The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-22%
Le deal à ne pas rater :
-200€ sur la TV LG 55NANO86 55″ NanoCell 100Hz (modèle 2020)
699.99 € 899.99 €
Voir le deal

Partagez
- Culpability and volition. -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 676
Age IRL : 26
MessageSujet: Culpability and volition.   Culpability and volition. EmptyJeu 5 Nov 2020 - 22:55
Culpability
and volition
Question gun et machicoulis
Un GI vaut 2000 hoplites
Mais au rayon philosophie
On est resté chez Démocrite


« Hey... Tu vas la voir finalement ? » Demanda Éric en essuyant une assiette, près de l'évier de la cuisine. Le début d'après-midi s'installait dans l'ambiance grisâtre de cet automne. Le grand frère de la chercheuse l'observait d'un regard plus dur que d'ordinaire, lui qui était si discret et si réservé. Éric Hillard avait été beaucoup plus vif et boute-en-train, à l'époque où il se chargeait de faire rire sa jeune soeur, avec l'aide de son frère jumeau. La séparation avec son frère, les épreuves de la vie avait fait de lui quelqu'un de beaucoup plus discret, pragmatique et avenant. Il ressemblait davantage à leur père. Maya quant à elle, finissait de chausser de grandes bottes de pluie, sa jambe factice en appuie sur une chaise du salon. « Oui... J'vais y aller lui apporter les petits pains que j'ai fait avec Misha hier. Ils ont une bonne tête, ça lui fera plaisir... Ou alors elle me les enverra à la figure j'en sais rien. » Tout de noir vêtue, les cheveux tirés en une queue de cheval, Maya semblait plus âgée, ses traits étaient plus marqués et sa mine beaucoup moins solaire et enjouée que d'ordinaire.

Les derniers événements avaient malmené son éternelle bonne humeur. Si elle remplaçait la peine de ne plus voir Clyde par la colère et la déception face à son comportement, Maya était toujours rongée par une sorte de culpabilité grandissante. Elle n'avait pas vu June du tout depuis l'événement qui avait faillit lui coûter la vie. « Ça va aller Maya... Si elle t'avais tenue pour responsable tu aurais été au courant. Et puis t'as rien fait... » Ajouta son grand frère, prit d'une vague de sagesse. Maya haussa les épaules et saisit le petit panier en osier qu'elle avait décoré avec la meilleure volonté du monde et dans lequel elle avait disposé les petits pains et un pot de confiture – ce qui se rapprochait le plus de la confiture – que son père avait confectionné. Elle recouvrit le tout d'un linge décoré lui aussi, qui venait cacher une lettre d'excuse qu'avait rédigé la jeune femme. Elle savait que June était sèche, froide, mais peu lui importait. Cet acte avait pour objectif de soulager sa propre conscience. Acte égoïste ? Peut-être, certains auraient pu le percevoir ainsi, mais la chercheuse s'en fichait. Elle ajusta son manteau, jaune moutarde, et sortie dans le froid du mois de novembre pour marcher jusqu'à la maison de June.

Finalement, Maya n'avait fait que son travail. Elle avait surveillé Clyde, elle avait tenté de l'intégrer au groupe. Mais tout ce que le rouquin avait manigancé n'avait pas été visible de l'extérieur. Même les autres dont il était proche – Roza, Stanley ou les autres avec qui il avait pu partir en expédition – n'auraient probablement pas pu prévenir un tel acte. Maya, qui avait partagé son lit, ses sentiments et quelques autres choses intimes avec lui, n'avait pas pu deviner un tel plan de la part du paria. Mais le fait qu'il ait voulu assassiner June avec une arme qu'il avait conçu grâce à elle ne faisait que nourrir la culpabilité de la chercheuse. Elle y repensait sans cesse et avait presque envisagé d'arrêté la confection de ses instruments, pourtant utiles lors des séances de pêches et de chasses et qui lui avait pourtant permis plus d'une fois de se défendre, contre les infectés ou les ennemis bien vivants.

Arrivés devant la porte, Maya inspira grandement et repensa aux paroles de Misha. Celle-ci lui avait assuré qu'elle était faite pour ça, qu'elle avait fait correctement son travail et qu'elle n'avait pas pu prévoir les agissements de Clyde. Expirant lentement pour contrôler son appréhension, la petite brune tenta un sourire pour elle-même dans le reflet du carreau de la porte d'entrée mais fit la grimace en constatant que ce dernier n'avait rien de convainquant. Levant les yeux au ciel pour elle-même, elle frappa à la porte, sagement prête avec son petit panier préparé spécialement pour June. « Bonjour... » Annonça-t-elle d'une voix la plus assurée possible lorsque la porte s'ouvrit. Elle avait besoin de cette visite pour se reconstruire et aller de l'avant.

Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 2094
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Culpability and volition.   Culpability and volition. EmptyVen 6 Nov 2020 - 22:09
Un peu plus de deux semaines après l’incident, la voici de retour chez elle. Ce n’était toujours pas la grande forme, il faudrait encore un certain temps avant que son organisme ait fini d’encaisser le choc, mais il y avait du mieux. Déjà, les migraines post-opératoires étaient terminées, ce qui était un plus non négligeable. Le tapis de son bureau, irrémédiablement imbibé de sang, avait dû être jeté, mais fort heureusement, le sol était en parquet. Néanmoins, elle était loin d’y passer autant de temps qu’avant. Ses journées se résumaient plutôt à se reposer et à contribuer aux activités manuelles sans risque. L’avocate avait bien assez été enfermée au dispensaire pour supporter d’être confinés entre quatre murs.

Ainsi, lorsqu’on frappa à la porte, elle sortait tout juste d’une réconfortante douche chaude, après une matinée dans les plantations boueuses. Ses cheveux de feu soigneusement noués en chignon dégageaient son cou nivéen et la vilaine cicatrice qui lui fendait toute la longueur du cou, côté gauche. Il faudrait encore une dizaine de jour avant qu’on puisse définitivement lui enlever ses points, sans risque d’une déchirure. Pieds nus mais arborant un pull ample qui tombait sur un pantalon treillis, elle se rendit à l’entrée et ouvrit.

Ses prunelles glacées se posèrent sur sa cadette et le panier qu’elle tenait. S’il y avait bien une personne qu’elle ne s’attendait pas à trouver devant sa porte, surtout à cette heure-ci, c’était Maya. Se cantonner à sa convalescence ne voulait pas dire qu’elle ne savait pas ce qui se passait sur le camp – bien au contraire – et la rouquine était au fait de sa petite crise au bureau des médiateurs. Il n’y eut donc pas le moindre signe de chaleur quand elle demanda « Oui ? » avec un brin d’impatience, sans prendre la peine de retourner la politesse de la salutation.

June n’en voulait pas personnellement à la trentenaire, elle avait simplement annoté son ardoise d’un échec. Elle avait une mission et l’avait ratée. Ce n’était pas irréversible, c’était simplement… décevant. Et comme pour l’instant elle ne recevait personne, elle ne songea pas non plus à s’écarter pour permettre à la visiteuse d’échapper au froid de novembre.



Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 676
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Culpability and volition.   Culpability and volition. EmptySam 7 Nov 2020 - 9:56
Culpability
and volition
Question gun et machicoulis
Un GI vaut 2000 hoplites
Mais au rayon philosophie
On est resté chez Démocrite


Quand la porte s'était ouverte, Maya avait tout de suite porté son regard sur le cou de l'avocate. C'était ici qu'il l'avait poignardé. Avec une arme qu'il avait conçu grâce à la chercheuse. Celle-ci remonta son regard pour constater l'air froid et sévère de la rousse. Bien sûr qu'elle le savait, ce petit panier ne valait pas ce qu'elle avait subi, mais c'était ce qu'elle avait trouvé de mieux pour pouvoir lui parler. Sur le pas de la porte, elle leva le panier à la hauteur de son visage d'albâtre, tiré par les nuits difficiles qu'elle avait vécu et haussa les sourcils.

« J'ai préparé ça, pour toi. C'est pas grand chose, à vrai dire, mais on en a goûté à la maison et ils sont vraiment bons. Super moelleux. » Expliqua Maya en découvrant le tissus pour lui montrer le contenu du panier. Les petits pains côtoyaient un petit pot de confiture maison qui était orné de brins de blé attachés tout autour. « Écoute, il faut que je te parle... À propos de... Ce qui est arrivé. S'il te plaît. » Lâcha ensuite la chercheuse en adressant à June un regard déterminé à l'adresse de l'avocate. Maya avait toujours été respectueuse envers la jeune femme, consciente du travail et du sang froid fourni pour faire tourner la machine géante et bien huilée qu'était le Fort.

Depuis l'arrivée des Moles, elles n'avaient échangé que des banalités, lorsqu'il ne fut plus nécessaire de s'organiser pour l'installation des soixante personnes qui constituaient le groupe dirigé par la famille Hillard. Maya avait toujours trouvé l'acocate froide, bien sûr, et parfois trop procédurière, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de lui trouver des excuses. Si cela lui permettait de garder la face devant tous les évènements, y compris les pires, qui pouvaient arriver, alors pourquoi pas. Qui était-elle après tout pour juger le comportement de ses congénères ?

Maya se dit alors qu'il valait mieux écarter rapidement les questions pratiques de sa venue. « J'ai remis en état le bureau. Tout est rangé, classé et opérationnel. » Elle voulut esquisser un sourire mais n'y parvint pas, se contentant alors de se passer une main sur le visage. « Il n'y avait aucuns signes qui laissaient deviner ce qu'il allait faire. Je t'aurais tout de suite prévenu si j'avais appris quoi que ce soit. Mais... Il a très bien joué son coup. » Une mine accablée se devinait derrière les traits tirés de la jeune femme qui avait laissé dans le fond de son lit son apparence si joviale et solaire. Elle se passa une main sur le visage et leva le nez vers June.

« Il a manipulé pas mal de personnes, moi la première. Ça me bouffe June. » Lâcha-t-elle alors, son regard brun perçant celui de l'avocate. On sentait une vague de haine envahir l'esprit de Maya qui se contenta de serrer les mâchoires.

Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 2094
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Culpability and volition.   Culpability and volition. EmptyLun 9 Nov 2020 - 10:36
Les prunelles glaciales de l’avocate se posèrent sur le panier que lui tendit sa cadette. Des petits pains, de la confiture. Rustique, attentionnée. Culotté. Heureusement que Maya se mit à mieux détailler les raisons de sa présence car autrement, la rouquine lui aurait probablement demandé si elle pensait vraiment que son petit panier gourmand allait lui faire oublier qu’un homme qu’elle était censée surveiller de près avait failli lui trancher la gorge.

- S’il avait si bien joué son coup, je serais morte, avait froidement répliqué June.

Quoiqu’ait tenté de faire Clyde cette nuit-là, il l’avait raté. Mais préssentant qu’elle n’échapperait pas à la discussion que voulait lui infliger la trentenaire, June s’écarta pour la laisser rentrer. Qu’elle pose son panier sur la table basse ou jusqu’au plan de travail de la cuisine à l’américaine, ce n’était pas elle qui le récupérerait. Néanmoins, elle invita tout de même la paléoanthropologue à s’asseoir dans le canapé puis prit place face à elle.

- Si c’est ce qui vous amène, ne pensez pas pouvoir trouver dans la situation une sorte de… compassion mutuelle provoquée par les événements, la victime d’une part, l’amante du meurtrier de l’autre… dans les affaires criminelles, ce n’était pas rare que la seconde éprouve de la culpabilité à l’égard de la première, pour moi, Clyde Lyon n’est plus qu’un cadavre sur un bûcher. J’ai bien peur de ne pas pouvoir vous être d’une grande aide dans votre… détresse.

Comment qualifier différemment l’image que renvoyait Maya ? Accablée, fatiguée, blafarde, l’évidence se lisait sur ses traits. Au moins, elle avait réparé ses accès d’humeur, ce qui était la moindre des choses, mais ce qui prouvait qu’il lui restait un minimum de bon sens. Non moins froidement, June poursuivit, adossée au fauteuil, mains jointes posées sur ses cuisses croisées.

- Pour moi, la question n’est plus de ressasser comment vous avez été bernée, elle le savait très bien par ailleurs, inutile de chercher midi à quatorze heures, mais plutôt de savoir si vous en tirez une leçon ? Car il ne sera pas le premier menteur de première à se trouver ici. A moins que vous ne pensiez quitter votre poste ?


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 676
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Culpability and volition.   Culpability and volition. EmptyLun 9 Nov 2020 - 14:01
Culpability
and volition
Question gun et machicoulis
Un GI vaut 2000 hoplites
Mais au rayon philosophie
On est resté chez Démocrite


Maya savait qu'au fond d'elle, elle venait voir June pour l'entendre dire ce qu'elle devinait déjà. La chercheuse connaissait assez June en tant que dirigeante de cet endroit pour savoir qu'elle ne se montrerait pas particulièrement douce avec elle, bien au contraire. Mais qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire ? Elle disait la vérité : Clyde avait faillit la tuer. Pour un peu plus et elle se serait vidée de son sang. « Je sais... » Elle était entrée sans noter forcément où atterrirait le petit panier, et ce qu'il deviendrait. À vrai dire, Maya avait confectionné ceci avec l'aide de Misha simplement pour s'occuper l'esprit et pour se donner une excuse pour rendre visite à l'avocate, rien de plus.

Maya s'assit en face de June, les jambes légèrement écartées, un coude sur chaque genoux, se frottant les mains d'un air las. Elle serra ensuite ses genoux l'un contre l'autre et leva le nez en fixant l'avocate tandis qu'elle prenait la parole. Maya ne la quitta pas des yeux. Elle soutenait son regard, pour assumer. Assumer ce qu'elle avait à lui dire et assumer ce que personne n'avait cherché à lui avouer alors que même Maya était convaincue par ces paroles. Oui, elle avait laissé Clyde abuser de sa confiance, mais encore une fois, elle était persuadée qu'il avait été sincère à un moment donné en tout cas. « Je n'veux pas de ta compassion June, ce n'est pas ça que je suis venue chercher. » Maya avait très vite tutoyé et avait toujours trouvé idiot que June s'entête à la vouvoyé. Le père de Maya avait maintenu cette habitude en vouvoyant l'avocate, mais sur ce petit jeu de hiérarchie, la chercheuse trouvait ces habitudes désuettes. Ce n'était pas pour autant qu'elle ne la respectait pas.

Bien sûr, à entendre que Clyde avait fini au bûcher, Maya imagina tout de suite la scène, silencieuse et débordant de mépris pour le cadavre disloqué qui, au moins, ne se relèverait jamais d'entre les morts. Maya n'avait pas pu voir Clyde après sa mort et pendant plusieurs jours, cette pensée l'avait obsédé. Parce que les premiers jours, elle s'était surtout souvenue du jeune homme comme de ce lui qu'il avait été avec elle : drôle, à l'écoute, direct mais surtout en quête de repentance. Avait-il menti depuis le début ? Mystère, personne ne le saurait jamais ou ne serait en mesure de le deviner, pas même la petite trentenaire.

Maya frotta ses mains sur ses cuisses l'espace d'un instant à l'écoute de ce passage avant de se taire en la laissant poursuivre. Le visage de la chercheuse n'affichait aucune émotion particulière, elle écoutait simplement et le mot berné lui parut très juste. Alors elle acquiesça, sans rien laisser transparaître pour autant. Quant aux questions de June, elles étaient légitimes. Au moins, la chercheuse était soulagée de savoir que June ne la tenait pas pour responsable de cet acte. Du moins pas directement. « Encore une fois il ne laissait rien transparaître. Je ne saurais répondre à cette question. » Maya se passa une main sur le visage, dévoilant l'espace d'un instant la fatigue morale qui l'habitait depuis presque un mois. George lui manquait, Johnson lui manquait, ces personnes qui avaient quitté sa vie alors qu'elles méritaient d'y rester. Ces personnes qui elles n'avaient fait de mal à personne. Redressant la tête en laissant retomber sa main, Maya acquiesça de nouveau en reposant son regard sur June.

Au fond de ses yeux, on lisait toujours une étincelle de bonne volonté, de combativité qui ne l'avait jamais quitté depuis l'enfance, lorsque la maladie avait essayé de s'emparer de sa vie. « Je donne un morceau de ma confiance aux gens, pour faire un pas vers eux. J'ai toujours fonctionné comme ça et c'est ce qui fait de moi une bonne personne pour ce poste. Mais je n'aurais pas dû en donner tant à Clyde. J'aurais dû me méfier davantage. Je lui ai laissé le bénéfice du doute et me suis laissée aveugler par des sentiments qui n'avaient pas lieu d'être. Je le sais. » Maya leva le menton, elle ne voulait pas être faible, elle ne voulait pas laisser ce plaisir à ce fantôme qui hanterait encore son esprit pendant un bon moment. « Tu m'as donné ce poste parce que tu sais que je sais y faire. Et je ne compte pas l'abandonner. On a besoin de conserver une relation de proximité avec les gens du Fort. Surtout en ce moment. » Maya eut un trésaillement au niveau de la mâchoire, un rictus qui faillit faire son apparition entre les ridules qu'elle n'arborait pas d'ordinaire. Syndrôme du membre fantôme pour un sourire qui n'arrivait pas à venir. « Si tu m'y autorise, bien sûr que je conserve mon poste. »


Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 2094
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Culpability and volition.   Culpability and volition. EmptyMer 11 Nov 2020 - 16:50
- Je vous ai proposé ce poste parce que vous aviez le profil pour et un certain sens du compromis, rétorqua June.

Ce n’était pas la même chose ; en tout cas, ça n’avait aucun rapport avec le fait de « savoir » ce dont Maya était capable. Il s’agissait d’une simple analyse, d’un calcul comme 1 + 1 = 2. La trentenaire avait été mis à une place supposée lui convenir, tout comme William était parfait à l’église ou Levi sur le terrain. L’avocate laissa planer un silence suite à la requête de la paléoanthropologue qui attendait son aval. Elle la toisait de ses orbes froids, sa réflexion matérialisée par son pouce droit qui jouait machinalement avec le bout de chacun de ses doigts.

- Clyde est un échec, on ne reviendra pas dessus et on ne changera rien. J’ai voulu tenté l’expérience et au final… je me félicite qu’il ne s’en soit pris qu’à moi. C’est un moindre mal, car il aurait pu faire bien plus de dégâts, à commencer par Maya elle-même, qui partageait son lit, et tout sa famille, j’espère que ça vous permet de mieux comprendre maintenant pourquoi je me montre aussi… intransigeante avec les gens, et notamment avec les inconnus. C’est une précaution tristement nécessaire.

Car la rouquine n’avait pas oublié non plus les réticences de sa cadette à réaliser des rapports sur les conflits ou même des incitations à se méfier du terroriste en devenir. Trop empathique, trop douce, trop laxiste. Et maintenant qu’ils avaient reçu de très nombreuses nouvelles personnes, le camp était à nouveau un patchwork de d’entités différentes dans leur histoire, leurs motivations et leur mentalité.

- On a plus que jamais besoin de valoriser, recréer et conserver une unité communautaire, pour éviter que d’autres personnes ne cèdent à des tensions propices à la division, et par-là, elle ne pensait pas nécessairement à d’autres assassins, mais par exemple à des survivants qui pourraient penser que finalement, New Eden avait mieux à leur offrir, si vous voulez garder ce poste, je m’attends à ce que vous serviez cet objectif ; et pour servir cet objectif, vous devrez me faire pleinement confiance.

Une condition qui voulait dire bien plus que ce qu’il n’y paraissait : cela impliquait de s’aligner sur sa politique, de ne pas chercher à discuter ses directions ou à lui rendre des comptes de façon absolument transparente. Être la représentation du pouvoir, sa main discrète et médiatrice, à son service. L’ombre d’un sourire de connivence lissa les lèvres pâles de l’avocate.

- Est-ce que vous vous en sentez capable ?



Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Maya Hillard
Maya Hillard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 12/01/2020
Messages : 676
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Culpability and volition.   Culpability and volition. EmptyJeu 12 Nov 2020 - 12:08
Culpability
and volition
Question gun et machicoulis
Un GI vaut 2000 hoplites
Mais au rayon philosophie
On est resté chez Démocrite


Bien sûr, June était une joueuse d'échec, une manipulatrice, ce qui ne voulait pas dire pour autant qu'elle était une mauvaise personne. C'était ce qu'avait expliqué Daniel à sa fille pendant une partie de ce jeu de réflexion qu'il jouait avec ses enfants certains soirs. Maya avait cerné l'avocate. D'ordinaire, elle aurait pu montrer un esprit plus critique que ça, voir légèrement révolutionnaire, mais la jeune chercheuse n'était plus en état de lutter. Les paroles de June étaient cencé, mais Maya savait que si Clyde aurait voulu faire du mal à quelqu'un, cela aurait été directement envers les puissants du Fort... D'où son attentat suicidaire contre June. Mais la paléoanthropologue hésitait : s'il avait réussi à la berner, peut-être aurait-il été aussi capable de s'attaquer aux proches de Maya ? De toutes manières, ce que venait de répéter June était ce que ses proches lui rabachait sans cesse depuis des jours et des semaines : les suppositions pouvaient être nombreuses mais cela ne servait à rien d'y focaliser. Clyde était mort, il avait échoué dans sa tentative de renverser la Fort et de s'enfuir et avait berné tout le monde.

« Tu te montres intransigeante avec également nombre d'entre nous June... Mais c'est peut-être un mal pour un bien. » Lâcha-t-elle d'une voix plus faible sans regarder June, frottant sa main contre l'emboîture de sa prothèse. C'était une réalité et le reproche le plus gros que pouvait faire la petite brune à la quarantenaire, depuis le tout début. Mais Maya ne pouvait pas oublier l'accueil et la bonté dont June avait fait part à l'arrivée des Moles. Elle avait ouvert les portes et une fois qu'elle fût sûre qu'elle avait à faire à une population relativement pacifiste, elle les avait laissé lécher leurs plaies en toute tranquilité jusqu'à ce qu'ils soient assez en forme pour s'intégrer aux Remnants.

« Je sais. Il y a déjà eu pas mal de conflits par rapport à ce qu'il s'est passé avec les Skagits... » Maya mettait de côté sa propre opinion. Si elle travaillait avec June, cela ne voulait pas dire qu'elle disait Amen à tout. Clayton lui avait dit ce que ces gens avaient pu faire comme horreur, mais elle n'était cependant toujours pas séduite à l'idée d'avoir fait justice eux-mêmes, au risque de se jeter dans la gueule d'un plus gros poisson qu'eux. New Eden jouait déjà parfaitement ce rôle.

« June, j'ai confiance en toi parce que malgré nos divergences d'opinion, tu mènes toujours le bateau et celui-ci n'a pas encore coulé, il se renforce de jours en jours. » Maya avait relevé la tête, sans relevé le sourire de June quant à sa question et cette force de proposition. « Je ne cache pas que c'est parfois dur de suivre aveuglément quelqu'un qui n'a pas l'air de ressentir grand chose, mais j'oublie que chacun fait comme il peut pour supporter et gérer ce que nous traversons. » Maya tenta un demi-sourire à son tour, qui était beaucoup plus cordial et simple que d'ordinaire. Les paroles de l'avocate lui faisaient du bien, et oui, elle souhaitait conserver son poste. Bien sûr, Maya n'aurait certainement pas la même manière d'agir et ne se laisserait sûrement plus abuser sa bonté naturelle.

« J'ai toujours fait de mon mieux pour aider les autres... Je ne peux pas laisser cet homme gâcher tout mon travaila accompli, que j'ai toujours effectué, bien avant qu'il ne vienne parasiter nos vies... » La jeune femme avait froncé les sourcils et parlé avec une voix dure, ses traits tirés la rendant nettement plus âgée que ce qu'elle pouvait dégager d'ordinaire. Maya éprouvait une sorte de haine grandissante à l'égard de ce qu'avait pu être ce personnage qui avait perturbé et mis à mal la confiance de pas mal de personnes.


Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Culpability and volition.   Culpability and volition. Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Culpability and volition. -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: