The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -30%
-30% sur le portefeuille Lacoste Chantaco en cuir ...
Voir le deal
56 €

Partagez
- Dear old dad ♫ -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 5032
MessageSujet: Re: Dear old dad ♫   Dear old dad ♫ - Page 2 EmptyVen 13 Nov 2020 - 13:22
« Une quête d'espoir ? »
Elle suppose qu'Oswald n'a pas tout à fait tort en exposant les choses de cette manière. Elle est de toute façon trop occupée à dévorer son plat pour nuancer immédiatement les propos de son interlocuteur. « Moi j'vois surtout des gens qui ont peur de la mort et qui s'rassurent en s'disant qu'ils pourront aller voltiger dans les nuages une fois qu'il se seront fait bouffer ! Ou alors qui sont trop lâches pour aller s'battre et qui s'cachent derrière de beaux principes à la con ! » L'ennui c'est surtout qu'elle considère que les gens animés par de réelles convictions - comme Eve - sont plutôt l'exception. Combien d'entre eux vont à l'église dans le seul but de soulager leurs consciences ? « C'te bande de simplets, là ! » maugrée-t-elle avant d'engloutir un nouveau morceau de viande.

« Tu veux que j'te signe une décharge ? » s'amuse-t-elle quand le cuisinier semble croire qu'elle  pourrait s'étouffer. C'est bon là, elle gère. Il paraît que des gens sont morts à cause de ça, ouais. Mais ils devaient pas non plus être bien malins, ceux-là... Mais c'est la dure loi de la sélection naturelle après tout ! « T'inquiètes pas ! Ta cuisine est bonne mais pas assez pour m'pousser au suicide ! » Il ne faut pas déconner non plus !

L'australienne poursuit l'opération nettoyage d'assiette tandis que l'autre lui avoue qu'il était zoologiste autrefois et qu'il cuisinait pour ses filles. Zelda sait bien que ces dernières ne sont pas là sans quoi elles vivraient probablement avec lui. Et puis Ela les aurait quand même évoquées. « Elles sont mortes comment ? » demande-t-elle, animée par une curiosité sincère bien que malsaine. « C'était des rôdeurs ? Des pillards ? » Il y a tellement de façon de mourir aujourd'hui...

« Et du coup tu t'es retrouvé bloqué ici quand les choses sont parties en couilles, c'est ça ? » le questionne-t-elle dans la foulée, se recentrant sur son métier et les nombreux voyages qu'il lui imposait. « T'es british, on est d'accord ? T'as un accent assez proche de celui d'Layla ! » Elle suppose qu'elle n'a pas besoin de lui expliquer qui est cette femme dans la mesure où elle gère les stocks. Et puis cela fait quand même plusieurs jours - peut-être même des semaines - qu'Oswald a rejoint le camp maintenant alors à moins qu'il passe son temps enfermé, il l'a forcément déjà croisée.

L'adolescente finit par repousser l'assiette - vide, évidemment ! - devant elle avant de se masser maladroitement le ventre. Elle étouffe un petit rot sous la forme d'un long soupir de satisfaction. Et dire qu'il semble y avoir une tarte en embuscade... « Ouais, j'attends qu'Ela revienne de sa balade avec Lenore et j'suis sensée passer la soirée ici alors j'vais garder une p'tite place pour ta tarte ! Elle est à quoi, d'ailleurs ? » De toute façon elle ne compte pas faire la difficile. Et puisqu'elle évoque le diable... « T'en penses quoi de Lenore, toi ? T'as pas des trucs croustillants à m'raconter sur elle ? » Il vit avec alors il a forcément découvert quelques petits secrets honteux, non ?


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Oswald Brainard
Survivor
Oswald Brainard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 109
MessageSujet: Re: Dear old dad ♫   Dear old dad ♫ - Page 2 EmptySam 14 Nov 2020 - 23:27
Dear old dad

Dear old dad, remember how
I would sit on your shoulders, well how 'bout it now
Dear old dad, I was wondering why
As I get older now, the days keep going on by


Oswald eut les sourcils qui disparurent derrière les bouclettes de ses cheveux bruns, tant ils s'étaient haussés. Zelda était crue et le petit chercheur mettait cela évidemment sur le compte de l'adolescence mais probablement aussi d'un manque de cadrage. Qui était ses parents ? Qui s'occupait d'elle dans ce campement ? June, la belle avocate meneuse du groupe, semblait avoir la main mise sur cette jeune fille. Pour le savoir, Oswald n'avait qu'à se rappeler du rappel à l'ordre de la meneuse des Remnants lorsque la petite blonde avait accusé – à tort – ce dernier d'être un infiltré, une taupe. Oswald secoua la tête en prenant ses paroles comme une insulte envers Eve-Madeleine. « Enfin ! Zelda ! » S'exclama-t-il, outré. « Eve-Madeleine est quelqu'un de respectable. Et qui sommes-nous pour juger de ce qui fait du bien aux gens ? Si cela leur permet de garder la tête sur les épaules et d'être efficaces hein ? Voyons... » Il tentait d'exposer son point de vue en mettant son avis de côté, réagissant comme un père de famille qui aurait entendu un mot grossier dans la bouche de sa propre fille.

D'ailleurs, le manque de tact de Zelda n'en était pas à son coup d'essai. Sans transitions et avec la perspicacité d'une huitre, elle mentionna les filles d'Oswald comme mortes, sans chercher à réfléchir aux autres perspectives. Mais Oswald ne répondit pas tout de suite. Il continua de couper des fruits en morceaux, concentré sur sa planche à découper avant de relever le regard, un oeil barré d'une mèche bouclée. « Nelly et Emeline étaient en Angleterre avec leur mère... » Se contenta-t-il alors de répondre en haussant des épaules, retournant à sa découpe de fruits. Il acquiesça sans relever la tête vers elle tandis qu'elle poursuivait ses questions. Comment pouvait-il en vouloir à une adolescente qui n'avait connu que la guerre et l'épidémie ? De son plus bel accent, il répondit tout de même à la jeune fille : « Oui, c'est ça. De Londres. J'étais en visite chez un ami qui m'avait proposé de reprendre mon travail. Cela faisait un moment que je ne m'étais pas lancé dans mes recherches, je m'occupais de ma famille. »

Un papa au foyer n'était pas des plus communs, mais Oswald avait aimé cette partie de famille, en dépis de l'abus dont il avait été victime de beaucoup de parents qui avaient remarqué que le petit brun était naïf et aveuglément dévoué envers les autres. Au moins, il était satisfait rien qu'à voir la mine repus de Zelda, même s'il accueillit le rôt de l'adolescente par une tête penchée sur le côté, réprobatteur discret qui ne dit pourtant rien. « Lénore est une jeune femme charmante, pourquoi, tu as eu un problème avec elle ? » Demanda-t-il alors en étalant les fruits tout autour de la pâte qu'il avait confectionné lui-même et qui reposait dans un moule à bords cannelés. Il s'appliquait pour que ceux-ci forment une belle rosace. « Ou serait-ce parce qu'elle passe énormément de temps avec Ela ? C'est une femme de caractère, douée... Tu dois beaucoup l'aimer. » Supposa alors le petit chercheur en arquant un sourcil par dessus ses cheveux bouclés qu'il ramena en arrièr d'un petit mouvement de tête en finissant de disposer les fruits. Il ne restait plus qu'à naper les fruits de la compote qu'il avait confectionné quelques jours avant, naturellement sucrée et délicieuse.

Oswald tendit une cuillère dans le cours de la conversation à l'adolescente pour qu'elle goûte de cette fabuleuse comporte. « Tiens. » Commenta-t-il faiblement pour ne pas l'interrompre.




Dealing with some very personal stuff
that isn't even my personal stuff...

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 5032
MessageSujet: Re: Dear old dad ♫   Dear old dad ♫ - Page 2 EmptyDim 15 Nov 2020 - 18:24
« Efficaces ? »
Zelda relève le regard vers le chevelu avec cet air dubitatif habituel, celui qui indique déjà qu'elle ne partage pas du tout votre avis. « Parce que les adeptes de l'amour, des câlins et de la non-violence sont des gens efficaces à tes yeux ? » Le monde n'a pas vraiment besoin de gens qui s'inquiètent du bien de leur prochain. Ca, c'est un luxe qu'on peut se permettre quand on est pas en conflit ou qu'on ne doit pas lutter quotidiennement pour sa survie. « Comprends-moi bien, hein ! J'adore Eve-Mad' ! C'est ma bigote préférée ! » Et de loin ! D'ailleurs elle n'est même pas une bigote quand on y pense. C'est surtout un qualificatif affectueux dans la bouche de l'adolescente. « Mais c'est ceux qui iront en enfer qui nous maintiendront en vie et qui nous ferons gagner la guerre ! Pas ceux qui prient un nudiste sur une croix... » Ou plutôt, ceux qui iraient en enfer. Les gens normaux savent parfaitement qu'un tel endroit n'existe pas.

« Nelly... » L'australienne bug un instant sur ce prénom. Il lui évoque quelque chose mais elle n'arrive pas à se rappeler quoi précisément. « Ah, mais ?! C'est pas l'prénom du monstre du Loch truc ? Ce lac bizarre, là ? » Oui oui, il lui semble bien que c'est ça. Cela dit Zelda remarque bien vite qu'elle s'est égarée et que loin de lui parler d'une légende, Oswald évoquait ses filles. « J'compatis ! » lâche-t-elle un ton plus bas. « J'ai aussi laissé de la famille derrière-moi en Australie. Des cousins, c'genre de choses... » Cela dit elle n'a pas laissé d'enfant derrière soi, elle. « Après j'les connaissais pas trop donc j'm'en fous un peu pour être honnête ! » Mais là, elle n'est sûrement pas en train d'aider son interlocuteur.

Et les voici qui évoquent Lenore. Zelda manque de s'étouffer quand le barbu lui indique qu'il la trouve charmante. Et puis elle lâche un petit reniflement de dédain. « Ouais... Mais j'te parle pas de son cul, là ! J'te parle de la personne ! » Il ne faut pas qu'elle oublie qu'Oswald n'est pas là depuis longtemps. Et qu'il reste un homme, après tout. L'adjectif charmant ne doit pas avoir la même signification à ses yeux...  Cela dit quand son aîné argue qu'elle doit l'adorer, l'australienne émet un petit ricanement. « Non ! J'peux pas la blairer ! » répond-t-elle, catégorique. La raison ? Le chevelu l'a déjà trouvée. « Ouais ! Elle passe pas mal de temps avec Ela. Beaucoup trop de temps, même ! » Jalouse ? Oui, totalement ! Et elle l'assume parfaitement ! « Elle ferait mieux de se trouver un mec, celle-là ! » Et de lui rendre sa mère adoptive par la même occasion !

La colère  ne cesse de s'amplifier dans l'écrin des pensées de l'adolescente. Oswald parvient toutefois à l'apaiser en lui tendant une cuillère de compote. Zelda se penche en avant, retient ses cheveux et ouvre grand la bouche pour gober le généreux présent. « Pas mal ! » approuve-t-elle en se léchant les lèvres. « Franchement pas mal ! » Le jour où elle remplacera June, elle en fera probablement son cuisinier personnel. « Tu m'racontes un peu ton parcours ? » propose-t-elle, l'invitant à se dévoiler davantage. Il se peut qu'elle l'ait mal jugé alors il a maintenant l'occasion de lui prouver qu'il vaut mieux que ce qu'il laisse paraître. « Et faudra aussi qu'on fasse un truc pour ta tignasse, là ! Tu sais qu'on a un coiffeur dans le camp ? » Au cas où l'information lui aurait échappée. Ce qui semble bien être le cas, d'ailleurs.


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Oswald Brainard
Survivor
Oswald Brainard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 109
MessageSujet: Re: Dear old dad ♫   Dear old dad ♫ - Page 2 EmptyDim 15 Nov 2020 - 23:12
Dear old dad

Dear old dad, remember how
I would sit on your shoulders, well how 'bout it now
Dear old dad, I was wondering why
As I get older now, the days keep going on by


Le fait que l'adolescente se trouve adepte d'une violence propre ne pouvait pas être forcément un problème, mais quelque chose propre à sa génération à sa manière de vivre l'Apocalypse. Comment pouvait-elle voir le bénéfice de la bonté humaine, des actions pacifistes, pour elle qui n'avait connu que la violence et la survie brute et dure ? Oswald se mordit la lèvre inférieur et esquissa un demi-sourire presque triste à son égard. « Tu sais, ce n'est pas parce qu'Eve-Madeleine est bonne qu'elle est forcément blanche comme neige. Plus personne ne l'est désormais... » Répondit-alors avec une certaine sagesse le petit chercheur qui secoua la tête pour valider son propos. Même lui n'était pas un modèle de perfection, alors que toute sa vie, Oswald s'était forcé à l'être.

Cependant, la réaction de l'adolescente à l'écoute du prénom de l'aîné d'Oswald le fit rire sincèrement. « Oui, elle s'appelle comme ça à cause du monstre ! Ma ex-femme avait des origines écossaises. » Bien sûr, Oswald se doutait que l'adolescente avait perdu ses proches, mais savoir qu'elle était australienne lui fit hausser les sourcils. « Wow... Ça en fait des kilomètres... » Commenta-t-il d'un air absent, une pointe d'empathie pour cette gamine qui n'avait rien demandé. Finalement, comment était devenue Zelda n'était en rien sa faute, pensa le chercheur en penchant la tête sur le côté enfinissant de râcler les bords de sa tarte pour bien égaliser les fruits et la compote.

Apparemment, l'histoire entre Lenore et Zelda était une pure histoire de jalousie. Quelque chose que reconnaissait bien Oswald, se souvenant des relations électriques que pouvaient avoir certaines camarades de classe de ses filles et ces dernières. « Oh... Je vois... Oui effectivement c'est un drame... » Ironisa-t-il en ne pouvant s'empêcher d'esquisser un sourire en coin. Oswald était une crème, disons-le, mais cette histoire ne lui faisait que trop penser à ses filles. Le père de famille, logé tout au fond de son coeur, ne put s'empêcher de refaire surface. « Et elle.. ? Elle a le même ressenti vis-à-vis de toi ? » Demanda-t-il pour alimenter un peu la conversation.

La goûteuse officielle d'Oswald approuva la compote. Ce dernier esquissa un nouveau sourire puis se chargea de glisser la tarte dans la tourtière pour la faire cuire. « Bon, si tu es d'accord, nous allons cuire la bête ! » Plaisanta-t-il alors en allumant le feu pour pouvoir lancer la cuisson du dessert. « Mon parcours ? Et bien, j'ai côtoyé le même groupe jusqu'à ce que je me retrouve seul avant d'être rapatrié par Ivy et Logan. » Oswald venait hocher la tête, réprimant un air nerveux. Inutile de raconter le fait que sa survie avait été assurée en partie par Earl et quelques autres camarades. Si on mettait cela de côté, Oswald n'en restait pas moins un bon survivant... À son échelle. Le petit chercheur avait de la suite dans les idées et avait gardé une vision optimiste de la vie, assez pour parfois aider au moral des troupes. Mais son côté naïf l'avait mené à être séparé de la bonne partie du groupe. « Le groupe s'est séparé... Et j'ai fait une erreur. J'ai suivi la mauvaise personne. » Oswald reniffla d'un air mélancolique et haussa les épaules en réajustant la tourtière sur le feu.

« J'aurais dû suivre Earl. C'était un très bon ami à moi, depuis des années. J'avais été en Arctique avec lui... Oh... Si tu avais pu voir l'Arctique. C'était un endroit merveilleux. Mais... Je déconseille d'y aller pour le tourisme, ce n'est pas vraiment l'idéal pour survivre. » Plaisanta-t-il en relevant le nez vers Zelda avant qu'elle ne s'en prenne à ses cheveux. « Oh... Oui, je ferais raccourcir tout ça bientôt... Ils sont infernaux et repoussent bien trop vite ! » Commenta Oswald en riant en se passant également une main dans sa barbe.

« Et toi alors Mademoiselle Zelda ? Tu connaissais quelqu'un d'ici ? Comment as-tu réussi à garder la tête sur les épaules ? » Demanda alors Oswald en se servant une tasse de thé dans la théière qu'il avait préparé avant l'arrivée de l'adolescente.




Dealing with some very personal stuff
that isn't even my personal stuff...

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 5032
MessageSujet: Re: Dear old dad ♫   Dear old dad ♫ - Page 2 EmptyLun 16 Nov 2020 - 16:35
« T'as p't-être raison, ouais... »
Même les personnes les plus douces ou gentilles doivent avoir leurs parts d'ombre. C'est quelque chose que Zelda commence à entrevoir au-delà de ce prisme d'innocence fissuré. L'humanité n'a pas la vocation d'être bonne. « Si ça se trouve Eve-Mad' est une psychopathe absolue qui se cache derrière des prières et de belles paroles... On sait pas ! » Zelda, bien sûr, plaisante. Mais il y a peut-être quelque chose à creuser de ce côté-là ? Soit la nonne est la douceur incarnée, soit elle cache très bien son jeu...

« Donc vous avez donné à l'une de vos filles le nom d'un monstre ? » L'australienne observe d'un air dubitatif le cuisinier, se demandant s'il plaisante ou si l'explication à cette bizarrerie trouve ses racines dans la métaphore. « Elle était malformée ? » se risque-t-elle à demander, cherchant une quelconque corrélation entre le prénom et la chose sensée hanter ce lac d'Écosse. « Ou alors pas désirée, p't-être ? » C'est sûrement quelque chose du genre, oui. Et puisque l'adolescente n'est pas un exemple de retenue ou de tact, c'est tout naturellement que sa curiosité lui octroie le droit d'interroger Oswald.

Cela dit elle hoche la tête quand l'autre lui fait remarquer que l'Australie, ce n'est pas la porte à côté. « Ouais, beaucoup trop de kilomètres... » déplore-t-elle. Elle se sent toujours étrangère sur ce continent qu'elle n'a pas eu le temps de s'approprier avant que les morts se relèvent. « Et dire qu'à quelques mois près j'aurais pu passer l'apocalypse au soleil... » Mais ce qui est fait est fait ! Quelque part sa famille et elle, quand on y pense, sont venus en Amérique pour mourir. Glauque ! « Toi t'as gagné au change par contre, non ? Il paraît qu'il y a toujours un temps pourri en Angleterre ! » Même si, bien sûr, il aurait sûrement préféré troquer le climat local, moins maussade, contre la présence de ses enfants et de sa femme.

« Pourquoi elle aurait du ressenti contre moi, elle ? » s'étonne-t-elle quand le chevelu lui demande ce que pense Lenore d'elle et si son impression est partagée par cette dernière. « C'est elle, le parasite ! Donc j'imagine qu'elle est plutôt satisfaite de la situation... » Oui, cette fille est semblable à une sangsue ou quelque chose de ce genre-là. Il manquerait plus qu'elle ose se plaindre, tiens, alors qu'elle se nourrit d'Ela !

Vient l'instant où ils évoquent le parcours d'Oswald. En soi et même s'il ne s'étale guère dessus, le schéma de sa survie semble assez classique : un groupe perdu, de mauvais choix et un coup de pouce du destin lui permettant de rejoindre Fort Ward. « Ton groupe s'est fait bouffer ? » demande-t-elle sur un ton égal, animée par son habituelle curiosité. « Et cette mauvaise personne, elle est morte comment ? C'est toi qui l'a zigouillée ? » S'il est vivant c'est que l'autre est mort. Cette équation est un peu devenue la norme aujourd'hui. Des gens meurent pour que d'autres puissent survivre. « L'antarctique ? Un endroit merveilleux ? » s'étonne-t-elle, suspicieuse, quand Oswald lui parle de cette zone peu accueillante. « On parle bien de cette mer de glace bizarre, là ? L'endroit où on peut crever si on se met en t-shirt ? Ou bouffer par des ours polaires ? Ou tomber dans une crevasse qui s'ouvre subitement sous vos pieds ? » Ce n'est pas exactement le paradis à ses yeux pour une fille du soleil comme elle. « C'est sûrement le dernier endroit où j'aurais voulu me retrouver... » Quoique... Là-bas, il ne doit pas y avoir beaucoup de rôdeurs !

Quoi qu'il en soit elle se contente de hocher la tête quand le cuisinier lui propose de passer à la cuisson et sans se lever de sa chaise, l'observe faire avec un semblant d'intérêt. Et le voici qui s'intéresse à son parcours. Un prêté pour un rendu. Il en a vraiment quelque chose à faire où se contente-t-il d'entretenir la conversation ? « Disons qu'à la base on m'a un peu recrutée de force ! Enfin non, c'est un peu plus compliqué que ça ! J'ai commencé ma carrière de remnant comme otage ! J'ai rencontré Ela et elle m'a ouvert les yeux ! J'ai compris que j'étais dans le mauvais camp et j'ai embrassé la cause ! » résume-t-elle sobrement. « Et j'crois pas qu'on puisse dire que j'ai gardé la tête sur les épaules... » Elle a même parfois l'impression de la perdre. « Combien de temps, la cuisson ? » demande-t-elle en désignant d'un geste de la tête la tourtière.


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Oswald Brainard
Survivor
Oswald Brainard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 109
MessageSujet: Re: Dear old dad ♫   Dear old dad ♫ - Page 2 EmptyDim 22 Nov 2020 - 18:25
Dear old dad

Dear old dad, remember how
I would sit on your shoulders, well how 'bout it now
Dear old dad, I was wondering why
As I get older now, the days keep going on by


Eve-Madeleine était une femme profondément bonne, meurtrie comme les autres habitants et profondément gentille. Oswald l'aimait beaucoup mais ne pouvait s'empêcher de pouffer de rire à la remarque de l'adolescente. « Permets moi d'en douter ! » Ajouta-t-il en secouant la tête. Mais quand elle mentionna ses filles, notamment son aînée, Oswald pinça des lèvres. D'accord, Zelda manquait profondément de tact, et le petit chercheur mettait cela sur le compte de son manque d'éducation, mais quand même... Il secoua la tête, plus lentement cette fois, en jetant des regards en coin à l'adolescente d'un air mal à l'aise. Se passant une main dans ses boucles brunes, Oswald haussa les épaules. « Nelly était une jeune fille très intelligente et pleine de vie. » La défenda-t-il sans oser regarder l'adolescente. Puis, il soupira et haussa les épaules de nouveau. « Enfin, quelle importance de toutes façons ? »

L'Angleterre, l'Australie, des contrées que ni Zelda ni Oswald ne reverrait jamais. Elle ne pourrait jamais retourner chez elle, elle ne pourrait jamais retrouver son foyer ni ses parents. Le petit chercheur non plus, il le savait très bien et s'était résolu à apprendre à connaître les États Unis un peu plus profondément, par la force des choses. Que pouvait-il bien faire de toutes façons ? « J'étais habitué au cracha anglais, mais je dois admettre que tu marques un point... » Admit-il alors avec un sourire en coin, résilient. Quant à cette Lenore, Oswald la connaissait vaguement parce qu'elle était de temps en temps aux côtés d'Ela, mais il n'avait pas encore pris la peine de l'analyser vraiment. Penchant la tête sur le côté, il arqua un sourcil et demanda alors : « Mais, je ne comprends pas, à quoi cela lui avancerait ? » La question d'Oswald était sincère, il ne voyait pas vraiment le mal qu'il y avait à ce que la jeune femme côtoie Ela autant, plus ou moins que Zelda. Quelle différence cela pouvait-il faire ?

« Le groupe a été séparé... J'ai suivi la mauvaise personne... » Se contenta-t-il de mentionner en détournant le regard, surveillant le feu en dessous de sa tourtière. « Disons que j'ai encore un bon swing... » Ajouta-t-il alors en mentionnant le club de golf dont il s'était servi pour abattre Amanda. Mais cette pointe d'humour déclencha instanténement une torsion des boyaux du petit chercheur qui grimaça, prit d'une vague de culpabilité.

« Non, l'Arc-tique. » Corrigea Oswald en acquiesçant, soudain enthousiaste à l'idée d'en parler. « Les paysages étaient encore magnifiques. Alors oui, les conditions de vie sont difficiles, mais cela valait la peine de les supporter, je peux te l'assurer ! » Il se rappelait des longues nuits emmitoufflés dans ses habits polaires, résistant au sommeil pour avoir la chaise d'observer quelques aurores boréales. « J'ai été également au Bénin et au Rwanda, des pays magnifiques... De grandes montagnes et plaines... Je me demande comment aurait pu être la survie en de pareilles zones... » Oswald se laissa un instant porter par la rêverie avant d'être rattrapé par une brûlure au doigt accidentelle qui le fit sursauter : il avait laissé sa main trop près de la tourtière, désormais bouillante.

Cependant, à l'énoncé du parcours de l'adolescente, Oswald perdit son sourire en échange d'un regard inquiet, voir choqué. Comment avait-elle pu être prisonnière d'ici ? « Pourquoi faire de toi une otage ? Pour qui, pour quoi ? » Demanda-t-il curieux et outré à la fois, la bouche bée. « Embrasser la cause... Oui... C'est louable, après tout cet endroit est une vraie chance pour nous. » Il se passa le doigt dans un peu d'eau qu'il avait dans un verre et le remua distraitement. « Encore quelques minutes pour la cuisson. » Assura-t-il en ne parvenant pas à oublier ses interrogations. « Pardon Zelda mais je ne comprends pas... De quel mauvais camp tu parlais ? Que s'est-il passé pour qu'on en vienne à tenir en otage une enfant, que tu devais être à l'époque ! » Il avait précisé cela, se souvenant à quel point les adolescents peuvent être susceptible à l'idée qu'on les prenne encore pour des enfants.




Dealing with some very personal stuff
that isn't even my personal stuff...

Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Administratrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Messages : 5032
MessageSujet: Re: Dear old dad ♫   Dear old dad ♫ - Page 2 EmptyLun 23 Nov 2020 - 6:04
« Ouais pour le coup j'peux difficilement te donner tort... »
Il y a franchement peu de chance qu'Eve-Mad' soit une psychopathe qui cache habilement son jeu derrière des prières ou une gentillesse feinte. Statistiquement, l'adolescente a sûrement plus de chance de voir des anges lui sortir du trou de balle que de voir la nonne assassiner des anges...

« Tu parles d'elle à l'imparfait ! » lui fait-elle remarquer quand il évoque sa fille Nelly. Même si elle trouve qu'il est plus sage de partir du principe qu'elle est effectivement morte, elle détesterait que ses parents - pour peu qu'ils soient encore en vie ! - parlent d'elle de cette manière. Elle y perçoit une sorte d'aveux de faiblesse, quelque chose de résigné. Et sans connaître cette fille, elle se sent maintenant un brin obligée de se mettre à sa place. « Si ça s'trouve elle est comme moi, hein ! » insiste-t-elle. Puis, estimant que le sens de cette remarque pourrait faire défaut à Oswald, elle estime nécessaire de lui fournir un supplément d'explication. « Increvable, j'veux dire ! » Car c'est bien ce qu'elle est, non ? Après avoir reçu une balle et un coup de couteau, elle appartient encore au monde des vivants. N'est-ce pas une preuve en soi ?

Toutefois son aîné ne semble pas trouver que tout ceci ait une quelconque importance. Zelda l'observe avec attention. Un peu comme si elle posait le regard sur lui pour la première fois. Est-ce qu'il est vraiment aussi stoïque que ça ? « Ouais, au pire, on s'en fout ! » finit-elle par approuver avant de se focaliser sur son assiette. D'autant plus qu'il y a des sujets plus passionnants. Comme le cas de Lenore, par exemple ! Après avoir expliqué son point de vue à Oswald, ce dernier lui demande pourquoi elle pourrait bien faire une chose pareille. « J'en sais rien, moi ! » rétorque l'australienne, haussant les épaules, la bouche à moitié pleine. « J'imagine que certaines personnes ont juste besoin d'avoir tout l'temps de l'attention ? Un peu comme les chiens, quoi ! P't-être qu'elle a peur d'se retrouver seule...» Difficile de dire ce qui peut bien pousser à Lenore à agir comme si Ela lui appartenait. Si une réponse concrète existe, Zelda voudrait sincèrement la connaître.

« Ouais donc en gros tu lui as explosé la tête ! » résume-t-elle à nouveau quand l'autre évoque cette mauvaise personne qu'il a suivie et cette histoire de swing. Il a fait ce qu'il fallait faire, suppose-t-elle. Elle ne va pas le juger même si elle est tout de même un peu surprise d'apprendre qu'Oswald est capable de donner la mort. Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux apparences...

Et la voici qui plisse les yeux quand le chevelu la reprend sur son vocabulaire. « Bah ! Y'a une vraie différence entre les deux ? » L'antarctique et l'arctique, elle pensait que c'était deux façons de définir une même chose. « Il y fait froid, y'a des pingouins et on y meurt ! Donc bon... » Ca ne sert à rien de jouer sur les mots. À moins qu'il y a vraiment une différence fondamentale entre les deux ? Quoi qu'il en soit Oswald semble effectivement avoir roulé sa bosse un peu partout puisqu'il évoque le Bénin et le Rwanda, arguant que ce sont des pays magnifiques. « T'as participé au génocide ? » Celui qui a pris place dans le second pays. Quand elle a interrogé ses parents à l'époque, c'est là qu'elle a compris le sens que l'on accordait un mot génocide, justement. C'est le genre de truc qu'une gamine retient aisément, ça. Comme toutes les choses qui rendent le monde un peu plus moche au fur et à mesure que l'on grandit.

« Si tu veux mon avis, ils sont tous morts là-bas... » poursuit-elle en haussant les épaules. « Presque à chaque fois que j'entendais parler de l'Afrique c'était parce qu'ils se tapaient dessus. Les guerres civiles et tout ça, c'était un peu leur délire si j'me souviens bien ! Si on part du principe qu'ils adorent se massacrer et qu'les morts se relèvent aussi là-bas alors ils ont sûrement tous été bouffés à l'heure actuelle... » C'est sa petite théorie, ça. Elle relève les yeux vers son aîné, l'interrogant du regard. « Tu penses pas ? » Il a peut-être un avis un peu différent vu qu'il a déjà visité ce continent, lui.

Et puis concernant le fait qu'elle ait été otage, Zelda comprend mal pourquoi Oswald a l'air si étonné. « Parce que quand on tient aux otages, normalement, on se calme et on essaie de suivre les instructions qu'on vous donne ! » C'est tout l'intérêt d'en avoir, d'ailleurs. Et c'est précisément de cette manière que l'adolescente à compris que les gens du Ranch se moquaient pas mal de sa survie puisqu'ils ont continué à se révolter. « J'appartenais à un autre groupe avant, en gros. Un jour les types de Fort Ward sont venus pour apporter leur aide mais Issaquah a refusé et c'est un peu parti en couilles. Y'a eu une révolte et j'ai été prise en otage avec d'autres personnes pour que le Ranch se tienne sage. Mais comme ils n'en avaient rien à faire de moi, ils ont continué à faire les zouaves ! Et vu qu'ils m'ont abandonnée aux remnants, j'ai décidé de les abandonner en retour ! Et voilà comment j'me suis retrouvée ici ! » Elle évite toutefois soigneusement de préciser qu'elle a fourni d'importantes informations à Ela sur le Ranch. Les traîtres, personne n'aime trop ça ! « C'est un peu plus clair ? » Elle veut bien concevoir que ce soit un peu compliqué à suivre, toute cette histoire. Mais tant qu'il n'en oublie pas sa cuisson...


Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

Awards 2020:
 

May Zelda be with you !:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Dear old dad ♫   Dear old dad ♫ - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Dear old dad ♫ -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: