le comptoir et j’ai regardé la petite japonaise manipuler le violoncelle que je lui avais mis entre les mains. Si je pouvais avoir un concert et une démonstration, ce serait formidable ! J’ai un sourire sur le visage, pour la première vraie discussion que j’ai en cinq ans, ça se présente plutôt bien !


I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1566
MessageSujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Un violon d'ingres [Tori et Edwin] - Page 2 EmptyLun 23 Nov 2020 - 18:51
Je l'étais déjà, si, fit-elle avant d'esquisser un sourire de circonstances. Enfin, j'apprenais, précisa-t-elle.

Elle rigola sur le coup. Un rire clair, teinté des souvenirs de son enfance, encore intenses dans sa mémoire, si présents et forts. Elle pouvait sentir la présence de son frère dans son dos, silencieux comme d'ordinaire, mais à l'écoute de la moindre de ses fausses notes. Discrètement, il tapait le rythme sur ses cuisses pour l'aider à le garder, et usait de patience pour faire en sorte qu'elle reprenne là où elle s'était arrêtée. Son petit frère avait été son premier véritable fan, son premier soutien, avant même ses parents.

Elle releva le nez vers Edwin alors qu'il parlait, et l'écouta avec patience tout du long. De son histoire avec ce violon auquel il s'était attaché, comme une véritable histoire d'amour tout compte fait, une sorte de coup de foudre au ralenti quand on découvre une personne et qu'on apprend à l'aimer pour de vrai. Tori avait toujours pensé que l'amour pouvait ressembler à ça. A la douceur de l'habitude, ce confort délicieux dans le creux des bras d'une personne qui comprend au fur et à mesure qu'on la découvre. Les qualités qu'on admire, les défauts qu'on adore.

Ce fut presque d'un bon d'ailleurs qu'Edwin se leva, et fit sursauter sa voisine au passage. Dans un fracas au fond de la boutique, elle le regarda revenir avec l'instrument massif qu'elle aimait de toute son âme. Ses yeux s'arrondirent alors, elle se redressa dans la foulée pour s'approcher, tremblante :

Shinjirarenai ! S'exclama-t-elle avec force.

Venant récupérer le violoncelle, la japonaise le scruta sous tous les angles. Son poids, sa taille, la forme de ses courbes, l'ampleur de son tronc. Sa caisse poussiéreuse. Ses doigts l'effleurèrent comme un amant le ferait sur la peau d'une femme qu'il déshabille pour la première fois. Le coup de foudre, elle le vivait à nouveau, avec une émotion silencieuse qui emplit ses yeux de larmes de joie.

Les cordes sont usées mais... elle renifla, retenant un sanglot. Je ne vais jamais réussir à le ramener chez moi, fit-elle pour elle-même en reniflant cette fois. Un autre rire lui échappa. Elle se sentait ridicule et à la fois, c'était tout naturel. Cachant ses larmes dans la manche de son haut, elle reprit d'une voix enrouée : Gomen nasai... s'excusa-t-elle.


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Edwin Broden
Inglorious Fuckers
Edwin Broden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 619
MessageSujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Un violon d'ingres [Tori et Edwin] - Page 2 EmptyMar 24 Nov 2020 - 1:31
Sa réponse m’amuse, c’est vrai qu’on peut être musicien quand on est enfant, Mozart l’a assez montré. J’applaudis en riant un peu « On a donc affaire à une musicienne née, impressionnant » Forcément, la fille elle a apprit à jouer alors qu’elle était enfant, moi je n’ai appris que bien plus tard… tu m’étonnes qu’elle soit meilleure que moi, mais c’est mérité en tout cas. Je ne dis rien pendant que je l’observe examiner l’instrument. Je la vois prendre son bout de papier pour inscrire quelques mots et… pleureur, elle pleure pour de vrai ? « On est chez un luthier non ? Si tu veux des cordes neuves, tu peux toujours fouiller un peu. Je ne sais pas trop ce qu’il faudrait, je te fais confiance. »

Elle me remercie, ça ressemble à des larmes de joies en tout cas, j’pense être assez douée en émotion humaine pour pouvoir l’affirmer, la fille est contente. « Je peux te le porter au moins jusqu’au NML, après tu devras te débrouiller, si tu es intéressée » Entre musicien on peut bien s’entraider un peu non ? Et puis, je crois que ça lui ferait vraiment plaisir de repartir avec et peut-être qu’elle est aussi un peu triste de pas pouvoir prendre le « cadeau ». Cadeau oui et non car elle l’aurait certainement trouvé même sans mon aide.

L’air un peu gêné, je lui dis en riant à moitié : « Je ne pensais pas provoquer une telle réaction en donnant ça, on dirait que ça t’a manqué de pouvoir jouer de la musique… Je t’avoue que je serais devenue cinglé, enfin encore plus, si je n’avais pas eu mon violon. » J’ai une pensée nostalgique en repensant au premier morceau que j’ai joué après la fin du monde, c’était du Chopin et l’ironie, c’est que j’ai oublié ce que j’avais joué. Je savais que c’était Chopin, mais quant à me souvenir du morceau… et bien j’en suis incapable maintenant. Je regarde les larmes finir de sécher aux coins des yeux de Tori, la pauvre, je me demande ce qu’elle a vécu pour réagir si profondément devant un simple violoncelle.




I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1566
MessageSujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Un violon d'ingres [Tori et Edwin] - Page 2 EmptyMar 24 Nov 2020 - 19:35
L'émotion. C'était ça qui la submergeait totalement actuellement et qui la forçait à ravaler ses larmes. Elle épongea dans ses manches ses sentiments et retint un énième rire troublé par ces quelques maux qui se mélangeaient dans son esprit. C'était si fort. Si beau. Elle ne pouvait s'empêcher de toucher les cordes, les effleurer, pour ressentir tout ce qui l'habitait lorsqu'elle jouait. Le cœur serré par la passion, elle releva le nez vers Edwin. Il avait raison, elle avait ce qu'il fallait ici pour changer ces cordes. Avec précaution elle allongea l'instrument au sol et chercha autour d'elle.

Ce fut au bout d'un long moment qu'elle trouva ce qu'il fallait pour ça. Revenant se positionner, ce fut avec la patience d'un chirurgien en pleine opération qu'elle entreprit le changement des cordes. Elle les défit avec soin, venant les détendre d'abord avant de passer comme une couturière dans les interstices dédiés. Relevant le regard vers le brun, elle secoua la tête néanmoins, sans doute trop rapidement pour que ça soit innocent :

Je ne peux pas aller au No Man's Land, confia-t-elle finalement en revenant procéder. Gênée, elle pinça les lèvres et tâcha de ne pas s'appesantir sur la question. C'était comme ça désormais et elle ne pouvait pas faire prendre de risque à Gabriel qui l'avait escorté jusqu'à pas loin. D'ailleurs, son temps serait à un moment écoulé. Elle devrait le rejoindre, et s'arranger pour ramener l'objet auquel elle tenait sans passer pour une folle. Les autres allaient la maudire, surtout qu'il prenait énormément de place. C'était toujours plus aisé de promener un violon qu'un violoncelle. Je vais me débrouiller, je pense, assura-t-elle.

Ses yeux sombres se relevèrent à nouveau vers lui. Elle comprenait. Devenir fou sans musique, sans contact, sans... Sans tout. Elle aussi avait passé des périodes très difficiles dehors, à ne même pas s'adresser la parole, à fuir le reflet du miroir dans l'espoir de ne pas se reconnaitre dedans, et de s'oublier aussi. La gorge nouée, elle reprit les signes en passant une troisième corde avec précaution :

Tu es tout seul, toi ? Demanda-t-elle doucement. Tu n'as personne à rejoindre ?

Comme à son habitude. Tori était prête à recueillir tous les chiens errants du quartier. Et si ce chien était un chat, un loup ou un tigre, qu'importait donc. Elle ne faisait pas la difficile.


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Edwin Broden
Inglorious Fuckers
Edwin Broden
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 619
MessageSujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Un violon d'ingres [Tori et Edwin] - Page 2 EmptyMer 25 Nov 2020 - 0:23
Ma remarque semblait avoir fait mouche, j’ai observé Tori qui coucha son instruement avant de s’occuper de lui avec une remarquable concentration et une grande rapidité. Elle ne s’interrompit que pour me dire qu’elle ne pouvait pas aller au no man’s land. « D’accord je comprends. » C’était pourtant l’endroit central du coin et c’est censé être l’endroit où tout le monde peut aller, ça voudrait dire qu’elle s’est attiré des ennuis ? Ce n’est pas mon affaire, je compatis simplement en acceptant son explication et en ne cherchant pas plus loin : « J’espère que ça va aller pour toi et que les problèmes que tu as se régleront un jour. »

Du coup, pour changer de sujet, j’ai un peu parlé de ma survie depuis la chute, en restant assez vague mais aussi en évitant de dire que je passais le temps et que je réagissais aux problèmes rencontrés en me prenant pour mes rôles. Je ne veux pas passer pour un dingue, même si c’est car je me prends encore un peu pour Adonis que je suis aussi courtois avec elle ! « Je vie tout seul, avant la chute j’étais seul et en fait, j’ai… Je me suis adapté, j’ai improvisé comme je pouvais. Mais pour rester en vie, je suis resté prudent et je suis resté dans mon isolement. » Je l’observe finir de remettre sur pied son instrument, si elle désire m’écrire son histoire, je pense qu’elle le fera d’elle-même, mais comme elle semble assez secrète et timide je n’ai pas trop d’espoirs à ce sujet.

Je la complimente plutôt sur son travail efficace pour réaccorder son instrument : « C’est du beau travail en tout cas, j’aimerai être aussi rapide quand je le fais pour mon violon. » La dernière fois que j’ai changé mes cordes, j’ai passé trois heures à les tendre correctement et surtout à les réacorder… Vous savez à quel point c’est compliqué de réaccorder sans boitier électronique ? Avant tout ça… je ne le savais pas, mais depuis qu’il m’a lâché j’ai du mal à… « Tu peux m’aider peut-être ? A accorder mon violon, je n’ai pas l’oreille pour le faire correctement, avant j’avais un accordeur électronique mais il est en panne et je n’arrive pas à en trouver. Une musicienne professionnelle comme toi. Tu dois avoir un truc ? »

Parler musique, après tout ce temps, qui l’aurait cru ? Je lui tends mon violon pour qu’elle m’aide, les yeux pleins d’espoirs.


I'VE SPENT SO LONG IN THE DARKNESS
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Administratrice
Inglorious Fuckers
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 1566
MessageSujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Un violon d'ingres [Tori et Edwin] - Page 2 EmptyMer 25 Nov 2020 - 10:57
Elle hocha la tête, dans un merci silencieux alors qu'il lui souhaitait que ses problèmes se règlent. Sans savoir quoi lui dire de plus, elle n'avait aucune envie de lui raconter l'histoire, celle qui la conduisait à se cacher et à éviter les ennuis, les gens, les chasses, les communautés. Mais à la fois, elle avait dans l'envie que ça se règle pour de vrai, qu'il n'y ait plus besoin de se planquer pour survivre. Quand ? Quand aurait-elle cette chance ? Quand pourrait-elle être enfin libre de ses mouvements, libre de ne plus avoir peur ? Un soupir lui échappa, elle termina le changement des cordes habilement, comme des réflexes qui ne se perdaient pas. A l'instar de savoir faire du vélo, tout lui revenait facilement...

Même si, Tori sur un vélo, c'était une toute autre histoire, particulièrement dangereuse pour elle et pour les autres surtout.

Elle prêta l'oreille à Edwin à nouveau et hocha la tête. Elle comprenait l'idée qu'il avançait. Le fait d'être seul depuis tout ce temps, ça devait être une manière de se protéger des grosses communautés, des gens surtout, les plus dangereux étant souvent inclus dans les endroits qu'on pensait les plus sûrs. Elle ne chercha pas à l'interroger davantage, se contentant de tendre la main vers lui pour récupérer son instrument. Quand il le lui passa, elle l'observa longuement avant de le caller entre ses cuisses pour pouvoir le maintenir fermement, et happa les cordes doucement.

Dans la lutherie, un silence fut entrecoupé des notes qu'elle tirait pour ses accords. Là, progressivement, elle réajusta les sonorités de l'instrument, faisant signe à Edwin de venir la regarder faire. A l'aide de son crayon, elle marqua sur le manche les endroits qu'elle utilisait pour retrouver les mêmes notes sur la corde du dessus, et répéta à plusieurs reprises l'accord pour qu'il puisse l'enregistrer dans un coin de son esprit. Qu'est-ce qui était juste ? Qu'est-ce qui ne l'était pas ? Il allait sans dire que ça avait pris des années à la musicienne pour avoir la bonne oreille pour ça, des années de travail pour savoir toutes ces informations.

Quand ce fut fait, elle cala le violon sous son cou et joua brièvement. Un morceau court et efficace, presque taquin. Dans un sourire de circonstances, elle le rendit à Edwin. Satisfaite. Et heureuse qu'il puisse retrouvé ce qui lui plaisait, lui aussi.

Tu vas rester seul ensuite ? Demanda-t-elle alors sur son carnet. Tu peux rentrer avec moi, dans mon groupe si tu veux. La proposition était lancée.


Us against them
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Un violon d'ingres [Tori et Edwin]   Un violon d'ingres [Tori et Edwin] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Un violon d'ingres [Tori et Edwin] -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: